RTE : record elec sucessifs

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : RTE : record elec sucessifs

Re: RTE : record elec sucessifs

par energy_isere » 06 juil. 2020, 19:37

Hier Dimanche les prix de marché visible sur le site de RTE étaient à -60 € le MWh en Allemagne de 12h à 16 h !

https://www.rte-france.com/fr/eco2mix/donnees-de-marche

Re: RTE : record elec sucessifs

par energy_isere » 23 juin 2020, 21:24

Belle journée pour le solaire, pic du jour à 7.187 GW.

Re: RTE : record elec sucessifs

par energy_isere » 21 juin 2020, 14:45

Le gouvernement prend des mesures pour équilibrer le système électrique pendant l'hiver 2020-2021


La ministre de la transition écologique, Elisabeth Borne a annoncé des mesures pour équilibrer le système électrique pendant l’hiver 2020-2021.

Afin d’équilibrer le système électrique français pendant l’hiver 2020-2021, la gouvernement a demandé à EDF de proposer une optimisation du calendrier des arrêts de réacteurs nucléaires, « afin de renforcer la continuité d’approvisionnement pour l’hiver ». Mais de nouvelles mesures ont pour but de maîtriser la consommation durant les pics : le ministère va doubler le mécanisme de soutien par appel d’offres pour les dispositifs d’effacement. « De 30k€/MW, il passe à 60k€/MW pour l’année 2021 pour permettre jusqu’à 500 mégawatt d’offre supplémentaire en période de pointe », précise le gouvernement. Un appel d’offres spécifique sera également lancé pour soutenir l’effacement tarifaire et développer de nouvelles offres tarifaires dès septembre 2020.

Au-delà du soutien aux dispositifs d’effacement de consommation, le ministère va lancer un « Coup de pouce thermostat », pour prendre en charge 150 euros sur le coût d’installation de thermostats plus performants chez les particuliers. « L’objectif est d’en installer 20.000 à 40.000 dispositifs par mois », dès le 1er juillet, est-il précisé.

« Pour favoriser les économies d’énergie, le Gouvernement met également en œuvre une aide à destination du secteur tertiaire, par le biais d’un bonus sur les contrats de performance énergétique », indique le ministère. Les travaux d’économies d’énergie pourront bénéficier d’un bonus dès le 1er juillet.
https://www.environnement-magazine.fr/e ... r-20202021

Re: RTE : record elec sucessifs

par Pétroleur » 12 juin 2020, 11:02

Une des premières mesures qui, parait-il, permettrait à EDF de soulager son réseau, serait, en plus des délestages de certains clients, d'abaisser sa tension. On parle toujours du "220 volts" mais je suis surpris de la mesurer à la maison jusqu'à 238-239 volts. J'imagine qu'il n'y aurait pas péril en la demeure si cette tension baissait un peu!? :-k

Re: RTE : record elec sucessifs

par energy_isere » 12 juin 2020, 01:12

Pas de risque de pénurie d'électricité cet été, vigilance pour l'hiver prochain

AFP parue le 11 juin 2020

La France devrait disposer de suffisamment d'électricité cet été, même en cas de canicule et de sécheresse, tandis qu'une situation de "vigilance particulière" est anticipée pour l'hiver 2020-2021, a indiqué jeudi le gestionnaire du réseau à haute tension RTE.

En dépit d'une disponibilité "historiquement basse" des moyens de production d'électricité, liée à la crise sanitaire qui a affecté le planning de maintenance des réacteurs nucléaires, "pour l'été, la sécurité d'approvisionnement des Français sera assurée, même en cas de canicule et de sécheresse", a déclaré le président du directoire de RTE François Brottes, lors d'une conférence de presse.

La capacité en énergies renouvelables, avec notamment des barrages remplis à 95%, ainsi que la disponibilité prévisionnelle du parc de production et la possibilité de faire appel au réseau européen en cas de besoin, permettront d'assurer la sécurité d'alimentation électrique cet été.

RTE juge que la probabilité d'avoir à importer de l'électricité cet été est plus élevée que les années précédentes, et l'opérateur pourrait ainsi si nécessaire faire appel à 10 gigawatts (GW) supplémentaires.

S'agissant de l'hiver prochain, la situation est "inédite" et nécessitera "une très grande vigilance", a dit M. Brottes.

