[Véhicule électrique] la question des batteries

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : [Véhicule électrique] la question des batteries

Re: [Véhicule électrique] la question des batteries

par Remundo » 28 mai 2020, 00:58

tellement bien que je l'affiche directement ;)

Image

Re: [Véhicule électrique] la question des batteries

par marocain » 28 mai 2020, 00:56

ce graphique résume assez bien la question des batteries dans l'industrie automobile.
https://www.researchgate.net/profile/Vl ... ng-the.png

Re: [Véhicule électrique] la question des batteries

par Silenius » 28 mai 2020, 00:40

Les batteries d'Enevate sont annoncees pour recharger l'equivalent de 400km en 5 minutes.

Re: [Véhicule électrique] la question des batteries

par Remundo » 28 mai 2020, 00:19

quand j'annonce 3MW, c'est 10 MW thermiques et 3 MW élec, cela pour comparer aux puissances élec des chargeurs.

pour moi ces courants sont déjà trop gros... Une station service où se servent 6 voitures à 150 kW vont demander presque 1MW, ça serait pour donner une idée, la puissance crête de 10 000 m² de photovoltaïque, soit un hangar de 100 x 100 m... :roll:

ou alors d'une jolie centrale hydroélectrique sur un cours d'eau...

ou alors plus de 100 abonnés EDF 9 kW qui tirent comme des porcs sur le cuivre... :roll:

et malgré tout ça, vous ferez le plein 20 fois moins vite qu'à l'hydrocarbure liquide, si vous attendez 10 minutes, là il faudra 200 minutes, soit 3h20, un peu longuet...

Re: [Véhicule électrique] la question des batteries

par Silenius » 28 mai 2020, 00:09

Remundo a écrit :
27 mai 2020, 23:54

150 kW pour les meilleurs superchargeurs, 3MW pour une pompe à essence... juste 20 fois plus, et ça sans faire mal au réseau électrique.
350kw chez Ionity ou Fastned, 450kw chez Efacec. En tenant compte de la difference de rendement energetique et de la suppression du temps de paiement grace au Plug and Charge, c'est pas si mauvais.

Re: [Véhicule électrique] la question des batteries

par Silenius » 28 mai 2020, 00:02

L'hybride de Briggs et Stratton date de 1980 et avait des batteries au plomb et un bi-cylindre de tondeuse autoportee
Un double essieu arriere permettait de supporter le poids des batteries sans changer la tenue de route du vehicule.
Si vous supportez Jay Leno, mais l'ingenieur en parle tres bien https://www.youtube.com/watch?v=ftMxCehD08U

Re: [Véhicule électrique] la question des batteries

par Remundo » 27 mai 2020, 23:54

la "molécule" de fer, je ne la connais pas ; on a l'atome, l'ion, le cristal (sous différentes variétés...)

Sinon d'accord pour tes remarques.

Cela fait 2 décennies que je dis que l'hydrocarbure est imbattable même avec des ruptures technologiques sur les batteries... Je me demande si j'aurai toujours raison sur ce point à ma mort...

Plusieurs quintaux de Li-On c'est franchement piètre face à 50L d'essence, et je ne parle pas du ravitaillement... 150 kW pour les meilleurs superchargeurs, 3MW pour une pompe à essence... juste 20 fois plus, et ça sans faire mal au réseau électrique.

Re: [Véhicule électrique] la question des batteries

par emmort » 27 mai 2020, 22:24

Les NiCd avaient,notamment deux defauts:
- l'effet mémoire
-le cadmium très polluant.

Deux défauts supprimés dans le nimh.

Le lithium a triplé la densité énergétique par masse (un peu moins en volume) mais au prix d'une instabilité gênante compensée par les bms.

Seule la technologie lithium est vraiment utilisable. On attend tous un saut vers le graphène qui devrait apporter une amélioration dans un facteur 3 en théorie. Sans doute altérée par des accessoires de type bms ou refroidissement. Ou une autre surprise?

On parle aussi d'une batterie fer-oxygene mais la molécule de fer n'est elle pas trop lourde?

Qui vivra verra!!

