Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

Re: Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

par energy_isere » 09 sept. 2020, 23:50

Finalement etteint !

Image

9 sept 2020

L'incendie sur un pétrolier bloqué au large du Sri Lanka depuis près d'une semaine a finalement été éteint mercredi, ont annoncé les autorités mais une fuite de diesel détectée la veille a formé une nappe d'un kilomètre de long, laissant craindre un nouveau désastre environnemental dans l'océan Indien.
........
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... aa31afe95e

Re: Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

par energy_isere » 08 sept. 2020, 23:26

Le feu à repris sur ce pétrolier.
Oil Tanker Fire Reignites
by Andreas Exarheas|Rigzone StaffTuesday, September 08, 2020
https://www.rigzone.com/news/oil_tanker ... 7-article/

Au large du Sri Lanka: de la poudre chimique pour combattre l'incendie d'un pétrolier
Video https://www.boursorama.com/videos/actua ... 8d369918b0

Re: Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

par energy_isere » 08 sept. 2020, 00:07

Suite du post au dessus, le feu est éteint mais l'alerte n'est pas levée vu la chaleur résiduelle.
Oil Tanker Fire Doused

by Andreas Exarheas|Rigzone StaffMonday, September 07, 2020

The fire onboard the MT New Diamond crude oil tanker has been completely doused, the Sri Lanka navy has revealed.

There is still a possibility of a recurrence of the fire, however, due to the high temperature inside the ship and environmental influences, the navy warned. As a result, the navy said it remained on high alert and stated that it was ready for any emergency.

MT New Diamond was transporting 270,000 metric tons of crude oil from the port of Meena Al Ahmadi in Kuwait to the Port of Paradip in India when a fire broke out aboard in the eastern seas of Sri Lanka on September 3, according to the navy, which added that the ship caught fire with an explosion in a boiler in the ship's main engine room.

“Nearly 79 hours after the distress was reported, the Sri Lanka Navy and other stakeholders were able to bring the fire under control,” the navy said in an organization statement.
.......
https://www.rigzone.com/news/oil_tanker ... 2-article/

Re: Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

par energy_isere » 04 sept. 2020, 22:03

L'incendie sur un pétrolier dans l'océan Indien a été maîtrisé

AFP•04/09/2020

Des bâtiments militaires sri-lankais et des gardes-côtes indiens ont finalement réussi à maîtriser vendredi l'incendie d'un pétrolier battant pavillon panaméen au large du Sri Lanka, qui faisait craindre une marée noire de grande ampleur dans l'océan Indien après celle de l'île Maurice fin août.

Après deux jours "d'efforts massifs pour lutter contre le feu", les flammes sont désormais "sous contrôle" à bord du New Diamond mais le navire, long de 330 mètres, dégage toujours une épaisse fumée, ont indiqué les gardes-côtes indiens vendredi soir.

Son équipage évacué, le pétrolier avait dérivé vendredi sur 25 km en direction des côtes du Sri Lanka et trois remorqueurs - deux Indiens et un affrété par son propriétaire - ont été activés pour tenter de le repousser vers la haute mer.

Image

Image
Un bateau des garde-côtes indiens combattant l'incendie qui fait rage sur le pétrolier New Diamond, le 4 septembre 2020 près des côtes sri-lankaises ( Sri Lankan Air Force / - )

Le navire, rempli de 270.000 tonnes de brut et de 1.700 tonnes de diesel, avait émis un appel de détresse jeudi après une explosion dans sa salle des machines qui a tué l'un des 23 membres d'équipage, un marin philippin. Les autres ont été évacués.

"Il faudra encore quatre à cinq jours pour venir à bout complètement de l'incendie", avait déclaré précédemment le vice-amiral sri-lankais Y.N. Jayaratne, qui coordonne les secours. "Nous devrions ensuite pouvoir le remorquer au large et laisser les propriétaires décider de ce qu'ils entendent faire".

