Yves Cochet.

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Yves Cochet.

Re: Yves Cochet.

par kercoz » il y a 37 minutes

Pour la ruralité, l' eau sort des chateaux d'eau. Sa pression est déterminée par la hauteur du chateau d'eau. Pour faire monter l' eau, si l' on se contente de qqs m3/h, 2 à 3kw suffisent. De plus ce travail de pompage peut tres bien etre effectué par éolienne.

L'eau sous pression au robinet, en situation rurale sera un des derniers ( peut être le plus important) des progres technologiques, a subsister. Il sera préservé en priorité, du fait de l' existence du réseau ( assez facile a entretenir), et de l' éloignement des habitations des points d'eau.
Un autre avantage signalé par le wiki: la cuve du chateau sert de bassin de filtrage par décantation naturelle.
pas mal de modèle de décroissance ou d'effondrement économique prévoient une réduction de la distribution élec. ( par ex à 10A). Même 8 ou 6 A seraient suffisants pour l' éclairage, la pompe chauffage et le congélo....le chauffage élec faudra oublier.

Re: Yves Cochet.

par mobar » Aujourd’hui, 17:03

L'eau qui arrive à tes robinets, elle sort des usines du SIAAP

En cas de restrictions d'énergie en IDF voire d'effondrement du réseau, c'est moins voire plus d'eau potable, d'assainissement pour Paris et sa proche banlieue

Mais qui croit à la possibilité d'un effondrement du réseau électrique ?
On a l'électricité la moins chère et la plus sure du monde :-"

Je ne vois pas beaucoup de franciliens prêts à boire l'eau de la Seine, de la Marne ou des puits de la région (qui n'existent presque plus d'ailleurs)

Re: Yves Cochet.

par Pétroleur » Hier, 20:07

Remundo a écrit :
Hier, 09:02
Ce discours nous détourne aussi du vrai paradigme : il n'y a pas de crise de l'eau, de bois, ou de crise énergétique pour les décennies à venir en France :
Rien n'est moins sur. Si des vraies restrictions apparaissaient sur l'énergie en IDF, notamment sur le chauffage, je ne donne pas cher des forêts alentour. Quand à l'eau, je suis d'accord avec toi, habitant la région parisienne avec ses immenses aquifères, ce n'est pas mon inquiétude principale. C'est pourtant la première menace pour l'humanité, et pour une partie de la France notamment au sud. On a pu vivre longtemps sans pétrole, jamais sans eau. :-(

Re: Yves Cochet.

par Remundo » Hier, 09:02

oué, ce que nous pond Cochet dernièrement est un savant mélange de logique, de délire, de névrose et de provocation joueuse. Tout n'est pas à jeter dans son discours, mais il est trop extrême pour être pris au sérieux.

Ce discours nous détourne aussi du vrai paradigme : il n'y a pas de crise de l'eau, de bois, ou de crise énergétique pour les décennies à venir en France : il peut y avoir des crises agricoles, des tas de problèmes démographiques, des guerres... et toujours l'usage massif d'énergies sales.

Re: Yves Cochet.

par kercoz » Hier, 08:02

energy_isere a écrit :
20 sept. 2019, 22:51

"J'ai l'impression qu'il adopte la méthode de l'exagération pour réveiller les consciences, quitte à passer pour fou. Il y a un côté un peu sacrificiel dans sa posture", ajoute-t-elle.
Je pense aussi qu'il agit en provocateur, comme ce philosophe au tonneau ou le type de F. Nietzsche qui avec une lanterne en plein jour, cherche Dieu ....

Re: Yves Cochet.

par energy_isere » 20 sept. 2019, 22:51

Yves Cochet, désespérément écolo

AFP•20/09/2019

De la lecture de nombreux rapports "chiants comme la pluie que personne ne lit", l'ancien ministre écologiste Yves Cochet a tiré une certitude: l'effondrement global de notre civilisation est le scénario le plus probable d'ici 2030. Et il s'y prépare.

Quoi de plus déconcertant de voir un ancien ministre de l'Environnement, qui a consacré plus de trente ans à la politique, faire visiter la maison dans laquelle il compte "survivre à l'effondrement global" de notre société, "probable" selon lui en 2025, "certain" vers 2030" ?

