Angola

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Angola

Re: Angola

par energy_isere » 23 mai 2020, 11:22

Angola : la pandémie de COVID-19 a eu plus d’impact sur l’exploration pétrolière que 27 ans de guerre civile

Agence Ecofin 20 mai 2020

En Angola, jamais même pendant la guerre civile, on n'avait observé pareille suspension de l’activité exploratoire dans l’industrie du pétrole. Pourtant depuis le début de la pandémie du coronavirus, l’exploration est au point mort. Aucune campagne de fouille de l’onshore ou de l’offshore n’est en cours d’exécution.

Le géant français Total qui produit près de la moitié du brut du pays, a déclaré qu’il ne forerait pas pour l’instant dans le but de trouver plus de pétrole, mais qu’il se concentrera sur la production uniquement. Et d’ajouter : « Nous avons suspendu toutes nos activités de forage comme tous les autres opérateurs en Angola ». Il en est de même pour toutes les grandes multinationales présentes dans le pays.

« C’est la première fois depuis que nous constituons des archives en 1984 que l’Angola n’a pas une seule plateforme de forage en activité. Nous nous attendions à ce qu’au moins dix appareils de forage soient en service dans le pays, d’ici la fin 2020, soit le nombre le plus élevé de tous les pays africains cette année », a commenté Sarah McLean, analyste senior chez le fournisseur londonien d’informations spécialisées IHS Markit.

Les conséquences pourraient être graves pour un pays pauvre fortement dépendant des revenus du pétrole, et dont les dettes dépassent la capacité de production, indique Reuters.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... rre-civile

Re: Angola

par energy_isere » 05 mars 2020, 08:43

Suite de ce post du 25 janvier 2020 viewtopic.php?p=2295098#p2295098

ENI monte de 40 % les réserves du gisement Agogo.
Il y aurait 1 milliards de barils.
Eni's Estimated Agogo Bounty Goes Up

by Matthew V. Veazey|Rigzone Staff|Friday, February 28, 2020

The Agogo field's estimated oil in place has hit 1 billion barrels.
Eni S.p.A. reported Thursday that it has raised its estimate of oil in place in the Agogo field offshore Angola to 1 billion barrels – an approximately 40-percent increase.

In a written statement emailed to Rigzone, Eni noted that it upsized the Agogo resource estimate after successfully drilling the second appraisal well in the Block 15/06 discovery: Agogo-3.

Eni noted that it drilled Agogo-3 to a total measured depth of 14,176.5 feet (4,321 meters) in 5,577 feet (1,700 meters) of water with the Libongos drillship. Agogo-3 sits 0.9 miles (1.5 kilometers) northwest of the Agogo-2 and 2.8 miles (4.5 kilometers) northwest of the Agogo-1 wells. In addition, the firm stated the recently enlarged Agogo field is located roughly 112 miles (180 kilometers) offshore Angola and 14.3 miles (23 kilometers) from the West Hub – the N’Goma Floating Production Storage and Offloading (FPSO) vessel.

According to Eni, Agogo-3 encountered up to 394 feet (120 meters) of net pay of light crude oil (31 degrees API gravity) in Miocene and Oligocene sandstones.

“An intense data acquisition has been carried out in the well; the data confirm the communication with Agogo-2 reservoirs and the further extension of the Agogo discovery to the North,” Eni stated, adding that seismic data for Agogo-3 indicate a production capacity exceeding 15,000 barrels of oil per day.

Eni, which operates the Block 15/06 Joint Venture and owns a 36.8421-percent interest in it, noted that Agogo achieved first oil last month with a subsea tie-back of Agogo-1 to the N’Goma FPSO – just nine months after discovery. Eni’s co-venturers include Sonangol P&P (36.8421 percent) and SSI Fifteen Limited (26.3158 percent).

