le plastique c'est du pétrole ?

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : le plastique c'est du pétrole ?

Re: le plastique c'est du pétrole ?

par energy_isere » 14 août 2018, 14:40

Un bonus-malus sur le plastique recyclé en 2019

Par latribune.fr | 13/08/2018,

Afin de pousser les Français à acheter davantage de produits à base de plastique recyclé, le gouvernement va mettre en place dès 2019 un dispositif écologique sur les bouteilles en plastique.


Le gouvernement, qui vise un objectif de 100% de plastiques recyclés en 2025, mettra en place progressivement à partir de 2019 un système de bonus-malus pour inciter les consommateurs à privilégier des produits fabriqués à partir de plastique recyclé, a annoncé Brune Poirson le 12 août dans un entretien accordé au Journal du Dimanche (JDD).

"Nous allons déployer un système de bonus-malus allant jusqu'à 10% du prix des produits", a déclaré la secrétaire d'Etat à la Transition écologique en précisant que l'exécutif compte "l'activer dès 2019 et le faire monter en puissance".

"Demain, quand il y aura le choix entre deux bouteilles, l'une fabriquée en plastique recyclé et l'autre non, la première sera moins chère", explique la secrétaire d'Etat auprès de Nicolas Hulot.

Dans cet entretien, Brune Poirson rappelle également que le plan du gouvernement en faveur du recyclage des plastiques passera par une baisse de la TVA sur le recyclage et la hausse de la TGAP (taxe générale sur les activités polluantes) sur l'enfouissement, comme annoncé par le Premier ministre Edouard Philippe en avril.

Un système "allant jusqu'à 10% du prix des produits"


Actuellement, seul un quart des emballages en plastique est recyclé, selon une étude publiée en mars par 60 Millions de consommateurs, qui soulignait que de nombreux autres types de produits, tels que certains jouets, ne peuvent même pas l'être.

Dans le détail, Mme Poirson a annoncé "un système de bonus-malus allant jusqu'à 10% du prix des produits", sans préciser dans quelle proportion le dispositif abaisserait le coût des objets en plastique recyclé et relèverait celui de ceux qui ne le sont pas.
.......
https://www.latribune.fr/entreprises-fi ... 87597.html

Re: le plastique c'est du pétrole ?

par energy_isere » 08 juil. 2018, 15:47

L'industrie plastique toujours florissante, malgré les critiques

08 juillet 2018

Entre emballages consommés en abondance dans les pays émergents et plastiques plus sophistiqués en vogue dans les pays développés, cette industrie est installée dans une croissance régulière, malgré les contestations écologiques et le durcissement des réglementations.

En dix ans, la production mondiale de plastiques est passée de 245 millions de tonnes à 348 millions de tonnes en 2017, selon les chiffres de la fédération européenne PlasticsEurope.

La croissance a été de 3,9% en 2017, plus ou moins son rythme de croisière (4% en 2016, 3,5% en 2015).

Si l'on ne prend en compte que les plastiques les plus courants, les "thermoplastiques" (polytéréphtalate d'éthylène ou PET, polypropylène, polyéthylène ou PVC), la demande mondiale a crû au rythme confortable de 4,7% par an sur la période 1990-2017.

"Est-ce que ça va se poursuivre dans les années à venir? On peut supposer que oui", estime Hervé Millet, directeur des affaires techniques et réglementaires de PlasticsEurope. "Les raisons qui expliquent la croissance des plastiques dans le monde, a priori ne vont pas d'un seul coup disparaître".

Premier pays producteur de plastiques, la Chine pèse aujourd'hui plus de 29% de la production mondiale, contre seulement 15% dix ans auparavant.

La consommation de plastiques est "liée au développement économique des pays", que ce soit en matière d'infrastructures et de construction, de transports, ou d'applications dans les secteurs électrique et électronique, explique M. Millet.

A cela s'ajoute le premier débouché qui est le domaine de l'emballage, en forte demande dans les pays en développement et représentant aussi près de 40% de la consommation de plastiques en Europe.

- polymères techniques -

"Il y a un moteur fort dans les pays en développement qui est lié à la consommation" avec une demande de polymères de base pour l'emballage et le conditionnement, observe aussi Pierre Gadrat, directeur chimie et matériaux au cabinet Alcimed.

"A l'autre bout de la chaîne, il y a le développement de polymères techniques. C'est toujours aussi dynamique, voire plus qu'avant", ajoute-t-il.

