[Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

par yvesT » 14 nov. 2019, 11:24

energy_isere a écrit :
13 nov. 2019, 21:43
l' analyse dans connaissancedesenergies.org
World Energy Outlook 2019 : différents scénarios mais toujours beaucoup d'énergies fossiles

parue le 13 novembre 2019
.......................
https://www.connaissancedesenergies.org ... les-191113
Mais c'est un résumé du résumé ...

A voir comment ils vont présenter leurs projections de production cette année.
Antonio Turiel fera surement une analyse.

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

par energy_isere » 13 nov. 2019, 21:43

l' analyse dans connaissancedesenergies.org
World Energy Outlook 2019 : différents scénarios mais toujours beaucoup d'énergies fossiles

parue le 13 novembre 2019
.......................
https://www.connaissancedesenergies.org ... les-191113

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

par yvesT » 13 nov. 2019, 12:51

Invité a écrit :
13 nov. 2019, 02:25
Le WEO 2019 de l' agence international de l' énergie est sortie . Et c' est tjrs la version vol plané qui règne pour satisfaire la goinferie en pétrole. Pour l' AIE il n' y a tjrs pas de limites physiques .Dans cette version où au moins son résumé on se demande où est passé le problème du sous-investissement pétrolier qui était assez fortement soulevé l' année dernière . Pour cette année c' est comme si le prob avait disparus,ceci malgrès la baisse dans le schiste et des investissements ailleurs tjrs limité .

https://webstore.iea.org/download/summa ... 019-ES.pdf
Je suppose que le rapport lui-même contient des données un peu plus "hard", et on aura sans doute aussi comme chaque année une analyse détaillée d'Antonio Turiel (autant sur les données que sur la manière dont elles sont présentées).

Sinon à voir aussi le rapport de David Hughes sur le shale gas/tight oil aux US :
viewtopic.php?f=10&t=30390
(rapport gratuit contrairement au WEO)

Conf de presse sur le WEO 2019 envideo :
https://www.youtube.com/watch?v=dxQy3vZ601I

PS : pourquoi ce fil (et tous les fils actualités je suppose), n'apparraissent pas dans la liste "sujets actifs" ? Pas moyen de réparer cela ? C'est toujours par ce lien "sujets actifs" que j'accède au forum.

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

par nemo » 13 nov. 2019, 12:41

GillesH38 a écrit :
13 nov. 2019, 05:13
justement je n'en sais rien, donc qu'est ce qui permet à "Invité" de douter des prédictions de l"AIE ?

d'ailleurs je proposerai bien de rebaptiser Oleocène de "site dédié à la continuation de l'âge du pétrole", c'est un chouette sous titre non ?
LEs maths. Mais plus sérieusement jusque récemment je pensais que le pic aurait lieu vers 2030, 2035 au plus tard. Avec les évolutions récentes je commence à en douter qu'en pense les autres membres du forum?

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

par energy_isere » 13 nov. 2019, 08:08

Changement climatique: le monde de l'énergie a besoin de transformations rapides, selon l'AIE

AFP parue le 13 nov. 2019

Économies d'énergie, déclin du pétrole, développement de l'électricité d'origine renouvelable: le système énergétique mondial doit entreprendre des transformations "rapides" et massives pour limiter le changement climatique, met en garde l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

"Le monde a un besoin urgent de concentrer son attention, avec la précision d'un laser, sur la baisse des émissions planétaires", estime Fatih Birol, le directeur exécutif de l'agence basée à Paris, en présentation de son rapport annuel dévoilé mercredi.

"Pour cela il faut une grande coalition comprenant les gouvernements, les investisseurs, les entreprises et tous ceux qui sont engagés pour s'attaquer au changement climatique", souligne-t-il.

L'an dernier, la demande énergétique a connu une hausse importante, de même que les émissions de CO2, et cette tendance risque de se poursuivre.

L'AIE publie comme chaque année plusieurs scénarios: l'un extrapole sur les politiques énergétiques existantes aujourd'hui, l'autre prend en compte les changements induits par les objectifs politiques affichés pour l'avenir- mais qui restent insuffisants.

Seul un troisième scenario montre ce qu'il faudrait faire pour limiter les émissions en accord avec les objectifs de l'accord de Paris, pour contenir le réchauffement bien en dessous des 2 degrés, et plutôt à 1,5°, par rapport aux niveau préindustriels.

Ce dernier - le scénario de développement durable - "nécessite des changements rapides et étendus à travers l'ensemble du système énergétique", prévient l'AIE. Et "il n'y a pas de solution simple ou unique pour transformer les systèmes énergétiques mondiaux", ajoute M. Birol.

Il suppose en premier lieu que la demande en énergie soit plus faible en 2040 qu'elle n'est aujourd'hui, malgré la croissance de l'économie mondiale, grâce aux efforts d'efficacité énergétique.

