Politique Chinoise de l' énergie

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique Chinoise de l' énergie

Message par energy_isere » 05 déc. 2015, 13:30

La Chine promet de moderniser ses centrales au charbon pour diminuer la pollution

04 dec 2015

Le gouvernement chinois a annoncé mercredi la modernisation des centrales au charbon, d'ici 2020, pour diminuer de 60% leurs émissions polluantes. Mais certains experts estiment que cette mesure vise surtout à rassurer les Chinois mécontents des pics de pollution plutôt qu'à combattre réellement le réchauffement climatique.

Alors que la conférence sur le climat (COP21), destinée à limiter le réchauffement mondial, est entrée dans le vif du sujet, le gouvernement chinois a annoncé mercredi son intention de réduire de 60% les rejets des "principaux polluants" de ses centrales au charbon d'ici 2020, selon un communiqué publié sur son site internet.

L'annonce du gouvernement chinois intervient au lendemain d'un grave épisode de pollution atmosphérique à Pékin. Pendant trois jours un épais brouillard gris, un "smog", a recouvert la ville. Il était notamment dû à la montée en puissance des centrales à charbon pour le chauffage. Le ciel était de nouveau bleu et dégagé mercredi, le vent ayant chassé le brouillard jaunâtre qui avait noyé la capitale chinoise les jours précédents.

L'opération de modernisation permettrait d'économiser quelque 100 millions de tonnes de charbon brut et d'éviter le rejet d'environ 180 millions de tonnes de CO2 chaque année, d'après le communiqué officiel. A l'horizon 2020, la Chine assure qu'elle aura fermé les centrales qui ne respectent pas les normes en matière d'économies d'énergie.
La Chine, plus gros consommateur mondial de charbon
Plus grand producteur et consommateur de charbon au monde, la Chine a par ailleurs récemment reconnu avoir massivement sous-évalué sa consommation et brûlé ces dernières années des centaines de millions de tonnes de plus qu'annoncé initialement. Plus de 70% de l'électricité chinoise est produite à partir du charbon, dont le géant asiatique a consommé 4,2 milliards de tonnes en 2013.
La Chine, deuxième économie mondiale et premier pollueur de la planète, a promis un pic de ses émissions de CO2 "autour de 2030".

Une annonce opportune ?

La plupart des émissions chinoises de gaz à effet de serre proviennent de la combustion du charbon, une des principales sources de "smog". La nouvelle annonce de Pékin sur la réduction des émissions répond principalement à l'exaspération populaire après les épisodes de pollution extrême dans la capitale chinoise, estiment des analystes.
"Réduire le smog dans les villes chinoises est impératif pour le gouvernement", a déclaré à l'AFP Lin Boqiang, directeur du Centre de recherche sur l'économie du secteur de l'énergie à l'université de Xiamen (sud-est). Il ajoute:
Cela est opportun que cet engagement intervienne durant la conférence de Paris, mais il est davantage axé sur la lutte contre le smog et la pollution atmosphérique.
La modernisation "concernera surtout les très petites et très vieilles centrales", selon lui.

L'ONG environnementale Greenpeace a elle salué l'annonce de Pékin, tout en soulignant qu'elle n'était pas nouvelle. "C'était déjà inclu dans les politiques. Ce n'était probablement pas formulé ainsi avant. Ils ont choisi de le formuler de façon un peu plus explicite", explique à l'AFP Li Shuo, en charge des questions de climat et d'énergie.
http://www.itele.fr/monde/video/la-chin ... ion-145696

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique Chinoise de l' énergie

Message par energy_isere » 23 janv. 2016, 12:19

La Chine a éteint la dernière lueur d’espoir des exportateurs du charbon selon l’IEEFA

Agence Ecofin 19 janv 2016

La proportion de l’électricité produite à base de charbon a diminué de 4%, en 2015, en Chine selon les estimations de l’Institute for energy economics and financial analysis (IEEFA). « L’attrait de la Chine pour le charbon et les niveaux d’émissions élevées de gaz à effet de serre s’estompe.», a déclaré l’institut. Avec la baisse des importations de charbon de la Chine combinée à celle de l’Inde, « la dernière lueur d’espoir vient de s’éteindre pour les exportateurs thermiques», poursuit l’IEEFA.

