La guerre commerciale US est déclarée

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : La guerre commerciale US est déclarée

Re: La guerre commerciale US est déclarée

par energy_isere » Aujourd’hui, 10:21

L'accord sino-américain, une trêve modeste après un sérieux conflit

AFP•14/12/2019

Les Etats-Unis ont fait "une petite concession" en échange "d'engagements plutôt modestes" de la Chine: l'accord commercial sino-américain, dévoilé vendredi à l'issue d'âpres négociations, laisse sur leur faim les spécialistes du commerce international, qui y voient une portée limitée.

Certes Washington et Pékin y ont inclus de grandes thématiques chères à l'administration Trump, en particulier la protection de la propriété intellectuelle, les transferts forcés de technologies ou encore le renforcement des échanges commerciaux entre les deux premières puissances économiques du monde.

Toutefois, les responsables se sont bien gardés de rendre publics les détails du traité, livrant une poignée de données chiffrées et ne révélant pas comment la Chine allait concrètement procéder pour mettre en oeuvre les changements structurels exigés par le président Donald Trump.

L'hôte de la Maison Blanche avait engagé en mars 2018 une guerre commerciale pour mettre fin aux pratiques commerciales chinoises jugées "déloyales", incriminant le vol de la propriété intellectuelle ou encore l'obligation pour les entreprises américaines de partager leur savoir-faire industriel en échange de l'accès au marché chinois.

L'administration américaine y a vu une menace pour la domination économique des Etats-Unis.


Connexion
Sur quel site souhaitez-vous vous connecter ?
Accès Espace Client Boursorama Banque
Espace Membre Boursorama.com
ESPACE MEMBRE BOURSORAMA
Email ou pseudo
Mot de passe
Se souvenir de moi
Mot de passe oublié ?

Se connecter
Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

IDENTIFIANT/MOT DE PASSE OUBLIÉ
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :
Adresse email

Réinitialiser mon mot de passe
Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre


L'accord sino-américain, une trêve modeste après un sérieux conflit
AFP•14/12/2019 à 08:26
1
Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping, le 29 juin 2019 à Osaka, en marge du G20 au Japon ( AFP / Brendan Smialowski )
Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping, le 29 juin 2019 à Osaka, en marge du G20 au Japon ( AFP / Brendan Smialowski )

PUBLICITÉ


Les Etats-Unis ont fait "une petite concession" en échange "d'engagements plutôt modestes" de la Chine: l'accord commercial sino-américain, dévoilé vendredi à l'issue d'âpres négociations, laisse sur leur faim les spécialistes du commerce international, qui y voient une portée limitée.
Certes Washington et Pékin y ont inclus de grandes thématiques chères à l'administration Trump, en particulier la protection de la propriété intellectuelle, les transferts forcés de technologies ou encore le renforcement des échanges commerciaux entre les deux premières puissances économiques du monde.

Toutefois, les responsables se sont bien gardés de rendre publics les détails du traité, livrant une poignée de données chiffrées et ne révélant pas comment la Chine allait concrètement procéder pour mettre en oeuvre les changements structurels exigés par le président Donald Trump.

L'hôte de la Maison Blanche avait engagé en mars 2018 une guerre commerciale pour mettre fin aux pratiques commerciales chinoises jugées "déloyales", incriminant le vol de la propriété intellectuelle ou encore l'obligation pour les entreprises américaines de partager leur savoir-faire industriel en échange de l'accès au marché chinois.

L'administration américaine y a vu une menace pour la domination économique des Etats-Unis.

Principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis en 2018 ( AFP / )
Principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis en 2018 ( AFP / )

Dans l'accord, qui doit encore être officiellement signé, potentiellement début janvier, les Américains ont mis en exergue l'engagement de la Chine d'importer, au cours des deux prochaines années, 200 milliards de dollars de produits américains supplémentaires du secteur de l'énergie, manufacturier, du secteur agricole (quelque 50 milliards), et des services.

En échange, Donald Trump a annoncé qu'il renonçait à imposer, dimanche comme initialement prévu, une nouvelle salve de tarifs douaniers sur quelque 160 milliards de dollars de biens chinois.

