Sommes-nous névrosés ?

Vous avez ou vous avez eu du mal à accepter le problème, vous ne parvenez pas à convaincre vos proches, vous ne savez pas comment réagir... parlez en ici.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

La proximité du peak-oil et la chute de notre système vous procurent-ils secrètement une satisfaction ?

Vous pouvez sélectionner 1 option

 
 
Consulter les résultats

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8310
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Sommes-nous névrosés ?

Message par kercoz » 25 mars 2012, 16:10

Tovi a écrit :Se voir faire du sport ? Je ne sais pas si c'est à la mode mais ça ne me semble pas être majoritaire parmis les pratiquants amateurs.
(ds amateur , il y a "mateur" .
C' est plus compliqué . Le gus qui pratique (marche ,escalade , VTT, etc ...) va chercher a correspondre au "modèle" (ds ses 2 sens) qu'on lui présente sinon impose : le catalogue décat§lon . La pluspart sont déguisés en "décat§lon. On peut meme soutenir la thèse que plus le gus est urbain , moins il pratique et plus il "fantasme" sa pratique , et plus il achète des objets . En achetant (magazines , sapes , gadgets , batons de skis pour marcher ! , il a l' impression de DEJA pratiquer .
Perso , ceux que je connais et qui pratiquent a longueur d'année ou en font leur métier , tombent moins ds ce travers et sont tres lucides sur le ridicule des zombies ....Ils provoquent meme parfois volontairement par des attitudes non conformes (monter a la falaise avec 20kg de matos , ds la pierraille , 3/4 d'heure, comme a Ceuse , en tongue.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
Tovi
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2220
Inscription : 15 sept. 2008, 23:25
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Sommes-nous névrosés ?

Message par Tovi » 25 mars 2012, 16:28

Tiens, ça me rappelle quand je faisais de la marche dans les Alpes : juste une gourde, un chapeau et un baton. Tous les touristes équipés de leurs gros sacs à dos me prenaient pour un berger :-D J'ai jamais compris ce qu'ils pouvaient bien mettre dans leurs gros sacs pour une petite journée de marche.

Je suis un peu d'accord avec toi sur le côté "style" et tout ça mais pour certains sports c'est quand même agréable d'avoir du bon matos.
Si vous ne faites pas partie de la solution, alors vous faites partie du problème.
Forum des discussions libres

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3844
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Sommes-nous névrosés ?

Message par nemo » 26 mars 2012, 10:46

Cela dépend aussi du "sport". Certain son sursaturé de pub (foot, tennis) et d'autre par le type de pratique impose un besoin de matériel conséquent dans lequel le consumérisme peux facilement s’engouffrer (ski). Pour la randonné ou l'escalade ce sera tout de même moins vrai. Certaines pratiques peuvent aussi inclure une démarche dont le cheminement au moins théorique amènent au dépassement de comportement de ce genre : arts martiaux et yogas notamment... Mais c'est vrai que dans ces pratiques on est plus dans le "sport" tel que compris de nos jours. Le meilleur exemple étant les pratiques qui ne connaissent pas la compétition comme l'aïkido.
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Avatar de l’utilisateur
jean.thevenet
Goudron
Goudron
Messages : 139
Inscription : 30 déc. 2007, 15:46
Localisation : dans l'ain à 400m de la savoie et à 15km de la haute savoie
Contact :

Re: Sommes-nous névrosés ?

Message par jean.thevenet » 27 mars 2012, 00:13


Les femmes. le sexe... pff... la tentation du mal se dit l'"homme" devenu religieux... maudit soit le principe féminin..

Et ainsi est la névrose... racine de la crise écologique, racine des maux de l'humanité..

LE DIABLE...


