L'Ademe

Présentation de livres, de films ou de sites traitant de la déplétion ou de sujet connexes.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

th
Condensat
Condensat
Messages : 683
Inscription : 18 sept. 2005, 22:54
Localisation : Toulouse

L'Ademe

Message par th » 24 avr. 2007, 20:57

Atteliers de l'ADEME, Paris 9 mai, Anger, Doui

L'ADEME organise des ateliers sur le RC. Certains themes sont connexes aux problématiques discutées sur ce forum.
http://www.ledebatmde.org/archives/425

"the greatest shortcoming of the human race is our inability to understand the exponential function"- Bartlett.

Avatar de l’utilisateur
CP3
Condensat
Condensat
Messages : 733
Inscription : 21 janv. 2007, 20:03
Localisation : Vaucluse
Contact :

L'Ademe

Message par CP3 » 20 avr. 2008, 19:33

Peak Oil - France : le réveil d' un organisme d' Etat !

Voici un Doc intéressant , plus ou moins confidentiel , publié par l' ADEME en Nov 2005 .
Dans ce Doc datant de plus de 2 ans 1/2 , l' ADEME ( Organisme d' Etat ) , va à l' encontre
du Discours officiel selon lequel , il n' y aura pas de Pic avant 15/20 ans .

http://www2.ademe.fr/servlet/getBin?nam ... 449417.pdf

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54546
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'Ademe

Message par energy_isere » 30 juin 2008, 19:02

L'ADEME précise son évaluation du bilan énergétique des biocarburants

Alors que l'objectif européen des 10 % de biocarburants dans les transports d'ici 2020 est contesté, l'Agence française de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) a adopté une nouvelle méthodologie de calcul des performances des biocarburants.


Contexte :

L'objectif de 10 % de biocarburants dans les transports d'ici 2020 a été fixé par le Conseil européen de mars 2007. Il s'agit de parvenir à une réduction de 20 % de gaz à effet de serre (GES) par rapport au niveau de 1990, toujours d'ici 2020.

Aujourd'hui décriés notamment au Parlement européen, l'UE a ajouté des "critères de durabilité" pour éviter les investissements massifs dans des biocarburants moins chers mais nuisibles pour l'environnement.

En France, les transports représentent 26% des émissions de GES. Le développement des biocarburants représente donc un enjeu important dans le cadre de la lutte contre le changement climatique

En 2002, une première étude de l'ADEME avait conclu au bilan positif des biocarburants en termes d'émissions de CO2.

Mais des divergences sont apparues quant à la méthode de calcul du bilan énergétique de ces carburants sur l'environnement.

Une seconde étude a donc été commandée par le ministère français de l'Ecologie en juillet 2007.

Enjeux :

Un an après cette commande, l'agence française de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) a présenté, le 17 juin 2008, la méthodologie pour cette prochaine étude sur le bilan énergétique des biocarburants de première génération.

Cette étude de l'ADEME, qui établira les positions de la France sur les biocarburants devait à l'origine être rendue au printemps. Le rapport sera finalement présenté fin 2008. C'est à dire à l'issue de la Présidence française de l'UE, qui s'achève en décembre 2008, et au cours de laquelle les Etats membres vont tenter de trouver un accord sur le paquet climat et donc sur l'objectif des 10% de biocarburants.

Le Conseil européen des 11 et 12 décembre 2008 devrait être décisif à ce sujet.

En lien avec les travaux en cours au niveau de l'UE, la nouvelle méthodologie de l'ADEME vise à garantir le caractère durable des biocarburants. Elle prend en compte la proportion faible d'agrocarburants en France et met en évidence l'impact des émissions de gaz à effet de serre liées au changement d'affectation des sols sur le bilan énergétique global.

Elle confirme par ailleurs les dispositions de la politique agricole commune qui empêchent la conversion des forêts ou prairies permanentes, cultures à fort contenu en carbone, en zones pour production d'agrocarburants. Un élément qui va dans le sens de la polémique actuelle au sujet de l'impact des biocarburants sur l'élévation des prix des matières premières alimentaires.

Jérôme Frignet, spécialiste des agrocarburants chez Greenpeace France, estime pour sa part que, même si le bilan énergétique des agrocarburants reste à établir, l'adoption de la nouvelle méthodologie est relativement satisfaisante.

Il s'inquiète en effet de la fiabilité des données scientifiques des industriels quant à la réduction de 20 % des gaz à effet de serre.

