Méthodes de stockage énergétique

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par energy_isere » 25 avr. 2018, 13:37

La sociéte Gildemeister en Autriche qui avait faillite en Novembre 2017 est reprise par la société canadienne Stina Resources.
La production de batterie à flux Vanadium va pouvoir reprendre.

Austrian vanadium flow battery technology in new ownership

April 04, 2018 // By Nick Flaherty

Stina Resources of Toronto, Canada, expects to finish buying the assets of Austrian flow battery pioneer Gildemeister in the next few days and re-start selling batteries as Enerox.

Gildemeister was one of the world's first and largest researchers, developers, manufacturers and distributors of vanadium flow batteries with over 100 flow batteries installed at sites around the world but went bankrupt in November 2017.

Sina has set up an Austrian subsidiary called Enerox GmbH in Vienna, and the Austrian receiver has transferred all the operational functions to the new company on April 1, 2018. This includes employee contracts, rental agreements, and all related contractual obligations. The company owns 19 patent families on flow battery technology, including 40 granted patents and key IP on plug-and-play flow battery technologies.

Stina expects the deal to close on or about April 11, 2018, when Enerox will be able to resume full production and sales of CellCube vanadium flow batteries.

"Enerox CellCube is one of a few proven technologies on all scales and sizes of vanadium flow battery storage requirements. Gildemeister had over 100 installations worldwide. We are on the threshold of an immense opportunity as the world embraces green energy and develops the efficient means to store it. We want Stina and Enerox to be the green energy solution," said Brian Stecyk, President and CEO of Stina.

CellCube batteries are non-flammable and non-explosive and can store megawatts or even gigawatts of energy with plug-and-play capacity that can be increased just by adding another unit. The batteries have over 20,000 cycles, last a minimum of 20 years and some that have been operating for over 10 years have never required servicing.

The vanadium flow batteries are currently operating in a broad range of climates including in Siberia, Africa, South East Asia, Europe, North America, and Australia. They can operate in all conditions—from extreme cold to dry deserts and extreme tropical environments.

"Since Stina began this process several months ago, we have received a tremendous number of queries about vanadium flow batteries, particularly in North America. The interest is continuing to grow as the world learns more about the benefits of vanadium flow batteries. The installations include applications such as: solar power storage, wind power storage, micro-grid uses; grid peak shaving and load leveling; diesel replacement; standby battery power in hurricane areas; electric car charging facilities and many other uses. The consensus at a recent battery technology conference in Dusseldorf, Germany was that the pioneering years are over and battery storage is now a normative part of the energy world," said Stecyk.
"The recent announcement by Saudi Arabia and Softbank to develop a $200 billion solar project in Saudi Arabiaconfirms our belief about the future of renewable energy and the storage industry. We believe this is just the tip of the iceberg," added Stecyk.

www.stinaresources.com
http://www.eenewspower.com/news/austria ... %40e2v.com

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 935
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par Silenius » 25 avr. 2018, 19:12

megawatts or even gigawatts of energy
Je me demande comment font ces attaches de presse pour etre embauches.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par energy_isere » 27 mai 2018, 14:30

Une ''petite'' batterie à flow redox au Vanadium mise en service en Espagne pour su stockage stationnaire d' ENR. Puissance 120 kW , et 400 KWh de réserves.
Siemens Gamesa tests redox flow battery at its La Plana test site in Spain

May 23, 2018 evwind

Hybrid projects combined of wind-energy, solar PV and other energy sources are becoming a more and more attractive option to drive the energy transition to higher shares of renewable energy in the mix. Siemens Gamesa is one of the pioneers in this development with a long term track record in hybridization and off-grid technology. Now the company has taken another important step and is testing a battery storage technology with large future potential. At SGRE’s La Plana R&D site near Zaragoza, Spain, a redox flow energy storage system has been commissioned. The system is connected to the hybrid controller of the combined wind and PV generation system and supplements the lithium-ion batteries that have been in use here for around two years.

The La Plana test-site integrates the next-generation Vanadium redox energy storage system with a wind turbine, solar-PV modules and a diesel generator. The new redox flow battery offers a 120kW energy output with a storage capacity of 400kWh. Siemens Gamesa has been refining its knowledge in hybridization over years. A sophisticated flexible hybrid controller is the resulting product of this R&D effort. It is the digital core that coordinates the generation of all energy sources to meet the electrical load, in order to reduce the LCoE of the plant regardless of whether the grid is connected or disconnected. To reduce energy costs the controller is targeting to achieve the maximum integration of renewable energy.

