Yves Cochet.

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Yves Cochet.

Re: Yves Cochet.

par GillesH38 » 19 déc. 2019, 08:45

je te parle de l'article d'où tu as tiré ce "1% qui capte les 80 %" c'est tout, regarde ce qu'il a compté dedans pour arriver à ce chiffre avant de dire n'importe quoi.

Re: Yves Cochet.

par mobar » 19 déc. 2019, 07:37

Tu mets les salaires dans la richesse (comme les économiste orthodoxes affiliés à l'oligarchie ;) ), c'est là qu'est la connerie
Les salaires, c'est comme l'énergie, comme les matières premières ... c'est une consommation de la production
La richesse c'est ce qui reste après impôts, cotisation sociales ..., la richesse, c'est le résultat net, c'est ce qui reste avant rémunération des actionnaires, primes d'intéressement au résultat des salariés, fonds qui restent dans les caisses de l'entreprise !

La richesse des acteurs, elle s'évalue avec leur patrimoine, leur épargne, leurs investissements ... pas avec leurs salaires!

Re: Yves Cochet.

par GillesH38 » 19 déc. 2019, 07:14

mobar a écrit :
19 déc. 2019, 07:00
Les voleurs de la richesse produite (les 1%) captent 80 % des bénéfices de la production
faut te répéter combien de fois que ce chiffre est faux, que l'annonce du 1% captant 80 % ne s'applique qu'aux 80 % du supplément de quelques % de la croissance de 2018 ?

dans le rapport que j'ai cité ils donnent les vrais chiffres :

https://wir2018.wid.world/files/downloa ... nglish.pdf

Le 1% le plus riche capte 20 % de la richesse aux US, et 12 % en Europe. C'est beaucoup, et ça empire (les deux étaient autour de 10 % en 1980); mais ce n'est pas 80 %

Re: Yves Cochet.

par mobar » 19 déc. 2019, 07:00

Les 1% les plus riches ne produisent rien!

C'est la production qui crée la richesse et la production ça se rémunère, ça s'amorti, ça s'alimente, ça s'entretien ... !

La part de production qui est "réservée" aux producteurs pauvres, leur salaires, suffit tout juste à leur permettre de survivre
La richesse, c'est se qui reste quand tu as déduit de la production ce qui permet de nourrir, d'habiller, de loger, d'éduquer ...

Tu confonds chiffre d'affaire et bénéfice

Les voleurs de la richesse produite (les 1%) captent 80 % des bénéfices de la production réalisée par les 50% avec la complicité des 19% de chiens de troupeaux (les collabos) qui leur servent de relais dans l'entreprise de racket institutionnalisée

Les salaires des producteurs ce n'est pas une partie de la richesse créée, c'est la rémunération d'un travail!

Re: Yves Cochet.

par GillesH38 » 19 déc. 2019, 04:20

mobar a écrit :
18 déc. 2019, 22:56
La part de richesse que les pauvres récupèrent leur sert à survivre, les 80% qui leur sont subtilisés s'accumoncellent dans les patrimoines des exploiteurs et ça dure depuis plus de 150 ans
mais non ce ne sont pas 80 % qui leur sont rackettés sur le total, le calcul ne porte encore une fois que sur la part de variation annuelle de la dernière année
Selon le rapport d'Oxfam, 3,7 milliards de personnes, soit 50% de la population mondiale, n'a pas touché le moindre bénéfice de la croissance mondiale l'an dernier, alors que le 1% le plus riche en a empoché 82%.
Il faudrait d'ailleurs preciser comment la croissance démographique a été comptée dans ce calcul, car elle contribue à la croissance mondiale meme si les revenus individuels ne changent pas.

Sur l'ensemble du PIB, la région la plus inégalitaire est leMoyen Orient ou le decile (10 %) le plus riche gagne 60 % (contre 37 % pour l'Europe)

http://ses.ens-lyon.fr/actualites/rappo ... embre-2017
Le rapport 2018 montre que les inégalités de revenus ont augmenté dans toutes les régions du monde depuis 1980, mais «à des rythmes différents» selon les pays. Leur croissance a été rapide en Amérique du Nord, en Chine, en Inde et en Russie, mais plus modérée en Europe. Ainsi, l'Europe est aujourd'hui la région la moins inégalitaire et le Moyen-Orient la plus inégalitaire : le décile supérieur perçoit 37% du revenu national en Europe contre 61% au Moyen-Orient en 2016.
si dans la région la plus inégalitaire, les 10 % les plus riches captent 60 % de la richesse, la proportion est forcément inférieure au niveau mondial, mettons autour de 50%. Explique moi comment alors les 1% les plus riches pourraient capter 80 % alors que les 10 % les plus riches ne capteraient que 50% ...
Mais bon quand on veut pas comprendre, on veut pas! ;)
oui voilà :mrgreen:

Re: Yves Cochet.