The Block 15/06 JV partners have already initiated studies to expand the Agogo field development by establishing a third production hub, Eni stated. The JV anticipates reaching a final investment decision next year.
https://www.rigzone.com/news/enis_estim ... 7-article/

Re: Angola

par energy_isere » 22 févr. 2020, 14:02

Angola : Eni, BP, Chevron, Total et Sonangol vont construire une nouvelle unité de traitement de gaz

Agence Ecofin 19 fev 2020

En Angola, les producteurs d’hydrocarbures Eni, BP, Chevron, Total et Sonangol ont convenu de former un consortium qui construira et exploitera une nouvelle usine de traitement de gaz naturel à Soyo, principal bassin de production du pays. Les entreprises ont choisi de nommer le projet « nouveau consortium gazier ».

D’une capacité de 400 millions de pieds cubes par jour, la construction de l’installation devrait durer deux ans et les travaux démarreront fin 2020. Une fois la construction terminée, l’usine traitera le gaz et le livrera à l’installation de liquéfaction Angola LNG et éventuellement à la centrale électrique à cycle combiné de Soyo.

Il convient de rappeler que les partenaires du nouveau consortium exploitent déjà Angola LNG entré en production en 2013 avec une capacité de production de 5,2 millions de tonnes par an. Certains membres du consortium travaillent actuellement avec le gouvernement pour élaborer des projets qui permettront de doper l’offre gazière en amont, afin de réduire la dépendance à l’huile qui fait face à une grande volatilité des prix depuis six ans.
https://www.agenceecofin.com/gaz-nature ... ent-de-gaz

Re: Angola

par energy_isere » 22 févr. 2020, 11:48

Angola : 2 milliards $ seront investis par la Corée du Sud dans une centrale électrique à Benguela

Agence Ecofin. 18 fev 2020

L’Angola recevra 2 milliards $ de la Corée du Sud pour la construction d’une centrale électrique dans la province de Benguela dans le sud du pays.

Le pays vient de signer par le biais de l’Angola National Agency for Private Investment and Export Promotion, un mémorandum d’entente avec l’Africa-Korea Economic Development Association (AKEDA). Selon les termes de cet accord, 5 milliards $ seront investis par l’association dans plusieurs projets en Angola. L’énergie, l’agriculture et les petites et moyennes entreprises ont été identifiées comme priorités dans le cadre de cette opération.

« L’AKEDA est représentée dans 39 pays africains et nous sommes particulièrement intéressés par la coopération avec les autorités angolaises à cause de la localisation stratégique du pays sur le continent et de son avenir économique très prometteur », a affirmé Chung Siwod, le secrétaire général de l’AKEDA.

L’Angola s’est donné pour objectif de passer d’une puissance installée de 5,01 GW à 9,9 GW et d’un taux d’électrification de 41,9 % à 60 % d’ici 2025.
https://www.agenceecofin.com/centrale/1 ... a-benguela

Il s'agit d'une centrale à gaz à cycles combinés de 750 MW selon https://macauhub.com.mo/2018/08/31/pt-c ... la-angola/

Re: Angola

par energy_isere » 01 févr. 2020, 13:20

Angola : les exportations de pétrole ont reculé de 10% en 2019

Agence Ecofin 30 janvier 2020

L’Angola a enregistré une baisse de 10% de ses exportations de pétrole en 2019. C’est ce que rapporte l’agence de presse Macauhub, citant le ministère angolais des Ressources minérales et du Pétrole.

D’après l’institution, l’Angola a exporté en 2019, 478,9 millions de barils de pétrole contre 536,9 millions en 2018. La Chine, l'Espagne et l'Inde ont été les principaux destinataires du brut angolais avec respectivement 72,0 %, 6,0 % et 5,0 % du total des exportations.

Cette annonce intervient dans un contexte marqué par une intensification des efforts du gouvernement de Joao Lourenço pour sevrer l’économie angolaise de sa dépendance au pétrole et relancer la croissance. Deuxième plus gros producteur de pétrole du continent, le pays fait face à un recul progressif de sa production depuis plusieurs mois en raison de l’arrivée à maturité de plusieurs de ses champs producteurs.

