Recensement des projets CTL/GTL/BTL

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 08 mars 2007, 19:07

South Africa's Sasol considering coal-to-liquid fuel plants in US

Johannesburg - South African petrochemical company Sasol is considering building coal-to-liquid fuel (CTL) plants in the United States as part of a global expansion programme, a report said Wednesday.

SASOL, which already converts coal into fuel in South Africa, was looking specifically at the states of Montana, Illinois and Wyoming - which account for half of the total coal reserves in the US or 267.3 billion tonnes, Business Day newspaper reported.

A plant using 60,000 tonnes of coal a day to produce 80,000 barrels of fuel a day would cost between 5 and 7 billion dollars, a company spokesperson was quoted as saying.

Sasol is hoping the plants would be designated as strategic energy projects by the US government and qualify for incentives such as loan guarantees.

The company is already planning CTL plants in China and India.
source : http://news.monstersandcritics.com/busi ... ants_in_US

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 13 mars 2007, 13:15

L'Ambassade de France en Chine a écrit :Le plus grand centre de charbon liquéfié en Asie !

La Région autonome hui du Ningxia, en Chine du nord-ouest, va investir plus de 100 milliards de yuans ( 12,9 milliards de dollars) pour construire la plus grande base de charbon liquéfié, selon la commission régionale pour le développement et la réforme.

Le premier groupe des projets, désigné pour produire le méthanol et d'autres produits chimiques du charbon, est en construction dans la base de ressources chimiques de Ningdong, qui se situe à proximité des dépôts de charbon contenant 80% des réserves de charbon découvertes au Ningxia, a dit Hao Linhai, directeur de la commission.

Les usines chimiques pourront transformer plus de 5 millions de tonnes de charbon en produits chimiques chaque année, tels que le diméthyléther, l'oléfine et le méthanol, qui sont des carburants additifs, a ajouté Hao.

Certaines usines, qui pourront convertir 50 millions de tonnes de charbon en 10 millions de tonnes de gasoil chaque année, sont actuellement en construction et seront opérationnelles en 2020.

D'ici 2020, la base aura une capacité de liquéfaction de 10 millions de tonnes, et pourra produire 830 000 tonnes de méthanol et 1,22 million de tonnes d'oléfine.

"Nous sommes en négociation avec Sasol and Royal Dutch Shell Group basé en Afrique du Sud, pour introduire des technologies de liquéfaction servant à produire le gasoil", a dit Wang Jian, directeur général Shenhua du Ningxia Coal Industry Group Co., Ltd.

La base chimique du charbon du Ningxia est le deuxième projet majeur de charbon liquéfié en Chine. L'autre, dont la construction a débuté en 2005, se trouve dans la Région autonome de Mongolie intérieure.
On en a déjà parlé ici
Méfiez-vous des biais cognitifs

Théorème
Kérogène
Kérogène
Messages : 63
Inscription : 02 juil. 2006, 08:23
Localisation : Reims

Message par Théorème » 15 mars 2007, 13:05

Je viens de trouver cela sur le site futura-sciences. Ca parle de chercheurs américains qui auraient amélioré les rendement de la transformation BTL tout en éliminant les rejets de CO2.

http://www.futura-sciences.com/news-bio ... _10523.php

Avatar de l’utilisateur
Environnement2100
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2493
Inscription : 18 mai 2006, 23:35
Localisation : Paris
Contact :

Message par Environnement2100 » 27 mars 2007, 19:14

US, RP firms ink coal liquefaction project accords
MANILA, Philippines -- American firm Headwaters Inc. and local company H&WB Corp. have signed several agreements totaling almost $33 million that give the latter the necessary licenses to jumpstart its proposed $2.8-billion coal liquefaction project, H&WB president Antonio Ver said.
Ver said the agreements signed Friday included a co-development funding contract, pre-front-end engineering and design (pre-FEED) study agreement, technology license agreements, basic engineering design services agreements, technical services agreements and catalyst supply agreements.
.../...

The proposed coal liquefaction facility is expected to yield 61,200 barrels ultra-clean fuels a day: gasoline, diesel and liquefied petroleum gas. It is also envisioned to generate 67.2 megawatts of electricity that could be channeled to the power grid.
http://www.asianjournal.com/?c=189&a=19122
Trop de mépris entraîne des méprises - Phyvette, ca 2007.

th
Condensat
Condensat
Messages : 683
Inscription : 18 sept. 2005, 22:54
Localisation : Toulouse

Message par th » 28 mars 2007, 06:36

Théorème a écrit :Je viens de trouver cela sur le site futura-sciences. Ca parle de chercheurs américains qui auraient amélioré les rendement de la transformation BTL tout en éliminant les rejets de CO2.
http://www.futura-sciences.com/news-bio ... _10523.php
Utiliser de l'hydrogène pour augmenter les rendements de production de biocaburant est decidement dans l'air du temps.
Reste à savoir combien d'H il faut, et comment le produire

"the greatest shortcoming of the human race is our inability to understand the exponential function"- Bartlett.