par mobar » 18 déc. 2019, 22:56

La part de richesse que les pauvres récupèrent leur sert à survivre, les 80% qui leur sont subtilisés s'accumoncellent dans les patrimoines des exploiteurs et ça dure depuis plus de 150 ans

Les fortunes d'un Arnault ou d'un Pinault ne doivent rien à leur génie ou à leur capacités de producteurs mais à leur talent d'arnaqueurs et d'affairistes

Le racket est institutionnalisé et se nourrit lui même grâce à la possession par l'oligarchie des moyens de production qui devraient être des biens communs

Mais bon quand on veut pas comprendre, on veut pas! ;)

Re: Yves Cochet.

par GillesH38 » 18 déc. 2019, 22:11

mobar a écrit :
18 déc. 2019, 18:49
Tu racontes des conneries!
C'est le racket et le vol des plus riches qui crée la pauvreté!

Redistribuer l'excédent de richesse des 1% les plus riches qui accaparent 82% de la richesse créée dans le monde
si tu parles de ça
https://www.capital.fr/economie-politiq ... 17-1266809
il ne faut pas le comprendre de travers, "richesse créée dans le monde" signifie ici la CROISSANCE du PIB depuis 1 an, donc uniquement quelques % du PIB total. Évidemment si tu redistribues ça ça ne fera pas grande différence.
suffirait à éradiquer la pauvreté et augmenter significativement le niveau de vie des plus pauvres
certainement pas autant que tu ne crois ...
la moyenne du PIB par habitant est d'environ 10 000 $/an/hab, c'est à dire proche du seuil de pauvreté en France.

Re: Yves Cochet.

par mobar » 18 déc. 2019, 18:49

Tu racontes des conneries!
C'est le racket et le vol des plus riches qui crée la pauvreté!

Redistribuer l'excédent de richesse des 1% les plus riches qui accaparent 82% de la richesse créée dans le monde suffirait à éradiquer la pauvreté et augmenter significativement le niveau de vie des plus pauvres
« En 12 mois, les richesses de ce groupe d'élite ont augmenté de 762 milliards de dollars, soit plus de sept fois le montant qui permettrait de mettre fin à la pauvreté extrême dans le monde. 82% de la croissance des richesses créées dans le monde l'année dernière ont profité aux 1% les plus riches, alors que la situation n'a pas évolué pour les 50% les plus pauvres. »
et dans la France de Macron ce n'est pas plus brillant
« En 2017, les 10% les plus riches détiennent plus de la moitié des richesses alors que les 50% les plus pauvres se partagent à peine 5% du gâteau. Les 1% les plus riches en sortent particulièrement gagnants: ils possèdent à eux seuls 22% des richesses en 2017 alors qu'ils n'en possédaient que 17% en 2007.

Au sommet de la pyramide, la richesse des milliardaires français a été multipliée par trois en 10 ans et seuls 32 milliardaires français possèdent désormais autant que les 40 % les plus pauvres de la population française. »
Image


https://www.latribune.fr/economie/les-1 ... 65516.html

Re: Yves Cochet.

par GillesH38 » 17 déc. 2019, 14:46

nemo a écrit :
17 déc. 2019, 00:03
GillesH38 a écrit :
16 déc. 2019, 08:27
je veux dire qu'appeler un "mal" la société industrielle en le postant sur un ordinateur, ce n'est pas très cohérent.
Parce que vouloir changer le monde en étant dans sa grotte serait selon toi plus cohérent? :roll:
Et "plus davantage que d'inconvénient" pour qui?
Entre autres, pour tous ceux qui manifestent pour garder leur pouvoir d'achat, et tous ceux qui tentent de sortir de la pauvreté. Ca fait du monde ...

Re: Yves Cochet.

par mobar » 17 déc. 2019, 09:30

nemo a écrit :
17 déc. 2019, 00:03
Et qu'est ce qui nous contraint à un grand nombre de ces inconvénients mis à part la préservation du pouvoir de quelques uns?
Ce qui nous fait accepter des inconvénients (toujours plus lourds) provient de plusieurs origines imbriquées (piège abscons typique)
- l'illusion scientiste du progrès infini (on en saura toujours plus et mieux pour peu qu'on cherche plus ...)
- les investissements concédés pour accéder au mieux être (impossibilité de passer à autre chose et d'admettre qu'on s'est trompé)
- la peur de l'inconnu (universellement partagée dans le temps et dans l'espace)
- la croyance que le pire n'est jamais certain (difficulté à abandonner le cheval mort et à enfourcher une monture inconnue)
- la communication des puissants qui joue sur les raisons précédentes pour se maintenir au pouvoir

L'effondrement, s'il se produit brutalement et qu'il efface en quelques semaines ou quelques mois l'excédent de population humaine qui rend le système Terre non durable, peut déboucher sur une période de reconstruction d'un autre modèle adapté aux conditions de l'ère post-fossile

Tout dépendra alors des survivants et des savoirs qui auront été préservés

Re: Yves Cochet.

par nemo » 17 déc. 2019, 00:03

GillesH38 a écrit :
16 déc. 2019, 08:27
je veux dire qu'appeler un "mal" la société industrielle en le postant sur un ordinateur, ce n'est pas très cohérent.
Parce que vouloir changer le monde en étant dans sa grotte serait selon toi plus cohérent? :roll:
Et "plus davantage que d'inconvénient" pour qui? Et qu'est ce qui nous contraint à un grand nombre de ces inconvénients mis à part la préservation du pouvoir de quelques uns?