Le vice-amiral avait écarté tout danger imminent de rupture du navire, même si les garde-côtes indiens ont signalé une fissure de deux mètres dans la coque du New Diamond à dix mètres au dessus de la ligne de flottaison.

Le métal a cédé, selon lui, en raison de l'intense chaleur émanant des réservoirs de diesel du bateau lorsque l'incendie s'est propagé depuis la salle des machines sans toutefois s'étendre à la cargaison de pétrole.

Inquiétude aux Maldives
......
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 9c5f5ced17

Re: Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

par energy_isere » 24 août 2020, 23:10

Corpus Cristi : deux morts et deux disparus après l’explosion d’un pipe-line

Publié le 24/08/2020

Après avoir heurté un pipeline immergé dans le port texan de Corpus Christi, une drague a été victime d’un violent incendie qui a causé la mort de deux de ses membres d’équipage et la disparition de deux autres, ainsi qu’une pollution des eaux portuaires.

Image

Les autorités maritimes luttaient encore contre la pollution deux jours après l’accident qui a eu lieu le 21 août et ont dû procéder à l’enlèvement des éléments de la drague qui avaient coulé, en partie dans le chenal du port. (Photo : US Coast Guards)
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... losion-dun

Re: Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

par tita » 07 août 2020, 21:09

L’île Maurice dans la crainte d’une marée noire, des hydrocarbures s’écoulent d’un bateau échoué

Le navire, échoué fin juillet, transportait 200 tonnes de diesel et 3800 tonnes de pétrole lourd. Le gouvernement local se tourne vers les autorités françaises pour obtenir de l’aide.


Une marée noire menace l'île Maurice. Les autorités du pays ont annoncé jeudi que des hydrocarbures s'écoulaient d'un vraquier (un navire de transport de marchandises, NDLR) échoué sur un récif depuis la fin juillet sur la côte sud-est de l'île, faisant craindre une catastrophe écologique.

Le ministère mauricien de l'Environnement a indiqué dans un communiqué avoir été informé jeudi de l'existence d'une « fissure dans le navire MV Wakashio » et d'une « fuite d'hydrocarbures ». Il a demandé au public de ne pas s'aventurer sur les plages et dans les lagons alentour.

Une coulée noire s'échappant du vraquier échoué sur un récif depuis le 25 juillet pouvait être observée jeudi, alors que le bateau commençait à s'affaisser sur l'arrière et à prendre l'eau.

« Pas suffisamment équipés pour traiter ce problème »

Le bateau, appartenant à un armateur japonais et battant pavillon panaméen, voyageait à vide, mais transportait 200 tonnes de diesel et 3800 tonnes d'huile lourde, selon la presse locale. Son équipage a été évacué.

Il est échoué sur la pointe d'Esny, une zone humide classifiée Ramsar, comme le parc marin de Blue Bay proche et lui aussi menacé. Ces deux sites ont été protégés par des systèmes antipollution, a précisé le ministère.

« Nous sommes dans une situation de crise environnementale », a reconnu en conférence de presse le ministre mauricien de l'Environnement, Kavy Ramano. « C'est la première fois que nous sommes confrontés à une catastrophe pareille et nous ne sommes pas suffisamment équipés pour traiter ce problème », a ajouté le ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo.
L'île Maurice appelle la France au secours

Le gouvernement mauricien s'est donc notamment tourné vers les autorités françaises de l'île de la Réunion voisine pour obtenir de l'aide, a-t-il précisé.

Selon les deux ministres, toutes les tentatives pour stabiliser le navire ont échoué en raison des mauvaises conditions en mer. Les efforts pour pomper les hydrocarbures se sont également jusqu'ici révélés infructueux.

Les écologistes craignent que le bateau ne finisse par se briser, ce qui pourrait entraîner une fuite encore plus importante d'hydrocarbures et des dommages colossaux en mer et sur le littoral.