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 14 avr. 2007, 22:08

Il ne s'agit pas vraiment d'un projet, mais de quelque chose de quasi-indispensable pour leur développement aux USA : le lobby du CTL (The Coal To Liquids Coalition) vient de naître à Washington, DC.

L'avantage des lobbies US est qu'ils ont une existence officielle et donc qu'ils n'ont aucune honte à afficher leurs objectifs, que voici pour le CTLC :
The Coal-to-Liquids Coalition supports legislation that:
  • Authorizes and appropriates $500 million in deployment funding support in the form of grants or non-recourse loans to cover front-end engineering and design costs for 10 initial domestic CTL plants;
  • Provides an appropriation to fund federal loan guarantees (authorized by Title XVII of the Energy Policy Act of 2005) for up to 10 domestic CTL plants through 2015;
  • Provides a 20 percent investment tax credit capped at $200 million total per CTL plant placed in service before Dec. 31, 2015;
  • Grants the Department of Defense and other federal agencies the ability to enter into long-term, guaranteed fixed price contracts in order to discourage oil exporting countries from manipulating oil prices solely to block U.S. development of CTL fuels.
  • Extends the expiration date of the 50 cents per gallon fuel excise tax credit from September 2009 to Dec. 31, 2020 and;
  • That allows 100 percent expensing of investments in the year of outlay for any CTL plant online by Dec. 31, 2015.

Il y a évidemment une boutique en ligne de "matériel militant" : je crois que je vais offrir ce bel autocollant pour pare-chocs à Gilles :
Image

Blague à part, il y a pas mal de choses sur ce site, donc ce PDFd'une huile du DoE, qui fait le point début 2007 sur la technologie, les coûts, les projets xTL, etc. Juste un extrait :
Coûts d'une usine CTL de 50 000 barils/jour :
  • 3,5-4,5 milliards de dollars de CAPEX
  • OPEX : 40 dollars/baril
A ne pas comparer directement au baril de brut car une usine de CTL produit des carburants directement utilisables et non du brut.

En avant-dernière page, il est indirectement rappelé que le GTL a bien plus le vent en poupe : les projets GTL en cours et planifiés totalisent 1,3 millions de barils par jour contre seulement 0,3 pour le CTL.
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
Environnement2100
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2493
Inscription : 18 mai 2006, 23:35
Localisation : Paris
Contact :

Message par Environnement2100 » 15 avr. 2007, 08:38

Belle trouvaille TNL. Le Congrès vote chaque année des subventions monstrueuses à tel ou tel secteur de l'économie (bonjour l'économie libérale), et ces derniers temps, les renouvelables et le nucléaire se sont taillé la part du lion, au grand dam de certains qui disent que cette mesure revient à sponsoriser... Areva , forcément mal vue depuis une certaine guerre du Golfe.

Il est donc compréhensible que les CTL-guys se remuent un peu le popotin, à cela près que je n'ai pas vu beaucoup de producteurs de charbon dans leur liste.

Ajoutons qu'ils me sont tout de suite peu sympathiques, je traduis brièvement "le CTL peut réduire les émisions de GES suspectés de contribuer au changement climatique". Sont pas au courant du changement de majorité chez eux : c'est pas comme ça qu'on récupère des thunes.
Greenhouse Gas Reduction The coal gasification process can also reduce greenhouse gas emissions suspected of contributing to climate change. Because coal gasification reduces the cost and energy required to remove carbon, CTL can capture carbon dioxide (CO2) through the gasification and Fischer-Tropsch (F-T) processes for use in enhanced oil and coal bed methane recovery or for safe storage deep underground. Considered on a life-cycle basis, the resulting coal-derived diesel fuel would have a greenhouse gas profile comparable to that of petroleum diesel.
That's okay baby 'cause in time you will find...

What goes around, goes around, goes around
Comes all the way back around
Trop de mépris entraîne des méprises - Phyvette, ca 2007.

tom
Goudron
Goudron
Messages : 110
Inscription : 02 mars 2006, 21:52

Message par tom » 10 juin 2007, 11:09

La Chine suspendrait la production de charbon liquéfié


BEIJING, 10 juin (XINHUA) -- La Chine, riche en charbon mais pauvre en pétrole et en gaz, pourrait mettre un terme aux projets destinés à produire du pétrole à partir du charbon liquéfié, selon un officiel chinois.

