Ukraine

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Ukraine

Re: Ukraine

par energy_isere » 04 sept. 2021, 10:56

Ukraine seeks to import LNG from Qatar

KIEV, Sept. 3 (Xinhua)

Ukraine is seeking to diversify its energy sources by importing liquefied natural gas (LNG) from Qatar, Ukraine's energy ministry said Thursday.

"LNG is one of the alternative directions of natural gas supplies to Ukraine, which can ensure the diversification of energy deliveries," Ukraine's Deputy Energy Minister Maksym Nemchynov said during the second meeting of the joint Ukrainian-Qatari intergovernmental commission on economic, trade and technical cooperation in Kiev.

Ukraine has the potential to import LNG from Qatar through the infrastructure of neighboring countries, or it could build its own LNG infrastructure within the next five to seven years, Nemchynov said.

Currently, Ukraine can import up to 14 billion cubic meters of gas yearly through reverse gas flows via Slovakia, Hungary and Poland, the official noted.

Qatar is one of the world's leading producers and exporters of LNG. Last year, the Gulf state exported more than 100 billion cubic meters of LNG.

In 2020, Ukraine consumed 29.84 billion cubic meters of natural gas, of which 9.24 billion cubic meters were imported from abroad.
http://www.china.org.cn/world/Off_the_W ... 732278.htm

Re: Ukraine

par energy_isere » 02 sept. 2021, 12:44

Pourquoi l'Ukraine préfère les centrales nucléaires américaines de Westinghouse à celles d'EDF

La compagnie nucléaire nationale d’Ukraine Energoatom a signé avec l’Américain Westinghouse Electric Compagny un accord pour l’installation de plusieurs réacteurs AP1000 dans le pays.

Aurélie Barbaux 02 Septembre 2021 Usine nouvelle

Ce marché-là ne sera pas pour EDF et ses réacteurs EPR de 1650 MW. C'est l'Américain Westinghouse Electric Compagny qui fournira le nouveau nucléaire ukrainien. Mercredi 1er septembre, la compagnie nucléaire nationale du pays, Energoatom, a signé un accord avec le groupe américain pour l’installation de plusieurs réacteurs AP1000 dans le pays. Un choix plus politique, que technologique, même si le type de réacteur proposé par Westinghouse a dû peser.

Les AP1000 sont des réacteurs de troisième génération (GENIII+) post Tchernobyl, comme l’EPR. D’une puissance d'environ 1 100 MW, ils disposent "de systèmes de sécurité passive et de caractéristiques uniques, telles que la standardisation qui réduira le temps et le coût de construction", explique Westinghouse dans son communiqué. Ils ont été certifiés aux États-Unis et dans plusieurs pays d’Europe et d’Asie. Quatre unités sont en service en Chine.
[...abonnés]
https://www.usinenouvelle.com/article/p ... f.N1136759

Re: Ukraine

par energy_isere » 09 janv. 2021, 12:34

Le reacteur 5 de la centrale de Zaporozhe est prolongé de 30 à 40 ans.
Ukraine's Zaporozhe 5 clear to operate until 2030

06 January 2021

The State Nuclear Regulatory Inspectorate of Ukraine (SNRC) has approved a 10-year extension to the operating licence of unit 5 at the Zaporozhe nuclear power plant. The VVER-1000/V-320 reactor was commissioned in August 1989 and its original 30-year licence expired on 27 May 2020. The new licence extends the operation of unit 5 as well as of the facilities technologically related to it.

..................
https://www.world-nuclear-news.org/Arti ... until-2030

Re: Ukraine

par energy_isere » 23 déc. 2020, 19:06

L'Ukraine n'enverra plus son combustible nucléaire usé en Russie dès 2021

AFP parue le 23 déc. 2020

L'Ukraine prévoit d'arrêter l'année prochaine l'envoi de son combustible nucléaire usé en Russie et le stockera désormais sur son territoire, dans la zone d'exclusion de Tchernobyl, a annoncé mercredi l'opérateur national des centrales atomiques.