Très prisée pour ses lagons et ses plages paradisiaques, l'île Maurice est un haut lieu du tourisme international.
https://www.leparisien.fr/environnement ... 364702.php

Re: Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

par energy_isere » 18 juil. 2020, 10:49

Egypte : 17 blessés à la suite d’un incendie sur un oléoduc

Agence Ecofin 16 juillet 2020

Une fuite sur un oléoduc majeur en Egypte a provoqué un incendie dans la banlieue du Caire mardi dernier. Les autorités annoncent 17 blessés graves et l’ouverture d’une enquête.

Mardi, un incendie majeur s’est déclaré après une fuite de pétrole sur l’oléoduc Shuqair-Mostorod, situé à côté d’une autoroute très fréquentée dans la banlieue du Caire. Le bilan est de 17 blessés graves selon les autorités sanitaires.

Selon les explications fournies par le ministère du Pétrole, une étincelle provoquée par le passage des voitures a enflammé le pétrole brut, d’où l’incendie. Un témoin sur place a déclaré qu’une vingtaine de voitures ont été incendiées, piégeant certains automobilistes.

Le pompage du brut a été suspendu après l’accident. Pour l’instant, les autorités n’ont pas communiqué sur la quantité de brut perdue durant l’incendie. La route a, elle aussi été bloquée.

Le procureur de la République a annoncé l’ouverture d’une enquête.

L’oléoduc va du port pétrolier de Shuqair sur la mer Rouge au complexe de l’Egyptian Refining Co (ERC) de Mostorod dans Le grand Caire.
https://www.agenceecofin.com/transport/ ... un-oleoduc

Re: Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

par energy_isere » 04 juil. 2020, 13:46

Deux morts dans l’explosion d’une raffinerie pétrolière en Afrique du Sud

Agence Ecofin 3 juillet 2020

Plusieurs installations de la raffinerie pétrolière du Cap ont explosé, faisant 2 morts et sept autres blessés. La cause de l’accident n’a pas encore été déterminée. Une enquête a été ouverte.

Jeudi, Glencore a annoncé une explosion au sein de sa raffinerie située au Cap en Afrique du Sud. L’accident a entraîné le décès de deux personnes, un homme et une femme. Sept autres employés de l’usine ont été blessés et ont été immédiatement hospitalisés.

A la suite de l’explosion, une enquête a été ouverte par les autorités locales et l’activité de raffinage a été suspendue. Il faut rappeler que des travaux de maintenance étaient prévus pour démarrer pendant ce mois. Ils auraient dû être exécutés depuis plusieurs semaines, mais ont connu du retard à cause des restrictions liées au coronavirus.

Selon l’Association sud-africaine de l’industrie pétrolière, avec ses 110 000 barils par jour, l’installation représente environ 14 % de la capacité totale de raffinage de carburant du pays.
https://www.agenceecofin.com/hydrocarbu ... que-du-sud

Re: Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

par energy_isere » 21 juin 2020, 15:12

Les Russes ont eu un puit de pétrole en feu début juin, et ils ont tiré au canon de 100 mm pour tenter de le souffler !
Watch Russian Troops Snuff Out An Oil Well Blaze With An Anti-Tank Gun
Using explosive blasts to put out large fires is actually an established technique, but employing an anti-tank gun to do it is far less common.

BY JOSEPH TREVITHICK JUNE 9, 2020

The Russian Army used a Cold War-era 100mm towed anti-tank gun to help put out an oil well fire in Siberia earlier this week. Troops used the weapon to blast away the wellhead, which had failed, from a safe distance.

The Russian Ministry of Defense released a video of the operation, seen below, along with a brief statement, on June 8, 2020. The fire, which was the result of a sudden depressurization of the wellhead, occurred the day before in the remote Ust-Kutsky district of the country's Irkutsk region. The Russian military says it flew the MT-12 anti-tank gun, as well as gunners from Russia's Central Military District, also known by the Russia abbreviation TsVO, in from the Samara region, more than 2,000 miles to the West.
.......
https://www.thedrive.com/the-war-zone/3 ... i-tank-gun

Re: Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

par yvesT » 14 juin 2020, 11:31

https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html
Chine : au moins 18 morts et plusieurs immeubles effondrés après l’explosion d’un camion-citerne
Un camion transportant du gaz liquide a explosé sur une autoroute près de la ville de Wenling, dans l’est du pays.


