L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

par mobar » 12 août 2019, 20:57

"La construction de la centrale nucléaire de Mülheim-Kärlich a coûté des dizaines de milliards d'euros. Le démantèlement coûte des milliards supplémentaires. Mülheim-Kärlich était un risque de sécurité dès le début”, a déclaré dans un communiqué le Premier ministre de Rhénanie-Palatinat Malu Dreyer.
"Des dizaines de milliards d'euro" exagèrerait pas un peu le ministre?
Mülheim Kärlich ce n'est pas un EPR :wtf:
On peut cependant pas le soupçonner de vouloir tuer son chien en l'accusant d'avoir le rage, le klébar était mort né depuis bien avant le premier coup de pioche:lol:

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

par energy_isere » 12 août 2019, 20:09

Un autre article la dessus dans Usine Nouvelle avec une autre vidéo.

https://www.usinenouvelle.com/article/v ... me.N874385

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

par mobar » 12 août 2019, 15:29

la centrale de Mülheim-Kärlich a du fonctionner 2 ans tout au plus, elle aura mis 31 ans pour voir son aéro être détruit
Je n'ose imaginer le cout du kWh qu'elle a produit durant sa brève activité
Le montant des travaux de construction a été de 7 milliards de Deutsche Marks (3,58 milliards d'euros)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_ ... C3%A4rlich
Un exemple qui est en passe d'être pulvérisé par l'EPR de Flamanville :-D

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

par Yoann46 » 10 août 2019, 16:26

Remplacé une energie dispo a tout moment par de l enr intermittent et du pilotable au charbon et gaz russe..pourquoi pas ](*,) ](*,)
En ce qui concerne le cout de prod des enr face au nuke il serait bon de rajouté le stockage afin que la comparaison soit juste...non ? :D

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

par energy_isere » 10 août 2019, 14:47

EN IMAGES - Aucun explosif n'a été utilisé pour détruire vendredi 9 août la tour de refroidissement d'une centrale en Allemagne.

La tour de refroidissement de la centrale nucléaire de Mülheim-Kärlich dans le land de Rhénanie-Palatinat a été détruite vendredi 9 août. Les images sont impressionnantes.

Image

La centrale nucléaire de Mülheim-Kärlich était hors service depuis 1988.
.......
http://www.lefigaro.fr/international/la ... s-20190810

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

par energy_isere » 01 janv. 2018, 13:17

L'Allemagne ferme un réacteur nucléaire en Bavière

31 décembre 2017

Un réacteur nucléaire va cesser de fonctionner dimanche en Allemagne après 34 ans d'activité, a confirmé un porte-parole de la centrale concernée, située à Gundremmingen, à 120 kilomètres au nord-ouest de Munich. Après cette fermeture programmée, il ne restera plus que sept réacteurs en activité en Allemagne.

Le dernier devrait s'arrêter en décembre 2022. La fermeture du réacteur B de Gundremmingen a été décidée il y a plusieurs années. Depuis la catastrophe qui a touché la centrale japonaise de Fukushima en 2011, l'Allemagne cherche à réduire sa dépendance à l'énergie nucléaire.
Le réacteur C de Gundremmingen restera lui ouvert jusqu'en 2021.

B et C avaient été inaugurés en 1984. Martin Stuempfig, un spécialiste de l'énergie pour les verts en Bavière, déclarait récemment que son parti était satisfait de la fermeture du réacteur B mais qu'il voulait que tous les réacteurs soient arrêtés, en raison de "plusieurs défauts techniques". Des opposants aux réacteurs ont prévu une manifestation dimanche midi devant les portes de la centrale bavaroise.
https://www.rtbf.be/info/monde/detail_l ... id=9800519

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

par energy_isere » 09 juin 2017, 11:52

Areva va démanteler la cuve du réacteur de Brunsbüttel en Allemagne

Aurélie Barbaux Usine Nouvelle le 09/06/2017

En consortium avec la société allemande EWN, Areva a gagné auprès de Vattengfall le contrat du démantèlement des composants internes de la cuve du réacteur Brunsbüttel en Allemagne.

Vattenfall GmbH a choisi le consortium Areva-EWN pour démanteler et conditionner les composants internes de la cuve du réacteur de la centrale nucléaire de Brunsbüttel en Allemagne et, si son démantèlement est décidé, pour le réacteur nucléaire de Krümmel. Vattenfall est propriétaire de 66,7% de la première et de 50% de la seconde, l’autre moitié étant détenue par E.On.

Brunsbüttel est une ville du nord de l'Allemagne située sur l'embouchure du fleuve Elbe près de la mer du Nord. Le réacteur à eau bouillante (REB) de 771 MW a été mis en service en 1977. Le découpage et le conditionnement des déchets du cœur et des internes de la cuve s’effectueront sous l’eau, grâce à un système robotisé. Les travaux doivent s’achever en 2020.

