[Crise] L'économie des USA en difficulté

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : [Crise] L'économie des USA en difficulté

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

par mobar » 22 janv. 2020, 12:08

Jeuf a écrit :
22 janv. 2020, 11:33
Pourquoi la Chine prête aux Etats-unis?
Ou a prêté, si c'est fini?

D'ailleurs, on imagine plutot un pays développé aider les investissements de pays en développement, ça devrait aller dans l'autre sens.
La bonne question ce serait pas plutôt : pourquoi les Etats-Unis empruntent-ils à la Chine?
Depuis les Templiers, on connait la réponse et on sait comment ces histoires finissent : mal!
Chaque seconde, la dette des USA varie de $ +9 843,18
Chaque jour, la dette des USA varie de $ +850 450 665,55
Le 05/03/2019, la dette des États-Unis s'élevait à $22 028 524 548 386.
http://www.compteur.net/compteur-dette-usa/

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

par mobar » 22 janv. 2020, 12:00

L'historique de la dette américaine et de leurs détenteurs donne quelques pistes
Image
https://www.les-crises.fr/detention-etr ... dette-usa/

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

par mobar » 22 janv. 2020, 11:51

Quand tu prêtes, tu prends un risque dans l'espoir de faire un bénéfice ou de percevoir des intérêts!

Quand la Chine achète de bons du trésor, emprunts ou obligations américains, je suppose que c'est pareil
La Chine prends un "risque" immédiat calculé (acheter des bons du trésor) pour un espoir de bénéfice futur (avoir le droit d'exporter des produits chinois vers les US)

Pour les pays comme le Japon, l'Allemagne, les Philippines ... c'est un peu différent, ils ont été "invités" à acheter des bons du trésor pour financer les bases américaines installées sur leur territoire après la guerre
Base américaines qui sont sensées les protéger contre des ennemis "héréditaires" (Russes, Chinois ...)

on assisté en 2018 à un transfert de dette américaine des états vers les hedge funds selon les echos
https://www.lesechos.fr/2018/06/la-chin ... ine-996969

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

par Jeuf » 22 janv. 2020, 11:33

Pourquoi la Chine prête aux Etats-unis?
Ou a prêté, si c'est fini?

D'ailleurs, on imagine plutot un pays développé aider les investissements de pays en développement, ça devrait aller dans l'autre sens.

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

par mobar » 21 janv. 2020, 15:33

La dette US elle est libellée en monnaie de singe émise par la réserve fédérale et était détenue en 2015 par :
- la Chine : 1 270 milliards de $
- le Japon : 1 197 milliards de $
- les paradis fiscaux de Caraïbes : 300 milliards de $ en bons du Trésor
- les exportateurs de pétrole : 290 milliards de $
puis :
- Brazil 255.3 G$
- United Kingdom 222.8 G$
- Switzerland 222.7 G$
- Ireland 216.4 G$
- Hong Kong 193.2 G$
- Luxembourg 184.8 G$
- Taiwan 172.5 G$
- Singapore 116.0 G$
- India 115.6 G$
- Belgium 110.7 G$
- Russia 89.9 G$
- Germany 80.2 G$

Je vous tiens par la barbichette :-" et quoi qu’il arrive les États-Unis d’Amérique ne rembourseront jamais leurs dettes !

Image

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

par sceptique » 21 janv. 2020, 14:56

tita a écrit :
20 janv. 2020, 22:14
sceptique a écrit :
20 janv. 2020, 11:54
en plus c'est propre et concis : 23 T$ de dette pour les USA. 2 T$ (arrondi) pour la France. 230 T$ (?) pour le monde.
Attention, ces 230T$ ne sont pas la dette des états, mais la dette totale (entreprises, états, étudiant).
J'ai un problème : qui dit dette dit créance compensatrice. Et donc cette dette "totale" de 230 T$ est à mettre en rapport avec des créances de 230 T$.
Qui détient donc cette créance ? des entreprises, des états ... La boucle est bouclée.
Au niveau mondial la dette n'existe pas donc. A moins que ces créance soit détenue par des martiens ou des lunatiques ...
A une échelle moindre la dette extravagante de l'état japonais est due aux ... japonais. A l'échelle du Japon (dans sa globalité) cette dette extraordinaire a une dimension plus raisonnable.
Et donc la dette de 23 T$ de l'état US elle est due à qui et pour quel montant ?
Voilà la vraie question et peut être le vrai problème.

