Le Brésil

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Le Brésil

Re: Le Brésil

par energy_isere » 20 nov. 2019, 21:12

Petrobras pourrait devenir le 1er producteur de pétrole parmis les producteurs non étatiques avant 2030.
This Underdog Could Soon Become The World’s Largest Oil Producer

Brazil’s Petrobras is on track to become the world’s largest oil producer among publicly listed companies by 2030, based on Rystad Energy’s latest data and forecasts.

Brazil’s biggest-ever oil auctions in November were generally deemed to be disappointing, receiving muted interest from international exploration and production companies.

However, national oil company Petrobras could not have asked for a better outcome. The world’s fastest growing oil producer gained nearly full control of more than eight billion barrels of oil in the Buzios field, where a sixth floater is being planned. To develop these and other resources off the coast of the South American country, Brazil is set for a whopping $70 billion offshore capital investment spree between 2020 and 2025, solely on field development. This program will have a monumental effect on Petrobras.

"Petrobras can, in a matter of years, become the world’s largest oil producer among publically listed companies. The significance is huge and symbolic," commented Aditya Ravi, vice president of Rystad Energy’s upstream team, specialized in E&P activities in Latin America. “We predict that Petrobras alone can boost its production numbers by more than 1.3 million barrels per day over the next decade.”

Image

During the course of 2019, Petrobras has evolved from fifth place to become the third-largest oil producer, reaching output of around 2.2 million bpd in the third quarter. As it stands, Rosneft and PetroChina top the list over the world’s largest public E&P companies. Based on Rystad Energy’s latest forecasts, Petrobras could be poised to overtake PetroChina over the next few months, and potentially dethrone the ruling Russian producer Rosneft over the next decade, thanks in no small part to its latest acquisitions.

Brazil’s production could be pushed from 2.8 million bpd in 2019 average to over 5.5 million bpd thanks to Petrobras’ potential peak output of almost 3.8 million* bpd by 2030.

Brazilian officials recently indicated the country wishes to join OPEC, the oil cartel dominated by Saudi Arabia and 13 other oil-producing countries. Brazil’s current output would make it OPEC’s third-largest producer, behind Saudi Arabia and Iraq.

“Joining OPEC could cause a major disruption for Brazil, bringing the country into the spotlight with the potential risk of having its wings clipped by the cartel just as production takes off,” Ravi cautioned.

This potential shift in ranking has been spurred on in the aftermath of the three Brazilian licensing rounds organized over the past five weeks by the National Petroleum Agency (ANP), in which 45 blocks were on offer. With only one-third of the blocks receiving bids, the rounds raised concerns that Brazil lacks the luster that in the past ensured active and competitive bid rounds. In the wake of these rounds, the Brazilian Energy Minister remarked that the current legal and tendering structure could warrant a re-think, including a look at Petrobras’ pre-emptive rights on oil blocks. Others have voiced dismay over the steep signature bonuses.

*Note: This number accounts for a commercial discovery at Aram.

By Rystad Energy
https://oilprice.com/Energy/Energy-Gene ... ducer.html

Re: Le Brésil

par energy_isere » 17 nov. 2019, 14:33

Inauguration d'une usine Vestas au Bresil de fabrication d'eoliennes. 100 millions de dollars investis.
Wind energy Vestas opens factory with 624 wind turbines already ordered in Ceará

November 13, 2019 evwind

With an investment of R $ 100 million, Vestas inaugurated new unit in Aquiraz to produce the largest wind turbines of the wind power company, the V150-4.2MW. Sales volume is already the largest in the history of the segment in the country

Danish Vestas, the world’s largest wind energy manufacturer, delivered yesterday its new plant in Ceará, representing the company’s largest global investment in 2019. In all, more than $ 100 million were invested in the factory, located in Ceará. in Aquiraz, where will be produced the largest wind turbines of the company, the V150-4.2 MW. According to Vestas, 624 wind turbines of the new model have already been ordered. Of these, the first copy was delivered yesterday to the company Echoenergia, during the inauguration ceremony.
......
https://www.evwind.es/2019/11/13/wind-e ... eara/71796

Re: Le Brésil

par energy_isere » 11 nov. 2019, 10:08

Production de pétrole au Brésil depuis 2012

Image

https://oilprice.com/Energy/Crude-Oil/H ... eaked.html

Re: Le Brésil

par energy_isere » 08 nov. 2019, 00:24

Record de production de pétrole brut au Brésil avec 2.99 millions de b/J au mois d'août.
Production in Brazil is rapidly growing thanks to start-ups of new offshore oil fields. Total liquids production increased by 480,000 bpd year on year to 3.10 million bpd in August—a record high, according to Energy Aspects. Crude oil production in Brazil jumped by 220,000 bpd on the month to 2.99 million bpd in August, thanks to rising production in the pre-salt layers.