De façon plus globale, la consommation de charbon par la Chine a diminué de 5% au cours de l’année écoulée. Elle devrait encore baisser selon les prévisions. Cette baisse consécutive aux -2,9% observés en 2014 vient confirmer la théorie de l’organisation qui avait déclaré que le pays avait atteint son pic de consommation du charbon en 2013.

Ces événements accroissent les chances de la Chine d’atteindre son pic d’émission de gaz à effet de serre en 2020 selon l’agence; ce qui représente une avancée significative par rapport à l’échéance de 2030 annoncée par le pays, en prélude à la Cop 21.

L’Administration nationale d’énergie de la Chine a également révélé que la croissance de la consommation d’électricité avait ralenti au cours de l’année. Elle n’a été que de 0,5%, ce qui représente son niveau le plus bas depuis 1998. Ce ralentissement confirme le découplage entre la consommation énergétique et la croissance du PIB qui a été de 7% en 2015.

Ces améliorations observées dans l’empire du milieu ne sont que les premières manifestations d’un changement qui devra être plus global. « Le développement à bas carbone n’est plus une option, mais une feuille de route que nous devons mettre en place. Cela a des implications pour le secteur énergétique et le charbon comme les énergies renouvelables les ont déjà ressenties. Les activités pétrolières et gazéifères devront probablement aussi s’adapter.», a déclaré Laurent Fabius, le ministre français des affaires étrangères qui a également présidé la conférence de Paris sur le climat.
http://www.agenceecofin.com/gestion-pub ... on-l-ieefa

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique Chinoise de l' énergie

Message par energy_isere » 30 janv. 2016, 20:56

Chine : une production d’électricité en perte de vitesse

jeudi 28 janvier 2016 / Thomas Livingston lenergeek

Selon un communiqué officiel publié par le gouvernement chinois le mardi 19 janvier dernier, la production d’électricité en Chine a reculé en 2015 pour la première fois depuis plusieurs décennies. Une tendance qui reflète, outre la contraction actuelle de la croissance chinoise, une tertiarisation de l’économie et une baisse progressive des besoins énergétiques dans le secteur industriel.

Un recul historique de la production d’électricité chinoise


Considérées par certains comme un reflet fidèle de la santé de l’activité économique nationale, la production et la consommation d’électricité en Chine ont de quoi inquiéter alors même que la croissance économique s’essouffle. La croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Chine en 2015 est la plus faible jamais enregistrée sur le dernier quart de siècle, à 6,9% ; les efforts de réorientation de l’activité ont mis en lumière des surcapacités colossales dans des secteurs tels que le charbon, l’acier et l’électricité.

Le géant asiatique a généré l’an dernier 5.618 milliards de kilowatts-heure (kWh), selon le chiffres du Bureau national des statistiques (BNS), soit un recul de 0,2% par rapport à 2014. Ce repli s’explique notamment par l’essoufflement du secteur industriel. L’activité manufacturière s’est contractée sur une grande partie de l’an dernier, et la production industrielle n’a gonflé que de 6,1% en 2015, contre 8,3% en 2014, selon les chiffres officiels.

« Comme les aciéries réduisent leur production, cela contracte la demande en charbon et en électricité et le charbon est lui-même frappé par la baisse de la demande en électricité et en ciment. Cela va être vraiment très mauvais au cours des cinq prochaines années », prédit à L’Usine Nouvelle Xu Zhongbo, consultant dans le secteur de l’acier.

