Le syndrôme DTFCEN

Vous avez ou vous avez eu du mal à accepter le problème, vous ne parvenez pas à convaincre vos proches, vous ne savez pas comment réagir... parlez en ici.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Environnement2100
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2492
Inscription : 18 mai 2006, 23:35
Localisation : Paris
Contact :

Le syndrôme DTFCEN

Message par Environnement2100 » 25 oct. 2007, 11:59

Face à une crise, l'être humain suit fréquemment un cheminement psychologique standardisé et linéaire : déni, colère, tentative de fuite, admission, abattement. Seuls les individus capables de parcourir cette palette à toute vitesse peuvent aller à l'étape ultime : lutte et contournement, donnant l'impression de courage quand les autres sont simplement lents. Les leaders sont généralement bien placés pour connaître, comprendre et maîtriser ce processus.

La crise climatique actuelle ne fait pas exception à ce comportement typique ; pourtant, il me semble constater, à chaque fois que j'ai l'occasion de discuter avec l'un ou l'autre spécialiste de cette crise, une surprenante convergence vers un syndrôme commun.

Car ils sont nombreux les spécialistes de cette multi-crise qui se donnent tous rendez-vous en 2100 : les climatos bien sûr, avec leur Prix Nobel tout neuf en poche ; mais aussi les énergéticiens, à qui on n'avait jamais, jamais rien demandé au-delà du Plan Quinquennal ; les Démographes, qui au contraire pleurnichent depuis des décennies (des siècles ?) sur l'imposibilité à long terme de la croissance démographique ; les biologistes, qui voient leur précieux stock d'espèces disparaître de moitié d'ici là ; les spécialistes de la FAO, qui voient pour la première fois les stocks de céréales et de poissons chuter ensemble ; les militaires qui se frottent les mains... Je ne parle même pas des Environnementalistes, qui depuis leurs glaciers du Groenland ou de Terre Adélie calculent lentement les neuf milliards de noms de Dieu. (*)

Nombre de ces spécialistes ont une réaction commune : De Toutes Façons C'Est Niqué, généralement suivie de "mais on s'en fout on sera morts". Ils sont âgés de 40 à 60 ans.

Seule une réaction des jeunes pourrait nous écarter de ce chemin résigné ; dommage qu'on n'en ait plus en France.

(*)Allusion à la nouvelle d'Arthur C. Clarke, sur la légende Tibétaine des noms de Dieu amenant la fin du monde.


Image
Trop de mépris entraîne des méprises - Phyvette, ca 2007.

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6357
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Message par rico » 25 oct. 2007, 12:04

Nombre de ces spécialistes ont une réaction commune : De Toutes Façons C'Est Niqué, généralement suivie de "mais on s'en fout on sera morts". Ils sont âgés de 40 à 60 ans.
Sauf que depuis quelques semaines (guère plus) les scientifiques nous disent qu'on aura pas besoin d'attendre 2100 pour que les choses s'emballent. A priori, même ceux qui ont 60 ans ont des chances (c'est même sûr) de vivre l'effondrement du monde tel que nous le connaissons. Et franchement je sais pas vous mais moi je trouve ça rassurant car c'est pas uniquement nos enfants qui vont le payer mais nous aussi!!! La justice divine existe !!!!!

Geispe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1552
Inscription : 09 mars 2005, 17:16
Localisation : Vosges du Nord

Message par Geispe » 25 oct. 2007, 12:10

Seule une réaction des jeunes pourrait nous écarter de ce chemin résigné ; dommage qu'on n'en ait plus en France.
et quelle serait cette réaction ? à mon avis RIEN - même pas quinze Grenelles - ne peuvent enrayer le naufrage.

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6357
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Message par rico » 25 oct. 2007, 12:12

Pi les jeunes en majorité combattent les ennuis dans leurs jeux vidéo pas dans la réalité.

