Afrique du Sud

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Afrique du Sud

Re: Afrique du Sud

par energy_isere » 19 déc. 2020, 10:45

Projet d'implantation d'un terminal d'importation de GNL en Afrique du Sud.
ExxonMobil et Vopak signent un protocole d'accord sur le GNL en Afrique du Sud

Agence Ecofin 17 Déc 2020

Dans un communiqué publié le 15 décembre, ExxonMobil et Vopak ont fait part de la signature d’un protocole d’accord pour effectuer une étude de faisabilité visant à introduire le GNL en Afrique du Sud. Cette collaboration contribuera à garantir la sécurité de l'approvisionnement en gaz du pays.

La compagnie pétrogazière américaine ExxonMobil et le constructeur néerlandais de terminaux de GNL Vopak, veulent évaluer les aspects commerciaux, techniques et réglementaires d'un terminal de regazéification de gaz naturel liquéfié (GNL) en Afrique du Sud. Pour cela, ils ont signé un protocole d’accord, pour réaliser une étude de faisabilité.

Les deux entreprises envisagent ainsi d’évaluer les infrastructures essentielles pour déterminer les avantages que le GNL pourrait apporter au pays, notamment en matière de fourniture d'une source de carburant fiable et rentable. Elles ont déclaré qu’elles s’inscrivent surtout dans une logique de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Pour mettre en œuvre le projet, les anciennes centrales à charbon devront être reconverties. « ExxonMobil est enthousiaste à l'idée de travailler avec Vopak pour évaluer des approches innovantes afin d'amener des projets de GNL compétitifs en Afrique du Sud. En tant que leader de l'industrie gazière ayant un accès stratégique aux approvisionnements en GNL dans le monde entier, ExxonMobil est bien placé pour fournir une énergie plus propre et fiable pour alimenter l'Afrique du Sud à l'avenir », a commenté Irtiza Sayyed, présidente du développement du marché du GNL chez ExxonMobil.

Transnet, la société publique sud-africaine de logistique et du fret, prévoit également de se doter d’un terminal d’importation de GNL.
https://www.agenceecofin.com/gaz-nature ... que-du-sud

Re: Afrique du Sud

par energy_isere » 19 déc. 2020, 09:34

Afrique du Sud : la centrale éolienne de Golden Valley désormais raccordée au réseau électrique

Ecofin 18 Déc 2020

En Afrique du Sud, la centrale éolienne de Golden Valley est désormais raccordée au réseau électrique national. L’infrastructure d’une capacité de 120 MW a été mise en place par BioTherm Energy.

« Nous sommes ravis d’annoncer la mise en service officielle de tous les 48 générateurs de turbines éoliennes alors que l’année tire à sa fin et que nous mettrons à jour notre portefeuille de centrales en service au trimestre prochain », a affirmé Robert Skjodt, le directeur exécutif de BioTherm Energy.

La centrale est implantée à environ 5 km de Cookhouse sur un terrain de 9 000 hectares. Elle est connectée au réseau électrique par le biais d’une ligne de 132 kV qui la connecte à la sous-station de Kopleegte.

La mise en place de l’infrastructure a coûté 300 millions $ et les travaux, y compris l’acquisition des matériaux ont été conduits par Goldwind.
https://www.agenceecofin.com/eolien/181 ... electrique

Re: Afrique du Sud

par energy_isere » 12 déc. 2020, 14:14

Africa Energy annonce le succès du forage du puits Luiperd-1X, au large de l’Afrique du Sud

Agence Ecofin 8 déc 2020

Après la découverte de Brulpadda, le bloc sud-africain 11B/12B a enregistré une nouvelle découverte de gaz et de condensat. Les tests de production ont pour l’instant montré un débit moyen de 9 820 barils d'équivalent pétrole par jour. Ce niveau de production pourrait être plus important.

Le 7 décembre, la société d’exploration Africa Energy a signalé le succès de sa campagne de forages sur le puits Luiperd-1X, situé sur le bloc 11B/12B au large du bassin d’Outeniqua, à 175 km au large des côtes sud-africaines. C’est la deuxième découverte d’hydrocarbures sur ce bloc après celle de Brulpadda en 2019.

