[Electricité] Transport de l'électricité ( France + Europe )

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Electricité] Transport de l'électricité ( France + Euro

Message par energy_isere » 09 déc. 2015, 09:41

suite de ce post du 21 fev 2015 viewtopic.php?p=372760#p372760
France / Espagne : mise en service de la nouvelle interconnexion électrique

09 dec 2015 enerzine

Le 26 novembre 2015, la CRE a rendu un avis favorable sur les règles de répartition de la capacité qui seront appliquées par RTE à la frontière entre la France et l'Espagne.

Cette délibération marque la commercialisation des nouvelles capacités liées à la mise en service du projet Inelfe, nouvelle interconnexion électrique franco-espagnole située à l'est des Pyrénées réalisée par RTE et Red Electrica de Espana.

La mise en service de ligne électrique souterraine à courant continu de 65 km, dont le coût s'est élevé à 700 M€ - dont 225 M€ de subventions européennes - constitue une étape majeure dans le renforcement des interconnexions électriques entre la péninsule ibérique et le reste du marché européen.

Un tiers des capacités moyennes disponibles entre la France et l'Espagne a été mis aux enchères sous forme de capacités annuelles pour l'année 2016, soit 700 MW, ce qui représente une forte augmentation par rapport aux 300 MW offerts l'année dernière.

Toutefois, la mise en service du nouvel ouvrage devait initialement permettre de doubler les capacités d'interconnexion entre la France et l'Espagne pour la porter à 2.800 MW dans les deux sens. Les capacités moyennes envisagées pour 2016 sont cependant limitées à environ 2 000 MW en raison de contraintes sur le réseau espagnol :

En effet, le transformateur-déphaseur d'Arkale, nécessaire à l'utilisation à pleine capacité des interconnexions, ne sera mis en service qu'en 2017. Par ailleurs, toujours selon la CRE, un renforcement du réseau espagnol en aval de la nouvelle ligne Baixas-Santa Llogaia n'a pas été réalisé selon le schéma prévu initialement, ce qui conduit à limiter les capacités allouées, en raison des règles de gestion du réseau applicables en Espagne.

Au final, cette situation réduit les bénéfices attendus de la nouvelle interconnexion pour les acteurs de marché et les consommateurs qui en supportent les coûts.
http://www.enerzine.com/15/18923+france ... ique+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Electricité] Transport de l'électricité ( France + Euro

Message par energy_isere » 11 mars 2016, 20:51

ABB gagne un contrat de 140 millions d'€ pour une station de conversion HVDC de 400 MW entre le réseau électrique Allemand et Danois et le tout interconnecté à un gros parc éolien Danois et un gros parc éolien Allemand.
ABB wins $140 million order to boost integration of renewables in Europe

10 March 2016

HVDC converter station to link Danish and German power grids and enhance energy security. ABB has received an order worth around $140 million from transmission system operators Energinet.dk in Denmark and 50Hertz Transmission in Germany to design, supply and install an HVDC (high voltage direct current) converter station in Bentwisch, Northern Germany.

The HVDC Light “back-to-back” converter station, the first of its kind in Europe, will allow the connection of the asynchronous AC power grids of Eastern Denmark and Germany.

By providing the HVDC system, ABB is a key technology contributor to the “Kriegers Flak combined grid solution” project, which establishes the world’s first offshore interconnection by using the national grid connections to the future Danish Kriegers Flak and operating German Baltic 1 and 2 offshore wind farms. ABB was also previously awarded a $100 million AC subsea cable system order for connecting the Danish Kriegers Flak wind farm in 2015.

The interconnector will have a capacity of 400 megawatts (MW), equivalent to the energy requirement of more than 400,000 households. This critical infrastructure development is co-financed by the European Union and will mark a significant step towards European renewable energy targets. In addition to allowing the integration of more renewable energy into the grid, the interconnector project will provide enhanced power security and offer additional opportunities for energy trading.
.............
http://i-micronews.com/power-electronic ... _11Mar2016

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Electricité] Transport de l'électricité ( France + Euro

Message par energy_isere » 22 mars 2016, 20:55

Face au stockage, les distributeurs d'électricité doivent réinventer leur métier, selon une étude d'Accenture.


