Libye

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Libye

Re: Libye

par nemo » 28 juin 2020, 19:23

Article très intéressant dans le Figaro sur un historique des relations entre la France et la Libye. J'y ai appris pas mal de choses.

Re: Libye

par energy_isere » 28 juin 2020, 09:39

Libye : Des «mercenaires russes» sont entrés sur un champ pétrolier majeur

AFP 27 JUIN 2020

La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) s’est dite préoccupée vendredi par l’entrée d’hommes armés étrangers, dont des «mercenaires russes», sur un des plus importants champs pétroliers du pays. La NOC est «profondément préoccupée par la présence de mercenaires russes et étrangers sur le champ pétrolier d’Al Charara», a-t-elle indiqué sur son site. Selon le communiqué, un convoi de «dizaines de véhicules est entré sur le site jeudi soir».

Après des mois d’arrêt, ce champ, sous contrôle du maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’est libyen, avait repris la production début juin puis avait de nouveau été bloqué trois jours plus tard par des miliciens pro-Haftar. Situé dans la région d’Oubari (environ 900 kilomètres au sud de Tripoli), Al Charara est géré par la compagnie Akakus, une coentreprise entre la NOC, l’espagnol Repsol, le français Total, l’autrichien OMV et le norvégien Statoil. Il produit habituellement 315 000 barils par jour, sur une production nationale de plus d’un million de barils par jour, selon la NOC.
.........
https://www.elwatan.com/edition/interna ... 27-06-2020

Re: Libye

par energy_isere » 22 juin 2020, 07:45

Libye: les menaces du Caire sont une "déclaration de guerre" selon le gouvernement Le Gouvernement libyen d'union nationale (GNA)

AFP•22/06/2020
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 9fd64822ec

Re: Libye

par energy_isere » 20 juin 2020, 23:26

L'Egypte prête à intervenir "directement" en Libye si le GNA progresse

AFP•20/06/2020

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a prévenu samedi que toute avancée des forces du Gouvernement d'union nationale (GNA), soutenues par Ankara, vers la ville stratégique de Syrte, en Libye, pourrait mener à une intervention "directe" du Caire.

Avec l'appui d'Ankara, les forces loyales au GNA --basé à Tripoli et reconnu par l'ONU-- ont engrangé d'importantes victoires depuis début juin, reprenant le contrôle de l'ensemble du nord-ouest de la Libye.

Les troupes rivales du maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l'est libyen soutenu entre autres par l'Egypte, n'ont pour leur part cessé de reculer ces dernières semaines, essuyant des revers sur le terrain qui ont signé l'échec de leur offensive sur Tripoli lancée en avril 2019.

Les forces du GNA restent néanmoins freinées dans leur avancée vers la ville côtière de Syrte, verrou stratégique vers l'Est et sous contrôle du maréchal Haftar.

Ville natale de l'ex-dictateur Mouammar Kadhafi --déchu et tué en 2011--, Syrte, ainsi qu'Al-Joufra plus au sud, représentent une "ligne rouge", a averti M. Sissi, lors d'un discours retransmis à la télévision.

Si cette ligne est franchie, la sécurité de l'Egypte, qui partage une frontière poreuse avec la Libye, nécessitera une "intervention directe" des forces égyptiennes dans le pays, a-t-il déclaré.

"Toute intervention directe de l'Egypte est devenue légitime au niveau international, que ce soit au regard de la charte de l'ONU sur la légitime défense ou qu'elle se base sur la seule autorité légitime élue par le peuple libyen: le Parlement libyen" basé dans l'Est, a affirmé M. Sissi.

"Si le peuple libyen nous demande d'intervenir, c'est un signal envoyé au monde que l'Egypte et la Libye partagent (...) des intérêts communs, la sécurité et la stabilité", a-t-il ajouté.

Pour le GNA, il s'agit d'une "ingérence dans les affaires (internes) et une menace grave pour la sécurité nationale de la Libye" et la "paix internationale", a déclaré Mohamad Amari Zayed, membre du Conseil présidentiel du GNA.

"Il ne peut y avoir de lignes rouges à l'intérieur de nos frontières et sur nos terres", a-t-il clamé. "Aucune partie étrangère n'aura d'autorité sur son peuple."

- Trêve sous condition -
Ankara a de son côté exigé samedi le retrait des troupes du maréchal Haftar de la ville de Syrte comme condition préalable à toute trêve.