"Si rien d'extraordinaire ne se passe, l'année prochaine nous n'allons rien livrer pour le stockage en Russie", a indiqué dans un communiqué Petro Kotine, président par intérim du groupe d'Etat ukrainien Energoatom.

Cette ex-république soviétique d'environ 40 millions d'habitants située aux portes de l'Union européenne possède quatre centrales nucléaires opérationnelles qui assurent près de la moitié de sa production électrique.

La centrale de Zaporijia, la plus grande en Europe, dispose de son propre dépôt de stockage de combustible nucléaire usé alors que celui provenant des trois autres centrales est envoyé en Russie.

L'Ukraine dont les rapports avec Moscou sont au plus bas paie à la Russie environ 200 millions de dollars pour ce service, a précisé le service de presse d'Energoatom.

Kiev a achevé en décembre la première partie du nouveau dépôt dans la zone de Tchernobyl sur un total de 15 et prévoit de le mettre en service en mai prochain, a précisé M. Kotine.

Il ne lui reste qu'à construire un tronçon de chemin de fer de 40 kilomètres, ce qui permettra d'acheminer du combustible vers le dépôt, a-t-il encore ajouté.

Réalisée avec la participation du groupe américain Holtec, cette installation est censée accueillir le combustible usé des centrales de Rivné, Khmelnitsky et Ioujno-Oukrainsk pendant toute la durée de leur exploitation jusqu'en 2050, selon le service de presse d'Energoatom.

Un réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl a explosé le 26 avril 1986, quand l'Ukraine faisait partie de l'URSS, provoquant la pire catastrophe du nucléaire de l'Histoire. Le nuage radioactif a contaminé, selon certaines estimations, jusqu'aux trois quarts de l'Europe.

La centrale, qui était restée en activité, a fermé définitivement en décembre 2000. Vaste comme le Luxembourg, la zone d'exclusion hautement contaminée l'entourant dans un rayon de 30 kilomètres est largement abandonnée.

L'Ukraine a annoncé récemment son souhait de voir inscrit ce territoire sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Re: Ukraine

par energy_isere » 10 nov. 2020, 07:58

Projet d'un parc éolien onshore de 800 MW à 1 milliard de dollars avec les Chinois de PowerChina. :shock:
Ça serait alors le plus gros parc éolien onshore d'Europe.
PowerChina and Ukrainian WindFarm signed a contract on building a $1 billion wind farm in Ukraine

November 2, 2020 evwind

On October 30, the Ukrainian company WindFarm and the Chinese company PowerChina signed a contract on the joint implementation of a project for the construction of an 800 MW wind farm with a capacity of over $1 billion in Manhush and Nikolske districts of Donetsk region, Board Chairman of the Ukrainian Wind Energy Association (UWEA) Andriy Konechenkov has said.
“The specifics of this project is that it does not provide for a feed-in tariff. This is the first robin in the electricity market, the first project that will compete with conventional generation in real conditions,” he told Interfax-Ukraine.
At the same time, according to him, the project provides for local content policy or local components, which gives rise to the development of national wind energy production.
“How the payment for this local component will be carried out remains to be decided,” Konechenkov said.
He also said that the Chinese company is participating in this project “as an investor in a large, transparent project that does not depend on the ffeed-in tariff,” which, according to him, has already exhausted itself given the crisis of non-payments.
“It is necessary to start working on new technologies. Moreover, the issue is related to the reintegration of the regions, the launch of new environment-friendly production,” the board chairman of the UWEA said, noting that investors are currently not considering the possibility of participating in “green auctions” due to weak predictability of conditions and timing of their implementation.
At the same time, he expressed the hope that the experience and capabilities of the Chinese investor will contribute to the implementation of the project as soon as possible, noting that PowerChina is ready to work on the basis of the support of a domestic manufacturer and financing of European wind turbines.
Konechenkov said that this project, which has been in preparation for about a year, will become the largest onshore wind farm in Europe.
According to the data on the UWEA website, PowerChina, which specializes in the design and construction of energy and transport facilities, is in the top 100 largest companies in the country and in the top 500 largest companies in the world. In particular, it owns the Three Gorges, the world’s largest hydroelectric dam with a capacity of 22.5 GW.
The WindFarm team has developed a portfolio of wind power plants with a total capacity of 1.3 GW, of which more than 400 MW have already been put into operation.
Both companies are members of the UWEA.
https://www.evwind.es/2020/11/02/powerc ... aine/77973

