Livre : 2050 Sauve qui peut la Terre !

Présentation de livres, de films ou de sites traitant de la déplétion ou de sujet connexes.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Birdy
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 308
Inscription : 06 févr. 2006, 18:30
Localisation : Du pays aux 56 ministres
Contact :

Livre : 2050 Sauve qui peut la Terre !

Message par Birdy » 30 oct. 2007, 14:55

Un bouquin de Michel Tarrier qui aborde la responsabilité des religions monothéistes concernant le saccage de la planète. Le pic y également est abordé.

- Un pavé dans le mare écologique
- La présentation et des commentaires sur Amazon

Bientôt sur ma table de nuit :)
La mer monte mais le niveau baisse

Avatar de l’utilisateur
Captainjo
Kérogène
Kérogène
Messages : 63
Inscription : 23 oct. 2007, 10:50

Message par Captainjo » 30 oct. 2007, 15:55

Salut,

Encore un bouquin qui fait dans la provocation gratuite.
Oui la bible dit " Croissez et multipliez vous", ce qui justifie pour certain la polygamie.
C'est un livre symbolique et mythologique, on peut y lire ce qu'on veut.
Le dogme de la nature controlable à l'infinie par l'homme était aussi un fondement du stalinisme...
Le mythe du bon sauvage païen semble perdurer pour certain.

Captain'Jo

Avatar de l’utilisateur
Birdy
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 308
Inscription : 06 févr. 2006, 18:30
Localisation : Du pays aux 56 ministres
Contact :

Message par Birdy » 30 oct. 2007, 21:19

Ben on va lire ça et on verra ensuite ;)
La mer monte mais le niveau baisse

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Message par rico » 26 nov. 2007, 08:37

Je reçois de temps à autre des mails dont je reproduis le dernier ici.
Bonjour,

Le petit texte qui suit fut déposé début novembre sur le site notre-planète.info.
Il reçut spontanément plus de 2000 visites, et au total davantage que le rapport des Nations Unies sur l'environnement ou la judicieuse communication de Jean Ziegler sur les agrocarburants désignés comme "crime contre l'humanité".
J'en ai déduit que l'inquiétant postulat d'une vie prochainement invivablétait largement ressenti par l'opinion publique et que cela méritait d'être divulgué sur la présente liste de diffusion.

C'est d'ailleurs la menace d'un monde invivable bien avant la fin de ce siècle qui m'a inspiré mon dernier livre :
2050, Sauve qui peut la Terre :
http://www.amazon.fr/2050-Sauve-qui-peu ... 2842743857
http://users.skynet.be/jdelacre/2050/un ... logie.html


Ce que donne à penser notre incapacité à une révolution verte autrement que purement rhétorique...

Une seule et unique certitude : une vie invivable

Le plus affligeant n'est pas de constater l'érosion de l’inestimable capital naturel que nous avions reçu en legs, mais d'en diagnostiquer le caractère imparable du processus écocidaire.

Les préjudices sont déjà palpables puisque la Terre n’est pas rechargeable et que les ressources se tarissent. L’essentiel des ressources terrestres nous a désormais été crédité. Il ne sera guère possible de vivre débiteur de la Terre et toute assurance-survie confine à l’utopie. Ce qui angoisse tout autant les éco- que les égoconscients, tous prochainement conviés à une existence qui tiendra plus du parcours du combattant que du nirvana.

Les plus optimistes, ou ceux qui ont tout intérêt à se montrer ainsi, prédisent que le pic pétrolier surviendrait vers 2030. D’autres avancent la date de 2010. C’est la croissance économique de l’Inde et de la Chine qui incite à avancer une date si proche. Ce pic pétrolier est une analogie à la règle du pic de Hubbert relatif à l’exploitation de toute ressource primaire. Il désigne le maximum de production prévisible, après quoi l’exploitation ne fera que décroître et les prix n’auront de cesse d’augmenter. Nos infrastructures et nos modes de vie ne sont nullement préparés pour l’après pic pétrolier, toutes les solutions alternatives restent anecdotiques. Il conviendrait, pour faire face, d’un si grand réajustement notre comportement qu’il est totalement utopique. La production agricole s’effondrera en raison de la pénurie d’engrais dépendant de la pétrochimie, les transports seront aux prises de coûts exorbitants, l’essentiel de nos modes de vie sera hypothéqué. Bien avant 2050 !

Inutile donc de montrer patte blanche, le mal est fait. Les actuelles gesticulations, quand elles ne sont pas pure mauvaise foi, ne concourent qu’à faire amende honorable en gérant un incontournable déclin.

Nous ne changerons plus notre morale de gouvernance, il est d’ailleurs bien tard. Le prêt à penser de nos religions monothéistes et nos mauvais choix de société ont eu raison de la Terre nourricière.

