Chypre

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Chypre

Re: Chypre

par energy_isere » 05 sept. 2020, 11:35

Chypre et l’Egypte ont intensifié les discussions sur leur projet conjoint de gazoduc

Agence Ecofin 2 sep 2020

Deux ans après la signature d’un accord pour construire un gazoduc commun, les responsables des secteurs énergétiques égyptien et chypriote ont décidé de donner un coup d’accélérateur à l’initiative. Le projet devrait être opérationnel dans deux ans.

Lundi, le ministre égyptien du Pétrole, Tarek El Molla et son homologue chypriote, Natasa Pilides ont, lors d’une réunion virtuelle, discuté de la coopération entre les deux pays, notamment celle liée à leur projet de gazoduc commun. Les deux parties ont décidé d’accélérer la mise en œuvre du projet, malgré la situation financière difficile du secteur, en préparant le terrain pour les prochaines étapes.

Le projet a pris un tournant majeur en 2018, lorsque les deux pays ont signé l’accord de construction du gazoduc qui acheminera le gaz du champ chypriote d’Aphrodite vers les terminaux égyptiens de liquéfaction. Une fois le gaz naturel liquéfié obtenu, il sera exporté vers les marchés d’Europe notamment. Les autorités chypriotes ont marqué leur attachement au projet en ratifiant l’accord en avril 2019.

Selon une source proche du ministère chypriote de l’Energie qui s’est confiée à Arab News, le transfert du gaz sera effectif en 2022. Outre Aphrodite qui abrite 130 milliards de mètres cubes de gaz, les deux parties envisagent d’exploiter le futur gazoduc pour la monétisation de plusieurs autres gisements.

L’Égypte possède deux usines de liquéfaction de gaz naturel, l’une à l’est d’Alexandrie, à Idku, et l’autre dans la ville portuaire de Damiette.
https://www.agenceecofin.com/transport/ ... de-gazoduc

Re: Chypre

par energy_isere » 11 juil. 2020, 09:30

Démarrage du chantier de terminal d'importation de LNG en présence du président Chypriote. Le terminal doit être livré dans 24 mois. Le gaz sera utilisé dans une centrale thermique. Coût de 289 millions d'euro.
Cyprus to get 1st natural gas import terminal in 2 years

By AP News- July 9, 2020

Cyprus said it plans to transition to cleaner and cheaper natural gas for energy generation in two years as work officially began Thursday to build the east Mediterranean island nation’s first gas import terminal.


Cypriot President Nicos Anatastiades attended a groundbreaking ceremony for the terminal, which with a budget of 289 million euros ($327.5 million) is expected to be the country’s costliest energy project.

The terminal will feature a tanker ship built in Singapore and refitted to convert liquefied natural gas back into gaseous form for use in Cyprus’ main power plant.

Cyprus contracted a consortium made up of China Petroleum Pipeline Engineering, Metron, Hudong-Zhongua Shipbuilding and Wilhelmsen Ship Management to complete the project, which includes a jetty and pipelines to convey the gas to the nearby Vasilikos power plant.
The consortium has 24 months to deliver an operational terminal from the time construction begins. There were three failed attempts to build a gas terminal in the last decade before the Cypriot government signed the deal with the Chinese-led consortium late last year.


Anastasiades said the terminal would help lower crude-dependent Cyprus’ power generation costs by an estimated 15%-25% and reduce its carbon footprint by 30%.
“This historic day highlights our strategic priority to secure and diversify our energy supply while boosting competitiveness in the power generation market and meeting our environmental targets,” the president said.


Funding for the project includes a 101 million euro ($114.5 million) European Union grant and low-interest loans from the European Investment Bank and the European Bank for Reconstruction and Development. The Electricity Authority of Cyprus is contributing 43 million euros ($48 million.)


