Cogeneration: gain important ?

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re:

Message par energy_isere » 22 avr. 2008, 13:13

GE Energy : Nouveau modèle d'unité de cogénération

A l’occasion de la Foire d’Hannovre, GE Energy a présenté son dernier modèle de moteur à gaz, le premier fonctionnant avec 24 cylindres.
Le moteur à gaz J624 GS Jenbacher dispose d'une puissance de 4 mégawatts. En tant qu’unité de cogénération, ce moteur produit 3.6 mégawatts supplémentaires de chaleur et atteint ainsi jusqu’à 90% d’efficacité. Cette technologie sera mise en place prochainement dans le cadre d’un premier projet commercial aux Pays-Bas

L’un des plus gros producteurs de tomates sous serre des Pays Bas, Royal Pride Holland, sera en effet le premier client du secteur agricole à utiliser ce nouveau modèle : deux moteurs J624 GS sont prévus pour livraison début mai 2008 au producteur, comme « projet pilote » pour démontrer la viabilité du nouveau membre de la gamme de moteurs modèle 6 Jenbacher.

Il installera les deux unités alimentées en gaz naturel relevant des applications Jenbacher de cogénération/fertilisation au CO2 de GE Energy afin d’améliorer la production de la culture de tomates et l’efficacité énergétique de la serre, située à Middenmeer à 50 km au Nord d’Amsterdam.

La serre couvre actuellement 45 hectares de surface et devrait s’étendre à 102 hectares dès l’achèvement du projet, devenant ainsi l’un des plus grands sites des Pays Bas, producteur horticole mondial majeur. Royal Pride Holland a déjà installé sur le même site 9 unités Jenbacher JMS620 de 3 Mégawatts.

« Royal Pride Holland est depuis longtemps en faveur de l’utilisation des nouvelles technologies permettant d’augmenter la production et la qualité de ses produits horticoles commercialisés sur le marché mondial » déclare Frank Van Kleef, président de la Royal Pride Holland, « Nous sommes fiers de participer au lancement commercial du J624 GS de GE Energy, nous permettant ainsi d’améliorer notre position concurrentielle mondiale ».

Le J624 GS a auparavant passé avec succès une série de bancs d’essai pendant plus d’un an au centre de production des moteurs à gaz de GE Energy à Jenbach, en Autriche.

« Le lancement du J624 GS symbolise l’engagement de GE Energy pour être leader mondial dans la mise au point de solutions évoluées et rentables pour la production d’énergie sur site afin d’aider nos clients à améliorer leurs positions concurrentielles respectives », explique Pradi Iyyanki, PDG de l’activité de moteurs à gaz Jenbacher de GE Energy.

Avec un rendement total de plus de 85%, les systèmes spéciaux de cogénération Jenbacher alimentés par les unités J624 GS produiront énergie électrique et thermique produite sur site – créant de l’éclairage et de la chaleur artificiels, tout en utilisant le CO2 produit par le moteur lui-même, comme fertilisant – pour prolonger le calendrier de production et augmenter le rendement de la culture.

En plus de subvenir aux besoins de la serre, l’électricité créée par les systèmes de cogénération sera distribuée sur le réseau local.

La technologie particulière de GE Energy permettant l’utilisation de CO2 issu de la cogénération en tant que fertilisant a été développée par le centre d’excellence des applications horticoles Jenbacher aux Pays Bas.

Le projet de Royal Pride Holland est programmé pour un lancement commercial en septembre, soutenu par un accord complet de service de maintenance garantissant les unités pour 60 000 heures d’exploitation ou 15 ans de service.

Enerzine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cogeneration: gain important ?

Message par energy_isere » 13 juin 2008, 19:08

Poweo: livrera une unité de cogénération à une papeterie.

CercleFinance.com) -
Poweo annonce qu'il construira sur site de la Papeterie du Doubs (située à Novillars dans le Doubs) une unité de production d'électricité et de chaleur alimentée à partir de ressource forestière, à l'horizon 2010. Il s'agira d'une chaudière couplée à une turbine à vapeur d'une puissance électrique de 16 MWe.

Le montant de l'investissement nécessaire à la réalisation de l'installation serait de l'ordre de 48 millions d'euros et permettrait notamment de créer une quinzaine d'emplois sur le site.

Le producteur d'électricité à partir d'énergies renouvelables explique que cette unité de production améliorera l'impact environnemental de la papeterie en évitant le rejet de 44 000 tonnes de CO2 par an.