Cachez DIEU au fond des humains eux même... c'est le seul endroit où il ne chercheront pas!!!


http://www.doublecause.net
Avant d'emprunter un quelconque pont entre la science et la spiritualité, encore reste-t-il à franchir (mieux encore: à démolir) le mur qui a été construit il y a plusieurs siècles par la science, juste avant le fleuve qui les sépare, afin d'empécher sa traversée. Ce mur dissocie deux approches fondamentales de la vérité en établissant une frontière supplémentaire artificielle qui interdit les rapports entre science et conscience, mais aussi la communication entre nos deux cerveaux (le gauche: celui de la raison, et le droit: celui de l'intuition): une véritable situation de guerre froide intérieure où l'usage à peine privilégié du cerveau droit est considéré comme irrationnel alors que l'usage exclusif du cerveau gauche est considéré comme parfaitement sain.

Il y a de quoi se demander si dans le conditionnement qui nous fait passer de l'enfance à l'état adulte nous ne devenons pas tous handicapés du cerveau, sachant que l'on peut s'en rendre compte d'ailleurs chaque jour en constatant les désordres du monde dans lequel on vit. Malheureusement, rares sont les scientifiques qui oeuvrent à la tache de rétablissement de la communication et de l'équilibre entre nos deux cerveaux, ou entre science et spiritualité, alors qu'ils sont les mieux placés pour le faire étant donné leur position dominante et respectée.
J'ai cherché... Pa'.. j'ai cherché...

LA TERRE COMME SOIT-MÊME
Michel Maxime Egger
Éditions Labor et fides
page 12
Citation:
Racines de la crise écologique.

Que "révèle" la crise écologique? Pour le saisir il convient de ne pas s'arrêter à ses causes symptomatiques, mais de remonter à ses racines dans un acte de lucidité profonde.

En tant qu'expression d'une rupture de communication entre l'être humain et la nature, la crise écologique dévoile deux réalités.

Premièrement, les dérives ou délires d'un paradigme hérite de la modernité occidentale. À partir de la fin du 15eim siècle, celle ci a consacré une manière de voir et de penser fondée sur l'exaltation de la rationalité logique (rationalisme), la supériorité de l'homme (anthropocentrisme), et la primauté des principes masculins.

Autant d'éléments qui ont érigé l'être humain en "maître et possesseur de la nature" (Descarte). Ce paradigme n'a pas seulement "réduit le monde à un simple objet d'exploration technique et mathématique [...] et exclu de [son] horizon le monde concret de la vie". Il a aussi, par la même, désacralisé la nature en expulsant Dieu vers une transcendance inaccessible. Il a mutilé l'être humain de sa dimension divine en évacuant son intellect spirituel et en le réduisant à un composé psychosomatique. L'occident souffre depuis lors d'une véritable addiction au dualisme qui sépare tout: Dieu et la création, l'humain et la nature, l'esprit et la matière, le masculin et le féminin, la foie et la raison... etc.

LE DIABLE EST LE PRINCIPE SÉPARATEUR...
C'est aussi LE DÉSIR-ATTACHEMENT.

et L'hystérie c'est l'insatisfaction d'Amour.

"Je voulais te dire au fait, en parlant d'amour, que j'ai réussi à le faire "entièrement"...

l'amour "entièrement"... Ce n'est plus un ange... mais un "homme"...


Ça a bel et bien merdé... il reste les " "... et.. c'est... con... (la destination finale... un con... littéralement)

Il a perdu son âme d'enfant...

oh putain!!!

La destination finale de l'âme d'enfant? ... un con..

L'âme d'enfant niée de la conscience et extériorisée dans le sexe... et où va le sexe? au CON..
Toute une partie de notre langage est structuré là dessus.. et aussi la diabolisation de la femme!!!

Ha non... c'est trop con!

Tout part de là...
Nous perdons nos âmes d'enfant dans la Névrose...

La pire peur d'un "adulte"... redevenir enfant (avec ses besoins, ses désirs,son imprévisibilité )

La pire peur de la "société".. redevenir naturelle (avec ses besoins, ses herbes folles, sa fantaisie, son imprévisibilité)

Avatar de l’utilisateur
paradigme
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1339
Inscription : 23 mai 2006, 22:56

Re: Sommes-nous névrosés ?