Tertiarisation de l’économie et surcapacité des centrales thermiques

La Chine s’efforce depuis plusieurs années maintenant de rééquilibrer son modèle économique vers la consommation intérieure et les services, au détriment des industries lourdes, des exportations et des investissements d’infrastructures. Pour la toute première fois, le secteur des services, bien moins gourmand en énergie, a représenté en 2015 plus de la moitié du PIB chinois.

Cette tertiarisation croissante de l’économie n’est pas sans effet sur l’industrie qui voit son activité ralentir et réduit de ce fait ses besoins énergétiques. Comme l’explique Yang Fuqiang, chercheur au sein du Conseil de défense des ressources naturelles, « la croissance économique de la Chine s’est découplée de la production d’électricité par les centrales à charbon et l’accroissement de la part des services dans le PIB de la Chine a aussi contribué à ralentir la demande ».

Ce dernier s’attend donc à un ralentissement de la croissance du secteur jusqu’en 2050 à mesure que la Chine s’engage dans sa transition énergétique. « Avec une surcapacité de production des centrales thermiques estimée à environ 200 gigawatts, la Chine doit cesser d’approuver la construction de nouvelles centrales », ajoute-t-il.

De même, la production de charbon a baissé de 3,5% en 2015 et devrait rester sous pression cette année dans un secteur qui affiche des surcapacités d’environ deux milliards de tonnes par an.
http://lenergeek.com/2016/01/28/chine-u ... e-vitesse/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique Chinoise de l' énergie

Message par energy_isere » 06 févr. 2016, 20:43

Beijing éliminera les petits poêles à charbon face au smog en hiver

le 2016-01-12

La ville de Beijing lancera cette année une campagne contre les petits poêles à charbon utilisés dans les maisons et dans les entreprises, car la consommation du charbon de qualité médiocre est accusée d'aggraver le smog en hiver dans la capitale chinoise.

A partir de cette année, Beijing lancera "une bataille de grand ampleur" pour remplacer l'utilisation du charbon dans les régions rurales par des combustibles plus propres, ont déclaré lundi des responsables de la ville, lors d'une conférence sur le contrôle de la pollution et la gestion du charbon.

Les autorités contrôleront les petites usines, les restaurants, les bains publics et les hôtels dans les régions rurales pour remplacer leurs poêles à charbon, a indiqué Zhong Chonglei, inspecteur en chef du bureau de la protection de l'environnement de Beijing.

Cette campagne visera également à lutter contre les ventes de charbon de qualité inférieure qui produit davantage de polluants.

Selon Guo Zihua, responsable chargé du développement rural de Beijing, la combustion du charbon sera éliminée dans tous les villages dans les zones de plaine d'ici 2020.

Beijing a fait disparaître en 2015 tous les poêles à charbon dans les arrondissements de Dongcheng et de Xicheng, zone centrale de la ville, et compte éliminer la combustion du charbon dans les quatre autres arrondissements avant 2017, selon M. Guo.

Les petits poêles, qui consomment chaque année entre trois et quatre millions de tonnes de charbon en banlieue et dans les régions rurales de Beijing, qui ne bénéficient pas du système de chauffage central, sont accusés d'aggraver le smog en hiver.

Beijing a émis à deux reprises une alerte rouge face à la pollution de l'air depuis le début de cet hiver, encourageant la fermeture des écoles et interdisant les activités en plein air des chantiers de construction. Cependant, une autre vague de smog touchera la ville cette semaine.