De plus, les droits de douane de 15% sur 120 autres milliards de biens chinois, en vigueur depuis le 1er septembre, seront réduits de moitié (7,5%).

En revanche, les droits de douane additionnels de 25% portant sur l'équivalent de 250 milliards de dollars de marchandises chinoises vont rester en place, a assuré l'administration Trump.

"Au-delà du fait que l'accord manque de substance et ne comporte qu'une diminution des tarifs douaniers mineure -- puisque les droits de douane demeurent sur les deux tiers des importations en provenance de Chine --, l'impact macroéconomique de l'accord est négligeable", ont résumé Lydia Boussour et Gregory Daco, économistes d'Oxford Economics dans une note.

Le résultat paraît d'autant plus modeste qu'il intervient "après d'importants dommages économiques", renchérit Edward Alden, expert en politique commerciale au Council on Foreign Relations.

- Gage de confiance -

La croissance du géant asiatique pourrait ainsi tomber en-dessous de 6% lors du dernier trimestre alors que l'économie du pays fait face aux "plus grandes difficultés et défis de son histoire", avait prévenu récemment un haut responsable chinois.

En outre, l'accord "ne résout pas vraiment les problèmes structurels très profonds de l'économie chinoise", a expliqué à l'AFP M. Alden, soulignant que la résolution des points les plus contentieux, à l'instar des subventions chinoises, a été remise à plus tard.

Pour autant, les économistes soulignent que cette trêve a le mérite de calmer le jeu après près de deux ans de bras de fer inédit menaçant la croissance mondiale.

"Nous étions en quelque sorte au bord du gouffre", note Mary Lovely, économiste au Peterson Institute for International Economics.

Conclure un accord est en soi "important", reconnaît-elle car cela va réduire l'incertitude.

Et le fait que les Chinois aient pu nouer un accord avec les Etats-Unis augure des progrès potentiels dans leurs pratiques commerciales, dit-elle.

Reste qu'"il est très difficile d'appeler cela une grande victoire dans la guerre commerciale", souligne Edward Alden.

Pour l'expert, le grand bénéficiaire pourrait finalement être le président américain, en course pour sa réélection. "C'est bon pour Trump parce que cela va calmer les marchés d'ici 2020", année de l'élection.

Les économistes s'accordent aussi à dire que cela va renforcer la confiance des consommateurs américains notamment, déjà à un niveau élevé.

Vendredi, le vice-ministre chinois du Commerce, Wang Shouwen, notait que le traité allait être bénéfique aux économies des deux pays et créer un environnement propice aux investissements.

Et alors que Donald Trump fait l'objet d'une procédure de destitution, l'économie reste son principal atout.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 16b98c1934

Re: La guerre commerciale US est déclarée

par energy_isere » Hier, 21:16

Pékin et Washington décrètent l'accalmie dans leur guerre commerciale

AFP•13/12/2019

Les Etats-Unis et la Chine ont annoncé vendredi un accord préliminaire, qui marque une trêve après près de deux ans de guerre commerciale féroce à coups de droits de douane punitifs fragilisant l'économie mondiale.

"C'est un accord fantastique pour tout le monde. Merci!", s'est réjoui dans un tweet Donald Trump qui avait promis à ses électeurs en 2016 qu'il s'attaquerait au problème des pratiques commerciales "déloyales" de Pékin.

Un peu plut tôt, le vice-ministre du Commerce, Wang Shouwen, avait évoqué depuis Pékin des réductions progressives des droits de douane américains. Les deux pays sont convenus de réaliser au plus vite l'examen juridique et la traduction de l'accord avant de procéder à sa signature finale, avait-il précisé, sans toutefois avancer de date.

Annonce la plus concrète à court terme: Donald Trump renonce à imposer, dimanche comme initialement prévu, une nouvelle salve de tarifs douaniers sur quelque 160 milliards de dollars de biens chinois.

Le représentant américain au Commerce (USTR) a précisé de son côté que pour l'heure, les droits de douane additionnels de 25% portant sur l'équivalent de 250 milliards de dollars de marchandises chinoises restaient en place.

En revanche, les droits de douane de 15% sur 120 autres milliards de bien chinois, en vigueur depuis le 1er septembre, seront réduits de moitié (7,5%).