The terminal will be wholly owned by the Cypriot state. Authorities said it would give the country flexibility to make spot purchases of lower-cost gas on the international market, while allowing for future use of natural gas from gas fields discovered in the Mediterranean Sea off Cyprus.
Energy companies that Cyprus has licensed to drill for gas in waters where the country has exclusive economic rights include ExxonMobil and partner Qatar Petroleum, as well as Italy’s Eni and France’s Total.
https://fortworthbusiness.com/energy/cy ... n-2-years/

Re: Chypre

par energy_isere » 06 févr. 2020, 13:35

Face à la Turquie, Chypre s'équipe de missiles anti-aériens et antinavires

AFP parue le 06 févr. 2020

Chypre, en proie à de vives tensions avec la Turquie sur fond d'exploitation des gisements d'hydrocarbures en Méditerranée, a récemment commandé des missiles anti-aériens et des missiles antinavires, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier.

L'armée chypriote a signé en décembre un contrat avec le fabricant de missiles européen MBDA de 150 millions d'euros pour la fourniture de missiles sol-air Mistral à très courte portée, selon cette source, confirmant une information de La Tribune.

Elle a signé un autre contrat de 90 millions d'euros avec la marine chypriote pour la fourniture de missiles antinavires Exocet qui équiperont une batterie côtière.

Contacté par l'AFP, MBDA n'a pas souhaité réagir.

Ces derniers mois, la Turquie a envoyé des navires de forage dans la Zone économique exclusive (ZEE) de Chypre malgré des avertissements de Washington et de l'UE, dont Nicosie est membre. En décembre, Ankara a aussi déployé un premier drone armé à Chypre-Nord et, selon des médias turcs, a pour projet d'y construire une base navale.

La Turquie, qui occupe la partie nord de Chypre depuis 1974, entend s'appuyer sur un accord conclu fin novembre avec le gouvernement national libyen (GNA) pour mettre fin à son isolement en Méditerranée orientale et faire valoir des droits sur l'exploitation des hydrocarbures.

Face aux revendications d'Ankara, Chypre, la Grèce et Israël ont signé début janvier un accord pour construire le gazoduc EastMed afin d'acheminer le gaz extrait en Méditerranée orientale vers la Grèce via Chypre.
https://www.connaissancedesenergies.org ... res-200206

Re: Chypre

par energy_isere » 15 janv. 2020, 00:40

L'état chypriote cherche des terrains pour installer des parcs solaires multimegawatts.
Cyprus seeks land for solar parks
The Electricity Authority of Cyprus has issued a public call to select landowners to lease space for the development of large-scale solar projects.


JANUARY 10, 2020 EMILIANO BELLINI

The Electricity Authority of Cyprus (EAC) has issued an expression of interest to find landowners who are willing to lease property for the development and construction of megawatt-scale PV power plants.

It has directed the public call at private citizens, private enterprises, and local public entities. Interested landowners have until the end of this year to express interest.

According to Philenews, a Greek-language news site, the minimum offered area will be 30,000 square meters. In a previous call, held in 2017, the minimum area was set at 65,000 square meters.

In 2017, the country’s Ministry of Energy, Commerce and Industry announced a new plan to facilitate the development of 212.5 MW of renewable energy, designed to compete in the country’s wholesale electricity market.

According to the International Renewable Energy Agency, Cyprus had an installed PV capacity of 113 MW by the end of 2018. Its solar energy target is 360 MW by 2020.
https://www.pv-magazine.com/2020/01/10/ ... lar-parks/

Re: Chypre

par energy_isere » 16 déc. 2019, 19:30

Chypre : accord de 290 millions d’euros pour la construction d’un FSRU

Publié le 16/12/2019 lemarin

Chypre a signé le 13 décembre un contrat de 290 millions d’euros avec un consortium mené par le chinois China petroleum pipeline engineering (CPP) pour la réalisation d’un terminal flottant de regazéification (FSRU) et des infrastructures associées.

Le ministre de l’Énergie, George Lakkotrypis (à gauche), a participé à la cérémonie de signature du contrat relatif au terminal d’importation de GNL, signé le vendredi 13 décembre à Nicosie. (Photo : cyprus-mail.com)
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... n-dun-fsru

Re: Chypre

par energy_isere » 12 nov. 2019, 08:27

Forages illégaux à Chypre : l'UE affine son cadre de sanctions contre la Turquie

AFP parue le 11 nov. 2019

L'UE a franchi lundi une nouvelle étape vers l'introduction de sanctions contre la Turquie pour des forages illégaux réalisés au large de Chypre, en adoptant officiellement un cadre juridique pour cibler les personnes concernées.

