USA : Drill, baby,...drill

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : USA : Drill, baby,...drill

Re: USA : Drill, baby,...drill

par energy_isere » 19 juil. 2019, 07:22

Nouvelles enchères en Août pour de l'exploration production dans le Golfe du Mexique.
77.8 millions d'actes soit 315 000 km2 en jeu.
US Gears Up for Aug. Gulf of Mexico Lease Sale

by Valerie Jones|Rigzone Staff|Thursday, July 18, 2019

LoginSign Up
US Gears Up for Aug. Gulf of Mexico Lease Sale
by Valerie Jones|Rigzone Staff|Thursday, July 18, 2019

US Gears Up for Aug. Gulf of Mexico Lease Sale
The U.S. Department of the Interior's Bureau of Ocean Energy Management will offer up 77.8 million acres in the Gulf during a region-wide lease sale scheduled for Aug. 21.
The U.S. Department of the Interior’s Bureau of Ocean Energy Management (BOEM) will offer up 77.8 million acres in the Gulf of Mexico during a region-wide lease sale scheduled for Aug. 21, Interior secretary David Bernhardt announced Thursday.

Lease Sale 253 will include 14,585 unleased blocks located from three to 231 miles offshore in the Gulf’s western, central and eastern planning areas in water depths from nine to more than 11,115 feet. It’s the fifth offshore sale under the 2017-2022 Outer Continental Shelf (OCS) Oil and Gas Leasing Program.

“The Trump administration is laser focused on developing our domestic offshore oil and gas resources in an environmentally conscious manner, and the Gulf of Mexico is front and center for that development,” Secretary Bernhardt said in a release. “The expansion of America’s energy sector has been a major economic driver for the American people in keeping energy prices low. Our work in the Gulf of Mexico to ensure America leads the world in energy production is paramount.”
......
https://www.rigzone.com/news/us_gears_u ... 0-article/

Re: USA : Drill, baby,...drill

par energy_isere » 01 mai 2019, 09:39

Les USA vont forer 600 000 km (!) de puits d'ici 2022.
Rystad: Oil Wells To Be Drilled To The Moon And Back
By Julianne Geiger - Apr 29, 2019

A new study published today by Rystad Energy forecasts that there will be more than a million kilometers of new oil and gas wells drilled by 2023 globally; the distance of these wells combined is more than the distance to the moon and back.

Behind this push for oil and gas wells is North American shale, which, Rystad says, is expected to account for 600,000 kilometers of the million.

Rystad’s Head of Consulting, Erik Reiso, refers to the drilling onslaught to be seen in North America as “in a league of its own thanks to the shale boom,” with six of ten of the new wells in North America drilled in shale basins—wells that are typical longer than other types of wells.
......
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... -Back.html
mobar a supprimé le message publié par mobar le 05 avr. 2019, 21:59.

Re: USA : Drill, baby,...drill

par mobar » 05 avr. 2019, 21:58

La bataille sera définitivement perdue pour les fossiles dans quelques années, comme elle l'est déjà pour le nuke

Re: USA : Drill, baby,...drill

par energy_isere » 31 mars 2019, 11:48

Une juge déclare illégale la reprise des forages offshore décidée par Trump

AFP parue le 31 mars 2019

Une juge fédérale américaine a déclaré illégale la levée par le président Donald Trump de l'interdiction des forages pétroliers et gaziers dans l'Atlantique et dans l'Arctique, décidée par son prédécesseur Barack Obama pour protéger l'environnement.

La levée de cette interdiction par M. Trump "est illégale, car elle outrepasse l'autorité du président", écrit la juge pour le district de l'Alaska Sharon Gleason dans son jugement rendu vendredi soir.

En conséquence, l'interdiction de forer au large de l'Alaska et des côtes Atlantiques "restera pleinement en vigueur jusqu'à son éventuelle abrogation par le Congrès", poursuit le jugement.

En 2015 et 2016, le président Barack Obama avait pris une série de décisions interdisant définitivement tout nouveau forage pétrolier dans les eaux américaines de l'océan Arctique au large de l'Alaska, y compris dans les mers de Beaufort et des Tchouktches, et dans 31 canyons sous-marins de l'Atlantique.