Cette considération est venue après l'évaluation des ressources énergiques limitées du pays et de son environnement écologique, a dit un directeur adjoint du département industriel de la Commission d'Etat pour le développement et la réforme (CEDR) lors d'un séminaire sur le développement de l'éthanol combustible en Chine, organisé samedi à Beijing par l'Académie d'Ingénierie de Chine et sponsorisé par Novozymes, géant danois des enzymes et micro-organismes.

"Les projets de charbon liquéfié consomment beaucoup d'énergie, même si la réussite de l'industrialisation du charbon liquéfié aiderait à réduire la dépendance du pays au pétrole", a dit l'officiel qui a demandé à garder l'anonymat.

Le gouvernement chinois avait auparavant promis d'investir plus dans le développement des ressources énergiques alternatives, y compris dans les combustibles biomasses et le charbon liquéfié, pour les substituer au pétrole pendant la période du 11e plan quinquenal (2006-2010).

La Chine, deuxième plus grand consommateur d'énergie au monde, a importé 162,87 millions de tonnes de pétrole en 2006 pour porter la dépendance du pays à l'importation de pétrole à 47 %, soit 4,1 % de plus par rapport à l'année précédente, selon des statistiques officielles.

Le pays doit faire face à une demande énorme en capitaux et à une consommation accrue d'eau et de charbon pour produire le charbon liquéfié, a dit l'officiel en ajoutant que le charbon était une ressource énergétique non renouvelable comme le pétrole.

La Chine a dit mardi qu'elle avait réussi à extraire de la glace combustible, une sorte d'hydrate de gaz naturel, et était devenu le quatrième pays à maîtriser cette technologie après les Etats-Unis, le Japon et l'Inde.

Le gouvernement chinois a dit récemment qu'il avait fait du développement des ressources renouvelables une stratégie nationale d'importance et qu'il continuerait à promouvoir le développement des énergies hydraulique, solaire et éolienne, du combustible biomasse et du méthane.


Copyright 2004: pour l'Agence de Presse Xinhua



C'est Environnement2100 qui a dit que l'ont aller passer du pétrole au CTL ?????? :smt044 :smt044 :smt044 :smt044 :smt044 :smt044 :smt044
:smt044 :smt044 :smt044 :smt044 :smt044 :smt044 :smt044
:smt044 :smt044 :smt044 :smt044 :smt044 :smt044 :smt044
:smt044 :smt044 :smt044 :smt044 :smt044 :smt044 :smt044

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 10 juin 2007, 17:20

Le CTL, un pétard mouillé ?

Mais cette déclaration-là est peu rassurante :
La Chine a dit mardi qu'elle avait réussi à extraire de la glace combustible, une sorte d'hydrate de gaz naturel, et était devenu le quatrième pays à maîtriser cette technologie après les Etats-Unis, le Japon et l'Inde.
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13360
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Message par GillesH38 » 11 juin 2007, 10:24

un autre pétard mouillé, si tu veux mon humble avis... ;)
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
Stéphane
Goudron
Goudron
Messages : 145
Inscription : 02 mai 2005, 10:13
Localisation : Toulouse

Message par Stéphane » 11 juin 2007, 11:07

GillesH38 a écrit :un autre pétard mouillé, si tu veux mon humble avis... ;)
Il ne faut pas vendre la peau de l'ours vant de l'avoir tué, Gilles !
Si cette déclaration est confirmée, il ne faut pas pour autant la prendre pour argent comptant: dans le domaine énergétique, la désinformation et l'intox sont des habitudes bien ancrées, et pas seulement chez les pays producteurs. Tu le sais pertinemment...
Admettons cependant que ce soit exact. Alors cela signifierait d'une part que le PeakCoal chinois n'est pas très éloigné dans le temps, et que le pays va d'autre part devoir se tourner vers des solutions alternatives pour garantir sa croissance: si la Chine a recours pour cela aux hydrates de méthane, comme l'a stipulé TNL, on est bien avancé, hein ?

Et puis, t'as du pot qu'Environnement2100 soit en vacances, parce que tes propos narquois risquent de provoquer son courroux ! ;)

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13360
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Message par GillesH38 » 11 juin 2007, 11:37

Stéphane a écrit :
GillesH38 a écrit :un autre pétard mouillé, si tu veux mon humble avis... ;)
Il ne faut pas vendre la peau de l'ours vant de l'avoir tué, Gilles !
Si cette déclaration est confirmée, il ne faut pas pour autant la prendre pour argent comptant: dans le domaine énergétique, la désinformation et l'intox sont des habitudes bien ancrées, et pas seulement chez les pays producteurs. Tu le sais pertinemment...
Admettons cependant que ce soit exact. Alors cela signifierait d'une part que le PeakCoal chinois n'est pas très éloigné dans le temps, et que le pays va d'autre part devoir se tourner vers des solutions alternatives pour garantir sa croissance: si la Chine a recours pour cela aux hydrates de méthane, comme l'a stipulé TNL, on est bien avancé, hein ?

