Black-Out électrique

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Black-Out électrique

Message par energy_isere » 01 juil. 2015, 11:53

Mardi soir vers 22h le transformateur électrique de La Richardais, près de Saint-Malo (35) a pris feu à cause de la chaleur. Conséquence, plus de 600 000 foyers ont été privés d'électricité en Bretagne et Pays de la Loire.
http://www.ouest-france.fr/canicule-dir ... ge-3527351

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Black-Out électrique

Message par energy_isere » 29 nov. 2015, 13:27

Galère quotidienne dans une Crimée sans électricité

27/11/2015

Depuis une semaine, la péninsule annexée en 2014 par la Russie fait face à une pénurie d’électricité massive. En cause : des explosions qui ont mis à terre quatre pylônes en Ukraine acheminant l’électricité en Crimée. Elles seraient le fait de pro-Ukrainiens souhaitant le retour de la province désormais russe vers son pays d’origine. Mais selon notre Observateur, cette coupure était prévisible et les autorités auraient dû s’y préparer.

La première explosion, dans la nuit du 20 au 21 novembre, a mis à bas deux pylônes, avant que deux autres ne soient également mis hors de service la nuit suivante. Le Kremlin soupçonne des membres du parti nationaliste extrémiste ukrainien Pravy Sektor et des activistes tatars d’être responsables de ce sabotage. Des ingénieurs ukrainiens ont entrepris de réparer les dégâts, mais plusieurs sources estiment que des Tatars les empêchent de travailler, ce que Moscou interprète comme une volonté du gouvernement ukrainien d’handicaper la Crimée, dont plus des deux tiers de la fourniture électrique vient d’Ukraine.

Conséquence, les 1,9 million d’habitants de la péninsule vivent au ralenti : les écoles et les crèches sont fermées, il faut s’éclairer à la bougie, les trolleybus ne circulent plus, les feux de signalisation sont éteints et remplacés par des agents de circulation, le réseau téléphonique est instable, et il faut compter sur la disponibilité des habitants des quartiers les moins touchés pour recharger ses batteries. Une situation complexe documentée en images sur Twitter, notamment par le photographe Ilya Varlamov, qui a également publié d’autres photos sur son blog.
.............
Comme la Crimée reçoit environ 70 % de son électricité d’Ukraine, la coupure a été nettement ressentie et a concerné beaucoup de monde. La fourniture est très inégale : à Sébastopol, en milieu de semaine, il y avait accès à l’électricité, environ six heures par jour ; à Simféropol, c’était plus variable. Globalement, les administrations et les hôpitaux ont continué à fonctionner.

Ça pose évidemment des problèmes au quotidien : plusieurs boulangeries ont cessé leur activité, les magasins et les appartements sont dans le noir et les gens doivent tout faire à la bougie ou à la lampe à pétrole… Du coup, les fournisseurs de pétrole ont voulu augmenter les prix, mais le gouvernement est intervenu pour empêcher ça.

Globalement, j’ai trouvé que les Criméens prenaient la situation avec philosophie. En fait, beaucoup s’y attendaient : la Russie a annexé la Crimée l’an dernier et vu que l’Ukraine lui fournit toujours la majorité de son électricité, ils se doutaient qu’à un moment, cela allait s’arrêter.

De mon point de vue néanmoins, les autorités locales ne se sont pas assez préparées à cette situation. La région manque clairment de générateurs éléctriques. Cela fait un an et demi que la Russie a repris la Crimée, mais le projet de câble sous-marin reliant le territoire russe à la péninsule et que Moscou s’est engagé a construire n’a toujours pas vu le jour. Du coup les gens se préparent à passer l’hiver dans ces conditions difficiles, car tant que la Russie ne sera pas en mesure de fournir la Crimée, la situation ne devrait pas s’arranger. Après, il faut relativiser, l’hiver en Crimée n’est pas aussi rude qu’en Sibérie.
http://observers.france24.com/fr/201511 ... nts-galere