Message par paradigme » 03 févr. 2013, 19:45

Il me semble que nous ne sommes pas des névrosés mais plutôt des paranoïaques, toutefois il est bien évident que cette paranoïa est tout à fait normale dans ce monde qui est en train de changer formidablement.
Ce que j'aime dans cette psychose, c'est que j'espère qu'elle me permettra d'aller de l'avant, de m'écarter des moutons de Panurge, car si pour eux je suis paranoïaque, pour moi ils sont dans un délire de toute puissance, délire qui se termine par la haine de l'autre et donc par la guerre...

Phili2pe
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 311
Inscription : 28 janv. 2009, 23:46

Re: Sommes-nous névrosés ?

Message par Phili2pe » 03 févr. 2013, 22:11

paradigme a écrit : Ce que j'aime dans cette psychose, c'est que j'espère qu'elle me permettra d'aller de l'avant, de m'écarter des moutons de Panurge, car si pour eux je suis paranoïaque, pour moi ils sont dans un délire de toute puissance, délire qui se termine par la haine de l'autre et donc par la guerre...
en effet la paranoïa c'est mieux puisque là le délire commence par se sentir persécuté par l'autre donc la haine de l'autre en quelque sorte,
là on commence par la guerre plutôt que de terminer par :roll:
Petroleum donare, postea dioxydecarbonare, ensuita rechaufare

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8310
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Sommes-nous névrosés ?

Message par kercoz » 04 févr. 2013, 08:13

Il me semble que ces deux perversions proviennent du fait que l' individu ne retrouve plus dans son groupe l' équilibre qu'il devrait y trouver .
On sait que l' individu solitaire n'est pas "humain"....Notre comportemental doit etre considéré comme ayant une "rigidité transhistorique" forte pour optimiser l' individu .
Ce comportemental s'est auto-formaté durant des millénaire sur un groupe restreint ( taille contrainte par ses possibilités d' appro).Les interaction s'etant basées sur l' affect référé a cette taille.
Nos dérives actuelles ne me semblent provenir que de cette rupture structurelle. Ds un giga groupe , l' individu isolé , meme s'il reconstitue un groupe par affinité ou communautarisme , perd la notion d' unité de lieu , et l'agressivité qui se réglait au niveau des individus , va se régler entre groupes affines ( il manque l' étage de base des rétroactions)....de plus l'agressivité initiale a eu des milliers d'années pour se réguler ( rites etc) , la nouvelle est récente , plus forte et aucune experience .
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Sommes-nous névrosés ?

Message par rico » 04 févr. 2013, 08:22

On sait que l' individu solitaire n'est pas "humain"...
La solitude meilleur ingrédient des plus grandes réalisations humaines et de la libération ultime de l'être humain (Cf Bouddha, moines ascétiques, alpinistes de haut vol, etc etc.).

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8310
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Sommes-nous névrosés ?

Message par kercoz » 04 févr. 2013, 17:26

rico a écrit :
On sait que l' individu solitaire n'est pas "humain"...
La solitude meilleur ingrédient des plus grandes réalisations humaines et de la libération ultime de l'être humain (Cf Bouddha, moines ascétiques, alpinistes de haut vol, etc etc.).
Les essais de nazis et les "enfants sauvages" montrent que le cognitif n'existe que par le groupe.....pas d' humanité sans son groupe de reference .
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Flora
Charbon
Charbon
Messages : 205
Inscription : 05 avr. 2011, 11:41

Re: Sommes-nous névrosés ?

Message par Flora » 04 févr. 2013, 18:09

kercoz a écrit :
rico a écrit :
On sait que l' individu solitaire n'est pas "humain"...
La solitude meilleur ingrédient des plus grandes réalisations humaines et de la libération ultime de l'être humain (Cf Bouddha, moines ascétiques, alpinistes de haut vol, etc etc.).
Les essais de nazis et les "enfants sauvages" montrent que le cognitif n'existe que par le groupe.....pas d' humanité sans son groupe de reference .
Tu m'as doublée, Kercoz !! :D
en effet (je ne pensais pas aux nazis, mais je voulais dire qu'en effet) Bouddha, les moines etc... n'étaient pas des enfants sauvages : ils faisaient d'abord partie de la société, puis ont décidé de la quitter ; en effet, dans la solitude on peut réaliser des choses merveilleuses, sans doute la solitude est nécessaire aussi aux créateurs, artistes....
mais on ne peut se défaire de quelque chose (en en tirant quelque chose de positif) qu'à la condition qu'on l'ait déjà eu d'abord... (l'artiste apprend d'abord des techniques, puis s'en détache pour laisser s'exprimer sa créativité : mais celle-ci saurait-elle s'exprimer aussi bien sans le moyen de la technique, apprise, puis désapprise ?)
L'enfant sauvage qui n'a pas décidé de vivre parmi les loups n'est pas arrivé à grand-chose en tant qu'humain ; et en tant que loup, je ne sais pas s'il était hyper compétent.... :-k

