Les "routes photovoltaïques"

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Les "routes photovoltaïques"

Re: Les "routes photovoltaïques"

par tita » 10 oct. 2019, 11:09

Tiens, une actu que j'avais loupée:
https://www.20minutes.fr/planete/260566 ... e-eclairer

Vu que recouvrir des routes avec des panneaux solaires n'avait pas fonctionné, ben ils voient plus petit... Avec des vélos et des piétons, ça devrait tenir non?
Qu’on ne se trompe pas pour autant : cette piste cycliste solaire, qui a nécessité un investissement de 118.000 euros, coûte plus cher qu’elle ne rapporte au département. « L’enjeu n’est pas là, glisse Stéphane Troussel. Dans un territoire très urbanisé comme le nôtre, il y a des solutions plus simples pour éclairer un pont. Mais c’était le terrain idéal pour une telle démonstration et l’occasion de montrer notre attachement au développement des énergies renouvelables. »
Oui, alors à 2'000€/m^2, c'est plutôt cher. Voir même un gouffre si ça ne tient pas plus de quelques années...

Image

Re: Les "routes photovoltaïques"

par Silenius » 31 août 2019, 23:29

Re: Les "routes photovoltaïques"

par Remundo » 27 juil. 2019, 14:30

oui les panneaux solaires dans les parkings, avec des voitures dessus !

ou alors souterrains même, éclairés par des néons... :mrgreen:

Re: Les "routes photovoltaïques"

par tita » 27 juil. 2019, 12:59

Ségolène a tweeté, en argumentant qu'il faut bien passer par des prototypes pour innover. Elle ajoute malheureusement que ce projet peut s'adapter à des parkings... Les réponses à son tweet sont cinglantes!
https://twitter.com/RoyalSegolene/statu ... -57056.php

On se rappelle de sa déclaration début 2016 de poser 1'000 km de route solaire en 2020...

L'article du Monde a généré une série d'autres articles très critiques dans divers médias. Et il y a de quoi... On a tous les travers du Greenwashing. Une entreprise qui propose un produit vert qui non seulement n'était pas adapté mais en plus était mal conçu. Les politiciens qui utilisent l'impact médiatique pour se donner une image verte. Les communes et autres autorités locales qui achètent le produit pour montrer qu'ils sont verts. Et au final rien... Le battage médiatique est passé, et on se dirige au mieux vers un produit de niche ou son abandon complet.

La déclaration du chef de projet de Wattway dans un article de BFMTV
"Nous privilégions désormais de petits modules de 3, 6 ou 9 m2 destinés à fournir assez d’électricité pour une caméra de vidéosurveillance, l’éclairage d’un abribus ou une borne de recharge pour vélo électrique, explique au Monde le patron de Wattway, Etienne Gaudin. Le prix du kWh reste cinq à six fois plus cher que le panneau photovoltaïque classique, mais les panneaux collés au sol règlent, par exemple, les problèmes de vol."
Bref, pas d'économie d'échelle avec l'installation de millions de m^2 de route solaire. Ils proposent de payer 5-6 fois plus cher des panneaux solaires avec l'avantage qu'on ne peut pas les voler. On peut se demander qui est le voleur dans ce cas...

Re: Les "routes photovoltaïques"

par energy_isere » 24 juil. 2019, 22:50

Route solaire dans l'Orne, un "échec" en terme de production d'électricité (conseil départemental)

AFP parue le 24 juill. 2019

Le conseil départemental de l'Orne, où a été implantée en 2016 une "route solaire" longue d'un kilomètre sur une départementale, a estimé mercredi à l'AFP qu'il s'agissait d'un "échec" en terme de production d'énergie.

"Au fil du temps, on s'est rendu compte que sur un plan économique, financier, en terme de production d'électricité, c'était un échec", a déclaré Alain Pelleray, directeur de cabinet du président du conseil départemental.

Selon lui, de décembre 2016 à mars 2019, il y a eu une production de 229 MWh, alors que la production prévisionnelle tablait sur 642 MWh. "Concrètement, on comptait récupérer, de 2017 à début 2019, 22.000 euros et on en a récupéré 8.000 pour la vente d'électricité à EDF", a-t-il ajouté.

En décembre 2016, Ségolène Royal, alors ministre de l'Environnement, avait inauguré devant de nombreuses caméras la première route solaire au monde à Tourouvre, village de 1.500 habitants dans le Perche, financée par l'État (5 millions d'euros hors taxe). Mme Royal avait également annoncé un déploiement national de cette technologie.

Mais, les panneaux solaires collés, sur lesquels les voitures roulent, "faisaient du bruit" et ont été sujets à une "usure rapide", ce qui a entraîné une limitation de la vitesse à 70 km/h sur la chaussée, a expliqué M. Pelleray.