La découverte de réserves de gaz et de pétrole en Méditerranée orientale a déclenché un conflit entre Chypre, membre de l'UE, et la Turquie qui occupe la partie nord de l'île.

Mi-octobre, les Européens s'étaient entendus pour sanctionner les activités illégales de forage. Lundi, ils ont entériné le cadre qui "permettra de sanctionner les personnes ou les entités qui sont responsables d'activités de forage non autorisées d'hydrocarbures en Méditerranée orientale ou qui sont impliquées dans ces activités", explique le Conseil de l'UE, qui regroupe les Etats membres, dans un communiqué.

Les sanctions consisteront en une interdiction de pénétrer sur le territoire de l'UE et un gel des avoirs. De plus, il sera interdit de prêter des fonds aux personnes et aux entités inscrites sur la liste.

Seront ciblées toute personne ou entité responsable des activités de forage non autorisées par Chypre dans ses eaux territoriales, ainsi que tous ceux qui leur fourniraient un soutien.

La prochaine étape consistera à nommer ces personnes ou entités visées, mais la procédure peut prendre encore un peu de temps. Les diplomates européens n'ont pas donné de calendrier pour la publication d'une première liste.

Le ministère turc des Affaires étrangères a répliqué dans un communiqué que la Turquie ne cesserait pas ses activités de forage malgré les sanctions décidées par l'UE.

"Il est vain de s'attendre à ce que la Turquie fasse marche arrière concernant ses droits en Méditerranée orientale", a déclaré le ministère.

"Personne ne doit douter que nous allons poursuivre nos activités de recherche et de forage en Méditerranée orientale de la même manière", a-t-il prévenu.
https://www.connaissancedesenergies.org ... e-191111-0

Re: Chypre

par energy_isere » 07 nov. 2019, 21:04

Gaz: Chypre annonce la signature de son premier accord d'exploitation

AFP parue le 07 nov. 2019

Chypre a annoncé jeudi avoir signé son premier accord d'exploitation de gaz, d'une valeur de 9,3 milliards de dollars (8,4 milliards d'euros), avec un consortium regroupant les sociétés anglo-néerlandaise Shell, l'américaine Noble et l'israélienne Delek.

"Noble Energy, Shell et Delek ont maintenant en main la première licence d'exploitation accordée par la République de Chypre, donc ils peuvent commercialiser le gisement", a déclaré le ministre chypriote de l'Energie, George Lakkotrypis, peu après la signature de l'accord.

La licence d'exploitation, d'une durée de 25 ans, concerne le champ gazier Aphrodite, le premier découvert au large de l'île méditerranéenne, par la société Nobel en 2011. Ses réserves sont estimées à 113 milliards de mètres cubes de gaz.

L'accord a été signé après que le gouvernement eut approuvé des révisions, demandées par les entreprises en raison d'une chute des prix des hydrocarbures depuis mi-2014. D'après l'accord renégocié, Nicosie recevra en moyenne 520 millions de dollars (470 millions d'euros) par an pendant 18 ans.

M. Lakkotrypis a précisé que selon les termes du nouvel accord, le consortium est obligé de commencer l'extraction de gaz, et de générer des revenus, d'ici 2025.

En février, ExxonMobil et Qatar Petroleum ont découvert au large de Chypre un gisement gazier encore plus important, renfermant jusqu'à 230 milliards de m3 de gaz naturel, selon les estimations.

L'italien ENI et le français Total mènent également des activités d'exploration d'hydrocarbures au large de l'île.

La découverte ces dernières années de gigantesques gisements gaziers en Méditerranée orientale a aiguisé l'appétit de Chypre, qui rêve de devenir un acteur énergétique majeur.

Mais la Turquie, dont l'armée occupe le tiers nord de l'île, s'oppose à toute exploration et exploitation de ces ressources qui excluraient cette partie de Chypre, où vivent les Chypriotes-turcs.