"Un cessez-le-feu doit être viable (...) ce qui veut dire que les forces de Haftar doivent se retirer de Syrte et d'al-Joufra", a déclaré le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, lors d'un entretien avec l'AFP à Istanbul.

Ces avertissements successifs interviennent après l'invitation lancée par Le Caire, et refusée vendredi soir par le GNA, d'assister à une réunion d'urgence sur la Libye de la Ligue arabe, dont le siège est basé dans la capitale égyptienne.

Le GNA et la Turquie ont fait part de leur scepticisme, considérant l'initiative égyptienne comme une manière de faire gagner du temps au maréchal Haftar, qui est aussi soutenu par les Emirats arabes unis et la Russie.
........
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 05f844d25f

Re: Libye

par energy_isere » 09 juin 2020, 23:30

Libye : la production sur un important champ de pétrole de nouveau bloquée

AFP parue le 09 juin 2020

Un important champ pétrolier de Libye, dont la production venait à peine de reprendre, a de nouveau été bloqué à la suite d'une attaque d'un "groupe armé", a indiqué mardi la Compagnie nationale de pétrole (NOC).

La NOC "condamne fermement le crime commis par un groupe armé (...) venu de Sebha (sud) qui a pris d'assaut le champ pétrolier d'al-Charara lundi soir", a déclaré dans un communiqué la NOC, institution basée à Tripoli, siège du gouvernement d'union (GNA).

Ces hommes ont "pointé leurs armes sur les travailleurs civils (...), les forçant à stopper la production", "trois jours seulement après sa reprise", a-t-elle ajouté, précisant avoir décrété en conséquence l'état de "force majeure".

La Libye, qui dispose des réserves les plus abondantes d'Afrique, est déchirée par un long conflit entre pouvoirs rivaux, avec le GNA d'un côté et le maréchal Khalifa Haftar, qui règne sur l'Est et une partie du Sud, de l'autre. Alors que le GNA a engrangé une série de succès militaires ces dernières semaines, la reprise de la production sur le site d'Al-Charara, toujours sous contrôle des pro-Haftar, avait été annoncée ce week-end.

Ce site avait été initialement bloqué en janvier par le camp Haftar, qui comptait utiliser ce dossier comme un levier dans les pourparlers avec le pouvoir de Tripoli.

Le champ d'al-Charara, dans la région d'Oubari (environ 900 km au sud de Tripoli), produit en temps normal 315 000 barils par jour, sur une production nationale de plus d'un million de barils par jour, selon la compagnie nationale. Il est géré par la société Akakus, une joint-venture entre la NOC, l'Espagnol Repsol, le Français Total, l'Autrichien OMV et le Norvégien Statoil.

Dans son communiqué, la NOC affirme que le groupe armé ayant attaqué l'installation lundi soir était "sous le commandement" de responsables des "GIP", les Gardes des installations pétrolières. Ces GIP ont fait allégeance au camp du maréchal Haftar dans le cadre du conflit entre pouvoirs rivaux.

La Libye est en proie au chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, mais le conflit s'est aggravé en avril 2019 avec l'offensive des pro-Haftar contre la capitale Tripoli, et l'implication croissante, dans les deux camps, de puissances étrangères.

Depuis cette date, la guerre a fait des centaines de morts, dont de nombreux civils, et poussé plus de 200 000 personnes à fuir leur domicile. L'économie de la Libye, essentiellement axée sur les revenus du pétrole, est désormais grandement fragilisée.
https://www.connaissancedesenergies.org ... uee-200609

Re: Libye

par energy_isere » 09 juin 2020, 00:32

Reprise aussi de production au champ al-Feel.
Le champ al-Feel, situé dans le bassin de Morzouq, une région riche en pétrole à 750 km au sud-ouest de Tripoli, est géré par une coentreprise formée entre la NOC et la compagnie italienne ENI.

Il avait été fermé en début d'année par les forces du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est libyen, qui s'oppose au Gouvernement d'union nationale (GNA), basé à Tripoli.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ers-200608

Re: Libye

par energy_isere » 07 juin 2020, 16:53

Libye: reprise de la production sur un important champ pétrolier

AFP•07/06/2020

Image
Le quartier général de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) à Tripoli, le 10 septembre 2018 ( AFP / Mahmud TURKIA )

La Compagnie nationale de pétrole (NOC) a annoncé dimanche la reprise de la production sur l'un des plus importants champs pétroliers de Libye, bloquée depuis des mois par les forces alliées au maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l'est du pays.