Ça parait extrêmement peu 1 milliard de dollars pour 800 MW. :-k

Re: Ukraine

par energy_isere » 01 mai 2020, 20:27

L'Ukraine va mettre en veille 3 réacteurs nucléaires à cause de la baisse de la demande d’électricité suite au Covid19.
Ukraine prepares to reduce output during pandemic
30 April 2020

Energoatom will temporarily withdraw from service three of its 15 nuclear power units in line with forecasts of reduced electricity demand during the coronavirus pandemic. The projected balance of electricity production by Ukraine's nuclear power plants this year has decreased by 8.6% to 73.7 terawatt hours, the state-run company said today.
...........

https://www.world-nuclear-news.org/Arti ... g-pandemic

Re: Ukraine

par energy_isere » 18 avr. 2020, 14:57

L'Ukraine va taxer à 65 % les importations de charbon Russe.
Ukraine to hit Russian coal with 65% tariff in effort to reduce energy dependence

In Daily BriefApril 15, 2020Nick Giurleo

The Ukrainian government will today introduce a new duty of 65% on coal imports from Russia.

Kyiv’s import restrictions will exempt a number of resources, including anthracite coal, bituminous coal and coking coal for the metallurgical industry as well as lean coal for electricity and heat producers. Nevertheless, the tariffs are Ukraine’s latest effort to lessen its energy dependency on Russia. Since 2015, the former Soviet satellite state has stopped importing natural gas directly from its eastern neighbour and has increased its imports of liquefied natural gas from US fracking.

While Ukraine still imports about half of its coal and some 30% of its refined petroleum from Russian providers, falling prices due to the COVID-19 pandemic may open a new door for Ukraine to diversify its energy dependency. While OPEC+ tries to stabilise the global price of oil, Kyiv will have a window of increased negotiating leverage to take advantage of Russia’s reduced capacity to keep prices inflated and maintain a large market share abroad. During this time, Ukraine is likely to more seriously consider new coal and other energy import bids, likely from EU member states like Germany and Norway as well as the US.
https://www.foreignbrief.com/daily-news ... ependence/

Re: Ukraine

par energy_isere » 14 déc. 2019, 20:27

Le réacteur 5 de la centrale nucléaire de Zaporozhe (de construction russe) va être chargé à 100 % de combustible produit par Westinghouse.
Zaporozhe 5 loaded exclusively with Westinghouse fuel

12 December 2019

The core of unit 5 at the Zaporozhe nuclear power plant in Ukraine has been fully loaded with VVER-1000 fuel produced by Westinghouse, operator Energoatom announced yesterday. In July 2018, unit 3 of the South Ukraine plant became the first VVER-1000 reactor anywhere to operate with a full core of fuel not supplied by Russia.
..........
http://www.world-nuclear-news.org/Artic ... inghouse-f

Re: Ukraine

par energy_isere » 04 déc. 2019, 08:53

Pétrole : Moscou et Kiev renouvellent leur contrat de transit pour 10 ans

AFP parue le 03 déc. 2019

Moscou et Kiev ont renouvelé pour dix ans leur contrat de transit de pétrole russe pour l'Europe via l'Ukraine, perturbé cette année par un incident d'envergure d'huile polluée, a annoncé la société de transport pétrolier ukrainienne.

Uktransnafta a annoncé mardi sur Facebook avoir conclu un contrat valable à partir du 1er janvier 2020 pour dix ans avec son homologue russe Transneft. "Les principes de base de la coopération (...) restent inchangés", indique l'opérateur ukrainien.