Re: Yves Cochet.

par mobar » 16 déc. 2019, 13:49

La prolifération de l'espèce humaine sera stoppée par la dégradation de l'environnement, faudra seulement qu'après l'effondrement, la logique ai changé

L'effondrement ne viendra pas d'un hypothétique changement climatique du à l'homme mais à des conséquences autrement plus triviales de nos comportements : guerres, famines, pandémies, empoisonnements, destructions de l'écosystème, pollutions ...

Je ne pense pas non plus que ça puisse amener à la fin de la vie, même une guerre nucléaire généralisée ne détruirait pas tous les organismes vivants présents sur terre, mais ça ferait un sacré reset!

Re: Yves Cochet.

par Jeuf » 16 déc. 2019, 12:57

mobar a écrit :
16 déc. 2019, 09:11
Le seul "mal" qui tienne du point de vie du naturaliste et de l'espèce elle même, c'est celui qui amène à la disparition de la vie
... de ce point de vue, la seule chose qui puisse garantir à terme la disparition de la vie c'est la poursuite incontrôlée de la prolifération d'humains obnubilés et formatés pour exploiter sans limite leur environnement
ça me paraît un objectif difficile à atteindre, la disparition de la vie. Surtout si comme vous on ne croit pas à l'impact sur l'effet de sere (le pire qui puisse arrive alors, c'est un embalement qui mène la terre à des température venusiennes).
Le pire qu'il peut y avoir avec la proliférations des humains, c'est de faire faire un tel bazar que la vie soit ensuite réduite à des microbes, des algues, des être monocellulaires. Plus du tout de vie humaine évidemment, plus de vie de grand mammifère ou de petit, plus d'insecte, plus de plantes terrestres, mais encore de la vie.

Il y a beaucoup d'incertitudes, mais je pense pas non plus qu'on descende jusque là, quand même.

Re: Yves Cochet.

par mobar » 16 déc. 2019, 09:11

Le seul "mal" qui tienne du point de vie du naturaliste et de l'espèce elle même, c'est celui qui amène à la disparition de la vie
... de ce point de vue, la seule chose qui puisse garantir à terme la disparition de la vie c'est la poursuite incontrôlée de la prolifération d'humains obnubilés et formatés pour exploiter sans limite leur environnement

Tout le reste n'est que conséquences, et tes raisonnements n'apparaissent que comme des arguties justificatrices à la poursuite du statu quo

A ce constat d'inéluctabilité attachée à la poursuite du statu quo, il est des solutions :
- éradiquer l'espèce humaine, un peu excessif si on considère que seule une partie des humains est responsable de la situation
- éradiquer le capitalisme
- ajuster le nombre d'humains au système sociétal choisi par les humains eux-mêmes

Mais comme on ne mettra probablement aucune de ces solutions possibles en œuvre, on subira ce que les évènements feront, ce qui est un fait de nature, c'est à dire ni un mal, ni un bien

Tiens Cochet il en parle lui de la démographie ... un peu là à 7:25
https://www.youtube.com/watch?v=YKvfdWjPs34
"On ne peut pas proposer au peuple une économie de guerre avant la guerre!"

Re: Yves Cochet.

par GillesH38 » 16 déc. 2019, 08:27

je veux dire qu'appeler un "mal" la société industrielle en le postant sur un ordinateur, ce n'est pas très cohérent.

L'attitude la plus logique est de reconnaitre que la société industrielle apporte bien plus d'avantages que d'inconvénients, ce qui explique naturellement que si peu de personnes sont prêts à y renoncer avec tous ses avantages (et également ce que je disais, c'est que l'essentiel des revendications revient quand même à demander de pouvoir plus en profiter, pas moins).

Mais que en meme temps elle consomme les ressources finies qui lui sont nécessaires, et donc elle n'a qu'une durée de vie limitée.

C'est l'attitude la plus logique et celle qui explique à peu près tous les comportements, mais comme l'homme n'a jamais été fondamentalement guidé par la logique, on préfère se réfugier dans deux attitudes de déni opposé : soit dénier le caractère fini de la société industrielle en pensant que la technologie va nous sortir de tout, soit au contraire dénier les avantages qu'elle procure en prétendant que c'est un "mal". Toi tu réussis l'exploit de faire les deux dénis en même temps ! :-D

Haut