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3909
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Black-Out électrique

Message par nemo » 29 nov. 2015, 14:48

L'essentiel du chauffage doit être au charbon et au gaz pas à l'électricité de toute façon.
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Black-Out électrique

Message par energy_isere » 18 mars 2016, 15:09

Sri Lanka : plus longue coupure d'électricité depuis 20 ans

AFP le 13 mars 2016

Le Sri Lanka a connu dimanche sa plus longue coupure d'électricité en 20 ans, une panne qui a provoqué des pénuries d'eau et des perturbations dans les transports, les commerces et les réseaux de communication à travers tout le pays.

Le réseau national s'est éteint en début d'après-midi et les premières tentatives pour le rétablir ont échoué, a expliqué un porte-parole du Conseil d'électricité de Ceylan (CEB), contrôlé par l'Etat.

Après environ sept heures, le courant est revenu dans plusieurs quartiers de Colombo, la capitale, et les autorités ont annoncé un rétablissement progressif de l'électricité dans l'île.

C'est la plus longue panne depuis mai 1996, quand le pays tout entier était resté sans électricité pendant quatre jours. Anura Wijepala, patron du CEB, a présenté sa démission, selon le quotidien Daily News.

La panne a provoqué l'interruption des feux de signalisation et des perturbations dans les transports en commun. Les magasins n'ont pas pu procéder aux paiements par carte bancaire et les stations-essence se sont retrouvées hors service. La panne a également affecté les réseaux de téléphonie mobile et internet dans les zones privées de générateurs d'électricité.

Les coupures d'électricité se produisent sporadiquement au Sri Lanka, mais c'est la deuxième coupure de courant majeure en moins d'un mois, après une interruption de trois heures fin février.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... ans-160313

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Black-Out électrique

Message par energy_isere » 08 juin 2016, 18:45

Il y avait eu la fouine qui avait paralysé le gigantesque accélerateur LHC il y a un mois, ( lien )
et maintenant :
Le Kenya victime d'une panne d'électricité nationale à cause d'un singe
OUPS Le singe a survécu à sa chute et a été confié au Service kényan de la faune (KWS)...


08 Juin 2016

Tout le Kenya a été touché mardi matin par une panne d’électricité causée par… un singe. L’animal a chuté sur un transformateur électrique à Gitaru (centre), a expliqué dans un communiqué KenGen (Kenya electricity generating company), le plus gros producteur d’ électricité du pays.

« A 11h29, un singe a grimpé sur le toit de la station hydroélectrique de Gitaru avant de tomber dans le transformateur. La chute a entraîné la surcharge des autres machines et la perte de plus de 180 MegaWatt dans la station, ce qui a déclenché une panne nationale », a détaillé KenGen.

Retour à la normale après quatre heures

L’incident a duré près de quatre heures, avant que le courant ne soit rétabli. « Nos équipes techniques sont parvenues à rétablir l’approvisionnement des zones touchées par les coupures de courant. Le pays est à nouveau alimenté normalement », a ensuite indiqué Daniel Tare, le manageur général de Kenya Power, le principal fournisseur d’électricité du Kenya.

« Les installations de KenGen sont sécurisées par des barrières électriques pour éloigner les animaux sauvages. Nous regrettons cet incident isolé et la société examine des solutions pour encore améliorer la sécurité sur nos différents sites », s’est excusé KenGen.

Quant au singe, il a survécu à sa chute et a été confié au Service kényan de la faune (KWS), a précisé KenGen.
http://www.20minutes.fr/monde/1861491-2 ... ause-singe

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Black-Out électrique

Message par energy_isere » 08 août 2016, 15:35

Delta Airlines : le trafic reprend progressivement après une gigantesque panne informatique

LE MONDE | 08.08.2016

La panne informatique qui a cloué au sol tous les avions de Delta Airlines durant plusieurs heures lundi 8 août est terminée et le trafic reprend progressivement, a indiqué la compagnie américaine dans l’après-midi.

