Bus et Camions électriques

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Bus et Camions électriques

Re: Bus et Camions électriques

par energy_isere » 27 juin 2020, 16:42

Mercedes serait le premier avec une batterie solide ?

Mar 23/06/2020 moteurnature — Mais pas sur une voiture.

On commence à bien connaître les batteries lithium ion actuelles, leurs limites aussi, et depuis quelques années, on entend dire qu'une nouvelle technologie pourrait prochainement leur succèder : les batteries dites solides. Ce n'est pas totalement nouveau. Les batteries LMP des Bolloré Bluecar déjà, étaient des batteries solides, mais elles avaient le défaut d'une température de fonctionnement très élevée. On attend une nouvelle génération qui fonctionnerait aux températures classiques des lithium-ion, et ce pourrait être Mercedes qui serait le premier constructeur à les proposer en série. Mais du fait des limites de cette technologie, c'est sur un autobus que le constructeur allemand introduirait la nouveauté. Un autobus géant, articulé, capable de transporter 146 passagers. Sa batterie normale est une lithium ion d'une capacité de 292 kWh. Dans quelques mois, Mercedes mettra sur le marché une nouvelle génération d'une capacité en très net progrès, à 396 kWh. Les batteries solides apparaitraient en même temps, elles ont l'atout d'être sans métal cher, comme le nickel ou le cobalt, sans même du manganèse. Mais leur capacité progresserait encore, pour atteindre 441 kWh.

Image

Mercedes projette de proposer les 2 technologies à ses clients, lithium ion ou batterie solide, parce que si la seconde a une meilleure densité énergétique, elle a le défaut d'être moins souple d'usage. On ne peut recharger avec n'importe quelle puissance, ni aussi souvent qu'on le voudrait, pour des petites recharges d'appoint au cours de la journée. C'est pour ces raisons que la technologie des batteries solides sera réservée aux autobus. Mais, rien n'est définitif.
https://www.moteurnature.com/30446-merc ... rie-solide

Re: Bus et Camions électriques

par energy_isere » 02 mai 2020, 15:13

Suite de ce post du 31 dec 2013 viewtopic.php?p=355916#p355916

Nouvelle ligne de bus electrique à Londres, la ligne 94.

Ça porte à 280 le nombre de bus électriques à deux étages à Londres.
London opens all-electric double-deck bus route 94

Feb 20, 2020

Image
BYD-ADLDOUBLE-DECKERELECTRIC BUSESLONDONTFLUK

London now got its third all-electric double-deck bus line on route 94, running between Acton Green and Piccadilly Circus. The electrification of route 94 brings the current total of electric double-deck buses in the capital to 280.

The central route is operated by RATP Dev that had added 29 electric double-deckers of type BYD ADL Enviro400EV this Tuesday. The e-bus achieves up to 160 miles on a single charge with power coming through BYD’s pure-electric drivetrain comprising the electric motor and 382 kWh Iron-Phosphate batteries.

The new vehicle is also fitted with the Acoustic Vehicle Alerting System (AVAS) which generates sound at speeds below 12mph to alert pedestrians and vulnerable road users. This latest delivery sees the total number of BYD ADL’s electric buses in service climb to 269, including 200 single decks.

The electrification of route 94 follows the 43 and 134 routes in 2019 and London now sports an impressive 280 all-electric double-deck buses. Moreover, another twelve routes are expected to become fully electric throughout 2020. The C3, operating between West Cromwell Road and Clapham Junction, and the 23, operating between Westbourne Park and Hammersmith, are next in line to be electrified.

Claire Mann, TfL’s Director of Bus Operations, considers this “a major moment on the road to a fully zero-emission fleet”. She added that “with more electric double-deck buses to follow, and all new single-deck buses required to be zero-emission from next year, buses are helping to bring the capital’s air inside legal limits”.
https://www.electrive.com/2020/02/20/lo ... -route-94/

Re: Bus et Camions électriques

par energy_isere » 02 févr. 2020, 17:28

Comment Marseille va convertir 100% de ses bus à l’électrique

Par Hugo LAR 30 janvier 2020

Première ville française à lancer une ligne de bus 100% électrique en 2016, Marseille planche désormais sur la conversion de l’intégralité de sa flotte d’ici 2035. Un objectif ambitieux au regard de son vaste parc roulant et des contraintes techniques.