Or celle-ci ne progresse pas assez vite, a déjà mis en garde l'AIE dans un rapport publié début novembre. Elle n'a, depuis dix ans, jamais progressé aussi lentement qu'en 2018: avec une augmentation de 1,2%, elle est bien en-dessous des 3% nécessaires.

- Problème du charbon -

L'atteinte des objectifs climatiques nécessite également que l'utilisation de pétrole et de charbon atteignent immédiatement un pic avant de décliner, tandis que le gaz doit encore un peu progresser avant d'entamer son déclin. Il faudrait un marché pétrolier qui chute à 65 millions de barils par jour en 2040 (contre 97 millions l'an dernier), un niveau qui correspond à celui du début des années 1990.

En revanche, l'électricité doit croître et prendre la première place dans la consommation finale d'énergie, au détriment du pétrole, d'ici 2040. Les nouvelles capacités électriques doivent être tirées presque exclusivement par les renouvelables - éolien et solaire.

"Placer les systèmes électriques sur un chemin soutenable nécessitera plus que la simple addition de renouvelables", met toutefois en garde l'AIE.

Elle souligne ainsi cette année la nécessité de s'en prendre aussi aux émissions liées au système existant, ciblant en particulier le charbon, très polluant. Les centrales à charbon sont très nombreuses et relativement récentes en Asie, elles risquent donc de continuer à émettre pendant longtemps compte tenu de leur durée de vie importante.

Le rapport publié mercredi se concentre sur ce problème et identifie plusieurs solutions. La première est de les équiper avec des capacités de captation et de séquestration du carbone - au prix exorbitant d'un milliard d'euros par gigawatt (GW) de capacité sur la base de la technologie actuelle - ou d'équipements leur permettant d'utiliser aussi de la biomasse.

La deuxième consiste à faire des centrales à charbon des moyens de production d'appoint pour assurer la flexibilité du système électrique tout en réduisent leur fonctionnement. La dernière, plus radicale, consiste à les fermer plus tôt que prévu.

Dans le scénario durable, la plupart des 2.080 GW de capacités au charbon existantes devraient se plier à une de ces trois solutions, prévient l'AIE.
https://www.connaissancedesenergies.org ... aie-191113

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

par GillesH38 » 13 nov. 2019, 05:13

nemo a écrit :
13 nov. 2019, 04:39
GillesH38 a écrit :
13 nov. 2019, 04:30
Pourtant toutes les explications t'ont été données sur l'autre fil sur le PO/RC
nemo a écrit :
11 nov. 2019, 20:29
Le pic aura lieu mais manifestement beaucoup plus tard que ce qu'on pensait il y a 15 ans. Et au vu de l'évolution actuelle il y a des chances pour qu'ils soient repoussés au de là de 2035. Ce qui va dans le sens des prévisions du GIEC.
tu vas quand même pas remettre en question les prévisions du GIEC toi aussi ? comment peux tu être sur que le pic arrivera plus tôt ? un peu d'humilité que diable !
Mais je t'en pris éclaires nous quelle est donc la date du pic?
justement je n'en sais rien, donc qu'est ce qui permet à "Invité" de douter des prédictions de l"AIE ?

d'ailleurs je proposerai bien de rebaptiser Oleocène de "site dédié à la continuation de l'âge du pétrole", c'est un chouette sous titre non ?

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

par nemo » 13 nov. 2019, 04:39

GillesH38 a écrit :
13 nov. 2019, 04:30
Pourtant toutes les explications t'ont été données sur l'autre fil sur le PO/RC
nemo a écrit :
11 nov. 2019, 20:29
Le pic aura lieu mais manifestement beaucoup plus tard que ce qu'on pensait il y a 15 ans. Et au vu de l'évolution actuelle il y a des chances pour qu'ils soient repoussés au de là de 2035. Ce qui va dans le sens des prévisions du GIEC.
tu vas quand même pas remettre en question les prévisions du GIEC toi aussi ? comment peux tu être sur que le pic arrivera plus tôt ? un peu d'humilité que diable !
Mais je t'en pris éclaires nous quelle est donc la date du pic?

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

par GillesH38 » 13 nov. 2019, 04:30

Pourtant toutes les explications t'ont été données sur l'autre fil sur le PO/RC
nemo a écrit :
11 nov. 2019, 20:29
Le pic aura lieu mais manifestement beaucoup plus tard que ce qu'on pensait il y a 15 ans. Et au vu de l'évolution actuelle il y a des chances pour qu'ils soient repoussés au de là de 2035. Ce qui va dans le sens des prévisions du GIEC.
tu vas quand même pas remettre en question les prévisions du GIEC toi aussi ? comment peux tu être sur que le pic arrivera plus tôt ? un peu d'humilité que diable !