Krom
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2296
Inscription : 19 juin 2006, 17:51
Localisation : Lausanne, Rock City

Message par Krom » 25 oct. 2007, 12:27

Geispe a écrit :
Seule une réaction des jeunes pourrait nous écarter de ce chemin résigné ; dommage qu'on n'en ait plus en France.
et quelle serait cette réaction ? à mon avis RIEN - même pas quinze Grenelles - ne peuvent enrayer le naufrage.
Ahah, c'est assez drôle. E2100 vient nous avertir de ce dangereux abandon, et les premières réponses qu'il obtient, c'est un "de toute manière, c'est foutu."

Allons. Ce que propose E2100, c'est bel et bien qu'on sorte de cette affaire. Peut-être bien que c'est foutu, mais c'est pas encore arriver, alors on peut encore faire des choses pour parer à ça. Tiens, Asimov, dans Fondation, ne parle-t-il justement pas de ça? Un type qui dépasse le catastrophisme et prépare le plan de survie de l'humanité?


Avatar de l’utilisateur
Environnement2100
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2492
Inscription : 18 mai 2006, 23:35
Localisation : Paris
Contact :

Message par Environnement2100 » 25 oct. 2007, 14:59

Je me permets de te citer :
Refus de la continuité : Définir des voies de sortie du système technicien dans le cadre d'une société imprégnée de ses références a peu de chance d'aboutir à des solutions qui n'en favorise pas l'accroissement. D'où la nécessité de mener des insurrections de l'imaginaire qui produisent d'abord des sorties individuelles ou collectives de la société de croissance.
En effet, le "système" (désolé pour ce mot peu plaisant) n'est pas seulement technicien ; il est culturel, politique, artistique, historique, etc. La seule technique n'est pas LA responsable de notre malheur ; seule notre bêtise l'est ; abandonner la seule partie "technicienne" du système est à mon sens non seulement difficile, voire pas souhaitable, mais surtout totalement insuffisant.

Il ne me semble pas qu'il y ait une théorie de la croissance : pour prendre un exemple, l'effondrement de la natalité des nations riches n'était certainement pas envisagé par les théoriciens du 19e siècle. Toujours AMC, la croissance des sociétés, et particulièrement celle de la société occidentale du 20e siècle, s'est faite en vrac, et en dépit de toute théorie. A l'inverse, il ne me semble pas que nous ayons, non plus, de théorie de la décroissance : tout ce que j'ai lu sur le sujet contient 0% de théorèmes et de calculs, tel le yaourt allégé spécial blonde.

Le terme décroissance est tellement associé à un constat négatif que je suggère de le changer. Qui s'associerait à une campagne intitulée "Echec" ?
Trop de mépris entraîne des méprises - Phyvette, ca 2007.

Lo
Condensat
Condensat
Messages : 556
Inscription : 05 juil. 2005, 12:24
Localisation : Marseille

Message par Lo » 25 oct. 2007, 15:41

En clair, tu veux que les jeunes se fédèrent autour de l'idée de décroissance rebaptisée plus positivement ?

Mon avis est que ce "système", comme tu dis, a tellement menti (ou s'est tellement menti à lui-même) qu'il ne peut plus convaincre personne, et surtout pas les jeunes qu'il a contribué à individualiser et dé-moraliser.

Je préfère l'inventaire à l'esprit positif de l'entreprise.

Krom
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2296
Inscription : 19 juin 2006, 17:51
Localisation : Lausanne, Rock City

Message par Krom » 25 oct. 2007, 17:15

Lo a écrit :En clair, tu veux que les jeunes se fédèrent autour de l'idée de décroissance rebaptisée plus positivement ?
Pas seulement rebaptisée, mais reconstruite. E2100 a bien dit que la décroissance n'était pas une vraie théorie.

Avatar de l’utilisateur
ktche
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 363
Inscription : 01 févr. 2005, 11:05

Message par ktche » 25 oct. 2007, 18:12

Effectivement la décroissance n'est pas une vraie théorie.

E2100 a raison, ce n'est même pas une théorie du tout... C'est plutôt un yaourt : un bouillon de culture initié par un ferment dans un milieu fertile. Je comprends que ce soit dur d'en faire une bannière pour rallier les masses à l'idée romantique de projet universel

Adhérer... un objectif de moules !