According to OPEC’s estimates in its latest Monthly Oil Market Report (MOMR), the 2.99-million-bpd crude oil production in August was an all-time high for Brazil.
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... ction.html

Re: Le Brésil

par mobar » 01 nov. 2019, 08:29

:smt096 :---) :lol: :-({|=

Re: Le Brésil

par Silenius » 31 oct. 2019, 21:54

La politique de Bolsonaro reduit la criminalite de plus de 20%

https://www.atlantico.fr/decryptage/358 ... racouchot-

Re: Le Brésil

par energy_isere » 30 oct. 2019, 22:23

Pétrole: Bolsonaro souhaiterait une adhésion du Brésil à l'Opep

AFP parue le 30 oct. 2019

Le président brésilien Jair Bolsonaro a annoncé mercredi à Ryad qu'il souhaiterait que son pays adhère à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), largement dominé par l'Arabie saoudite.

"J'aimerais personnellement que le Brésil devienne un membre de l'Opep", a déclaré M. Bolsonaro lors du Future Investment Initiative, un cycle de conférences surnommé le "Davos du désert" et destiné à promouvoir l'économie saoudienne aux yeux du monde.

"Je pense que le potentiel est là. Nous avons de vastes réserves de pétrole", a affirmé le président brésilien.

Ces déclarations interviennent avant une importante vente aux enchères la semaine prochaine pour les droits pétroliers au Brésil.

Selon l'agence Bloomberg, le président brésilien a indiqué avoir reçu mercredi une invitation informelle à rejoindre l'Opep après des réunions avec des responsables saoudiens, dont le puissant prince héritier Mohammed ben Salmane.

D'après M. Bolsonaro, le Brésil et l'Opep pourraient former un "excellent partenariat" qui contribuerait à stabiliser les prix mondiaux de l'énergie, sur un marché marqué ces dernières années par une chute des cours du brut.

Les autorités saoudiennes n'ont pas publiquement réagi à ce sujet.

Selon un média d'Etat saoudien, M. Bolsonaro et le prince Mohammed ben Salmane "ont discuté des moyens de renforcer les investissements bilatéraux entre les deux pays".

L'invitation saoudienne, si elle est confirmée, souligne l'importance grandissante du Brésil en tant que producteur de pétrole.

En août, la production de pétrole et de gaz naturel s'y élevait à 3,828 millions de barils équivalent pétrole par jour, selon des chiffres officiels. La production de pétrole seule s'est élevée à environ 2,989 millions de barils par jour, soit 7,7 % de plus qu'en juillet.

S'il rejoint l'Opep, le Brésil pourrait devenir le troisième producteur parmi les pays membres, derrière l'Arabie saoudite et l'Irak, estime Bloomberg.

L'Arabie saoudite, pays ultradépendant des revenus du pétrole, cherche à développer sa coopération avec plusieurs pays non membres de l'organisation avec pour objectif de parvenir à réduire la production mondiale et soutenir les prix.

A l'occasion de sa visite à Ryad, M. Bolsonaro a annoncé que le Fonds d'investissement public du royaume saoudien comptait investir 10 milliards de dollars (neuf milliards d'euros) au Brésil.
https://www.connaissancedesenergies.org ... pep-191030

Re: Le Brésil

par energy_isere » 13 oct. 2019, 14:24

Details sur les blocs d'exploration en question.

Image

https://www.ogj.com/exploration-develop ... -12-blocks
A group led by Total E&P of Brazil, Petronas, and Brazil QPI offered the largest signing bonus ever in a Brazilian concession round: about $1 billion for Block CM-541 in the Campos basin.