M. Obama avait agi en vertu d'une loi de 1953 donnant au président des Etats-Unis autorité pour protéger le plateau continental américain contre l'exploitation commerciale.

Mais en avril 2017, trois mois après sa prise de fonctions, le président Donald Trump avait décrété la levée des interdictions.

"Notre pays a la chance de disposer de ressources naturelles incroyables, dont beaucoup de pétrole offshore et des réserves de gaz naturel, mais le gouvernement fédéral a maintenu 94% de ces zones maritimes fermées à la prospection et à la production", s'était justifié M. Trump. "Cela prive notre pays de milliers et de milliers d'emplois et de milliards de dollars de richesses".

Plusieurs organisations de défense de l'environnement avaient aussitôt contesté en justice la décision du président Trump.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ump-190331

Re: USA : Drill, baby,...drill

par energy_isere » 06 févr. 2019, 22:35

L’État de New York interdit les forages dans ses eaux

Publié le 06/02/2019 lemarin.fr

Le Sénat de New York a adopté le 5 février un projet de loi interdisant les forages pétroliers et gaziers dans les eaux relevant de cet État américain (c’est-à-dire jusqu’à 3 milles des côtes).

Les élus de l’État de New York ont adopté un projet de loi interdisant les forages en mer dans les eaux relevant de leur juridiction.
https://www.lemarin.fr/secteurs-activit ... s-ses-eaux

Re: USA : Drill, baby,...drill

par energy_isere » 05 janv. 2019, 10:20

Hi hi hi, le Shutdown bloque le processus d'appel d'offre pour les nouvelles concessions Offshore !
Government Shutdown Delays To Release Oil & Gas Lease Sale

By Irina Slav - Jan 03, 2019

The ongoing partial government shutdown has delayed the release of the final plan for oil and gas lease sales of offshore blocks in the Gulf of Mexico, the Atlantic, and the Arctic, S&P Global Platts reports, citing knowledgeable sources.

The Department of the Interior is one of nine federal ones that have been affected by the shutdown that began at the end of last year after President Trump demanded that Congress approves his plans for the border wall with Mexico and allocates US$5.6 billion for its construction.

The lease sale plan envisaged 47 lease sales, S&P Global Platts reports, in almost all federal waters. Last year, the Bureau of Land Management had scheduled 12 lease sales across the United States. Another one, and a controversial one, at that, for the Arctic National Wildlife Refuge, could take place this year despite the shutdown and environmental opposition.

Another lease sale planned for this year, in March, that will cover 78 million acres in the Gulf of Mexico is also unlikely to be affected by the shutdown because it was part of the 2017-2022 offshore lease sale plan – the National Outer Continental Shelf Oil and Gas Leasing Program – that was approved by the second Obama administration.

The U.S. outer continental shelf holds technically recoverable reserves estimated at 550 million barrels of oil and 1.25 trillion cu ft of natural gas. The Gulf of Mexico was made the focus of the 2017-2022 plan because of the consistent interest of oil and gas explorers in the area, the high resource potential, and not least, the extensiveness of production infrastructure, a statement from the Department of the Interior from 2017 said.

However, the Trump administration has been eager to open up more federal waters to oil and gas exploration as part of its energy dominance agenda. Opposition has been strong and now that Congress will have a Democratic majority, it may also become more meaningful.

By Irina Slav for Oilprice.com
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... -Sale.html

Re: USA : Drill, baby,...drill

par energy_isere » 12 déc. 2018, 22:02

États-Unis : des ONG devant la justice pour empêcher cinq études sismiques

Publié le 12/12/2018 lemarin.fr

Neuf organisations de protection de l’environnement attaquent en justice le secrétaire au Commerce des États-Unis, Wilbur L. Ross, et le service fédéral américain des pêches maritimes, le NMFS, pour tenter d’empêcher la réalisation d’études sismiques dans l’Atlantique.