"Un accord sans précédent", a commenté Robert Lighthizer, l'USTR qui l'a âprement négocié.

Cet accord est aussi une bonne nouvelle pour Donald Trump lui-même alors qu'au même moment vendredi, la Chambre des représentants à majorité démocrate franchissait une nouvelle étape décisive vers le renvoi probable du président en procès pour destitution.

S'il a évoqué "des changements structurels significatifs et pleinement exécutoires" de la part de Pékin, l'exécutif américain est resté avare en détails concrets. Le texte "commence à rééquilibrer les relations commerciales sino-américaines", a-t-il ajouté.

En 2018, le déficit pour les seuls biens était de 419,5 milliards de dollars. Sous l'effet des droits de douane, il a fortement diminué en 2019: -14,7% entre janvier et octobre, selon les données du département du commerce américain.

- Règlement des litiges -

Les deux parties ont indiqué que l'accord incluait la propriété intellectuelle, les transferts forcés de technologies, les produits alimentaires et agricoles, les services financiers, le taux de change, le renforcement des échanges commerciaux ou encore la résolution des différends.

Ce sont les mêmes domaines envisagés en octobre lorsque Donald Trump avait déjà annoncé un accord de principe portant essentiellement sur des achats supplémentaires agricoles, qui n'a jamais été véritablement approuvé par les autorités chinoises.

"L'accord établit un solide système de règlement des différends qui garantit une mise en oeuvre et une application rapides et efficaces", a en outre souligné vendredi le représentant américain au commerce (USTR).

Depuis le début des discussions, les Etats-Unis ont souligné qu'un tel mécanisme était totalement indispensable pour pouvoir s'assurer que la Chine respecte bien un éventuel accord.

L'USTR estime que ce traité va se traduire "par des réformes structurelles et des changements du régime économique et commercial de la Chine".

L'accord comprend également un engagement de la Chine à faire "des achats supplémentaires substantiels" de biens et services américains au cours des prochaines années, a affirmé USTR sans avancer de données chiffrées.

Lors de l'annonce du 11 octobre, Donald Trump avait dit que la Chine s'engageait à acheter des biens agricoles pour 40 à 50 milliards de dollars par an.

"Je pense qu'ils vont atteindre 50 milliards de dollars", a déclaré vendredi l'hôte de la Maison Blanche. Un tel montant n'a pas été confirmé par les autorités chinoises. Ce serait environ deux fois plus élevé que le pic des achats de la Chine, en 2012.

..............
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... ab67cd8ffa

Re: La guerre commerciale US est déclarée

par energy_isere » 12 déc. 2019, 17:01

Trump dit être "très" proche d'un accord commercial avec la Chine

AFP•12/12/2019

Le président américain Donald Trump a affirmé jeudi que les Etats-Unis étaient "très proches" d'un "grand accord" avec la Chine après 19 mois d'une féroce guerre commerciale entre les deux premières puissances économiques mondiales.

"Nous sommes TRES proches d'un GRAND ACCORD avec la Chine", a tweeté le locataire de la Maison Blanche. "Ils le veulent, et nous le voulons aussi!", a-t-il ajouté.

Pékin a assuré jeudi que les négociateurs des deux pays maintenaient "une étroite communication", sans autres précisions.

Les deux pays se livrent depuis 19 mois un bras de fer qui se traduit par l'imposition mutuelle de droits de douane supplémentaires portant sur des centaines de milliards de dollars d'échanges annuels.

En l'absence d'avancée, une nouvelle salve de surtaxes douanières doit entrer en vigueur dimanche aux Etats-Unis. Elle ciblera des biens chinois jusque-là épargnés, tels que de l'électronique et des vêtements de sport.

L'annonce éventuelle d'un accord commercial avec Pékin dans les jours qui viennent permettrait au milliardaire républicain de vanter ses qualités de négociateur à l'approche de sa mise en accusation par la Chambre des représentants dans l'affaire ukrainienne, qui devrait intervenir la semaine prochaine.

La Maison Blanche n'a donné aucune précision sur ce à quoi le "grand accord" évoqué par la président américain pourrait correspondre.