To support the highly efficient dispatch strategy steered by intelligent control algorithms a large storage capacity helps to keep generators to their technical minimum load and to enhance the share of renewables – even when low wind periods and cloudy sky occur at the same time.

“With the Redox-Flow technology commissioned at our La Plana test site, we are now active in all relevant storage technologies including Power-to-Heat and also battery storage systems,” says Antonio de la Torre, SGRE’s chief technology officer. “Due to its scalable energy capacity the Vanadium redox battery is a highly promising option to support our advanced technology offers for isolated and grid connected systems”.
https://www.evwind.es/2018/05/23/siemen ... pain/63496

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par energy_isere » 30 sept. 2018, 13:08

D'après cette source http://www.mining.com/rocketing-vanadiu ... sk-moment/ il faudrait pas moins de 10 tonnes de Vanadium V2O5 pour un seul MW.h de capacité de stockage.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par energy_isere » 08 oct. 2018, 12:57

Stockage de chaleur intersaisonier par energie chimique. En labo en Suéde.
Saving the summer sun’s energy for the winter

October 08, 2018 // By Christoph Hammerschmidt

A research group from Chalmers University of Technology, Sweden, has made great, rapid strides towards the development of a specially designed molecule which can store solar energy for later use. These advances have been presented in four scientific articles this year, with the most recent being published in the highly ranked journal Energy & Environmental Science.

Image

................
http://www.smart2zero.com/news/saving-s ... rgy-winter

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8417
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par kercoz » 08 oct. 2018, 14:31

Il me semble que pour le stockage de l' énergie, ou résoudre le problème de l' intermitance, on pourrait créer un stockage "financier".
démonstration :
-Les diverses solutions de stockage technologique ont un cout.
- Si ce cout, par ex, implique de vendre à perte ( 50%) du cout ordinaire + cout stockage+ rendement ..;etc
- Si l' on vend au prix bas cette surproduction, on trouvera des acheteurs qui, sauront eux, stocker cette energie : Pression, chaleur, froid , grand froid, production décalée, optimisation des grosses conso comme les fours ou les presses...
Me souviens d' un avionneur bien connu obligé d' installer 2 transfo 1000 kva pour l' installation de 2 fours et d' un grosse presse.... que l' on a convaincu qu' il valait mieux filer des primes aux ouvriers, en décalant les horaires sur les périodes de faible conso de l' usine... ( un relevé des conso type linky montre que les gus ne bossent qu' 1 à 2 h apres l' embauche et le repas ! )
Sachant que les transfo ont un meilleur rendement à pleine charge et peuvent aisément supporter 30% de surcharge moins d' une heure ... y' a pas urgence.
( de plus ça fait un local super chauffé et fermé ...pour la sieste)
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 935
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par Silenius » 12 oct. 2018, 20:38

energy_isere a écrit :
08 oct. 2018, 12:57
Stockage de chaleur intersaisonier par energie chimique. En labo en Suéde.
Saving the summer sun’s energy for the winter

October 08, 2018 // By Christoph Hammerschmidt

A research group from Chalmers University of Technology, Sweden, has made great, rapid strides towards the development of a specially designed molecule which can store solar energy for later use. These advances have been presented in four scientific articles this year, with the most recent being published in the highly ranked journal Energy & Environmental Science.

Image

................
http://www.smart2zero.com/news/saving-s ... rgy-winter
D'apres le papier https://www.researchgate.net/publicatio ... gy_Storage, la molecule retenue stocke 124 kJ/mole, ca fait combien de kwh/kg ?

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2353
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par Glycogène » 12 oct. 2018, 22:23

Tout dépend de la masse de la molécule, vu qu'une mole est un nb de molécules (un grand nombre :D )

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par energy_isere » 05 janv. 2019, 22:15

Stocker l’énergie renouvelable à l’aide de simples blocs de béton

Thomas Boisson 5 janvier 2019 Énergie

Image

La science à la base de la technologie d’Energy Vault est simple et utilise la transformation de l’énergie cinétique en énergie potentielle, et vice-versa. Parce que le béton est beaucoup plus dense que l’eau, soulever un bloc de béton nécessite (et peut donc stocker) beaucoup plus d’énergie qu’un réservoir d’eau de taille égale.

Une grue à six bras de 120 mètres de haut se dresse au centre du dispositif. À l’état neutre, les blocs de béton pesant 35 tonnes chacun sont soigneusement empilés autour de la grue. En cas d’excédent d’énergie solaire ou éolienne, un algorithme informatique demande à un ou plusieurs bras de grue de localiser un bloc de béton, à l’aide d’une caméra fixée au bras de la grue.