Comme dans "Ravage" de René Barjavel, les besoins de base (eau, nourriture) ne seront plus assurés, selon le mathématicien de 73 ans, et la moitié des humains n'y survivra pas. Cette vision apocalyptique médiatisée par Brut dans une vidéo vue trois millions de fois fait aujourd'hui l'objet d'un livre, "Devant l'effondrement", en librairie le 26 septembre.

"Yves Cochet a toujours été un personnage un peu hors du commun, à la pensée radicale chez les Verts, dont il est l'un des fondateurs", confie à l'AFP Noël Mamère.

Veston marron et marinière, l'élégant Breton au regard bleu cyan, réputé séducteur, vit depuis deux ans près de Rennes, aux côtés de sa fille et de ses deux petits-enfants, dans une ancienne ferme choisie "sur des critères de résilience".

"Nous avons plusieurs sources d'eau, du bois pour le chauffage, des panneaux photovoltaïques et de la place pour un jardin en permaculture", résume ce "millénariste laïc" à l'humour légendaire. Sans oublier ses chevaux et hippomobiles, "transport de l'avenir" quand les énergies fossiles et l'électricité auront disparu.

Yves Cochet serait-il déjà mort à ce monde? "Je ne suis ni décliniste ni désespéré mais rationaliste", se défend le scientifique, qui juge tout à fait plausibles les phénomènes de basculement irréversibles, notamment climatiques. Tout juste concède-t-il un "pessimisme actif, possiblement plus efficace pour agir collectivement que l'écologie féliciste des partis traditionnels".

- "Moine écolo" -

"Brillant, généreux, extrêmement soucieux de l'avenir de la planète" selon son entourage, Yves Cochet est décrit par son ex-compagne et comparse politique Dominique Voynet comme "féministe", "pas dans les intrigues politiques" et "fidèle à ses convictions".

"Il a ce côté prêcheur qui vous assène des choses décourageantes et n'incite pas à l'action", confie-t-elle. La mort prématurée de son père ou de sa femme l'auront marqué à vie. Il s'en sortira par la lecture et l'écriture.

"Il a toujours été dans son monde des idées et aurait sans doute fait une grande carrière de mathématicien", assure Mme Voynet.

Déjà en 2005, Yves Cochet prévoyait la fin du pétrole bon marché, mais n'avait pas imaginé l'arrivée des hydrocarbures de schiste.

"Il n'y a pas de crise énergétique mais une crise climatique, Yves Cochet nous éloigne des vrais enjeux", critique le sénateur EELV Ronan Dantec.

"Parfois, il se trompe un peu comme lorsqu'il avait prédit que les JO de Londres n'auraient pas lieu", se souvient David Cormand, secrétaire national des Verts, qui le juge "lucide" mais regrette "son approche individualiste, un peu morbide".

Pour Barbara Pompili, son ex-assistante parlementaire, Yves Cochet a "abandonné le combat politique parce qu'il ne croit plus à sa capacité de faire face aux enjeux".

A ces critiques, Yves Cochet invoque René Dumont, premier candidat écologiste à la présidentielle dont le programme s'intitulait "L'écologie ou la mort".

"Il est courageux d'avoir défriché depuis si longtemps ce thème de l'effondrement", assure la journaliste Agnès Sinaï, qui n'est toutefois "pas d'accord avec le fait de donner des dates précises".

"J'ai l'impression qu'il adopte la méthode de l'exagération pour réveiller les consciences, quitte à passer pour fou. Il y a un côté un peu sacrificiel dans sa posture", ajoute-t-elle.

"Ses prédictions sont provocatrices, mais il a un côté mathématicien joueur et il voit la crise arriver beaucoup plus vite qu'en 2100", témoigne son ami Dominique Bernard, le comparant à un "moine écolo" qui a refusé, par conviction, d'avoir un deuxième enfant.