Les travaux de forage qui ont commencé en août dernier, ont permis d’atteindre une profondeur totale d'environ 3 400 mètres le 12 octobre, date à laquelle le programme de test des tiges de forage a été lancé. Le 1er novembre, le puits a recoupé 85 mètres de sables bruts dont 73 mètres de sables nets de bonne qualité. Pour Africa Energy, ces résultats sont positifs d’autant plus que les tests du puits ont permis d’atteindre un débit de 33 millions de pieds cubes par jour de gaz naturel et 4 320 barils de condensat par jour, soit un total d'environ 9 820 barils d'équivalent pétrole par jour.

Toutefois, la société qui s’appuie sur une excellente connectivité du réservoir, indique que le potentiel absolu d'écoulement du site devrait être sensiblement plus élevé que les taux obtenus lors des essais qui étaient restreints.

Jan Maier, vice-président de l'exploration chez Africa Energy, s’est dit ravi de cette découverte qui confirme les données d’avant-forage et réduit désormais considérablement les risques pour les futures explorations.

Le bloc couvre une superficie de 19 000 km2 avec des profondeurs d’eau allant de 200 à 1 800 mètres.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... que-du-sud

Re: Afrique du Sud

par energy_isere » 12 déc. 2020, 11:03

Afrique du Sud : Earthlife obtient l’annulation de la centrale à charbon de Thabametsi (1200 MW)

Agence Ecofin 7 déc 2020

En Afrique du Sud, la justice a annulé le permis de construction de la centrale à charbon de Thabametsi (1200 MW) dans la province de Limpopo suite à une action introduite par Earthlife, GroundWork et Friends of Earth. La centrale a des niveaux d’émission supérieurs de 60 % à ceux de Medupi.


En Afrique du Sud, la Cour suprême de Pretoria a annulé l’approbation obtenue pour la construction de la centrale à charbon de Thabametsi. L’infrastructure d’une capacité de 1200 MW était prévue pour être implantée dans la province de Limpopo.

Cette décision fait suite à une action introduite en 2017 par les organisations de défense de l’environnement Earthlife Africa, GroundWork et Friends of Earth. Elles ont en effet averti que le projet sera une catastrophe pour le climat et l’environnement.

« Le dialogue constant avec les personnes et les organisations communautaires vivant dans les zones touchées par le charbon a été essentiel pour rétablir un lien entre la mauvaise santé des populations, la pauvreté, la destruction de leur environnement, leurs moyens de subsistance et l’industrie du charbon », a affirmé Thomas Mnguni, le responsable de la campagne du charbon de GroundWork.

Selon les données obtenues, l’émission de l’infrastructure est supérieure de 60 % à celle de la centrale de Medupi.

Au cours des derniers mois, des investisseurs de la centrale au nombre desquels Standard Bank, FirstRand, Nedbank, Absa, Kepco et Marubeni ont retiré leur appui au projet.
https://www.agenceecofin.com/gestion-pu ... si-1200-mw

Re: Afrique du Sud

par energy_isere » 21 nov. 2020, 10:08

Afrique du Sud: la centrale éolienne de Kangnas (140 MW) entre en service

Agence Ecofin 16 nov 2020

En Afrique du Sud, Lekela a achevé la centrale éolienne de Kangnas deux ans après le démarrage de sa construction. L’infrastructure d’une capacité de 140 MW fournira à travers un contrat avec l’Eskom, de l’énergie à plus de 154 000 ménages sur une période de 20 ans.

En Afrique du Sud, la centrale éolienne de Kangnas est entrée en service deux ans après le début des travaux de construction. L’infrastructure d’une capacité de 140 MW a été construite par un consortium dirigé par Lekela dans la province du Northern Cape.

La centrale éolienne de Kangnas produira assez d’énergie pour alimenter plus de 154 000 ménages sud-africains. Elle fait l’objet d’un contrat de rachat conclu pour 20 ans avec l’Eskom, la compagnie électrique nationale.

L’infrastructure fait partie d’un ensemble de 12 centrales éoliennes d’une capacité combinée de 1,3 GW, construites dans le cadre d’un des volets du programme sud-africain d’énergie renouvelable. « Ces projets permettront collectivement d’ajouter 1,3 GW de nouvelles capacités au réseau électrique national à un moment où l’Afrique du Sud a besoin d’avoir accès à plus d’énergie pour la relance de son économie après la covid », a affirmé Manie Kotzé, le gestionnaire du projet de construction de la centrale.
https://www.agenceecofin.com/eolien/161 ... en-service

Re: Afrique du Sud

par energy_isere » 07 nov. 2020, 11:54

Searcher lance un projet d’imagerie sismique 2D et 3D au large de l’Afrique du Sud

Agence Ecofin 4 nov 2020

La société d’exploration Searcher a annoncé le démarrage d’un nouveau projet d’imagerie sismique 2D et 3D au large de l’Afrique du Sud. Avec cette base de données fiable, les compagnies pétrolières d’exploration pourront avoir une vue d’ensemble du potentiel des bassins sud-africains.

