Pétrole cher et tourisme de masse.

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Pétrole cher et tourisme de masse.

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

par energy_isere » 23 mars 2019, 14:53

Le trafic aérien français passe la barre de 200 millions de passagers en 2018


14 mars 2019

Avec un total de plus de 206,4 millions de passagers, le trafic des aéroports français a passé pour la première fois la barre symbolique des 200 millions de passagers, soit une croissance de 4,8% par rapport à l'année précédente (contre +5,7% en 2017), selon le bilan annuel de l'UAF (Union des aéroports français).

Même si ce dépassement montre qu'il y a toujours une bonne vitalité des aéroports en France, la croissance française est une fois encore mois forte que celle du trafic aérien européen qui, lui, a progressé de 5,4% (+7,7% en 2017).

Avec 51,03% du trafic français (105,3 millions de passagers), les plateformes parisiennes continuent de représenter plus de la moitié du trafic même si cette part est en constante diminution. Les aéroports régionaux métropolitains ont eux un total de 88,6 millions de passagers, en hausse de 6%, tandis que les aéroports d'outremer ont accueilli 12,4 millions de passagers, soit une hausse de 4,2%.
........
http://www.air-cosmos.com/le-trafic-aer ... 018-121505

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

par mobar » 22 janv. 2019, 16:21

*** supprimé. Hors sujet ***

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

par kercoz » 22 janv. 2019, 09:47

mobar a écrit :
13 janv. 2019, 06:56
kercoz a écrit :
12 janv. 2019, 07:40
Une démo de plus pour montrer le système "à cliquet", sans option marche arrière de la dynamique de globalisation.
Le système "à cliquet" ne tient que pour tant que le dit système fonctionne
Le plus obscène de l' histoire, c'est qu'il est probable que le pétrole ne sera jamais réellement "cher". Le système s'auto régule sur une constante : Consumérisme possible, donc énergie abordable. On supprime juste des demandeurs plutot que la demande par le prix. Une poussée du prix a permi de mettre à l'eau une parie des demandeurs. La barque étant assez loin, le prix est retombé... Ce processus étant traumatisant pour la finance, il est probable qu'elle trouve d'autre moyen pour larguer des demandeurs ( guerres, crises écologique...) On peut même soutenir qu'elle va s'appuyer sur les contraintes écologiques pour limiter les demandeurs : sauf bagnole à 50 000 euros, on n'entre plus en ville...80km/h les livreurs arretent de livrer... Maisons mal isolée : taxe carbone + obligation de travaux avec prime insuffisante et conditionnée alors qu' il faudrait détaxer la laine de verre, qui va bien sur augmenter vu la prime etc ...
Ce qui fait que "théoriquement" ce système peut fonctionner avec un pétrole bon marché avec 30% de la popu qui y accède ..pour plusieurs siècles.
La seule limite de ce processus etant que le modèle consumériste implique une consommation minimale.... En gros, il faut un débit mimnimal ds les tuyaux .....Pour faire des porches, il faut que les tuyaux pour les clio débitent un peu...apres vaut mieux faire les poches à la lime, c'est moins couteux.

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

par energy_isere » 21 janv. 2019, 22:34

Le tourisme mondial a progressé de 6% en 2018

Ludovic Gautret, publié le 21/01/2019 Boursier.com

Une hausse s'est vérifiée sur tous les continents, mais particulièrement en Europe et au Moyen-Orient...
Le secteur du tourisme a tiré un bilan très positif de l'année 2018 tout autour de la planète. Le nombre de touristes a ainsi progressé de 6% l'an dernier dans le monde, passant à 1,4 milliard de personnes.


L'organisation mondiale du Tourisme a publié ce lundi des chiffres qui illustrent une nette progression des visites vers l'Europe, mais aussi en direction du Moyen-Orient...

Le Moyen-Orient bondit !