Une option pour démanteler Krümmel

La centrale de Krümmel Installée au bord de l'Elbe à Geesthacht, quartier de Krümmel, au sud-est de Hambourg, a aussi un réacteur REB, de 1 346 MW, mis en service en 1983 et arrêté depuis 2011.

Depuis 1978, Areva revendique avoir participé à 160 projets de type démantèlement et déconstruction (D&D) sur 64 centrales nucléaires dans le monde, notamment à Stade et Würgassen en Allemagne.

EWN est une entreprise allemande spécialisée dans le démantèlement et la gestion des déchets.
http://www.usinenouvelle.com/article/ar ... ne.N550608

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

par energy_isere » 07 juin 2017, 22:22

Victoire des énergéticiens allemands contre la taxe nucléaire

Publié le 07/06/2017 Infos Reuters par Christoph Steitz

Les grands énergéticiens allemands ont remporté une importante victoire à la faveur de la décision rendue mercredi par la Cour constitutionnelle qui juge illégale la taxe sur le combustible nucléaire, ce qui leur permettra de réclamer le remboursement de six milliards d'euros dont ils ont cruellement besoin.


Dans son jugement très attendu par les investisseurs et les analystes, la cour de Karlsruhe a déclaré que la taxe, imposée entre 2011 et 2016, était "formellement illégale et non avenue".

Ce verdict constitue une seconde victoire pour E.ON, RWE et EnBW dans le dossier de la politique nucléaire allemande. La plus haute juridiction d'Allemagne avait estimé en décembre qu'avoir accéléré la fermeture des centrales nucléaires avait porté atteinte à certains droits de propriété de leurs exploitants.

Le gouvernement a fait savoir qu'il rembourserait les quelque 6,3 milliards d'euros, auxquels s'ajouteront des intérêts aux entreprises concernées. "Bien sûr le gouvernement appliquera cette décision", a déclaré un porte-parole du ministère des Finances lors d'une conférence de presse, ajoutant qu'il n'y avait pas de projet de nouvelle taxe pour remplacer celle qui a été invalidée.

La chancelière Angela Merkel a affirmé de son côté que les objectifs budgétaires ne seraient pas affectés par la décision de la Cour constitutionnelle.

Berlin a décidé de fermer toutes les centrales nucléaires allemandes d'ici à 2022 à la suite de la catastrophe de Fukushima, au Japon, survenue en mars 2011.

En 2015, la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) avait cependant estimé que la taxe sur le combustible nucléaire allemande était conforme au droit européen.

Cette taxe s'élevait à 145 euros par gramme de combustible et devait être payée par l'exploitant d'une centrale nucléaire chaque fois qu'il remplaçait une barre de combustible, ce qui arrivait généralement deux fois par an.

En tout, E.ON a versé 2,8 milliards d'euros, RWE 1,7 milliard et EnBW 1,44 milliard.

"A présent, E.ON et RWE peuvent s'attendre à recevoir une manne financière qui leur sera utile dans le cadre de leur restructuration", a commenté un trader allemand. "C'est une bonne surprise qui n'est pas encore totalement intégrée dans les prévisions des analystes", a-t-il ajouté.

E.ON pense obtenir environ 2,85 milliards d'euros plus 450 millions d'euros d'intérêt, ce qui lui permettrait, estime-t-il, d'accroître son bénéfice net et de réduire son endettement. Il a par ailleurs confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

A la Bourse de Francfort, l'action E.ON, qui a touché un plus haut de dix mois, gagnait 5,9% vers 13h15 GMT. RWE de son côté s'adjugeait 6,4%, après avoir touché un pic de presque deux ans. EnBW gagnait pour sa part jusqu'à 2,6%. L'indice européen des services aux collectivités avançait de 1% au même moment.
http://www.usinenouvelle.com/article/vi ... re.N549653

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

par mobar » 25 févr. 2017, 21:38

ABC a écrit :
Remundo a écrit :pratiquement toutes les grandes firmes exploitant du nucléaire se brûlent les doigts financièrement.

Perso ça me convient, j'ai même envie de dire plus tôt elles seront mortes et mieux ce sera. Marre de perfuser à coups de milliards d'argent public des demi-cadavres à l'électroencéphalogramme plat...

Suggestion : il ne leur est pas interdit de se réorienter sur les EnR et d'y trouver une nouvelle rentabilité...

