serveurs informatiques 77 milliards de kilowattsheures/an

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13012
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: serveurs informatiques 77 milliards de kilowattsheures/an

Message par kercoz » 07 mai 2024, 15:02

Ce qui pèse en énergie, ce sont les vidéos et la musique....Ce serait intéressant de calculer le bilan énergétique du net sur des services réellement utilitaires. Ce qui coute cher en énergie c'est le transport humain. Le net pour l'enseignement, l'achat etc .... remplacent des déplacements humains.
L'Homme succombera tué par l'excès de ce qu'il appelle la civilisation. ( Jean Henri Fabre / Souvenirs Entomologiques)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: serveurs informatiques 77 milliards de kilowattsheures/an

Message par energy_isere » 07 mai 2024, 20:42

supert a écrit :
07 mai 2024, 14:41
Désolé energy mais je ne vois absolument pas la contradiction.
Et je vais te dire un secret : si une fée me propose de détruire internet, tout internet (donc y compris l'usage que j'en fais), je dirais "oui". Mais pas à la Mairie.


Supert qui est contre addiction (à internet par exemple)
donc en fait tu as un coté khmer qui voudrait penser et imposer pour les autres, n'est ce pas ?

supert
Condensat
Condensat
Messages : 571
Inscription : 23 août 2023, 16:40

Re: serveurs informatiques 77 milliards de kilowattsheures/an

Message par supert » 09 mai 2024, 14:00

Alors là tu délires total. Je ne veux rien imposer. Cherches dans mes messages où c'est que je veux imposer. Imposer, c'est presque mon antithèse.
Par contre, je n'aime pas qu'on impose. Et internet impose.

Ensuite je t'ai parlé de fantasmes. Ce qu'il y a de cool avec les fantasmes c'est que tu n'es pas emmerdé par la réalité, la volonté des autres, tu fais ce que tu veux, ce sont des fantasmes. J'ai des tas de fantasmes que je ne réaliserais pas si j'en avais la possibilité, ce sont des fantasmes. Pas des volontés ou des désirs, des fantasmes. Je suis pour un arrêt total d'internet et je suis contre le fait de faire péter demain tous les data-centers.
Est-ce plus clair ?


Supert qui a eu aussi des fantasmes qu'il a réalisé

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: serveurs informatiques 77 milliards de kilowattsheures/an

Message par energy_isere » 14 mai 2024, 00:16

IA, data centers... et parc nucléaire : pourquoi Microsoft mise sur la France

BOURSORAMA AVEC MEDIA SERVICES •13/05/2024

Le géant américain de l'informatique, lancé dans la course à l'intelligence artificielle, va renforcer ses infrastructures françaises avec une nouvelle enveloppe chiffrée à quatre milliards d'euros.

"La France est un élément central". En annonçant un investissement record de 4 milliards d'euros, Microsoft fait de la France une place forte pour ses ambitions mondiales dans l'intelligence artificielle et le cloud, après avoir déjà investi plus de 10 milliards d'euros à l'étranger ces derniers mois.

Outre les investissements annoncés, le président de Microsoft, Brad Smith, a estimé dans un entretien à l'AFP que la France fait déjà partie des principaux acteurs du secteur.

Nouvelle donne énergétique

Dans les régions de Paris et Marseille, Microsoft va agrandir ses data centers existants, des bâtiments spécialisés renfermant les serveurs informatiques indispensables au bon fonctionnement des technologies du cloud et de l'IA, très gourmandes en énergie, et en construire un nouveau dans l'est de la France, près de Mulhouse.

La France dispose d'atouts majeurs, affirme le président du géant américain, à commencer par "son énergie décarbonée", en grande partie alimentée par son parc nucléaire, qui rend "plus facile d'investir en France pour ce type d'entreprise que dans d'autres pays". Le géant américain s'est en effet engagé à fonctionner à 100% en énergies renouvelables, y compris dans ses data centers, d'ici 2025.
..................................
lire https://www.boursorama.com/bourse/actua ... 7e00c07083

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 18655
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: serveurs informatiques 77 milliards de kilowattsheures/an

Message par mobar » 14 mai 2024, 07:59

energy_isere a écrit :
07 mai 2024, 20:42
supert a écrit :
07 mai 2024, 14:41
Désolé energy mais je ne vois absolument pas la contradiction.
Et je vais te dire un secret : si une fée me propose de détruire internet, tout internet (donc y compris l'usage que j'en fais), je dirais "oui". Mais pas à la Mairie.