La fréquentation du vieux continent a été marquée par une hausse de 6% sur les 12 derniers mois. Après des années difficiles, émaillées de conflits (qui par endroit se poursuivent), le Moyen-Orient attire à nouveau les voyageurs. La région a ainsi connu un bond de 10% à 64 millions de touristes, l'Egypte faisant partie des pays qui ont redressé la barre ces derniers mois...

L'Afrique et l'Asie ont enregistré des hausses respectives de 7% et de 6% entre 2017 et 2018. Finalement, c'est le continent américain qui affiche la progression la plus faible (+3%) sur les 12 derniers mois...

Une année 2019 en hausse à nouveau ?

A nouveau, l'année 2019 devrait être très positive en matière de tourisme. Le secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili a déclaré à ce propos : "La croissance du tourisme ces dernières années confirme que le secteur est aujourd'hui un des moteurs les plus puissants de la croissance et du développement mondial".
https://www.boursier.com/actualites/eco ... 40675.html

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

par mobar » 13 janv. 2019, 06:56

kercoz a écrit :
12 janv. 2019, 07:40
Une démo de plus pour montrer le système "à cliquet", sans option marche arrière de la dynamique de globalisation.
Le système "à cliquet" ne tient que pour tant que le dit système fonctionne
Quand le système aura fait son temps et qu'il aura été balancé dans les poubelles de l'histoire, le système qui le remplacera fonctionnera avec sa propre logique
Logique sur laquelle il est probable que nous n'aurons pas l'occasion de nous prononcer
Les humains se croient éternels, mais ils sont mortels et ceux qui les ont remplacés, les remplacent et les remplaceront n'ont aucune raison de penser comme ceux d'hier

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

par kercoz » 12 janv. 2019, 07:40

Une démo de plus pour montrer le système "à cliquet", sans option marche arrière de la dynamique de globalisation.

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

par energy_isere » 12 janv. 2019, 01:18

OACI: 4,3 milliards de passagers aériens en 2018 (+6,1%)

Publié le 2 janvier 2019

Les chiffres préliminaires publiés par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) indiquent qu’un total de 4,3 milliards de passagers ont été transportés par avion sur des services réguliers en 2018, soit une augmentation de 6,1% par rapport à l’année précédente.

Le nombre de vols opérés par les compagnies aériennes au départ des aéroports du monde entier a augmenté pour atteindre environ 38 millions, tandis que le trafic mondial exprimé en revenu passagers-kilomètres (RPK) sur les vols réguliers a fortement progressé de 6,7%, moins toutefois qu’en 2017 (+7,9%). Selon l’OACI, plus de la moitié des 1,4 milliard de touristes dans le monde qui ont traversé les frontières internationales l’année dernière ont été transportés par avion.
https://www.air-journal.fr/2019-01-02-o ... 09278.html

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

par energy_isere » 10 déc. 2018, 19:06

Pourquoi le kérosène des avions n'est pas taxé et n'est pas près de l'être

Sybille Aoudjhane Usine Nouvelle le 10/12/2018

L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a été à l'initiative de la Convention de Chicago écrite en 1944. Le texte instaure que le carburant des avions ne peut être taxé afin de protéger le développement de l'aviation civile.

La hausse des taxes sur le carburant est le point de départ des revendications du mouvement des "Gilets jaunes". Essence, diesel... tous ces carburants sont touchés. Pourtant le kérosène utilisé comme combustible dans le domaine de l’aéronautique n’est pas soumis aux taxes.

Aeronews TV l’explique à travers sa vidéo : cette décision date de la Convention de Chicago signée le 7 décembre 1944. Celle-ci considère que le développement de l’aviation civile internationale "peut grandement aider à créer et à préserver entre les nations et les peuples du monde l'amitié et la compréhension" et propose que "les services internationaux de transport aérien puissent être établis sur la base de l'égalité des chances et exploités d'une manière saine et économique".