Ainsi, la route "va être déconstruite" d'ici la fin de l'année et la société Colas (filiale du groupe Bouygues) va remettre "des panneaux de nouvelle génération qui, parait-il, doivent fonctionner dans de meilleures conditions", cette fois-ci sur une portion réduite, longue de 400 m.

"On n'a aucun regret, le département n'a engagé aucune dépense et nous sommes dans de la recherche appliquée. Et, en terme de notoriété, c'est bingo, on a des Coréens, des Chinois qui viennent, touristes et industriels", a plaidé M. Pelleray.

Suite à un article du Monde daté du 23 juillet qui qualifie la route de "fiasco", Ségolène Royal s'est défendue sur twitter. "Encouragez les entreprises qui innovent avec courage au lieu de les dénigrer. Comme pour toutes les inventions, il faut un prototype qui est fait pour tester et pour trouver des améliorations. D'autant que des parkings solaires fonctionnent bien. Parlez de toutes les réussites", a écrit Mme Royal.

Interrogé par l'AFP, Etienne Gaudin, responsable chez Colas de ce projet baptisé Wattway, a reconnu que "la première version de 2016 n'a pas eu une durée de vie satisfaisante pour résister à un trafic correspondant à celui d'une départementale".

"On a fait évoluer la technologie et on pense qu'on a réglé ces soucis: c'est pour cela qu'on souhaite reprendre le site avec les dernières versions car on pense qu'on a fait de vrais progrès", a-t-il ajouté.

Le Conseil départemental a par ailleurs voté à l'unanimité une participation de 100.000 euros pour l'installation à Tourouvre d'une sorte de site d'exposition en extérieur consacré à l'énergie solaire (passage piéton éclairé, abribus autonome...).
https://www.connaissancedesenergies.org ... l-190724-0

Re: Les "routes photovoltaïques"

par Remundo » 24 juil. 2019, 00:10

en 2017, la vente d'électricité représentait à peine 5000 €...

et ça a coûté 5 millions !! 1000 ans de retour sur investissement, =D> #-o :shock:

et encore... la route va continuer de se dégrader, voire de dysfonctionner totalement...

Re: Les "routes photovoltaïques"

par kercoz » 24 juil. 2019, 00:02

plouf :
https://www.lexpress.fr/actualite/socie ... 91170.html

"""Gros flop
La route solaire de Normandie inaugurée par Ségolène Royal est un échec ""

Re: Les "routes photovoltaïques"

par mobar » 23 juil. 2019, 16:08

Je suis bien d'accord que ça ne sert à rien de mettre sur le marché une offre qui n'aurait pas de demande correspondante
Mais personne ne fait ça normalement, sauf ces imbéciles de saoudiens qui se croyaient capables d'asphyxier les pétroliers de Uncle Sam, en ouvrant les robinets de leur brut, les cons!

La logique de marché veut que la pénurie soit entretenue jusqu'au moment ou elle devient réelle et ou sortent sur le marché les technos qui étaient étouffées jusque là pour permettre un retour maximal des investissements réalisés sur les anciennes technos

Tant que ce qui pilote l'économie, la politique et les sociétés privées sera le profit maximal de quelques uns et l'asservissement des autres, aucune chance d'avoir d'autres règles, mécanismes de fonctionnement

Ce n'a même pas besoin d'être une loi écrite lorsque cela découle de la nature même du système

Pour la route solaire, pas besoin de l'étouffer depuis le début elle n'avait pas de poumon :lol:

Re: Les "routes photovoltaïques"

par tita » 23 juil. 2019, 14:54

mobar a écrit :
23 juil. 2019, 11:08
C'est comme le shale gas et le tight oïl faut bien trouver des projets qui permettent de consommer les milliards de quantitative easing déversés dans la finance
Oui...

Mais même si la "finance" doit investir les milliards produits par les QE, elle garde certaines logiques de rendement. Mettre plusieurs dizaines de milliards d'euros dans un parc solaire en France risquerait de déséquilibrer le marché de l'électricité, réduisant le prix du kWh et donc la rentabilité économique du projet. En Chine ou en Inde, ces gros parcs solaire s'inscrivent dans un environnement de forte croissance économique, donc d'une consommation en hausse. Les prix de l'électricité ont tendance à monter, ce qui rend ces investissements attractifs. C'est aussi grâce à ces gros investissements que le prix du solaire PV a autant diminué, de part la production de masse associée à ces besoins (pas les nôtres).

Le coût du solaire PV a certes fortement diminué, mais reste encore largement subventionné pour être rentable par l'investisseur en Europe dans un marché à faible croissance. Du coup, investir à très grande échelle est illusoire... Là où c'est rentable, c'est pour les consommateurs finaux. Il y a pas loin d'1 milliards d'€ investis par an dans du solaire PV en France. Et c'est un peu plus malin qu'un supermarché couvre son toit de panneaux solaires pour faire fonctionner ses frigos et sa clim en été que de faire des gros projets qui ne répondent à aucun besoin (on consomme déjà trop).

