Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

Re: Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

par energy_isere » 23 mai 2020, 01:27

Suite de 2 posts au dessus.
L’Inde reprend ses achats d’huile de palme auprès de la Malaisie

Publié le : 21/05/2020 RFI Claire Fages

Geste d’apaisement de la part du premier importateur mondial d’huile de palme vis-à-vis du deuxième fournisseur de la planète. L’Inde reprend ses achats auprès de la Malaisie, après une période de tensions entre les deux pays.

Depuis quatre mois l’Inde boudait l’huile de palme en provenance de Malaisie. Son Premier ministre Mohamad Mahathir avait osé critiquer la politique indienne au Cachemire et la loi sur la citoyenneté considérée comme discriminatoire vis-à-vis des musulmans indiens.

Une commande de 200 000 tonnes d’huile de palme à la Malaisie

Depuis, la coalition au pouvoir à Putrajaya s’est effondrée et les relations se sont améliorées entre le nouveau pouvoir malaisien et New Delhi. La Malaisie a fait un premier geste en achetant 100 000 tonnes de riz indien la semaine dernière. Le ministre malaisien des plantations industrielles devait se rendre en Inde pour régler le contentieux sur l’huile de palme, il en a été empêché par le confinement indien. Mais les importations indiennes reprennent enfin. Selon Reuters, 200 000 tonnes d’huile de palme malaisienne seront livrées entre juin et juillet.

Rebond au-dessus de 500 dollars la tonne

Un soutien bienvenu pour les cours de l’huile de palme. Ils repassent au-dessus des 500 dollars la tonne, après avoir perdu un tiers de leur valeur depuis le début de l’année à la bourse de Kuala Lumpur, qui fait référence. Ils étaient au plus bas depuis 10 mois, entraînés par la chute des prix du pétrole, puisque l’huile de palme est aussi un biocarburant, et par la chute de l’huile de soja. La situation était critique au moment où la production est la plus abondante dans les plantations de Malaisie et alors que la demande en oléagineux s’est effondrée sous le coup de l’épidémie de Covid-19, qui a perturbé les flux logistiques.

L’Inde reconstitue ses stocks à peu de frais

La reprise des importations est donc une aubaine pour la Malaisie, mais aussi pour l’Inde : ses stocks d’huile de palme étaient au plus bas. Elle va pouvoir les reconstituer à un prix très intéressant, puisque l’huile de palme malaisienne est moins chère en ce moment que sa concurrente indonésienne, les autorités de Djakarta ayant imposé une taxe à l’export, pour augmenter l’incorporation de l’huile de palme indonésienne dans les véhicules de l’archipel.
http://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200521- ... a-malaisie

Re: Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

par energy_isere » 15 avr. 2020, 23:47

Malaisie: le coronavirus perturbe la production d’huile de palme dans les plantations

Publié le : 14/04/2020

Le coronavirus est arrivé en Malaisie, après des mois déjà difficiles pour les producteurs d'huile de palme. Le pays, deuxième producteur mondial, sait que cette matière première est cruciale pour son économie mais aussi pour sa politique, les producteurs d'huile de palme étant un véritable enjeu électoral. Les producteurs ont donc été autorisés à continuer leur travail, jusqu'à ce que le coronavirus arrive dans certaines plantations de Bornéo.

L’huile de palme, c’est la ressource reine de la Malaisie, celle qu’elle défend bec et ongle sur la scène internationale, après notamment les mesures prises par l’Union européenne pour l’enlever de la liste des biocarburants à énergie renouvelables. C’est aussi une des matières premières au rendement le plus rentable, qui a permis à bon nombre de Malaisiens de s’extraire de la pauvreté.

C’est donc sans trop de surprise que l’huile de palme n’a pas fait partie de la liste des secteurs d’activité devant se mettre à l’arrêt lorsque le confinement est entré en vigueur le 18 Mars dernier. Seul impératif : une réduction du personnel à 50%. Une adaptation qui n’affecte pas beaucoup les géants du business mais plus difficile pour les 650 000 petits producteurs.