Continuons donc à baptiser le matin, et dans l’épectase la plus cocardière, un lancement d’Airbus chaque fois plus générateur de dommages collatéraux pour la biosphère (une tonne est la quantité de CO2 émise par chacun des passagers d’un aller-retour Paris-New York en Airbus 380), et à déclamer sur l’effet de serre dans un symposium faux-semblant du soir. Ce n’est ici qu’un simple et prosaïque exemple de la schizophrénie médiatisée devenue monnaie courante.

L’oligarchie se rie de nos inquiétudes et nos « camarades prospères » se croient malins, avec leurs signes extérieurs de confort et leurs quelques longueurs d’avances bancaires. Blindé par les sbires d’un service d’ordre de mieux en mieux récompensé, le pouvoir occidental se saignera encore de quelques compassions face aux foules d’évacués des contrées rendues exsangues et qui viendront naïvement frapper à la porte de notre Titanic. Pour toute réponse à leur désespoir (« Je préfère mourir en Europe que de vivre en Afrique », nous n’aurons d’autre alternative que de les refouler, avec quelques envolées diplomatiquement correctes. Ce seront bientôt les dernières, l’Occident re-sortira alors ses armes contre l’accostage clandestin des pirogues, mais cette fois, ce ne sera pas pour coloniser et christianiser.

Ce qui est pris n’est plus à prendre. Le mal est fait et tout pronostic d’avenir ne vise qu’à gérer les préjudices.

La langue de bois et l'omerta ne sont même plus de mises si l'on veut gagner du temps, quelques siècles au plus. Navrés, nous n'avons plus le luxe de ménager les susceptibilités.

Le mal est fait, sombre est l’avenir.


Mais pourquoi une attitude résolument défaitiste est-elle de mise ?


Contrairement à une idée trop répandue, sachez enfin que le mode pessimiste, voire catastrophiste, est davantage salvateur que l'optimisme convenu et antalgique, que la lobotomie ambiante qui fait l'imbécile heureux. C'est en sonnant l'alarme que l'on stimule l'instinct de survie, que l'on éveille un sursaut de lucidité, que l'on développe l'énergie du désespoir dont le pouvoir est celui d'un moteur turbo. Optimisme bon enfant, faux espoir réconfortant et mesurettes en guise d'oeillères sont tout au contraire une garantie supplémentaire d'aller droit dans le mur. C'est bien parce que l'espoir caresse dans le sens du poil que les politiques, uniquement motivés par leur charlatanisme électoral, l'utilisent sciemment. Un exemple ? Lors de la montée du nazisme, les juifs pessimistes sont tous partis pour New York, tandis que les optimistes se sont retrouvés dans les camps. Bien sûr, quelques décades avant la "solution finale" écologique, nous ne pouvons fuir sur une autre planète, nous n'avons cette fois qu'un seule Terre promise. Nous n'annonçons nulle fin du Monde, mais seulement un Monde invivable. Nuance ! Raison de plus pour arrêter de faire les cons. Espérons donc que le pessimisme se montrera éco-compatible et mobilisateur, en impliquant une levée de boucliers contre tout ce qui, de près ou de loin, menace l'avenir de la planète, et donc de l'homme. Il convient donc d' « allier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté », selon la formule attribuée à Antonio Gramsci mais qui serait de Romain Rolland.

Soyez tout de même rassuré..., le pire n'est jamais certain !

M R.TARRIER
Je l'ai trouvé bien foutu, concis et je l'ai transféré à mon entourage. J'ai par contre pris la liberté de rajouter "voire dès 2007" après "d'autres avancent la date de 2010". Au vu de l'actualité c'est le bon moment pour sensibiliser ceux qui ne le sont pas encore car finalement il n'y a pas de meilleurs arguments que l'illustration par l'actualité!

Avatar de l’utilisateur
tolosa
Modérateur
Modérateur
Messages : 866
Inscription : 16 oct. 2005, 22:24
Localisation : Je suis la où mon nom l'indique

Message par tolosa » 26 nov. 2007, 09:03

Je suis assez d'accord pour considérer que les religions monothetistes portent en elles de nombreuses tares, mais quand même, c'est, au moins en ce qui concerne le mode actuel de vie occidental, leur accorder un grand crédit que de croire qu'elles constituent une cause du déperissement actuel de gaia
Un changement radical de nos modes de vie et un renoncement au « progrès » est le prix à payer pour éviter le désastre. Comme cela paraît irréalisable, l’occultation du mal s’ensuit inévitablement (jean-Pierre Dupuy).

