800000 ans d' archives climatique dans les glaces

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : 800000 ans d' archives climatique dans les glaces

Re: 800000 ans d' archives climatique dans les glaces

par energy_isere » 22 mai 2019, 11:51

:)
Et bien plus de 10 ans après le forage épica qui a remonté des carottes de glace de 800000 ans, il se prépare un nouveau projet de forage Antarctique qui espère trouver de la glace de 1.5 millions d'années.

C'est le projet Beyond Epica - Oldest Ice (BE-OI).
Début du forage vers 2021. Il faudra plusieurs années pour arriver au fond des 2.7 km d'épaisseur de glace estimée. Arrivée au fond vers 2024 si tout va bien.

Lire ce long article du 21 mai 2019
https://www.futura-sciences.com/planete ... 2-2-76061/
Beyond Epica - Oldest Ice (BE-OI), une expédition exceptionnelle à la recherche de la plus ancienne carotte de glace du monde, remontant à 1,5 million d'années dans le passé, se prépare en Antarctique. Comment organise-t-on un tel forage au cœur du continent blanc, où la température moyenne annuelle atteint -54,5 °C ? Quelles surprises nous réserve-t-il ? Catherine Ritz, glaciologue à l'Institut des géosciences de l'environnement à l'université de Grenoble et coordinatrice scientifique du projet, nous répond.

Re: 800000 ans d' archives climatique dans les glaces

par energy_isere » 10 avr. 2015, 22:02

petit rappel sur le taux de CO2 depuis 800 000ans issus de mesure par les carottes de glace au pole Sud.

En rouge pour le CO2.
On est donc sur un taux de CO2 jamais atteint depuis 800 000 ans.

Projet EPICA : http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosclim1 ... _epica.htm

Re: 800000 ans d' archives climatique dans les glaces

par energy_isere » 13 août 2010, 19:12

Climatologie: le forage dans la glace sur le site Groenlandais de NEEM atteint le socle rocheux

La saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée...) de forage sur le site de NEEM, situé sur la portion nord-ouest de la calotte de glace Groenlandaise vient de toucher au but: le socle rocheux a été atteint ce mardi 27 juillet, à la profondeur de 2537,36 m. La carotte de glace obtenue jusqu’à cette grande profondeur contient de précieuses informations sur la précédente période interglaciaire (appelée Eémien), lorsque le climat était plus chaud qu’aujourd’hui et le niveau des mers (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) plus élevé d’environ 5 mètres. Dans les 2 derniers mètres du forage, elle comprend également des particules issues du socle, dont une pierre de dimension (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa...) centimétrique. La moisson scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude...) issue de cette opération extraordinaire ne fait que commencer.

Le projet NEEM (1) , porté par les Danois de l’Université de Copenhague, constitue un ambitieux programme scientifique impliquant 14 nations (2) dont la France. Son objectif scientifique essentiel, désormais atteint, consistait à forer jusqu’au socle rocheux sous le glacier (Un glacier est une masse de glace plus ou moins étendue qui se forme par le tassement de couches de neige accumulées....) et à extraire des dernières centaines de mètres de glace un enregistrement climatique fiable de la précédente période interglaciaire (appelé l'Eémien en Europe), datant entre moins 120 000 et moins 130 000 ans.

Selon les données parcellaires déjà disponibles en Arctique (L’Arctique est la région entourant le pôle nord de la Terre, à l’intérieur et aux abords du cercle polaire....), cette période chaude était caractérisée par une température (La température d'un système est une fonction croissante du degré d'agitation thermique des particules, c'est-à-dire de...) moyenne (Il y a plusieurs façon de calculer une moyenne d'un ensemble de nombres. Celle qu'il convient de retenir dépend de la...) au Groenland environ 5°C supérieure à la température actuelle . Les données issues de cette période constitueront donc un indicateur essentiel de ce que pourrait être le climat de cette région du globe au cours des prochaines décennies à siècles, en fonction des rejets de gaz (Au niveau microscopique, on décrit un gaz comme un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi...) à effet de serre par les activités humaines. Surtout, elles permettront de mieux estimer l’étendue de la calotte de glace du Groenland à cette époque, et donc de mieux contraindre l’évolution future possible du niveau des mers . Rappelons que si la calotte groenlandaise venait à fondre entièrement, le niveau des mers augmenterait d’environ 7 mètres.