Les plantations d’huile de palme, qui recouvrent 15% du territoire malaisien ont donc continué à produire coûte que coûte, après ces derniers mois compliqués : l’année dernière l’Inde a tenté d’instaurer un boycott de l’huile de palme de Malaisie ; l’Inde n’avait pas apprécié les sorties de son Premier ministre sur le sort des musulmans indiens. Une sécheresse a également affecté les producteurs fin 2019.

Et paradoxalement alors que le pays était entièrement confiné, le mois de mars a vu une hausse de sa production d’huile de palme, une première depuis cinq mois. Mais les producteurs ne se sont pas réjoui pour autant : avec la fermeture des restaurants et des cantines dans tous les pays confinés, la demande de l’agro-alimentaire s’est vite essoufflée. L’effondrement du prix du pétrole brut a aussi eu une répercussion sur l’huile de palme vendue comme biodiesel. Le marché domestique reste donc favorisé en attendant la fin de la pandémie mondiale.

Mais alors que la demande globale commençait à s’affaisser, l’Etat de Sabah, sur l’île de Bornéo a annoncé une autre mauvaise nouvelle aux producteurs d’huile de palme. Certains travailleurs s’étant rendu au rassemblement de la mosquée Sri Petaling près de Kuala Lumpur, connue désormais comme un des plus grands foyers de contaminations du pays, le coronavirus est arrivé jusqu’aux plantations de Bornéo.

Six districts ont alors été sommés de fermer leurs productions. Rapidement les exploitants ont demandé aux gouvernements s’ils pouvaient continuer les opérations essentielles de récoltes, broyages et évacuations des cultures. Le 10 avril, le gouvernement de Sabah a assuré que les exploitations qui ne comptaient pas de cas de coronavirus pourraient reprendre.
http://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200414- ... lantations

Re: Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

par energy_isere » 08 janv. 2020, 20:20

L'huile de palme de Malaisie indésirable en Inde

Par Claire Fages RFI le 8 janvier 2020

L'Inde n'apprécie pas les commentaires du gouvernement malaisien sur sa politique au Cachemire ou sur la citoyenneté. L'huile de palme de Malaisie est désormais visée par des mesures de rétorsion de New Delhi.

Ce n'est pas encore une interdiction formelle d'importer de l'huile de palme de Malaisie, mais l'industrie indienne du raffinage des oléagineux reconnaît avoir eu des consignes orales de boycott, de la part des autorités de New Delhi, en début de semaine.

Tensions diplomatiques

Le gouvernement indien a très peu goûté les critiques du Premier ministre malaisien au sujet de la nouvelle loi indienne sur la citoyenneté, qui exclut les sans-papiers musulmans des régularisations accordées par l'administration indienne. « Des gens meurent à cause de cette loi », a ainsi déclaré Mohamad Mahathir le 20 décembre. « Quelle est la nécessité de faire cela alors que pendant 70 ans, tous ces citoyens ont vécu ensemble sans problème », estime-t-il. En septembre dernier, le chef de l'exécutif malaisien avait déjà dénoncé la politique indienne au Cachemire, région « envahie et occupée » par l'Inde, avait estimé Mohamad Mahathir, qui avait appelé à des négociations avec le Pakistan. Ce qui avait déjà mis les négociants indiens de produits malaisiens sur leurs gardes.

Un quart des exportations malaisiennes

Un boycott indien de l'huile de palme malaisienne aurait de lourdes conséquences économiques. L'Inde est le premier importateur au monde d'huiles végétales, dont 9 millions de tonnes d'huile de palme et 4,5 millions de tonnes en provenance de Malaisie. L'Inde représente un quart des exportations malaisiennes d'huile de palme, il sera compliqué de trouver des débouchés de remplacement, d'autant que l'Europe se ferme peu à peu à cette huile. Bien sûr le grand concurrent, l'Indonésie, devrait en profiter pour prendre une plus grande part du marché indien. Mais pour tous les fournisseurs, le boycott de New Delhi devrait tasser les cours mondiaux de l'huile de palme. Ils sont en effet fixés en Malaisie, sur le marché de référence de Kuala Lumpur.