Re: Le Brésil

par energy_isere » 10 oct. 2019, 23:56

Enchères pétrolières record au Brésil, à 2,17 milliards de dollars

AFP parue le 10 oct. 2019

Des enchères de blocs pétroliers offshore au Brésil ont rapporté jeudi près de 2,17 milliards de dollars, un nouveau record et un signe fort à moins d'un mois d'enchères de blocs pré-salifères qui pourraient rapporter 26 milliards de dollars à l'Etat.

Seuls 12 des 36 blocs ont trouvé preneur, mais pour un montant plus de trois fois supérieur (322%) au minimum stipulé par l'Agence Nationale du Pétrole (ANP).

"Ce résultat a dépassé nos attentes", a déclaré le ministre des Mines et de l'Energie Bento Albuquerque, à l'issue de ces enchères dans un hôtel de luxe de Rio de Janeiro.

Au total, 8,91 milliards de réais vont rentrer dans les coffres brésiliens, contre 8,014 milliards lors du précédent record, datant de mars 2018.

Le gouvernement ne tablait à l'origine que sur 2,3 milliards de réais pour les enchères de jeudi.

Le groupe français Total a pris part (40%) au consortium ayant formulé la plus grosse offre, s'associant au Qatari QPI (40%) et la compagnie malaise Petronas (20%) pour obtenir la concession d'exploration d'un bloc de la baie de Campos pour 4,029 milliards de réais (970 millions de dollars), près de la moitié du montant total des enchères.

Le fait que ces enchères aient largement dépassé les attentes laisse présager un franc succès de celles très attendues du 6 et 7 novembre.

Elles concernent des blocs de la zone du "pré-sal", gisements pré-salifères (enfouis sous une épaisse couche de sel) au potentiel gigantesque qui attire la convoitise de toutes les majors du secteur.

Contrairement aux enchères de ce jeudi, le prix final des concessions est déjà fixé au préalable, pour un total de 106,5 milliards de réais (26 milliards de dollars).

Ce qui fait la différence entre les offres est le pourcentage de partage des bénéfices que l'entreprise s'engage à reverser à l'Etat brésilien.

Le ministre Albuquerque a précisé jeudi qu'au-delà du montant rapporté par les enchères, le gouvernement tablait sur des investissements de 1.100 milliards de dollars de la part des entreprises ayant remporté des blocs.
https://www.connaissancedesenergies.org ... s-191010-0

Re: Le Brésil

par energy_isere » 28 sept. 2019, 10:20

Des nouvelles de Petrobras qui cherche à réduire sa dette en vendant ses actifs les moins stratégiques.
Petrobras To Reduce Mountain Of Debt, To Focus On Deepwater Oil

By Julianne Geiger - Sep 27, 2019

Petrobras’ administration board has approved an update to its plan for the next five years that is expected to call for the state-run oil and gas company to dump its gas distribution and transport business, its fertilizer business, and its LPG and biodiesel business, according to media reports.

Instead, Petrobras will focus on two things in the coming years: shrinking its debt load and deep water—and ultradeep water—oil exploration and production. It hopes to reduce its debt load in part by increasing productivity and lowering costs through digital transformation. The rest will be achieved by unloading unwanted assets.

“The goal now is to be the best energy company adding value for shareholders, with a focus on oil and gas and security, respecting both people and the environment,” Petrobras said.

For gas, Petrobras will focus on selling its own gas only, bowing out of the gas distribution and transport elements altogether.

Brazil’s Chief Executive Officer Roberto Castello Branco said in January after taking office that he would focus on reducing debt, selling assets, and cutting costs. Petrobras has already curbed its debt load to a substantial degree, and at the end of 2018, Petrobras had cut its down by 18% to land just shy of $70 billion. Its debt load in 2015 stood at $100 billion. It achieved this reduction in debt in part by offloading assets, including 90% of Transportadora Associada de Gás, the sale of which was finalized in June.

Prior to its debt-reduction efforts, Petrobras was the world’s most indebted oil company. That torch has since been passed onto Pemex, which carries more than $100 billion in debt.

Another thing Petrobras will not be focusing on over the next five years are renewables, focusing instead on things that will generate returns for its shareholders.

Petrobras has planned to invest almost $70 billion on oil and gas exploration and production through 2023, according to the company’s website.