Des blocs de béton pour stocker et restituer l’énergie
Une fois que le bras de la grue a repéré et accroché un bloc de béton, un moteur démarre, alimenté par le surplus d’électricité du réseau, et soulève le bloc du sol. Le chariot de la grue est spécifiquement programmé pour contrer le mouvement des oscillations du vent. En conséquence, il peut soulever le bloc en douceur, puis le placer sur une autre pile de blocs, plus haut sur le sol.

Le système est « complètement chargé » lorsque la grue a créé une tour de blocs de béton tout autour de son pylône central. L’énergie totale pouvant être stockée dans la tour est de 20 mégawattheures (MWh), soit suffisamment pour alimenter 2000 foyers pendant une journée entière.
..........
En entier, et avec une vidéo de synthèse https://trustmyscience.com/stocker-ener ... ocs-beton/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par energy_isere » 17 janv. 2019, 21:10

Une vidéo de 17 minutes TED X d' un gars dénommé Christophe Stevens qui propose 2 systémes de stockage d'energie :

- un systéme en mer à base de blocs de béton qui sont descendu et remontés par des cables depuis une barge semi immergée

- un systéme terrestre, une STEP construite avec des digues issues des déblais de la construction d' un trou géant pas loin.

voir ici : https://www.youtube.com/watch?v=F2Qy3hl7O5k

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par energy_isere » 19 févr. 2019, 21:21

[Video] Une mine australienne transformée en système de stockage électrique à air comprimé
Myrtille Delamarche
Usine Nouvelle le 19/02/2019

L’ancienne mine souterraine de zinc d’Angas, en Australie, va stocker de l’électricité grâce à un système de permutation entre eau et air comprimé stockés au fond de la mine. Un système de stockage dont l’efficacité augmente avec la réutilisation de la chaleur fatale du procédé.


L’ancienne mine de zinc d’Angas, située à Strathalbyn près d’Adelaide (sud de l’Australie) et fermée depuis 2013, va être transformée en site de stockage électrique à air comprimé, grâce à un partenariat avec le canadien Hydrostor. La capacité de stockage sera de 5 mégawatts (MW) pour ce démonstrateur, qui doit être mis en service en 2020.

Ce système de stockage a déjà été envisagé ou testé dans plusieurs mines. Le précurseur fut la mine de sel de Huntorf en Allemagne (290 MW, 3 heures de stockage) en 1979. Depuis, plusieurs projets ont été menés – depuis McIntosh en Alabama (Etats-Unis – 110 MW, 26 heures de stockage) jusqu’à Adele (90 MW, 4 heures de stockage) en Allemagne. Les projets les plus ambitieux sont situés aux Etats-Unis, avec 300 MW (PG&E dans une mine de sel en Californie) et 2700 MW (Norton, dans une mine de calcaire en Ohio).

Comment ça marche ?

Le surplus de capacité électrique du réseau alimente un compresseur d’air dans l’usine construite au-dessus de la mine. La chaleur fatale produite par cette compression est captée et stockée pour être réutilisée dans le processus, éliminant ainsi le besoin d’énergie fossile. L’air comprimé est envoyé au fond de la mine, dans des cuves de stockage dédiées. L’eau de compensation hydrostatique contenue dans ces cuves (pour contrôler la pression) est chassée vers des réservoirs de surface. La "batterie" géante est alors chargée.

Lorsque le réseau a besoin de cette énergie, la pression hydrostatique de l’eau libérée et renvoyée vers les cuves souterraines fait remonter l’air dans la colonne. Là, l’air est chauffé par la chaleur résiduelle stockée, un système (dit "adiabatique") qui permet de faire passer l’efficacité énergétique des systèmes de stockage CAES (Compressed Air Energy Storage) de 50% à 70%. En se détendant, l’air active une turbine pour produire l’électricité voulue.

vidéo
https://www.usinenouvelle.com/article/v ... me.N808275

De la bien belle thermodynamique !

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8417
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par kercoz » 29 juin 2019, 09:50

J' ai mis un lien qui a disparu . Il concernait un accord de Total avec le collège de france pour la recherche de procédés concernant le stockage énergétique des pics de production....J' aimerai savoir si c'est un bug ou une censure ...censure qu'il faudrait argumenter !

Autant pour moi, je viens de voir qu' il avait été déplacé.

Ce truc de stockage par l' élévation de béton me fait penser à une proposition que j'avais faite ( trouvée non pertinente à l' époque):
Il y a dans les ports des milliers de bateaux de centaines de tonnes qui montent et descendent de 5m 2fois par jour....Ca pourrait au moins recharger les batteries du bateau !
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Répondre