Pékin et Washington négocient âprement un accord préliminaire aux termes duquel la Chine augmenterait ses achats de produits agricoles américains. En contrepartie, les Etats-Unis renonceraient à de nouvelles hausses des droits de douane sur les produits chinois prévues le 15 décembre.

Mais cet accord, annoncé comme imminent depuis plusieurs semaines par l'administration de Donald Trump, tarde à se concrétiser.

Cette guerre commerciale, qui pénalise déjà les firmes chinoises tournées vers l'export, menace à présent la croissance du géant asiatique. Elle est tombée à 6% sur un an au troisième trimestre, soit son niveau le plus bas depuis 27 ans.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 88b17fb4c7

Re: La guerre commerciale US est déclarée

par energy_isere » 03 déc. 2019, 08:38

Taxe "Gafa": Washington menace de taxer 2,4 milliards de dollars de produits français

REUTERS•03/12/2019

Le gouvernement des Etats-Unis a menacé lundi de surtaxer 2,4 milliards de dollars de produits français en représailles à la taxe instaurée par Paris sur les entreprises numériques, qui pénalise injustement les sociétés américaines aux yeux de Washington.

Le Bureau du Représentant américain au Commerce (USTR) a établi une liste de produits dont le champagne, les sacs à main, les produits de maquillage ou les fromages, qui pourraient être soumis à des surtaxes pouvant atteindre 100%.


L'USTR avait ouvert une enquête cet été au titre de la Section 301 du Trade Act de 1974, qui a pour but de déterminer l'équité de pratiques commerciales à l'égard des compagnies américaines.

Dans ses conclusions, il estime que la taxe française, adoptée en juillet dernier, n'est "pas conforme aux principes de politique fiscale internationale et constitue un fardeau anormal pour les entreprises américaines affectées".

Ciblant notamment les géants du numérique que sont Google, Apple, Facebook et Amazon - d'où son surnom de "taxe Gafa" - la taxe française s'applique aux sociétés réalisant un chiffre d'affaires sur leurs activités numériques de 750 millions d'euros au niveau mondial et de plus de 25 millions d'euros sur le sol français.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 3e51b6e4e7

Re: La guerre commerciale US est déclarée

par energy_isere » 02 déc. 2019, 18:59

Washington va taxer les importations d'acier et aluminium du Brésil et de l'Argentine

AFP•02/12/2019

Donald Trump a annoncé lundi que les Etats-Unis allaient imposer des droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium en provenance du Brésil et de l'Argentine, prenant par surprise l'un de ses principaux alliés, le président brésilien Jair Bolsonaro.

Le président américain a justifié sa décision par le besoin de riposter à la dévaluation des monnaies de ces pays, faisant fi de la crise économique que traverse actuellement l'Argentine.

"Le Brésil et l'Argentine ont procédé à une dévaluation massive de leur monnaie, ce qui n'est pas bon pour nos agriculteurs", a tweeté le locataire de la Maison Blanche.

"Avec effet immédiat, je rétablirai les tarifs sur tout l'acier et l'aluminium qui sont expédiés de ces pays aux Etats-Unis", a-t-il ajouté.

Cette annonce est une très mauvaise nouvelle pour le Brésil, le deuxième fournisseur d'acier des Etats-Unis. Même chose pour l'Argentine qui exporte la majorité de son acier et son aluminium vers la première puissance économique mondiale.

Le très pro-américain Jair Bolsonaro, qui se targue d'entretenir d'excellentes relations avec Donald Trump, a immédiatement réagi, se disant prêt à appeler son homologue américain.

- Incertitudes -

"J'ai une ligne directe avec lui", a-t-il déclaré à des journalistes devant sa résidence à Brasilia.

En mars 2018, Donald Trump avait annoncé l'instauration, au niveau mondial, de droits de douane de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium avant d'accepter quelques mois plus tard de les supprimer pour l'Argentine et le Brésil, ainsi que pour d'autres pays.

En échange de cette exemption, le Brésil avait accepté d'établir des quotas d'exportation.

Bien que de nombre d'économistes déplorent l'imposition de droits de douane punitifs américains sur des centaines de milliards d'importations, Donald Trump a une nouvelle fois défendu cette stratégie, soulignant que Washington encaissait "des sommes énormes" grâce à eux.