Pour ce faire, la Convention indique que "Le carburant, les huiles lubrifiantes, les pièces de rechange, l'équipement habituel et les provisions de bord se trouvant dans un aéronef d'un État contractant à son arrivée sur le territoire d'un autre État contractant [...] sont exempts des droits de douane, frais de visite ou autres droits et redevances similaires imposés par l'État ou les autorités locales". "Seule la variation du cours du brut joue donc sur le prix", explique Aeronews TV.

Une Convention d'après guerre


Juste après la guerre, la Convention a été signée par 52 pays puis ratifiée par 26 Etats. Désormais, ce sont les 191 membres de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) qui ont signé la neuvième et dernière version datant de 2006. Pour changer cette règle fiscale, il faudrait donc trouver un accord entre tous ces pays.

La seule possibilité pour taxer le kérosène en France serait de le taxer pour les vols domestiques. Or cette mesure impacterait principalement les compagnies aériennes françaises et leur compétitivité...
https://www.usinenouvelle.com/article/p ... re.N781264

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

par energy_isere » 14 nov. 2018, 11:24

81,8 millions de touristes en 2017 : chiffre record pour l’Espagne

Publié il y a 9 mois

L’Espagne a accueilli en 2017 plus de 81 millions de touristes. Un chiffre record, malgré l’instabilité politique en Catalogne à la fin de l’année, qui fait du pays la deuxième destination mondiale derière la France mais devant les Etats-Unis.


Selon les chiffres du Mouvement Touristique aux frontières (Frontur) et de l’Institut National de la Statistiques (INE), 6,2 millions de touristes de plus ont visité l’Espagne cette année, soit une progression de 8,6% par rapport à 2016. Une dynamique confirmée par les dépenses qui ont, elles aussi, progressé de 12,2 % pour atteindre 86 823 millions de recettes. Ces résultats records dépassent les prévisions qu’avait émises le ministère de l’Energie, du Tourisme et du Numérique de 84 millions d’euros de dépenses pour 2017.

En 2017, 19 millions de touristes étaient originaires du Royaume-Uni, 11,7 millions d’entre eux étaient Allemands et 11,2 millions étaient Français. Par rapport à 2016 cela représente, respectivement, une augmentation de 6,2%, 6,1% et 0,1%.

La plupart des visiteurs ont passé en moyenne de 4 à 7 nuits en Espagne et sont 66 % à avoir choisi l’avion comme moyen de transport, soit 10,4 % de plus qu’en 2016.

Malgré l’instabilité politique de la région, la Catalogne est la communauté la plus visitée en 2017 avec 19 millions de touristes, une progression de 5 % par rapport à l’année précédente. Elle est suivie des Canaries avec 14,2 millions de visiteurs (+7,2%) et des Baléares avec 13,8 millions de touristes (+6,1%).

C’est également en Catalogne qu’il y a eu le plus de dépense, 22,1% du total des recettes dues au tourisme. Les autres régions où les touristes ont le plus consommé sont les Canaries (19,3%), les Baléares (16,8%), l’Andalousie (14,6%) et Madrid (10,2%).
http://www.lecourrier.es/818-millions-d ... -lespagne/

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

par energy_isere » 14 oct. 2018, 22:02

La Thaïlande explose le tourisme mondial (et son écosystème)

14 oct 2018

Destination prisée par les voyageurs en quête d'exotisme, le royaume de Thaïlande est la quatrième destination touristique la plus rentable au monde. Bien loin devant les autres pays d'Asie, elle a généré l'année dernière pas moins de 57 milliards de dollars (soit 49 milliards d'euros) de recettes touristiques internationales.

Derrière elle, Macao (36 milliards de dollars), le Japon (34 milliards), Hong Kong et la Chine (toutes deux à 33 milliards) peinent à rivaliser sur le continent. Devant, à l'échelle mondiale, seulement la France (61 milliards), l'Espagne (68 milliards) et les États-Unis, qui caracolent bien loin devant, avec 211 milliards de dollars.