Plus aucun autobus diesel ne circulera dans les rues de Marseille d’ici quinze ans. Gestionnaire du réseau, la Régie des transports métropolitains (RTM) a annoncé la conversion à l’électrique de sa flotte de 630 bus urbains à l’horizon 2035. Une transition déjà entamée en 2016, à l’inauguration de la première ligne de France exclusivement exploitée par des autobus électriques à batterie. Toujours en circulation, les six Irizar i2e équipés d’une batterie sodium-nickel de 376 kWh transportent quotidiennement les citadins entre le Vieux-Port et la gare Saint-Charles. Mais avant d’étendre l’électrique à toutes ses lignes, la RTM souhaite tester d’autres modèles.

Image
Bus électrique Irizar en service à Marseille, L’Irizar i2e

Convertir 50 bus chaque année

Outre l’Irizar i2e, l’opérateur lancera cette année des Safra Businova, Mercedes E-Citaro, Volvo 7900 et Heuliez GX 337, tous 100% électriques. La RTM essaiera également des Mercedes Citaro hybrides-diesel pour assurer la transition. Au total, 80 modèles hybrides et 20 électriques circuleront déjà à la fin 2020 pour un investissement de 12 millions d’euros. Une enveloppe qui inclut aussi l’étude des solutions de recharge appropriées et la possibilité d’utiliser des autobus à pantographe fournis par ABB et Irizar. En renouvelant 50 véhicules en moyenne chaque année, le gestionnaire espère atteindre son objectif de flotte zéro-émission en 2035.
https://www.automobile-propre.com/comme ... rique/amp/

Re: Bus et Camions électriques

par Remundo » 31 janv. 2020, 22:22

c'est un beau bus,

je note le double braquage des roues qui va lui donner de l'agilité malgré sa longueur.

Je fais remarquer que ce bus devrait être spécialement conçu pour résister au caillassage et au feu, à Strasbourg, on a des pointures sur ces activités ludiques.

Re: Bus et Camions électriques

par energy_isere » 31 janv. 2020, 21:41

[L’image du jour] À Strasbourg, Alstom livre son tout premier bus 100 % électrique

SIMON CHODORGE Usine Nouvelle 31/01/2020

IMAGES Alstom a livré le 31 janvier son premier bus Aptis. Ce modèle, 100 % électrique, doit équiper à l'avenir plusieurs grandes villes françaises.


Bonne nouvelle pour Alstom. Vendredi 31 janvier, le groupe français a livré pour la première fois l’un de ses bus 100 % électrique Aptis. Le véhicule a été réceptionné par la Compagnie des Transports Strasbourgeois (CTS) dans le Bas-Rhin. À terme, 12 bus Aptis doivent équiper le réseau de transport de la capitale alsacienne.

Le premier bus électrique du réseau strasbourgeois

“Il s’agit d’une nouvelle étape majeure pour Alstom qui ambitionne d’être l’acteur mondial le plus innovant de la mobilité durable et intelligente”, a commenté l’entreprise française dans un communiqué. Le modèle Aptis représente également le premier bus électrique du réseau strasbourgeois. La commande avait été annoncée en mars 2019. Contactée par L’Usine Nouvelle, la CTS n’a pas souhaité révéler le montant du contrat.

Avec une longueur de 12 mètres, le bus se distingue par des lignes arrondies et de larges baies vitrées. Selon Alstom, le modèle “propose une surface vitrée 25 % supérieure à celle d’un bus standard ainsi qu’un espace salon à l’arrière offrant une vue panoramique sur la ville”.

Image

Côté technologie, les bus de la CTS disposent d’un système de recharge lente. Ils peuvent être chargés la nuit au dépôt. “Aptis est également disponible pour de la recharge par opportunité en terminus avec des solutions de recharge par le sol ou par pantographe”, précise Alstom.

Sept usines participent à la conception et construction

Les bus Aptis sont fabriqués non loin de Strasbourg. La conception, la production et les essais se déroulent sur le site Alstom Aptis de Hangenbieten (Bas-Rhin). Six autres sites de l’industriel contribuent à la conception et à la fabrication : Ornans (Doubs) pour les moteurs, Reichshoffen (Bas-Rhin) pour les flancs, Saint-Ouen (Hauts-de-Seine) pour l’intégration système, Tarbes (Hautes-Pyrénées) pour la traction, Villeurbanne (Rhône) pour les composants électroniques de la chaîne et enfin Vitrolles (Bouches-du-Rhône) qui développe une des solutions de recharge.