Re: [Véhicule électrique] la question des batteries

par Remundo » 27 mai 2020, 20:49

Je constate que tu es excellente dans ta profession : faire des discours. Tu sais des analystes financiers "private banking", j'en connais un ou deux (même un genevois dans le lot), c'est fou ce qu'ils savent blablater. Ils peuvent tenir 2h, ils savent tout sur tout, ils t'enrobent leur messe dans des termes techniques qui font intelligent, et à la fin de leur baratin, tu n'en sais pas plus qu'à ton arrivée, sauf peut-être les commissions sur opérations qu'ils prévoient de se mettre dans la poche...

Quand il s'agit de scier une planche à l'équerre ou de comprendre l'ingénierie, ça coince davantage. Mais niveau costume-cravate et verbiage, ils sont bons.

Si les VE et PHEV ne se développent pas à grande échelle depuis des décennies, ce n'est pas pour des raisons techniques.

Il n'y avait pas que les utilitaires, il y avait pléthore de citadines sympathiques au Nicad (Clio, 106, AX, Saxo...) et des versions familiales des Kangoo/Berlingo/Partner.

Le VE et le PHEV a toujours emmerdé le tryptique Etat/Constructeur/Pétroliers, ils ont tué dans l'oeuf les projets aussi longtemps que possible.

Tu cites la gamme GTE : voilà encore un autre bel exemple de restriction artificielle.

En effet les GTE sont de bonnes voitures, mais positionnées en premium avec une bonne marge.

On pourrait proposer des GTE simplifiées, avec 5-6 kWh de batterie et un moteur 1L TSI, tout ça pour 25 k€ au lieu de 40 k€.

J'ai un autre exemple très précis : la BMW i3 avec Range extender a été retirée de la vente. Pourquoi ? BMW facturait l'option à 4000 €, et après il a dit "oh vous savez, peu de gens la prennent, on va arrêter". Facturer 4000 € un bicylindre de moto largement amorti par ailleurs, j'ai trouvé ça fabuleux.

Macron est en effet un guignol absolu ; pour Hulot je serais plus nuancé, pas un mauvais bougre dans l'ensemble, un peu contradictoire, mais il le reconnaît.

Si l'on revient à "la question des batteries", j'admets que les Li-On ont stimulé la filière, mais je dis aussi que la filière aurait pu être bien plus avancée à l'époque des Nicad et NiMH. D'ailleurs dans "ces temps anciens", on tenait une filière franco-française industrielle sérieuse : SAFT pour les batteries, et PSA-Renault pour les châssis/assemblage en usine.

C'est un certain Carlos Ghosn qui a enterré le Kangoo ER et la gamme Nicad aussi. PSA a vivoté un peu plus longtemps et a laissé tomber aussi.

Dassault SVE espérait faire la transition Nicad/Li-On et avait les versions VE et Hybride prolongateur d'autonomie abouties. On lui a dit d'aller se faire voir chez plumeau.

Message un peu fouillis, désolé.

Re: [Véhicule électrique] la question des batteries

par tita » 27 mai 2020, 18:16

Remundo a écrit :
27 mai 2020, 15:06
Les Nickel Cadmium permettaient déjà des faire des véhicules viables, et aussi des hybrides à prolongateur d'autonomie comme le Kangoo Elect'road,
Tu essaies d'embellir quelque chose qui n'était qu'une série de protos réalisés à partir de Kangoo modifiées. C'est comme outre atlantique avec le fameux projet GM EV-1 de voiture électrique. Et bien sûr un proto d'hybride développé en Suisse dans les années 90 (swatch mobil), qui était quasi le même concept que l'Elect'road (propulsion électrique avec un petit moteur thermique pour recharger les batteries), mais qui n'a jamais été commercialisé. Pour l'anecdote, j'ai bossé début des années 2000 avec des ingénieurs qui étaient sur ce projet (commande électronique des moteurs électrique). Les protos roulaient et étaient testés. Mais Daimler, associé au projet, a rejeté toute la partie hybride et a gardé le concept de city-car. C'est devenu la Smart en fait.
Tu évoques une 306 hybride, donc j'imagine que c'était dans les années 90 aussi. Toute cette première vague fait suite au sommet de Rio de 1992. Forcément, il y a pleins de regrets que ça n'ait pas pris ou que ça n'ait pas débouché sur quelque chose. Mais la production de masse, c'est autre chose que des protos.
Disputés jusqu’à 7000€ pièce, 30 Kangoo Elect’road Ex Mairie de Paris ont été vendus récemment aux enchères par Parisud. Echec commercial –seuls 500 exemplaires ont vu le jour- et faible taux d’utilisation -aucun des exemplaires de la capitale n’a franchi la barre des 25000kms en 5 ans- résonnent comme un écho inquiétant aux tentatives hexagonales d’automobiles alternatives, plus souvent croisées dans les discours politiques que sur les routes. Pourtant l’Elect’road était un concept séduisant, ou le moteur thermique –un petit moteur à essence de 500cm3- est un prolongateur d’autonomie. Mais à 30000€ pièce il fallait être sacrément idéaliste et fortuné pour s’enticher d’un utilitaire à moteur de voiturette. La somme coquette obtenue aux enchères et le départ pour l’Allemagne de nombre de ces Kangoo ER tend à prouver que les amateurs du genre sont pourtant nombreux. On ne peut que souhaiter à l’ambitieux et prometteur programme ZE un avenir plus radieux.
https://www.leblogauto.com/2009/10/kang ... ortem.html