Le ministère de la Protection de l'environnement a expliqué que la combustion du charbon était la première source de la pollution de l'air dans le nord de la Chine pendant la saison de chauffage en hiver, suivie par les gaz d'échappement des véhicules, les émissions industrielles et les poussières liées à la construction.
http://french.xinhuanet.com/2016-01/12/c_135002457.htm

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique Chinoise de l' énergie

Message par energy_isere » 25 mai 2016, 20:13

Consommation en pétrole de la Chine :

source : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=91363
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique Chinoise de l' énergie

Message par energy_isere » 21 janv. 2017, 20:08

La Chine suspend une centaine de projets de centrales à charbon

REUTERS | LE 17/01/17

L'Administration de l'énergie nationale (ANE) chinoise a ordonné à 11 provinces de geler une centaine de projets de centrales à charbon, dont certaines sont déjà en construction, rapporte mardi le groupe de médias Caixin.
Dans un document publié le 14 janvier, Caixin annonce que le régulateur chinois a suspendu les projets de centrales déjà en chantier dans certaines provinces et régions autonomes, notamment au Xinjiang, en Mongolie intérieure, au Shanxi et au Gansu.

Quelque 430 milliards de yuans (58,55 milliards d'euros) ont été investis dans ces projets.
Cette décision s'inscrit dans la politique du gouvernement visant à développer des énergies propres -solaire et éolienne entre autres - aux dépens des centrales à charbon qui représentent la plus grande source énergétique du pays.
http://investir.lesechos.fr/marches/act ... 629001.php

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5190
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Politique Chinoise de l' énergie

Message par Raminagrobis » 27 févr. 2017, 17:44

lien Les prévisions chinoises pour la production de fossiles en 2017 : pétrole stable (au même niveau que 2016, mais en recul par rapport à 2015), charbon stable aussi, mais +25% pour le gaz naturel, dont un peu de schiste.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5190
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Politique Chinoise de l' énergie

Message par Raminagrobis » 27 févr. 2017, 17:44

lien Les prévisions chinoises pour la production de fossiles en 2017 : pétrole stable (au même niveau que 2016, mais en recul par rapport à 2015), charbon stable aussi, mais +25% pour le gaz naturel, dont un peu de schiste.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique Chinoise de l' énergie

Message par energy_isere » 28 août 2017, 15:47

Chine: la fusion de deux géants de l'énergie crée un N°1 mondial

AFP le 28/08/2017

Les autorités chinoises ont approuvé une méga-fusion entre le principal producteur national de charbon et une grande compagnie d'électricité, a annoncé le gouvernement lundi, créant ainsi le numéro un mondial de l'énergie en termes de capacités.

Le mariage entre ces deux firmes étatiques (le charbonnier Shenhua et l'électricien China Guodian) formera une nouvelle entité, la National Energy Investment Group, a annoncé la Commission chargée de l'administration et de la supervision des biens de l'Etat (Sasac), l'agence du gouvernement qui pilote les grandes entreprises publiques.

Le groupe deviendra le numéro un mondial de l'énergie en termes de capacités installées, souligne l'agence Bloomberg. Les actifs totaux de l'entreprise dépasseront les 1.800 milliards de yuans (227,9 milliards d'euros), selon la même source.

La Chine s'est engagée à réduire ses capacités de production de charbon afin de limiter la pollution et de rediriger son économie vers la consommation intérieure.

Elle a déjà interrompu la construction de dizaines de nouvelles centrales électriques au charbon cette année afin de sabrer les colossales surcapacités de production dans le secteur.

Le groupe Shenhua est spécialisé dans la production et la vente de charbon, le transport de produits connexes ainsi que la production et la vente d'électricité, selon son site internet.

China Guodian construit, exploite et gère des actifs de production d'énergie. L'entreprise est aussi présente dans l'organisation de la production et de la vente d'électricité. Ses actifs totaux s'élevaient en 2016 à 803,1 milliards de yuans (101,4 milliards d'euros), indique la compagnie sur son site.
http://www.boursorama.com/actualites/ch ... 325e26ad48
Guodian et Shenhua créent le n°1 mondial de l'électricité

Usine Nouvelle le 28/08/2017
Infos Reuters PEKIN (Reuters)

La compagnie d'électricité chinoise China Guodian Group va fusionner avec le géant houiller Shenhua Group pour créer le premier fournisseur mondial d'électricité, a-t-on appris lundi.

