Sauter la navigation.
Accueil
Site dédié à la fin de l'âge du pétrole

AIE : il était une fois le pic pétrolier

user warning: Unknown column 'u.signature_format' in 'field list' query: SELECT c.cid as cid, c.pid, c.nid, c.subject, c.comment, c.format, c.timestamp, c.name, c.mail, c.homepage, u.uid, u.name AS registered_name, u.signature, u.signature_format, u.picture, u.data, c.thread, c.status FROM comments c INNER JOIN users u ON c.uid = u.uid WHERE c.nid = 56 AND c.status = 0 ORDER BY c.thread DESC LIMIT 0, 50 in /var/www/modules/comment/comment.module on line 991.

Six mois après, voilà que l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) pense à son tour que le pic pétrolier a été passé.

C'est dans l'Usine Nouvelle de cette semaine que l'analyste de service fait cette déclaration qui passe presque inaperçue : la couverture de l'hebdomadaire est consacrée à la santé de l'industrie mécanique en France.

Ce M. Lopez n'est pas géologue, mais spécialiste de l'industrie pétrolière. Son raisonnement est similaire au nôtre : même si les capacités vont pouvoir encore un peu agmenter en 2009 et 2010, la consommation est définitivement en berne. Les investissements ont été brutalement ralentis : dans le même numéro, un autre article cite un autre analyste, de l'IFP cette fois, qui signale que tous les projets de production de pétrole "non conventionnel" (soit essentiellement les machins bitumineux et l'offshore profond) ont été reportés.

La production ne pourra donc pas suivre la consommation lorsque celle-ci repartira à l'échelle mondiale à l'issue de la crise : nous avons touché le plafond.

La conclusion de l'article va réjouir les piquistes :

Si la crise n'est que temporaire... il faudrait investir pour avoir des capacités supplémentaires. Cependant, je prévois que beaucoup de projets vont être différés. Avec, peut-être, à la clé, des pénuries : il est difficile de synchroniser les cycles de demande et de production !