Le bus Aptis doit faire son apparition dans d’autres villes de France. Alstom a reçu des commandes de RATP, Grenoble (Isère), La Rochelle (Charente-Maritime) et Toulon (Var).
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... ue.N925044

Re: Bus et Camions électriques

par energy_isere » 15 janv. 2020, 00:59

Paris : pendant que la RATP fait grève, les bus Keolis arrivent

Par César Armand 14/01/2020

Le 8 janvier dernier, la filiale de la SNCF a gagné l'appel d'offres sur l'exploitation de la ligne de bus électriques du 15ème arrondissement. Keolis se dit en outre intéressé par l'ouverture à la concurrence des bus RATP prévue pour le 1er janvier 2025.

En pleine grève des transports publics parisiens, la nouvelle est passée sous les écrans radars. Le 8 janvier dernier, le concurrent historique de la RATP, Keolis, a gagné l'appel d'offres pour l'exploitation de la ligne de bus électrique desservant le 15ème arrondissement de Paris.
........
https://www.latribune.fr/regions/ile-de ... 37067.html

Re: Bus et Camions électriques

par Remundo » 27 déc. 2019, 08:07

en effet, les câbles aériens sont un truc vraiment pas intéressant pour les bus. Infrastructures coûteuses et manque de flexibilité pour changer d'itinéraire.

La bonne solution est un bus hybride à dominante électrique.

Bus et Camions électriques

par emmort » 26 déc. 2019, 08:58

Invité a écrit :
25 déc. 2019, 23:42
Ce qui me surprend dans les débats sur les bus électriques, c'est qu'on sait faire depuis un siècle. Le trolleybus. Évidemment ça ne concerne que l'urbain,
Le problème du trolleybus c'est qu'il a la "souplesse" du tram. pas question de le faire dévier de son itinéraire.
Un trolleybus avec des batteries d'appoint aurait du sens.

Un autre problème du trolleybus c'est la nécessité d'avoir les deux phases ou pôles en suspension avec un risque non négligeable de court-circuits et des intersections isolées (problème si arrêt intempestif à cet endroit, sauf batteries).

Les villes sont-elles encore prêtes a accueillir des caténaires? Et ceux du trolleybus sont beaucoup plus encombrantes que les trams qui ont encore des pantographes (bref, les vieux)

Re: Bus et Camions électriques

par Invité » 25 déc. 2019, 23:42

Ce qui me surprend dans les débats sur les bus électriques, c'est qu'on sait faire depuis un siècle. Le trolleybus. Évidemment ça ne concerne que l'urbain, mais c'est également là où le problème des particules est le plus important (en tant que cycliste je ne supporte plus tous ces bus au mazout dont les ingénieurs ont souvent placé l'échappement en plein milieu de la face arrière !).
Pourquoi cette obsession de la batterie dès qu'on parle d'électrique ?

Re: Bus et Camions électriques

par energy_isere » 19 nov. 2019, 08:18

Camions et bus électriques : où en est-on ?

Source : Union française de l'électricité 18 novembre 2019

Durant les dix premiers mois de l’année 2019, près de 47 000 véhicules « utilitaires lourds » (véhicules de plus de 3,5 tonnes, transportant des marchandises comme les camions ou des personnes comme les autobus) neufs ont été immatriculés en France. Sur ce total, 187 étaient « 100% électriques » (soit environ 0,4%).
........
Lire https://www.connaissancedesenergies.org ... est-191118

Re: Bus et Camions électriques

par tita » 21 sept. 2019, 16:59

Quelques précisions:
- Amazon avait investi $700 millions dans Rivian en février dernier
- Ces achats seraient échelonnés... 10'000 véhicules en 2022 et les 100'000 en 2030, donc un rythme de 12'000 véhicules par année.
- Rivian n'a encore jamais vendu un seul véhicule.

