Soleil Vert et liquéfaction du charbon

Présentation de livres, de films ou de sites traitant de la déplétion ou de sujet connexes.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1126
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Soleil Vert et liquéfaction du charbon

Message par Jeuf » 10 janv. 2007, 17:14

J'ai toujours considéré le scénario de liquéfaction du charbon permettant une continuation de l'économie après le PO irréalisable...
C'est le genre de futur possible affreux qu'on ne peut pas croire. De même, le film Soleil Vert (1973) dont je connaissais le scénario m'a paru irréaliste, tant il fallait qu'une organisation social ficelée et rigide se mette en place, pour que cette histoire tienne debout, avec pauvreté généralisée, après un période d'abondance (abondance préservée pour quelques uns) : les gens ne le supporterait pas. Tout s'effondrerait bien avant.
En gros, pour l'histoire de ce film : en 2020, la terre est surpeuplée, la nourriture est rare et chère, complètement synthétique. Le soleil vert, produit nouveau qui vient d'arriver sur le marché et qui doit réduire la faim, est censé être produit à base du plancton des océans collecte par des bateaux. En fait on apprend à la fin du film et de l'enquête sur un meurtre, que le soleil vert est fait avec des humains. (voir autre résumé : http://generationsfutures.chez-alice.fr ... ilvert.htm)
Voilà donc deux façon de voir l'avenir que je récuse, or mais je me rend compte que toutes deux, l'une de science-fiction, l'autre de science réalité, peuvent se rejoindre.Car je viens de voir le film, et conçoit maintenant en quoi un scénario King Coal nous mène réellement vers le scénario Soleil Vert, en un peu plus tard qu'en 2022, mais quand même un jour ( plutot 2100-2200).

En effet, que voit-on dans ce film?

-c'est la canicule tout le temps. Pourtant un brouillard de pollution recouvre le globe, très nuisible pour la production agricole, et à priori un tel nuage de poussières devrait refroidir le globe. Il a donc fallu une importante modification de l'atmosphère, avec beaucoup de gaz à effet de serre émis, pour qu'il y ait un réchauffement climatique.
L'extraction massive de charbon sale, son raffinement et sa combustion pourrait provoquer de tels boulversements. Beaucoup de poussières serait générées par le minage acharnée des dernière ressources par le système économique, sans aucune considération pour les émissions.

-à la fin de l'histoire, le héros mourant dit : "L'océan agonise. Le plancton n'existe plus".
En effet, comme l'explique Jancovici
http://www.manicore.com/documentation/serre/acide.html
, les océans pourraient, dans un cas extrême d'émission de pollution (le CO2, et SO2 probablement contribuent à cet acidificationà, devenir un lac acide. Et les océans mourreront...modification très importante de l'écosphère...

On imagine aussi les conséquences économiques de cette évolution. On ne voit pas de véhicule à moteur dans le film soleil vert, à part les "dégageuses" anti-émeutes (dont on a pas su de ce qu'elle faisaent du contenu de leur cargaison), et les camions qui transportent les cadavres. Il doit y avoir des camions de livraison de nourriture aussi. C'est ainsi que les dernières ressources énergétiques sont réservées au riches qui en consomment beaucoup, et à la survie/coercitions des pauvres.
Une entreprise multinationnale, Soloyente, a le contrôle sur la production de nourriture, qui est encore plus synthétique et usiné que ce qu'on peut trouver maintenant. C'est là aussi dans la suite logique de ce qu'il se fait maintenant.

La sphère économique, dans sa folle course à l'expansion d'elle-même, peut très bien continuer de croître d'aujourd'hui jusqu'à cette date (+3%/an de PIB) : l'agriculture restante fournit des production à Haute Valeur Ajoutée. Il doit en être de même des autre activités du secteur primaire de l'économie (extraction), qui n'ont plus beaucoup de matière à extraire, celle-ci deviennent aussi très chères, et leur production offre beaucoup de valeur ajoutée.
Beaucoup de monde travaille dans la sécurité. Et il doit aussi y avoir des personnes qui sont là pour pallier aux nuisances environnementales. Et puis la croissance démographique aide la croissance économique. Bref, dans la suite logique de ce qu'il se fait actuellement, et suivant la comptabilité actuelle, nul doute que le PIB soit beaucoup plus élevé à cette époque futuriste qu'aujourd'hui, il a bien poursuivi continument sa croissance, ce qui réjouit les économistes.