La production de nouveaux polymères répond à des applications dans le secteur automobile et le médical. Certaines résines sont utilisées pour l'automobile et l'aéronautique, mais aussi pour des produits de consommation de niche comme des chaussures de sport.

Mais parallèlement, la contestation des plastiques se développe, essentiellement pour des raisons de pollution, et les réglementations se durcissent.

En France, la vaisselle jetable en plastique devrait disparaître en 2020, si elle n'est pas biodégradable. Les sacs plastiques fins non compostables y sont déjà interdits depuis 2017. La ville américaine de Seattle vient d'interdire les couverts et pailles en plastique dans ses restaurants et cafés.

Fin mai, la Commission européenne a proposé d'interdire les coton-tiges, couverts, assiettes, pailles, mélangeurs à cocktails et tiges de ballons en plastique.

Et des mesures similaires se multiplient dans le monde, sur fond d'images d'océans étouffant sous le plastique.

Image

- le recyclage -

"Aujourd'hui, ça ne pèse pas de façon massive", remarque Emmanuel Guichard, délégué général de la fédération française de l'emballage plastique (Elipso). Mais "à un moment, on ne peut pas imaginer qu'il n'y ait pas un impact" de ces mesures.

"C'est le plastique qui est stigmatisé dans son ensemble", s'alarme Hervé Millet de PlasticsEurope.

Pour des raisons d'image, mais aussi d'intérêt économique bien compris, le secteur commence donc à se pencher très sérieusement sur la question du recyclage.

"Le déchet plastique devient potentiellement, par la pression réglementaire (...) de moins en moins un déchet, mais une matière première valorisable", remarque Pierre Gadrat, qui voit dans le recyclage, encore faible, un "des enjeux clés pour demain".

Pour d'autres matériaux d'usage courant, comme les métaux, le verre, le carton, les déchets sont pleinement intégrés aux filières de production.

Pour le directeur scientifique de l'organisme de collecte Citeo, Carlos de Los Llanos, "c'est ce qui attend le plastique: la situation d'une industrie qui gère simultanément sa ressource vierge et sa ressource recyclée". Mais "ça s'apprend. Cela demandera encore sans doute quelques années".
https://www.romandie.com/news/ZOOM-L-in ... 934532.rom

Re: le plastique c'est du pétrole ?

par energy_isere » 30 juin 2018, 12:36

Ikea va incorporer (à petite dose) du bioplastique dans ses produits

SIMON CHODORGEUsine Nouvelle le 30/06/2018

Le 7 juin, Ikea et la compagnie pétrolière finlandaise Neste ont annoncé la découverte d'une nouvelle méthode pour fabriquer du plastique à partir de ressources renouvelables. Ce bioplastique sera incorporé à petite échelle dans des meubles de la marque néerlandaise à partir de l'automne 2018.

Ikea va incorporer du bioplastique dans ses produits. En 2016, le groupe néerlandais avait débuté un partenariat avec Neste, compagnie pétrolière finlandaise, dans le but de développer des alternatives au plastique d’origine fossile. Le 7 juin, les deux entreprises ont annoncé la découverte d’une nouvelle méthode pour fabriquer du plastique polypropylène (PP) et polyéthylène (PE) à partir de ressources renouvelables et de déchets de matières premières : huile de cuisson usagée, huiles végétales produites de façon durable.

Ikea et Neste saluent cette innovation comme un pas contre les énergies fossiles et le changement climatique. Le terme de “bioplastique” est toutefois à relativiser. Les huiles végétales dites “durables”, dont l’huile de palme, font débat sur leur impact environnemental. Néanmoins, à l'inverse de certains plastiques biosourcés, le plastique développé par Ikea et Neste auraient l'avantage de s'intégrer dans certaines filières de recyclage.

