Syrie

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Syrie

Re: Syrie

par energy_isere » 18 sept. 2021, 23:54

Syrie: l'EI revendique l'attaque d'un gazoduc, l'électricité rationnée

AFP parue le 18 sept. 2021

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué samedi une attaque contre un important gazoduc au sud-est de Damas qui a provoqué des coupures d'électricité et un rationnement du courant dans la capitale et ses faubourgs.

Le système électrique en Syrie s'appuie sur la fourniture de gaz et de fioul.

Selon un communiqué de l'EI, des membres de ce groupe "sont parvenus à poser et mettre à feu des explosifs visant un gazoduc alimentant les centrales de Tichrine et Deir Ali".

La centrale de Deir Ali, toujours hors service samedi, produit la moitié des besoins en électricité du pays, a rappelé le ministre syrien de l'Electricité Ghassan al-Zamel, cité par l'agence officielle SANA.

Selon lui, l'attaque à l'explosif, commise vendredi soir, a mis la centrale temporairement hors service, affectant plusieurs autres centrales, et provoquant des délestages à Damas et sa banlieue ainsi que dans d'autres secteurs. Le courant est revenu environ 30 minutes plus tard.

Il a indiqué que des réparations avaient débuté dès samedi mais averti qu'un rationnement électrique strict durerait jusqu'à ce que les centrales tournent à nouveau normalement.

Malgré sa défaite territoriale en mars 2019, le groupe jihadiste continue de perpétrer des attaques meurtrières dans les zones autrefois sous son contrôle, notamment contre les infrastructures gazières et pétrolières.

Le conflit en Syrie, déclenché en 2011, a causé la mort de plus de 380.000 personnes et le déplacement de plus de la moitié de la population d'avant-guerre. Il a ravagé les réseaux d'électricité et les infrastructures gazières et pétrolières à travers le pays.

Le régime de Bachar al-Assad a également perdu le contrôle des principaux champs pétroliers tandis que les sanctions occidentales empêchent les importations d'hydrocarbures de l'étranger.

Les Syriens vivant en zone gouvernementale doivent s'arranger à la maison et au travail pour vivre avec des délestages durant jusqu'à 20 heures par jour.
https://www.connaissancedesenergies.org ... nee-210918

Re: Syrie

par energy_isere » 08 sept. 2021, 12:22

A Alep, la reprise industrielle ralentie par les coupures draconiennes

AFP•08/09/2021

Chaque soir, sur les coups de 18H00, le bourdonnement ambiant des machines dans les quartiers industriels d'Alep en Syrie est abruptement remplacé par un silence assourdissant. Le courant électrique vient d'être coupé.
Entrepreneurs et ouvriers plient alors bagages et ferment leurs ateliers, qui, avant le déclenchement de la guerre en 2011, étaient ouverts jour et nuit.

Les canons se sont peut-être tus il y a cinq ans dans cette ancienne capitale économique de la Syrie, ravagée par les combats entre soldats et rebelles, mais les retombées se font toujours ressentir.
..................
lire https://www.boursorama.com/actualite-ec ... e21f748083

Re: Syrie

par energy_isere » 17 juil. 2021, 15:00

Syrie: Assad prête serment pour un quatrième septennat

AFP•17/07/2021

Le président syrien, Bachar al-Assad, a prêté serment samedi pour un quatrième septennat lors d'une cérémonie au palais présidentiel à Damas, après avoir remporté le scrutin du 26 mai avec 95,1% des voix, largement critiqué par l'Occident et l'opposition syrienne.
Au pouvoir depuis 2000, M. Assad a prêté serment sur la Constitution et le Coran en présence de plus de 600 invités, parmi lesquels des ministres, hommes d'affaires, universitaires et journalistes, selon les organisateurs, dans un pays ravagé par plus de dix ans d'une guerre ayant fait près d'un demi million de morts.

