Politique de l'énergie en Russie

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58613
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Politique de l'énergie en Russie

Message par energy_isere » 16 déc. 2018, 16:40

Mince alors, pas de fil pour ce topic, quel oubli !

Selon Wikipedia
L'énergie primaire consommée en 2016 en Russie était de 5,07 tep par habitant, soit 2,74 fois la moyenne mondiale et 39 % au-dessus de la consommation française. Elle se répartissait en 89,8 % d'énergies fossiles (gaz naturel 50,7 %, pétrole 23,7 %, charbon 15,5 %), 7,0 % d'énergie nucléaire et 3,3 % d'énergies renouvelables (hydraulique 2,2 %, biomasse 1,1 %).

L'électricité représentait seulement 13,6 % de la consommation finale d'énergie en 2016 ; la part élevée de la chaleur de réseau (22,4 %) est caractéristique des pays nordiques.

La production d'électricité provient à 64,5 % des combustibles fossiles (gaz naturel 47,8 %, charbon 15,7 %, pétrole 1,0 %), à 18,0 % du nucléaire et à 17,4 % des énergies renouvelables (surtout hydroélectricité : 17,1 %).

Les émissions de gaz à effet de serre de la Russie étaient en 2016 de 9,97 tonnes de CO2 par habitant (moyenne mondiale : 4,35 t ; France : 4,38 t ; États-Unis : 14,95 t ; Chine : 6,57 t).
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Énergie_en_Russie

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58613
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique de l'énergie en Russie

Message par energy_isere » 16 déc. 2018, 16:44

Perspectives des énergies renouvelables en Russie

Source : Irena18 avr. 2017

La Russie est le 3e producteur de pétrole brut et d'autres hydrocarbures liquides (derrière l’Arabie saoudite et les États-Unis), le 2e plus grand producteur de gaz naturel (derrière les États-Unis) et le 4e consommateur d’énergie au monde (derrière la Chine, les États-Unis et l’Inde).

Les énergies fossiles (gaz naturel en tête) comptaient encore, en 2015, pour près de 87,6% de l’énergie primaire consommée(1) dans ce pays de 146,5 millions d’habitants. La Russie est par ailleurs le 4e producteur d’électricité d’origine nucléaire au monde (avec 210,5 TWh produits par son parc de 35 réacteurs en 2016)(2) et les énergies renouvelables sont aujourd’hui le parent pauvre du système énergétique russe(3).

Dans ce « working paper » en anglais, l’Irena (Agence internationale des énergies renouvelables) présente un scénario de déploiement accéléré des énergies renouvelables en Russie d’ici à 2030, dit « REmap ». Ce programme de l’Irena, décliné dans de nombreux pays, étudie les moyens de doubler la part des EnR dans le mix énergétique mondial à l’horizon 2030.

Suivant la stratégie énergétique russe actuelle (« Energy Strategy to 2035 »), les énergies renouvelables pourraient compter pour 4,9% de la consommation totale d’énergie finale en 2030 contre 3,6% en 2010, indique l’Irena. Avec le scénario « REmap », l’Irena envisage que cette part soit augmentée à hauteur de 11,3% du mix en 2030.

C’est dans le secteur électrique que l’Irena entrevoit le plus gros développement des énergies renouvelables, avec pour objectif de porter leur part à 30% du mix de production électrique en 2030 contre près de 17,5% en 2015. Précisons que la grande hydroélectricité génère actuellement à elle seule près de 95% de la production électrique d’origine renouvelable en Russie (avec une production de près de 175 TWh en 2015). Elle reste de loin l’énergie renouvelable « phare » dans le scénario de l’Irena (objectif de 20% dans le mix électrique russe en 2030), loin devant l’éolien, le photovoltaïque ou la géothermie (objectif de 10% en 2030). Seul près d’un cinquième du potentiel hydroélectrique russe(4) serait actuellement exploité.

Sources / Notes

1 Donnée du BP Statistical Review of World Energy, juin 2016.
2 Données de l’AIEA.
3 Dans les années 1920-1930, l'Union soviétique faisait figure de pionnière pour le développement de l'éolien, rappelle un rapport du Sénat.
4 22% dans les conditions économiques actuelles (Hydropower & Dams, 2014).
https://www.connaissancedesenergies.org ... sie-170418

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58613
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique de l'énergie en Russie

Message par energy_isere » 24 janv. 2019, 23:17

Le ministre de l'Énergie Russe veut attirer 28 milliards de dollars d'investissements privé pour la modernisation de 40 GW de capacité de génération électrique.
Russia Aims To Attract $28B Investment In Power Plant Upgrades

By Tsvetana Paraskova - Jan 24, 2019

Russia’s government approved on Thursday a ten-year modernization program for Russian power plants, expected to attract US$28.8 billion (1.9 trillion Russian rubles) in private investments in the sector, Energy Minister Alexander Novak said.

The government approved today a plan by the Russian Energy Ministry to upgrade nearly 40 gigawatts (GW) of installed capacity, which accounts for around 16 percent of Russia’s total installed generation capacity, Prime Minister Dmitry Medvedev said. The project will run through 2031, Medvedev added, noting that Moscow plans to have long-term predictability in electricity prices to provide businesses with long-term predictability of energy costs.

Novak, for his part, said that the program will run between 2022 and 2031. The first competitive selection will be held for 11 GW in April or May, with power supply expected to start in 2022-2024.

Russia’s key selection criteria for equipment will be the low cost per kWh, Novak noted. The modernization program will also aim to have as much domestic equipment and engineering as possible, the energy minister added.

According to the BP Energy Outlook 2018, natural gas will stay the leading fuel in Russia’s power generation through 2040. The share of natural gas, however, will drop slightly from 54 percent in 2016 to 53 percent in 2040. The share of nuclear power in Russia’s power mix is expected to grow to 19 percent by 2040 from 15 percent now, and the share of hydropower generation is seen flat at 15 percent. The share of coal in Russia’s power generation will drop from 14 percent to 8 percent in 2040, according to BP. Despite the fact that renewables will soar by more than 7,500 percent by 2040, renewable energy will contribute just 2 percent to Russia’s primary energy demand in 2040, compared with 17 percent on average among the other BRIC nations (Brazil, India, China).

Russia will also remain one of the leading fossil fuels producers in the world through 2040, with a share of 14 percent of both global oil and gas production, BP says.

By Tsvetana Paraskova for Oilprice.com
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... rades.html

Répondre