La Commission chinoise de supervision et d'administration des actifs publics (Sasac) a annoncé l'opération dans un communiqué d'une ligne, sans autre précision.

Les deux groupes négociaient depuis plusieurs mois.

Leur capacité installée de 225 gigawatts leur permettra de dépasser le français EDF et l'italien Enel pour devenir le numéro un mondial de l'électricité par les capacités, estime Frank Yu, consultant de Wood Mackenzie spécialiste des marchés de l'énergie en Asie-Pacifique.

Le nouveau groupe sera aussi le premier producteur mondial de charbon et le numéro un mondial de l'énergie éolienne avec 33 gigawatts de capacité, ajoute-t-il.

Les autorités chinoises ont entrepris de consolider le secteur public de l'énergie afin de le rendre plus compétitif à l'échelle mondiale.

China Guodian est l'une des cinq compagnies nationales d'électricité issues de l'éclatement en 2002 de l'ex-monopole d'Etat. Les autres sont China Huadian, State Power Investment, China Huaneng Group et China Datang.
http://www.usinenouvelle.com/article/gu ... te.N579648

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique Chinoise de l' énergie

Message par energy_isere » 11 oct. 2017, 22:04

La Chine mise sur le bioéthanol

le 21/09/2017

Pour lutter contre la pollution de l’air, la Chine veut étendre l’usage du bioéthanol carburant sur tout son territoire. Et pas dans dix ans. Un document de l’Agence de planification économique prévoit une couverture complète du pays en 2020, alors que l’éthanol ne représente à l’heure actuelle que 1 % du volume de produits pétroliers consommés. Avec 200 millions de tonnes de surplus de maïs et 400 millions de tonnes de déchets végétaux produits chaque année, la Chine a les moyens de concrétiser ce projet. Elle veut dès 2025 fabriquer du bioéthanol à grande échelle. 30 % de ses déchets verts pourraient être utilisés pour produire 20 millions de tonnes de biocarburant. Une usine modèle, d’une capacité de 50 000 tonnes par an, devrait être opérationnelle dès 2020.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... ol.N588458
La Chine veut étendre l'usage de l'éthanol carburant

Par Le Figaro.fr avec AFP

La Chine prévoit d'étendre l'usage de l'éthanol carburant à tout son territoire, selon un projet gouvernemental, à l'heure où Pékin entend muscler sa lutte anti-pollution et ouvrir des débouchés pour ses colossaux surplus de maïs. Il est prévu de "soutenir d'ici 2020 l'usage d'éthanol carburant dans l'ensemble du pays et d'assurer une couverture basique complète" tout en musclant les capacités de l'industrie des biocarburants, selon le document émis par la puissante agence de planification économique (NDRC).

Les biocarburants restent pour l'heure cantonnés à la portion congrue en Chine, premier marché automobile mondial, où ils ne représentent qu'à peine 1% des volumes de produits pétroliers consommés. L'objectif est certes de favoriser les réductions d'émissions de gaz à effet de serre pour contrer l'âcre pollution atmosphérique dans les métropoles chinoises, mais aussi de "mieux employer les productions agricoles expirées ou surcapacitaires".

L'éthanol peut être fabriqué à partir de saccharose (betterave, canne à sucre) mais également de maïs: or, la Chine possède de colossaux surplus de maïs en réserve, évalués à plus de 200 millions de tonnes. Une grande partie des récoltes dans le nord et nord-est de la Chine sont traditionnellement rachetées aux cultivateurs par des organes étatiques, notamment afin de maintenir les cours.