Par Philippe Passebon publié le 22/03/2016


Les distributeurs sont mis au défi de s’emparer de la question de la révolution opérée par les batteries de stockage en 2015, sous peine d’aller à leur perte, selon l’étude d'Accenture "Digitally Enabled Grid". Pour s’en sortir, ils doivent entamer une triple transformation digitale, réglementaire et opérationnelle et se tourner résolument vers le stockage.

Avoir la perception des dirigeants d’opérateurs d’électricité en Europe sur la transformation en cours du secteur, voilà l’objectif de l’étude Digitally Enabled Grid, dont Accenture vient de publier la troisième édition en mars 2016. Sur 85 cadres dirigeants interrogés dans 19 pays, près de la moitié (45 %) estiment que le modèle de distribution traditionnel d’électricité est dépassé. Ils sont même 64% à avoir cette opinion en Europe. En cause ? La multiplication des structures de production décentralisée – batteries pour le stockage en premier - entraine une baisse de la demande et une complexification de la gestion des réseaux. Un défi majeur pour les distributeurs tels qu’ERDF en France, mis au défi de réinventer leur métier pour ne pas mourir.

...............
lire : http://www.industrie-techno.com/face-au ... ture.43299

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Electricité] Transport de l'électricité ( France + Euro

Message par energy_isere » 22 juil. 2016, 12:36

Projet de liaison électrique sous-marine France-Irlande : dernière phase avant décision définitive

AFP le 21 juill. 2016

La France et l'Irlande ont engagé jeudi une deuxième phase d'études concernant le projet de liaison électrique sous-marine entre les deux pays évalué à un milliard d'euros, à l'occasion de la visite de François Hollande en Irlande.

A l'issue de ces nouvelles études étalées sur deux ans, les gestionnaires des réseaux électriques français RTE et irlandais EirGrid prendront "une décision définitive d'engager ou non d'engager ou non la construction de cette interconnexion", selon un communiqué des deux groupes.

Le projet, s'il est lancé, permettrait de "renforcer la sécurité d'approvisionnement électrique de l'Irlande et de la France grâce à une ligne à haute tension entre les deux pays", soulignent ces opérateurs. "Il développerait la concurrence sur le marché unique de l'électricité de toute l'île irlandaise et contribuerait au développement des énergies renouvelables, notamment en Irlande", qui dispose d'atouts dans les éoliennes et les énergies marines (hydroliennes, turbines marémotrices...), selon le texte. Il permettrait d'éviter la construction d'une nouvelle centrale au gaz en Irlande dont le coût est estimé à environ 300 millions d'euros.

Cette liaison électrique de 580 km aurait une capacité d'environ 700 mégawatts (ce qui équivaut à l'alimentation en courant d'environ 450 000 foyers) et serait mise en service en 2025. Après des études de faisabilité engagées il y a cinq ans, la nouvelle phase consiste à "mener une évaluation détaillée de l'intérêt économique du projet" mais aussi des "études techniques complémentaires" et "environnementales".

Elle comprend également une "pré-consultation sur les procédures d'obtention des permis nécessaires en France et en Irlande", détaille le communiqué. Le groupe public irlandais EirGrid exploite le réseau électrique sur l'ensemble de l'île. RTE est une filiale du géant électrique français EDF.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... ion-160721

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Electricité] Transport de l'électricité ( France + Euro

Message par energy_isere » 22 juil. 2016, 21:11

J' avais loupé ça au mois d' Avril :
Groupe Eurotunnel : ElecLink devient concret

le 25 avril 2016

ElecLink, la future interconnexion électrique entre la France et le Royaume-Uni passant par le Tunnel sous La Manche, a obtenu une nouvelle décision favorable du Conseil d’Etat en date du 15 avril 2016.