Selon M. Frignet, l'UE devrait renoncer à l'objectif "irréaliste" des 10 % de biocarburants dans les transports. Selon lui, "le coût environnemental et social des biocarburants dépend en effet largement d'importations massives en provenance de zones extérieures de l'UE."

latribune.fr
http://www.latribune.fr/info/L-ADEME-pr ... 750047C067

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54546
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'Ademe

Message par energy_isere » 21 oct. 2009, 17:32

Certification BBC-Effinergie pour le siège de l'ADEME

(Src : Bouygues, CSTB, ADEME)

L'extension du siège de l'ADEME à Angers (49) qui s'étend sur 3 000 m2 a reçu le label certifié NF Bâtiments Tertiaire Démarche HQE / BBC-Effinergie attribué par Certivéa, un organisme accrédité par l'Etat.
Le label Bâtiment Basse Consommation (BBC) se base sur la norme RT2005 et se fixe un objectif de consommation maximale pour les constructions neuves à 50 kWhep/m2/an pour le chauffage, le rafraîchissement, la ventilation, l'eau chaude sanitaire, les auxiliaires de chauffage et l'éclairage. Cet objectif été repris dans la loi Grenelle 1 et correspondra au niveau d'exigence qui sera retenu pour la réglementation thermique 2012 applicable dès fin 2010 aux bâtiments publics et tertiaires.

Pour parvenir à cette performance globale, ces bâtiments doivent combiner plusieurs facteurs notamment une isolation thermique performante et le recours à des énergies renouvelables (photovoltaïque, petit éolien, eau chaude sanitaire solaire…).

Loïc Loiseau, conducteur de travaux et responsable de l'opération chez Bouygues précise sur le blog de l'entreprise que "l'isolation par l'extérieur permet de s'affranchir des problèmes de ponts thermiques, la VMC double flux génère d'importantes économies d'énergie : l'hiver, elle récupère les calories de l'air extrait pour réchauffer l'air neuf injecté dans le bâtiment. L'été, la surventilation nocturne refroidit la structure béton qui restitue la fraicheur en journée grâce à son inertie thermique. Enfin, les menuiseries extérieures à triple vitrage respirant transmettent une grande quantité de lumière et peu de calories".

.........
Enerzine
http://www.enerzine.com/1037/8544+certi ... deme+.html

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7252
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: L'Ademe

Message par phyvette » 09 avr. 2017, 06:23

L'argent c'est pour les banques et les capitalistes, l'Ademe et la transition énergétique peut bien crever la dalle.

L’Ademe, qui a épuisé son fonds de roulement, doit geler certaines aides. Les grandes entreprises et les collectivités de taille importante sont tenues de patienter au guichet.

Les grandes et moyennes entreprises, ainsi que les collectivités locales de taille importante, dont les chantiers environnementaux en cours (réseaux de chaleur, collecte des déchets, production d'énergies renouvelables, transports propres, etc.) rentrent dans le champ des aides de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), vont devoir faire preuve d'une grande patience. La direction de cet établissement a dû se résoudre à geler une partie du versement de ses subventions. C'était cela ou retarder le règlement des salaires de ses 1.100 agents.
https://www.lesechos.fr/politique-socie ... 078069.php
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3362
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: L'Ademe

Message par matthieu25 » 09 avr. 2017, 09:14

En France, l'écologie a toujours été la dernière roue du carrosse.
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7943
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: L'Ademe

Message par Remundo » 09 avr. 2017, 10:16

si l'ADEME avait tous les milliards injectés pour sauver les cadavres fissiles...

batista
Condensat
Condensat
Messages : 612
Inscription : 16 juin 2008, 23:16
Localisation : Cognac

Re: L'Ademe

Message par batista » 10 déc. 2018, 22:55


Un essor massif des énergies renouvelables, l’option la plus compétitive pour la France

Ouest-France avec AFP Modifié le 10/12/2018 à 12:49 | Publié le 10/12/2018 à 12:43

D’après une nouvelle étude de l’Ademe publiée ce lundi, un essor conséquent des énergies renouvelables d’ici 2050 permettrait de produire de l’énergie à moindre coût pour les Français.


Développer massivement les énergies renouvelables d’ici 2050 et 2060 est la meilleure façon de produire une électricité à un coût réduit et qui soit la moins chère possible pour les Français, selon une étude publiée lundi par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

Cette étude, qui modélise plusieurs scénarios d’évolution de la production d’électricité française, conclut aussi que « si le prolongement d’une partie du parc nucléaire historiquepermettrait une transition efficiente, […] le développement de la filière EPR ne serait pas compétitif ».

« Regard de long terme »

Publiée deux semaines après l’annonce de la feuille de route énergétique de la France à horizon 2028 par le gouvernement, cette étude a pour but d’apporter « un regard de long terme » et de « s’assurer qu’un choix fait aujourd’hui ne va pas faire peser des coûts indus à nos enfants et petits-enfants quelques dizaines d’années plus tard », explique le président de l’Ademe, Arnaud Leroy, cité dans le document.

« À chaque fois dorénavant qu’on parle trajectoire énergétique, se pose la question du coût, […] donc il faut qu’on documente la question de la pertinence économique, de la viabilité économique » des choix possibles pour le pays, a-t-il expliqué à l’AFP.

Selon les conclusions de l’étude, l’optimum économique serait que les énergies renouvelables fournissent autour de 85 % de la consommation d’électricité française en 2050, et plus de 95 % en 2060, quelles que soient les variantes considérées (consommation, faible acceptabilité des énergies vertes, prolongement du nucléaire aisé, arrêt automatique des réacteurs nucléaires à 50 ans, etc.).