...................
lire https://www.boursorama.com/actualite-ec ... c1fd0addad

Re: Syrie

par energy_isere » 12 juil. 2021, 07:47

Dans le nord-ouest de la Syrie, on s'éclaire à l'électricité turque

AFP parue le 11 juill. 2021
..................
lire : https://www.connaissancedesenergies.org ... que-210711

Re: Syrie

par energy_isere » 28 mai 2021, 08:11

Bachar al-Assad réélu sans surprise président de la Syrie

AFP•27/05/2021

Bachar al-Assad a été réélu jeudi sans surprise président de la Syrie pour un quatrième mandat lors d'un scrutin tenu dans les régions sous contrôle du gouvernement, dans un pays en plein marasme économique ravagé par une décennie de guerre.

Lors d'une conférence de presse en soirée, le président du Parlement Hammoud Sabbagha a annoncé que M. Assad avait été réélu avec 95,1% des voix.

Selon M. Sabbagha, 14,2 millions de personnes ont participé au scrutin, sur les 18,1 millions appelés théoriquement à voter, soit un taux de participation de 76,64%.

Deux personnalités considérées comme des faire-valoir, l'ex-ministre et parlementaire Abdallah Salloum Abdallah et un membre de l'opposition tolérée par le pouvoir, Mahmoud Mareï ont remporté respectivement 1,5% et 3,3% de voix.

Propulsé au pouvoir en 2000, succédant à son père Hafez, décédé après 30 années d'un règne sans partage, M. Assad avait fustigé mercredi les Occidentaux, Washington et les Européens jugeant que l'élection n'était pas libre.

En 2014, il avait obtenu plus de 88% des voix selon les résultats officiels.
................
Les régions autonomes kurdes du nord-est ont ignoré le scrutin. Tout comme le dernier grand bastion jihadiste et rebelle d'Idleb (nord-ouest), qui abrite quelque trois millions d'habitants.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 7d05a64706

Re: Syrie

par pat43 » 24 mai 2021, 16:17

energy_isere a écrit :
24 mai 2021, 16:11
ah, les sbires de Bachar savent venir jusqu' ici. :shock:
Et avoir un avis personnel, ça te ferais mal ? Essaie, ça te fera tout drôle, je sais, mais tu survivras. pas la peine de caqueter que "nous les occidentaux, on est les bons, les autres, c'est les mauvais", t'es pas dans un dessin animé made in USA.

Re: Syrie

par energy_isere » 24 mai 2021, 16:11

ah, les sbires de Bachar savent venir jusqu' ici. :shock:

Re: Syrie

par pat43 » 24 mai 2021, 15:21

energy_isere a écrit :
24 mai 2021, 13:01
Suite à la fin du mandat de 7 ans de Bachar El Assad, nouvelle mascarade d'election présidentielle en Syrie.

https://www.boursorama.com/actualite-ec ... dea0e7ea3f

Image
Les mascarades d'élections sont en France ou aux USA. Ailleurs, c'est Assad ou les islamistes, donc, pas forcément un choix ambigu.
pour ce qui est de ton outrecuidance de cuistre occidental, un verre d'arsenic, un grand, et ça te passe facile.

Re: Syrie

par energy_isere » 24 mai 2021, 13:01

Suite à la fin du mandat de 7 ans de Bachar El Assad, nouvelle mascarade d'election présidentielle en Syrie.

https://www.boursorama.com/actualite-ec ... dea0e7ea3f

Image

Re: Syrie

par energy_isere » 24 avr. 2021, 23:14

Un pétrolier iranien touché par une attaque près de la Syrie, trois morts (ONG)

AFP•24/04/2021

Image
Une photo fournie par l'agence officielle syrienne SANA le 24 avril 2021 montre de la fumée s'élevant d'un pétrolier au large du port de Banias dans l'ouest de la Syrie ( SANA / - )

Un pétrolier iranien a été samedi la cible d'une attaque au large de la Syrie, qui a fait trois morts et touché l'un de ses réservoirs, la première du genre depuis le début de la guerre dans ce pays, selon une ONG syrienne.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), basé à Londres et qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie, n'était pas en mesure de préciser dans l'immédiat l'origine de l'attaque qui n'a pas été revendiquée.