La consommation chinoise de biocarburants atteint 2,6 millions de tonnes par an. La Chine est le troisième pays producteur -- même si elle reste loin derrière les Etats-Unis et le Brésil -- et entend doper sa production à 4 millions de tonnes d'ici 2020.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/0 ... burant.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique Chinoise de l' énergie

Message par energy_isere » 06 janv. 2018, 13:57

Chine: l’interdiction d’utiliser du charbon provoque une pénurie de gaz géante

Par Heike Schmidt le 3 janvier 2018

En Chine, la guerre contre la pollution fait des « victimes collatérales » : des millions de foyers se sont retrouvés dans le froid ces dernières semaines. Pour améliorer la qualité de l’air, Pékin avait interdit à 28 grandes villes du nord de la Chine de brûler du charbon cet hiver. Du coup, les prix du gaz, censé le remplacer, ont explosé. Pire : fin novembre, le Hebei la province qui entoure Pékin a lancé une alerte orange – le gaz manque.

Pékin est dans l’embarras. Comment parer à la pénurie du gaz dans tout le nord de la Chine ? Pour satisfaire la demande, le géant Petro China a commencé à pomper 20 milliards de mètres cubes de gaz naturel du Xinjiang dans l’ouest du pays, vers la capitale et ses environs. Le sud aussi a promis de dépanner le nord.

A qui la faute ? Sous la pression du gouvernement central, avide de prouver que sa « guerre contre la pollution » est enfin couronnée de succès, les autorités locales ont fait du zèle. La province du Hebei l’a admis : elle a connecté 2,3 millions de foyers au gaz, dépassant d’un tiers l’objectif dicté par la planification centrale, sans se soucier ni de l’approvisionnement, ni du fait qu’une partie des conduits sont encore en construction.

Résultat des courses : une demande en gaz 134% au-dessus de celle de l’année précédente, des prix qui explosent avec une augmentation de plus de 60% depuis septembre… et des millions de foyers, voire même des hôpitaux et des écoles laissés dans le froid d’un hiver glacial.

Face à cet échec d’une campagne anti-pollution trop hâtive et mal-coordonnée, le gouvernement rétropédale frénétiquement : fini l’interdiction de brûler du charbon pour chauffer les foyers là où le gaz n’est pas disponible, et une centrale thermique de Pékin pourtant mise à l’arrêt a repris du service. Le ciel bleu, qui -à la surprise générale- s’était installé sur Pékin, risque donc de disparaître à nouveau dans la brume jaunâtre de la pollution.
http://www.rfi.fr/emission/20180103-chi ... gaz-geante

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5190
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Politique Chinoise de l' énergie

Message par Raminagrobis » 08 janv. 2018, 00:24

Comme ils ont l'air sérieux dans leur volonté de réduire l'usage du charbon, et ne peuvent pas faire apparaitre du gaz à volonté d'un claquement de doigts, ils vont être trés inventifs dans les années qui viennent. Pas question de laisser le peuple grolotter, ou de faire revenir le smog.

En attendant j'imagine que certains coincés entre l'interdictioon du charbon et les coupures de gaz vont se rabattre sur le pétrole, augmentant une petit peu la demande

La nord de la Chine possède des réseaux de chaleur un peu partout, ce qui rend plus facile l'usage de sources de chaleur alternatives (on converti plus facilement 1 réseau de chaleur centralisé que 10 000 chaudières individuelles).
Il y a sans doute un gros potentiel de valorisation des chaleurs fatales : ils ne manquent pas de datacenters, ni d'industries lourdes comme l'aciéries. La biomasse ça m'a l'air moins folichon (c'est pas un grand pays forestier). Le solaire peut aider car les hivers sont froids mais ensoleillés. Le méthane des décharges peut être collecté aussi.

Bon dans l'immédiat, plus prosaiquement, ils vont augmenter leus importations de gaz... Le gazoduc force de la sibérie apporta 38 km3/an de gaz russe injecté dans le nord du pays, là le gaz manque. Mais encore 1 ou 2 ans à attendre.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique Chinoise de l' énergie

Message par energy_isere » 18 mars 2018, 20:57

La Chine consomme le double de la consommation électrique de l' Europe des 28 :
China added the electricity consumption of France and will pass combined USA-EU-28 energy in 2020

brian wang | March 17, 2018

China used 6307 TWh in electricity for 2017. The USA has had no growth in electricity usage for many years and will likely use about 4100 TWh in 2017.