Le nucléaire pour la transition

L’étude montre également le rôle du nucléaire historique pour accompagner la transition, avec une fermeture progressive des réacteurs à 40 et 50 ans. En revanche, si la France se lance dans un programme industriel de construction d’EPR, alors la part des énergies renouvelables baisserait autour de 75 % en 2050 et le coût de production moyen de l’électricité serait globalement plus cher.

Par ailleurs, ajoute Arnaud Leroy, « on se rend compte qu’on n’a plus besoin de subvention dès 2035, à la fois pour l’éolien terrestre et le solaire », qu’aucun besoin de stockage massif n’est nécessaire avant cette date et que ces scénarios permettent d’accompagner un développement important des véhicules électriques, comme d’assurer la stabilité du réseau électrique.

Deux ans après la réalisation d’une étude prospective sur un mix électrique 100 % renouvelable, le président de l’Ademe défend la neutralité de l’Agence. « On est un opérateur étatique, on n’a rien à vendre », affirme-t-il.

Retrouver cet article sur Ouest-France.fr

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7943
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: L'Ademe

Message par Remundo » 11 déc. 2018, 10:33

et bien je pense que tout cela relève du bon sens...

on ferait mieux de se mettre au travail plutôt que d'enfiler des costumes bleus et jaunes pour se taper l'un sur l'autre. :idea:

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12419
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: L'Ademe

Message par GillesH38 » 11 déc. 2018, 10:36

je suppose qu'ils ont trouvé le moyen de stocker à faible coût, ce serait sympa de dire comment ...
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7943
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: L'Ademe

Message par Remundo » 11 déc. 2018, 10:42

toi tu as toujours une objection à la con pour ne rien faire.

du stockage on peut en faire de nombreuses façons, et même si ça coûte un peu plus à court-terme, ça sera moins que de tout surpayer à long-terme, sans dire qu'il faut garantir un accès à l'énergie sur le long terme, et que cela n'a "même pas de prix"

faut pas t'étonner des conflits qui surgissent avec de nombreux forumers.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12419
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: L'Ademe

Message par GillesH38 » 11 déc. 2018, 10:47

Remundo a écrit :
11 déc. 2018, 10:42
toi tu as toujours une objection à la con pour ne rien faire.
elle est quand meme super zarbi ta remarque, d'une part c'est pas moi qui décide en quoi que ce soit de l'avenir énergétique de la France, donc je ne vois pas en quoi mes remarques ont la moindre influence sur ce qu'on fera, d'autre part c'est quand meme de notoriété publique que l'intermittence et le stockage sont les problèmes no 1 des EnR, je ne fais que le rappeler.
du stockage on peut en faire de nombreuses façons, et même si ça coûte un peu plus à court-terme, ça sera moins que de tout surpayer à long-terme, sans dire qu'il faut garantir un accès à l'énergie sur le long terme, et que cela n'a "même pas de prix"
ben tant mieux si on peut le faire à un coût supportable , je demande juste comment, c'est tout - et non ce n'est pas un petit problème, et si, tout a un prix.

faut pas t'étonner des conflits qui surgissent avec de nombreux forumers.
ça ne m'étonne pas, je sais qu'il y a plein de gens (la grande majorité en fait) qui n'aiment pas qu'on leur casse leurs illusions avec des raisonnements rationnels (la meilleure preuve est qu'il y a bien plus de croyants dans des religions que d'incroyants sur Terre ...), donc j'y suis habitué.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54546
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'Ademe

Message par energy_isere » 11 déc. 2018, 20:34

J' ai expédié au bac a sable la suite envenimées des échanges.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54546
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'Ademe

Message par energy_isere » 11 déc. 2018, 20:39

Bien sur qu l'intermitence du solaire PV et eolien est un probléme.

Il y avait 20 ans on aurais jamais imaginé toute cette production electrique solaire PV et eolien. le Gilles de 1998 aurait dit que c'est impossible à faire.

Pour le stockage et bien c'est ce à quoi il faut bosser sur les 20 prochaines années. Et on entrevoit pleins de chose.
Le temps, le marché, les ressources feront le tri.

Mais les batteries sont quand méme bien positionnées pour ça. Que ca soit des batteries de récup de véhicule electrique, des batteries stationnaires spécialisées sans Lithium (techno sodium soufre) ou des batterie à flux au Vanadium.
Ca va étre passionnant à suivre.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12419
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: L'Ademe

Message par GillesH38 » 11 déc. 2018, 22:58

energy_isere a écrit :
11 déc. 2018, 20:39
Bien sur qu l'intermitence du solaire PV et eolien est un probléme.

Il y avait 20 ans on aurais jamais imaginé toute cette production electrique solaire PV et eolien. le Gilles de 1998 aurait dit que c'est impossible à faire.
euh pourquoi ? tant que les capacités crêtes ne dépassent pas les besoins, ça ne pose pas de problème ....merci de ne pas dire à ma place ce que je n'ai pas dit !
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Répondre