"Le pétrolier iranien qui venait d'Iran était à l'arrêt non loin du port (syrien) de Banias au moment de l'attaque", a affirmé à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. "Au moins trois Syriens ont été tués, dont deux membres d'équipage."

M. Abdel Rahmane a dit "ignorer s'il s'agit d'une attaque israélienne ou non", alors qu'Israël a ciblé maintes fois des positions de l'Iran en Syrie, pays voisin de l'Etat hébreu en guerre depuis 2011.

La République islamique d'Iran, qui aide militairement le régime de Bachar al-Assad en Syrie, est un ennemi d'Israël. Les tensions sont très vives entre les deux pays et il y a une dizaine de jours, l'Iran a accusé Israël de "sabotage" dans son usine d'enrichissement d'uranium de Natanz.

A Damas, le ministère du Pétrole, cité par l'agence officielle Sana, a affirmé qu'"un incendie s'est déclaré dans l'un des réservoirs" d'un pétrolier non identifié "après avoir été vraisemblablement la cible d'une attaque au drone", au large de Banias (ouest). L'incendie est désormais "maîtrisé", selon le ministère.

Il s'agit de la première attaque du genre depuis le début de la guerre en Syrie, d'après l'ONG.

Voisin de la Syrie, Israël a mené depuis 2011 des centaines de frappes, y compris à l'aide de drones, contre des positions du pouvoir syrien et de ses alliés, les troupes iraniennes et des combattants du Hezbollah libanais, un autre ennemi juré de l'Etat hébreu.

Israël dit chercher à éviter que l'Iran ne s'implante en Syrie. L'armée israélienne n'a que rarement reconnu publiquement ses frappes en Syrie.

- Installations attaquées -
Jeudi, un officier syrien a été tué près de Damas dans des frappes israéliennes selon l'OSDH, Israël affirmant avoir riposté à un tir de missile tiré de la Syrie et tombé dans le sud du territoire israélien, près d'une installation nucléaire.

Plusieurs installations d'hydrocarbures ont été la cible d'attaques en Syrie.

En février 2020, quatre sites pétroliers et gaziers dans la province centrale de Homs ont été attaqués par des drones armés, provoquant des incendies et des dégâts matériels.

Ces attaques qui n'ont pas été revendiquées, sont survenues une semaine après le sabotage par des inconnus des oléoducs offshore de la raffinerie de Banias. Un sabotage similaire mené à l'aide d'explosifs posés sur les oléoducs, a eu lieu six mois plus tôt.

La guerre en Syrie, déclenchée en 2011 par la répression de manifestations pro-démocratie, a coûté des dizaines de milliards de dollars au secteur des hydrocarbures.

Les sanctions contre la Syrie ainsi que les mesures punitives américaines contre l'Iran, pays pétrolier, ont rendu d'autant plus compliquées les importations.

Avant le conflit, la production de pétrole brut syrien atteignait près de 400.000 barils par jour. En 2020, celle-ci s'élevait à seulement 89.000 b/j selon le ministre du pétrole, dont jusqu'à 80.000 en provenance des zones kurdes échappant au contrôle du pouvoir.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 0a0bb7ded9

Re: Syrie

par energy_isere » 18 avr. 2021, 21:59

La Syrie va élire son président le 26 mai, 4e mandat en vue pour Assad

AFP•18/04/2021

L'élection présidentielle se tiendra le 26 mai en Syrie, où Bachar al-Assad devrait sans difficulté remporter un quatrième mandat en l'absence de compétition sérieuse dans un pays ravagé par la guerre et dirigé depuis un demi-siècle par le clan Assad.
Agé de 55 ans, le chef de l'Etat n'a pas encore annoncé sa candidature. Il avait accédé au pouvoir en 2000, après la mort de son père Hafez al-Assad, lui-même à la tête de la Syrie trois décennies durant.