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 26 nov. 2007, 09:24

Lire à ce sujet La fin de l'humanité de Godin, qui relativise le rôle des religions monothéistes (et notamment la religion chrétienne) dans la croissance démographique.

Attention, relativiser n'est pas nier. Mais en vérité je vous le dis, Jésus n'a pas eu d'enfant !
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
tolosa
Modérateur
Modérateur
Messages : 866
Inscription : 16 oct. 2005, 22:24
Localisation : Je suis la où mon nom l'indique

Message par tolosa » 26 nov. 2007, 11:08

pas selon tous les evangiles, il me semble que certains évangiles apocryphes admettaient l'existence d'une filiation....
Un changement radical de nos modes de vie et un renoncement au « progrès » est le prix à payer pour éviter le désastre. Comme cela paraît irréalisable, l’occultation du mal s’ensuit inévitablement (jean-Pierre Dupuy).

Avatar de l’utilisateur
Saratoga Elensar
Condensat
Condensat
Messages : 542
Inscription : 06 nov. 2007, 19:37

Message par Saratoga Elensar » 26 nov. 2007, 11:15

Tiennel aurait du regarder et lire le Da Vinci Code..... :-P

Je doute de voir une recrudescence de la piété spirituelle dans le proche futur...on sera bien plus préocupé à faire marcher notre télé et à nous nourrir que prier.
another world is not only possible, she is on her way, on a quiet day i can hear her breathing

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Message par rico » 26 nov. 2007, 12:54

Ce que j'ai trouvé intéressant dans ce mail c'est pas le passage sur le monothéisme mais le côté catastrophiste. En effet y'en a marre des imbéciles heureux.

niethil
Kérogène
Kérogène
Messages : 29
Inscription : 27 oct. 2007, 15:42

Message par niethil » 26 nov. 2007, 20:09

Je doute de voir une recrudescence de la piété spirituelle dans le proche futur...on sera bien plus préocupé à faire marcher notre télé et à nous nourrir que prier.
Tout dépend à quel point préoccupés... Si ça devient vraiment tendu il se pourrait bien que tu aies tort; les gens prient souvent plus quand ça va mal...

rurbain
Condensat
Condensat
Messages : 644
Inscription : 20 oct. 2007, 13:55
Localisation : Oise ( Beauvais sud )

Message par rurbain » 26 nov. 2007, 20:45

niethil a écrit :
Je doute de voir une recrudescence de la piété spirituelle dans le proche futur...on sera bien plus préocupé à faire marcher notre télé et à nous nourrir que prier.
Tout dépend à quel point préoccupés... Si ça devient vraiment tendu il se pourrait bien que tu aies tort; les gens prient souvent plus quand ça va mal...
Il y en a qui agissent et se préparent aussi...
Il n'y a aucune corrélation entre l'état de putréfaction d'une discussion et la réussite du vote.
-+- MG in: Guide du Cabaliste Usenet - Du bon usage des AAD -+-

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 26 nov. 2007, 21:49

Saratoga Elensar a écrit :Je doute de voir une recrudescence de la piété spirituelle dans le proche futur...on sera bien plus préocupé à faire marcher notre télé et à nous nourrir que prier.
Dans le très proche futur (demain, l'année prochaine) oui.

Mais à l'échelle d'une génération, c'est moins sûr. Ne serait-ce que parce que, en France, du fait de l'effondrement du secteur public de l'éducation, la part de l'école privée (souvent religieuse) croît.

La religion a franchi à la fin du siècle dernier son "creux" à l'échelle mondiale, elle reprend en ce moment du poil de la bête dans pratiquement tous les pays du monde. Et le pic est encore loin.

On peut voir cela comme un simple retour à la normale, après une courte parenthèse de matérialisme offerte par l'alliance du libéralisme... et des combustibles fossiles.
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3358
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Message par matthieu25 » 26 nov. 2007, 22:07

Prions pour que Dieu nous redonne des barils... ](*,)
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
tolosa
Modérateur
Modérateur
Messages : 866
Inscription : 16 oct. 2005, 22:24
Localisation : Je suis la où mon nom l'indique

Message par tolosa » 27 nov. 2007, 08:34

oui, mais remplis d'eau potable.....
Un changement radical de nos modes de vie et un renoncement au « progrès » est le prix à payer pour éviter le désastre. Comme cela paraît irréalisable, l’occultation du mal s’ensuit inévitablement (jean-Pierre Dupuy).

niethil
Kérogène
Kérogène
Messages : 29
Inscription : 27 oct. 2007, 15:42

Message par niethil » 27 nov. 2007, 19:07

Tiennel aurait du regarder et lire le Da Vinci Code...
Tiens, je l'avais oublié celui là, le livre le plus comique de tout les temps... :lol: :lol:

Répondre