En terme énergétique, l'unité de cogénération répondrait intégralement aux besoins en vapeur de la papeterie. Les 126 millions de kWh d'électricité produits en parallèle, l'équivalent de la consommation de 51 000 foyers, seraient réinjectés sur le réseau de distribution d'électricité.

Poweo indique que les 190 000 tonnes de biomasse nécessaires au projet seront collectées dans la région, en majeure partie des rémanents forestiers, résidus de l'exploitation forestière aujourd'hui non valorisés. L'approvisionnement sera complété par 10 000 tonnes de taillis à très courte rotation.
200000 tonnes en biomasse, ca fait 548 tonnes par jours tous les jours de l' année, soit peut etre 20 à 30 camions par jours. Ca va pas chomer ....

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cogeneration: gain important ?

Message par energy_isere » 16 juin 2008, 13:16

autre info, liée au post qui précede :

Poweo remporte deux projets de centrales biomasse

Poweo développera à l’horizon 2010 deux projets de chaudières couplées à des turbines à vapeur d’une puissance électrique de 16 MWe, l’une sur le site du Groupe OTOR (Doubs) approvisionnée à partir de rémanents forestiers, l’autre sur le site de la société Novacarb (Meurthe et Moselle) alimentée par de la paille, des plaquettes forestières et du miscanthus.
Ces deux projets sélectionnés dans le cadre de l’appel d’offres « biomasse 2 » lancé par les pouvoirs publics en décembre 2006, représentent une puissance totale de 32 MWe pour un investissement de près de 90 millions d’euros. Ils doivent permettre d’apporter une contribution significative à l’atteinte des objectifs français en matière de production d’énergie renouvelable (1000 MW à partir de biomasse en 2010).

Outre la création d’une trentaine d’emplois sur site, l’implantation de ces deux centrales évitera le rejet de près de 165 000 tonnes de CO2 par an en permettant le remplacement des énergies actuellement utilisées (fioul lourd dans le Doubs, charbon en Meurthe et Moselle) pas des sources d’origines renouvelables.

En termes d’efficacité énergétique, les unités de cogénération permettraient de répondre intégralement ou en partie aux besoins en vapeur des sites industriels mais également de produire 250 millions de kWh d’électricité, l’équivalent de la consommation énergétique de plus de 100 000 foyers, qui seraient réinjectés sur le réseau de distribution d’électricité.

Les 350 000 tonnes de biomasse nécessaires annuellement seront collectées dans leurs régions respectives favorisant ainsi la création de nombreux emplois indirects supplémentaires tout en veillant à ne pas remettre en cause les filières de valorisation déjà existantes.

Cet approvisionnement traditionnel sera complété par la mise en place de solutions innovantes comme le développement de la culture du miscanthus en Lorraine, une plante à fort potentiel énergétique, ou des taillis à très courte rotation (TTCR) de type saules ou robiniers en Franche-Comté. Ces taillis peuvent être implantés sur des terrains de fertilité médiocre et sont peu exigeants ; les propriétés épuratrices du saule permettent même de l’utiliser comme biofiltre passif sur des zones de captage.

A terme, Poweo s’est donné pour objectif d’atteindre 25% de sa production en énergies renouvelables. L’opérateur dispose déjà d’une capacité de production en fonctionnement de 53 MW et prévoit déjà dans les prochains mois la construction de deux parcs éoliens de 12 MW chacun.

Enerzine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cogeneration: gain important ?

Message par energy_isere » 25 juin 2008, 22:14

Un procédé de biomasse à haut rendement récompensé


Étienne Lebas, chercheur à l'IFP, vient d'être sélectionné comme lauréat de l'édition 2008 du concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes, organisé par le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, pour son projet d'essaimage Cogebio.
Démarré en juillet 2007, le projet Cogebio porte sur le développement d'un procédé, breveté par l'IFP, de production d'électricité et de chaleur par combustion de biomasse.

Le procédé permet de générer de l'électricité à partir de la biomasse avec un rendement deux à trois fois supérieur aux systèmes disponibles actuellement, dans une gamme de puissance de 30 à 200kWe.

L'ensemble est conçu sous la forme d'un module monté en usine, facilement transportable et d'installation rapide. Il accepte tout type de biomasse : plaquettes forestières, écorces, sciure, déchets végétaux, etc. Il est principalement destiné aux industriels aux agriculteurs disposant de ressources en biomasse ainsi qu'aux collectivités en milieu rural.