D'ici l'année prochaine, le nombre de touristes en goguette en Thaïlande pourrait bien atteindre les 40 millions, soit plus de la moitié de la population du pays.
.........
https://www.slate.fr/story/168575/thail ... ysteme?amp

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

par energy_isere » 15 sept. 2018, 22:02


Voici la route aérienne la plus fréquentée du monde

15 sept 2018

Avec 13,4 millions de passagers en 2017, cette liaison aérienne en Corée du Sud est la plus fréquentée du monde. Pourtant, vous n’avez sans doute jamais entendu parler de la destination desservie.


Le titre de route aérienne la plus fréquentée du monde en 2017 est décernée à la liaison entre Gempo, le second aéroport de Séoul, et l’île de Jeju, en Corée du Sud. D’après une étude publiée sur le site britannique RoutesOnline, ce trajet a été emprunté par 13,4 millions de passagers, soit 9,4 % de plus que l’année précédente.

180 vols en moyenne partent chaque jour de la capitale sud-coréenne vers cette île connue en Asie pour ses stations balnéaires, son paysage volcanique et son étrange parc à thème Love Land. Cela fait un vol toutes les huit minutes !

La liaison Melbourne-Sydney, en Australie, arrive en deuxième position, avec 9,9 millions de passagers en 2017.

Selon les statistiques établies par RoutesOnline, la région Asie-Pacifique domine le trafic aérien. 70 des 100 itinéraires les plus fréquentés sont dans cette zone de la planète.

Les liaisons internationales

La liaison internationale la plus fréquentée est la ligne qui relie Hongkong à Taïpei, capitale de Taïwan, avec 6,7 millions de passagers.

L’Europe apparaît dans le top 10 des liaisons internationales les plus fréquentées à deux reprises, avec les trajets Dubaï - Londres Heathrow (6e avec 3,2 millions de passagers en 2017) et New York JFK à Londres Heathrow (2,9 millions).

« Cette étude confirme les prévisions selon lesquelles la région Asie-Pacifique sera le principal moteur de la demande de passagers au cours des vingt prochaines années », a déclaré Steven Small, directeur de RoutesOnline.

Le top 10 des itinéraires les plus fréquentés dans le monde

Jeju - Séoul Gimpo : 13 460 306 passagers

Melbourne - Sydney Kingsford Smith : 9 090 941 passagers

Sapporo - Tokyo Haneda : 8 726 502 passagers

Fukuoka - Tokyo Haneda : 7 864 000 passagers

Mumbai - Delhi : 7 129 943 passagers

Beijing Capital - Shanghai Hongqiao : 6 833 684 passagers

Hanoï - Ho Chi Minh City : 6 769 823 passagers

Hong Kong - Taiwan Taoyuan : 6 719 030 passagers

Jakarta - Juanda Surabaya : 5 271 304 passagers

Tokyo Haneda - Okinawa : 5 269 481 passagers
https://www.ouest-france.fr/leditiondus ... 66/page/10

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

par energy_isere » 30 mai 2018, 19:18

Singapore Airlines lance en octobre le vol le plus long au monde avec l'A350-900ULR

Publié le 30/05/2018 SINGAPOUR (Reuters)

Singapore Airlines a annoncé mercredi qu'elle inaugurerait en octobre le vol le plus long au monde, un voyage de près de 19 heures reliant Singapour à New York.
Ce vol de 15.330 km, entre Singapour et Newark (New Jersey), battra le record de distance parcourue de celui assuré par Qatar Airways entre Doha et Auckland, selon le consultant OAG.
..............
https://www.usinenouvelle.com/article/s ... de.N699824

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

par energy_isere » 07 mai 2018, 19:22

Climat: le tourisme, 8% des émissions de CO2

AFP07/05/2018

Le tourisme, dont la croissance spectaculaire devrait se poursuivre, représente désormais 8% des émissions de gaz à effet de serre, pesant plus lourd sur le climat qu'on ne l'avait jusqu'ici estimé, selon une étude parue lundi.

