Dépolymerisation thermique

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Dépolymerisation thermique

Re: Dépolymerisation thermique

par energy_isere » 20 juil. 2020, 23:32

Re: Dépolymerisation thermique

par Raminagrobis » 19 juil. 2020, 16:41

Il y a peut être une belle fenetre de lancement pour cette technologie, maintenant que la Chine et les autres pays d'Asie ne veulent plus qu'on leur refile nos déchets plastique. :-k
J'aime bien l'idée de voir la filière collecte des déchets produire son propre carburant.

Re: Dépolymerisation thermique

par energy_isere » 18 juil. 2020, 02:18

Suite de ce post du 24 août 2019 viewtopic.php?p=2286684#p2286684
Un carburant à base de déchets de plastique recyclés expérimenté près de Nice

AFP parue le 17 juill. 2020

Un camion-benne et un camion-grue circulent dans une commune proche de Nice depuis quelques semaines grâce en partie à du carburant créé à partir de déchets de plastique recyclés, une initiative portée par une association récemment transformée en société anonyme pour lever des fonds.

La machine créée par Earthwake, baptisée Chrysalis, peut recycler deux types de plastique (polyéthylène et polypropylène), celui des bouchons en plastique ou des bouteilles de lait et celui des récipients alimentaires réutilisables. Broyés, chauffés à 450°C degrés puis distillés, les déchets de plastique permettent d'obtenir "40 litres de carburant pour 40 kg de déchets", a assuré vendredi lors d'une rencontre avec la presse son créateur Christofer Costes, dont l'objectif de départ était de faire le plein avec les déchets de sa maison.

Depuis le 25 mai, un camion-benne et un camion-grue de la communauté de communes des Alpes d'Azur circulent avec 10% de ce carburant obtenu avec des déchets de plastiques issus du tri sélectif local et mélangé à du gazole conventionnel (10% est le maximum homologué).

"Une première mondiale", selon le département des Alpes-Maritimes, l'un des soutiens de ce projet initié par ce jeune habitant de Puget-Théniers et porté depuis 5 ans par l'association née de sa rencontre avec le comédien Samuel Le Bihan, et récemment transformée en société anonyme en vue d'un prochaine levée de fonds.

La machine, dont c'est la deuxième version, a été installée dans un atelier à la sortie de Puget-Théniers. Elle alimente une pompe à carburant où les chauffeurs viennent se servir à 05h00 du matin avant leur tournée : 2 600 litres ont été écoulés en près de deux mois. L'idée, a rappelé Samuel le Bihan, doit à terme permettre d'alimenter des groupes électrogènes "dans des zones du monde où il y a à la fois la pollution plastique et des problèmes d'accès à l'énergie".

Le projet a obtenu le soutien d'acteurs clés: Citeo pour la collecte sélective des matériaux d'emballage, SGS pour les analyses et la certification et SBM Off shore, spécialiste néérlandais de l'extraction pétrolière en eaux profondes. "On a fini le cycle associatif, celui de la recherche et développement sur la machine, et on va passer à l'étape industrielle avec la normalisation de la machine", a résumé Georges Fritsch, membre de Earthwake. Depuis le 25 mai, aucun camion n'est tombé en panne. La suite dépendra du plan retenu par la société dont les cinq membres cherchent des capitaux, sans perdre la main sur leur projet.
https://www.connaissancedesenergies.org ... que-200717

Re: Dépolymerisation thermique

par energy_isere » 08 mars 2020, 09:31

Suite du post au dessus
Il y a une page Web qui décrit le procédé RT7000
https://recyclingtechnologies.co.uk/tec ... he-rt7000/

Sinon je n'ai rien trouvé de nouveau sur le sujet.
.

Re: Dépolymerisation thermique

par energy_isere » 17 déc. 2019, 20:59

Recyclage chimique des plastiques : la technologie de Total et Citeo pour leur usine pilote décryptée

ALEXANDRE COUTO Publié le 16/12/2019

Image
L'unité RT7000 de recyclage par pyrolyse mise au point par Recycling Technologies

Le pétrochimiste Total a annoncé s'associer à Nestlé et Mars pour mettre en place un site pilote de recyclage chimique des emballages plastiques dans le cadre d'un appel à projets de l'éco-organisme Citeo. Le consortium a choisi de s'appuyer sur la technologie de craquage thermique mise au point par le Britannique Recycling Technologies. Décryptage de ce processus de valorisation des polymères.