« Un nombre limité de liaisons vont reprendre après la panne de courant à Atlanta qui a touché le système informatique de Delta », précise la compagnie sur Twitter, ajoutant que des retards et des annulations étaient à prévoir.

A Paris, les vols Delta prévus pour le début de la matinée ont pu décoller avec un retard d’environ une heure. La compagnie aérienne a expliqué en fin de matinée avoir été victime d’une panne électrique dans son siège d’Atlanta qui a bloqué l’ensemble de son système informatique.
http://www.lemonde.fr/pixels/article/20 ... 08996.html

leur systéme informatique central sans backup électrique ?? :shock:

Avatar de l’utilisateur
sherpa421
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2482
Inscription : 28 mars 2012, 16:22

Re: Black-Out électrique

Message par sherpa421 » 22 août 2016, 14:46

energy_isere a écrit :leur systéme informatique central sans backup électrique ?? :shock:
Ils ont probablement un groupe électrogène de secours, mais si la panne c'est sur le disjoncteur général ça ne sert à rien. La seul solution serait d'avoir une installation double avec 2 réseaux électriques et tous les serveurs avec des alimentations doubles. Je n'ai jamais vu ce genre d’installation.
La guerre tue.
Moi, j'aime pas le foot.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Black-Out électrique

Message par energy_isere » 25 sept. 2016, 10:49

Hôpital de Pontoise : des patients transférés après une panne de courant

24 sept 2016

Le plan blanc a été déclenché ce vendredi à l'hôpital René-Dubos de Pointoise en raison d’une panne d’électricité. Quatorze patients ont été transférés.
........
l'un des deux groupes électrogènes de secours n'a pas pu démarrer. .......
http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/ ... de-courant

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Black-Out électrique

Message par energy_isere » 25 oct. 2016, 16:50

Les énergéticiens doivent redoubler d'efforts contre les hackers

25/10/2016

Déjà en ordre de bataille, les entreprises énergétiques doivent intensifier leurs efforts pour contrer des attaques informatiques aux conséquences potentiellement désastreuses, du vol de données sensibles aux coupures d'électricité capables de paralyser toute une économie, estiment des experts.

En décembre 2015, 80.000 habitants de l'ouest de l'Ukraine avaient été plongés plusieurs heures dans le noir à la suite d'une cyberattaque d'une ampleur inédite, mais qui pourrait en augurer d'autres dans un secteur de plus en plus exposé, du fait d'une numérisation croissante, via les réseaux intelligents, la gestion informatique des outils de production ou les objets connectés.

Cela reste extrêmement rare. Toutes les attaques identifiées montrent qu'elles sont très complexes - car les systèmes industriels sont complexes - et qu'elles ont souvent une source étatique. On est plutôt dans la géopolitique, mais cela a quand même montré que c'était dans le domaine du possible, explique un industriel à l'AFP.

Dans l'énergie comme dans les autres secteurs, les tentatives de s'accaparer des données sensibles, à des fins d'enrichissement notamment, demeurent prédominantes.

Mais, selon le Conseil mondial de l'énergie (WEC), les infrastructures énergétiques sont particulièrement à risque en raison de leur rôle central dans le fonctionnement de l'économie et de la possibilité pour les cybersaboteurs de causer des dommages physiques.

Les entreprises du secteur de l'énergie doivent intégrer le fait que les cyberattaques constituent aujourd'hui des menaces pour les grandes infrastructures au même titre qu'une inondation ou un incendie, souligne-t-il dans un rapport.

Plus de 80% des compagnies pétrolières et gazières ont enregistré une hausse de nombre de cyberattaques réussies en 2015 et cette industrie pourrait dépenser jusqu'à 1,87 milliard de dollars par an d'ici à 2018 pour s'en protéger, ajoute-t-il.