Pour l'IFP, la production décentralisée d'électricité apparaît comme particulièrement adaptée à la biomasse dont le coût est largement conditionné par celui du transport. Ce système permettrait d'exploiter des ressources énergétiques renouvelables jusqu'alors difficilement valorisables.

Un premier pilote devrait être installé au sein d'une chaufferie communale, annonce l'IFP sans en préciser le lieu.

Enerzine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cogeneration: gain important ?

Message par energy_isere » 23 mars 2009, 13:23

Une usine de cogénération de 125 MW à Anvers

(Src : ExxonMobil)

ExxonMobil a inauguré sa nouvelle usine de cogénération à haut rendement sur le site de sa raffinerie d’Anvers en Belgique.
La cogénération est la production simultanée d’électricité et de chaleur ou de vapeur pour une utilisation par des processus industriels. Outre la génération de 125 mégawatts, la nouvelle usine va réduire les émissions de CO2 en Belgique d’environ 200 000 tonnes par an, ce qui équivaut à diminuer d’à peu près 90 000 le nombre de voitures sur les routes européennes.

"L’efficacité énergétique est l’un des outils les plus efficaces à notre disposition pour réduire les émissions de gaz à effet de serre", a déclaré Sherman Glass, le président d’ExxonMobil Refining & Supply. "Depuis 2004, ExxonMobil a investi dans une capacité de cogénération de 1 500 mégawatts dans cinq pays."

Avec l’inauguration de l’usine d’Anvers, ExxonMobil détient désormais des intérêts dans une capacité de cogénération d’environ 4 600 mégawatts dans près de 100 installations individuelles sur plus de 30 sites dans le monde entier. Cela représente une capacité suffisante pour alimenter les besoins de plus de 5 millions de foyers en Europe.

"Cette nouvelle usine de cogénération permet de générer de l’électricité de façon rentable servant à faire fonctionner des pompes, des compresseurs et du matériel dans nos installations, tout en produisant par la même occasion de la vapeur supplémentaire, nécessaire dans les processus qui transforment le pétrole brut en produits raffinés", a indiqué quant à lui Gilbert Asselman, le directeur de la raffinerie d’Anvers.

"Grâce à la toute dernière technologie, la cogénération est considérablement plus rentable que les méthodes classiques consistant à produire de la vapeur et de l’électricité séparément. Ceci donne lieu à des coûts d’exploitation moins élevés et à d’importantes réductions des émissions de gaz à effet de serre."

D’autres usines en cours de construction à Singapour et en Chine vont porter la capacité de cogénération d’ExxonMobil à plus de 5 000 mégawatts sur les trois prochaines années.
Enerzine

Yves
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1999
Inscription : 02 déc. 2005, 09:49

Re: Cogeneration: gain important ?

Message par Yves » 23 mars 2009, 13:27

vous venez d'assister en direct à l'effet rebond ... et avec une bonne conscience en prime ...
Trop tard, trop peu, trop cher, il n'y aura pas de miracle !!
Notre futur sera d'être la banlieue ouest de la Russie alors que celle-ci aura le regard tourné vers la Chine...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cogeneration: gain important ?

Message par energy_isere » 27 oct. 2009, 12:32

Cogéneration electricité + chaleur pour une papeterie + chaleur pour un réseau de chaleur d' habitation, en Italie (dans le Nord Est) :

http://www.enerzine.com/14/8575+lindust ... tion+.html
L'industrie papetière fait appel à la cogénération

(src :GE Energy)

Les papeteries italiennes Cartiere del Garda et Alto Garda Servizi (A.G.S.) ont inauguré la centrale de cogénération Alto Garda Power, équipée d’une turbine à gaz aéro-dérivée de GE Energy.
Selon General Electric, cette technologie est censée "optimiser l'efficacité énergétique des papeteries et fournir un système de chauffage urbain."

...............

Le générateur de la turbine à gaz LM6000 PD Sprint est capable de fonctionner en continu, et produit 47,74 mégawatts (MW) d'énergie pour 41 % d’efficacité. Les gaz d’échappement sont envoyés dans une chaudière produisant de la vapeur directement transmise vers une turbine pour produire de l'électricité ou directement utilisée pour les procédés de production interne ou pour l'eau chaude afin d'alimenter le réseau de chauffage urbain de la ville.