Quant aux déterminations réciproques entre culture et technique, il serait un peu fastidieux de développer toute la pensée pragmatiste, mais il est peut-être intéressant d'en citer un élément fulgurant énoncé par un de ses tenants
Thorstein Veblen a écrit :men have learned to think in the terms in which the technological processes act (Les hommes ont appris à penser dans les termes avec lesquelles les processus techniques agissent)

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7344
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Message par nemo » 26 oct. 2007, 00:30

Je partage le point de vue de Environnement2100 même si je pense qu'il sous estime l'impact de la technique sur nos vie. Car bien des choses sont organisés autour de la technique dans le monde occidental, et sans issus aucune. L'automobile par exemple, ou exemple plus frappant le nucléaire. Et tout cela fonctionne toujours selon l'adage stupîde "les problémes posés par la technique doivent être résolus en faisant appel a davantage de solution technique".
Mais je le suis a 100% lorsqu'il dit que c'est l'ensemble du paradigme qu'il convient de réviser. Et ça passe par le fait de se dégager du monde d'aujourd'hui. De se désaliéner dirait un marxiste.
Mais je pense aussi que les jeunes sont les moins capable d'échapper a l'aliénation en question (pour le plus grand nombre tout au moins). C'est donc a ces fameux hommes de 40-60 ans de montrer le chemin. En espérant que les jeunes suivent.
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32
"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord
"Aucun compromis sur les principes, toutes les adaptations sur le terrain."
Anonyme

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 26870
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Message par GillesH38 » 26 oct. 2007, 08:08

Je ne partage pas trop le culte du chef qui transparait dans les premières phrases du post d'E2100. La plupart des "leaders visionnaires" historiques ont conduit leur pays à la ruine dans le pire des cas (Napoleon, Hitler, Mussolini), à la sclérose dans le meilleur (Franco, Salazar..) !

Apres, sur le syndrome "DTFCEN", c'est effectivement un reproche qu'on me fait souvent quand je parle de la crise énergétique (je crois de moins en moins à la crise climatique et de plus en plus à l'énergétique...). Le problème est ce qui se cache sous le C ? qu'est ce qui est "niqué" exactement? la seule vraie façon de répondre, c'est de dire que l'humanité ne se résume à la consommation de biens matériels. La civilisation industrielle qui consomme en masse des combustibles fossiles pour produire des artefacts périssables, effectivement, est pratiquement certainement "niquée". Le vrai avenir est de se trouver d'autres valeurs pour l'humanité future....
Zan, zendegi, azadi. Il parait que " je propage la haine du Hamas".

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 6934
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : île de France

Re: Le syndrôme DTFCEN

Message par mahiahi » 05 oct. 2023, 09:40

Je reprends l'évolution du processus pour l’illustrer :

déni : de moins en moins, mais de plus en plus véhéments (il faut crier plus fort)
colère : les associations de type "just stop oil" et les manifestations pour la "fin du mois"
tentative de fuite : les prosélytes des énergies renouvelables ou du nucléaire pour "sauver le système", mais aussi les guerres là où on trouve du pétrole
admission : peu visibles par moi (et vous?)
abattement : plutôt dû au confinement, je crois voir la dépression monter
C'est quand tout semble perdu qu'il ne faut douter de rien
Dieu se rit des hommes déplorant les effets dont ils chérissent les causes
Défiez-vous des cosmopolites allant chercher loin dans leurs livres des devoirs qu'ils dédaignent remplir autour d'eux

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7344
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Le syndrôme DTFCEN

Message par nemo » 11 oct. 2023, 15:24

ça c'est du déterrage de fil.
tu parles du deuil vis à vis de quel problème? Si c'est du PO on va pas être capable d'aller collectivement au bout avant qu'il soit manifeste aux yeux de tous, donc quand il sera nettement dépasser ce qui risque de prendre encore un certain nombre d'année (10 ans?20ans? plus?).
En ce qui concerne l'acceptation il y a peut être des candidats sur le forum mais je vais éviter de les nommer de peur de les faire apparaitre :mrgreen: .
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32
"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord
"Aucun compromis sur les principes, toutes les adaptations sur le terrain."
Anonyme

Répondre