Il y a une prise de conscience très forte dans le secteur de l'énergie, qui se traduit par une augmentation considérable des budgets dédiés à la cybersécurité, confirme Philippe Trouchaud, du cabinet PwC. Là où la moyenne de tous les secteurs est de consacrer 4 à 5% du budget informatique à la cybersécurité, on y consacre 18% dans le secteur de l'énergie.

Les entreprises se rendent compte qu'au-delà d'un problème informatique, c'est avant tout un problème +business+: réussir à faire tomber l'outil de production a un impact direct sur leurs revenus, abonde Olivier Patole, du cabinet EY.

- Facteur humain -

Total, par exemple, développe une démarche orientée sur les risques industriels (fuites, échappement de gaz, etc.): il s'agit de voir si les barrières physiques mises en place contre ces risques peuvent être désactivées via une cyberattaque, explique Frédéric Gimenez, directeur des systèmes d'information (DSI).

Autre poids lourd de l'énergie, Engie vient de confier à Thales la supervision de son système d'information par le biais d'un centre de sécurité opérationnelle (Security Operation Center) capable de détecter des comportements anormaux sur le réseau informatique.

On essaie d'augmenter notre niveau de sécurisation en même temps que la menace augmente, explique Matthieu Pestel, DSI adjoint du groupe français qui a fait du déploiement de services numériques un axe de développement. Avec le digital (...), la frontière des entreprises s'estompe entre l'interne et l'externe. On est donc obligé de déployer des tactiques différentes.

Selon le WEC, une trentaine de pays ont déjà adopté des stratégies contre la cybermenace. En France, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) déploie un arsenal juridique définissant un socle sécuritaire commun pour les opérateurs d'importance vitale. Un cadre juridique est aussi progressivement mis en place au niveau européen.

C'est bien, mais sur le plan de la cybersécurité, on peut toujours faire plus, selon les experts, par exemple en termes de bonnes pratiques au niveau des équipementiers ou de surveillance des systèmes de contrôle industriels (Scada).

Mais le facteur humain est aussi crucial que la technologie car la première source d'attaques ou d'incidents provient des gens à l'intérieur des entreprises (...), par négligence ou volonté de nuire, relève Philippe Trouchaud.

Il est donc essentiel d'améliorer la culture du risque mais aussi d'accroître les recrutements. On estime qu'en 2020, il manquera 2 millions de personnes pour satisfaire à tous les besoins en matière de cybersécurité, tous secteurs confondus, fait-il remarquer.

Pour gagner en efficacité, il faut aussi accroître significativement la coopération intersectorielle, plaide le WEC, le mauvais réflexe étant souvent d'essayer de s'organiser seul.
http://www.romandie.com/news/Les-energe ... 747296.rom

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1065
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Black-Out électrique

Message par tita » 11 nov. 2016, 13:26

Un article sur la situation de l'Ecosse, qui a fermé ses centrales thermiques (en particulier une centrale au charbon de 2.4GW fermée en mars 2016) au profit de l'éolien. Certes, sa capacité de production est plus élevée, mais reste à la limite s'il n'y a aucun vent, et doit donc importer son électricité d'Angleterre dans les heures de pointes si l'une de ses centrales n'est pas au max. Angleterre qui doit elle-même importer son électricité par son interconnexion avec la France en cas de gros besoin et de centrales en maintenance. France qui aura une disponibilité réduite de ses centrales cet hiver. Et les pics de consommation se produise en général vers 18h... Inutile de compter sur le solaire à ce moment.
http://euanmearns.com/blackout/

Juste pour faire remarquer que principal défaut du renouvelable est qu'il ne fournit pas à la demande (à part l'hydro, et encore les centrales au fil de l'eau produisent moins en hiver) et que c'est dangereux d'avoir une capacité limite hors éolien et solaire sans possibilité de stockage. Et le manque de coordination au niveau européen n'arrange pas les choses. Chacun ferme ses centrales thermiques de son côté en comptant importer l'électricité en cas de pic.
http://www.romandie.com/news/Le-manque- ... 748344.rom

Bref, un petit blackout cet hiver pour secouer tout le monde?