Les produits d’Ikea comportant du bioplastique seront commercialisés à partir de l’automne 2018 dans une phase pilote. Le plastique utilisé contiendra 20% de matière renouvelable et servira à fabriquer des produits déjà présents dans le catalogue Ikea comme des boîtes de rangement D’ici 2030, Ikea espère que l’intégralité de son plastique sera fabriqué à partir de matériaux recyclés ou renouvelables.
https://www.usinenouvelle.com/article/i ... ts.N712609

Re: le plastique c'est du pétrole ?

par kercoz » 29 juin 2018, 13:53

mobar a écrit :
29 juin 2018, 08:28


C'est évident que le valoriser sur place c'est plus efficace que de le transporter à l'autre bout du monde pour qu'il finisse dans une décharge ou dans la mer
Problème : Ma cheminée est pleine d'emballages plastic ou cartons. Soit je stock ( il fait plus de 30° à midi), soit je brule. Dans mon salon , j'ai donc un problème d' esthétique ! déja qu' avec ma demi barrique + poissons + alocasias noirs, ça faisait tendance. Dans ce bassin girondin de 110 litre j'ai mis un buleux pour oxygéner les poissons, .....me suis aperçu que les bulles, en crevant la surface projettent à plus de 30 cm un tas de micro gouttes : Donc ioniseur bio pas cher.

Re: le plastique c'est du pétrole ?

par mobar » 29 juin 2018, 08:28

Le traitement, la valorisation ou l'incinération réalisée au plus près de la source du déchet est toujours la solution la plus efficace

Quand on parle de produits en plastique, en bois, en papier ou de matières combustibles le recyclage chimique, la gazéification ou la valorisation énergétique sont des solutions qui permettent de récupérer de la valeur sur un déchet qui a une valeur négative

C'est évident que le valoriser sur place c'est plus efficace que de le transporter à l'autre bout du monde pour qu'il finisse dans une décharge ou dans la mer

Faut seulement investir sur place pour traiter ce que l'on collecte et conditionne déjà

Re: le plastique c'est du pétrole ?

par GillesH38 » 29 juin 2018, 07:25

Un rapport affirme que 25% des plastiques polluant les océans viennent de fuites dans des sites ...de recyclage situés en Asie, ou l'Europe envoie ses déchets. Il conclut que pour lutter contre la pollution, il vaudrait mieux les incinérer que de chercher à les recycler.

https://www.thegwpf.org/content/uploads ... oceans.pdf

Re: le plastique c'est du pétrole ?

par energy_isere » 28 juin 2018, 19:20

Deux nouvelles filières pour le recyclage du plastique

Publié le 27/06/2018 NANCY Reuters

Citeo, l’ex-Eco-Emballages et plusieurs grands industriels français ont annoncé mercredi à Nancy le lancement de deux filières de recyclage pour les barquettes en PET et le polystyrène, des matériaux qui finissent majoritairement incinérés ou enfouis.

Total, Saint-Gobain et Syndifrais – l’interprofession des fabricants de produits laitiers dont fait partie Danone - tous producteurs ou utilisateurs de polystyrène (pour les pots de yaourts s’agissant de ces derniers), s’engagent à tester en 18 mois la faisabilité technique et économique de ces filières de recyclage.

Ils produiront pour cela 4.000 tonnes de produits contenant au moins 20% de polystyrène d'ici 2019.

L’enjeu est de parvenir à terme à recycler la majorité des 110.000 tonnes mises sur le marché chaque année.

Soprema, l’un des leaders mondiaux pour les produits d’étanchéité et d’isolation, lancera de son côté, fin 2018 à Strasbourg, la première unité de recyclage mécanique et chimique des barquettes en PET opaque ou PET complexe qui ne peuvent pas être retraitées à l’heure actuelle.

L’entreprise, qui réutilise les polyols obtenus pour produire des matériaux d’isolation, envisage de recycler 5.000 tonnes de PET en 2019 et de doubler rapidement la production, 25.000 tonnes de barquettes étant potentiellement recyclables chaque année.

Total ramènera de son côté le polystyrène à son état de matière première dans son unité pétrochimique de Carling en Moselle.

"Ce sont des innovations technologiques, des techniques de dépolymérisation qui sont très intéressants pour le futur", a appuyé Jean Hornain, directeur général de Citeo, lors d’une conférence de presse organisée à l’ouverture du quatrième World materials forum de Nancy.

Il a rappelé que, si le recyclage concernait désormais 68% des déchets ménagers, il n’était que de 25% pour les matières plastiques.

La France doit, de ce point de vue, rattraper son retard au sein de l’Union européenne où le taux de recyclage moyen des plastiques est de 30%. Le gouvernement s’est donné pour objectif de recycler 100% des plastiques d’ici 2025.
https://www.usinenouvelle.com/article/d ... ue.N713024

Re: le plastique c'est du pétrole ?

par energy_isere » 19 juin 2018, 19:57

L’industrie des plastiques de plus en plus inquiète
La production mondiale augmente, mais de plus en plus de mesures menacent le secteur, accusé de polluer les océans.