Au moins 18 personnes ont été tuées et près de 200 blessées dans l’explosion d’un camion-citerne sur une autoroute de l’est de la Chine qui a causé l’effondrement d’immeubles et d’usines. Un total de 189 personnes restaient hospitalisées, dimanche 14 juin, au lendemain de ce drame qui s’est produit près de la ville de Wenling, dans la province de Zhejiang (est), selon les services de secours chinois.

Une boule de feu s’élevant dans l’air
Le camion-citerne transportait du gaz liquide, selon les autorités locales. Une vidéo diffusée par les médias d’Etat montre une boule de feu s’élevant dans l’air et des habitants qui crient. Sur l’une des vidéos, on voit de gros débris volant dans les airs avant d’atteindre des immeubles à proximité. Une autre montre les restes du camion-citerne et plusieurs poids lourds encastrés dans un immeuble réduit à l’état de ruines. De nombreuses routes ont été fermées, selon la police.

Re: Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

par energy_isere » 12 juin 2020, 21:36

Suite du post au dessus. L'incendie est toujours pas éteint sur le puits de pétrole qui continue à cracher le feu.
AFP VIDEO•12/06/2020
Quelque 7.000 personnes ont été évacuées des environs d'un puits de pétrole en feu dans le nord-est de l'Inde, ont annoncé jeudi les autorités locales, un accident qui se répercute sur la faune alentour. Des ingénieurs de la compagnie pétrolière Oil India sont à pied d'œuvre depuis le 27 mai pour colmater une fuite de gaz et de pétrole, qui a dégénéré en incendie cette semaine, dans un puits situé dans le district de Tinsukia de l'État d'Assam.
https://www.boursorama.com/videos/actua ... 2b36779bfe

Re: Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

par energy_isere » 09 juin 2020, 23:27

AFP VIDEO•09/06/2020
Un important incendie s'est déclaré mardi dans un champ pétrolier situé près de sites éco-touristiques populaires dans le nord-est de l'Inde, après une fuite de gaz provenant d'un puits ayant explosé il y a près de deux semaines.

Image
https://www.boursorama.com/videos/actua ... c2fcd4ed16

Re: Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

par energy_isere » 06 juin 2020, 11:20

Russie : La progression de la pollution au carburant dans l’Arctique russe a été « stoppée », selon les autorités
URGENCE ECOLOGIQUE Un barrage et des opérations de pompage ont pour l’instant permis de récupérer 200 tonnes de carburant, sur les 20.000 qui se sont propagés dans l’eau

20 Minutes avec AFP le 05/06/20
................

Contrôle des infrastructures à risque dans toute la région
Vendredi, le ministre des Situations d’urgence s’est rendu sur place pour suivre le déroulement des opérations de secours. Dans un communiqué, le ministère a assuré que « 200 tonnes de carburant et de lubrifiants ont été collectées » jusqu’à présent.

Selon Norilsk Nickel, le réservoir a été endommagé quand les piliers enfoncés dans le permafrost qui le soutenaient « depuis 30 ans » ont commencé à s’effondrer. Le dégel du sous-sol fait figure de cause possible de cette catastrophe qualifiée de sans précédent dans la région par les autorités. Le pergélisol ou permafrost est le sous-sol gelé toute l’année de l’Arctique et de Sibérie. Sa fonte sous les effets du changement climatique​ est considérée en Russie comme un défi majeur car elle fragilise toutes les villes et les infrastructures, notamment minières, gazières et pétrolières, bâties depuis des décennies dessus.