.....

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Cogeneration: gain important ?

Message par krolik » 27 oct. 2009, 12:43

Il est bien connu que les grosses papeteries font de la cogénération depuis longtemps.
Ils ont besoin d'électricité pour faire tourner leurs machines, triturer la pâte.
Et puis ils ont besoin de vapeur pour chauffer et surtout pour sécher la feuille de papier dans les rouleaux sécheurs.
De plus, ils utilisent du bois en grande quantité, donc ils brûlent toutes les écorces et cela fait déjà de grosses quantités.
Pratiquement une papeterie peut vivre en autarcie complète si on lui fournit du bois et de l'eau... beaucoup d'eau.
Je vous conseille la visite de "la cellulose du pin" à Facture près d'Arcachon.
Il y avait La Chapelle d'Arblay au sud de Rouen à Grand Quevilly. Mais elle a été fermée.. Bois trop cher..

@+

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cogeneration: gain important ?

Message par energy_isere » 08 juil. 2011, 13:53

Une centrale thermique à biomasse en cogéneration electrique en Alsace.
pour la ville de St Louis (c' est à la frontiére prés de Bâle).
Un chauffage urbain vraiment "durable" en Alsace

Après avoir mis en place un système d'éclairage économe en énergie, la ville de Saint-Louis a opté pour un chauffage urbain qui associe la cogénération et la biomasse, un projet unique en Alsace et l'un des seuls en France à utiliser cette combinaison de technologies.


.........
La solution de chaufferie biomasse avec cogénération comprend une centrale ultra moderne de 20 mégawatts qui produira à la fois de la chaleur et de l’électricité.

Environ 90 % de la chaleur sera produite par la combustion d'une biomasse provenant d'un rayon de moins de 100 km. Elle sera constituée à 60 % de plaquettes forestières (bois issu du broyage des déchets d'exploitation sylvicole), à 26 % de rafles de maïs de la plaine d'Alsace (ce qui reste des épis après le retrait des grains) et à 14 % de bois de déconstruction non imprégnés de peintures ou de solvants.

..............
http://www.enerzine.com/14/12351+un-cha ... sace+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cogeneration: gain important ?

Message par energy_isere » 20 févr. 2019, 15:24

Cogénération biomasse de Novillars : « énergies renouvelables et synergies industrielles »

18 fev 2019

Image
Photo : Akuo Energy

Akuo Energy, premier producteur indépendant français d’énergie renouvelable et distribuée, ainsi que les partenaires du projet ont inauguré le 15 février la centrale cogénération biomasse de Novillars (CBN) en présence de Mme Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès du Ministre d’Etat, Ministre de la Transition écologique et solidaire.

Un projet au service de la transition énergétique

Doté d’une capacité de 20 MWe et d’une puissance thermique de 63 MWth, ce projet est né de l’association d’Akuo Biomasse et d’un acteur historique de la production de papier, la papeterie Gemdoubs. La centrale biomasse vendra à la fois de l’énergie électrique à EDF pendant 20 ans ainsi que de l’énergie thermique sous forme de vapeur d’eau à la société Gemdoubs SAS, afin de couvrir la totalité de ses besoins industriels.

CBN s’inscrit comme un véritable outil au service de la redynamisation du territoire. Le projet permet d’améliorer la compétitivité de la papeterie Gemdoubs en lui garantissant 200 000 tonnes de vapeur par an à un prix maîtrisé. En effet, la facture énergétique représente, après la fourniture de sa matière première (papier recyclé), le premier poste de dépenses de la papeterie.

Un projet d’économie circulaire

La centrale produit de l’électricité et de la vapeur à partir d’une ressource bois issue d’une forêt secondaire et à proximité (50 km en moyenne). Elle permet également le développement de la filière bois dans la région en valorisant du bois sans débouchés existants. Par ailleurs, la papeterie Gemdoubs se fournit en papier recyclé en Bourgogne Franche-Comté.

Ce projet a concouru au développement économique du territoire en ayant eu recours, pour la réalisation de ses travaux (d’une durée de 27 mois et avec près de 120 personnes mobilisées), à des prestataires locaux et nationaux. Par ailleurs, la réduction de la facture énergétique de la papeterie permet de pérenniser ses 70 emplois.