La phase concrète des travaux devrait débuter fin 2016 et durer 36 mois pour la construction des deux stations de conversion et de 32 mois pour la pose du câble dans le tunnel. La mise en service est programmée pour 2019. L’investissement, d’un montant de plus de 500 millions d’euros dans le Calaisis et le Kent, sera financé sur fonds privés. Il sera créateur d’emplois, notamment pour le Calaisis.

Pour les deux régions et les deux pays, ce projet ambitieux permettra la mise en place d’une nouvelle infrastructure d’échange d’électricité entre la France et le Royaume-Uni. Il offrira aussi une meilleure régulation des productions nationales, et une plus grande sécurité des approvisionnements. Cet enjeu d’échange est de plus en plus important dans un contexte de transition énergétique, où les productions sont amenées à provenir davantage d’énergies renouvelables et intermittentes.

Premier interconnecteur à être mis en place entre les deux pays depuis 1986, le projet ElecLink se démarque d’autres projets d’interconnexion par son impact environnemental exceptionnellement faible puisque la liaison passera par des câbles déployés à l’intérieur du Tunnel sous La Manche. ElecLink a, de fait, obtenu le soutien des gouvernements britanniques et français et le label « Projet d’intérêt commun » de la commission européenne.

« Je me réjouis de voir ElecLink passer l’ensemble des étapes légales et réglementaires, explique Steven Moore, directeur général d’ElecLink. Nous sommes désormais impatients de commencer les travaux et de contribuer à créer des emplois. Un investissement aussi significatif, qui participe à la transition énergétique, tout en offrant un si faible impact sur l’environnement est exceptionnel pour le Kent et pour le Calaisis. »
http://www.constructioncayola.com/resea ... oncret.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Electricité] Transport de l'électricité ( France + Euro

Message par energy_isere » 23 juil. 2016, 11:42

energy_isere a écrit :
Projet de liaison électrique sous-marine France-Irlande : dernière phase avant décision définitive
.....
[
Des infos sur le site de RTE : http://www.rte-france.com/fr/projet/cel ... rance-et-l
RTE et son homologue irlandais, EirGrid, ont signé un protocole d’accord en vue d’étudier la faisabilité d’une interconnexion électrique sous-marine reliant la France et l’Irlande, et appelée « Celtic Interconnector ».

Des études exploratoires avaient démontré, dans un premier temps, l’intérêt de relier électriquement les deux pays. Des études sont maintenant en cours, notamment l’étude des fonds marins, et viendront préciser la faisabilité de l’ouvrage à construire.

Image

Cette interconnexion électrique relierait la Bretagne à la côte sud de l’Irlande, sur une longueur totale d’environ 600 km, dont 500 km pour sa partie sous-marine.

Compte tenu de sa longueur et de sa capacité (environ 700 MW), seule la technologie du « courant continu » est envisageable. Ce choix nécessite l’installation, à chaque extrémité (côté français et côté irlandais) d’une station de conversion alternatif / continu, pour relier la liaison au réseau général, qui fonctionne en courant alternatif. Cette technique est également utilisée sur les futures liaisons d’interconnexion vers l’Espagne, l’Italie ou ultérieurement l’Angleterre.

La décision de donner une suite ou non au projet sera prise en accord entre les deux gestionnaires de réseau, RTE et EirGrid, à l’issue des études de faisabilité, à savoir mi-2016. Le projet pourrait alors voir le jour d’ici 2025.

......
Le projet Celtic Interconnector présente un enjeu national et européen majeur puisqu’il s’inscrit dans la transition énergétique française et européenne. A ce titre, il a été désigné le 14 octobre 2013 par la Commission et le Parlement Européens comme « projet d’intérêt commun » (PIC) au titre du règlement européen sur les infrastructures énergétiques.

Il vient en outre d’être sélectionné par la Commission Européenne pour recevoir des subventions visant à couvrir financièrement une partie des études de faisabilité.
http://www.rte-france.com/fr/projet/cel ... rance-et-l

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Electricité] Transport de l'électricité ( France + Euro

Message par energy_isere » 01 sept. 2016, 21:13

Une ligne de Réseau de transport d'électricité victime d'un incident rarissime

STÉPHANE FRACHET Usine Nouvelle le 01/09/2016

Une ligne haute tension a cédé dans la nuit du 28 au 29 août dans le centre de la France. Deux enquêtes sont diligentées par la Gendarmerie et Réseau de transport d'électricité (RTE).