By Julianne Geiger for Oilprice.com
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... r-Oil.html

Re: Le Brésil

par energy_isere » 27 sept. 2019, 19:42

suite de ce post du 16 fevrier 2017 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 08#p398708
L’ancien porte-avions français « Foch » vendu aux enchères au Brésil

Publié le 27/09/2019

1,2 million de dollars : c’est la somme de départ pour la vente aux enchères de l’ex-porte-avions français Foch, qui a lieu le vendredi 27 septembre au Brésil.
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... -au-bresil

Re: Le Brésil

par energy_isere » 08 sept. 2019, 21:21

Les plus grandes pâles éoliennes produite dans l'hémisphère sud le sont au Brésil dans une usine toute neuve.
Pales de 74 m pour aller sur des turbines Vestas de 4.2 MW.
Ceará produces largest wind blade ever manufactured in the Southern Hemisphere

September 7, 2019 evwind

With 74 meters in length, the new blades designed by Aeris will equip Vestas wind turbines in Brazil. Industry invested about $ 100 million in infrastructure to develop wind energy equipment in the state.
Ceará began producing, in August, the largest wind turbine ever made in the Southern Hemisphere. At 74 meters in length, the new blades designed by Aeris will equip wind turbines ofwind power plants of the multinational Vestas in Brazil. And later, depending on demand, the parts can be shipped to the foreign market.
As these pieces usually measure between 50 and 60 meters, Aeris, installed in the Pecém Industrial and Port Complex (Cipp), had to invest around R $ 100 million in infrastructure to develop the new part. The expectation is that the new blades will begin to be dispatched by land from the end of November.

“The production of this blade is a milestone for us at Aeris. It is a project that started just over a year ago, but we still have many challenges ahead. Anyway, it shows that we Brazilians are capable of facing and deliver any challenge “, evaluates the president of Aeris, Alexandre Negrão. In 2016, the company expanded the factory and today generates about 3,500 direct jobs in Cipp.

Image

......
https://www.evwind.es/2019/09/07/ceara- ... here/70712

Re: Le Brésil

par energy_isere » 22 août 2019, 08:43

Bolsonaro veut privatiser Petrobras d'ici 2022

REUTERS•22/08/2019

Les conseillers économiques du président brésilien, Jair Bolsonaro, veulent privatiser le géant pétrolier public Petroleo Brasileiro, surnommé Petrobras, avant la fin de son mandat en 2022, rapporte mercredi le quotidien Valor Economico sur son site internet en citant des sources anonymes.

L'article cite aussi un discours du ministre de l'Economie, Paulo Guedes, lors d'un événement organisé par le journal. "Il y a des gros morceaux qui pensent qu'ils ne seront pas privatisés mais nous y arriverons", a dit le ministre selon les propos rapportés dans l'article.

En Bourse, l'action Petrobras gagnait 7,5% dans l'après-midi en réaction à ces informations.

Le groupe pétrolier a déjà vendu d'importantes filiales comme le distributeur de carburants Petrobras Distribuidora ou les réseaux de gazoducs NTS et TAG, mais le gouvernement devrait obtenir l'aval du Congrès pour privatiser Petrobras lui-même.

Brasilia a par ailleurs annoncé mercredi avoir ajouté neuf entreprises publiques à la liste de celles qu'il entend privatiser, parmi lesquelles le groupe de services postaux Correios et la Codesp, société d'exploitation du port de Santos, le plus important d'Amérique latine.

Le gouvernement espère lever 1.300 milliards de réais (290 milliards d'euros environ) en mettant en oeuvre ce programme, qui prévoit aussi la vente de quelque 20 millions d'actions de la banque Banco do Brasil SA, appelée toutefois à rester contrôlée par l'Etat.

Le secrétaire général du gouvernement, Onyx Lorenzoni, a déclaré qu'aucune décision n'était prise concernant Petrobras, expliquant que l'Etat procédait "pas à pas" sur ce dossier.
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... b960140b92

Re: Le Brésil

par energy_isere » 02 août 2019, 09:01

Petrobras: bénéfice net en forte hausse au deuxième trimestre

AFP parue le 02 août 2019

La compagnie pétrolière brésilienne Petrobras a annoncé jeudi un bénéfice net au 2T près de cinq fois supérieur au trimestre précédent, à 18,9 milliards de reais (4,44 milliards d'euros), grâce notamment à la vente de son réseau de gazoducs TAG en juin.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté a atteint 32,7 milliards de réais, en hausse de 19% par rapport au premier trimestre, soutenu par "le cours du Brent et des effets de change", a précisé la société dans un communiqué.