Image

Selon les ONG de protection de l’environnement, il ne resterait qu’environ 400 baleines noires de l’Atlantique nord, l’un des mammifères marins les plus menacés au monde. (Photo : Oceana)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... echer-cinq

Re: USA : Drill, baby,...drill

par energy_isere » 03 déc. 2018, 19:25

Avant de forer il faut commencer par les analyses sismiques :
États-Unis : nouveau feu vert à cinq études sismiques dans l’Atlantique

Publié le 03/12/2018 lemarin.fr

Le service fédéral américain des pêches maritimes, le NMFS (National maritime fisheries services), a donné son feu vert à cinq études sismiques dans l’Atlantique, dont l’une envisagée par le français CGG.

Image

Les travaux d’acquisition sismique envisagés par CGG dans les eaux atlantiques américaines se feraient entre la Virginie et la Georgie. (Photo : CGG)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... iques-dans

Re: USA : Drill, baby,...drill

par energy_isere » 01 déc. 2018, 10:31

Les Etats-Unis autorisent des canons à air en vue de forages pétroliers dans l'Atlantique

AFP le 30 nov. 2018

Le gouvernement américain a approuvé vendredi l'usage de canons à air au large de la côte atlantique aux Etats-Unis, une technique de prospection utilisée pour trouver des réserves de pétrole et de gaz mais nocive pour la faune marine.

La décision est la première étape du projet d'ouverture aux forages pétroliers d'une grande zone de l'Atlantique, du New Jersey à la Floride, engagé par l'administration de Donald Trump pour la première fois depuis des décennies.

Les compagnies pétrolières et gazières utilisent des bateaux remorquant des dizaines de canons à air comprimé, qui "tirent" vers les fonds marins. Les ondes, en heurtant les différentes couches du fond, dessinent en retour une carte géologique qui aide les compagnies à détecter où se trouvent les réserves exactement.

Mais le bruit sous-marin est dénoncé par les défenseurs des animaux. Des dizaines d'études ont montré qu'elles pouvaient blesser les organes des poissons, tuer le plancton, désorienter et perturber les dauphins et les baleines.

Le bruit voyage sur des kilomètres, et les canons tirent à des intervalles de quelques secondes, pendant des campagnes pouvant durer des mois.

Le Bureau des Océans et de l'énergie avait rejeté les demandes de permis l'an dernier, citant le risque potentiel pour la vie marine.

Mais vendredi, la même agence a accordé des permis à cinq entreprises pour "harceler de façon incidente, mais pas intentionnelle, les mammifères marins".

Les permis de forages eux-mêmes, dépendant d'un autre service gouvernemental, n'ont pas encore été accordés.

Les experts gouvernementaux ont défendu leur décision en expliquant qu'elle incluait des garde-fous. Des observateurs tiers devront être embarqués à bord des bateaux, qui auront le pouvoir de demander un arrêt des opérations en cas de danger.

"Notre analyse montre que les impacts ne devraient pas dépasser un niveau négligeable" sur les populations animales, a dit Benjamin Laws, biologiste à l'Administration nationale des océans et de l'atmosphère (NOAA), dans le service de la pêche.

Consternées, les ONG ont dénoncé le revirement de l'administration.

La décision intervient alors que "90% des municipalités côtières dans la zone proposée sont opposées aux forages pétroliers", a dit Diane Hoskins, de l'organisation Oceana
https://www.connaissancedesenergies.org ... que-181130

Re: USA : Drill, baby,...drill

par energy_isere » 07 nov. 2018, 20:03

Drill, baby,...drill : pas au large de la Floride !
Les forages pétroliers désormais interdits dans les eaux de Floride

Publié le 07/11/2018 lemarin.fr

Les habitants de la Floride ont approuvé par référendum, le 6 novembre, l’interdiction des forages pétroliers et gaziers dans les eaux relevant de cet État américain.
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... de-floride