Si l'hiver était marqué par une période de froid plus rigoureux que d'habitude, il faudrait faire appel à d'autres moyens que le parc de production disponible, dont les importations et des dispositifs d'effacement. La vigilance débutera dès la fin octobre ou début novembre.

L'incertitude porte aussi sur le niveau de consommation en fonction de la reprise économique: EDF avait annoncé le 16 avril une diminution très importante de son estimation de production nucléaire pour 2020, à environ 300 terawattheure (TWh) contre 375 à 390 envisagés avant la crise du Covid-19, qui a ralenti les activités de maintenance des centrales en production.

"Cette situation exceptionnelle demande des mesures particulières pour maîtriser la consommation", a déclaré de son côté la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne.

Mme Borne a annoncé la mise en place d'un "coup de pouce" pour l'installation de thermostats de régulation de température, sous forme d'une aide de 150 euros en certificats d'économie d'énergie à partir du 1er juillet. Le ministère table sur 20.000 à 40.000 dispositifs installés par mois.

Egalement à compter du 1er juillet, un système de bonus aidera les contrats de performance énergétique utilisés dans le secteur tertiaire.

L'autre volet de maîtrise de la consommation porte sur l'équilibre entre offre et demande, lors des pointes de consommation. Les programmes d'effacement, qui permettent de ne pas consommer d'électricité en période de forte demande, seront encouragés.

"Il n'y a pas de risque de black-out, c'est à dire de coupure de courant généralisée en France", a assuré la ministre, en parlant d'une "situation contrôlée".

RTE présentera à l'automne une version actualisée de son étude des prévisions pour l'hiver.

Mme Borne a par ailleurs indiqué que l'objectif de fermeture des centrales à charbon d'ici 2022 restait d'actualité. De même, la fermeture prévue en juin de la centrale nucléaire de Fessenheim n'est pas remise en cause. "On ne va pas changer de direction à la dernière minute", a-t-elle lancé.
https://www.connaissancedesenergies.org ... n-200611-0

Re: RTE : record elec sucessifs

par energy_isere » 25 mai 2020, 01:09

Nucléaire réduit à 23.5 GW à 12h 30 !

La à minuit c'est remonté à 30 GW.

Re: RTE : record elec sucessifs

par energy_isere » 20 mai 2020, 00:09

La consommation d'électricité remonte progressivement, annonce RTE

REUTERS•19/05/2020

La consommation française d'électricité remonte progressivement sous l'effet d'une reprise partielle de l'activité économique liée à la levée progressive des mesures de confinement mises en oeuvre pour freiner la propagation du coronavirus, selon des donnée publiées mardi par le gestionnaire des lignes à haute tension RTE.

La consommation d'électricité pendant la semaine du 11 mai a été en moyenne 9% inférieure à celle habituellement constatée à cette période de l'année en France (hors week-end) alors que la baisse avait atteint jusqu'à 20% au plus fort de la crise, a précisé dans un communiqué RTE, filiale d'EDF, de la Caisse des Dépôts et de CNP assurances.

La reprise s'observe particulièrement dans le secteur de l'industrie manufacturière, avec une baisse de 25% au plus fort de la crise et un niveau aujourd'hui quasiment comparable à la situation précédant la mise en place des mesures de confinement.

La consommation d'électricité dans le secteur des transports a en outre augmenté de plus de 25% entre la dernière semaine de confinement et la première semaine de levée partielle des restrictions.

L'écart dans ce secteur par rapport à la semaine précédant la mise en place des mesures de confinement est désormais de l'ordre de 34% contre 57% au plus fort de la crise, a détaillé RTE.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 51d32c4834

Re: RTE : record elec sucessifs

par energy_isere » 22 avr. 2020, 09:04

[Covid-19] Huit chiffres pour comprendre l’impact du confinement sur le réseau électrique

AURÉLIE BARBAUX Usine Nouvelle 22/04/2020

Dans une note claire et bien documentée, France Stratégie explique que les circonstances sanitaires actuelles ont engendré une situation proprement inédite d’un point de vue énergétique, avec une chute de la consommation et des prix de marché, ainsi qu'une fragilisation du système à long terme. L’Usine Nouvelle vous la résume en huit chiffres.

-15 % à -20 % de consommation

Le confinement de la population en France a entraîné une baisse de la consommation journalière d’électricité de l’ordre de 15 % à 20 % en moyenne. Du fait du ralentissement de l’activité économique, elle s’apparente actuellement à ce qu’elle est un jour férié en temps normal, avec notamment un effacement de la pointe matinale.