Supert qui est contre addiction (à internet par exemple)
donc en fait tu as un coté khmer qui voudrait penser et imposer pour les autres, n'est ce pas ?
En France on a un expert de la pensee complexe kmer qui en impose, il est a l’Elysee
supert est un petit joueur sans envergure :lol: :lol:
https://youtu.be/0pK01iKwb1U
« Ne doutez jamais qu'un petit groupe de personnes bien informées et impliquées puisse changer le monde, en fait, ce n'est jamais que comme cela que le monde a changé »

supert
Condensat
Condensat
Messages : 571
Inscription : 23 août 2023, 16:40

Re: serveurs informatiques 77 milliards de kilowattsheures/an

Message par supert » 14 mai 2024, 14:22

Je ne suis pas un petit joueur.
Je suis non joueur à ce jeu là.

Je n'impose rien et ne veux rien imposer. Je subis ce que les autres m'imposent.


Supert qui croit que quand un emmerdeur se plaint de la musique trop forte, l'emmerdeur ce n'est pas lui.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: serveurs informatiques 77 milliards de kilowattsheures/an

Message par energy_isere » 22 mai 2024, 00:44

L’intelligence artificielle met en péril les objectifs climatiques de Microsoft

Publié le 21 mai 2024

L’intelligence artificielle remet en cause les objectifs de neutralité carbone des géants de la tech. En seulement 4 ans, les émissions de CO2 de Microsoft ont ainsi bondi de 30%. Alors que les modèles d’IA sont en plus en plus puissants, l’usage, lui, explose.

Les émissions de gaz à effet de serre de Microsoft ont-elles augmenté de 30 % depuis 2020 ? Oui, nous répond le chatbot ChatGPT, “principalement en raison de l’expansion de leur service d’intelligence artificielle (IA) et de cloud computing”. Et pour cause, Microsoft, comme tous les géants de la tech, investit massivement dans l’IA. Il est à la tête de plusieurs initiatives comme Azure AI, le Project Bonsai, Power Plateform et collabore étroitement avec OpenAI, l’organisation qui a développé ChatGPT. Ce dernier est donc bien placé pour connaître l’impact écologique de l’IA.

Dans son rapport de développement durable publié le 15 mai, Microsoft reconnait ainsi qu’en moyenne, ces émissions sont en hausse de 29,1 % par rapport à 2020. Un véritable boom qui provient essentiellement du Scope3, c’est-à-dire, les émissions de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, en amont et en aval. Ces émissions proviennent “de la construction de nouveaux centres de données et du carbone incorporé associé dans les matériaux de construction, ainsi que dans les composants matériels tels que les semi-conducteurs, les serveurs et les racks”, détaille le rapport.

“Avant il fallait être geek pour utiliser l’IA”
Une annonce qui vient considérablement freiner les ambitions de Microsoft. Le géant s’était fixé comme objectif la neutralité carbone d’ici 2030. “En 2020, nous avons dévoilé ce que nous avons appelé notre moonshot carbone. C’était avant l’explosion de l’intelligence artificielle”, explique à Bloomberg Brad Smith, le président du groupe. “Donc, à bien des égards, la lune est cinq fois plus loin qu’elle ne l’était en 2020, si vous pensez simplement à nos propres prévisions concernant l’expansion de l’IA et ses besoins électriques”.

Pour l’instant, Microsoft n’a pas annoncé revoir son objectif de neutralité carbone. Il espère pouvoir s’appuyer sur des innovations et dit être “optimiste”. Data centers alimentés aux énergies renouvelables, infrastructures permettant de ne pas utiliser de l’eau pour le refroidissement… les annonces se multiplient mais les investissements dans le développement de l’IA aussi. Surtout, l’usage explose. “La barrière à l’entrée a baissé, avant il fallait être geek, comme moi, pour utiliser de l’IA générative, maintenant c’est accessible à tout le monde”, décrypte pour Novethic Théo Alves da Costa, co-président de Data for good.