Ces derniers mois, Ankara a envoyé des navires de forage au large de Chypre malgré des avertissements de Washington et l'UE, qui a adopté à la mi-juillet une série de mesures politiques et financières visant à sanctionner la poursuite de ces forages turcs.

Chypre est divisée en deux depuis l'invasion en 1974 de sa partie nord par la Turquie, en réaction à un coup d'Etat de Chypriotes-grecs souhaitant unifier l'île à la Grèce, ce qui inquiétait la minorité chypriote-turque.

Les discussions formelles sur une réunification de l'île divisée sont au point mort depuis 2017.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ion-191107

Re: Chypre

par energy_isere » 13 oct. 2019, 10:55

La France déploie au moins une frégate dans les eaux chypriotes, où la Turquie a envoyé un navire de forage

PAR LAURENT LAGNEAU · 12 OCTOBRE 2019

En juillet, l’Union européenne a annoncé qu’elle venait de prendre des sanctions financières à l’égard de la Turquie, en réduisant de 145,8 millions d’euros le montant de l’aide de pré-adhésion qu’elle lui avait consentie et en demandant à la Banque européenne d’investissement [BEI] de revoir ses conditions pour octroyer des financements à Ankara. Il s’agissait ainsi de dénoncer les activités « illégales » entreprises par les autorités turques dans les eaux chypriotes, qui recèleraient d’importantes ressources gazières.

Mais ces mesures ont eu autant d’effet sur Ankara que peut avoir un plâtre sur une jambe en bois… Elles « n’auront aucun impact sur la détermination de la Turquie à poursuivre ses activités liées aux hydrocarbures en Méditerranée orientale », a même claironné Mevlut Cavusoglu, le ministre turc des Affaires étrangères.

En effet, la Turquie n’a nullement l’intention de mettre un terme à ses activités dans les eaux chypriotes, estimant qu’il s’agit pour elle de défendre les intérêts et les droits de la République turque de Chypre du Nord, où elle maintient environ 30.000 soldats.

Début octobre, Nicosie a une nouvelle fois vigoureusement protesté contre la présence d’un navire de forage turc dans ses eaux. D’autant plus que ce dernier a été envoyé dans le bloc 7, que les autorités chypriotes avait déjà attribué aux groupes ENI et Total.

« Les nouvelles opérations de forage, prévues cette fois-ci dans un bloc déjà attribué, constituent une nouvelle grave escalade des violations continues de la part de la Turquie des droits souverains de la République de Chypre. […] Cette nouvelle provocation est un exemple qui montre comment la Turquie fait fi des appels répétés de l’UE et de la communauté internationale à cesser ses activités illégales », s’était insurgé le gouvernement chypriote.

Invité de la chaîne de télévision Skai TV, le 11 octobre, soit après avoir rencontré son homologue française, Florence Parly, à Paris, le ministre grec de la Défense, Nikos Panagiotopoulos, a déclaré qu’il avait demandé si les Français allaient « riposter [à la provocation turque] par une quelconque présence militaire dans la zone et ils m’ont répondu qu’ils envoyaient une frégate ».

Ce qui sera effectivement le cas. Ainsi, l’État-major des armées a confirmé, auprès de l’AFP, que la Frégate multimissions [FREMM] Auvergne avait fait une escale dans le port chypriote de Larnaca, le 10 octobre, et qu’une frégate légère furtive [FLF] devait être prochainement engagée dans des exercices avec la marine de Chypre.

Via Twitter, Mme Parly a confirmé la tenue d’exercices navals franco-chypriotes. Et ils auraient même déjà commencé, dans les eaux territoriales de Chypre.

« Ils s’inscrivent dans une coopération d’excellente qualité. Nous souhaitons permettre à Chypre, pays membre de l’UE, de pouvoir assurer ses responsabilités dans ses eaux de souveraineté », a expliqué la ministre.

Ce soutien de la France à la République de Chypre intervient alors que les relations entre Paris et Ankara sont soumises à de fortes tensions après le déclenchement d’une offensive turque contre les milices kurdes syriennes [YPG], qui sont en première ligne face aux jihadistes de l’État islamique [EI ou Daesh].