Re: USA : Drill, baby,...drill

par sceptique » 30 avr. 2018, 18:00

CP3 a écrit :
27 avr. 2018, 21:12
D' où sortent ces données, car les peakistes qui ,en principe, se basent sur des faits, disent que le taux de déplétion des puits de schiste a sensiblement augmenté depuis l' année dernière , et donc que l' extraction commencerait à devenir moins rentable à prix constant . La proportion de gaz ( moins porteuse d' energie ) augmenterait aussi parallèlement.Au sujet de l' augmentation de la production par forages , les anti-pétrole disent que les nouvelles techniques (dont les médias se vantent ) permettraient surtout de faire sortir le pétrole plus vite ,avec pour consequence de faire diminuer le taux de récupérations à terme ,ce qui précipiterait la chute par la suite . Il y aussi les arguments comme quoi les forages regroupés sur des zones plus restreintes se gènent , et que jusqu' à maintenant ce sont les zones les plus rentables qui ont été exploité .
Voilà le genre d'arguments que j'entends depuis 15 ans : "les peakistes se basent sur des faits ..." etc ...
C'est ainsi que, à cette époque, l'ASPO voyait par exemple, avec autorité, que le pétrole US allait être divisé par 2. il y a certes un facteur 2 mais dans l'autre sens !
Et donc, malgré toutes les bonnes raisons ci dessus énumérées depuis des années, les faits réels nous disent que la production augmente ... :-k

Maintenant, je suis d'accord depuis le début, la planète étant finie, tôt ou tard, la production diminuera définitivement.
Toute la question est quand ? En 2005 "on" pensait doctement à une fourchette 2010-2020 avec les fameux(fumeux ?) xxx Mer du Nord ou Arabie Saoudite à découvrir. Pour le moment on ne voit rien venir ...
<mode provoc on> Dans un siècle peut être ? <mode provoc off>

Re: USA : Drill, baby,...drill

par sceptique » 30 avr. 2018, 17:48

tita a écrit :
30 avr. 2018, 14:56
3) ils ont besoin de beaucoup moins de puits : un pétrolier montrait un derrick et annonçait une exploitation pour plusieurs dizaines d'années. Ce qui contredit totalement ce que l'on raconte ici comme quoi les puits déclinent très vite.
J'émets donc une hypothèse : quand une poche produit moins (qq mois ou années, je suis d'accord) à partir du même puits, en réutilisant éventuellement des trous déjà faits ils poussent les tuyaux un peu plus loin en horizontal et fracturent. Voire au bout de plusieurs années refracturent les poches initiales le pétrole ayant "percoler" . Bref, la ou il fallait des centaines de puits collés les uns aux autres avec des coûts très élevés un seul puits suffit qui rayonne en profondeur à des km, à des coûts faibles
.
Non, ils ont justement besoin d'énormément de puits. Même lorsque les forages avaient fortement diminué en 2016, les Etats-Unis avaient 30% de tous les forages mondiaux et le production diminuait. La production de schiste représente 80'000 puits en activité. Ils refracturent des puits parfois, mais la pratique n'est pas généralisée. Par contre, ils creusent plusieurs puits à partir d'une plateforme de forage, un PAD. Ce que les journalistes n'ont visiblement pas compris.

Les forages sont repartis à la hausse. Pour le pétrole, leur nombre est de 825 actuellement, soit 75 de plus que ce que je citais dans mon post en janvier dernier. En mars, les USA+Canada avaient 1200 forages, contre 972 dans tout le reste du monde.

Du coup, on se dirige vers une augmentation de la production cette année encore. Reste à voir de quelle ampleur.
Je m'excuse mais dans la première partie tu dis 'ils ont justement besoin d'énormément de puits' et dans la deuxième 'ils creusent plusieurs puits à partir d'une plateforme de forage' qui est exactement ce que je voulais dire ... Je reconnais cependant : j'aurais du dire moins de plate-formes et non puits.
Au final ce qui compte ce sont les plates-formes. Ce sont elles qui coûtent et que l'on voit !
Du coup à partir d'une plate-forme ils creusent quantité de "puits". Ce qui augmente beaucoup la rentabilité de 80$ à 30$.