Le scrutin à venir est le deuxième depuis le début en 2011 d'un conflit dévastateur qui a fait plus de 388.000 morts et jeté sur la route de l'exode des millions de Syriens, réfugiés à l'étranger ou déplacés dans des camps miséreux sur le territoire.
.............
Les élections vont se tenir dans les régions tenues par le pouvoir qui contrôle les deux-tiers du pays.
...................
La province d'Idleb, ultime grand bastion jihadiste et rebelle dans le nord-ouest du pays, échappe encore au pouvoir d'Assad. Et le Nord-Est s'est doté d'une administration autonome dominée par les Kurdes, alliés des Occidentaux.
.................
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... e6d5b12dd1

Re: Syrie

par energy_isere » 16 mars 2021, 23:21

Pénuries de carburants en Syrie : le gouvernement annonce une hausse de plus de 50% du prix de l'essence

AFP parue le 16 mars 2021

Le gouvernement syrien a annoncé une hausse de plus de 50% du prix de l'essence sur fond de fortes pénuries de carburants ayant provoqué d'interminables files d'attente devant les stations-services dans ce pays en proie à un effondrement économique.

Ce n'est pas la première fois que les autorités augmentent le prix de l'essence, au moment où la monnaie nationale continue de dépasser de nouveaux seuils, atteignant désormais 4 200 livres pour un dollar au marché noir, contre un taux officiel de 1 256 livre pour un dollar.

Le pays en guerre depuis une décennie, déjà embourbé dans une crise économique sévère imputée par le pouvoir aux sanctions occidentales, subit aussi les retombées de la pandémie et l'effondrement économique au Liban voisin, longtemps son poumon financier. La hausse des prix des carburants a été annoncée lundi soir sur la page Facebook du ministère du Commerce.

Autrefois vendu à 475 livres, un litre d'essence subventionné sans plomb 90 octanes vaut désormais 750 livres syriennes, soit une augmentation d'environ 58%. Quant au prix de l'essence non subventionné, il a bondi de 54%, passant de 1 300 livres à 2 000 livres le litre. Le prix de la bombonne de gaz domestique passe à 3 850 livres syriennes, contre 2 700 livres (+43%).

Depuis le début de la guerre en 2011, le secteur pétrolier et gazier en Syrie a subi d'importantes pertes estimées à 91,5 milliards de dollars. Citant les "retards en approvisionnement des dérivés pétroliers", provoqués par les "sanctions et le blocus américains", le ministère du Pétrole a récemment annoncé son intention de "réduire de 15% les quantités d'essence distribuées aux gouvernorats et de 20% les quantités de diesel". La hausse des prix des dérivés pétroliers risque d'aggraver une situation socio-économique déjà précaire.

La majorité des Syriens vivent sous le seuil de pauvreté, selon l'ONU. Les prix ont doublé au cours de l'année écoulée et 12,4 millions de personnes souffrent d'insécurité alimentaire, selon le Programme alimentaire mondial (PAM). "Nous allons certainement devoir augmenter les prix de nos produits pour couvrir la hausse du prix de l'essence", explique à l'AFP Rani, un grossiste qui dit craindre un nouveau cycle d'inflation dans le pays.
https://www.connaissancedesenergies.org ... -50-210316

Re: Syrie

par energy_isere » 09 nov. 2020, 22:56

Syrie: nouvelles sanctions américaines, la production pétrolière dans le viseur

AFP parue le 09 nov. 2020

Les Etats-Unis ont imposé lundi de nouvelles sanctions à des parlementaires et responsables militaires syriens accusés de soutenir la production pétrolière syrienne au profit du pouvoir de Bachar al-Assad.

En tout, le Trésor et le département d'Etat américains ont inscrit sur leur liste noire 19 personnes et entités. Il s'agit notamment de sociétés de l'industrie pétrolière, Arfada Petroleum Private Joint Stock Company et Sallizar Shipping SAL, basées au Liban et en Syrie, ainsi que leurs dirigeants.

Parmi les personnes visées figurent aussi le chef du renseignement de l'armée de l'air, Ghassan Jaoudat Ismaïl, et celui d'une autre branche du renseignement, Nasr Al-Ali.

Ces mesures gèlent les éventuels avoirs des personnes concernées aux Etats-Unis, barrent leur accès au système financier américain et/ou leur interdisent l'entrée sur le territoire américain.