Searcher, l’un des principaux fournisseurs de services de produits géoscientifiques multiclients pour les sociétés d’exploration et de production, a lancé un nouveau projet de rectification d’imagerie sismique 2D et 3D multiclients au large de l’Afrique du Sud. Ceci avec la collaboration des autorités sud-africaines.

Pour obtenir les données sismiques qui couvrent le bassin d’Outeniqua et de ceux aux alentours, à savoir les bassins de Bredasdorp, Infanta, Pletmos, Gamtoos, et Algoa, la société a appliqué sa méthode exclusive de retraitement après forage pour rectifier la navigation, les métadonnées, l’amplitude, le cycle et le temps. Cela a ainsi permis de créer une base de données qui peut être facilement chargée dans n’importe quel logiciel d’interprétation.

« Le succès du puits Luiperd-1 ayant prouvé le potentiel spectaculaire des ressources commerciales au large de l’Afrique du Sud, le moment est donc idéal pour mettre à la disposition de l’industrie un ensemble de données prêt à être interprété sur le bassin. Les roches mères du Crétacé de la tendance Brulpadda-Luiperd s’étendent le long de la marge sur le côté nord de Agulhas Transform. Ce qui fournit un chevauchement de dépôt pour les systèmes clastiques hybrides amenés au fond du bassin », a commenté Neil Hodgson, vice-président de Searcher.

Il faut noter que cette base de données sismiques 2D et 3D sera disponible sur une plateforme web dédiée, à la demande de Searcher pour faciliter l’accès aux compagnies pétrolières d’exploration.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... que-du-sud

Re: Afrique du Sud

par energy_isere » 07 nov. 2020, 10:35

Afrique du Sud: la transition vers le renouvelable menace 120 000 emplois selon Trade & Industrial Policy Strategies

Agence Ecofin 5 nov 2020

En Afrique du Sud, l’abandon du charbon au profit de sources renouvelables d’énergie menace les emplois de 120 000 personnes dans les mines et les centrales, selon Trade & Industrial Policy Stratégies. Le cabinet appelle donc à une transition juste au risque de l’accroissement des inégalités.

La transition du secteur énergétique sud-africain vers le renouvelable menace 120 000 emplois dans les mines et les centrales électriques selon le cabinet de consultation Trade & Industrial Policy Stratégies. En outre, affirme l’organisation, elle met en danger l’activité économique de 4 municipalités qui abritent au total 2,3 millions de personnes.

« Parce que ces municipalités sont trop dépendantes des activités de la chaîne de valeur du charbon, la suspension de cette dernière laissera un vide important. Il s’agit d’une préoccupation clé pour l’Afrique du Sud en raison de son niveau élevé de chômage, d’inégalité et de pauvreté », a affirmé Muhammed Patel, économiste au sein du cabinet.

L’Afrique du Sud produit plus de 90 % de son électricité grâce au charbon. Certaines des centrales utilisées par le pays sont en fonction depuis plusieurs décennies et il y a une forte pression pour qu’elles soient remplacées par des centrales d’énergie renouvelable afin de réduire les émissions du pays.

L’Afrique du Sud émet en effet autant de gaz à effet de serre que l’Angleterre par exemple qui a une économie huit fois plus importante que la sienne. En raison de l’impact de cette transition sur les travailleurs, de nombreuses voix s’élèvent pour mettre en exergue la nécessité d’une transition énergétique juste qui offre des opportunités économiques aux communautés affectées par l’abandon du charbon.
https://www.agenceecofin.com/energies-r ... strategies

Re: Afrique du Sud

par energy_isere » 31 oct. 2020, 14:30

Exploration
Afrique du Sud : Impact obtient 100 % de participation sur les blocs offshore Transkei-Algoa et Tugela South


Image

Agence Ecofin 28 oct 2020

La société d’exploration Impact Oil & Gas a obtenu 100 % de participation sur les licences Transkei-Algoa et Tugela South, situées au large de l’Afrique du Sud. L’entreprise pourra ainsi poursuivre l’exploration de ces blocs et faire des progrès concernant le processus d’amodiation.