C'est peut-être tout simplement le signal d'un mouvement de restructuration.
Lorsque le prix du carburant augmente ou que le traffic se restreint, les compagnies aériennes souffrent financièrement,.ce n'est pas nécessairement la fin de l'aviation.
Quand l'électricité EnR devient moins chère à produire que le nuke qui en même temps devient plus onéreux, la restructuration risque de ne pas suffire
Ajoute les questions non résolues, l'opposition des populations, le risque d'attentats, l'émergence des solutions décentralisées, le potentiel de EnR et sa disponibilité géographique ... l'affaire est entendue.

Le nuke et ses bouilloires à vapeur disparaitra comme les diligences ont disparues avec l'arrivée des automobiles, des autocars et du train

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

par ABC » 25 févr. 2017, 21:28

Remundo a écrit :pratiquement toutes les grandes firmes exploitant du nucléaire se brûlent les doigts financièrement.

Perso ça me convient, j'ai même envie de dire plus tôt elles seront mortes et mieux ce sera. Marre de perfuser à coups de milliards d'argent public des demi-cadavres à l'électroencéphalogramme plat...

Suggestion : il ne leur est pas interdit de se réorienter sur les EnR et d'y trouver une nouvelle rentabilité...

C'est peut-être tout simplement le signal d'un mouvement de restructuration.
Lorsque le prix du carburant augmente ou que le traffic se restreint, les compagnies aériennes souffrent financièrement,.ce n'est pas nécessairement la fin de l'aviation.

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

par energy_isere » 24 févr. 2017, 18:14

Sur Wikipédia.

La sortie du nucléaire :

Image

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lec ... _Allemagne

dans la légende stillgelegt c'est arrêté

Il resterait donc aux allemands à fermer 3 centrales à un réacteur, et 4 centrales à 2 réacteurs.

Fin finale en 2022.

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

par mobar » 22 févr. 2017, 16:28

Remundo a écrit :pratiquement toutes les grandes firmes exploitant du nucléaire se brûlent les doigts financièrement.

Perso ça me convient, j'ai même envie de dire plus tôt elles seront mortes et mieux ce sera. Marre de perfuser à coups de milliards d'argent public des demi-cadavres à l'électroencéphalogramme plat...

Suggestion : il ne leur est pas interdit de se réorienter sur les EnR et d'y trouver une nouvelle rentabilité...
C'est leur amour-propre (si l'on peut dire) qui leur interdit de rallier des activités qu'ils ont raillé depuis 50 ans
Espérons que pour une fois les financiers cupides fassent une bonne œuvre en les ramenant à la raison!
S'ils ne le font pas, ils couleront avec eux, bon débarras!

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

par Remundo » 22 févr. 2017, 15:40

pratiquement toutes les grandes firmes exploitant du nucléaire se brûlent les doigts financièrement.

Perso ça me convient, j'ai même envie de dire plus tôt elles seront mortes et mieux ce sera. Marre de perfuser à coups de milliards d'argent public des demi-cadavres à l'électroencéphalogramme plat...

Suggestion : il ne leur est pas interdit de se réorienter sur les EnR et d'y trouver une nouvelle rentabilité...

Re: RWE essuie des pertes liés au fond de traitement des déc

par mobar » 22 févr. 2017, 14:05

dysgraphik a écrit :La société RWE annonce des pertes records, dont une grosse partie est imputée au fond mis en place en Allemagne pour le stockage des déchets radioactifs.
TEPCO n'a pas ce genre de problème :-D
Je suis sur, qu'ils seraient prêts à faire l'échange avec les Teutons de RWE :shock:

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/art ... 55770.html

RWE essuie des pertes liés au fond de traitement des déchets

par dysgraphik » 22 févr. 2017, 10:15

La société RWE annonce des pertes records, dont une grosse partie est imputée au fond mis en place en Allemagne pour le stockage des déchets radioactifs.
Changed expectations regarding the future development of wholesale electricity prices force RWE to recognise impairments of €4.3 billion, which reduce the company's non-operating result. About €3.7 billion of this sum is largely attributable to the German power plant portfolio with further impairments of assets in the United Kingdom, the Netherlands and Turkey.
An additional extraordinary burden on earnings results from the German law on the reorganisation of the responsibility for nuclear waste disposal in Germany that was passed at the end of 2016. According to the new legislation, companies must pay their provisions for interim and final radioactive waste storage plus a 35 percent risk premium into a state fund.
RWE will pay the total of about €6.8 billion for which the company is responsible as soon as 1 July 2017, in order to indemnify itself from largely politically induced disposal risks and avoid a high, disadvantageous interest burden. The risk premium of about €1.8 billion included in the payment will be considered in the 2016 consolidated financial statements through an increase in nuclear energy provisions. The increased provisions and impairment losses as well as -€0.8 billion in additional effects from the fair valuation of derivatives lead to a net income of -€5.7 billion for 2016.
source : https://www.rwe.com/web/cms/en/113648/r ... id=4015400

Haut