Entre 2009 et 2013, l'empreinte mondiale du secteur est passée de 3,9 à 4,5 gigatonnes équivalent CO2 (GtCO2e), soit +15%, soit quatre fois plus que ce que les évaluations précédentes laissaient envisager, ont calculé des chercheurs, dont l'étude est publiée dans Nature Climate Change.

Il faut dire que sur ces cinq années, les dépenses touristiques dans le monde sont passées de 2.500 mds de dollars à 4.700 mds. Une demande telle qu'elle ne peut être compensée par les efforts menés pour verdir l'activité, notent les auteurs, qui basent leurs projections sur une croissance annuelle du secteur de 4% jusque dans les années 2025 au moins.

"Le tourisme, vu sa croissance et son intensité carbone, va représenter une part grandissante des émissions mondiales de gaz à effet de serre", préviennent-ils, appelant à une surveillance continue de la situation.

Les auteurs, qui ont étudié le cas de 160 pays, constatent que l'impact du tourisme, national ou international, vient pour une large part de pays à revenus élevés (notamment via les transports aériens -- 20% des émissions touristiques).

Mais la hausse la plus remarquable est liée aux régions à revenus moyens.

"Nous voyons la demande touristique venue d'Inde et de Chine croître rapidement, et nous nous attendons à ce que la tendance se poursuive au cours de cette décennie", explique Ya-Yen Sun, de l'Ecole de commerce de l'Université du Queensland, co-auteur.

"Outre la taille de la population, ce qui est préoccupant est que les gens tendent à voyager plus loin, plus fréquemment, et par avion, avec des revenus accrus", ajoute l'universitaire. "Réduire les émissions du transport est donc un point clé".

- "Plus près de chez soi"? -

En 2013, les Etats-Unis affichaient la plus forte empreinte carbone touristique, suivis de la Chine, l'Allemagne, l'Inde, le Mexique et le Brésil.

En revanche, les habitants des îles et de destinations populaires comme la Croatie, la Grèce ou la Thaïlande, subissaient le plus fort impact généré par des visiteurs étrangers.

L'impact vient des transports, mais aussi des biens et services consommés (logement, alimentation, shopping...).

De précédentes évaluations n'incluaient pas certains pans soutenant indirectement ces activités (la déforestation par exemple) ni tout le cycle de vie des biens et services, notent les auteurs.

"Notre analyse offre une vision inédite du coût réel du tourisme", dit Arunima Malik, de l'Université de Sydney.

Les projections à 2025 vont de 5 GtCO2e à 6,5 GtCO2e. Cela dépendra des mesures prises.

"C'est dans l'intérêt de l'industrie du tourisme" de réduire ses émissions, a dit lundi à Bonn Patricia Espinosa, secrétaire climat de l'ONU, en marge d'une session de discussions climatiques. "Parce que beaucoup de ce qu'elle +vend+ dépendra de la préservation de l'environnement".

Jusqu'à présent ni les incitations à "voyager responsable" ni les technologies n'ont permis de faire bouger les choses.

"Les changements de comportement de la part des voyageurs (voyager moins, plus près de chez soi, ou même régler une compensation carbone) s'avèrent lents et marginaux", dit Ya-Yen Sun. Et si l'on peut espérer des "améliorations technologiques", par exemple en terme d'efficacité énergétique, "les progrès restent lents".

Imposer une taxe carbone ou un système d'échanges de quotas d'émissions, notamment aux services aériens, pourrait se révéler indispensable, "pour accroître la pression", notent les auteurs.

Les voyages internationaux et notamment les vols long-courriers comptent parmi les secteurs les plus florissants. Le nombre total de passagers devrait quasiment doubler d'ici 2036, à 7,8 milliards par an, selon l'IATA, l'Association internationale du transport aérien.