50 emplois dans la filière bois ont été préservés et CBN a créé une vingtaine d’emplois destinés au bon fonctionnement de la centrale. Enfin, cette inauguration s’est déroulée en présence des élèves des BAC PRO « bois » et « paysage » du CFAA de Chateaufarine de Besançon. Leur présence témoigne, ici, de la vitalité des énergies renouvelables en termes de création d’emplois directs ou induits.

Un investissement de 87 M€

CBN est détenu par Akuo Energy, la Banque des Territoires, CAPG Energies Nouvelles (ex-CAM Energie), Gemdoubs et Crédit Agricole Franche-Comté Investissements. La centrale a été intégralement financée en octobre 2016 pour un montant total de 87 millions d’euros. Un pool bancaire composé de Banque Populaire Méditerranée, BNP Paribas, Bpifrance Financement, la Caisse d’Epargne Loire Centre, la Caisse d’Epargne et de Prévoyance Bourgogne Franche-Comté et Unifergie – Groupe Crédit Agricole, dont le chef de file est Natixis Energéco, a apporté le financement en dette bancaire senior. Par ailleurs, le fonds Mirova EuroFideme 3, la Banque des Territoires et Méthanor ont financé la dette junior du projet.

Premier projet Biomasse ouvert au financement participatif

Afin de bénéficier de la rentabilité de la centrale de Novillars, Akuo Energy propose à l’ensemble des citoyens de participer, par le biais de sa plateforme AkuoCoop, au refinancement du projet. L’objectif de cette démarche est de mettre en avant les avantages de la cogénération biomasse bois : la production d’énergie continue et la valorisation de bois sans débouchés. Depuis sa création, la plateforme a permis de collecter plus de trois millions d’euros pour un montant moyen de 962 € par prêteur.

« CBN est un projet exemplaire d’économie circulaire qui s’inscrit dans une logique de développement des énergies propres, mais également de synergies industrielles. Nous entourer de tous ces grands partenaires a été un choix judicieux qui nous a permis de pouvoir mener à bien ce projet et d’aujourd’hui inaugurer cette centrale de cogénération biomasse. » a déclaré Eric Scotto, président et co-fondateur d’Akuo Energy.

« Le démarrage de la centrale de cogénération CBN est une nouvelle étape importante pour Gemdoubs, fabricant de papier pour emballages. Outre la maîtrise des coûts d’énergie, ce projet confirme Gemdoubs comme acteur important de l’économie circulaire locale engagé à réduire son empreinte environnemental. 50% de nos papiers « verts » sont ainsi exportés, au bénéfice de la collectivité. » a ajouté Dr Fady Gemayel, président de Gemdoubs.

Antoine Bréhard, directeur régional de la Banque des Territoires, a indiqué pour sa part : « Nous avons investi 7,7 M€ sur un site industriel qui a longtemps été fragilisé, 120 emplois ont été pérennisés et 20 créés. Ce soutien s’inscrit dans le cadre de l’action de la Banque des Territoires au bénéfice de territoires plus durables et attractifs« .

Enfin, Mme Emmanuelle Wargon Secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire de conclure en affirmant : « Ce que nous voyons ici ce sont des actes, des actes au service d’une grande ambition. (…) Ce projet est absolument exemplaire. (…) Quand on voit ce type de projet, on se dit « La Transition énergétique c’est possible ». »




A propos de la papeterie GEMDOUBS

Gemdoubs est une papeterie centenaire située à Novillars (25). Elle produit annuellement 85 000t de papier pour emballage (PPO) à partir de papiers et cartons de récupération. Elle exporte près de 50% de ce papier destiné principalement aux fabricants de packagings en carton ondulé pour l’agro-alimentaire, l’industrie et le e-commerce.

A propos de Akuo Energy

Akuo Energy est le premier producteur indépendant français d’énergie distribuée et renouvelable. Akuo Energy est présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur : développement, financement, construction et exploitation. À fin 2017, Akuo Energy avait investi 2,1 milliards d’euros pour une capacité totale à ce jour de 1,1 GW d’actifs en exploitation et en construction et plus de 2 GW de projets en développement. Avec à ce jour plus de 350 collaborateurs, le Groupe, dont le siège social est à Paris, est implanté dans 17 pays dans le monde. Akuo Energy vise une capacité de production globale de 3 500 MW en 2022.

http://www.enerzine.com/cogeneration-bi ... 73-2019-02

Novillars est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté à 12 km au nord-est de Besançon

Répondre