Il a en outre estimé que grâce aux tarifs douaniers, les marchés financiers américains étaient "en hausse de 21%".

Pour autant, les entreprises ont ralenti leurs investissements aux Etats-Unis et les agriculteurs américains, qui ont subi les représailles notamment de la Chine, sont à la peine.

Et l'acier américain a continué à souffrir, l'emploi dans le secteur sidérurgique poursuivant son déclin tandis que la production a été arrêtée dans certains hauts fourneaux le mois dernier.

Le Brésil et l'Argentine ont, eux, bénéficié en partie de la guerre commerciale sino-américaine en se substituant aux Etats-Unis pour les exportations de soja et d'autres produits agricoles.

Le président américain a également demandé à la Réserve fédérale d'"agir en conséquence" pour que les autres pays "ne profitent plus de la force de notre dollar en dévaluant leur monnaie".

En 2018, les Etats-Unis ont importé plus de 3,98 millions de tonnes d'acier en provenance du Brésil, représentant une valeur de près de 2,5 milliards de dollars, selon les données du département américain au Commerce.

La semaine dernière, la monnaie brésilienne, le réal, a franchi pour la première fois le seuil des 4,27 réais pour un dollar, nouveau record historique de baisse.

Une dépréciation due, selon les analystes, non pas à une quelconque intervention de Brasilia, mais aux incertitudes sur le plan international et à des doutes sur la capacité du gouvernement Bolsonaro à mettre en place ses réformes d'austérité.

S'agissant de l'Argentine, Donald Trump a passé sous silence la situation économique.

Le pays, en récession depuis 20 mois, a vu la valeur de sa monnaie, le peso, s'effondrer.

Selon le Fonds monétaire international (FMI), l'activité économique devrait se contracter de 3,1% cette année. Et l'inflation devrait atteindre 50% d'ici la fin de l'année, selon plusieurs organismes internationaux.

L'an passé, les Etats-Unis ont importé 168.922 tonnes d'acier en provenance d'Argentine, représentant 220,25 millions de dollars, selon les données de l'administration américaine.

Jose Urtubey, porte-parole du puissant lobby industriel argentin l'UIA, a estimé que les producteurs du pays allaient immédiatement être affectés par les droits de douane supplémentaires.

Il a aussi souligné qu'il était de l'intérêt des Etats-Unis, grand importateur d'acier et d'aluminium, de maintenir "des tarifs les plus bas" possibles.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... b3576f67cb

Re: La guerre commerciale US est déclarée

par energy_isere » 07 nov. 2019, 19:21

USA et Chine d'accord pour revenir sur les droits de douane, dit-on à Washington

REUTERS•07/11/2019

Les Etats-Unis et la Chine se sont mis d'accord pour lever par étapes les droits de douane supplémentaires qu'ils se sont mutuellement imposés ces derniers mois, dans le cadre de la première phase d'un accord censé mettre fin à leur guerre commerciale, a confirmé jeudi un membre de l'administration américaine.

Le ministère chinois du Commerce l'avait déjà annoncé dans la matinée.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 30f82e9a1b

Re: La guerre commerciale US est déclarée

par energy_isere » 05 nov. 2019, 20:35

Les droits de douane imposés par Trump ont coûté 35 milliards de dollars à la Chine

REUTERS•05/11/2019

Le conflit commercial entre Washington et Pékin a eu pour effet de réduire de 35 milliards de dollars (31,6 milliards d'euros), soit plus d'un quart, les importations de produits chinois aux Etats-Unis au cours du premier semestre de l'année, selon une étude de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (Cnuced) publiée mardi.

Ce conflit engagé il y a seize mois a aussi pour effet de pousser à la hausse les prix à la consommation aux Etats-Unis, note la Cnuced, qui estime que les deux premières puissances économiques de la planète sont perdantes.

"Au total, ces résultats montrent que les droits de douane imposés par les Etats-Unis à la Chine font souffrir économiquement les deux pays", peut-on lire dans le rapport de la Cnuced.