Est-ce la canicule qui a affaibli les câbles ? Est-ce un tas de bois en feu à proximité qui a endommagé la ligne ou bien l'inverse, la rupture des câbles a-t-elle provoqué un arc électrique puis un incendie ? Quelques jours après l'incident "rarissime" intervenu sur une ligne de Réseau de transport d'électricité (RTE) de 400 000 volts à Neuvy-sur-Barangeon (Cher), c'est l'incertitude qui prédomine.

Dans la nuit du 28 au 29 août, alors que le thermomètre avait dépassé 38°, un incendie s'est déclaré. Dans un premier temps, les secours ont pensé que la dilatation des câbles de 400 000 volts avait provoqué leur rupture, puis un arc électrique. L'incendie a duré une bonne partie de la nuit et a mobilisé les pompiers jusqu'au lendemain. D'un point de vue pratique, RTE assure qu'aucun foyer n'a subi de coupure de courant, car le réseau électrique est "maillé", c'est à dire que d'autres lignes ont automatiquement pris le relais de cette ligne qui assure le transport d'électricité entre un poste situé près de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly (Loiret) et un autre poste près de Bourges. Aucun témoin visuel n'était sur place.

Remise en état dans l'automne

Le scénario de la dilatation des câbles et de la sensibilité à la canicule, Philippe Morel n'y croit pas. Pour le directeur de la maintenance de RTE dans le Grand-Ouest, "ce sont des câbles très solides, de 3 cm de diamètre, supportant jusqu'à 75°. Ce jour-là, l'intensité qui transitait était de 700 ampères pour une capacité de 1 400 ampères, soit la moitié de la capacité". En outre, la dernière inspection de RTE sur cette infrastructure n'avait décelé aucune anomalie. La Gendarmerie et RTE poursuivent leurs investigations.
L'opérateur public de transport d'énergie va entamer des travaux de réparation d'ici quelques jours. La ligne haute tension, composée de deux câbles parallèles, sera remplacée sur 4 km pour un montant inférieur à 1 million d'euros. La direction technique de RTE espère un retour à la normale avant mi-octobre.

La région Centre-Val-de-Loire, qui dispose de quatre centrales nucléaires, produit 82,3 TWh, soit quatre fois ce qu'elle consomme. Cette énergie est principalement exportée vers l'Ile-de-France, la Bretagne, la Normandie et les Pays-de-la-Loire.
http://www.usinenouvelle.com/article/un ... me.N431907

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Electricité] Transport de l'électricité ( France + Euro

Message par energy_isere » 28 sept. 2016, 22:02

Mise en service de la nouvelle ligne à très haute tension Charleville-Mézières-Reims

Pascal Remy Usine Nouvelle le 28/09/2016

110 millions d'euros. C'est l'investissement réalisé par RTE (Réseau de transport d'électricité) pour la reconstruction en double circuit de la ligne électrique à 400 000 volts qui relie Charleville-Mézières (Ardennes) à Reims (Marne). Une opération qui a nécessité une déclaration d'utilité publique en mai 2014

Après trois ans de concertation puis 18 mois de travaux, la nouvelle ligne à très haute tension de 400 000 volts entre Charleville-Mézières (Ardenne) et Reims (Marne) vient d'être mise en service. Ce chantier d'envergure a nécessité 110 millions d'euros d'investissements, mobilisé 250 personnes en moyenne et abouti à l'érection par grue ou hélicoptère Super Puma de 182 nouveaux pylônes plus modernes et robustes reliés par 2 000 kilomètres de câble. Le tout sur un tracé de 78 kilomètres, passant par 31 communes et situé entre les postes électriques de Lonny, Seuil et Vesle.