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Black-Out électrique

Message par energy_isere » 11 nov. 2016, 17:21

En Finlande, des habitants privés de chauffage suite à une attaque DDoS

Marc Zaffagni, Futura-Sciences le 10/11/2016

Le 21 octobre dernier, une attaque informatique d'une puissance encore jamais vue avait fortement perturbé le réseau Internet, affectant des sites majeurs comme Twitter, le forum Reddit ou encore la plateforme de publication GitHub et le service d'écoute de musique Spotify. Il s'agissait d'une attaque de type déni de service distribué (DDoS) qui consiste à saturer un serveur informatique en l'inondant de requêtes envoyées par des ordinateurs ou des objets connectés ayant été infectés par un malware nommé Mirai. La cible était le service DNS de la société Dyn, qui se charge de traduire les noms de domaine (les adresses Web que nous tapons dans nos navigateurs) en adresses IP correspondant au site demandé.
De plus en plus fréquent, ce type de cyberattaque peut avoir des conséquences directes dans notre vie réelle. Comme, par exemple, de nous priver de chauffage en plein hiver... En effet, c'est exactement ce qui vient de se passer à Lappeenranta, en Finlande. Dans cette ville située à quelques dizaines de kilomètres de la frontière avec la Russie, une attaque DDoS visant un service DNS a eu pour effet indirect de couper le chauffage dans deux immeubles.

Entre -3 et -9 °C à Lappeenranta

Il s'avère que le système automatisé et connecté gérant la ventilation, le chauffage et la production d'eau chaude a lui-même été affecté par l'indisponibilité du service DNS qu'il utilisait. L'ordinateur a tenté de réinitialiser la connexion en redémarrant sans cesse et il a fallu une intervention sur place afin de couper physiquement l'accès Internet pour que tout rentre dans l'ordre.

On imagine l'angoisse des habitants de ces résidences alors qu'en ce moment, à Lappeenranta, les températures oscillent entre -3 et -9 °C ! Au final, plus de peur que de mal, mais voilà une illustration très concrète de l'impact que peut avoir le piratage d'infrastructures numériques interconnectées sur le monde réel.
http://www.futura-sciences.com/tech/act ... dos-65137/

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1065
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Black-Out électrique

Message par tita » 18 févr. 2017, 11:15

Je n'avais pas vu le blackout qui s'était produit en septembre dernier dans l'état d'Australie Méridionale (South Australia). 1.7 millions d'habitants se sont retrouvés dans le noir pendant quelques heures, et certains pendant quelques jours même.
https://en.wikipedia.org/wiki/2016_Sout ... n_blackout

D'autres blackout se sont d'ailleurs produits en décembre, et tout récemment en février, moins importants. Mais ça crée pas mal de tensions sur la politique énergétique des autorités. Les sources renouvelables (éoliennes) sont en partie mises en cause

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7657
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Black-Out électrique

Message par phyvette » 01 sept. 2018, 20:35

Grand black-out à Poitiers ce matin.

https://www.francebleu.fr/infos/insolit ... 1535778632
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7657
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Black-Out électrique

Message par phyvette » 14 janv. 2019, 13:49

Interruption du courant électrique évitée de peu jeudi soir ou on est passé a deux doigts d'un black-out à travers l'ensemble du réseau Européen.

https://www.bfmtv.com/economie/sous-ten ... JTYPhV3GyA
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Rod
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 356
Inscription : 19 juin 2008, 14:08
Localisation : au milieu des vignes
Contact :

Re: Black-Out électrique

Message par Rod » 14 janv. 2019, 14:40

Imaginez un peu ce qu'il se passerait si l'on avait une vague de froid type "hivers 54"....
moins vite, moins loin, moins souvent: le transport post PO
Des couches lavables
Chauffage bois solaire

Répondre