La NOC "confirme la reprise de la production sur le champ pétrolier d'al-Charara (sud) après de longues négociations pour la réouverture de la vanne d'al-Hamada, fermée illégalement en janvier, entraînant l'arrêt de la production", est-il indiqué dans un communiqué publié sur le site de l'institution basée à Tripoli.

Al-Charara est géré par la compagnie Akakus, une joint-venture entre la NOC, l'Espagnol Repsol, le Français Total, l'Autrichien OMV et le Norvégien Statoil.

Les forces du maréchal Haftar, qui avaient lancé en avril 2019 une offensive sur Tripoli, siège du gouvernement d'union (GNA) reconnu par l'ONU, s'étaient emparées quelques semaines auparavant, sans combats, du champ d'al-Charara.

La production avait été bloquée en janvier dernier par le maréchal Haftar et ses alliés, qui pensaient alors en faire un levier lors de pourparlers.

Les troupes pro-Haftar ont enregistré ces dernières semaines une série de revers, et perdu leur dernier bastion dans l'Ouest, Tarhouna.

En visite samedi au Caire, le maréchal Haftar a apporté son soutien à une initiative égyptienne de cessez-le-feu, à compter de ce lundi, après avoir rencontré le président Abdel Fattah al-Sissi, un de ses principaux alliés.

A Tripoli, le GNA n'a pour l'heure pas donné de suite favorable à cet appel.

"Le blocage illégal durant plus de 142 jours a engendré pour le Trésor public des pertes estimées à environ 5,2 milliards de dollars", a de son côté déploré la NOC, seule entité nationale habilitée à gérer le secteur des hydrocarbures en Libye.

Al-Charara, dans la région d'Oubari (environ 900 km au sud de Tripoli), produit 315.000 barils par jour, sur une production nationale de plus d'un million de barils par jour, selon la compagnie .

"La première phase de production débutera avec 30.000 barils/jour (...), avant de revenir à pleine capacité sous 90 jours, du fait des dommages résultant de la très longue fermeture", a encore précisé la NOC.


"Nous espérons que la reprise de la production à al-Charara sera un premier pas pour relancer le secteur pétrolier et gazier et éviter un effondrement économique dans ces temps difficiles en Libye", a commenté le patron de la NOC, Mustafa Sanalla, cité dans le communiqué.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 066ff02ea1

Re: Libye

par energy_isere » 07 juin 2020, 08:57

Le GNA ambitionne de reprendre Syrte au général Haftar.

lire https://www.boursorama.com/actualite-ec ... d04dd9dae4

Re: Libye

par energy_isere » 03 juin 2020, 23:19

Libye: les pro-GNA reprennent l'aéroport international de Tripoli (porte-parole)

AFP•03/06/2020

Les forces du Gouvernement libyen d'union nationale (GNA) ont annoncé mercredi avoir repris le contrôle de l'aéroport international de Tripoli, hors-service depuis 2014, après de violents combats contre les forces loyales au maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est libyen.
................
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... a35ff03435

Re: Libye

par energy_isere » 31 mai 2020, 09:32

« En Libye, la Russie mène une stratégie de “pinçage” contre l'Europe »

ENTRETIEN. Le spécialiste de la Libye Jalel Harchaoui détaille les raisons pour lesquelles Poutine renforce la présence russe en Libye. Propos recueillis par Marc Nexon

le 30/05/2020 | Le Point.fr

.................
lire https://www.lepoint.fr/monde/en-libye-l ... 601_24.php

Re: Libye

par energy_isere » 30 mai 2020, 14:42

Photos à l’appui, le Pentagone accuse la Russie d’avoir envoyé des avions de combat en Libye

PAR LAURENT LAGNEAU · 26 MAI 2020 Opex360

Image

Dans un communiqué publié ce 26 mai, l’US Africa Command [USAFRICOM] a accusé la Russie d’avoir récemment déployé des avions de combat en Libye afin d’y soutenir la société militaire privée [SMP] russe Wagner, laquelle appuie l’Armée nationale libyenne [ANL] du maréchal Khalifa Haftar face aux milices du Gouvernement d’union nationale [GNA, établi à Tripoli] et aux combattants envoyés auprès de ces dernières par la Turquie.