Concept validé depuis quelques années, le recyclage chimique des polymères peine à s’imposer face aux procédés mécaniques (tri et broyage), faute d’un modèle économique viable. Cette technologie connaît cependant un véritable retour en grâce, avec l’apparition de nombreux pilotes industriels et d'innovations dans les processus. Dernière initiative en date : un projet de site pilote annoncé par Total, le 10 décembre, et porté par un consortium regroupant le pétrochimiste et les géants de l’agroalimentaire Nestlé et Mars. Il s’inscrit dans le cadre d’un appel à projet lancé par l’éco-organisme Citeo. L’objectif est de pouvoir valoriser des emballages souples et multi-couches en polyéthylène (PE) et polypropylène (PP), difficilement recyclables au moyen des procédés mécaniques.

Parmi les différentes solutions de recyclage chimique qui ont techniquement fait leurs preuves, le consortium a choisi de s’appuyer sur le procédé de craquage thermique par pyrolyse mis au point par le Britannique Recycling Technologies. La technologie se distingue des autres procédés chimiques, qui font généralement appel à des solvants pour dépolymériser les plastiques et retourner au monomère d’origine.

Une valorisation des plastiques sous forme d'huiles d'hydrocarbures
La société commercialise un dispositif pré-industriel, baptisé RT7000, capable de valoriser 9 000 tonnes par an de matière plastiques. en produisant des hydrocarbures sous forme d’huiles. Commercialisées sous le nom de Plaxx, elles peuvent être utilisées dans de nombreuses applications.

Le dispositif est articulé autour de cinq modules. Après séchage de la matière, une première étape consiste à soumettre le plastique, en l’absence d’oxygène, à une température de 850-900°C (module 1). La chaleur est transférée directement au polymère et craque les chaînes moléculaires en segments d’hydrocarbures plus courts. Plusieurs types de gaz se forment : les plus légers, comme le méthane et l’éthane, sont utilisés pour alimenter le processus thermique (module 2), tandis que les plus lourds sont condensés et distillés pour former les huiles (module 3). Les modules 4 et 5, servent respectivement à la distillation des gaz légers et au traitement des résidus non valorisables.

Image

Les huiles produites possèdent un faible niveau de soufre et sont plus ou moins chargées en carbone selon le niveau de distillation. Ainsi les huiles Plaxx 8, 16, et 30 peuvent être utilisées dans un processus de vapocraquage pour la production de nouveaux monomères puis de polymères. Les Plaxx 16 et 30 peuvent également servir de carburant, notamment pour le secteur maritime, de plus en plus demandeur de solutions à faible taux de soufre. Enfin le Plaxx 50 sert de résine protectrice pour certaines utilisations dans l’emballage.

Image

Le processus RT7000 permet de produire, à l’heure actuelle, 5 200 tonnes de Plaxx par an. L’étude de faisabilité menée par le consortium devrait permettre d’évaluer la possibilité de faire passer le procédé à l’échelle supérieure. Le site de la future installation n'a pas encore été dévoilé.
https://www.industrie-techno.com/articl ... ptee.58494

Re: Dépolymerisation thermique

par Jeuf » 30 août 2019, 10:34

Je relis l'historique de cette page, depuis 2014. Mais pourquoi ça ne se développe pas plus, de faire du pétrole avec du plastique?

ça pourrait motiver du monde à collecter le plastique plutôt que le mettre à la rivière et l'océan, pour les pays où ça se fait massivement

En 2018 encore il est écrit :
Ce n'est pas la première fois qu'un projet de traitement des déchets pour produire du carburant voit le jour. A vrai dire, ces initiatives ont été nombreuses par le passé, mais aucune n'a su passer le stade de la production à l'échelle mondiale, industrielle et de façon relativement écologique d'un point de vue de la conversion.

Re: Dépolymerisation thermique

par energy_isere » 30 août 2019, 08:07

Un gros de la Chimie annonce s'y intéresser aux Pays Bas en vue d'en faire 100 000 tonnes en 2025
Dow Signs Deal To Source Oil From Plastic Waste

By Tsvetana Paraskova - Aug 29, 2019

Dow Inc said on Thursday that it is partnering with the Netherlands-based Fuenix Ecogy Group to turn recycled plastic waste into oil.