La sphère économique, dans sa croissance folle, après avoir mangé et épuisé ou altéré la totalité des ressources naturelles de la terre, n'a plus qu'à bouloter les humains eux-mêmes pour alimenter sa croissance.
D'ailleurs cette économie devrait s'effondrer pour terminer sa spirale mortelle de dégradation entropique/anthropique. Normalement, cet effondrement aurait lieu quelques années après l'action de ce film : puisque l'écosystème entre en cycle fermé (des humains mangent des humains, avec de moins en moins d'apport d'énergie solaire), la population et la production finiront par chuter.. L'économie s'écroulerait après avoir atteint un stade extrêmement élevé d'entropie terrestre. Le maximum en fait : plus aucune ressource existante pour les humains (bien sûr, quand la poussières sera retombée, quelque milliers d'années plus tard, la vie pourra revenir à la surface de la terre, depuis le fond des océans qui n'aura pas été raclé).

Ce qui me paraît peu vraisemblable, c'est que l'économie folle atteigne un stade aussi élevé dans l'absurde et la dégradation avant de s'effondrer. Que ce ne soit pas le pic pétrolier qui y mette fin, mais l'entropie maximale possible.
Mais tout est encore possible. Qui sait.

Avatar de l’utilisateur
Environnement2100
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2493
Inscription : 18 mai 2006, 23:35
Localisation : Paris
Contact :

Re: Soleil Vert et liquéfaction du charbon

Message par Environnement2100 » 10 janv. 2007, 17:28

Jeuf a écrit :Ce qui me paraît peu vraisemblable, c'est que l'économie folle atteigne un stade aussi élevé dans l'absurde et la dégradation avant de s'effondrer. Que ce ne soit pas le pic pétrolier qui y mette fin, mais l'entropie maximale possible.
Mais tout est encore possible. Qui sait.
Je ne peux que rappeler à ta mémoire des exemples trop nombreux de folie destructrice, obsessionnelle, organisée à l'échelon d'une nation et renforcée pendant des années, qui n'ont disparu qu'avec la mort de leur société ou de leurs créateurs. Et pas seulement au 20e siècle.

Nous sommes parfaitement capables de bien pire que ce qui est montré dans ce film, nous l'avons prouvé maintes fois.

Que certains scenarios puissent aboutir à la destruction de notre civilisation est véridique. Beaucoup de gens ont déjà oublié que nous sommes passés bien près de l'hiver nucléaire. Dans le passé, certaines nations ont commis de grosses erreurs (généralement attaquer son voisin) et ont disparu ; d'autres n'ont rien demandé à personne et ont disparu quand même.

Mais ces scenarios sont les plus pauvres, les plus faciles à écrire.
Trop de mépris entraîne des méprises - Phyvette, ca 2007.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 14048
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Message par GillesH38 » 10 janv. 2007, 17:30

ben dis donc, tu commences l'année dans une humeur primesautière Jeuf ! :shock:

pour le coup de manger des humains, faut pas compter sur les morts naturelles : 1 mort par an pour 70 habitants, ça fait que 1kg de barbaque par an et par personne, soit 3 grammes de nourriture par jour et par personne. Autrement mettons qu'on mange son propre poids en deux mois environ, ça conduirait à diminuer de moitié la population humaine tous les deux mois, effectivement une extinction assez rapide ...