Ces avions de combat, avance l’USAFRICOM, sont « arrivés en Libye, depuis une base aérienne en Russie, après avoir transité par la Syrie, où il est évalué qu’ils ont été répeints pour camoufler leur origine russe.

............
http://www.opex360.com/2020/05/26/photo ... -en-libye/

Re: Libye

par energy_isere » 30 mai 2020, 11:34

Une ONG suisse accuse un négociant de carburant de complicité de pillages et de crimes de guerre en Libye

Agence Ecofin 27 mai 2020

Trial International, une ONG suisse de lutte contre l’impunité a déposé une plainte pénale contre son compatriote, le négociant Kolmar Group devant le Bureau du Procureur général de Suisse, pour avoir acheté du diesel de contrebande en provenance de Libye. Par conséquent, elle l’accuse de complicité de pillages et de participation à la dégradation de la situation géopolitique du pays d’Afrique du Nord.

Il appartient désormais aux autorités suisses chargées des poursuites de faire la lumière sur les agissements du négociant dans le pays, affirme l’Organisation.

Il faut savoir que l’enquête menée par Trial en collaboration avec l’ONG Public Eye a retracé le réseau transnational de contrebande du diesel subventionné en provenance de Libye. Comme l’explique le rapport d’enquête, le carburant a été détourné des réservoirs libyens avec la complicité d’un groupe armé, transbordé de bateaux de pêche libyens sur des navires plus grands affrétés par deux hommes d’affaires maltais dans les eaux internationales, et finalement transporté à Malte.

Le site Libya Business News précise que c’est à ce niveau qu’apparaît le nom de Kolmar Group AG. Selon l’enquête, le négociant suisse a acheté plus de 50 000 tonnes de diesel stocké dans des réservoirs de la capitale maltaise entre 2014 et 2015, chose qu’il n’a pas niée lorsqu’il a demandé un droit de réponse au rapport, il y a quelques jours.

« Il y avait un nombre important d’indicateurs, tous au rouge, qui auraient dû dissuader Kolmar d’effectuer ces transactions. Nous pensons que les preuves recueillies justifient une enquête du bureau du procureur général afin de déterminer si Kolmar a délibérément ignoré ces signaux. Si c’est le cas, la société pourrait avoir été complice de crimes de guerre », a déclaré Philip Grant, directeur exécutif de Trial.

Depuis 2011, les combats entre factions rivales ont permis le développement de la criminalité liée au détournement et au commerce illicite des produits pétroliers dans le pays. Plusieurs pays comme l’Italie et les Émirats arabes unis sont accusés de coopérer avec les réseaux impliqués dans ce phénomène.
https://www.agenceecofin.com/trade/2705 ... e-en-libye

Re: Libye

par energy_isere » 28 mai 2020, 11:37

Sur Atlantico :
Alain Rodier décrpyte la situation en Libye et évoque le rôle de mercenaires russes lors de l'offensive menée par le maréchal Haftar.
28 mai 2020
.............
À situation désespérée, solution extrême. Le ministre libyen de l’Intérieur, Fathi Bashagha, a affirmé le 21 mai que "la Russie a livré à Khalifa Haftar au moins six chasseurs-bombardiers Mig-29 et deux Su-24 à partir de sa base à Hmeimim en Syrie". Selon Washington, ce seraient une vingtaine d'appareils russes qui auraient été fournis à partir du 20 mai profitant de leur escale en Syrie pour être repeints aux couleurs libyennes. Ils auraient été escortés par deux Su-35 lors de leur déplacement vers les aérodromes de Tobrouk et d’al-Jufrah pour soutenir l’ANL. Haftar menace de s’en servir pour bombarder ses adversaires mais aussi les "intérêts turcs". Il reste à savoir quels sont les personnels (pilotes, maintenance, etc.) qui vont être à l’œuvre (pour les services de renseignements Américains et les Israéliens, les avions ont été pilotés jusqu'en Libye par des Russes). De plus, il convient d’avoir le kérosène et les munitions nécessaires pour mener cette campagne et pour le moment, cela reste pour le moins problématique à moins que… les forces aérospatiales russes ne soient aux commandes comme en Syrie en septembre 2015.
.............
https://www.atlantico.fr/decryptage/358 ... ain-rodier

Re: Libye

par energy_isere » 28 mai 2020, 00:57

La Russie a déployé des avions de chasse en Libye, selon les Etats-Unis
Moscou penche du côté du maréchal Haftar dans la guerre civile qui déchire le pays.

le 27/05/2020 |

La Russie a récemment dépêché des avions de chasse en Libye pour soutenir des mercenaires au sol combattant aux côtés du maréchal Khalifa Haftar dans le conflit qui déchire le pays, a accusé l'armée américaine le 26 mai. Moscou "essaie clairement de faire pencher la balance en sa faveur en Libye", a déclaré dans un communiqué le général commandant les forces américaines en Afrique, Stephen Townsend, depuis son quartier général basé à Stuttgart, en Allemagne.