"Les pertes pour les Etats-Unis sont largement liées à l'augmentation des prix pour les consommateurs, tandis que les pertes de la Chine sont liées à des pertes significatives d'exportation."

Entre les mois de janvier et juin, les importations aux Etats-Unis de produits chinois frappés par des droits de douanes sont tombées à 95 milliards de dollars, contre 130 milliards sur le premier semestre 2018.

L'étude de la Cnuced montre aussi que certains pays ont mis à profit ce conflit pour augmenter leurs exportations vers les Etats-Unis. C'est particulièrement vrai pour Taiwan, dont les exportations vers le marché américain ont progressé de 4,2 milliards de dollars.

Le Mexique (+3,5 milliards) et l'Union européenne (+2,7 milliards) en ont également profité.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... a1f486dff6

Re: La guerre commerciale US est déclarée

par energy_isere » 02 nov. 2019, 11:18

Petite bouffée d'optimisme sur les négociations commerciales sino-américaines

AFP•02/11/2019

Le ton était à l'optimisme vendredi sur les négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, qui doivent permettre de mettre fin au conflit opposant les deux premières économies du monde.

Les négociations sur un accord partiel dit de "phase 1" ont "fait énormément de progrès, mais ne sont pas bouclées", a déclaré Larry Kudlow, le principal conseiller économique de Donald Trump, devant des reporters à la Maison Blanche.

......
Lire https://www.boursorama.com/actualite-ec ... d1939e30c0

Re: La guerre commerciale US est déclarée

par energy_isere » 26 oct. 2019, 13:36

Commerce: Pékin confirme des avancées avec Washington

REUTERS•26/10/2019

La Chine et les Etats-Unis ont quasiment finalisé certaines parties techniques de leurs négociations commerciales, a déclaré samedi le gouvernement chinois, quelques heures après que l'administration américaine a fait part d'une avancée sur certaines parties de l'accord.

Le ministère chinois du Commerce a indiqué que le vice-Premier ministre Liu He, qui mène les négociations commerciales pour Pékin, s'est entretenu vendredi soir avec le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, et le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin.

Les deux camps ont convenu de répondre à leurs préoccupations mutuelles et de s'entretenir à nouveau par téléphone prochainement, a ajouté le ministère dans un communiqué.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... ecaf35f849

Re: La guerre commerciale US est déclarée

par energy_isere » 18 oct. 2019, 18:35

L'UE menace Washington de représailles après l'entrée en vigueur des sanctions douanières

AFP•18/10/2019

Les Etats-Unis ont imposé vendredi des sanctions douanières contre les produits européens, provoquant le courroux de Bruxelles qui promet de riposter à la première occasion, avec en perspective un durcissement des relations commerciales transatlantiques.

Cette hausse des droits de douane américains contre des produits européens pour une valeur de 7,5 milliards de dollars est entrée en vigueur à 00H01 heure de Washington (04H01 GMT). Elle est intervenue quatre jours après le feu vert définitif de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Washington d'imposer des sanctions contre l'UE en représailles aux subventions accordées à l'avionneur européen Airbus.

"Regrettant" cette décision, la Commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, a estimé vendredi que l'UE n'a "pas d'autre choix" que des représailles.

L'UE devrait en effet à son tour être autorisée l'an prochain par l'OMC à imposer des sanctions douanières contre les Etats-Unis, accusés d'avoir subventionné Boeing.

Une fois de plus, Mme Malmström a regretté cette escalade. "L'imposition réciproque de sanctions douanières ne sert les intérêts à long terme de personne", a-t-elle déclaré dans un communiqué.

"Elle provoquera des dommages très importants dans la production aéronautique aux États-Unis et dans l'UE et entrainera des dégâts collatéraux dans de nombreux autres secteurs déjà touchés par les tensions commerciales actuelles", a-t-elle ajouté.

Cette nouvelle offensive du président américain, Donald Trump, survient alors que Washington s'enlise dans une guerre commerciale d'ampleur avec la Chine, qui risque de déstabiliser l'économie mondiale.

Mercredi, l'impétueux dirigeant s'en est encore une fois pris aux Européens, qui se comportent, selon lui, de façon injuste en érigeant des "barrières énormes" contre les importations américaines dans l'UE.