Et puis, t'as du pot qu'Environnement2100 soit en vacances, parce que tes propos narquois risquent de provoquer son courroux ! ;)
mes propos ne sont pas spécialement narquois , il ne font qu'appliquer l'épithète que Tiennel propose pour le CTL aux hydrates de méthane, pour strictement la même raison : on confond réserves et taux de production, possibilité technique et rentabilité, et on pense que la croissance est une donnée en soi indépendante des conditions physiques qui la rendent possible.

A chaque fois que j'ai exprimé mon opinion sur le CTL, c'est pour dire : OK c'est techniquement possible, mais les (deux) seuls pays qui l'ont mis en oeuvre y etaient contraints en solution de desespoir, et ça n'a jamais produit les volumes de carburants par habitant comparables à ceux consommés par un pays occidental. Je ne crois donc absolument pas que ce soit une technique permettant une croissance visant un niveau de vie de type occidental, et par conséquent pas non plus une solution à la dépletion pétrolière au sens ou ça permettrait de remplacer les volumes actuellement produits.


Bien evidemment, la situation est encore pire pour les hydrates de méthane, qui n'ont JAMAIS ete exploités de façon massive. Et encore une fois , le raisonnement "croissance => demande en énergie => on va la chercher à n'importe quel prix"

est exactement à rebours de la réalité , qui est

"énergie peu chère => potentiel d'offre pouvant répondre à une demande => croissance"
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
gte79
Charbon
Charbon
Messages : 255
Inscription : 18 janv. 2007, 18:20
Localisation : Quelque part pas loin de chez moi

Message par gte79 » 04 juil. 2007, 12:51

Vu sur http://eole.over-blog.net :
La seconde génération de bio-carburants arrive en Allemagne

Un consortium allemand (centre Helmholtz de recherche de Karlsruhe FZK et le groupe Lurgi AG) vient d'inaugurer ce 20 juin 2007 le premier élément d'une installation pilote de production de carburant de synthèse.

Le procédé, développé sous le nom de 'bioLiq', fonctionne en deux temps. Dans une première étape, la biomasse (paille par exemple) est chauffée à une température de 500°C en l'absence d'air. Le résulat est un liquide ("bioliqSyncrude"), qui se rapproche un peu du pétrole, et qui peut ensuite être gazéfié dans une seconde étape à une température de 1200°C et à une pression de 80 bars.

L'intérêt de ce procédé en deux temps est de permettre une production décentralisée du 'bioliqSyncrude'. Il est en effet plus économique en énergie de placer une usine de pyrolyse rapide près des lieux de production de biomasse (forêts, champs) et ensuite de transporter par camion ou bateau le liquide obtenu vers l'usine de production de carburant synthétique.

Ce carburant de synthèse est paraît-il proche de la perfection : absence de soufre, faible émission de polluants (NOx, SOx, PM, VOC, CO). Il peut être utilisé tel quel par les moteurs actuels mais peut aussi permettre le développement d'une nouvelle génération de moteurs dotés d'une meilleure efficacité énergétique et moins polluants. Enfin ce carburant est rapidement bio-dégradable et non toxique. Le coût de production est actuellement estimé à 1EUR le litre.

L'Allemagne espère pouvoir remplacer en 2030 entre 20 et 35% des combustibles tirés du pétrole par des carburants synthétiques obtenus à partir de biomasse (BTL - Biomass to Liquid)

(Source : Biopact, Lurgi AG )
Pas de chiffres sur le rendement de la conversion...

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 04 juil. 2007, 21:39

Ni sur les quantités...

C'est vrai que ce serait idéal de pouvoir mettre des unités décentralisées, malheureusement l'ingénierie est ce qu'elle est : c'est toujours moins cher de construire une grosse raffinerie qui produit 1000 que 1000 micro-raffineries qui produisent 1 - de plus les rendements sont souvent meilleurs dans une grosse installation, et la biomasse n'est pas (plus) si abondante que ça.

Et puis, 1000 micro-centrales ça veut dire 1000 syndromes NIMBY en puissance :-D
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
Schlumpf
Modérateur
Modérateur
Messages : 2384
Inscription : 20 nov. 2005, 12:11
Localisation : Wiesbaden

Message par Schlumpf » 07 juil. 2007, 00:23

ceux par qui le scandale arrive:

http://www.lurgi.com/website/index.php (Lurgi AG)
L'Homo sapiens se conjugue à la première personne du présent irresponsable...

Répondre