En conséquence, la Russie a ordonné la révision de toutes les infrastructures à risque bâties sur le permafrost. « Afin de ne pas répéter de telles situations impliquant des infrastructures à risque se trouvant sur des zones de pergélisol sujets à la fonte, le procureur général de Russie Igor Krasnov a ordonné (…) des vérifications en profondeurs des infrastructures concernées », a indiqué le Parquet dans un communiqué.
https://www.20minutes.fr/planete/279350 ... -autorites

Re: Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

par energy_isere » 06 juin 2020, 10:42

La pollution au diesel dans la rivière arctique Russe :

Image

Image

D'autres photos ici :

https://www.thesun.co.uk/tech/11763469/ ... iver-fire/

Tentatives de récupération :

Image
Rescuers work at the site of a huge leak of fuel into the river after an accident at a power plant outside Norilsk, Russia, in this handout picture obtained by Reuters on June 4, 2020.
https://nationalpost.com/news/world/rus ... rian-river

Re: Accidents dus au pétrole et Gaz / Actualité

par yvesT » 04 juin 2020, 21:47

Dans l’Arctique russe, une grave catastrophe écologique et des craintes sur la fonte du permafrost
Vingt mille tonnes de diesel se sont déversées ces derniers jours dans une rivière de l’Arctique depuis une cuve d’une centrale thermique. Les causes de cette catastrophe sont âprement discutées.
https://www.lemonde.fr/planete/article/ ... _3244.html
Pour le journal Kommersant, il pourrait s’agir du « plus grand déversement connu de produits pétroliers dans l’Arctique russe ». Une semaine après la catastrophe, les 20 000 tonnes de diesel échappées d’une centrale thermique de la région de Norilsk, soit l’équivalent de 350 wagons-citernes, sont toujours visibles à la surface de la rivière Ambarnaïa, donnant une teinte rougeâtre aux eaux de ce cours d’eau du Grand Nord russe.

Mercredi 3 juin, l’affaire a pris une tournure nationale, lorsque Vladimir Poutine a vertement tancé, en direct à la télévision, le patron de NTEK, filiale du géant minier Norilsk Nickel et propriétaire de la centrale sur laquelle est apparue la fuite. Cette centrale fonctionnant au gaz alimente la ville de Norilsk, 180 000 habitants, à une dizaine de kilomètres. Les cuves de diesel y font office de source d’énergie de secours. C’est l’une d’elles qui s’est affaissée le 29 mai.

« Pourquoi les agences gouvernementales n’ont-elles été mises au courant que deux jours après les faits ? Allons-nous apprendre les situations d’urgences sur les réseaux sociaux ? », s’est interrogé le président russe lors de cet échange. De fait, en même temps que les communiqués rassurants de NTEK, les premières images de la pollution sur l’Ambarnaïa apparaissaient en ligne. Comme en écho aux propos de M. Poutine, trois enquêtes criminelles ont été ouvertes et un employé de la centrale placé en détention provisoire pour un mois.

Des effets « pendant dix ans »
La société d’exploitation minière rejette ces accusations et affirme avoir agi promptement. L’établissement de barrages flottants a ainsi permis d’éviter que la nappe de pétrole n’atteigne le lac Piassino, au nord, puis l’océan Arctique. Mais la situation est loin d’être réglée, avec des opérations de récupération des hydrocarbures qui s’annoncent délicates.

La rivière, peu profonde, ne permet pas une intervention par bateau, et la zone, isolée et marécageuse, est difficilement accessible par la terre. « Il faut travailler très rapidement car le carburant est en train de se dissoudre dans l’eau », a indiqué à l’AFP un porte-parole des services d’urgence. Le carburant pompé devra être stocké sur place jusqu’à l’hiver, dans des containers spéciaux. M. Poutine a également déclaré, mercredi 3 juin, l’état d’urgence au niveau fédéral, permettant de mobiliser plus de moyens. Le ministère de l’environnement évoque, quant à lui, des effets qui pourraient se faire ressentir « pendant dix ans ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Température record, banquise au plus bas : l’Arctique subit des changements spectaculaires
Tout autant que les conséquences de la catastrophe, encore difficiles à mesurer, ses causes font l’objet d’âpres discussions, avec, en toile de fond, une angoisse de plus en plus présente en Russie, celle de la fonte du permafrost et de ses conséquences sur l’environnement et sur l’activité humaine dans le Grand Nord.