Au total, 31,2 milliards $ de recettes d’exportations pétrolières ont été enregistrés en 2019.
https://www.agenceecofin.com/hydrocarbu ... 10-en-2019

Re: Angola

par Raminagrobis » 25 janv. 2020, 23:20

lien

Isabel dos Santos, fille de l'ancien président, et faisant partie des personnes les plus riches du continent africain, à la tete d'un véritable empire financier, fait l'objet de plusieurs enquêtes : certains soupçonnent sa fortune de d'être construite sur de l'argent public détourné

Malheureusement, ces enquetes viennent de prendre du plomb dans l'aile. Nuno Ribeiro da Cunha, banquier portugais qui était aux manettes des finances de l'oligarche, avait des révélations importantes à faire, si importantes que ça l'angoissait trop, et, ne supportant pas la pression, il s'est suicidé : on l'a retrouvé pendu dans son garage.

Re: Angola

par energy_isere » 25 janv. 2020, 21:12

Angola : Eni met en production le champ pétrolifère Agogo, moins d’un an après sa découverte

Agence Ecofin. 20 janv 2020

En Angola, le producteur italien Eni a lancé la production d’huile sur le champ Agogo, découvert en mars 2019 dans la concession 15/06 en eaux profondes. Un nouveau record qui trouve son origine dans les synergies opérationnelles facilitées par le FPSO de Ngoma, dans la division de production West Hub de la concession. Le FPSO est situé à 15 km du champ.

Ce modèle de développement accéléré a déjà été éprouvé en Égypte, notamment sur le vaste projet gazier de Zohr, découvert en 2015 et mis en production en 2018.

La production initiale du site est de 10 000 barils par jour et devrait atteindre 20 000 barils par jour au cours des prochaines semaines. Pour rappel, une base exploitable de 650 millions de barils avait été révélée sur le bloc avec un potentiel supplémentaire qui sera vérifié après le forage de nouveaux puits de délimitation.

Avec 36,8 % de parts, Eni est opérateur du Bloc 15/06 depuis 2006, avec une Joint-Venture composée de Sonangol P&P (36,8 %) et SSI Fifteen Limited (26,3 %).
https://www.agenceecofin.com/production ... decouverte

Re: Angola

par energy_isere » 25 janv. 2020, 14:57

Saudi Aramco fait des émules :
Angola : l’introduction en bourse de la société publique du pétrole se fera avant 2022

Agence Ecofin 23 janv 2020

Mercredi, le ministre angolais du Pétrole, Diamantino Azevedo (photo), a annoncé que le projet de cotation partielle de la Sonangol en bourse deviendra une réalité avant 2022. Initialement évoquée en octobre 2018, l’introduction du joyau national en bourse concernera 30% de l’ensemble des parts.

Ce premier calendrier permettra d’accélérer les réformes en cours au sein de la société. En effet, le dirigeant a expliqué à la presse que de nombreuses activités non essentielles de la Sonangol seront privatisées avant les deux prochaines années.

« Sonangol est comme une pieuvre, elle est partout. Il y a des propriétés partout, au Portugal, ici, à Singapour, dans l'aviation, les stations balnéaires, les hôtels, etc. », a déploré Azevedo.

Il faut savoir que la société contrôle des pans entiers de l’économie nationale, via des participations dans l’ensemble de ses secteurs. Elle possède, entre autres, des parts dans des banques au Portugal.

Les réformes visant à simplifier les actifs de la Sonangol seront pilotées avec l’appui du cabinet américain d’audit et de conseil Deloitte.

La Sonangol veut, avant son introduction en bourse, se recentrer sur son cœur de métier qui est l’amont pétro-gazier.
https://www.agenceecofin.com/compagnies ... avant-2022

Re: Angola

par energy_isere » 18 janv. 2020, 19:08

Le puits de pétrole offshore le plus profond de l’histoire sera foré en Angola

Agence Ecofin. 15 janv 2020

En Angola, la société de forage Maersk Drilling s’est vu octroyer un contrat par la société française Total pour forer un puits dans le bloc 48, par des profondeurs d’eau de 3 628 m. Celui-ci sera réalisé à l’aide du navire de forage spécialisé pour les eaux très profondes Maersk Voyager.