300 TWh de nucléaire chez EDF

Face à la baisse de la consommation, à une pénurie de compétences pour assurer les opérations de maintenance sur son parc, EDF a annoncé qu’il allait arrêter des réacteurs cet été et à l’automne pour assurer l’approvisionnement de l’hiver 2020 -2021. L’opérateur national estime ainsi que sa production nucléaire annuelle sera de l’ordre de 300 térawattheure (TWh) en 2020 (contre 375 à 390 TWh prévus initialement) et comprise entre 330 TWh et 360 TWh chaque année en 2021 et en 2022. Des chiffres à prendre avec précaution, selon France stratégie qui écrit que "la plus grande incertitude règne sur son évolution future, qui dépendra de la vigueur de la reprise et de sa nature".

20 €/MWh sur les marchés

Les énergies renouvelables et le nucléaire, aux coûts de production marginaux les plus bas, étant prioritaires sur le réseau, en cas de baisse de la demande, les prix de marché baissent aussi. Ils sont passés d’environ 50-55 €/MWh en début d’année à 20 €/MWh depuis le début du confinement.

Pour les fournisseurs alternatifs, qui avaient massivement réservé de l’électricité nucléaire au prix de l’Arenh (Accès régulé à l’électricité nucléaire historique) de 42 euros alors que leur vente diminue, l’effet ciseaux est dévastateur. Et ils n’ont pas obtenu l’annulation par la Commission de régulation de l’énergie de leur réservation pour cause de force majeure. Seule EDF, y gagne finalement, qui voit ainsi garantir un prix d’achat pour au moins un tiers (100 TWh) de sa production en 2020.

-91,37€/MWh en Belgique

Les énergies renouvelables étant prioritaires sur réseau, les centrales nucléaires compliquées à arrêter, lorsque la demande baisse et que les conditions météorologiques sont très favorables, les prix de marché de gros peuvent devenir négatifs. Cela arrive parfois en temps normal. Mais avec le confinement, ces épisodes se répètent. Le lundi 13 avril de Paques, l’électricité s’est ainsi échangée à -91,37€/MWh en Belgique, -70,1€/MWh en Allemagne et - 14,65 €/MWh en France.

+ 5% sur les tarifs consommateurs

Pour les consommateurs, pour lesquels la baisse des prix n’est pas répercutée, la baisse de la consommation pourrait même augmenter les tarifs ! En cause, la baisse des revenus des gestionnaires de réseau (RTE et Enedis en France), le tarif d’utilisation (Turpe) de leurs infrastructures étant indexé sur les kWh acheminés. Or, "leurs dépenses étant essentiellement constituées d’investissements, le Turpe devra nécessairement augmenter en 2021 pour couvrir ces dépenses", explique France Stratégie. Le réseau comptant pour moitié environ du prix hors taxe de d'électricité, une diminution de 10 % de la consommation induirait en première approximation une augmentation du tarif de 5 %.

-1,5 milliard d’euros pour la transition

Le confinement menace aussi le développement des énergies renouvelables. Pour deux raisons. D’abord parce que leur soutien va coûter plus cher. Avec un tarif d’achat garanti par l’État de l’ordre de 70 €/MWh (valeur moyenne pour l’éolien) et un prix de marché de 55 €/MWh, le coût du soutien est normalement de 15 €/MWh. Mais avec un prix de marché de 20 €/MWh, ce différentiel passe à 50 €/MWh.

Ensuite parce que la baisse de la consommation, des produits pétroliers cette fois, va entraîner une baisse des recettes fiscales issues de la taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques (TICPE), censée alimenter le soutien aux renouvelables. Cette baisse serait de l’ordre de 1,5 milliard d’euros. Pour mémoire, en 2020, la CRE avait chiffré à 5,2 milliards d’euros le soutien aux énergies renouvelables électriques.

- 5 à - 10 euros la tonne de CO2

Suite à la chute de l’activité économique, le prix de la tonne de carbone sur le marché des quotas européen (ETS), a perdu 40 % début avril passant de 25 à 15 euros pour remonter mi-avril autour des 20 euros. Ce prix rend encore moins attractifs les investissements destinés à la baisse des émissions de CO2 et rend d’autant plus urgent l’installation d’un prix plancher demandé, notamment par le Haut conseil pour le Climat.