Il n'avait toutefois pas fermé la porte à un accord entre les deux parties qui permettrait de mettre un terme au conflit.

- Vin et avions -
Dans la ligne de mire des Américains: les avions du constructeur Airbus, fabriqués essentiellement dans les usines du Royaume-Uni, de la France, d'Espagne et d'Allemagne, qui coûteront dorénavant 10% de plus quand ils seront importés aux Etats-Unis.

Mais les vins européens sont également dans le collimateur de Trump, avec une taxe de 25%.


A Washington, une rencontre entre le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, et Robert Lighthizer, le représentant américain au Commerce (USTR) et négociateur en chef pour les Etats-Unis, est prévue vendredi.

Avant de s'y rendre, M. Le Maire a dénoncé un "geste agressif" de la part "des alliés américains" et qualifié de "profondément injustes" les sanctions qui touchent le vin français.

Les Européens craignent avant tout que Donald Trump ne continue sur sa lancée et n'impose mi-novembre des droits de douane plus élevés sur les voitures européennes. Ce qui affecterait particulièrement le secteur automobile allemand, déjà à la peine, même si Volkswagen ou BMW fabriquent également leurs véhicules aux Etats-Unis.

M. Trump se plaint des difficultés des Américains pour vendre leurs produits, notamment les voitures, en Europe, alors que les Européens peuvent facilement vendre les leurs sur le territoire américain.

- Protectionnisme -

Le conflit des deux avionneurs Airbus et Boeing n'est qu'un des nombreux problèmes qui ont alimenté les tensions transatlantiques et qui ont rapidement dégénéré avec l'entrée en fonction de Donald Trump en 2017.

Adoptant une politique résolument protectionniste, le dirigeant américain a déjà imposé des droits de douane plus élevés sur l'acier et l'aluminium en provenance de l'UE et d'autres pays alliés, tout en laissant planer la menace de faire de même avec les voitures.

En juillet 2018, Donald Trump et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, avaient conclu une sorte de trêve à Washington, promettant de mener des négociations, qui n'ont jusqu'ici abouti à rien.

La bataille juridique entre Airbus et Boeing devant l'OMC remonte à 2004, quand Washington a accusé le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne et l'Espagne d'accorder des subventions illégales pour soutenir Airbus.

Un an plus tard, ce fut au tour de l'UE d'accuser Boeing d'avoir obtenu 19,1 milliards de dollars de subventions illégales entre 1989 et 2006 de la part du gouvernement américain.

S'en est suivie une bataille juridique interminable, chaque partie faisant une série d'appels et contre-appels.
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... 096903f276

Re: La guerre commerciale US est déclarée

par energy_isere » 16 oct. 2019, 18:37

Sanctions américaines contre l'acier turc: le mal est déjà fait

Par Claire FagesDiffusion : mercredi 16 octobre 2019

En représailles à l'intervention militaire de la Turquie en Syrie, le président américain vient d'annoncer que les importations d'acier turc seraient taxées à 50 %. En réalité ces importations turques ont déjà été réduites à néant.

Si elles s'appliquent, les sanctions américaines contre l'acier turc n'auront pas beaucoup d'effet. Pour la bonne raison qu'il n'y a plus beaucoup d'acier turc à rentrer aux États-Unis. Il faut se rappeler que Washington avait déjà imposé des taxes de 25 % sur beaucoup d'aciers étrangers en juin 2018 et que l'administration américaine avait très vite doublé ce pourcentage pour la Turquie, au moment du bras de fer avec Ankara pour faire libérer le pasteur Andrew Brunson des geôles turques.

La Turquie n'est plus que le 19e fournisseur américain

L'acier turc était donc déjà taxé à 50 % depuis près d'un an. Ces taxes n'ont été ramenées à 25 % qu'en mai dernier par Washington. Mais pour le commerce de l'acier entre la Turquie et les États-Unis, le mal était déjà fait. En chute de 38 % en 2018, les exportations d'acier turc ont encore plongé de 76 % en 2019, d'après les données des douanes américaines. La Turquie exporte de l'acier laminé à chaud, de moins grande valeur. Avec des taxes il n'était plus du tout compétitif, étant donné les distances de transport. De 7e fournisseur des États-Unis en 2017, avec 1,7 million de tonnes d'acier, la Turquie a dégringolé au 19e rang avec un peu plus de 200 000 tonnes seulement.