Le Monde | 19.06.2018 Par Denis Cosnard

Ce ne sont que deux amendements, dont aucun n’a encore été adopté définitivement. Ils ont néanmoins soulevé un vent d’inquiétude, ces dernières semaines, chez les industriels du plastique qui n’avaient rien vu venir. Le 14 mai, lors de l’examen du projet de loi agriculture et alimentation, les députés ont interdit les bouteilles d’eau en plastique dans les cantines scolaires en 2020, contre l’avis du gouvernement. Le député LRM du Maine-et-Loire Matthieu Orphelin a avoué en souriant avoir « cédé à un lobby » : celui des élèves de primaire de Plougasnou (Finistère), qui lui avaient soufflé l’idée. Les fabricants de bouteilles en PET, une grande spécialité française, ont moins ri. Surtout, quand le Sénat a validé l’initiative en commission.

Au même moment, un autre amendement était débattu. A la loi sur le logement, cette fois-ci. Il proposait d’interdire, à compter de 2022, l’installation de portes et fenêtres en plastique. Là, les professionnels se sont étranglés. « Les menuiseries en PVC représentent 60 % du marché et 2,5 milliards de chiffre d’affaires !, souligne Hervé Millet, membre de la fédération PlasticsEurope. Or il n’y a ni phtalate ni perturbateur endocrinien dans le PVC. Sans raison, on se priverait donc d’un produit économique et performant. » Message bien reçu : faute de soutien, le député LR de la Somme Emmanuel Maquet, qui portait cette mesure, a lâché prise.

L’un est passé, l’autre pas, mais les deux amendements forcent les tenants du plastique à s’interroger : après les sacs de supermarché, désormais bannis, et les gobelets et assiettes, interdits à partir de 2020, leur matériau est-il globalement menacé ? Peut-il disparaître, sacrifié sur l’autel de la santé publique et de la protection des océans ? « On ne parle encore que de quelques produits, mais ce que les gens retiennent, c’est : “Le plastique est mauvais pour l’environnement, il faut l’interdire” », s’alarme M. Millet.
350 millions...

L’accès à la totalité de l’article est protégé
https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html

Re: le plastique c'est du pétrole ?

par energy_isere » 31 mai 2018, 20:26

En Europe, le plastique à usage unique en fin de vie

Olivier Cognasse Usine Nouvelle le 31/05/2018

L’Europe a décidé de s’attaquer à la pollution des mers. La Commission souhaite interdire une dizaine de produits plastiques à usage unique dès 2022. La France veut aller encore plus loin.

L’Europe s’attaque aux déchets plastiques qui polluent et asphyxient les océans et les mers. Elle cible dix produits en plastique à usage unique qui finissent trop souvent sur les plages, dont les bâtonnets de coton-tige, couverts, assiettes, pailles, bâtonnets mélangeurs pour boissons et tiges pour ballons en plastique. Ils devront être fabriqués à partir de matériaux plus durables. Pour les récipients pour boissons à usage unique, ils ne seront autorisés que si leurs bouchons et couvercles restent attachés au récipient.

Les déchets plastiques polluent nos océans et nos sols.

Ces produits représentent aujourd’hui 70 % de tous les déchets marins. L’Europe aimerait appliquer cette nouvelle directive en 2022.

La France veut aller plus loin

En France, une partie de ces produits seront interdits en France dès le 1er janvier 2020. Et le gouvernement entend aller plus loin en supprimant les microbilles plastiques dans les cosmétiques et en se fixant un objectif de 100% d’emballages recyclables d’ici 2025.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... ie.N700904

Re: le plastique c'est du pétrole ?

par energy_isere » 04 avr. 2018, 09:46

Bouteilles plastiques : Le Royaume-Uni veut instaurer un système de consigne

Publié le 29 mars 2018

Le gouvernement britannique a annoncé mercredi 28 mars 2018 son intention d’instaurer un système de consigne sur les bouteilles en plastique.