Non, le Ni-Cd ne permettait pas d'envisager un VE hybride commercialisable, et d'ailleurs cette techno a quasi disparu de la circulation. Le Ni-Mh est parfaitement valide pour de petits accumulateurs de 1-3 kWh. Mais l'ennemi dans les batteries, c'est le poids, et TOUS les hybrides rechargeables sont en Li-ion. Si on parle de production de VE en masse aujourd'hui, c'est aussi que cette techno a pris de la maturité.

Et quand à la responsabilité des politiciens... Tu accuses Macron et Hulot, mais te rends-tu aussi compte qu'on parle là de 30 années de tâtonnements, de développement, d'essais, d'échecs et de réussites, et que ça va encore continuer. PHVE ou VE, on est encore à 3.6% du marché des voitures neuves en Europe... ça progresse. Et les ventes de PHVE ont continué d'augmenter en France.

Tu n'arrêtes pas de crier au scandale dans tous les sens, sans vraiment te rendre compte que les ventes ont quasi doublé entre 2017 et 2019, que le nombre de modèles s'accroît, que VW n'a pas du tout abandonné la GTE et ressort de nouveaux modèles améliorés, que du coup c'est aussi plus abordable parce que maintenant y'a aussi dans les marques Skoda et Seat de la partie. Peugeot, Renault, Citroën... Tous sortent des PHVE. En fait tout le secteur est en réelle expansion. Et c'est très certainement lié aux contraintes imposées aux constructeurs en matière d'émission de CO2.

Au final, c'est peut-être la "jamais contente" que tu voudrais comme voiture électrique?

Re: [Véhicule électrique] la question des batteries

par Remundo » 27 mai 2020, 15:06

dans l'ensemble, ce que tu dis est erroné.

Les Nickel Cadmium permettaient déjà des faire des véhicules viables, et aussi des hybrides à prolongateur d'autonomie comme le Kangoo Elect'road,

Le Ni-MH était une évolution du NiCd mais pas une révolution.

La technologie au Lithium-Ion a marqué une rupture sur la densité d'énergie ; cela a arrangé un peu les choses (pas complètement car les Li-On sont des batteries plus chatouilleuses que les NiCd), mais n'était pas absolument nécessaire, d'ailleurs encore aujourd'hui certains véhicules hybrides sont restés au NiMH.
http://sycomoreen.free.fr/syco_CATHI_FAQ_fra.html

Vers la fin des années 2000, les véhicules Cleanova de Dassault SVE étaient prêts à l'industrialisation, Borloo le clown avait même fait la pub d'un Scénic, aucun constructeur n'a bougé le petit doigt et tout le développement de SVE a été gaspillé (à tel point que SVE a été liquidé).

Je n'avais même pas encore fini mes études que l'on parlait chez Peugeot d'une 306 Hybride Hdi...

C'est aussi Macron l'Esbroufe qui avait supprimé le bonus écologique aux PHEV soit la houlette de Hulot.

Donc Macron la tanche qui vient d'avoir la révélation VE/PHEV avec ses milliards chiés par la BCE, ça me fait franchement rigoler...

putain de branquignolles qu'ils sont tous. Désolé chère Tita, mon vocabulaire est moins feutré que le vôtre...

