Premiers petits avions electriques

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Premiers petits avions electriques

Re: Premiers petits avions electriques

par energy_isere » 02 juin 2021, 00:39

[Vidéo] Envol réussi pour le premier planeur électrique, Euroglider, qui sera bientôt industrialisé
Le projet Euroglider se concrétise : ce planeur électrique a réussi et finalisé ses phases de test jeudi 27 mai. Les planeurs motorisés permettraient de faciliter considérablement les entrainements pour apprendre à piloter ce type d’aéronefs.

Roman Epitropakis 01 Juin 2021 Usine Nouvelle

Image
https://www.usinenouvelle.com/editorial ... e.N1098354

Re: Premiers petits avions electriques

par energy_isere » 03 avr. 2021, 15:41

Rolls Royce et Tecnam : vers un avion électrique de 9 places pour 2026

LOÏS LARGES Capital.fr Publié le 02/04/2021

Le 11 mars dernier, Rolls Royce et Tecnam ont annoncé une collaboration avec Widerøe, la plus grande compagnie aérienne de Scandinavie, pour la conception d’un avion électrique de 9 places à l’horizon 2026.

Image

Cet avion devrait être un bimoteur électrique dont la mise en service commerciale est annoncée pour 2026. Son utilisation sera, dans un premier temps, axée sur le marché norvégien des commuters, la catégorie des avions de transports régionaux de 19 places maximum. L’avion devrait permettre le transport de 9 personnes et devrait avoir un rayon d’action limité, inférieur à 300 kilomètres. Sa conception se base sur l’avion Tecnam P2012 Traveller de 11 places, certifié en 2018.

Le constructeur britannique est chargé du développement des moteurs et fournira son savoir-faire pour les systèmes de propulsion. L’avionneur italien Tecnam apportera, quant à lui, son expertise en termes de conception, fabrication et certification d’avions.

Ce projet s’inscrit dans le partenariat déjà existant entre Rolls-Royce et Tecnam sur le développement de cet avion, baptisé P-Volt, et dans le programme de recherche commun entre Rolls Royce et Widerøe. Ce programme, lancé en 2019, a pour objectif de développer des concepts d'avions électriques afin de répondre aux ambitions de la Norvège. Pour rappel, le pays souhaite avoir le premier avion électrique sur des vols intérieurs d’ici 2030 et a pour ambition de réduire de 80% les émissions de ses vols intérieurs d’ici 2040.
https://www.capital.fr/entreprises-marc ... 26-1399060

Re: Premiers petits avions electriques

par energy_isere » 22 oct. 2020, 18:17

Le démonstrateur d'avion hybride électrique de VoltAero va entamer un tour de France

HUBERT MARY A Usine Nouvelle le 21/10/2020

VIDÉO La start-up française VoltAero a fait décoller pour la première fois en public le 21 octobre son démonstrateur d'avion hybride électrique "Cassio 1", dont le groupe motopropulseur sera celui qui équipera le futur modèle 10 places. Prochaine étape : un tour de France.

Image

...............
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... e.N1019179

Re: Premiers petits avions electriques

par energy_isere » 30 sept. 2020, 13:51

Un avion régional électrique suédois à l'été 2026

29 sept 2020

Heart Aerospace, un avionneur suédois, a dévoilé le 23 septembre le système de propulsion électrique qui motorisera l’avion de ligne régional quadrimoteur ES-19, qui devrait être exploité à l’été 2026.

19 passagers

L’avion régional quadrimoteur Heart Aerospace ES-19, qui pourra transporter 19 passagers, sera équipé de quatre hélices entraînées par des moteurs électriques. La conception préliminaire du modèle à voilure haute fixe, dont la cellule sera réalisée de manière classique en alliage d'aluminium, aura un empennage en T et n'a vraisemblablement rien d'extravagant, au sens ou il s'agît d'un appareil classique, ou presque.

Une autonomie de 400 km

Selon Heart Aerospace, l'ES-19 pourra voler sur une distance équivalente à 400 km. L'appareil pourra décoller de pistes d'une longueur de 750 mètres. Côté performances, l'avionneur a été plutôt avare de détails, annonçant une vitesse maximale de 215 noeuds (398 km/h)et une vitesse de croisière de 180 noeuds (environ 333 km/h).