mais bon c'est que de la SF, je vois mal comment la Terre pourrait etre surpeuplée alors que l'agriculture a totalement disparu , la régulation naturelle aura eu lieu bien avant ! la plupart des effets nocifs disparaitraient probablement si la population est ramenée à 1 milliard d'habitants.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
guino
Condensat
Condensat
Messages : 564
Inscription : 30 août 2005, 12:40
Localisation : 13 Marseille
Contact :

Message par guino » 11 janv. 2007, 17:00

PIc de production agricole , et ajout de chair humaine pour compenser la déplétion ?
mai 2010. je passais de moins en moins, j'ai acheté mon terrain, commencé à le travailler. L'ambiance sur oléocène se dégrade d'une façon alarmante, peu réjouissant quant à la capacité de l'humanité à réagir à des crises.Je ne me sens plus à ma place ici.

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1126
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Message par Jeuf » 14 janv. 2007, 10:02

1 mort par an pour 70 habitants, ça fait que 1kg de barbaque par an et par personne, soit 3 grammes de nourriture par jour et par personne.
J'y ai pensé un peu (sans faire le calcul). C'est vrai que cet aspect n'est pas abordé.
Mais en réfléchissant, ça se passe unpeu mieux que ça. D'abord,l'espèrance de vie est unpeu plus faible. Ensuite,peut-être qu'il y a un peu d'autre chose, dans le soleil vert, que de l'humain, comme ingrédient (ne serait-ce que pour cacher le gout, et faire un produit sec, compact, et vert) . Et puis, tous les gens finissent en soleil vert, mais tous n'en mangent pas.
Il n'y a du soleil vert qu'un jour par semaine, le mardi.

Et si les gens se plaignent qu'il n'y a pas assez de soleil vert, par des émeutes, les dégageuses arrivent et il finissent eux-même en soleil vert (probablement, même si c'est pas dit). Rétro-action efficace de ce problème de famine , les dégageuses (quoiqu'à retardement) : famine, émeute, " dégagement" d'où moins de monde à nourrir et plus de nourriture.

Au final, cela permet peut-être de tenir quelques chiffres donnés dans le film (quelques millions de new yorkais mangent une fois par semaine de cet aliment, en quantité non négligeable)

Mais il est vrai que ça fait pas beaucoup à manger et que le bilan thermodynamique est assez mauvais.

Si la production agricole continue de diminuer,la faim et les émeutes seront de plus en plus nombreuse, ce qui accèlerera le processus d'auto-digestion de la population.

Le héros du film ne comprend pas ça, à la fin, quand il dit qu'il faut empêcher l'utilisation d'humains pour faire de la nourriture : d'abord on ne voudra pas le croire, et même si c'est le cas les gens ne réagiront pas, par fatalisme, parce qu'ils préfèrent manger. La dégradation morale en est à un stade bien trop avancé pour qu'il y ait une réaction des masses.

Avatar de l’utilisateur
jimfells
Brut léger
Brut léger
Messages : 463
Inscription : 21 juil. 2006, 08:41

Message par jimfells » 02 févr. 2007, 14:12

GillesH38 a écrit : Autrement mettons qu'on mange son propre poids en deux mois environ, ça conduirait à diminuer de moitié la population humaine tous les deux mois, effectivement une extinction assez rapide ...
Si je me représente la chose :shock: C'est monstrueux :?

.

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1126
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: Soleil Vert et liquéfaction du charbon

Message par Jeuf » 02 mai 2008, 13:30

et même si c'est le cas les gens ne réagiront pas, par fatalisme, parce qu'ils préfèrent manger
Je précise à ce sujet que c'est tout à fait possible de faire abstraction du fait qu'on mange des humains tout en le sachant, grâce au fait que le produits est suffisement transformé, dans des usines lointaines.
Le processus concret de production sort de la conscience des consommateurs,
c'est indispensable pour faire sauter le verrou psychologique pour rendre l'humain consommable dans ce film.
C'est un peu le même genre de moyens qui doivent être employés pour permettre une forte consommation d'animaux, ou d'énergie électrique (abattoirs et centrales à charbon sont loin)...

Répondre