Re: [Véhicule électrique] la question des batteries

par tita » 27 mai 2020, 08:29

Remundo a écrit :
26 mai 2020, 23:58
Macron vient d'avoir une révélation ; faire tout ce que l'industrie automobile française aurait dû faire depuis 30 ans : des hybrides, des électriques, des alliances sur les batteries...
1990? A ce moment là, le monde des batteries consistait de batteries Ni-Cd, et des batteries au plomb. La densité énergétique étant largement insuffisante pour imaginer un produit viable. C'est avec l'arrivée des Ni-Mh, courant des années 90, que le concept d'hybride a commencé à apparaître. Et le premier produit, en 1997, avec la Toyota Prius. Mais c'est véritablement depuis les années 2000 qu'on a vu l'industrie des batteries rechargeables prendre une importance considérable, non pas par un besoin de véhicules électriques mais par la révolution du téléphone portable. Et après-coup, le développement d'autres technologies sur les batteries, et l'avènement du lithium-ion. C'est cette expansion qui a conduit, finalement, à envisager sérieusement les véhicules propulsés électriquement (hybrides et full EV).

Et c'est comme ça que ça fonctionne. Tu ne peux pas créer d'alliance de production de masse alors que la technologie et le marché n'existent pas encore. Tout est en réalité lié au tissus industriel, et des échanges entre les pôles de recherche, les pôles de production et les pôles de développement. C'est surtout quand ton tissus industriel est très diversifié que des innovations vont se produire. Et le problème fondamental, c'est que les pôles de production ont été écartés. Pas tous, l'industrie automobile est restée présente... Mais on a perdu la main sur les biens de consommation électroniques.

Les champions des batteries, ce sont les japonais et désormais les chinois. Non pas parce qu'ils ont cherché à développer des voitures électriques, mais parce qu'ils étaient au coeur du secteur de l'électronique.

Néanmoins, on a peut-être un avantage en Europe sur les moteurs électriques. Du fait qu'on a une industrie de machines/robotiques assez poussée.

Re: [Véhicule électrique] la question des batteries

par Remundo » 26 mai 2020, 23:58

"L'Airbus des batteries" et compagnie

Macron vient d'avoir une révélation ; faire tout ce que l'industrie automobile française aurait dû faire depuis 30 ans : des hybrides, des électriques, des alliances sur les batteries...

très à l'aise dans son rôle habituel d'acteur grandiloquent.

L'autre zouave pond des milliards comme les poules font les oeufs dans un élevage intensif. ça doit chier de l'€uro sévèrement à la BCE.

Re: [Véhicule électrique] la question des batteries

par energy_isere » 26 mai 2020, 18:34

Renault rejoint Total et PSA sur les batteries électriques, dit Macron

REUTERS•26/05/2020

Le constructeur français Renault va rentrer au capital de la co-entreprise formée par Total et PSA pour la production de batteries pour véhicules électriques, a annoncé mardi Emmanuel Macron.

"Renault a acté ce matin sa décision de rejoindre le programme européen de batteries électriques", a déclaré le chef de l'Etat français à l'issue d'une visite de l'usine de l'équipementier Valeo à Etaples (Pas-de-Calais).

Formée par Total, via sa filiale Saft, et PSA, la coentreprise ACC (Automotive Cells Company) a reçu le feu vert de la commission européenne en février dernier avec l'objectif de produire des batteries pour un million de véhicules par an en Europe, soit près 10 à 15% du marché, d'ici 2030.

Renault, a poursuivi Emmanuel Macron, a par ailleurs décidé de "développer le nouveau moteur électrique de l'alliance à Cléon (Haute Normandie) projet initialement prévu en Asie".
https://www.usinenouvelle.com/article/a ... on.N968386

Re: [Véhicule électrique] la question des batteries

par emmort » 11 mars 2020, 13:02

myf a écrit :
10 mars 2020, 20:23


C'est apparemment un accumulateur de 1KWh sous 12V constitué de supercapacités.
Les supercapacités sont une réalité mais ont des limites. Le principal est le taux d'autodécharge qui (à ma connaissance) est très élevé.
Il y a des boosters pour dépanneurs qui utilisent ce procédé. Le dépanneur charge "constamment" le booster dans son camion et l'utilise pour démarrer une voiture.

Il est conseillé de procéder au démarrage moins d'une heure après le débranchement du chargeur.
Cela marche très bien et ne s'use pas.

Bref pour des applications comme celles-là c'est impeccable.

Haut