Re: USA : Drill, baby,...drill

par tita » 30 avr. 2018, 14:56

1) par rapport à la préhistoire, grâce à l'amélioration des techniques, le point d'équilibre est passé de 80$ le baril à 30.
Alors les techniques se sont améliorées et permettent d'augmenter la production initiale et de la maintenir un peu plus longtemps (3-4 mois au lieu de 2) avant qu'elle commence à décliner, mais le déclin est aussi plus rapide. Ces techniques sont plus chères (fracturations sur plus d'étapes, utilisation de sable). Difficile de savoir exactement le coût moyen d'extraction d'un baril, pratiquement chaque puits est différent. Oui, certains sont à 30$, d'autres à 80$...
2) les zones sont gigantesques. Il n'y a plus de puits "secs"
Si on regarde sur une carte, on a l'impression que les zones sont en effet gigantesques. Mais ce sont les zones géologiques. La plupart des forages de schistes sont concentrés sur des petites zones, là où la fracturation est techniquement réalisable est permet de récupérer du pétrole. C'est de loin pas le cas de toute la zone géologique.
Contrairement à un réservoir conventionnel, où le pétrole d'une roche-mère migre et s'y accumule, les réservoirs de schistes sont très peu perméable (étanches). Du coup, tu dois fracturer plein de petites poches pour le récupérer. Il n'y a pas de puits sec parce que ces couches sont parfaitement connues, par études sismiques. Ils ne font pas d'exploration mais creusent parce qu'il faut une quantité énorme de puits pour atteindre toutes les zones.
3) ils ont besoin de beaucoup moins de puits : un pétrolier montrait un derrick et annonçait une exploitation pour plusieurs dizaines d'années. Ce qui contredit totalement ce que l'on raconte ici comme quoi les puits déclinent très vite.
J'émets donc une hypothèse : quand une poche produit moins (qq mois ou années, je suis d'accord) à partir du même puits, en réutilisant éventuellement des trous déjà faits ils poussent les tuyaux un peu plus loin en horizontal et fracturent. Voire au bout de plusieurs années refracturent les poches initiales le pétrole ayant "percoler" . Bref, la ou il fallait des centaines de puits collés les uns aux autres avec des coûts très élevés un seul puits suffit qui rayonne en profondeur à des km, à des coûts faibles
.
Non, ils ont justement besoin d'énormément de puits. Même lorsque les forages avaient fortement diminué en 2016, les Etats-Unis avaient 30% de tous les forages mondiaux et le production diminuait. La production de schiste représente 80'000 puits en activité. Ils refracturent des puits parfois, mais la pratique n'est pas généralisée. Par contre, ils creusent plusieurs puits à partir d'une plateforme de forage, un PAD. Ce que les journalistes n'ont visiblement pas compris.

Les forages sont repartis à la hausse. Pour le pétrole, leur nombre est de 825 actuellement, soit 75 de plus que ce que je citais dans mon post en janvier dernier. En mars, les USA+Canada avaient 1200 forages, contre 972 dans tout le reste du monde.

Du coup, on se dirige vers une augmentation de la production cette année encore. Reste à voir de quelle ampleur.

Re: USA : Drill, baby,...drill

par tita » 28 avr. 2018, 22:23

sceptique a écrit :
27 avr. 2018, 13:37
3) ils ont besoin de beaucoup moins de puits : un pétrolier montrait un derrick et annonçait une exploitation pour plusieurs dizaines d'années. Ce qui contredit totalement ce que l'on raconte ici comme quoi les puits déclinent très vite
Çà, c'est 100% erroné. Un puits de schiste produit essentiellement dans sa première année, contrairement à un puits dans un résercoir conventionnel qui peut produire pendant des décennies, suivant la nature du réservoir. A mon avis, l'information provient d'un lobbyisme pro schiste.

Je reviendrai en détail sur ces infos, mais c'est du gros mélange de toutes sortes d'infos.

Re: USA : Drill, baby,...drill

par mobar » 27 avr. 2018, 22:53

On apprendra bientôt que le pic oil de Huber était un montage destiné à mystifier les simples d'esprits
En se basant sur les découvertes réalisées, des gisements et des méthodes d'extraction connues, il ne pouvait en être autrement
Les pétroles ultra lourds, les pétroles de schistes ont rendu toutes les prospectives obsolètes ... sauf pour les autistes qui se cramponnent à leurs certitudes

Haut