Ce dernier a estimé qu’entre ChatGPT3 et le petit nouveau, ChatGPT4, les émissions de CO2 pourraient être multipliées par 7 dans le meilleur des cas. “Pour 100 millions de personnes qui l’utilisent, on arrive à 2 millions de tonnes de CO2, soit la taille d’une boite du CAC40”, détaille-t-il. Une très grande différence notamment due au fait que ChatGPT4 est multimodal, c’est-à-dire qu’il prend en compte le texte, la vidéo, le son… rajoutant ainsi de la complexité à un ChatGPT3 qui était une sorte de “recherche Google +++”.

Démission des salariés

Microsoft n’est évidemment pas le seul géant de la tech concerné. Dans cette course effrénée à l’IA, Google, Amazon, Meta… investissent massivement. Si l’Union européenne tente de réguler cet appétit avec la publication en mars dernier de l’AI Act, les limites pourraient venir des contraintes énergétiques elles-mêmes. Dans une récente interview, le patron de Meta, Mark Zuckerberg, a ainsi reconnu que la forte consommation des produits d’IA pourrait limiter son développement. Pour entraîner les algorithmes, un data center demande en effet énormément d’énergie sur une courte période.

En attendant, c’est la révolte en interne qui pourrait créer un sursaut. Au début du mois de mai, plusieurs employés de Microsoft ont témoigné auprès du média Grist. Deux d’entre eux ont décidé de démissionner de leur poste, dénonçant le fait que l’IA développée par Microsoft pour l’industrie fossile accélère l’extraction pétrolière. “Ce travail visant à maximiser la production pétrolière avec notre technologie annule tout notre bon travail, prolonge l’ère des combustibles fossiles et permet des émissions incalculables”, a écrit dans un mail adressé à Satya Nadella, le directeur général, Holly Alpine, employée depuis 2014 dans le groupe.
https://www.novethic.fr/economie-et-soc ... tificielle

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: serveurs informatiques 77 milliards de kilowattsheures/an

Message par energy_isere » 01 juin 2024, 11:58

Data Centers Set to Consume 9% of U.S. Electricity by 2030

By Alex Kimani - May 31, 2024

Over the past few years, dozens of pundits and industry experts have laid out prognostications that the ongoing Fourth Industrial Revolution will drive unprecedented electricity demand growth in the United States and globally. Last year, the power sector consulting firm Grid Strategies published a report titled “The Era of Flat Power Demand is Over,” which pointed out that United States grid planners—utilities and regional transmission operators (RTOs)—had nearly doubled growth projections in their five-year demand forecasts. For the first time in decades, demand for electricity in the U.S. is projected to grow by as much as 15% over the next decade driven by the Artificial Intelligence (AI), clean energy, and cryptocurrencies boom.

AI, in particular, is expected to drive a lot of that surge in power demand. According to the Electric Power Research Institute (EPRI), data centers will consume up to 9% of total electricity generated in the United States by the end of the decade, up from ~1.5% currently thanks to the rapid adoption of power-hungry technologies such as generative AI. For some perspective, last year, the U.S. industrial sector energy consumed 1.02 million GWh, good for 26% of U.S. electricity consumption.

That prediction might sound bold, but might be warranted. After all, AI servers are real power-guzzlers: Digiconomist estimates that a single NVIDIA DGX A100 server consumes as much electricity as several U.S. households combined. Early ChatGPT searches typically consumed 10x the amount of power used by Google search, with that figure set to rise. AI tasks typically demand much more powerful hardware than traditional computing tasks. The global picture is even more bullish for companies in the power sector: According to Sreedhar Sistu, vice president of artificial intelligence for Schneider Electric, excluding China, AI represents 4.3 GW of global power demand and could grow almost five-fold by 2028.

........................
.......................
https://oilprice.com/Energy/Energy-Gene ... -2030.html

Répondre