L'aviation représente près de 2% des émissions de CO2 générées par les activités humaines.

Adopté fin 2015 par la communauté internationale, l'accord de Paris, qui vise à maintenir le réchauffement sous 2°C par rapport à la Révolution industrielle, ne prend en compte ni l'aviation ni le tourisme.

A ce stade, les engagements des pays, s'ils sont tenus, conduisent le monde à au moins +3°C, selon les chercheurs.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 471aac0c54

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

par energy_isere » 10 févr. 2017, 15:22

La France se maintient au rang de première destination touristique mondiale

Boursorama avec AFP le 10/02/2017

Entre 82,5 et 83 millions de touristes étrangers ont visité la France en 2016, un chiffre en baisse par rapport au record de 85 millions enregistré en 2015
.

Si le nombre définitif de touristes ayant visité la France en 2016 ne devrait être dévoilé qu'en mars par l'Insee le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a déclaré vendredi 10 février qu'entre 82,5 et 83 millions de touristes étrangers avaient visité le pays l'an dernier.

Image

Pour l'ensemble de 2016, les seuls chiffres connus actuellement portent uniquement sur le "Grand Paris" et font état d'une baisse de 10% des arrivées hôtelières d'étrangers, notamment la clientèle asiatique refroidie par les attentats. Un rebond de la fréquentation dans l'Hexagone a cependant été enregistré au cours du dernier trimestre de l'année par l'Insee, qui a indiqué mardi que le nombre de nuitées cumulées par les touristes étrangers et français avait même dépassé le niveau de fin 2014, soit avant les attentats. Selon ces données, les nuitées de visiteurs étrangers sont en progression de 2,9% sur les trois derniers mois de 2016.

"La destination 'France' a souffert" mais les premières estimations sur le nombre de visiteurs étrangers (qui proviennent de la Direction générale des entreprises et de la Banque de France) assurent "à la France encore la place de première destination touristique mondiale", comme en 2015 où elle devançait les États-Unis et l'Espagne en termes de fréquentation touristique, a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse à Biarritz. "2016 va rester une année à part, à cause des attentats, des intempéries et des mouvements sociaux", a souligné le chef de la diplomatie.

UN RETOUR DE LA CLIENTÈLE NIPPONE
......................
http://www.boursorama.com/actualites/la ... fe1a462201

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

par energy_isere » 19 janv. 2016, 13:16

Record de touristes internationaux dans le monde en 2015 à 1,18 milliard

18 Janv. 2016,

Un nombre record de 1,18 milliard de touristes internationaux a voyagé dans le monde en 2015, soit une progression de 4,4% sur un an, a annoncé lundi l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), malgré les menaces terroristes.

La fréquentation a augmenté en Europe (+5%), en Asie-Pacifique (+5%) et sur le continent américain (+5%), mais a reculé de 8% en Afrique du Nord, où des pays comme la Tunisie ont été frappés par des attentats contre des sites touristiques, selon un communiqué.


"Les résultats 2015 ont été influencés par les taux de change, les prix du pétrole (en baisse) et les crises dans de nombreux endroits de la planète", selon le communiqué.

Une série d'attentats a touché en 2015 des destinations très prisées des touristes, notamment en Tunisie, en Egypte et en Turquie.

"Nous faisons face à présent à une menace mondiale", a reconnu le secrétaire général de l'OMT, Taleb Rifai, lors d'une conférence de presse, tout en appelant les touristes à ne pas renoncer à voyager par crainte d'attaques et les Etats à tout mettre en oeuvre pour assurer une sécurité maximale.

L'OMT s'attend d'ailleurs à une nouvelle progression de 4% des arrivées de touristes internationaux en 2016 dans le monde.
http://www.leparisien.fr/voyages/record ... 464953.php

Haut