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

par mobar » 20 janv. 2020, 23:16

230 T$ qui de toute façon ne seront jamais remboursés, alors pourquoi pas 1 000 T$ ou 1 000 P$ ou 1 000 Z$ ou 1 000 Y$? ;) :-"

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

par tita » 20 janv. 2020, 22:14

sceptique a écrit :
20 janv. 2020, 11:54
en plus c'est propre et concis : 23 T$ de dette pour les USA. 2 T$ (arrondi) pour la France. 230 T$ (?) pour le monde.
Attention, ces 230T$ ne sont pas la dette des états, mais la dette totale (entreprises, états, étudiant).

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

par sceptique » 20 janv. 2020, 11:54

GillesH38 a écrit :
19 janv. 2020, 07:10
c'est combien un trilliard pour toi ? :-k

https://fr.wikipedia.org/wiki/Échelles_longue_et_courte
Je préfère utilisé les notations universelles ex :
1 M = 10^6
1 G = 10^9
1 T = 10^12
1 P = 10^15
...

en plus c'est propre et concis : 23 T$ de dette pour les USA. 2 T$ (arrondi) pour la France. 230 T$ (?) pour le monde.

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

par GillesH38 » 19 janv. 2020, 07:10

c'est combien un trilliard pour toi ? :-k

https://fr.wikipedia.org/wiki/Échelles_longue_et_courte

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

par tita » 19 janv. 2020, 00:27

Et on parle du déficit annuel... La dette totale est à 23'000 milliards de dollars. En 2008, c'était encore à 10'000 milliards.

Edit: Modifié suite au post de Gilles. 10^12 = 1 trillion (échelle courte, utilisée par les anglo-saxons) = 1 billion (échelle longue, reste du monde). C'est amusant de voir que si les anglo-saxons utilisent facilement le trillion, ce n'est pas le cas pour nous avec billion qui n'est clairement pas dans notre langage courant, contrairement au couple billion-milliard. En cause, la confusion possible avec la littérature anglo-saxonne omni-présente. Bref... on parle de millier de milliards du coup.

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

par energy_isere » 18 janv. 2020, 22:58

Pour financer leurs déficits abyssaux, les États-Unis vont vendre de la dette à 20 ans

Par AFP | 17/01/2020

Les États-Unis vont vendre de la dette à 20 ans pour financer le plus avantageusement possible un déficit grandissant, qui a dépassé l'année dernière les 1.000 milliards de dollars, selon une annonce du Trésor faite jeudi.

Le département du Trésor compte émettre les premières obligations d'une maturité de 20 ans au courant du premier semestre de cette année, précise un communiqué du ministère.
........
https://www.latribune.fr/economie/inter ... 37406.html

Leur 1000 milliards de dollars de déficit budgétaire c'est 1.4 fois leur budget de la défense à 700 milliards de dollars.

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

par energy_isere » 27 oct. 2019, 19:53

Etats-Unis : le déficit budgétaire dérape et frôle les 1.000 milliards de dollars
Le déficit budgétaire de l'Etat fédéral américain s'est élevé à 984 milliards de dollars sur l'exercice fiscal 2019, selon le département du Trésor. Cela correspond à 4,6 % du PIB, soit une hausse de 0,8 point sur un an, beaucoup plus élevée que prévu

27 oct 2019 LesEchos

........
Les recettes ont été dynamiques l'an dernier, avec une croissance de 4 %. La guerre commerciale engagée avec la Chine a d'ailleurs rapporté 30 milliards de dollars dans les caisses de l'Etat fédéral avec les droits de douane supplémentaires entrés en vigueur sur l'exercice, a indiqué le département du Trésor. Mais les dépenses ont progressé à un rythme deux fois plus soutenu, soit 8 %, atteignant un niveau record.

Les pensions de retraites et les frais d'assurance santé pour les plus pauvres (Medicaid) et les plus âgés (Medicare) ont fortement progressé, notamment pour des raisons démographiques.