En attendant l'effondrement, Yves Cochet mange végétal et local, ne prend plus l'avion, et appelle de ses voeux des "listes effondristes" aux municipales de mars prochain.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 5a5d5386c3

Re: Yves Cochet.

par mobar » 20 sept. 2019, 09:29

Il a peut être eu une vision, lui aussi! :lol:
D'un autre coté si 50% de la population disparait d'ici 2050, on sera sur la bonne voie, pour sauver la planète :-"
Faudrait quand même se trouver un endroit tranquille pour attendre que ça se passe ... et espérer que ce seront les plus gloutons qui y passeront en premiier

Re: Yves Cochet.

par Remundo » 20 sept. 2019, 08:15

il ne tient pas compte des naissances, dans sa petite tête, 4 milliards de personnes disparaissent en 30 ans, ça fait plus d'un milliard tous les 10 ans, la 2de GM, c'est de la petite bière...

Non mais franchement, cette fois Cochet devient sénile :roll:

Re: Yves Cochet.

par mobar » 20 sept. 2019, 07:47

Il pronostique la mort de 3,8 milliards de terriens d'ici 30 ans, c'est plus du double que le rythme actuel #-o
Mais avec 85 millions de naissances par an, au rythme actuel, il y aura 2,5 milliards de naissances, on serait donc 6 milliards en 2050

Va falloir sacrément accélérer le rythme pour atteindre les 500 000 survivants au mode de vie non négociable qui pourront continuer à décroitre en 2100 :lol:

Faudra quand même vérifier en 2030, si ce qu'il nous dit est vérifié, lui sera probablement complétement sénile ou liquide, l'en aura plus rien à battre!

Yves Cochet

par Remundo » 19 sept. 2019, 21:02

ah notre Yves Cochet continue de craquer (un ancien pote m'aurfait dit "il a kékra"), écoutez, ça vaut le coup et c'est pondu par l'AFP,

https://twitter.com/afpfr/status/117456 ... lapsologue

au passage, vous pourrez admirer sa jolie fermette autarcique où il pense être en sécurité "avec sa fille" tout en déclarant que 50% de l'humanité va mourir dans les 30 ans qui viennent. :-o

je ne leur souhaite pas de malheur, certes... 8-[

Re: Yves Cochet.

par mobar » 06 août 2019, 13:22

L'approche de Cochet, n'a d'autre intérêt que de susciter de la discussion
Sur le plan pratique, elle se trouve confrontée aux comportements de milliards d'acteurs qui ne la partagent pas
La minorité qui partage ses analyses n'agit pas conformément à ce qui devrait être
Ce ne peut donc être qu'un exercice de style, intéressant certes, mais dont l'impact sur l'avenir sera marginal si impact il y a
Il est peut être sincère, auquel cas sa démarche reste respectable même si elle est erronée

Pour savoir de quoi demain sera fait, il suffit de regarder ce que fait la fraction de l'humanité dont le poids et la motivation sont les plus importants
aujourd'hui l'Occident, demain l'Asie!

Ni l'un, ni l'autre ne visent la décroissance, la sobriété, la préservation de l'éco-système ... ils sont dans la même logique de croissance, de maximisation des profits et d'exploitation effrénée que la technologie, les savoirs et la science ont rendu possible.

Qu'en sera t'il demain ou dans 100 ans, personne n'en sait rien
Une seule solution qui vaut pour tous, c'est de vivre sa vie en fonction de ses convictions sans croire qu'on pourrait changer un futur sur le quel on n'aura jamais qu'une influence insignifiante

Re: Yves Cochet.

par Jeuf » 06 août 2019, 11:43

Yves Cochet dit aussi faire des relations avec le chef de la chasse locale, bien que d'un bord opposé politiquement, et ça fait partie des réseaux locaux à créer, sans rejet du politiquement différent. Peut-être c'est une réponse aux scénarios d'horreur de remundo? après avoir lu oléocène? ;)

d'espérer vendre quelques exemplaires du bouquin
quel intérêt il a à vendre des bouquins? il a bien assez d'argent, il a un revenu inconditionnel en tant que retraité, on peut supposer.
Et de façon cohérente avec tout cela, est-ce qu'il cherche le pouvoir? Quel intérêt?

avec le nouveau pouvoir qui s'est mis en place
Concernant ce qui se dit chez les personnes de pouvoir : Cochet dit avoir tenté de parler de sa vision des choses à Jospin, ensuite il a parlé de Peak Oil à Thierry Breton alors ministre de l'économie... bon, pour le reste, je n'ai pas le détail de ses entremise de ce genre.
On ne le prenait pas au sérieux, dit-il.
Le premier ministre actuel a dit lui faire par de ses préoccupations, dans un interview en aout 2018, montrant le livre de Jared Diamond, c'est un autre discours il semble.