Dow will use the feedstock, pyrolysis oil, to produce new polymers at its production facilities at Terneuzen in the Netherlands, the U.S. chemicals giant said.

“This agreement marks an important step forward to increase feedstock recycling – the process of breaking down mixed waste plastics into their original form to manufacture new virgin polymers,” Dow said.

Sirt Mellema, chief executive at Fuenix, said:

“This partnership offers us the opportunity to scale up our technology. Our ambition is to ensure the value of plastic waste is fully used to create new, circular plastic while significantly reducing the global use of virgin raw materials and CO2 emissions.”

The new polymers produced from the pyrolysis oil will be identical to those made from traditional feedstocks such as hydrocarbons, and being identical, they can be used in the same applications, the U.S. firm said.

“The plastics that we make from the pyrolysis oil and the crude oil are the same,” Carsten Larsen, Dow’s director of recycling in Asia and Europe, told Bloomberg in an interview published today.

The deal is also a step for Dow to meet its pledge to have at least 100,000 tons of recycled plastics in its product offerings sold in the European Union (EU) by 2025, the company said.

Amid growing global concern about the overuse of plastic, Austria’s oil and gas group OMV and Austrian Airlines partnered earlier this year to turn the plastic cups the airline’s passengers have used into synthetic crude that could be later processed into fuels or other plastic products.

According to Closed Loop Partners, an investment firm focused on building the circular economy, global demand for plastics is strong and growing, while the supply of recycled plastics available to meet demand is stuck at just 6 percent.

By Tsvetana Paraskova for Oilprice.com
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... Waste.html

Re: Dépolymerisation thermique

par energy_isere » 24 août 2019, 12:18

Des Norvégiens sur le coup, j'avais raté ça l'an dernier :

https://www.forbes.fr/environnement/qua ... reloaded=1
Quantafuel : L’Entreprise Norvégienne Qui Lutte Contre La Pollution Marine

Forbes 11 octobre 2018

L’entreprise possède déjà une technologie dont elle est propriétaire dans une usine pilote à Sonora, au Mexique, avec un partenaire local. Elle fabrique en outre 800 litres de diesel synthétique à partir de 1 000 kilos de déchets plastiques.
L’usine danoise produira initialement 14 000 tonnes de combustible propre par an, avant de produire 90 tonnes de carburant à partir de 120 tonnes de plastique par jour. Une usine norvégienne juste à l’extérieur d’Oslo est également en construction. Quantafuel devrait se développer en Europe puis aux États-Unis. La société a été approchée par un certain nombre de producteurs d’énergie européens car l’UE a stipulé que les sources d’énergie renouvelables devraient représenter 20% de la consommation énergétique européenne totale d’ici 2020.

Et plus récent :
Quantafuel signs agreement to convert plastic waste into biofuel

April 3, 2019

Energy firm Geminor announced that it has signed a cooperation agreement with fellow Norwegian advanced biofuel producer Quantafuel to secure deliveries of plastic waste for Quantafuel’s plants for biofuel production.

“Quantafuel’s fuel production is groundbreaking and an industry we want to be part of,” said Geminor CEO Ralf Schopwinkel.

“It will be our job to make the waste treatment companies around Europe understand the requirements of Quantafuel regarding the quality and handling of plastic waste. We look forward to contributing to the development of sustainable recycling of plastic waste.”

The production plant in Skive, Denmark, will convert up to 20,000 tonnes of plastic waste into chemical products annually. According to the release, the facility’s capacity over the next few years will be increased to around 60,000 tonnes.

“We have developed a technology in which we produce chemicals from plastic – chemicals which in turn can be used to make new plastics. This could transform the entire industry and lead to a new focus for the waste management industry,” said Quantafuel CCO Thomas Steenbuch Tharaldsen.

“Every year, Europe has to get rid of millions of tonnes of plastic waste, so the access to plastic is enormous. Our challenge is to provide a steady supply of high-quality, non-recyclable plastic waste, so that the production volume is satisfactory and the end product is of good quality. It is important for us to have international access to good plastic material, and in this respect Geminor becomes an important partner.”
https://biofuels-news.com/news/quantafu ... o-biofuel/

Le site de Quantafuel : https://quantafuel.com/

Voir https://quantafuel.com/background-of-technology/

Re: Dépolymerisation thermique

par energy_isere » 24 août 2019, 12:06

Suite de ce post du 28 déc 2018 viewtopic.php?p=2277414#p2277414

On en reparle dans les média
Chrysalis, la machine qui transforme le plastique en carburant, passe à la vitesse supérieure

Le 22/08/19

La nouvelle version de l’engin développé par l’association Earth Wake sera présentée en septembre prochain pour une commercialisation courant 2020.