"Comme elle l'a fait en Syrie, elle étend son empreinte militaire en Afrique en utilisant des groupes de mercenaires soutenus par l'Etat comme le groupe Wagner", a ajouté l'officier supérieur américain. Une intervention faite en violation de l'embargo de l'ONU sur les armes dans le pays et des promesses régulières de non intervention dans le conflit intérieur.

Les avions de chasse russes de quatrième génération "sont arrivés en Libye depuis une base aérienne russe après avoir transité en Syrie, où nous pensons qu'ils ont été repeints pour dissimuler leur origine russe", a indiqué le commandement africain de l'armée américaine. "Nous avons observé toutes les étapes du déploiement des avions de chasse russes en Libye", a-t-il ajouté. Selon la même source, ces chasseurs sont probablement destinés à "apporter un appui aérien rapproché et des tirs offensifs au groupe Wagner".
.............
https://www.francetvinfo.fr/monde/afriq ... 81815.html

Re: Libye

par energy_isere » 26 mai 2020, 13:49

Libye : les mercenaires russes évacuent le front de Tripoli

25 Mai 2020

Des centaines de mercenaires russes combattant aux côtés des forces du maréchal Khalifa Haftar ont évacué les lignes du front de Tripoli. Plusieurs sources ont confirmé leur évacuation vers la ville de Bani Walid, à 170 km au sud-est de la capitale libyenne, d’où ils auraient été transférés vers la base de Jufra, contrôlée par les forces pro-Haftar, au centre du pays. Dans une vidéo diffusée par la chaîne de télévision Libya al-Ahrar, basée à Tripoli, on peut voir des hommes armés montant à bord d’un avion-cargo militaire ressemblant à un Antonov 32 et un système de défense anti-aérienne russe de type Pantsir sur le tarmac de l’aéroport.

Les forces du GNA engrangent les succès

Les forces du gouvernement d’union nationale (GNA) soutenues par la Turquie et renforcées par des mercenaires syriens, recrutés et formés par Ankara, engrangent les succès depuis plusieurs semaines. Plusieurs villes côtières à l’ouest de Tripoli sont passées sous leur contrôle, de même que la base aérienne d’Al-Watiya, à 140 km au sud-ouest de Tripoli et, plus récemment, trois camps militaires au sud de la capitale. « L’évacuation des mercenaires russes reflète un ajustement ponctuel entre Moscou et Ankara » analyse Jalel Harchaoui, chercheur à l’Institut Clingendael et spécialiste de la Libye. « Le groupe Wagner réduit sa posture offensive au sud de Tripoli et renforce les défenses de Jufra et Sirte ».

Les Émirats Arabes Unis ne renoncent pas
Les drones et la défense aérienne fournie par Ankara ont donné aux forces du GNA un important avantage face à leurs adversaires. Principal soutien du maréchal Haftar, les Émirats Arabes Unis ne renoncent pas pour autant. Les réapprovisionnements en armes et munitions par voie aérienne se poursuivent dans les aéroports de l’est libyen.

En Libye, la guerre à l’ombre du coronavirus

Selon un rapport confidentiel de l’ONU, cité par le New York Times, un réseau de sociétés basées aux Émirats a financé, en juin 2019, le déploiement à Benghazi d’un commando de 20 mercenaires, douze Sud-Africains, cinq Britanniques, deux Australiens et un Américain. Ce détachement aurait eu pour mission de créer une force navale de combat équipée de vedettes rapides et d’hélicoptères de combat pour empêcher les livraisons d’armes de la Turquie au gouvernement de Tripoli par voie navale. Début juillet 2019, le commando a finalement rebroussé chemin en direction de Malte, à la suite d’un désaccord avec le maréchal Haftar sur la qualité des hélicoptères prévus pour équiper la force.
https://www.la-croix.com/Monde/Libye-me ... 1201095912

Haut