Le déficit budgétaire a aussi été creusé par une augmentation du service de la dette, à hauteur de 51 milliards de dollars (+10 %) ainsi que par une hausse des dépenses militaires (+9 %) et de l'aide aux agriculteurs qui souffraient de l'escalade des tarifs douaniers entre la Chine et les Etats-Unis.
https://www.lesechos.fr/amp/1143216

Il faut un PIB de 21 400 milliards de dollars pour faire 984 milliard avec 4.6 % de PIB.

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

par tita » 12 oct. 2019, 08:04

Une étude qui démontre que les revenus les plus élevés aux Etats-Unis ont un taux de taxation plus faible que les revenus plus bas:
Image
source: https://t.co/boLWMGbcmt

Il y a quelques critiques au sujet de leur méthodes, mais c'est un fait que les USA ont continuellement réduit la charge fiscale des revenus les plus élevés au fil du temps. Dernière en date, le "Tax Cut and Jobs Act" de Trump, fin 2017, qui a donné un bol d'air aux entreprises et aux grosses fortunes destiné à relancer l'économie. Pour moi, c'est un des gros facteurs de la situation économique de 2018, permettant aux entreprises d'afficher des résultats positifs pour un temps. Mais ce fut de courte durée, et ça n'a rien relancé du tout.

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

par energy_isere » 06 oct. 2019, 13:50

Secteur manufacturier américain à la peine: vers une récession auto-infligée ?

AFP•06/10/2019

Le secteur manufacturier bat de l'aile aux Etats-Unis, plombé par le ralentissement mondial mais surtout par les coups portés par la guerre commerciale de Donald Trump, qui avait pourtant promis de rendre sa grandeur à l'industrie "made in America".

"Le marché ralentit d'une façon bien plus prononcée que la normale pour un 4e trimestre", s'est récemment alarmé un dirigeant de la métallurgie dans une enquête de l'organisation professionnelle ISM.

"La demande se réduit, les portefeuilles de commandes se dégonflent et les stocks s'empilent", constate un autre responsable du secteur des machines-outils.

Emblématiques de la tendance, les tracteurs, engins de chantier et autres tondeuses John Deere --un manufacturier souvent porté aux nues par Donald Trump, grand propriétaire de golfs--, viennent de supprimer 150 emplois dans deux usines, invoquant les tensions commerciales.

Ce ralentissement manufacturier, signalé déjà depuis plusieurs mois par les mauvais chiffres de la production industrielle, a éclaboussé les marchés cette semaine faisant drastiquement chuter la bourse.

L'indice ISM des directeurs d'achats, très suivi par les acteurs financiers, a tiré la sonnette d'alarme en s'affaissant en territoire négatif à son plus bas niveau depuis dix ans.

Une telle déconfiture n'était pas intervenue depuis juillet 2009 lorsque le pays émergeait de la récession après la crise financière.

"Le commerce mondial demeure le problème principal, comme le montre la contraction des nouvelles commandes à l'exportation", diagnostique Timothy Fiore, responsable de l'enquête ISM.

- Contagion -
Même si le secteur manufacturier américain ne représente qu'à peine 10% de la première économie mondiale --championne des services-- sa déprime fait craindre une contagion à l'ensemble de l'économie.

"Ce serait la première fois qu'une récession aux Etats-Unis est provoquée directement par les décisions politiques prises par le président", assène Ian Shepherdson, économiste en chef chez Pantheon Macro Economics.

Les tarifs douaniers que s'infligent mutuellement la Chine et les Etats-Unis depuis un an et demi sur des centaines de milliards de dollars de marchandises renchérissent les coûts de production et compriment les échanges.

A cela s'ajoutent les taxes américaines qui s'imposeront dès le 18 octobre sur les avions européens et les produits de grande consommation comme les vins, les fromages et le textile dans le cadre de la querelle sur les aides d'Airbus.

Ce regain de protectionnisme engendre des incertitudes considérables pour les industriels au niveau des commandes, des investissements ou des décisions stratégiques.

Ainsi l'Organisation mondiale du commerce (OMC) vient de fortement baisser sa prévision de croissance du commerce mondial pour 2019, de 2,6% à 1,2%, en raison notamment de ces tensions sino-américaines.
.........
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 51306e0eff

Haut