Image

Premiers vols en 2024

Heart Aerospace , créée en 2018 dans le cadre du projet Electric Air Travel in Sweden (ELISE), comprend de nombreux ingénieurs vétérans de précédents programmes d’avions, parmi lesquels figurent entre autres le Bombardier CSeries ou le Zunum Aero pour ne citer que ces derniers. Le programme ES-19 est déjà bien avancé, puisque les essais au sol ont déjà débuté avec un prototype du système de propulsion grandeur nature. Une maquette à l’échelle 20% de l’avion devrait commencer les essais en vol avant la fin de 2020. Un prototype à l'échelle 1 débutera les essais en vol à la mi-2024. Reste que l’avion sera certifié selon les normes CS23 de l’AESA. Le constructeur en est pour le moment à la demande d’approbation de l’organisation de conception et bénéficie par ailleurs du soutien financier de l'Europe.
https://www.air-cosmos.com/article/un-a ... 2026-23651

Re: Premiers petits avions electriques

par energy_isere » 21 août 2020, 23:35

Suite de ce post du 6 mai 2017 viewtopic.php?p=405092#p405092
L’avion solaire SolarStratos fait son retour dans le ciel suisse après deux ans de pause

SIMON CHODORGE PUBLIÉ LE 19/08/2020

VIDÉO L'aviation solaire ne s'est pas arrêtée avec Solar Impulse. Toujours en Suisse, le projet SolarStratos souhaite repousser les limites de cette filière. L'avion de l'entreprise a fait son retour en vol fin juillet pour préparer une série de premières mondiales.

Image
Le prototype SolarStratos en vol le 6 août 2020 en Suisse.© 2020 Fred Merz / Lundi13 / SolarStratos

https://www.usinenouvelle.com/article/e ... se.N995389

Re: Premiers petits avions electriques

par energy_isere » 16 juil. 2020, 21:39

Ansys parraine le premier tournoi de courses d’avions à propulsion électrique

13 juillet 2020 //Par A.Dieul

Ansys, leader des logiciels de simulation numérique, parraine l’Air Race E, premier tournoi international de courses d’avions à propulsion électrique. Les technologies d’Ansys aideront à accélérer la conception des avions électriques qui participeront aux championnats de 2021, en permettant aux ingénieurs de développer des aéronefs de pointe, plus propres et rapides. L’objectif de l’Air Race E est de devenir une vitrine de l’aviation verte afin de stimuler l’innovation technologique dans le domaine de l’aviation électrique.
.............
https://www.electronique-eci.com/news/a ... electrique

Re: Premiers petits avions electriques

par Jeuf » 06 juin 2020, 23:42

sceptique a écrit :
06 juin 2020, 20:41

- avoir une pile à hydrogène avec un stockage ultra dense sinon toute la place est prise par le réservoir. Ou alors une pile avec réservoir de méthanol : on gagne beaucoup en volume mais on perd en poids. C'est le dilemme énergie massique versus énergie volumique.
- autre idée farfelue ?
L'hydrogène en stock refroidi et liquide est le plus pertinent. En hauteur, il fait froid, l'air est rare, il met du temps à se réchauffer. Je ne sais pas s'il est nécessaire de refroidir avec des cuve bien isolé, comme c'est le cas pour les méthanier
On est sur une flotte captive : on charge en carburant avant le décollage, on vide le réservoir à l'atterissage, avec des réservoir spéciaux au sol. C'est pas comme un voiture de particulier où on ne songerait pas à faire ces manoeuvre là, on laisse la voiture garée des jours sans bouger, l'essence reste tranquille dedans.


Mais pas de chance :
je vois sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Hydrog%C3%A8ne_liquide qu'il faut viser 20K, ce qui est très froid. Et la densité reste très faible à 70 kg/m3

Bien sûr, il est encore plus simple de ne pas faire voler d'avion.

Re: Premiers petits avions electriques

par kercoz » 06 juin 2020, 23:26

Sur l' O2, qui est un comburant, c'est la présence d' un carburant. un livreur qui fait tomber sa clef à molette au sol. Si le sol est un agrégat bitume+ gravier, ça peut cramer tres vite.

Re: Premiers petits avions electriques

par emmort » 06 juin 2020, 22:35

Pétroleur a écrit :
06 juin 2020, 22:14
Avec une fuite d'hydrogène, et de ce que je comprends de ce gaz ça peut vite arriver, ça risque d'être une autre histoire! 8-[
L'hydrogène non plus n'est pas si dangereux, une fuite se dissipe rapidement vu la légèreté.
J'ai travaillé en sous-traitant pour l'air liquide; Les gaz qui faisaient peur, le CO et surtout l'oxygène qui brûle tout, la peau, les joints, ....
Sur l'unité de vapocraquage d'hydrogène, l’hydrogène n'était pas le gaz qui leur faisait peur. Les rapports d'inflammabilité sont étroits et la légèreté de l'hydrogène l'éloigne vite des zones dangereuses. Contrairement au CH4 et surtout le C2H6 plus lourd qui s'accumule dans le fond et peut arriver aux rapports stœchiométriques.
Les dirigeables du début du XXieme siècle c’était de l'accumulation basse pression dans des réservoirs textiles. Il ne fallait pas grand chose pour enflammer le tout.