Ce qui laisse l'impression que c'est un effet d'annonce, pour les deux entreprises. Amazon est en train de développer son propre réseau de logistique, en concurrence des autres acteurs du marché. Amazon possède 50 avions de fret, plusieurs milliers de remorques pour poids lourds qui sont déplacés par des entreprises tierces, 20'000 van de Mercedes, 2'000 van spécifique à la livraison, et un service de livraison (Amazon Flex) un peu comme Uber mais pour les marchandises. Amazon a de l'ambition...

Re: Bus et Camions électriques

par energy_isere » 21 sept. 2019, 09:36

Rivian is going to make 100,000 electric delivery vans for Amazon

Fred Lambert - Sep. 19th 2019

Amazon CEO Jeff Bezos has announced Rivian, an electric vehicle startup that took a $700 million investment from the online retailer, is going to make 100,000 electric delivery vans for them.
.......

Image
https://electrek.co/2019/09/19/rivian-e ... ns-amazon/

Re: Bus et Camions électriques

par energy_isere » 06 juil. 2019, 10:06

La ville de Delhi en Inde veut s'équiper de 2000 bus électrique d'ici 2 ans.
Delhi plans to get 2,000 electric buses with charging stations in 2 years
https://energy.economictimes.indiatimes ... s/70100615

Re: Bus et Camions électriques

par energy_isere » 03 juin 2019, 22:08

VIDEO. Bordeaux: Comment le réseau TBM se prépare au virage du bus électrique
Bordeaux Métropole teste ces jours-ci le Bluebus de Bolloré sur la Liane 15, avant d’expérimenter six autres types de véhicules, l’objectif étant de passer commande d’une soixantaine de bus électriques en 2022


Mickaël Bosredon Publié le 03/06/19

Image

Bordeaux Métropole vient de lancer un test grandeur nature de bus électriques de grande capacité sur son réseau de transport. Sur une période de six mois, la métropole va ainsi expérimenter les véhicules de sept constructeurs différents, en conditions réelles, sur la Liane 15 qui va de Villenave d’Ornon à Bordeaux-Lac, avant éventuellement de passer commande en 2022 pour remplacer son parc de bus roulant au gas-oil. Elle vient de démarrer son expérimentation avec le Bluebus de Bolloré.

Pourquoi vouloir remplacer le parc de véhicules diesel par des bus électriques ?

Bordeaux Métropole anticipe la loi Mobilités qui devrait interdire les véhicules roulant au gas-oil d’ici à 2040. « Nous avons choisi de ne pas renouveler nos véhicules à motorisation diesel lors de leur remplacement qui arrivera en 2022, explique le vice-président en charge des transports, Christophe Duprat (LR). Cela ne représente que 20 % du parc, soit environ 60 bus, puisque nous avions fait dès la fin des années 1990 le choix d'une flotte de bus au GNV (Gaz naturel pour véhicules), qui représentent aujourd’hui 70 % du parc [les 10 % restant sont des véhicules hybrides]. »

Pourquoi tester sept constructeurs sur la Liane 15 ?

« Avant de nous lancer sur un éventuel marché, nous avons voulu tester en conditions réelles un certain nombre de constructeurs [Bolloré, mais aussi Alstom, MAN, Yutong, Heuliez…] détaille Christophe Duprat. L’idée serait peut-être d’avoir, à partir de 2023, des lignes spécifiques roulant uniquement à l’électrique. » Pour Hervé Lefèvre, directeur de Keolis Bordeaux, « ce test va nous permettre d’évaluer l’autonomie de ces véhicules dans des conditions normales de circulation, avec des clients à bord qui utiliseront toutes les alimentations annexes au moteur. »

Les véhicules seront aussi testés « avec ou sans chauffage, avec ou sans clim, etc. » Ils sont actuellement annoncés avec une autonomie de 200 km/jour, ce qui est un peu juste pour le réseau bordelais, mais les différents constructeurs devraient être en mesure de proposer des véhicules roulant entre 260 et 280 km dans les trois prochaines années.

C’est quoi au juste le Bluebus de Bolloré ?