Sans donner davantage de détail, Uktransnafta affirme néanmoins qu'un accord "additionnel" a été signé qui "garantit le fonctionnement sûr et durable du système de transport de pétrole en Ukraine (...) vers les pays européens et constitue une source de revenus stable à long terme" pour le groupe. Contacté par l'AFP, Transneft a confirmé la signature.

Selon les analystes de S&P Global Platts, le transit de pétrole russe par l'Ukraine vers l'Europe a été en 2018 de 13,3 millions de tonnes, contre 13,9 en 2017, soit une baisse de 4,3%.

Entre janvier et septembre 2019, ce volume était en baisse de 5,1% sur un an, notamment à cause d'un incident de pétrole russe pollué transitant par l'important oléoduc "Droujba" ("Amitié" en russe) vers un certain nombre de pays européens. Cet incident a provoqué une interruption du transit vers l'Europe sans précédent via cet oléoduc, du 25 avril au 11 mai puis encore du 17 au 21 mai.

La Russie et l'Ukraine négocient actuellement, avec bien davantage de difficulté, un nouvel accord pour le transit du gaz, avec la médiation de l'Union européenne. L'accord de transit entre la Russie et l'Ukraine arrive à son terme fin 2019 et les deux pays, à couteaux tirés, n'arrivent pas à se mettre d'accord pour la suite. L'arrivée au pouvoir à Kiev de Volodymyr Zelensky, en mai, a cependant facilité quelque peu les relations entre les deux pays.

Dans les prochains mois, deux gazoducs - le germano-russe Nord Stream 2 et le turco-russe Turkish Stream - contournant le territoire ukrainien sont censés entrer en service, ce qui priverait Kiev d'une manne financière conséquente et d'une arme de poids face à la Russie.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ans-191203

Re: Ukraine

par energy_isere » 16 août 2019, 11:20

Cooperation entre l'Ukraine et les USA pour le renouvellement éventuel de centrales nucléaires (centrales vieillissantes) .
Preparing Ukraine’s next nuclear generation

By Askold Krushelnycky. Published Aug. 15

A conference this month in the U.S. furthered vital plans for America to help Ukraine prepare the next generation of nuclear scientists ready to operate the country’s aging nuclear reactors and replace them with new ones.
.......
https://www.kyivpost.com/ukraine-politi ... reloaded=1

Re: Ukraine

par energy_isere » 18 avr. 2019, 23:41

La Russie interdit les exportations de produits pétroliers et de charbon vers l'Ukraine

AFP parue le 18 avr. 2019

La Russie interdira les exportations de produits pétroliers et de charbon vers l'Ukraine à partir du 1er juin, selon les termes d'un décret gouvernemental signé jeudi par le Premier ministre Dmitri Medvedev.


Cité par l'agence de presse officielle TASS, Dmitri Medvedev a justifié cette décision par la décision de l'Ukraine il y a quelques jours "d'élargir la liste des produits russes interdits en Ukraine", obligeant Moscou à prendre "des mesures de réciprocité".

À partir du 1er juin, le charbon, le pétrole, les produits dérivés du pétrole et plusieurs autres produits industriels russes ne pourront plus être vendus à l'Ukraine. Ces productions auront besoin "d'autorisations particulières" pour être exportées, selon le Premier ministre russe, qui n'a pas précisé les conditions pour obtenir ces autorisations.

Ce décret interdit également l'importation en Russie d'une série de biens ukrainiens, des vêtements aux chaussures en passant par le papier et le carton, ainsi que l'équipement lourd ou les tubes d'acier destinés à l'industrie du pétrole et du gaz.

Ces biens "ont représenté l'an passé 250 millions de dollars" d'importations, a précisé Dmitri Medvedev.