The EU-28 uses about 3100 TWh each year.

China will try to keep energy consumption growth to about 5.5% in 2018. This would be about 330 TWh and we would be more than the electricity usage of the UK. China would have about 6640 TWH of electricity usage in 2018.

By 2020, China will have electricity usage equal to the combined usage of the United States and the European Union (EU-28).
https://www.nextbigfuture.com/2018/03/c ... -2020.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique Chinoise de l' énergie

Message par energy_isere » 15 avr. 2018, 12:52

La consommation électrique de la Chine en Q1 s'est accrue de 9.8 % par rapport à Q1 2017 !
China’s power use rises 9.8 pct in Q1

April 13, 2018 evwind

China’s electricity consumption, a key barometer of economic activity, rose 9.8 percent to 1.6 trillion kilowatt hours in Q1.

In March alone, power use stood at 532 billion kilowatt hours, up 3.6 percent year on year, according to data released by the National Energy Administration(NEA).

Electricity used by the service sector rose 16.7 percent in January-March, followed by a 10.3 percent increase for the agricultural sector and 6.7 percent for the industrial sector. Residential power use was up 17.2 percent, the NEA said.

Earlier data from the National Development and Reform Commission (NDRC) showed electricity from clean energy sources expanded at a rapid pace.

In the January-March period, power production rose 10 percent year on year to 1.6 trillion kilowatt hours, with solar and wind energy increasing by 58.7 percent and 37.9 percent, respectively.

The growth comes as the economy began 2018 on a strong note with better than expected data.

Industrial output expanded at 7.2 percent year on year in the first two months, while the fixed asset investment rose 7.9 percent, according to the NDRC.
https://www.evwind.es/2018/04/13/chinas ... n-q1/63116

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique Chinoise de l' énergie

Message par energy_isere » 26 août 2018, 13:00

Les chinois prévoient de multiplier par 3 leurs importations de gaz liquéfiés d'ici 5 ans.
China Gas To Boost LPG Imports Threefold

By Irina Slav - Aug 16, 2018

China Gas plans to increase its annual imports of liquefied petroleum gas from 2.8 million tons to 10 million tons during the next five years as it enters the petrochemicals industry, S&P Global Platts reports, quoting industry sources.

The company’s plans also have to do with higher demand, with LPG sales to households forecast by China Gas to increase from 4 million tons in financial 2017/18 to 4.5 million tons in the current financial year, and further to 5 million tons in financial 2019/20.

How much of this increase in imports will come from the U.S., a major LPG supplier to China, remains to be seen and depends on the outcome of the trade war between Washington and Beijing.

For now, to meet this higher demand and pursue its petrochemical plans, China gas will increase its shipments from the Middle East, notably Kuwait and Qatar, the sources said. Yet, they added, the company could meet some of the rising domestic demand for LPG with shipments from the United States if the trade war gets resolved quickly.

U.S. propane and butane, collectively known as LPG, accounted for some 19 percent of Chinese LPG imports in 2017 and made China the third-largest buyer of U.S. propane after Japan and Mexico. Most of this went into propane dehydrogenation plants, whose owners commonly use term supply contracts, but Platts’ sources said China Gas will likely use FOB contracts with Kuwait and Qatar for future deliveries.

First-quarter import figures reveal that the value of U.S. LPG imports into China was more than US$2.6 billion, with most of this coming from propane imports.

After the latest round of U.S. tariffs on Chinese goods worth US$16 billion, China responded in-kind, slapping sanctions on goods with an equal value, including in the list LNG, LPG, naphtha, and coal.

Even before that, however, Chinese buyers of U.S. LPG began reducing their orders, S&P Global Platts reported earlier this month, citing market sources as saying shipments of U.S. propane and butane began falling in March.
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... efold.html

Répondre