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Sommes-nous névrosés ?

Message par rico » 04 févr. 2013, 19:37

Il va sans dire que les enfants ne sont pas faits pour la solitude. Ca paraissait tellement évident...

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8310
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Sommes-nous névrosés ?

Message par kercoz » 04 févr. 2013, 19:51

rico a écrit :Il va sans dire que les enfants ne sont pas faits pour la solitude. Ca paraissait tellement évident...
L' évidence c'est que le caractere "humain" de l' individu tient uniquement au groupe .....L' individu n'esrt que le support ......Support qui, s' il n'est pas "éduqué" par le groupe ....ne pourra jamais devenir humain de lui meme .....L'experience des "enfants sauvage" , montre de plus que cette education doit etre effectué des le jeune age , sinon il n'est pas rattrapable ....

De cet exemple on démontre aussi que c'est la civilisation qui "progresse" et non l' individu .......un bébé du néolithique pourrait aussi bien que le tient faire centrale avec une education correcte .
C'est un fait qui sert d'appui aux thèses "organicistes" ...qui prétendent ( avec raison , selon moi) qu'on est en train de former un méta-organisme : la "société" ...ou les individus , en abandonnant liberté et autonomie , ne sont que les "cellules" de ce meta-corps et ne servent que ses interets ( au dépend des leurs)...
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57715
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Sommes-nous névrosés ?

Message par energy_isere » 04 févr. 2013, 19:56

rico a écrit :Il va sans dire que les enfants ne sont pas faits pour la solitude. Ca paraissait tellement évident...
ca vient de loin.

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8310
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Sommes-nous névrosés ?

Message par kercoz » 04 févr. 2013, 23:52

K.Lorenz développe une thèse interessante :
- Il y aurait des especes nidipare et d'autres nidifuges .
- les nidipares restent plus longtemps au nid ....qqs jours a qqs mois ..pendant lesquels ils sont dépendants mais protègés par leur groupe ....et ça leur laisse loisir de jouer , c'est a dire d'apprendre et de développer du cognitif ....
- Ce sont le plus souvent des especes spécialisées ...ds la "non spécialisation" ....( nuls au 100m mais les meilleurs au penthatlon) ...ce qui les force a des stratégies de groupe , donc a se socialiser .....
La néoténie actuelle de l' humain ( et des animaux domestiqués) , serait une dérive opportuniste du comportemental ...bien qu'elle booste le coté créatif , cette néoténie met en péril les civilisations en privilégiant la "raison" au detriment es rites anciens ...

Perso , je pense que les rites anciens se transmettent plus d'enfant a enfant ( les fratries etaient de 5 à 8, il y apeu de temps) ...l'adulte ne transmettant que les genes .......je pourrais développer mais ça prendrait des plombes ....
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
Tovi
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2220
Inscription : 15 sept. 2008, 23:25
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Sommes-nous névrosés ?

Message par Tovi » 05 févr. 2013, 08:47

Juste un mot pour dire que Bouddha (comme les autres exemples cités d'ailleurs), n'a été seul qu'une partie de sa vie, le reste du temps il était entouré de ses disciples. Et comme pour les sportifs, s'ils avaient été totalement seuls, nous n'aurions même pas entendu parlé d'eux. Les vrais solitaires sont généralement des inconnus...
Si vous ne faites pas partie de la solution, alors vous faites partie du problème.
Forum des discussions libres

Répondre