Ces mesures interviennent à quelques jours du deuxième tour de l'élection présidentielle en Ukraine : le président sortant Petro Porochenko est en ballotage défavorable face au comédien Vladimir Zelenski, arrivé largement en tête au premier tour.

La Russie et l'Ukraine sont à couteaux tirés depuis 2014 et le mouvement pro-européen du Maïdan, qui a provoqué la fuite à Moscou du président Viktor Ianoukovitch. Ce mouvement a été suivi de l'annexion par la Russie de la péninsule ukrainienne de Crimée, puis d'une guerre dans l'est du pays avec des séparatistes pro-russes qui a fait près de 13 000 morts.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ine-190418

Re: Ukraine

par energy_isere » 24 janv. 2019, 22:39

Total Eren va construire un important parc éolien en Ukraine

AFP le 24 janv. 2019

La société Total Eren et son associé, le norvégien NBT, vont installer un important parc éolien de 250 mégawatts (MW) en Ukraine, dont ils viennent de finaliser le financement d'une première phase, ont annoncé les deux partenaires jeudi.

Ce parc, qui sera, une fois installé, "le plus grand projet d'énergie renouvelable du pays" hors hydro-électricité, selon ses promoteurs, représente un investissement total de 380 millions d'euros, détaille un communiqué.

Total Eren et NBT ont désormais sécurisé 155 millions d'euros pour une première phase de 133 MW.

Ce parc, qui doit être mis en service "aux alentours du premier semestre 2020", a précisé Total Eren à l'AFP, sera situé dans la région de Kherson dans le sud du pays et l'électricité qu'il produira sera vendue à l'entreprise publique locale Energorynok. Elle représentera l'équivalent de la consommation de 100.000 foyers.

Ce parc "constitue le premier projet de Total Eren et de NBT en Ukraine, un pays qui présente un fort potentiel en termes d'énergies renouvelables, combiné à un soutien local efficace", indiquent les groupes dans le communiqué.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ine-190124

Re: Ukraine

par energy_isere » 22 janv. 2019, 01:21

Exportations de gaz russe via l'Ukraine: l'UE fait une proposition, rendez-vous en mai

AFP le 21 janv. 2019

L'Union européenne a soumis lundi une proposition pour le futur contrat régissant les exportations de gaz russe vers l'Europe via l'Ukraine et a donné rendez-vous à ses partenaires pour un nouveau "trilogue" en mai.

Le commissaire européen chargé de l'Energie, le Slovaque Maros Sefcovic, a rencontré lundi à Bruxelles le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak et le ministre ukrainien des Affaires étrangères Pavlo Klimkine, ainsi que les patrons de Gazprom et Naftogaz, pour un deuxième round de négociations afin de trouver un compromis avant la fin de l'année et éviter tout nouveau conflit énergétique.

"J'ai mis une proposition sur la table que les deux parties vont ramener à la maison", a annoncé Maros Sefcovic lors d'un point presse suivant la rencontre.

Le commissaire Sefcovic a annoncé qu'une nouvelle réunion au plus haut niveau était prévue au mois de mai, soit après l'élection présidentielle en Ukraine, dont le premier tour se tiendra le 31 mars.

"La Russie joue la montre et attend un changement politique en Ukraine. La prochaine fois qu'ils veulent parler est seulement en mai. Pendant ce temps nous continuerons notre travail conjoint avec l'UE", a réagi Pavlo Klimkine sur Twitter.

De son côté, Alexandre Novak a assuré avoir "le temps d'ici la fin de l'année pour s'accorder sur des approches en matière de transit du gaz à partir du 1er janvier 2020", selon le compte Twitter de son ministère.

Trois "paramètres principaux" sont couverts dans la proposition européenne: la durée, les volumes et les tarifs, a expliqué le commissaire qui a toutefois refusé d'en dévoiler les détails avant que ses partenaires aient eu le temps de les étudier.

"Ce que j'ai entendu du ministre russe Novak, et c'était très important, c'est que la Russie est prête à continuer à utiliser l'itinéraire de transit ukrainien et qu'ils sont prêts à coopérer", a encore rapporté M. Sefcovic.