.......
https://www.20minutes.fr/magazine/25832 ... superieure

Re: Dépolymerisation thermique

par energy_isere » 23 mars 2019, 10:25

Et voilà ce qu'en dit OMV sur son site.
OMV innovation project produces synthetic crude from Austrian Airlines plastic cups

Since January 2019 OMV has been processing Austrian Airlines plastic cups in the OMV ReOil® pilot plant
OMV produces new fuels and plastics from used plastic cups
The idea of recycling the cups is an initiative of the Austrian Airlines "Fly greener" team
The OMV ReOil® pilot plant has been processing drinking cups used by Austrian Airlines passengers since January 2019. Under this initiative the disposable cups are used to produce synthetic crude.

Since the end of 2018, Austrian Airlines flight attendants have been separating the plastic cups used by passengers from the rest of the waste. A disposal company then cleans and shreds them before delivering them to the ReOil® pilot plant at the Schwechat Refinery. A process known as thermal cracking is used to produce synthetic crude from plastic waste. This crude is then processed in the Schwechat Refinery into fuel or other raw materials for the plastics industry. With this recycling initiative, Austrian Airlines is supporting a circular economy that conserves resources. In addition, Flughafen Wien AG is a key logistics partner in this process.

"Austrian Airlines is consistently striving to reduce waste on board our flights. Our flight attendants have been making a key contribution for many years by recycling. I am delighted that – together with OMV – we have been able to take another crucial step towards this goal on the initiative of the crew members from the Austrian Airlines "Fly greener" team", said Vera Renner, Vice President Cabin Operations of Austrian Airlines, commenting on the cooperation with the home carrier as part of OMV's ReOil® pilot project.

Thomas Gangl, OMV Senior Vice President Refining & Petrochemicals: "The exceptional properties of plastic as a material mean make it hard to imagine life without it. In the ReOil pilot plant, we are able to turn the AUA drinking cups into synthetic crude and then process them into fuel or back into plastics. Our OMV research project allows us to close the circle and reduce waste. These joint efforts send a clear signal of how important conserving resources is to both of our companies".

OMV has been exploring the potential of used plastics since 2011. After a test unit in the technology center of the Schwechat Refinery yielded successful research results, the significantly larger ReOil® pilot plant started operations in early 2018 in the Schwechat Refinery. 100 kilograms of used plastics can produce 100 liters of synthetic crude.

The cooperation with OMV on the ReOil® project can be traced back to the initiative of the Austrian Airlines team from "Fly greener". "Fly greener" is a project spanning the entire Lufthansa Group. Its goal is to reduce waste volumes and mitigate the environmental impact while optimizing the requisite processes on aircraft. Every Lufthansa Group airline is developing its own ideas and concepts to this end. Several years have already passed since Austrian Airlines started to sort various materials on board and send them for recycling. This involves PET bottles, glass bottles, tetra packs, cans, paper and newspapers. Various projects are currently underway to make air travel more efficient and more environmentally friendly across the group.
........
OMV operates three refineries with a total annual processing capacity of 17.8 mn tons and more than 2,000 filling stations in ten countries.
.......
https://www.omv.com/en/news/190322-omv- ... astic-cups

Re: Dépolymerisation thermique

par energy_isere » 23 mars 2019, 10:13

Depolymerisation de plastique en Autriche par le pétrolier OMV. C'est sur une ligne pilote de la raffinerie de
Schwechat.
OMV Turns Austrian Airlines Plastic Cups Into Synthetic Crude Oil

By Tsvetana Paraskova - Mar 22, 2019

Amid growing global concern about the overuse of plastic, Austria’s oil and gas group OMV and Austrian Airlines have partnered to turn the plastic cups the airline’s passengers have used into synthetic crude that could be later processed into fuels or other plastic products.

OMV said on Friday that it had started to process used plastic disposable cups from Austrian Airlines into synthetic crude at a pilot plant that uses a process known as thermal cracking.

OMV’s ReOil pilot plant heats the plastic to over 400 degrees Celsius, and under this temperature the molecules of the plastic are cracked to produce synthetic crude oil.