A partir de 2200 mètres de profondeur, le forage a permis de remonter en surface la glace datant de l’Eémien, mais aussi de la glace plus ancienne datant de la précédente glaciation (Une glaciation ou période glaciaire est à la fois une phase paléoclimatique froide et une période géologique de la...) . Les 2 derniers mètres du forage contiennent de nombreuses particules (et même une pierre de dimension centimétrique) issues du socle rocheux et recouvertes par la glace depuis des centaines de milliers d’années. Il est fort probable que cette glace contienne de l’ADN et des pollens issus de plantes qui avaient colonisé le Groenland bien avant son englacement il y a environ 3 millions d’années.

...........
http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=8082*

Re: 800000 ans d' archives climatique dans les glaces

par Sandro Minimo » 15 mai 2008, 23:00

Ca valait bien une petit blog entry

http://sandrominimo.blog.tdg.ch/archive ... ecles.html

Re: 800000 ans d' archives climatique dans les glaces

par Goupil666 » 15 mai 2008, 21:34

C'est quand-même impressionnant, on a actuellement 2 fois plus de méthane que le maximum des derniers 800000 ans... :smt109

Re: 800000 ans d' archives climatique dans les glaces

par energy_isere » 15 mai 2008, 20:27

Tiens ?
Actu-environnement en avait déja parlé en Juillet 2007 :

http://www.actu-environnement.com/ae/ne ... _3047.php4

Il y avait eu un communique de presse des chercheurs le 6 Juillet 2007 :

http://www.annee-polaire.fr/content/dow ... ctique.pdf

Je pense que l' article du Monde fait suite à une analyse détaillée des carottes remontées en 2007 et publication dans la revue Nature.

800000 ans d' archives climatique dans les glaces

par energy_isere » 15 mai 2008, 20:20

L' ancien record d' archives de 650000 ans est battu. On est maintenant avec des carottes glacaire Antarctique de 800000 ans :

L'actuel taux de CO2 est le plus élevé depuis 800 000 ans

LE MONDE | 15.05.08

Depuis 800000 ans au moins les concentration de gaz carbonique (CO2) et de méthane (CH4) n'ont jamais été aussi élevées. Ce fait était fortement pressenti par les scientifiques ; il relève désormais de la certitude. Les chercheurs du projet Epica (European Project for Ice Coring in Antarctica) ont publié, jeudi 15 mai, dans la revue Nature, l'analyse des derniers mètres de la grande carotte de glace du site de Dôme C, en Antarctique. Les 3 060 premiers mètres donnaient jusqu'ici 650 000 ans d'archives climatiques. En forant 200 mètres plus bas, les glaciologues ont poussé cet enregistrement jusqu'à environ 8 000 siècles.

Les paramètres orbitaux de la Terre varient à intervalles de temps réguliers. Ces variations changent l'insolation de la planète et entraînent une alternance entre périodes glaciaires et interglaciaires (la Terre est entrée dans l'une de ces dernières il y a quelque 10 000 ans).

"Puisque ces cycles glaciaire-interglaciaire durent environ 100 000 ans, nous avons désormais accès à huit cycles complets, dit Dominique Raynaud, membre du comité scientifique du projet Epica. Ce long enregistrement confirme le lien étroit entre teneur en gaz à effet de serre et températures." Lorsque le changement d'insolation introduit un début de réchauffement, la teneur en gaz à effet de serre augmente, et ce sont ces gaz qui contribuent de façon majeure à la montée des températures... jusqu'au prochain âge glaciaire.

L'enregistrement publié donne la mesure des bouleversements actuels. Depuis 800 000 ans et jusqu'à une période récente, la concentration de gaz carbonique n'a oscillé qu'entre 172 et 300 parties par million (ppm) ; elle est aujourd'hui de 385 ppm. Quant à la teneur en méthane, elle a varié entre 350 et 800 parties par milliard (ppb). Elle est aujourd'hui de 1 770 ppb.

Ces nouvelles archives climatiques donnent d'autres informations. Par exemple, explique Jérôme Chappellaz (Laboratoire de glaciologie et de géophysique de l'environnement), coauteur de ces travaux, "on retrouve, dans les niveaux de méthane mesurés dans la glace de l'Antarctique, la signature d'événements de réchauffements brefs et intenses très marqués au Groenland, dont certaines régions ont gagné 16 °C en quelques décennies, avant de se refroidir progressivement".

Les carottes de glace du Groenland ne permettent pas de remonter assez loin dans le temps pour avoir des certitudes sur ces phénomènes. Mais l'analyse de la carotte de Dôme C montre, selon M. Chappellaz, que "ces événements ne surviennent que pendant les périodes glaciaires et jamais au cours des interglaciaires". Il eût été tentant d'attribuer le réchauffement actuel à l'un de ces événements ; ce ne peut être le cas.

Stéphane Foucart
http://www.lemonde.fr/sciences-et-envir ... _id=853716

Haut