Il n’est pas impossible que l’Italie en fasse autant, étant donné que le groupe italien ENI est aussi concerné par les forages turcs dans la ZEE chypriote. En tout cas, c’est ce qu’a laissé entendre le ministre grec de la Défense. « Je pense que les Italiens vont envoyer quelque chose également », a-t-il dit.
http://www.opex360.com/2019/10/12/la-fr ... de-forage/

Re: Chypre

par energy_isere » 08 oct. 2019, 00:56

Chypre acquiert quatre drones israéliens sur fond de tensions avec la Turquie

AFP parue le 07 oct. 2019

Nicosie a fait l'acquisition de quatre drones israéliens, selon le ministère chypriote de la Défense, sur fond de tensions en Méditerranée orientale avec la Turquie autour d'opérations de forage gazier.

D'après le site d'informations "Kathimerini Chypre", ces drones, commandés en décembre 2018 pour 12 millions d'euros, doivent permettre à Nicosie d'améliorer la surveillance de sa zone économique exclusive (ZEE), où des compagnies internationales mènent des explorations à la recherche d'hydrocarbures.

Ces drones, livrés à l'armée chypriote, les premiers du genre selon Kathimerini, font partie des plus performants de leur catégorie, d'après leur fabricant israélien Aeronautics Group. Contacté lundi par l'AFP, un porte-parole de la société israélienne n'a pas souhaité confirmer cette livraison, arguant de la politique de confidentialité de l'entreprise vis-à-vis de ses clients.

La découverte ces dernières années de gisements gaziers en Méditerranée orientale a aiguisé les appétits, notamment de la République de Chypre, qui espère devenir un acteur énergétique majeur. Mais la Turquie, dont l'armée occupe depuis 1974 le tiers nord de l'île, s'oppose à toute exploration et exploitation de ces ressources qui excluraient cette partie de Chypre, où vivent les Chypriotes-turcs.

Vendredi, les autorités chypriotes ont dénoncé une "grave escalade des violations" de ses droits souverains par la Turquie. Selon Nicosie, la Turquie a envoyé un nouveau navire de forage dans sa ZEE, et plus particulièrement un bloc dont les licences d'exploitation ont déjà été attribuées en septembre par la République de Chypre aux géants énergétiques français et italien, Total et Eni.

Ces derniers mois, Ankara a envoyé trois navires de forage au total au large de Chypre malgré des avertissements de Washington et de l'Union européenne, dont Nicosie est membre.

L'UE a adopté mi-juillet une série de mesures politiques et financières visant à sanctionner la poursuite de ces forages.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ara-191007

Re: Chypre

par energy_isere » 05 oct. 2019, 21:15

A Athènes, Pompeo met en garde Ankara contre des forages "illégaux" en Méditerranée

AFP parue le 05 oct. 2019

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, qui a signé samedi à Athènes un accord sur le renforcement de la coopération gréco-américaine, a mis en garde Ankara sur ses activités en Méditerranée orientale, jugeant que des forages "illégaux" seraient "inacceptables".

"Nous avons dit aux Turcs que les forages illégaux sont inacceptables et nous allons continuer d'entreprendre des actions diplomatiques afin de nous assurer que les activités (dans la région) soient légales", a indiqué M. Pompeo, en visite de trois jours à Athènes.

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a évoqué au cours de ses entretiens avec Mike Pompeo la situation tendue en Méditerranée orientale, où l'île de Chypre, membre de l'UE, accuse la Turquie de mener des opérations de forage illégales.

"Chypre a demandé l'application du droit international et j'attends la contribution positive des Etats-Unis pour aider à un climat plus fructueux dans la région", a souligné M. Mitsotakis au début de ses discussions avec Mike Pompeo.

L'Union européenne a à plusieurs reprises dénoncé les forages "illégaux" de la Turquie dans cette zone, mais Ankara a récemment envoyé le navire de forage Yavuz dans le bloc 7 de Zone économique exclusive (ZEE) chypriote.