Au final, cette vaste opération va permettre de tripler la capacité de transit électrique du territoire concerné (de 1 500 à 4 600 MW), d'améliorer la qualité de l'électricité et d'adapter et sécuriser le réseau à la transition énergétique en évitant les chutes de tension, les avaries et les délestages préjudiciables.

Enfin, cet équipement répond aux besoins de la première région éolienne de France (5 166 Gwc en 2015). Pilotée par RTE et les trois groupements d'intérêt économique (GIE) que l'entreprise avait mandaté sur trois tronçons (Eiffage, Omexom et Ineo Cteam), le nouvel ouvrage dessert un million d'usagers et un important tissu économique dans les Ardennes et la Marne.

Retombées locales directes du chantier

Ces deux départements ont profité des retombées locales directes du chantier. Quelque 25 millions d'euros étaient affectés à de nombreuses entreprises locales dans divers domaines : sous-traitance, fournitures d'engins, gardiennage et commerces de proximité (restauration, hébergement). Par ailleurs, la plupart des communes traversées ont profité du Plan d'accompagnement du projet.
Maintenant achevé, le chantier va se poursuivre jusqu'en 2017 par la phase de démantèlement avec le démontage de l'ancienne ligne. Soit la dépose de 1 700 tonnes d'acier qui seront recyclées et l'arasement de 1 800 tonnes de béton.
http://www.usinenouvelle.com/article/mi ... ms.N443192

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Electricité] Transport de l'électricité ( France + Euro

Message par energy_isere » 28 janv. 2017, 12:01

FEU VERT DE LA CRE AU NOUVEAU PROJET D’INTERCONNEXION FRANCO-ANGLAIS

ven 27 jan 2017

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a approuvé dans une délibération publiée mercredi, un nouveau projet d’interconnexion électrique entre la France et la Grande-Bretagne, dont la mise en service est prévue fin 2020 afin d’augmenter les capacités d’échange entre les deux pays. Cette nouvelle installation nécessitera un investissement de plusieurs centaines de millions d’euros et permettra une mise à jour de l’innovation technologie en matière de transport d’électricité et une meilleure intégration des énergies renouvelables.


Image

Si plusieurs interconnexions ont été mises en place entre la France et le Royaume-Uni depuis les années 1980, elles sont aujourd’hui insuffisantes pour supporter l’augmentation des transferts d’électricité entre les deux pays. D’ici 2020-2022, le gestionnaire du réseau français RTE va donc investir avec les Britanniques plus de 1,4 milliard d’euros dans d’autres projets interconnexions. L’une d’entre-elles proposera une puissance de 1.000 mégawatts en courant continu et couvrira les 200 km qui relient le Calvados et l’Ile de Wight dans la région de Southampton.

Cofinancée par l’UE, elle devrait représenter un coût global estimé à 670 millions d’euros et vient d’être validée par la CRE. « Baptisée IFA2, la liaison sous-marine d’une capacité de 1.000 mégawatts (MW) sera développée par le gestionnaire du réseau français à haute tension RTE et son homologue britannique National Grid », a précisé le gendarme français de l’énergie dans une délibération datée du 19 janvier.

D’autres projets prévoient également d’augmenter les capacités d’échange d’électricité entre la France et la Grande-Bretagne, qui s’élèvent actuellement à 2.000 MW, comme le projet ElecLink qui doit relier les deux pays via le tunnel sous la Manche à partir de 2019, ou la ligne FAB, une interconnexion de 1.400 mégawatts de puissance et 220 km de long entre Menuel dans le Cotentin et Exeter dans le sud ouest de l’Angleterre.