Mais l'effondrement n'est pas là encore et si il a lieu, Cochet aurait une meilleur idée de la façon de gérer les affaires, je pense. Si ça arrive. De la même façon on est allé sortir des vieux ex-dirigeants du placard, en d'autres circonstances historiques difficiles : Clémenceau, Churchill... ou Pétain (même si le concernant l'histoire ne le met pas à l'honneur, il a ce point commun). Il préfererait , et nous préfèrerons, que ce ne soit pas le cas.
Cochet imagine une dégradation brutale en quelques mois des conditions de vie y compris pour notre pays. ça arrive localement sur la planète (comme la Syrie ) mais à ma réflexion (mon point de vue a changé sur le sujet, après eu ce genre de conception dès 2002), la crise écologique peut se résoudre pas forcément comme ça, mais plutôt dans une dégradation qui s'étale sur plusieurs décennies, et qui a bien commencé.

Sur l'effondrement d'un pays en guerre, il ne faut pas exagérer non plus : des structures institutionnelles et matérielles sont intacts, avec les populations qui continuent leur vie (quand on lit comment ils ont été traités et quand on sait entre qui ils étaient coincés et qui les détestaient, on peut s'étonner que plus des quatre cinquièmes des polonais aient survécu à 6 ans de guerre; et il y avait encore beaucoup à détruire en Allemagne en 1945, c'est Hitler qui voulait que tout soit dynamité en perdant la guerre, il n'a pas été obéi), tout cela demande à être étudier de plus près.

Re: Yves Cochet.

par mobar » 05 août 2019, 16:08

Jeuf a écrit :
05 août 2019, 14:10
Une nouvelle fois, des journalistes ont rendu visite à Yves Cochet :
https://www.francetvinfo.fr/meteo/clima ... 57789.html

j'ai bien ri un peu, le propos est écrit plaisamment .
mais ça m'amène une foultitude de questions :

est-ce que le journaliste se moque vraiment?
J'ai une autre hypothèse, il lui fait de la pub gratuite pour écrire un papier qui fera acheter son canard!

A son âge, avec son passé et le nouveau pouvoir qui s'est mis en place, Cochet a bien conscience qu'il est cramé, rôti, complètement barré!
Je ne suis même pas sur qu'il croit à ce que la journaliste lui fait dire, mais c'est la seule façon pour lui de continuer d'exister et d'espérer vendre quelques exemplaires du bouquin qu'ii dit avoir écrit et qui doit sortir bientôt

Quoi de mieux comme promo que d'apparaitre comme le nouveau Nostradamus?

Je gage qu'il trouvera quelques oléocéniens pour cracher au bassinet et lui payer la troisième roue des charrettes hippotractées qui dorment au fond de sa grange :lol:

A suivre ...

Re: Yves Cochet.

par Noelia » 05 août 2019, 15:58

La personne est interessante mais je pense qu'il ne s'interesse pas assez aux energies de substitution et il est trop oleocentré et materialiste. Il y a des energies qui ont permis de construire les pyramides. C'EST pas l'huile de coude qui a realisé cela.
J'etais à cette conference de 2008.Un peu longue.

Re: Yves Cochet.

par Jeuf » 05 août 2019, 14:10

Une nouvelle fois, des journalistes ont rendu visite à Yves Cochet :
https://www.francetvinfo.fr/meteo/clima ... 57789.html

j'ai bien ri un peu, le propos est écrit plaisamment .
mais ça m'amène une foultitude de questions :

est-ce que le journaliste se moque vraiment? Sans prêter le moindre crédit à ces thèses

comme on est pas assez capable (ou plus, on s'est gavé ) de s'imaginer l'avenir sombre, il ne reste plus qu'à en rire? il n'y a rien d'autre à faire?
etc

Haut