Or les licences d'exploitation de cette zone ont été attribuées aux géants énergétiques français et italien, Total et Eni, en septembre dernier.
......
https://www.connaissancedesenergies.org ... nee-191005

Re: Chypre

par energy_isere » 05 oct. 2019, 14:59

Paris dénonce l'envoi d'un navire de forage turc dans les eaux de Chypre

AFP•05/10/2019

La France a condamné samedi l'envoi d'un nouveau navire de forage turc dans les eaux territoriales de Chypre, un "geste inamical" susceptible de conduire à "une escalade des tensions" dans la région, a-t-elle mis en garde.

"L'arrivée d'un nouveau navire de forage turc dans la zone économique exclusive (ZEE) chypriote constitue une violation de la souveraineté la République de Chypre et du droit international", a déclaré un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.

"C'est un geste inamical, de nature à favoriser une escalade des tensions en Méditerranée orientale", a-t-il averti.

Selon Nicosie, la Turquie a envoyé le navire de forage Yavuz au bloc 7 de sa zone économique exclusive (ZEE) et plateau continental, or les licences d'exploitation de cette zone ont été attribuées aux géants énergétiques français et italien, Total et Eni.

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a eu "l'occasion d'aborder cette situation avec son homologue chypriote" et "lui a fait part de la pleine et entière solidarité de la France", a poursuivi le porte-parole adjoint.

"Le Conseil affaires étrangères (de l'Union européenne, ndlr) du 14 octobre sera appelé à examiner ces développements et les conséquences à en tirer, dans le prolongement de ses conclusions du 15 juillet dernier", a-t-il également relevé.

La découverte ces dernières années de gigantesques gisements gaziers en Méditerranée orientale a aiguisé l'appétit de Chypre, qui rêve de devenir un acteur énergétique majeur.

Mais la Turquie, dont l'armée occupe le tiers nord de l'île, s'oppose à toute exploration et exploitation de ces ressources qui excluraient cette partie de Chypre, où vivent les Chypriotes-turcs.

Ces derniers mois, Ankara a envoyé trois navires de forage au large de Chypre malgré des avertissements de Washington et de l'UE qui a adopté à la mi-juillet une série de mesures politiques et financières visant à sanctionner la poursuite de ces forages.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... bcff5dd822

Re: Chypre

par energy_isere » 05 oct. 2019, 00:55

Chypre dénonce les nouvelles tentatives de forage d'Ankara comme « une grave escalade »

AFP parue le 04 oct. 2019

La République de Chypre, membre de l'Union européenne, a accusé vendredi la Turquie de passer outre les appels de l'UE en envoyant un nouveau navire de forage dans les eaux territoriales de l'île, dénonçant "une grave escalade".

"Chypre condamne avec force la nouvelle tentative de la Turquie de mener des opérations de forage illégales dans le sud-ouest de l'île", a affirmé le gouvernement dans un communiqué.

"Les nouvelles opérations de forage, prévues cette fois-ci dans un bloc déjà attribué, constituent une nouvelle grave escalade des violations continues de la part de la Turquie des droits souverains de la République de Chypre", ajoute le texte.

Selon Nicosie, la Turquie a envoyé le navire de forage Yavuz au bloc 7 de sa zone économique exclusive (ZEE) et plateau continental, or les licences d'exploitation de cette zone ont été attribuées aux géants énergétiques français et italien, Total et Eni, en septembre dernier.

Selon le gouvernement chypriote, la zone où doit opérer le navire turc est clairement définie en vertu du droit international comme faisant partie des eaux territoriales de Chypre.

"Cette nouvelle provocation est un exemple qui montre comment la Turquie fait fi des appels répétés de l'UE et de la communauté internationale à cesser ses activités illégales", a affirmé le gouvernement.

Nicosie assure que "le comportement provocateur et agressif" de la Turquie ne le dissuadera pas de mener des explorations et d'exploiter le gaz.

La découverte ces dernières années de gigantesques gisements gaziers en Méditerranée orientale a aiguisé l'appétit de Chypre, qui rêve de devenir un acteur énergétique majeur.

Mais la Turquie, dont l'armée occupe le tiers nord de l'île, s'oppose à toute exploration et exploitation de ces ressources qui excluraient cette partie de Chypre, où vivent les Chypriotes-turcs.