Au Royaume-Uni, 13 milliards de bouteilles en plastique sont utilisées par an alors que plus de trois milliards ne sont pas recyclées. Pour mettre un terme à cette pollution, le gouvernement britannique monte au créneau. Mercredi 28 mars 2018, le ministre de l’Environnement Michael Gove a annoncé une nouvelle mesure : un système de consigne. Il concernera tous les emballages des bouteilles en plastique, verre et métal (canettes) à usage unique vendus en Angleterre, a précisé le ministre dans un communiqué. “Nous voulons agir sur les bouteilles en plastique pour aider à nettoyer nos océans” a-t-il souligné. Le plastique fait des ravages contre l’environnement marin, “tue les dauphins, étouffe les tortues et dégrade nos plus précieux habitats”. Le ministre a ajouté qu’il était “absolument vital que nous agissions maintenant pour nous attaquer à cette menace et réduire les millions de bouteilles plastiques qui échappent chaque jour au recyclage”.

Avant d’être mis en place, le système de consigne sera soumis à consultation cette année auprès des fabricants et consommateurs pour en déterminer les modalités. Selon le communiqué, le gouvernement anglais pense à disséminer des conteneurs automatiques. Les consommateurs pourront directement y déposer leurs bouteilles. L’argent qu’ils recevront après leur bonne action variera selon la taille du contenant. Les consommateurs britanniques pourront avoir à payer jusqu’à 22 pence leur achat de bouteille plastique. Dans les dix pays européens qui l’appliquent, ce sont 10 à 25 centimes qui sont payés par le consommateur. Les enseignes auxquelles seront rattachés les conteneurs seront responsables du recyclage des objets. En Allemagne, le système de la consigne est utilisé depuis 2003. Outre-Rhin, le gouvernement réalise aujourd’hui un recyclage de ses bouteilles plastiques à 97%. Mauvaise élève, la France n’en est qu’à 22%. Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire avait annoncé sur RTL vouloir elle aussi revenir à un système de consigne sur les bouteilles plastiques et les canettes, “l’objectif étant de recycler 100% des plastiques en 2025”, suivant la promesse du premier ministre Edouard Philippe.

Le gouvernement britannique en guerre contre le plastique

C’est une véritable guerre que le Royaume-Uni a déclaré contre les déchets plastiques. En janvier dernier la première ministre britannique Theresa May avait lancé un nouveau plan de lutte contre les déchets plastiques avec la généralisation des sacs plastiques payants. Selon la législation actuelle les sacs plastiques en grande surface coûtent dorénavant 5 pence (5,7 centimes d’euro). Cette nouvelle mesure a permis de diminuer de 9 milliards la distribution des sacs plastiques. Dans la foulée, le gouvernement avait également interdit l’utilisation de microbilles plastiques dans les produits cosmétiques et pharmaceutiques. Le pays s’est aussi engagé à ce que les magasins, cafés et entreprises des grandes villes proposent des points d’eau gratuits d’ici 2021. Par exemple, le groupe Whitbread a affirmé que 3 000 de ses enseignes Costa Coffee et Premier Inn installeraient des points d’eau dès mars 2018. Une mesure qui n’est pas sans rappeler celle de Sadiq Khan. Le maire de Londres souhaite installer des fontaines à eau partout dans la ville afin que les Londoniens utilisent des gourdes plutôt que des bouteilles en plastique. La reine Elisabeth II elle-même a décidé de s’emparer de cette question écologique et d’agir fermement. Les plastiques à usage unique sont depuis février bannis des domaines de la propriété royale, dont Buckingham Palace !

Du côté des grands distributeurs, la chaîne de supermarchés spécialisée dans les produits surgelés Iceland avait annoncé l’élimination des emballages en plastique de ces produits pour 2023. Une première mondiale. C’est suite à une enquête auprès de 5000 consommateurs britanniques que la franchise s’est décidée : 80% approuvaient qu’un supermarché se passe de plastique. Chaque année, les supermarchés anglais produisent en moyenne 1 million de tonnes de plastique. Un fléau que les Anglais comptent bien évincer.
http://actualites.reponse-conso.fr/bout ... -consigne/

Re: le plastique c'est du pétrole ?

par energy_isere » 16 mars 2018, 17:59

"Le recyclage mécanique n’est pas la seule voie pour les déchets plastiques", Suez et LyonDellBasell le prouvent