Le vrai coup de massue vient de Bruxelles

L'industrie turque de l'acier a donc déjà souffert. D'autant qu'avec la crise économique en Turquie la demande intérieure d'acier pour la construction, l'automobile ou les produits électroménagers, a chuté elle aussi, de 31 % sur un an en juillet dernier. Dernier revers en date, et pas des moindres, l'Union européenne, à la demande de ses aciéristes, a mis en place des mesures de sauvegardes contre l'acier turc, qui s'était massivement reporté du marché américain au marché européen. Bruxelles a imposé de nouvelles taxes, mais surtout un quota de 30 % par pays. La Turquie ayant déjà rempli le sien en septembre, elle devra attendre... juillet 2020 pour pouvoir réexporter vers l'Europe, qui était devenue son débouché refuge avec 7 millions de tonnes l'an dernier, 35 fois plus que vers les États-Unis ! Le véritable coup de massue sur l'acier turc, c'est donc l'Union européenne qui l'a donné cet automne. Le retour à 50 % de taxes américaines n'y changera pas grand-chose.
http://www.rfi.fr/emission/20191016-san ... -deja-fait

Re: La guerre commerciale US est déclarée

par energy_isere » 15 oct. 2019, 08:08

Trump utilise l'arme commerciale contre la Turquie suite à l'entrée des troupes Turques en Syrie contre les Kurdes.
Dans un communiqué, le chef de la Maison blanche a annoncé le relèvement à 50% des droits de douane américains sur l'acier turc - six mois après leur abaissement - et la fin immédiate des négociations avec la Turquie autour de ce qu'il a qualifié d'accord commercial à hauteur de 100 milliard de dollars.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 09ec3e1d28

Re: La guerre commerciale US est déclarée

par energy_isere » 11 oct. 2019, 22:45

Trump annonce un accord commercial partiel avec la Chine

REUTERS•11/10/2019

Donald Trump a annoncé vendredi que les Etats-Unis et la Chine étaient parvenus à un accord substantiel dans la "première phase" de leurs négociations commerciales, s'accordant sur la propriété intellectuelle, les services financiers et les gros achats agricoles.

Les deux premières puissances économiques de la planète sont "très près" de mettre un terme à la guerre commerciale qu'elles se livrent, a ajouté le président américain, qui s'exprimait après un entretien avec le chef de la délégation chinoise, le vice-Premier ministre Liu He.

Cet accord partiel pourrait être signé par Trump et son homologue chinois Xi Jinping lors de la réunion du forum de Coopération Asie-Pacifique prévu le mois prochain au Chili, ajouté le dirigeant américain.

Selon son secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, les deux parties sont parvenues à un accord essentiel sur les questions clefs, mais il reste du travail.

Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, a annoncé pour sa part que l'augmentation prévue mardi prochain des droits de douanes perçus par les Etats-Unis sur 250 milliards de dollars d'importations en provenance de Chine était suspendue.

Aucune décision en revanche n'a été prise pour les hausses attendues pour le mois de décembre.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... aff3ad5713

Re: La guerre commerciale US est déclarée

par energy_isere » 10 oct. 2019, 21:30

Commerce: Trump va rencontrer vendredi le principal négociateur chinois

AFP•10/10/2019

Donald Trump a annoncé qu'il allait rencontrer vendredi à la Maison Blanche Liu He, le vice-Premier ministre chinois actuellement à Washington pour tenter de sortir de l'impasse de la guerre commerciale, mais le président américain a laissé planer le doute sur son "envie" de signer un accord.
.............
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 0f22b72a9b

Re: La guerre commerciale US est déclarée

par emmort » 03 oct. 2019, 12:16

energy_isere a écrit :
03 oct. 2019, 09:08

Les services du représentant américain au Commerce (USTR) ont publié mercredi un inventaire à la Prévert des importations européennes qui vont être frappées de droits de douane supplémentaires allant de 10 à 25%.

Et quelles sont les taxes sur les raton-laveurs?? :lol:

Haut