Avec ces nouvelles lignes de transport d’électricité entre la France et la Grande-Bretagne, RTE souhaite renforcer encore un peu plus la coopération et la solidarité énergétique souhaitées au sein de l’espace européen. « Après la solidarité des régions en matière énergétique, nous sommes passés à une solidarité européenne avec l’Angleterre au nord et l’Espagne au sud », explique Jean-Louis Muscagorry, délégué RTE pour la Normandie et l’Ile-de-France.
http://lenergeek.com/2017/01/27/feu-ver ... o-anglais/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Electricité] Transport de l'électricité ( France + Euro

Message par energy_isere » 25 févr. 2017, 13:36

Tunnel sous la Manche: le chantier de la liaison électrique franco-anglaise est lancé

AFP le 23 févr. 2017

Le chantier du projet ElecLink, une liaison électrique franco-anglaise via le tunnel sous la Manche, a été officiellement lancé jeudi, avec la pose de sa première pierre. Ce chantier, qui représente un investissement de 580 millions d'euros et s'étalera sur trois ans, prévoit la construction par le groupe Siemens de deux stations de conversion d'électricité - une à Folkestone (GB), une à Peuplingues (France) - et le déploiement de 59 kilomètres de câbles via le tunnel ferroviaire Nord du Tunnel sous la Manche.

L'installation offrira une interconnexion électrique d'une capacité de 1 000 mégawatts, soit "l'équivalent de la consommation d'environ 1.600.000 foyers", a déclaré le PDG d'Eurotunnel Jacques Gounon, lors d'une cérémonie à Folkestone. Sa mise en service, retardée par des recours judiciaires, est désormais prévue pour 2020.

Le groupe Eurotunnel détient 100% du capital du projet ElecLink, soutenu par les gouvernements français et britanniques, ainsi que de la Commission Européenne. Au-delà de l'aspect technique, Eleclink répond à un besoin énergétique croissant du Royaume-Uni, qui a entamé une reconversion visant à réduire la production d'électricité par les énergies fossiles.

Présent à cette cérémonie, le secrétaire d'Etat à l'Energie britannique Jesse Norman a rappelé l'objectif "zéro charbon" dans la production d'éléctricité britannique d'ici 2025, alors qu'il représentait encore 30% il y a 3 ans. Cette nouvelle liaison avec le continent permettra de faciliter cette transition et de garantir la fiabilité de l'approvisionnement électrique du pays.

De son côté, la France pourra également profiter d'un accès élargi à l'électricité britannique, en cas de pic de consommation ou de prix du marché plus avantageux outre-Manche. "L'interconnexion augmente la capacité d'échanges entre les deux pays de 50%", a souligné M. Gounon.

Si deux connexions électriques sous-marines existent déjà entre la Grande-Bretagne et le reste de l'Europe, c'est en revanche la première fois que des câbles passeront par le Tunnel sous la Manche. "Nous jouons simplement un rôle de transporteur d'électrons. Après avoir transporté des passagers, Eurotunnel transporte désormais des kilowatts, explique son PDG. Les fournisseurs d'énergie nous paieront un péage pour faire transiter l'électricité par le tunnel". Cette nouvelle source de revenus devrait permettre à Eurotunnel de récupérer "jusqu'à 100 millions d'euros par an", se félicite le dirigeant.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... nce-170223

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Electricité] Transport de l'électricité ( France + Euro

Message par energy_isere » 04 mars 2017, 21:00

la liaison électrique qui passera par le tunnel sous la Manche sera à courant continu :

Image

https://lenergeek.com/2017/03/01/elecli ... la-manche/

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2353
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: [Electricité] Transport de l'électricité ( France + Euro

Message par Glycogène » 04 mars 2017, 22:11

Comme toutes les liaisons maritimes THT de plus de qq km.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Electricité] Transport de l'électricité ( France + Euro

Message par energy_isere » 18 mars 2017, 00:38

Le projet fou d'une île artificielle produisant de l'énergie verte pour 80 millions d'européens

Cédric Soares Usine Nouvelle le 17/03/2017

Les opérateurs de réseaux électriques TenneT (Pays Bas / Allemagne) et Energinet (Danemark) ont annoncé la signature prochaine, le jeudi 23 mars à Bruxelles, d’un protocole d’accord pour développer une plate-forme offshore de production d’électricité renouvelable en Mer du Nord. Ces éoliennes et ces panneaux photovoltaïques nécessiteront la construction d’une à plusieurs îles artificielles. Capacité de production annoncée : 70 000 à 100 000 mégawatts à terme.