“It would be better if we could convert old plastic into synthetic oil and use this resource either for producing new plastics or as energy for mobility. That would give us a circular economy for plastics, similar to paper,” says Wolfgang Hofer, Senior Expert New Technology, OMV Schwechat Refinery.

The whole chain of converting plastic into synthetic crude oil goes like this: Austrian Airlines flight attendants collect plastic separately, a disposal company cleans and shreds the plastic cups and then sends them to the OMV ReOil plant, where the plastic is heated and turned into synthetic crude.

According to OMV, 100 kilograms of used plastics can produce 100 liters of synthetic crude.

“The exceptional properties of plastic as a material mean make it hard to imagine life without it. In the ReOil pilot plant, we are able to turn the AUA drinking cups into synthetic crude and then process them into fuel or back into plastics,” Thomas Gangl, OMV Senior Vice President Refining & Petrochemicals, said in today’s statement.

Airlines don’t have much of a choice in the fuel they use, as jet fuel is produced from oil, but many airlines have started to limit the use of plastic. American Airlines eliminated plastic straws in July 2018 and started to serve drinks with a biodegradable, eco-friendly straw and wood stir stick. Delta Air Lines said in October 2018 that it was working on removing single-use plastics onboard and in Delta Sky Clubs.

By Tsvetana Paraskova for Oilprice.com
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... e-Oil.html

....... A disposal company collects the cups to clean and shred them then delivers the plastic to OMV’s ReOil pilot plant at the Schwechat Refinery in Austria. The plastic is then turned into synthetic crude through a process called thermal cracking.
https://buyingbusinesstravel.com/news/2 ... -crude-oil

Re: Dépolymerisation thermique

par energy_isere » 18 déc. 2018, 19:56

comme au dessus.
Transformer les déchets plastiques en carburant ? Un inventeur français y croit

Usine Nouvelle le 18/12/2018

Vidéo Une machine de la taille d'un container capable de recycler tous les déchets en plastique pour en tirer du carburant, simple, robuste et réparable au fin fond de la brousse : le prototype de cette invention attend désormais de prendre son envol.

L’acteur français Samuel Le Bihan espère finaliser en 2019, principalement à destination des pays émergents, la conception d'une machine capable de lutter contre la pollution tout en fournissant de l'énergie à des populations parfois isolées. Le concept, potentiellement révolutionnaire : produire du carburant à partir de déchets plastiques.

"L’idée, c’est de stimuler le ramassage des déchets avant qu’ils finissent dans les océans avec un équipement à taille humaine tenant dans un container et pouvant créer une économie", explique celui qui a notamment tourné dans les films Disco, Mesrine ou la série télévisée Alex Hugo.

Via l’association Earthwake qu’il a confondée, il soutient financièrement depuis trois ans et demi le développement d’une invention baptisée Chrysalis, fabriquée dans un hangar du haut-pays niçois à Puget-Théniers (Alpes-Maritimes) par Christofer Costes, un chercheur autodidacte âgé de 35 ans. Après la récente démonstration aux médias d’un modèle qui fonctionne sur de petites quantités, un prototype final "de grosse taille" devrait être dévoilé en mai 2019. Selon son créateur, "il permettra de produire entre 30 et 50 litres de carburant avec 30 à 50 kilos de plastique en 1h15/1h20 de temps". Il sera également "robuste et réparable au fin fond de la brousse".

Le secret de fonctionnement réside dans la pyrolyse des plastiques, mais améliorée, assure Christofer Costes. Celle-ci "permet de chauffer à 450 degrés en l’absence d’oxygène dans un réacteur fermé tout en supprimant la production de cires qui en résulte avec les techniques habituelles". "Au final, on n'obtient que du carburant : 60% de gasoil, 20% d’essence, 10% de gaz et des résidus carbonés", ajoute-t-il.

Un modèle économique "durable"

Son dispositif peut engloutir des matériaux qui ne se recyclent pas, en polyéthylène et en polypropylène, issus par exemple de sacs plastiques, de bâches ou de seaux. L’homme, titulaire d’un BTS en électrotechnique, dit avoir eu l’idée de se lancer sur le sujet après avoir "vu sa femme rentrer des courses et jeter des plastiques qu’elle venait à peine d’acheter". Il raconte avoir envoyé ses plans sur le site internet d’une émission de télé qui collectait des idées d’inventeurs avant d’être mis en contact avec l’association qui lui paye un salaire et achète le matériel nécessaire. Pour François Danel, directeur d’Earthwake, cet équipement n’est pas seulement basé sur une technique innovante : "Il doit être un outil environnemental et social, créer de la valeur et des emplois. On veut que le modèle soit économiquement durable".