La courbe ascendante de 2019 pique du nez

La courbe des prix a déjà piqué du nez en ce mois de janvier, alors qu'elle n'avait cessé de grimper (+ 44 %) en 2019, année de faible production des palmiers à huile asiatiques et de plus forte consommation en Asie, notamment en Inde, confrontée à une mauvaise récolte de soja. Reste à savoir maintenant quelle ampleur prendra le boycott visant l'huile malaisienne. La pénurie d'oléagineux qui a poussé l'Inde à baisser ses taxes sur les importations d'huile de palme pourrait remettre un peu de cette huile dans les rouages entre Kuala Lumpur et New Delhi.
http://www.rfi.fr/emission/20200108-hui ... rable-inde

Re: Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

par energy_isere » 16 déc. 2019, 21:35

Huile de palme: l'Indonésie porte plainte contre l'UE devant l'OMC

AFP, publié le lundi 16 décembre 2019 à 11h33

L'Indonésie a porté plainte devant l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) contre l'Union européenne dénonçant une politique qu'elle estime "discriminatoire" contre l'huile de palme, a annoncé le ministère indonésien du Commerce.

Cette plainte pourrait déboucher sur une bataille commerciale avec l'Indonésie, le premier producteur mondial d'huile de palme, et l'Union européenne inquiète de l'impact pour l'environnement de cette culture.

"L'Indonésie a officiellement envoyé une requête à l'Union européenne pour consultation le 9 décembre 2019 qui est la première étape d'une plainte", a expliqué Agus Suparmanto, le ministre du Commerce indonésien dans un communiqué dimanche.

Les Européens considèrent l'huile de palme comme un biocarburant non durable à cause de son effet sur la déforestation. En conséquence, dans le cadre de la directive "Red II", l'UE a décidé que le biocarburant à base d'huile de palme ne pourra pas être pris en compte pour atteindre les objectifs que s'est fixée l'Europe en terme d'utilisation des énergies renouvelables en 2030, ce qui devrait aboutir à restreindre son usage.

Le pays voisin, la Malaisie, deuxième producteur mondial d'huile de palme, a aussi brandi la menace d'une plainte devant l'OMC mais se donne encore un peu de temps.

Teresa Kok, la ministre malaisienne en charge du secteur de l'huile de palme a indiqué à l'AFP lundi qu'elle se rendrait en Europe en mars et qu'une procédure ne serait pas enclenchée avant cette étape.

"Je veux donner une chance à mon déplacement (de débloquer la situation NDLR) et voir si on peut éviter de porter plainte devant l'OMC", a-t-elle précisé.

L'huile de palme est l'huile végétale la plus utilisée au monde et un ingrédient clé d'un grand nombre de produits, de la nourriture aux cosmétiques.

Mais l'huile de palme est montrée du doigt par les défenseurs de l'environnement pour la déforestation qu'elle entraîne en Asie du Sud-Est, et est vue comme l'une des plus grandes menaces pour la biodiversité tropicale.

L'Indonésie a déjà essayé plusieurs autres voies de négociations bilatérales sans parvenir à un accord, a indiqué Iman Pambagyo, directeur général des négociations commerciales internationales.

"Nous avons besoin de réaffirmer la position de l'Indonésie vis-à-vis de la politique européenne", a-t-il indiqué pour justifier la plainte devant l'OMC.
https://actu.orange.fr/societe/environn ... m7EuJ.html

Re: Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

par mobar » 28 nov. 2019, 22:31

Rassure moi, les 1 millions de morts sur les routes, ils sont pas morts à cause du CO² :mrgreen:
Pas beaucoup de chance que ça diminue avec des voitures électriques atomiques :lol: :lol:

Re: Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

par energy_isere » 28 nov. 2019, 22:09

mobar a écrit :
28 nov. 2019, 22:04
Si l'H2 solaire ne se fait pas et que la gazéification de biomasse non plus, c'est que les dispo en fossiles sont bien plus compétitives et abondantes et que les conneries qui se racontent sur le CO² anthropique et la température, personne n'y croit, du moins personne qui compte de part le monde
Ah, et si 1 millions de personnes perdent la vie sur les routes chaque année dans le monde ça doit être aussi que ''personne n'y croit, du moins personne qui compte de part le monde''

Re: Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

par mobar » 28 nov. 2019, 22:04

Si l'H2 solaire ne se fait pas et que la gazéification de biomasse non plus, c'est que les dispo en fossiles sont bien plus compétitives et abondantes et que les conneries qui se racontent sur le CO² anthropique et la température, personne n'y croit, du moins personne qui compte de part le monde ;)

Re: Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

par Remundo » 26 nov. 2019, 18:59

ça peut se faire, mais les rendements énergétiques sont médiocres, et donc le coût en face des énergies fossiles ne permet pas un développement économique attrayant.