JEAN-CHRISTOPHE BARLA Usine Nouvelle le 16/03/2018

LyondellBasell et Suez ont officialisé le 14 mars un partenariat inédit au niveau mondial dans le recyclage de déchets plastiques. Aux Pays-Bas, ils produiront ensemble des résines vierges à partir de déchets plastiques collectés et triés par Suez, pour servir le marché européen. Richard Roudeix, vice-président de LyondellBasell, détaille les objectifs de cet accord.
...............
Lire l' article : https://www.usinenouvelle.com/article/l ... nt.N667564

Re: le plastique c'est du pétrole ?

par Silenius » 06 févr. 2018, 22:29

Nouveau procede de fabrication d'acrylonitrile a partir de fermentation de sucres, haut rendement et moins de pollution que le procede classique a partir d'oxydation de propylene : http://science.sciencemag.org/content/358/6368/1307


acrylonitrile -> polymerisation -> fibres de poly-acrylonitrile -> carbonisation -> fibres de carbone -> Sceptiquemobile

Re: le plastique c'est du pétrole ?

par energy_isere » 17 janv. 2018, 12:34

Recyclage : l'UE à l'assaut du plastique !

Par Sandrine Delorme 17/01/2018

L'Union européenne va se donner une stratégie plastique : faire en sorte que tous les emballages soient recyclables d'ici 2030 et que ça soit rentable !

Le plastique, l'Europe ne le recycle pas assez. Chaque année, nous, citoyens européens, engendrons 25 millions de tonnes de plastiques et seulement 30 %, soit sept millions et demi de tonnes, est recyclé. Autant dire qu'il y a pollution et gaspillage. La commission européenne tente d'améliorer la situation. Elle vient de présenter sa stratégie contre la pollution plastique, objectif croissance et innovation. La consommation de plastiques à usage unique sera réduite, et l'utilisation intentionnelle de micro-plastiques sera limitée.

Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne, chargé de l'Amélioration de la législation, des Relations inter-institutionnelles, de l'État de droit et de la Charte des droits fondamentaux, supervisera la nouvelle régulation :

"D'ici 2030, ce qui n'est que dans 12 ans, tous les emballages plastiques sur le marché européen doivent être réutilisables ou recyclables et cela doit être rentable d'une manière ou d'une autre.Nous allons mettre au point une législation sur l'emballage et examiner quel type d'emballage en plastique peut être mis sur le marché pour permettre un recyclage facile et rentable".

Les Etats-membres ont encore jusqu'au 12 février pour apporter leurs idées. Après cette consultation publique, la commission se lancera dans la préparation de la nouvelle régulation en matière de collecte et de tris des déchets pour 2019.

Les pays européens ne sont pas égaux face au recyclage. Pour info, en Suède, seulement 1 % des ordures ne sont pas recyclées.
http://fr.euronews.com/2018/01/17/recyc ... plastique-

Re: le plastique c'est du pétrole ?

par energy_isere » 11 janv. 2018, 19:24

La France à la traîne de l'Europe dans le recyclage des plastiques

Myriam Chauvot le 11/01/2018 Les Echos

La France se classe avant-dernière des 28 pays européens en matière de recyclage des emballages plastique. Les meilleurs élèves en Europe sont les pays ayant interdit la mise en décharge.

Les promesses spectaculaires d'Edouard Philippe en juillet devant les députés sur 100 % de déchets plastique recyclés d'ici à 2025 se font rattraper par la réalité. La France est un des plus mauvais élèves de l'Europe des 28 pour le recyclage du plastique, souligne l'étude dévoilée ce jeudi par l'Association européenne des producteurs de matières plastique, Plastics Europe. Les Français recyclent 22 % seulement de leurs déchets plastique, contre 31 % en moyenne européenne.

Pourquoi ? D'abord parce que « les emballages représentent 62 % des déchets plastique », rappelle Hervé Millet chez Plastics Europe. Or c'est un domaine où la France est avant-dernière en Europe pour le recyclage des emballages plastique ! Seulement un quart d'entre eux y sont recyclés, contre 41 % en moyenne en Europe et 51 % pour le pays le plus performant, la Tchéquie, l'Allemagne frôlant les 49 %.

Dans ces conditions, on voit mal comment la France va parvenir à respecter les futurs objectifs européens de 50 % d'emballages plastique recyclés en 2025 et 55 % en 2030. Le retard français est aussi spectaculaire pour les plastiques issus de l'automobile : le taux de mise en décharge y atteint 70 % contre 46 % en moyenne européenne, calcule Plastics Europe.