Le Bluebus représente à ce jour la plus importante flotte de bus électrique de 12 mètres roulant en France. « Nous avons 56 Bluebus qui roulent à Paris, sur la ligne 341 qui est totalement électrique, et sur les lignes 115 et 126 où on alterne électrique et thermique » explique Christian Studer, le porte-parole de Bluebus. « Nous sommes aussi présents à Rennes et Vichy, et nous avons remporté des appels d’offres à Bruxelles et un autre pour 800 bus en Ile-de-France avec deux autres constructeurs. » Le Bluebus roule avec quatre batteries situées au plafond et quatre à l’arrière. Elles pèsent en tout 2,4 tonnes et se rechargent en cinq heures. Bolloré les garantit six ans, « même si on est certain qu’elles vivront une dizaine d’années. » Le coût de ce véhicule est de 320.000 euros, auquel il faut ajouter 240.000 euros de batteries, ce qui donne un coût global 25 à 30 % supérieur à un bus diesel.

Et il se conduit comment ce bus électrique ?

Nous avons rencontré Philippe Mesnard, un chauffeur expérimenté du réseau TBM, chargé de piloter le Bluebus pendant cette phase d’expérimentation. « La procédure de mise en route est différente, explique-t-il, mais la conduite ne change pas vraiment d’un bus classique, si ce n’est qu’elle est plus agréable, et qu’au freinage on renvoie de l’énergie dans les batteries, il faut donc jouer avec cela constamment. C’est juste un coup à prendre au départ, mais j’ai eu une formation d’une heure par le constructeur, et cela suffit amplement. »

Le réseau TBM vise-t-il d’autres motorisations « propres » ?

« On va essayer d’injecter du biogaz dans nos GNV », explique Christophe Duprat, qui rappelle que le gaz est considéré comme une énergie fossile. Ensuite, outre l’électrique qui devrait notamment équiper la flotte de bus de 18 mètres du futur BHNS Gare Saint-Jean-Saint-Aubin, la métropole s’intéresse aussi à l’hydrogène. « Nous attendons avec impatience le lancement du premier BHNS à hydrogène à Pau, le 9 septembre prochain » ; lance ainsi Christophe Duprat. « Ce que nous voulons, c’est proposer au final un mix énergétique, avec du biogaz, de l’hydrogène et de l’électrique. » L’élu rappelle enfin que la part du tramway, qui roule à l’électrique, va représenter 70 % de l’ensemble du réseau TBM lors de l’ouverture de la ligne D à la fin de l’année.
avec des vidéos dans le lien : https://www.20minutes.fr/bordeaux/25319 ... electrique

Re: Bus et Camions électriques

par energy_isere » 31 mai 2019, 12:41

Camion electrique et autonome, en Suède.
Driverless electric truck starts deliveries on Swedish public road

Esha Vaish
JONKOPING, Sweden (Reuters)

Resembling the helmet of a Star Wars stormtrooper, a driverless electric truck began daily freight deliveries on a public road in Sweden on Wednesday, in what developer Einride and logistics customer DB Schenker described as a world first.

Robert Falck, the CEO of Swedish start-up Einride, said the company was in partnership talks with major suppliers to help scale production and deliver orders, and the firm did not rule out future tie-ups with large truckmakers.

“This public road permit is a major milestone ... and it is a step to commercializing autonomous technology on roads,” the former Volvo executive told Reuters.
.......

Einride’s T-Pod is 26 tonnes when full and does not have a driver cabin, which it estimates reduces road freight operating costs by around 60 percent versus a diesel truck with a driver.

Besides Schenker, Einride has orders from German grocer Lidl, Swedish delivery company Svenska Retursystem and five Fortune 500 retail companies, underpinning its ambition to have 200 vehicles in operation by the end of 2020.
.......
https://www.reuters.com/article/us-einr ... SKCN1SL0NC

Image

Image

Image
Les camions T-Pod ont une capacité de 20 tonnes.
Autonomes et supervisés à distance

Les T-Pods d'Einride sont «conduits» par un logiciel de conduite semi-autonome, mais supervisés par un humain, à distance, comme des drones, dans un centre de contrôle regroupant des opérateurs gérant chacun plusieurs camions. Les manoeuvres aux abords des entrepôts peuvent être faites par les opérateurs à distance si le camion est confus par un obstacle ou du trafic imprévus. Einride dit que dans un réseau intégré fonctionnant optimalement, chaque opérateur pourrait s'occuper de dix camions, réduisant ainsi la main-d'oeuvre.
https://auto.lapresse.ca/201905/16/01-5 ... -suede.php

Haut