Le forage de ce puits est inclus dans un pack de trois puits pour un contrat de 46,3 millions de dollars. Un deuxième puits sera foré sur le Bloc 32 et le dernier au large de la frontière avec la Namibie. Le projet va débuter avant la fin de ce mois et durer 240 jours.

« Nous sommes ravis de dépasser une fois de plus les frontières connues, en collaboration avec Total, en nous appuyant sur notre expérience mutuelle des projets d’exploration en eaux profondes sur lesquels nous avons collaboré au fil des ans », a commenté Morten Kelstrup, directeur des opérations de Maersk Drilling.

Jusqu’ici, le puits le plus profond foré de tous les temps est Raya-1, au large des côtes uruguayennes avec une profondeur de 3 400 m. Un forage opéré par le Maersk Venturer, le navire de forage jumeau du Maersk Voyager.

https://www.agenceecofin.com/exploratio ... -en-angola

Re: Angola

par energy_isere » 16 janv. 2020, 21:32

Total et Eni choisis pour développer des blocs offshore en Angola

Le 16/01/2020 LAGOS (Reuters)

Total et Eni figurent parmi les groupes sélectionnés pour développer trois blocs pétroliers au large de l'Angola, dans le bassin de Namibe, sur les dix blocs mis aux enchères à la fin 2019, a annoncé jeudi l'Agence nationale du pétrole angolaise (ANPG).

Total a obtenu une part de 46% dans le bloc 29, qu'il partagera avec le groupe norvégien Equinor (24,5%) la compagnie publique angolaise Sonangol (20%) et le britannique BP (9,5%).

Il s'agit de blocs qui ne produisent actuellement pas d'hydrocarbures, mais sont jugés prometteurs.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... la.N920509

Re: Angola

par energy_isere » 21 déc. 2019, 19:52

L’Angola prévoit de tourner le dos aux importations de produits pétroliers en raffinant 360 000 b/j de pétrole, d’ici 2025

Agence Ecofin 18 déc 2019

Gaspar Martins, le patron de la société publique angolaise du pétrole a annoncé que son pays envisage de raffiner 360 000 barils/jour de pétrole à l’horizon 2025, ce qui permettra de ramener à zéro, les importations de produits pétroliers.

Pour cela, trois nouvelles raffineries seront mises en production : celle de Lobito (200 000 barils/jour), celle de Soyo (100 000 barils/jour) et celle de Cabinda (60 000 barils/jour). Il faut rappeler que la capacité de raffinage actuelle du pays est d’environ 80 000 barils/jour.

Le surplus obtenu après que la demande interne sera satisfaite va être exporté, a indiqué le responsable selon des propos relayés par l’agence de presse publique Angop. Des pays comme la RDC, le Congo et la Zambie sont déjà sur les rangs pour importer ce volume.

Deuxième producteur africain de pétrole derrière le Nigéria, l’Angola importe 80 % de ses besoins en produits pétroliers. Un problème que rencontre la majorité des producteurs africains de produits pétroliers.
https://www.agenceecofin.com/production ... d-ici-2025

Re: Angola

par energy_isere » 16 déc. 2019, 20:56

Total acquiert des participations dans deux nouveaux permis offshore en Angola

AFP parue le 16 déc. 2019

Le groupe pétrolier français Total a acquis des participations dans deux nouveaux permis offshore en Angola, pour développer un nouveau centre de production avec la compagnie nationale angolaise Sonangol, a-t-il annoncé lundi dans un communiqué.

Selon les termes de cet accord, Total, qui est présent en Angola depuis plus de 60 ans, deviendra l'opérateur du développement de deux nouveaux blocs avant de créer une société d'exploitation avec Sonangol, trois ans après le démarrage de la production.

Total versera 400 millions de dollars à Sonangol à la finalisation de l'accord, auxquels s'ajouteront 100 millions de dollars à la décision finale d'investissement du projet, ainsi que des paiements supplémentaires pour un montant cumulé plafonné à 250 millions de dollars.