Impact Oil & Gas a annoncé que sa filiale Impact Africa a reçu du gouvernement sud-africain l’approbation relative au droit d’exploration à 100 % des blocs pétroliers offshore Transkei-Algoa et Tugela South. Cette décision a été rendue possible grâce à l’abandon par les compagnies ExxonMobil et Equinor, le 20 octobre dernier, de leurs intérêts respectifs de 40 % et 35 % sur lesdits blocs.

« L’Afrique australe est une province d’exploration stratégiquement importante pour Impact, nous sommes donc ravis de poursuivre l’exploration de ces blocs. Nous remercions les équipes d’ExxonMobil et d’Equinor pour leur collaboration et leurs précieuses contributions à notre activité dans cette région. Impact se concentre maintenant sur la mise à profit du travail substantiel réalisé à ce jour par le précédent partenariat et sur la progression de notre processus actif d’amodiation », a déclaré Siraj Ahmed, PDG d’Impact Oil & Gas.

Le bloc 12/3/252 Transkei-Algoa couvre environ 45 838 km2 dans des profondeurs d’eau allant jusqu’à 3 000 mètres et bénéficie depuis mars 2020 de données sismiques 2D traitées en profondeur. Quant au bloc 12/3/154 Tugela South, celui-ci couvre une superficie d’environ 9 054 km2 dans des profondeurs d’eau allant jusqu’à 1800 mètres.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... gela-south

Re: Afrique du Sud

par energy_isere » 31 oct. 2020, 14:04

Suite de 3 posts au dessus.

La découverte Luiperd est dans une des 5 zones orange entouré de jaune.

Image

Voir aussi https://www.agenceecofin.com/gaz-nature ... ct-luiperd
Le puits de Luiperd a fait l’objet d’un forage d’une profondeur d’environ 3 400 mètres et a rencontré 73 mètres de condensat net de gaz dans les réservoirs du crétacé inférieur, qui sont bien développés et de qualité supérieure. Après la mise en place d’un programme complet de carottage et de diagraphie, le puits sera testé pour évaluer les caractéristiques dynamiques du réservoir et de sa productibilité.
........

Re: Afrique du Sud

par energy_isere » 31 oct. 2020, 11:54

Afrique du Sud : libérées de l’Eskom, les grandes villes souhaitent s’alimenter à l’énergie propre

Agence Ecofin 27 oct 2020

En Afrique du Sud, les grandes villes ont reçu l’approbation du ministère de l’Energie, pour prendre en main leur alimentation électrique suite aux défaillances répétées de l’Eskom. Johannesburg et le Cap désirent construire au plus vite des centrales solaires et à gaz.

En Afrique du Sud, les grandes villes ont obtenu du ministère de l’Energie, l’autorisation d’acquérir elles-mêmes leur énergie électrique. Johannesburg et Cape Town avec chacune, une population de plus de 10 millions de personnes, envisagent d’avoir recours aux sources alternatives telles que le solaire ou le thermique produit à partir du gaz pour s’approvisionner.

Elles pourront ainsi réduire leur dépendance à l’Eskom qui leur fait endurer des délestages récurrents ces 13 dernières années. « La ville prévoit 300 MW de renouvelable. Une fois les détails réglés et le plan mis en route, nous pourrons envisager une diversification des ressources énergétiques de la ville d’ici 3 à 5 ans », a confié à Bloomberg, Kadri Nassiep, le directeur exécutif de l’énergie et du changement climatique dans la ville du Cap.

Outre l’indépendance énergétique, cette nouvelle mesure permet également aux grandes villes sud-africaines de participer à l’action climatique en réduisant leur recours au charbon qui fournit plus de 90 % de l’énergie distribuée par l’Eskom.

La ville du Cap ambitionne de construire une centrale solaire d’ici fin 2023. Pour respecter ce délai, elle lancera la procédure de mise en concurrence dès 2021.
https://www.agenceecofin.com/gestion-pu ... gie-propre

Re: Afrique du Sud

par energy_isere » 31 oct. 2020, 10:35

Afrique du Sud: l’Eskom investit massivement pour exploiter la centrale nucléaire de Koeberg pendant 20 ans supplémentaires

Image

Agence Ecofin 26 oct 2020

En Afrique du Sud, l’Eskom investit plus d’un milliard de dollars pour prolonger la durée de vie de la centrale nucléaire de Koeberg. Les investissements d’environ 1,2 milliard $ ont été engagés alors que le régulateur n’a pas encore autorisé les modifications prévues.