Re: Premiers petits avions electriques

par Pétroleur » 06 juin 2020, 22:17

sceptique a écrit :
06 juin 2020, 20:41
Attention !
version thermique 14 passagers 1700 km
version électrique 4 passagers 160 km
On ne verra jamais l'équivalent du thermique à moins :
- multiplier par 10 la puissance des batteries (combien de temps on a mis pour faire le dernier x2 ?)
- mettre une très grande rallonge :D
- installer un micro-réacteur nucléaire
- avoir une pile à hydrogène avec un stockage ultra dense sinon toute la place est prise par le réservoir. Ou alors une pile avec réservoir de méthanol : on gagne beaucoup en volume mais on perd en poids. C'est le dilemme énergie massique versus énergie volumique.
- autre idée farfelue ?
On est bien d'accord qu'avec le dernier cri de la technique on est toujours loin du compte pour faire tourner un avion de ligne électrique. Mais l'histoire est belle, on va continuer à suivre l'affaire.

Re: Premiers petits avions electriques

par Pétroleur » 06 juin 2020, 22:14

Jeuf a écrit :
06 juin 2020, 20:08
Voyager avec un énorme stock de kérozène, ou d'essence pour des véhicules terrestres, juste à coté de soi, n'est pas très rassurant non plus si on y réfléchit.
Le kérozène est inflammable mais pas si explosif que ça. Les écoulements de carburant qui se produisent quelques fois par an sur les aéroports ne donnent heureusement quasiment jamais lieu à des incendies. Avec une fuite d'hydrogène, et de ce que je comprends de ce gaz ça peut vite arriver, ça risque d'être une autre histoire! 8-[

Re: Premiers petits avions electriques

par sceptique » 06 juin 2020, 20:41

energy_isere a écrit :
01 juin 2020, 09:12
Premier vol réussi pour le plus gros avion électrique au monde
Ce n’est pas encore une version zéro-émission de l’A380, mais on s’y rapproche à (très) petit pas. Capable de transporter jusqu’à 14 passagers, le plus grand avion électrique au monde a bouclé son premier vol d’essai.
Il s’agit cependant d’un modèle expérimental, équipé d’une volumineuse batterie lithium-ion 750 v de 1100 kg. S’il peut actuellement transporter un maximum de 4 passagers sur 160 km, la société espère pouvoir embarquer une « pleine charge » sur la même distance d’ici quelques années grâce à l’évolution des technologies de batteries. Une autonomie suffisante pour de nombreux opérateurs mais toujours très éloignée des 1759 km offerts par la version thermique du Cessna Grand Caravan.
Bon alors réduction de 14 passagers à 4 passager, leur poids remplacé par celui de la batterie. En attendant des progrès fulgurants dans les batteries. Suite en 2025 ou aussi loin que 2030 ?
Attention !
version thermique 14 passagers 1700 km
version électrique 4 passagers 160 km
On ne verra jamais l'équivalent du thermique à moins :
- multiplier par 10 la puissance des batteries (combien de temps on a mis pour faire le dernier x2 ?)
- mettre une très grande rallonge :D
- installer un micro-réacteur nucléaire
- avoir une pile à hydrogène avec un stockage ultra dense sinon toute la place est prise par le réservoir. Ou alors une pile avec réservoir de méthanol : on gagne beaucoup en volume mais on perd en poids. C'est le dilemme énergie massique versus énergie volumique.
- autre idée farfelue ?

Re: Premiers petits avions electriques

par Jeuf » 06 juin 2020, 20:08

Voyager avec un énorme stock de kérozène, ou d'essence pour des véhicules terrestres, juste à coté de soi, n'est pas très rassurant non plus si on y réfléchit.

Re: Premiers petits avions electriques

par Pétroleur » 05 juin 2020, 21:45

mobar a écrit :
05 juin 2020, 18:43
L'explosion en vol de la navette Challenger propulsée par la combustion d’hydrogène et d'oxygène liquide n'a pas causé tellement de vagues ni empêché l'hydrogène d'être le carburant favori des constructeurs et promoteurs des fusées

Et c'est bien postérieur au Hindenburg qui reste l'épouvantail que brandissent avec délectation les opposants à l'hydrogène
Tu as raison mais on accepte une probabilité d'échec lors du lancement d'une fusée incomparablement plus élevée que pour le vol d'un avion de ligne.

Re: Premiers petits avions electriques

par mobar » 05 juin 2020, 18:43

L'explosion en vol de la navette Challenger propulsée par la combustion d’hydrogène et d'oxygène liquide n'a pas causé tellement de vagues ni empêché l'hydrogène d'être le carburant favori des constructeurs et promoteurs des fusées

Et c'est bien postérieur au Hindenburg qui reste l'épouvantail que brandissent avec délectation les opposants à l'hydrogène

Haut