Dans le détail et sous réserve du feu vert des autorités compétentes et des partenaires, le pétrolier français détiendra une participation de 50% tandis que Sonangol et le britannique BP auront respectivement 20% et 30% dans un bloc situé dans la zone centrale du bassin du Kwanza, à des profondeurs d'eau allant de 300 à 1 700 mètres, précise-t-il dans un communiqué.

Total détiendra en outre une participation de 80% aux côtés de Sonangol (20%) dans un autre bloc, situé dans la zone centre-sud du bassin du Kwanza, à des profondeurs d'eau allant de 1 600 à 1 800 mètres.

Patrick Pouyanné, le PDG de Total, s'est félicité dans le communiqué de devenir "la première compagnie à entreprendre un développement dans le bassin du Kwanza".

Toujours en Angola, Total a également annoncé avoir signé, avec ses partenaires Equinor, ExxonMobil et BP, un accord avec Sonangol et l'Agence nationale du pétrole, du gaz et des biocarburants pour prolonger les licences de production de leur consortium jusqu'en 2045 pour le bloc 17. Ce bloc, situé à 150 km au large des côtes angolaises, a permis de produire trois milliards de barils de pétrole depuis 2001, avec un milliard additionnel de barils restant à produire, selon Total.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ola-191216

Re: Angola

par energy_isere » 12 déc. 2019, 01:41

Re: Angola

par energy_isere » 16 nov. 2019, 13:14

Angola : le pétrolier Eni construira une centrale solaire de 50 MW dans la province de Namibe

Agence Ecofin. 15 nov 2019

En Angola, le pétrolier italien Eni vient de signer avec le gouvernement, un contrat pour la mise en place d’une centrale solaire de 50 MW dans la province de Namibe dans le sud-ouest du pays. L’infrastructure sera construite par la Solenova, une joint-venture possédée par l’Italien et la compagnie pétrolière nationale, la Sonangol.

« La mise en place de la première phase d’une capacité de 25 MW permettra de réduire la consommation de diesel d’environ 13 500 m3 par an. Elle réduira également le coût de production de l’énergie et évitera l’émission d’environ 20 000 tonnes de CO2 par an », a affirmé Eni. Après cette première phase, la capacité de la centrale sera éventuellement étendue à 50 MW, toujours selon la société.

La construction de cette centrale entre dans le cadre de la politique du pays en matière d’énergie renouvelable. L’Angola ambitionne en effet de construire 600 MW de centrales solaires d’ici 2022.
https://www.agenceecofin.com/solaire/15 ... -de-namibe

Re: Angola

par energy_isere » 19 oct. 2019, 11:13

Angola : pour 2020, le Président Lourenço promet une hausse de 35 000 b/j de la production pétrolière

Image

Agence Ecofin. 17 oct 2019

Dans un discours sur l’état de la Nation prononcé avant hier, le président angolais Joao Lourenço (photo) a déclaré que la production pétrolière grimpera de 35 000 barils par jour, l’année prochaine. Ainsi, la production moyenne passera de 1,401 à 1,436 million de barils par jour.
Des perspectives favorables pour l’industrie locale qui souffre d’un important vieillissement de ses champs de production depuis plusieurs mois. Cette situation a entraîné la chute libre de la production qui est passée de 1,6 à 1,4 million de barils par jour en seulement quelques mois.
Avec une économie tributaire à 80 % des recettes pétrolières et dans un contexte de volatilité des prix de l’huile, Luanda fait face à une importante baisse de ses recettes, qui a entraîné de nombreux problèmes structurels.

Mais face à ce défi, le gouvernement travaille sur des moyens de diversifier son économie en s’appuyant sur l’agriculture notamment. Les réformes en cours ont d’ailleurs permis de stabiliser l’économie avec une inflation qui est passée de 19,2 % à 17,2 %, au cours des derniers mois.
L’Angola est le deuxième producteur de pétrole d’Afrique après le Nigeria.
https://www.agenceecofin.com/production ... petroliere

Haut