En Afrique du Sud, l’Eskom a entamé des investissements de l’ordre de 1,2 milliard $ dans la seule centrale nucléaire du continent, sans avoir au préalable obtenu l’aval du régulateur du secteur selon Bloomberg. Ces investissements ont pour objectif de prolonger la durée d’exploitation de la centrale de Koeberg prévue pour s’achever en 2024.

« Malgré qu’il reste beaucoup de travail à faire, l’Eskom est confiant qu’il obtiendra une réponse positive à sa demande d’extension de la durée de vie de la centrale de Koeberg. C’est la raison pour laquelle elle investit largement dans les pièces de rechange », a affirmé la compagnie à Bloomberg.

Cependant, ces travaux qui visent à retarder de 20 ans, la fermeture de la centrale, inquiètent les activistes. L’Eskom pour sa part a annoncé l’arrivée prochaine de la première des six turbines à vapeur d’une valeur combinée de 1,2 milliard $ qui permettront à la centrale de 1 800 MW de continuer à fonctionner.

Selon le régulateur du secteur nucléaire sud-africain, la demande de permission formelle de l’Eskom pour l’extension de la centrale est attendue pour janvier prochain. Les modifications comme la mise en place de nouveaux générateurs « devront s’appuyer sur des démonstrations de sécurité pour les opérations à long terme. C’est seulement après cela que le régulateur sera en position d’autoriser ou de refuser cette extension de la centrale de Koeberg », a affirmé Gino Moonsamy, le porte-parole du régulateur du secteur nucléaire.
https://www.agenceecofin.com/nucleaire/ ... ementaires

Re: Afrique du Sud

par energy_isere » 28 oct. 2020, 22:27

Suite de ce post du 28 août 2020 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 4#p2308154
Total annonce une nouvelle découverte « importante » d'hydrocarbures au large de l'Afrique du sud

AFP parue le 28 oct. 2020

Le groupe français Total a annoncé mercredi une nouvelle découverte "importante" d'hydrocarbures au large de l'Afrique du sud, proche d'une autre découverte réalisée l'an dernier.

"Total a réalisé une découverte importante de gaz à condensats sur le prospect de Luiperd, situé sur le bloc 11B/12B dans le bassin d'Outeniqua, à 175 kilomètres au large de la côte sud d'Afrique du Sud", a annoncé le groupe pétrolier et gazier dans un communiqué. Le puits doit désormais être testé pour évaluer les caractéristiques du réservoir et la possibilité de produire des hydrocarbures.

Une autre découverte de gaz à condensats (des hydrocarbures à l'état gazeux et liquide) avait été annoncée à proximité l'an dernier par Total.

"Nous sommes très heureux de cette deuxième découverte et de ses résultats très encourageants, qui prouvent que cette région gazière en eaux profondes est de classe mondiale", a commenté Arnaud Breuillac, le directeur général de l'exploration-production de Total, cité dans le communiqué.

Le bloc 11B/12B est géré par Total avec une participation de 45%, aux côtés de Qatar Petroleum (25%), le canadien CNR international (20%) et Main Street, un consortium sud-africain (10%).
https://www.connaissancedesenergies.org ... sud-201028

Re: Afrique du Sud

par energy_isere » 24 oct. 2020, 10:10

Afrique du Sud : Afro Energy produira 1 milliard de pieds cubes standards de gaz sur 2 ans à partir du projet Amersfoort

Agence Ecofin 21 oct 2020

En Afrique du Sud, Afro Energy produira 1 milliard de pieds cubes standards de gaz sur 2 ans au projet Amersfoort. Cela fait suite à l’obtention par la société d’une autorisation du ministère sud-africain des Ressources minérales et de l’Energie, pour exploiter les gisements dudit projet.

La société d’exploration gazière australienne Kinetiko Energy qui détient 49 % d’intérêts dans Afro Energy, a annoncé que celle-ci devrait produire 1 milliard de pieds cubes standards de gaz, au cours des 24 prochains mois sur le projet Amersfoort, situé en Afrique du Sud.

Elle a en effet obtenu l’approbation du ministère sud-africain des Ressources minérales et de l’Energie pour exploiter les concessions ER56 et ER38 dudit projet, afin d’atteindre un rendement annuel de 500 millions de pieds cubes standards de gaz.