Samuel Le Bihan, qui affirme vivre les problèmes environnementaux de "manière épidermique" souhaite que le carburant devienne au final des kilowatts heure afin par exemple de faire fonctionner des groupes électrogènes, d’aider à fournir internet ou du wifi dans les pays émergents. "Si ce plastique a de la valeur, les gens ne vont pas le jeter, un peu comme une consigne de bouteille", s’enthousiasme-t-il. "Je rêve de voir le nombre de tonnes de déchets qui traînaient dehors que l’on aura pu traiter."

Chrysalis a reçu le soutien, il y a quelques jours, du Conseil départemental des Alpes-Maritimes qui lui a remis un trophée Green Deal saluant l’initiative en matière de transition écologique et alloué une subvention de 50.000 euros.

Image
Christopher Coates (à gauche), un inventeur français qui a créé une machine qui transforme les déchets plastiques en carburant discute avec l'acteur français et fondateur de l'association Earthwake Samuel Le Bihan (à droite). Une machine de la taille d'un container capable de recycler tous les déchets en plastique pour en tirer du carburant, simple, robuste et réparable au fin fond de la brousse : le prototype de cette invention attend désormais de prendre son envol. /Photo prise le 14 décembre 2018/REUTERS/Eric Gaillard

Image
https://www.usinenouvelle.com/editorial ... it.N785124

Re: Dépolymerisation thermique

par energy_isere » 13 sept. 2018, 07:51

Ils produisent du gazole à partir de déchets plastiques

Audric Doche Le 11 Septembre 2018

Ce n'est pas la première fois qu'un projet de traitement des déchets pour produire du carburant voit le jour. A vrai dire, ces initiatives ont été nombreuses par le passé, mais aucune n'a su passer le stade de la production à l'échelle mondiale, industrielle et de façon relativement écologique d'un point de vue de la conversion.

C'est pourtant ce qu'espère faire l'association Earthwake, fondée par l'acteur français Samuel le Bihan qui était à Antibes pour une petite démonstration de ce transformateur de plastique qui, pour le moment, est de petite taille.

Selon l'association, un kilogramme de plastique pourrait servir à faire 500 à 600 grammes de gazole. Un rendement de 50 à 60 % qui présente toutefois, pour l'heure, un inconvénient : il faut en effet grandement chauffer le plastique pour en extraire ensuite un carburant. Et cela induit une certaine consommation d'électricité, certainement non négligeable si le projet venait à être largement agrandi.

Justement, Earthwake espère produire une machine "de la taille d'un demi-container" d'ici 3 à 6 mois afin de traiter 70 kg de déchets par heure. Le coût de ce genre d'unité de production serait de 50 000 € selon l'acteur français qui a de la concurrence dans le domaine, puisque plusieurs industriels planchent sur des systèmes de retraitement des déchets pour produire du carburant.
https://www.caradisiac.com/amp/ils-prod ... 170911.htm

Pas d'analyse de la rentabilité économique........

Re: Dépolymerisation thermique

par energy_isere » 18 juin 2018, 18:27

Un démonstrateur flotttant pour propulser un petit bateau !

Plastic Odyssey lance son démonstrateur

Publié le 18/06/2018 lemarin.fr

Véritable coup d’envoi du projet Plastic Odyssey, son démonstrateur Ulysse a été inauguré vendredi 15 juin à Concarneau, devant un large parterre de soutiens, entreprises, institutionnels et bénévoles.

Image
« Ulysse » a été inauguré en présence de Brune Poirson, secrétaire d’État auprès de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire. (Photo : Bertrand Tardiveau).

Image
L’unité de pyrolyse développée avec SARP Industries (Veolia) peut transformer des plastiques non recyclables en carburant. (Illustration : Plastic Odyssey)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... onstrateur

Re: Dépolymerisation thermique

par energy_isere » 01 janv. 2018, 14:18

ca fait donc suite à ce post de Mai 2015 : viewtopic.php?p=376251#p376251

Haut