C'est la cinquième vague de sanctions depuis l'entrée en vigueur mi-juin de la "loi César", ainsi baptisée en hommage au pseudonyme d'un ex-photographe de la police militaire syrienne qui a fait défection en 2013 en emportant 55.000 images illustrant la brutalité et les abus dans les prisons syriennes.

Son audition, incognito, devant le Congrès américain en 2014 avait été à l'origine de ce texte qui porte son nom et qui aura mis cinq ans à voir le jour.

Dans un communiqué, le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin s'est dit "déterminé à continuer d'exercer une pression économique sur le régime Assad et ses soutiens en raison de la répression menée par le régime".

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a lui expliqué que ces sanctions avaient été décidées en hommage aux victimes du bombardement du marché de Douma, le 30 octobre 2015, par "les forces de Bachar al-Assad soutenues par l'Iran et la Russie", qui "avait tué plus de 70 civils syriens".
https://www.connaissancedesenergies.org ... eur-201109

Re: Syrie

par energy_isere » 21 oct. 2020, 21:36

Syrie : une hausse du prix des carburants sur fond de crise économique

AFP parue le 21 oct. 2020

Les autorités de Damas ont entériné une hausse du prix des carburants dans une Syrie en guerre et ravagée par une grave crise économique, justifiant cette nouvelle mesure d'austérité par l'"embargo injuste" des sanctions américaines. Mercredi, le président syrien Bachar al-Assad a par ailleurs décrété un allègement de l'impôt progressif sur le revenu et une prime unique de 50 000 livres syriennes pour les employés du secteur public, civils et militaires.

L'augmentation du prix de l'essence, actée mardi soir par le gouvernement, survient alors que chaque mois les foyers syriens ont le droit d'acheter une certaine quantité de carburant à un prix subventionné par le gouvernement. Le prix du litre d'essence subventionné passe ainsi à 450 livres syriennes, contre 250 auparavant, selon l'annonce publiée par le ministère du Commerce intérieur sur Facebook. Le litre d'essence non-subventionné coûtera 650 livres syriennes, contre 296 auparavant. Le prix du fioul industriel a également augmenté.

Le taux de change officiel est lui de 1 250 livres pour un dollar, contre 2 200 livres pour un dollar sur le marché parallèle. L'annonce a provoqué le mécontentement sur les réseaux sociaux. "Tous les prix vont augmenter à cause des hausses sur le carburant", a déploré sur Facebook l'internaute Ghidaa Nasser.

Ces derniers mois, les autorités ont adopté des coupes dans les subventions sur l'essence et les Syriens sont désormais habitués aux longues queues devant les stations-service pour faire le plein.

Le ministère du Commerce intérieur a justifié les dernières hausses de prix par "les coûts importants (...) pour s'approvisionner en dérivés pétroliers et l'augmentation du coût du transport, à la lumière de l'embargo injuste imposé par l'administration américaine".

La crise économique que vit la Syrie depuis des mois a été accentuée selon des experts par les sanctions de la loi "César", adoptées par Washington à la mi-juin et venues se greffer aux sanctions déjà imposées par les Occidentaux, visant notamment le secteur des hydrocarbures.

Le conflit qui sévit depuis 2011 en Syrie a déjà coûté des dizaines de milliards d'euros à ce secteur, tandis que l'immense majorité des champs pétrolifères échappent encore au régime de Damas.

Mercredi, le décret présidentiel prévoyant un allègement de l'impôt sur le revenu élargit la tranche des salaires bénéficiant d'une exemption de taxe, pour englober les salaires inférieurs à 50 000 livres syriennes, contre 15 000 précédemment. Selon l'ONU, plus de 80% de la population syrienne vit dans la pauvreté
https://www.connaissancedesenergies.org ... nes-201021

Re: Syrie

par energy_isere » 30 août 2020, 11:56

Un général russe tué par un engin explosif improvisé en Syrie
PAR LAURENT LAGNEAU · 19 AOÛT 2020 opex360
http://www.opex360.com/2020/08/19/un-ge ... -en-syrie/

Haut