C'EST PAS SI SIMPLE. On peut espérer que de nouvelles technologies de PV réduisent les coûts de production des panneaux pour changer de paradigme dans notre façon de produire l'électricité, mais on en n'est pas encore là. Si ça se produit, peut-être même que ça peut trouver sa place sur les routes...

Re: Les "routes photovoltaïques"

par mobar » 23 juil. 2019, 12:42

La route solaire est aussi rentable énergétiquement, elle permet de valoriser une énergie abondante et gratuite qui est perdue, même en prenant en compté l'énergie supplémentaire pour produire les pavés PV,
Par contre économiquement, c'est beaucoup moins bon!

La rentabilité du pétrole de schiste, elle est assurée par le marché et l'argent dette, si tu envisages de rembourser la dette un jour, la pyramide s'effondre, mais personne ne l'envisage plus aujourd'hui parmi les gens sérieux, hein? :wtf:

Re: Les "routes photovoltaïques"

par Jeuf » 23 juil. 2019, 12:06

mobar a écrit :
23 juil. 2019, 11:08
C'est comme le shale gas et le tight oïl faut bien trouver des projets qui permettent de consommer les milliards de quantitative easing déversés dans la finance
C'est pas comparable. Les pétroles sales sont encore rentables énergétiquement. Le développement est allé bien plus loin qu'une expérience ratée en 3 ans.

Re: Les "routes photovoltaïques"

par Remundo » 23 juil. 2019, 11:43

mobar a écrit :
23 juil. 2019, 10:36
Le plus simple pour démarrer serait d'équiper les talus des autoroutes orientés au sud et d'utiliser les surfaces destinées à la récupération des eaux de ruissellement

Pas de grosses infrastructures, foncier déjà acquis, surveillé et protégé des intrusion d'animaux, facilité de nettoyage, maintenance sans perturbation du réseau routier ...
je plussoie :geek:

Re: Les "routes photovoltaïques"

par mobar » 23 juil. 2019, 11:08

C'est comme le shale gas et le tight oïl faut bien trouver des projets qui permettent de consommer les milliards de quantitative easing déversés dans la finance

Pourquoi faire simple, efficace et bon marché quand on peut faire compliqué, inopérant et dispendieux?

Là, au moins on est sûr que ça va faire parler, buzzer et occuper du temps de cerveaux

Re: Les "routes photovoltaïques"

par tita » 23 juil. 2019, 10:54

Tiens, cette fois c'est un média d'envergure qui aborde le sujet avec des mots crus... C'est pas anodin de parler de fiasco. Mais plus de 3 ans se sont écoulés depuis la construction de cette route. Déjà trois personnes ont succédé à Segolène au poste de ministre de l'écologie... D'ailleurs on peut se demander si la récente nomination d'Elisabeth Borne à ce poste a un lien avec cette info. En gros, que l'Etat cherche à mettre ce projet au placard au plus vite.

L'info est reprise par France Inter avec cette petite pique:
Conclusion du vice-président du Réseau pour la transition énergétique : "le projet fonctionnerait bien si des voitures ne roulaient pas dessus"...
https://www.franceinter.fr/emissions/le ... illet-2019#
Alors qu'ils auraient pu faire une très bonne route et une super centrale solaire en couvrant la route d'une structure porteuse pour les panneaux solaires!
On a déjà évoqué ça en long et en large... Dès le début, les critiques pointaient le fait qu'on ne manque pas d'espace pour installer des panneaux photovoltaïques. Mais ce sont des technologies connues et maîtrisées. Elles requièrent un financement pour un déploiement à grande échelle.

Faut bien comprendre que la logique du projet Wattway est de proposer une innovation spécifique permettant d'ajouter une plus-value dans un marché qui est dominé par la Chine. En point de mire, le rêve de vendre cette technologie à travers le monde. L'innovation paraissait déjà absurde, moins performante que d'autres installations. La cerise sur le gâteau, c'est de constater qu'ils ne sont même pas parvenus à respecter leur cahier des charges. 2'800 m^2 de panneaux solaires détruits en 3 ans. On est probablement dans un TRE négatif, un non-sens écologique.

Re: Les "routes photovoltaïques"

par mobar » 23 juil. 2019, 10:36

Le plus simple pour démarrer serait d'équiper les talus des autoroutes orientés au sud et d'utiliser les surfaces destinées à la récupération des eaux de ruissellement

Pas de grosses infrastructures, foncier déjà acquis, surveillé et protégé des intrusion d'animaux, facilité de nettoyage, maintenance sans perturbation du réseau routier ...

Haut