Le groupe brésilien a lancé en 2016 un vaste programme de vente d'actifs pour tenter de combler deux années de lourdes pertes, causées par la chute du prix du pétrole et par les effets du méga-scandale de corruption auquel son nom a été associé, une affaire qui a ébranlé l'ensemble de la classe politique du pays.

Il espère vendre des actifs pour un total d'environ 27 milliards de dollars afin de réduire son endettement et de se recentrer sur ses activités pétrolières.

La vente du réseau de gazoducs TAG au français Engie et au fonds canadien CDPQ pour 8,6 milliards de dollars en juin est la plus importante cession qu'il ait conclue jusqu'à présent, selon l'agence financière Bloomberg.

Petrobras avait enregistré en 2018 son premier bénéfice net annuel en cinq ans.
https://www.connaissancedesenergies.org ... tre-190802

Re: Le Brésil

par energy_isere » 02 août 2019, 08:56

Brésil: la centrale nucléaire Angra 3 sur les rails, EDF sur les rangs

AFP parue le 02 août 2019

La construction de la centrale nucléaire brésilienne d'Angra 3, arrêtée depuis 2015 et émaillée de scandales de corruption, doit reprendre fin 2020 avec un partenaire privé, la société française EDF étant une des principales entreprises en lice.

"L'appel d'offres sera prêt d'ici la fin de l'année et le partenaire privé sera choisi début 2020", a expliqué jeudi Leonam Guimarães, président de la compagnie publique Eletronoclear, en charge du programme nucléaire civil brésilien.

"Au total, 11 entreprises sont intéressées, mais trois d'entre elles ont eu une participation plus active et discutent avec nous de longue date: le français EDF, le chinois CNNC et le russe Rosatom", a souligné le dirigeant.

EDF a l'avantage de détenir la technologie du réacteur, développé par sa filiale Framatome, même si les Chinois et les Russes pourraient avoir plus de facilités pour contribuer au financement de ce projet de 1.400 mégawatts.

Les travaux d'Angra 3, qui ont débuté en 1984 et ont été arrêtés à plusieurs reprises, ont déjà coûté l'équivalent de plus de 7 milliards de réais (environ 1,6 milliard d'euros). Eletronuclear situe l'avancement du projet autour de 63%.

Pour terminer le chantier, situé à Angra dos Reis, à 200 km de Rio de Janeiro (sud-est), 15 milliards de réais supplémentaires (3,5 milliards d'euros) sont nécessaires.

Pour le moment, on ne voit que deux gros blocs de béton gris, le premier, qui contiendra les turbines, rectangulaire, et le deuxième, où fonctionnera le réacteur, en forme de coupole.

À environ 300 mètres de là se trouvent les deux premières centrales nucléaires du Brésil, Angra 1, mise en service en 1984, et Angra 2, un modèle similaire à celui d'Angra 3, dont les opérations ont débuté en 2001.

À elles deux, elles produisent 3% de l'électricité brésilienne - dans un pays où plus de trois quarts de l'énergie vient de centrales hydro-électriques - et 40% de celle consommée dans l'Etat de Rio.

Eletronuclear espère débuter la production d'Angra 3 au deuxième semestre 2025 et la commercialisation de l'énergie au premier semestre 2026.

"Nous avons la conviction que nous parviendrons à terminer dans les délais. Ce nouveau processus qui conduira au partenariat public-privé est le fruit d'un travail de longue haleine, sans compter une forte volonté politique du gouvernement actuel", a expliqué M. Guimaraes.

Le chantier d'Angra 3 a été freiné par des problèmes de financement dus aux difficultés économiques du Brésil, mais aussi à des scandales de corruption visant entre autres l'ex-président Michel Temer, prédécesseur du président actuel Jair Bolsonaro.

L'expansion du nucléaire au Brésil ne devrait pas se limiter à cette troisième centrale sur le site d'Angra dos Reis.

"Nous avons reçu la visite d'un fonds russo-chinois qui s'est montré très intéressé à l'idée de financer des projets de centrales nucléaires après la mise en service d'Angra 3", a rapporté le président d'Eletronuclear.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ngs-190802

Haut