Image

Méconnaissance du sujet

L'association réalise tous les deux ans cette étude sur le recyclage. Celle dévoilée ce jeudi, qui porte sur l'année 2016, montre que la France a de surcroît perdu du terrain en Europe quand on ajoute au recyclage la valorisation énergétique, c'est-à-dire l'incinération des déchets avec récupération de la chaleur. Au final, le taux français de mise en décharge des déchets plastique s'est peu réduit de 2014 à 2016. Il est de 34 % contre 27 % en Europe.

La promesse du Premier ministre français de 100 % de recyclage du plastique suscite l'ironie tant elle trahit une méconnaissance du sujet. « Les meilleurs en Europe sont la Norvège et l'Allemagne, or leur taux de recyclage des déchets plastique atteint 40 %... », commente Hervé Millet. Car il n'est pas toujours économiquement viable de recycler, tout dépend du volume et de la nature de la résine plastique.

Le reste part en valorisation énergétique, et c'est ainsi qu'outre la Suisse, en Europe même, l'Autriche, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Suède ont atteint en 2016 un taux d'utilisation des déchets plastique de plus de 99 %. La Belgique atteint 98 %, contre 66 % en France. « Les pays ayant les meilleurs résultats sont ceux ayant interdit la mise en décharge des déchets, note Hervé Millet. La France paie le prix d'une absence de politique nationale volontariste depuis vingt ans ».

Chine fermée

Atteindre un taux de recyclage élevé n'est pourtant pas si difficile car sont réputés recyclés les déchets plastique qui, une fois triés, sont vendus à la Chine. « Cela représente la moitié du plastique européen recyclé », admet Hervé Millet. La Chine ayant fermé ses frontières aux déchets étrangers l'an dernier, en 2018, prochaine année étudiée par Plastics Europe, le taux européen de recyclage risque de s'effondrer.

Mais la France vendait moins à la Chine que d'autres, elle fera donc meilleure figure. Surtout, un effondrement du taux de recyclage du plastique en Europe donnerait des arguments à la Commission européenne, qui a annoncé mercredi envisager de taxer ce matériau pour trouver de nouvelles recettes budgétaires après le Brexit.
https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... 144138.php

Re: le plastique c'est du pétrole ?

par energy_isere » 06 janv. 2018, 12:50

En 2020, les cotons-tiges en plastique seront interdits à la vente

Par LEXPRESS.fr , publié le 05/01/2018

Cette interdiction a été dictée dans le cadre de la loi sur la biodiversité, leur plastique étant dangereux pour les mers et les océans.
Ce n'est pas la pression des médecins, qui les accusent de provoquer des traumatismes de l'oreille, mais celle des associations de défense de l'environnement, qui a poussé à l'interdiction de vendre des cotons-tiges en plastique.

La mesure, qui entrera en vigueur en 2020, s'appliquera uniquement aux particuliers -ils pourront toujours être utilisés dans un cadre médical- et ne concerne que les bâtonnets en plastique, polluants pour les océans.

Dangereux pour les eaux, les animaux et nos oreilles

"Beaucoup de gens jettent les cotons-tiges dans la cuvette des toilettes... En 2015, nous en avons ainsi retrouvé pas moins de 16 226 dans les rivières ou sur les littoraux européens. Mis bout à bout, cela équivaut à trois tours Eiffel et demie", expliquait en 2016 Antidia Citores, porte-parole de l'association Surfrider Foundation Europe, au Parisien.

Parce qu'ils sont légers, les cotons-tiges flottent dans l'eau et ne peuvent donc pas être traités efficacement par les stations d'épuration, d'où leur grand nombre dans les fleuves et mers. Une fois dans la nature, ils sont ingérés par les animaux ou se dégradent dans les océans, relâchant des substances chimiques toxiques.


Principalement utilisés pour le nettoyage des oreilles, en dépit des contre-recommandations, les cotons-tiges représentent un danger pour la santé. "S'ils sont enfoncés trop profondément, ils peuvent provoquer des bouchons de cérumen, de l'eczéma, des blessures du conduit auditif ou du tympan", souligne Santé Magazine, qui précise: "L'oreille s'autonettoie. Et si l'on ne peut vraiment pas se passer de cotons-tiges, il ne faut jamais les introduire de plus d'un centimètre dans l'oreille."
https://www.lexpress.fr/actualite/socie ... 73651.html

Haut