Ces derniers mois, Ankara a envoyé trois navires de forage au large de Chypre malgré des avertissements de Washington et l'UE, qui a adopté à la mi-juillet une série de mesures politiques et financières visant à sanctionner la poursuite de ces forages.

Chypre est divisée en deux depuis l'invasion en 1974 de sa partie nord par la Turquie, en réaction à un coup d'Etat de Chypriotes-grecs souhaitant unifier l'île à la Grèce, ce qui inquiétait la minorité chypriote-turque. Les discussions formelles sur une réunification de l'île divisée sont au point mort depuis 2017.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ade-191004

Re: Chypre

par Rod » 04 oct. 2019, 21:21

Après le vol de raisin sur pied dans les vignobles, voilà le vol de pétrole encore sous terre! :wtf:

Re: Chypre

par energy_isere » 04 oct. 2019, 21:12

:shock: J'espére que les Européens vont les chasser :
La Turquie s’apprête à forer un bloc chypriote de Total

Publié le 04/10/2019

Ankara a envoyé son navire de forage Yavuz, opéré par la compagnie étatique turque TPAO, sur le bloc 7 octroyé à Eni et Total par la république de Chypre.

Image

La major française Total est désormais présente sur sept blocs chypriotes aux côtés du groupe italien Eni. (Illustration : Pwc)
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... e-de-total

Re: Chypre

par energy_isere » 18 sept. 2019, 23:45

Chypre: Total et Eni vont explorer et exploiter un nouveau gisement offshore

AFP parue le 18 sept. 2019

Les géants énergétiques français et italien, Total et Eni, ont remporté un appel d'offres pour explorer et exploiter conjointement du gaz et du pétrole au large de Chypre, ont annoncé mercredi les autorités chypriotes, dans un contexte de tensions avec Ankara sur ces gisements.

L'accord signé mercredi donne à Total et Eni des parts égales (50% chacun) dans la société créée pour cette exploitation.

Le ministre de l'Energie de Chypre, George Lakkotrypis, a salué un "événement important", qui accroît la présence de multinationales dans la zone économique exclusive (ZEE), et renforce les partenariats noués par le gouvernement.

Total et Eni deviennent ainsi les deux plus importants acteurs du forage au large de l'île méditerranéenne, détenant désormais des licences d'exploitation pour 7 des 13 blocs - avec le coréen Kogas pour trois d'entre eux.

Les deux groupes, ainsi que l'américain ExxonMobil, avaient été invités l'an passé par le gouvernement de la République de Chypre - qui n'exerce son autorité que sur les deux tiers sud de l'île - à répondre à un appel d'offres pour explorer ce nouveau secteur de gaz offshore (le bloc 7) dans la ZEE.

Nicosie a décidé de poursuivre l'exploitation du bloc 7 après avoir découvert du gaz dans le bloc 6 adjacent - également exploité par Eni et Total - qui pourrait s'étendre, a déclaré M. Lakkotrypis.

Les tensions sont récemment montées entre Chypriotes grecs et turcs au sujet des gisements de gaz potentiels au large de l'île.

La découverte ces dernières années de gigantesques gisements gaziers en Méditerranée orientale a aiguisé l'appétit de Chypre, membre de l'Union européenne (UE), qui rêve de devenir un acteur énergétique majeur, et a signé des contrats d'exploration avec Eni, Total et ExxonMobil.

Mais la Turquie, dont l'armée occupe le tiers nord de l'île, s'oppose à toute exploration et exploitation de ces ressources qui excluraient cette partie de Chypre, où vivent les Chypriotes turcs.

Ces derniers mois, elle a envoyé trois navires de forage au large de Chypre malgré des avertissements de l'UE et Washington.

Chypre est divisée en deux depuis l'invasion en 1974 de sa partie nord par la Turquie, en réaction à un coup d'Etat de Chypriotes-grecs souhaitant unifier l'île à la Grèce qui inquiétait la minorité chypriote-turque.

Début août, les dirigeants de l'île se sont dits prêts à se réunir sous l'égide de l'ONU alors que les discussions formelles sur une réunification sont au point mort depuis 2017.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ore-190918

Haut