-5 % d'émissions

45 jours de confinement entraîneraient une réduction des rejets de CO2 de 58 % en Europe, et une baisse de 5 % en bilan annuel estime le cabinet Sia Partners. Une fausse bonne nouvelle, car avec un prix des énergies fossiles en chute libre (le baril de pétrole s'est même vendu à perte à New York le 20 avril), la relance risque de bénéficier aux énergies les moins chères mais les plus polluantes.
https://www.usinenouvelle.com/article/c ... ue.N955811

Re: RTE : record elec sucessifs

par energy_isere » 14 avr. 2020, 21:10

Eco2Mix Production d’électricité par filière

Eco2Mix Consommation electrique de la France



Et ce record Solaire PV du 04 avril 2020 est légèrement battu ce jour (de 0.9% seulement ) ,

ce 14 avril 2020 à 14h00 7.448 GW de solaire PV NOUVEAU RECORD 4.2 GW d' éolien au même moment.

Au dessus de 7.0 GW de 12h15 à 15h30mn

Image

Re: RTE : record elec sucessifs

par energy_isere » 04 avr. 2020, 13:17

Et ce record Solaire PV du 28 mars 2020 est encore bien battu ce jour,

ce 04 avril 2020 à 13h30 7.383 GW de solaire PV NOUVEAU RECORD 2.52 GW d' éolien au même moment.

Au dessus de 7.0 GW de 12h30 à 15h15mn

Image

Re: RTE : record elec sucessifs

par energy_isere » 04 avr. 2020, 11:49

le 17 avril 2019 energy_isere a écrit :
17 avr. 2019, 17:17
Record battu le lendemain. :D

Record de solaire PV battu.

6.502 GW samedi 13 Avril 2019 à 13h45

et 3.1 GW d'éolien au même moment.
energy_isere a écrit :
18 mars 2020, 13:24

Sauf erreur de ma part

Record solaire PV battu.
Le 18 mars 2020 a 13h 6.648 GW !

Au même moment l'éolien est minable avec 0.82 GW.
Ah tiens j' avais loupé la journée du 28 mars 2020.

Record solaire PV battu.
Le 18 mars a 13h 6.888 GW !


3.75 GW d'éolien au même moment.

Visiblement le nucléaire à été volontairement réduit de 11h à 17h , il y avait certainement aussi beaucoup de solaire en Allemagne et donc peu d’électricité à exporter. Du coup ils ont fait 3 GW de pompage aux centrales step.

Image

Re: RTE : record elec sucessifs

par Jeuf » 29 mars 2020, 18:43

Pétroleur a écrit :
29 mars 2020, 17:51
Intéressant, merci. C'est une première en France depuis le début du progamme nucléaire dans les année 70? (On a tous en tête Elec= 80% nucléaire).
De ce que j'ai pu voir, oui
Mais je ne peux pas dire à combien de temps ça remonte. 2003 peut-être au mieux, pour les données consultables sur rte.

Après, ça n'a duré que quelque heures.
Tous les dimanches, la production nucléaire est réduite, et là encore plus , et avec le vent et la crise, pour la première fois depuis...bien longtemps, la production nucléaire était dépassée par la somme des autres. ça préfigure d'ailleurs le mix des prochaines années où il y a objectif de ramener à 50% la part du nucléaire.

Re: RTE : record elec sucessifs

par energy_isere » 29 mars 2020, 18:25

ce dimanche à 15h la consommation electrique n' était que de 47.9 GW selon RTE. C'est faible.

Visiblement ils ont volontairement réduit ponctuellement le nucléaire en fonction de la consommation de la France et des pays voisins.

Hier à 7h15 le camenbert montait 75% en nucleaire. ( seulement 2.2 GW d'éolien , 0 en solaire PV)

Re: RTE : record elec sucessifs

par Pétroleur » 29 mars 2020, 17:51

Intéressant, merci. C'est une première en France depuis le début du progamme nucléaire dans les année 70? (On a tous en tête Elec= 80% nucléaire).

Re: RTE : record elec sucessifs

par energy_isere » 29 mars 2020, 15:13

Yep, beaucoup d'éolien aujourd’hui (d'ailleurs à Grenoble il y a du vent ....) .

A 13h 12.12 GW d' éolien plus 4.95 GW de solaire PV.

On est à plus de 10 GW éolien depuis hier 21h15.

Image

A 15 h 50% '' seulement '' de nucléaire.

Haut