Je pense que des carburants issus de gazéification de matières organiques seront rentables avant le fameux H2.

Re: Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

par energy_isere » 26 nov. 2019, 18:51

mobar a écrit :
26 nov. 2019, 11:34

Un carburant qui ne demande pas de sol agricole, c'est facile à trouver, produire et construire ... et on a toutes les technologies pour ça
De l'hydrogène produit à partir d'eau de mer et d'énergie solaire par une centrale photovoltaïque et un électrolyseur implanté dans un désert en bord de mer
C'est tellement simple que Mobar ne va surtout se prendre le chou a essayer lui même.

Comme d'hab, YAKA faire faire par les autres et regarder. :roll:

Re: Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

par mobar » 26 nov. 2019, 11:34

GillesH38 a écrit :
16 nov. 2019, 09:20
kercoz a écrit :
15 nov. 2019, 20:41
GillesH38 a écrit :
15 nov. 2019, 17:33
C’est quand même simple il suffirait de n’autoriser que les agrocarburants qui n’ont pas besoin de sols agricoles, et tous les problèmes seraient résolus, je sais pas pourquoi on se prend la tête comme ça !
L' huile de palme utilise des sols forestiers et non des sols agricoles.
je voulais dire des agrocarburants qui ne demandent pas de sols tout court ... on s'embêterait moins quand meme !
Un carburant qui ne demande pas de sol agricole, c'est facile à trouver, produire et construire ... et on a toutes les technologies pour ça
De l'hydrogène produit à partir d'eau de mer et d'énergie solaire par une centrale photovoltaïque et un électrolyseur implanté dans un désert en bord de mer

Re: Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

par kercoz » 25 nov. 2019, 07:48

energy_isere a écrit :
24 nov. 2019, 23:34
kercoz a écrit :
24 nov. 2019, 22:55
J'ai craqué apres 5 mn ! , une vraie ordure ce type.
Tu parles de quelle vidéo ?
De l' interview sur LCI ou je passais en zappant pour chercher un match de rugby....au bout de qqs mn, j' ai tiré la chasse . Ce type joue le négationnisme sur la pénurie d' abondance, alors qu' il est impossible qu'il ne soit pas lucide sur les prévisions de production.

Re: Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

par energy_isere » 24 nov. 2019, 23:34

kercoz a écrit :
24 nov. 2019, 22:55
J'ai craqué apres 5 mn ! , une vraie ordure ce type.
Tu parles de quelle vidéo ?

Re: Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

par kercoz » 24 nov. 2019, 22:55

J'ai craqué apres 5 mn ! , une vraie ordure ce type.

Re: Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

par energy_isere » 24 nov. 2019, 18:53

La Mède : le PDG de Total confirme que le carburant à base d’huile de palme sera exporté en Allemagne et Belgique

24 nov 2019

Invité de François Lenglet sur LCI, le PDG de Total Patrick Pouyanné vient de confirmer que le biocarburant à base d’huile de palme produit à La Mede sera exporté vers l’Allemagne et la Belgique compte tenu de la fin de l’exonération fiscale sur ce type de produit à compter du 1er janvier : "Du point de vue climatique, on ne gagnera pas au change, il y aura davantage de camions sur les routes", a précisé Patrick Pouyanné.

Le patron du pétrolier français a aussi annoncé que du biocarburant sans huile de palme serait également produit et vendu, lui, en France même si "cela coûtera plus cher." Le PDG de Total ne souhaite pas visiblement revenir sur la décision prise il y a 10 jours par les députés français et entend trouver "un équilibre économique" pour que cette usine vive.
https://www.laprovence.com/actu/endirec ... gique.html

Re: Huile de palme (et biodiesel tiré d'huile de palme)

par mobar » 17 nov. 2019, 20:50

"Petit actionnaire, petit con ; gros actionnaire, gros con" dixit le traider

Haut