Car au-delà des responsabilités immédiates – l’absence de barrages de terres autour des réservoirs de carburant est notamment critiquée – une hypothèse se fait jour pour expliquer le drame : sous l’effet du changement climatique et des températures anormalement élevées, le permafrost − cette couche de terre gelée qui peut atteindre mille mètres − fond peu à peu. La terre, auparavant dure comme le béton, devient alors instable, menaçant la stabilité des constructions.

« Notre industrie est négligente »
Notant que les piliers soutenant le réservoir « tenaient depuis trente ans sans difficulté », Norilsk Nickel évoque la fonte du « gel éternel », comme on désigne, en russe, le permafrost. En évoquant un « affaissement des fondations », le ministère des situations d’urgence semble aller dans le même sens, de même que plusieurs experts, dont la directrice de l’institut des problèmes écologiques, Olga Pliamina, citée par l’agence TASS.

Interrogé par Le Monde, Ivan Blokov, l’un des responsables de Greenpeace Russie se veut plus prudent : « On ne sait pas si les mouvements du sol ont joué, affirme-t-il. La seule chose qui est sûre, c’est qu’il y a eu corrosion des structures, et que notre industrie est négligente. » Autrement dit, Norilsk Nickel, qui a déjà été responsable de pollutions dans le passé, pourrait opportunément attribuer à la fonte du permafrost une nouvelle bévue.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le dégel du permafrost, l’autre menace climatique qui inquiète les chercheurs
Il faut dire que le sujet est devenu prégnant en Russie ces dernières années. Dans les immenses espaces du Nord, le changement climatique se fait ressentir particulièrement fort, et la fonte du pergélisol inquiète. Dans une ville comme Iakoutsk, de nombreux bâtiments, battis sur pilotis en raison de la dureté du sol, menacent de s’effondrer. Les vieilles maisons en bois, elles, se disloquent.

Le risque a même été chiffré. En octobre 2019, le vice-ministre pour le développement de l’Arctique et de l’Extrême-Orient estimait que le coût annuel de la fonte des sols pourrait atteindre jusqu’à 2 milliards d’euros par an. « Le problème est sérieux et l’ampleur des dégâts ne va cesser d’augmenter. Les tuyaux [gazoducs et oléoducs] vont exploser, les piliers s’effondrer », disait-il de façon prémonitoire.

L’Accord de Paris ratifié
De fait, l’inquiétude concerne particulièrement les hydrocarbures. Quelque 15 % des sites d’extractions pétroliers et 80 % des sites d’extraction gazière sont situés dans des zones de permafrost. A Norilsk, Norilsk Nickel a entrepris la construction de bâtiments plus légers, avec un nombre d’étages réduit.

La prise de conscience est encore limitée. En décembre, Vladimir Poutine assurait encore que « personne ne sait à quoi est dû le changement climatique ». Reste que c’est cette prise de conscience qui explique, pour de nombreux observateurs, la décision du Kremlin de ratifier, en septembre 2019, l’Accord de Paris sur le climat (COP21), plus de trois ans et demi après l’avoir signé.

L’engagement n’est certes pas très contraignant pour la Russie, puisque la référence retenue pour les émissions de carbone remonte à 1990, une époque où l’industrie soviétique était bien plus importante qu’aujourd’hui, mais le signal est là. Et Moscou réalise que les avantages qu’elle escompte du réchauffement climatique (en premier lieu l’ouverture de la route maritime Arctique) sont bien inférieurs aux dangers encourus.

La multiplication des catastrophes climatiques a également joué un rôle. En Sibérie et dans le Grand Nord, feux de forêt et inondations massives se succèdent à un rythme effréné. Les températures observées cette semaine y ont allègrement dépassé les 30 degrés.

Haut