« Kinetiko […] a franchi une nouvelle étape importante vers la réalisation de son objectif de devenir le plus grand producteur de gaz à terre en Afrique du Sud. L’autorisation de produire et de vendre du gaz permet à l’entreprise d’accélérer la production de gaz sur des champs pilotes, ce qui lui donne la possibilité de livrer ses premières réserves de gaz certifiées et d’obtenir ses premiers revenus », a déclaré Adam Sierakowski, PDG de Kinetiko Energy.

Par ailleurs, Afro Energy a identifié 20 autres compartiments gaziers, toujours dans le cadre du projet Amersfoort, grâce à des relevés aéromagnétiques récemment achevés et interprétés. Cela offre à la société de nombreuses alternatives pour cibler les puits de production pilote adjacents aux infrastructures existantes.
https://www.agenceecofin.com/production ... amersfoort

Image

https://www.energy-pedia.com/news/south ... ica-180858

Re: Afrique du Sud

par energy_isere » 17 oct. 2020, 10:25

L’Afrique du Sud envisage de se doter d’un code gazier

Agence Ecofin 15 Oct 2020

Le gouvernement sud-africain a annoncé son objectif de devenir un important acteur du secteur gazier dans le monde. Il travaille à cet effet sur un projet de loi sur le gaz qui servira notamment à attirer plus d’investissements aussi bien nationaux qu’étrangers dans ce segment.

Gwede Mantashe (photo), le ministre sud-africain des Ressources minérales et de l’Energie, a annoncé que l’utilisation et la monétisation du gaz naturel sont devenues une priorité pour le pays. Pour cela, les autorités prévoient de mettre en place une législation pour encadrer leurs ambitions gazières.

« Nous sommes en train de repositionner l’Afrique du Sud pour qu’elle devienne un acteur sérieux sur le marché mondial du gaz », a-t-il ajouté.

Un projet de loi sur le gaz sera déposé très prochainement au parlement, conformément au processus législatif approprié. Ledit projet de loi permettra notamment d’attirer des investissements destinés aux infrastructures pour l’importation de GNL et d’intensifier les activités d’exploration. De plus, cela servira à diversifier le bouquet énergétique et à réduire les émissions de carbone de la nation arc-en-ciel.

Par ailleurs, toujours selon Mr Mantashe, les découvertes actuelles et futures de gaz en Afrique du Sud seront utilisées pour alimenter les centrales électriques et autres installations pétrochimiques, favorisant ainsi la réduction des importations de produits pétroliers.

Il faut dire qu’un groupe de travail technique a été mis en place pour établir un plan d’affaires commerciales afin de développer des installations d’import-export de gaz naturel liquéfié (GNL) dans les différents ports du pays.

En outre, le gouvernement s’est également fixé comme objectif de doubler la consommation de gaz de pétrole liquéfié (GPL) au cours des cinq prochaines années.
https://www.agenceecofin.com/gaz-nature ... ode-gazier

Re: Afrique du Sud

par energy_isere » 17 oct. 2020, 09:22

Afrique du Sud: la centrale solaire de Bokamoso (78 MW) est entrée dans sa phase d’exploitation commerciale

Agence Ecofin 14 oct 2020

En Afrique du Sud, la centrale solaire de Bokamoso a commercialisé ses premiers mégawattheures. L’infrastructure d’une capacité de 78 MW est la première des trois centrales d’une capacité totale de 250 MW, construites par Juwi dans le pays.

En Afrique du Sud, la centrale solaire de Bokamoso d’une capacité de 78 MW, a démarré sa production commerciale. L’annonce a été faite par le producteur indépendant d’énergie, Juwi Renewable Energies qui a construit l’infrastructure près de Leeudoringstad dans la province du Nord-Ouest. « Nous sommes ravis d’avoir atteint cette étape importante », a affirmé Greg Austin, le directeur exécutif de Juwi.

La centrale a été financée grâce à l’appui de partenaires tels que l’African Infrastructure Investment Managers (AIIM) par le biais de son Fonds IDEAS, Phakwe Group, Reatile Group et African Rainbow Energy and Power.

Elle fait partie d’un lot de trois centrales d’une capacité combinée de 250 MW, dont la compagnie a obtenu la construction. « Une fois les trois projets achevés, ce qui arrivera dans les prochains mois, juwi détiendra 20 % de parts du marché sud-africain en termes de construction, d’exploitation et de maintenance de centrales », a confié Stephan Hansen, le directeur des opérations de la compagnie.
https://www.agenceecofin.com/solaire/14 ... ommerciale

Haut