La réponse aux enjeux climatiques de la COP21 en Europe pourrait venir d’une île artificielle en pleine mer du Nord. En effet, les opérateurs de réseaux électriques TenneT (Pays Bas / Allemagne) et Energinet (Danemark), signeront, jeudi 23 mars à Bruxelles, un accord de coopération visant à développer le North Sea Wind Power Hub, une plate-forme de production d’électricité renouvelable et d’échange de capacités.

Le projet prévoit la construction d’une, voire plusieurs îles, nommées Power Link Islands, sur les bancs de sable de Dogger Bank, à une centaine de kilomètres à l'est du Royaume-Uni. Les îles permettraient de regrouper la production de champs éoliens offshores à travers la mer du Nord et de la distribuer au Royaume-Uni, en Belgique, aux Pays Bas, en Allemagne, au Danemark et en Norvège. Le promotteurs imaginent une puissance entre 70 000 et 100 000 MW alimentant un bassin de 80 millions d'habitants. Cette projection semble extrêmement optimiste. A titre de comparaison, l'ensemble du parc nucléaire français, composé de 58 réacteurs répartis sur 19 sites, produit 63 100 MW.

Le site géographique a été retenu pour son exposition aux vents, la faible profondeur des fonds marins et sa situation centrale dans la mer du Nord.

La Mer du Nord contre le réchauffement climatique

L’augmentation de la part d’énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial représente un facteur clé de succès dans l’atteinte des objectifs de la COP21. La limitation du réchauffement climatique, à 2°C, d’ici 2100, passe par une optimisation du prix de revient du mégawatt d'origine renouvelable. Le North Sea Wind Power Hub est censé répondre à ce besoin.

“Les éoliennes marines se sont montrées, ces dernières années, de plus en plus compétitives et il est important pour nous d’aller plus loin dans la réduction de leur coût de raccordement et d’interconnexion au réseau de distribution. Nous avons besoin de projets innovants de grande envergure pour permettre à l’énergie éolienne de jouer un rôle plus important dans notre approvisionnement énergétique futur”, confirme Peder Østermark Andreasen, le PDG d'Energinet.

Pour TenneT et Energinet, la construction de l’île artificielle est le point de départ d’une coopération européenne visant à développer l’exploitation d’énergies renouvelables dans la mer du Nord jusqu’en 2050. Des discussions avec d’autres acteurs, tant opérateurs de réseau que sociétés d’infrastructures, sont en cours afin de constituer le consortium qui sera en charge de la réalisation du North Sea Wind Power Hub.
http://www.usinenouvelle.com/article/le ... ns.N515074

Image
Les opérateurs de réseaux électrique TenneT et Energinet présentent en vidéo le projet d'île artificielle du projet North Sea Power Hub

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Electricité] Transport de l'électricité ( France + Euro

Message par energy_isere » 06 mai 2017, 12:50

Projet d'une nouvelle interconnexion électrique France Espagne de 2x1000 MW, essentiellement sous marine dans la baie de Biscaye.
Project ‘Bahía Vizcaya’.
PCI Project 2.7: Interconnection France - Spain between Aquitaine (France) and the Basque Country (Spain).

After analysing different reinforcement alternatives along the entire border between Spain and France, joint analysis between RTE and Red Eléctrica concluded that the most appropriate project to reinforce the border was a new interconnection between the Basque Country and the Aquitaine region in France, consisting of a 2x1000 MW direct current link which will run mostly underwater. This project, called ‘Bahía Vizcaya’ (Biscay Bay), will allow the exchange capacity between Spain and France to be increased up to 4000-5000 MW. Currently the project is in undergoing feasibility studies, and is expected to be commissioned in the 2020-2022 horizon.

In addition to having the PCI classification, it has a double classification as it also catalogued under the ‘electricity highways’ concept, which means it has a long-term strategic value.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Electricité] Transport de l'électricité ( France + Euro

Message par energy_isere » 26 mai 2017, 15:20

Les échanges électriques avec nos voisins, en Avril 2017.

Image
http://huet.blog.lemonde.fr/2017/05/24/ ... -en-avril/

Répondre