Le commissaire a par ailleurs a assuré que "tout (allait) bien" en ce qui concerne l'approvisionnement en gaz de l'UE pour cet hiver.

L'actuel contrat sur le transit expire fin 2019, date à laquelle deux gazoducs contournant le territoire ukrainien doivent entrer en service, le germano-russe Nord Stream 2 et le turco-russe Turkish Stream, ce qui priverait Kiev d'une manne financière conséquente et d'une arme de poids face à la Russie.

Les volumes transitant par l'Ukraine ont été déjà considérablement réduits avec l'inauguration en 2011 du gazoduc Nord Stream 1 qui relie la Russie à l'Allemagne via la Baltique.

Les pays de l'UE ont acheté 163 milliards de m3 de gaz naturel à Gazprom en 2017, selon les données publiées par le groupe russe, et environ un tiers des achats transitent par l'Ukraine.

Les premiers pourparlers entre ministres s'étaient tenus en juillet.

M. Sefcovic a reconnu lundi que les interprétations divergentes de chacune des parties dans la décision rendue par la cour d'arbitrage de Stockholm en février 2018 dans un litige sur le transit de gaz qui oppose Gazprom à Naftogaz interféraient dans les discussions.

"C'est évidemment un des problèmes qui ajoutent des éléments juridiques supplémentaires dans le discussions sur le futur contrat", a-t-il commenté.
https://www.connaissancedesenergies.org ... mai-190121

Re: Ukraine

par mobar » 03 janv. 2019, 08:38

Faut pas confondre exploration et production!
Avant d'exploiter il faut trouver, et quand on croit avoir trouvé, 2 fois sur 3 il n'y a rien d'exploitable
Le terme "potential ressource" montre bien le stade très amont de la prospection
Les ukrainiens devront attendre quelques années pour savoir ce qu'il y a vraiment sous leur pieds ... a condition que des compagnies daignent investir pour trouver un pétrole ou un gaz qui ne permettra pas de couvrir leurs investissements à court ou moyen terme

Re: Ukraine

par energy_isere » 03 janv. 2019, 08:10

Du pétrole et Gaz en Ukraine ?
Ils lancent des enchères sul l'oil and Gas.

Ukraine has launched its first round of international O&G online auctions

2 Jan 2019

Ukraine has launched its first oil and gas licensing round online. Ten parcels were put up for the first round of international oil and gas auctions in the ProZorro.Sale system.

"In the future, we plan to put up from 5 to 10 lots monthly, and this will include not only oil and gas, but also different deposits with various minerals. In 2019, we plan to hold more than 10 auctions online, "- said the Acting Chairman of the State Geological Service of Ukraine Oleg Kyrylyuk.

First Deputy Minister of Economic Development and Trade of Ukraine Maksym Nefyodov said:

"The launch of transparent oil and gas licensing rounds is a significant step forward in the reform of public sales. ProZorro. Sale System is already successfully selling the assets of banks, state-owned companies, utilities, and is fully ready to sell oil and gas licenses".

Executive Director of the Association Roman Opimakh noted that next year oil and gas auctions would take place in 15 countries.

"Fierce competition in the world requires Ukraine to make every effort to compete for investors and be interested with our proposals of parcels. I am sure that the key to the successful conduct of oil and gas licensing rounds in Ukraine is their promotion on the international level, as well as effective communication with the bidders with the involvement of the highest state officials ".

"We invite all interested buyers not to delay and register on the platforms, study lots and prepare for the first electronic auctions," - said Acting Director of the State Enterprise "PROZORRO.SALE" Oleksiy Sobolev.

The State Geological Service has prepared 30 oil and gas blocks in 10 regions of Ukraine for online actioning at Prozorro.Sale. The total acreage of the parcels is 4,63 Mkm2. Auctions will take several rounds.
........
https://www.worldoil.com/news/2019/1/2/ ... e-auctions

Haut