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

par Invité » 13 nov. 2019, 02:25

Le WEO 2019 de l' agence international de l' énergie est sortie . Et c' est tjrs la version vol plané qui règne pour satisfaire la goinferie en pétrole. Pour l' AIE il n' y a tjrs pas de limites physiques .Dans cette version où au moins son résumé on se demande où est passé le problème du sous-investissement pétrolier qui était assez fortement soulevé l' année dernière . Pour cette année c' est comme si le prob avait disparus,ceci malgrès la baisse dans le schiste et des investissements ailleurs tjrs limité .

https://webstore.iea.org/download/summa ... 019-ES.pdf

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

par energy_isere » 25 oct. 2019, 08:04

L'AIE souligne le potentiel "quasi illimité" de l'éolien offshore

AFP parue le 25 oct. 2019

L'énergie éolienne en mer pourrait voir ses capacités de production multipliées par 15 d'ici 2040, contribuant à décarboner l'économie mondiale, estime l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans un rapport publié vendredi.

"Pourquoi consacrer tant d'efforts à un rapport sur l'éolien offshore, une technologie qui aujourd'hui fournit juste 0,3% de l'électricité mondiale? Parce que son potentiel est quasi illimité", souligne le directeur de l'AIE, Fatih Birol.

Avec des coûts de production actuellement en chute et des progrès technologiques qui décuplent déjà la puissance de ces engins, "ce potentiel est de plus en plus à notre portée. Mais beaucoup reste à faire, de la part des gouvernements comme des industriels, pour en faire un pilier d'une transition énergétique propre", ajoute l'économiste.

Le marché a crû de près de 30% par an entre 2010 et 2018. Ces 5 prochaines années, 150 nouveaux parcs devraient voir le jour.

Ce rapport, qui se veut le plus complet produit sur le sujet, propose une analyse géospatiale couplant données satellitaires, étude des vents, topographies et état des technologies, pour cartographier le potentiel mondial.

Résultat, "ce potentiel est partout, en Asie, en Amérique latine, dans certaines parties d'Afrique, d'Australie...", énumère une des auteurs, Laura Cozzi, qui souligne que, face à l'enjeu climatique, il faut "toute une palette de technologies".

L'Europe, pionnière du secteur (le 1er parc éolien a été inauguré au Danemark en 1991, et Allemagne et Grande-Bretagne sont aujourd'hui premiers producteurs au monde), devrait rester le moteur de cet essor, estime l'AIE. Mais il faudra aussi compter avec la Chine.

Dans l'UE, les parcs offrent aujourd'hui une capacité de près de 20 gigawatts, chiffre qui devrait passer à 130 GW d'ici 2040 à ce stade des mesures et projets.

Cette capacité pourrait atteindre 180 GW et l'éolien offshore devenir la première source d'électricité du continent, si celui-ci veut atteindre la neutralité carbone, souligne l'AIE, qui conseille les pays développés dans leur politique énergétique.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ore-191025

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

par tita » 15 oct. 2019, 09:16

alain2908 a écrit :
14 oct. 2019, 18:15
j'ai du mal à comprendre pourquoi ils prévoient une baisse de la demande sur le Q1 2020.
Qu'est ce qui pourrait l'expliquer ?
Parce que c'est TOUJOURS le cas. En principe, le 4ème trimestre correspond à une forte consommation (Noël, 13ème salaire), et ça se calme au premier trimestre. Y'a toujours ce petit ralentissement. Tu peux prendre les STEO de l'eia, tableau 3a (production/consommation mondiale) et regarder la moyenne des 3 derniers mois de l'année comparée à la moyenne des 3 premiers qui suivent.

Par contre, cette baisse est en général de quelques centaines de kb/j. Entre 2008 et 2009, c'était 900kb/j en moins. Ici, l'AIE prévoit une baisse de près de 1.7 Mb/j, ce qui me semble excessif. Perso, je parie que ce sera nettement plus faible que ce que l'AIE prévoit.

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

par alain2908 » 15 oct. 2019, 06:11

C’rst bien la preuve qu’ils en sont les commanditaires. Ils le savaient avant que cela n’arrive. ;)

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

par energy_isere » 14 oct. 2019, 20:13

mobar a écrit :
14 oct. 2019, 19:19
La guerre d'Erdogan au Kurdistan Syrien que l'OCDE à autorisée?
Certainement pas. le creux de Q12020 était déjà noté dans la prévision EIA du mois d'avant, voir un peu plus haut.

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

par mobar » 14 oct. 2019, 19:19

La guerre d'Erdogan au Kurdistan Syrien que l'OCDE à autorisée?

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

par alain2908 » 14 oct. 2019, 18:15

j'ai du mal à comprendre pourquoi ils prévoient une baisse de la demande sur le Q1 2020.
Qu'est ce qui pourrait l'expliquer ?

Haut