Méthodes de stockage énergétique

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Condensat
Condensat
Messages : 769
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par Silenius » 29 sept. 2014, 23:26

energy_isere a écrit :Les 1800 cycles de la news au dessus, ne sont rien comparé aux 15 000 cycles ci dessous :
Non, au bout de 1800 cycles, la batterie AMBRI peu être considérée comme neuve, ils mentionnent bien "ongoing operation" (déclin de 0.0002% par cycle). Par contre je ne connais pas la durée de vie calendaire....
Dernière modification par Silenius le 30 sept. 2014, 00:11, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Condensat
Condensat
Messages : 769
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par Silenius » 30 sept. 2014, 00:06

ToTheEnd a écrit :
...

Mais je le répète, je trouve la démarche intéressante mais j'aimerais bien connaître les coûts à cette échelle et à celle d'un pays qui dit vouloir être autonome avec de l'énergie verte.

T
5 MW.h pour 6 M€, arrondissons à 1000 €/ Kw.h car c'est une première et le coût va baisser.
1000 € /15 000 cycles = 0,066 € le kw.h restitué (sans tenir compte de la dégradation de la batterie en fin de vie, du rendement charge/décharge, et sans tenir compte d'autres charges)
2 cycles par jour pendant 20 ans cela fait 14 600, donc OK avec les 15 000 cycles annoncés par le fabricant.
Stockage de nuit avec le off peak charbon et nucléaire et restitution le matin
stockage du pic photovoltaïque de midi et restitution lors du pic de consommation de 19h.
Ça parais jouable économiquement...
avec 5 Kw.h par foyer, cela fait un investissement de 5000 €, la Suisse annonce des taux d’intérêts négatifs, ils pourraient investir dans cette solution !
En France, pour 35 millions de foyers cela ferait 175 milliards d'euros, ou seulement 17,5 si le coût tombe a 100 €/ Kw.h !

ToTheEnd

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par ToTheEnd » 30 sept. 2014, 09:17

Si je suis d'accord sur le principe qu'une industrialisation massive d'une techno fait baisser les prix, il y a aussi un effet pervers à une adoption massive d'un procédé de fabrication ou le recours à une ressource. Pour faire une analogie, quand le cuivre a atteint son pic, c'est le moment où on en a le plus produit...

Dans la même veine, un chercheur avait calculé que pour faire une simple "batterie au plomb" pour fournir en électricité durant 2 jours les USA, il faudrait 2x à 3x les réserves mondiales de plomb.

En d'autres mots, si on venait à déployer massivement des accumulateurs pour servir de tampon pour des besoins électriques, il y aurait forcément des contraintes sur les ressources utilisées... et donc sur les prix.

Enfin, les EUR 175M, c'est juste pour les unités de stockage... sachant que le transport coûte environ 50% du kWh, on peut facilement doubler ce prix sachant que tout le réseau devra être revu en profondeur.

Fondamentalement, je suis pour la transition énergétique mais ce que je regrette c'est que personne n'arrive à sortir la facture globale de ce bordel. A croire qu'il y a tellement de zones d'ombres que fondamentalement, tout le monde à des idées mais personne sait ce que ça coutera... or, à mon humble avis, ce qui ne rend pas crédible cette transition énergétique, c'est le manque d'éléments tangibles sur lesquels on peut se baser pour prendre des décisions.

Au-delà des enjeux politiques et stratégiques, c'est surtout ça qui me perturbe car pour le moment, j'ai l'impression d'entendre un groupe de gamins de 15 ans organiser les premières vacances qu'ils vont passer ensembles.

T

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8646
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par mobar » 30 sept. 2014, 20:34

ToTheEnd a écrit :
Fondamentalement, je suis pour la transition énergétique mais ce que je regrette c'est que personne n'arrive à sortir la facture globale de ce bordel. A croire qu'il y a tellement de zones d'ombres que fondamentalement, tout le monde à des idées mais personne sait ce que ça coutera... or, à mon humble avis, ce qui ne rend pas crédible cette transition énergétique, c'est le manque d'éléments tangibles sur lesquels on peut se baser pour prendre des décisions.

T
La transition énergétique on peut être pour ou contre, ça ne changera rien§
Elle se fera fatalement tôt ou tard, quand le stock est épuisé, on s'en passe et on trouve autre chose ... ou on disparait

Le cout de la transition est consubstantiel au panorama des énergies, technologies et savoirs qui coexistent à un moment donné. Vouloir en déterminer le cout est aussi inutile que les supputations sur le cout du réchauffement climatique

Le cout de la survie peu être élevé, mais ce n'est jamais un obstacle qui empêche d'agir au moment ou la survie est en jeu
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par energy_isere » 31 oct. 2014, 15:46

Usine Nouvelle de la semaine derniére
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par energy_isere » 31 oct. 2014, 19:43

Japon : Toshiba va fournir 10.000 systèmes de stockage d'énergie SCiB

31 oct 2014 enerzine

Toshiba a annoncé la semaine dernière que l'entreprise avait été sélectionnée par Eneres, un pionnier dans la fourniture de solutions d'affaires aux producteurs et aux fournisseurs électriques indépendants, en vue de fournir 10 000 systèmes de stockage d'énergie.

Les systèmes de stockage, qui auront une puissance maximale de 10 kW et une capacité de 9,9 kWh, seront installés sur les sites de l'utilisateur final par Eneres, où ils participeront à un meilleur équilibre entre l'offre et la demande d'énergie.

Les systèmes de stockage d'énergie de Toshiba intègrent la pile secondaire SCiB lithium-ion de la société. La SCiB a la particularité de gérer plus de 10.000 cycles de charge-décharge et de charge et décharge rapides, tout en offrant un haut degré de fiabilité et une excellente sécurité.

Les systèmes de stockage d'énergie de Toshiba doivent permettre à Eneres d'offrir une solution qui minimise les déséquilibres de l'offre et de la demande d'énergie, causés par la nature intermittente des sorties d'alimentation en énergie renouvelable ou par les changements de température. Ils lui permettront également d'optimiser le bilan énergétique sur les sites des utilisateurs finaux en fournissant une gestion de l'énergie à distance pour la charge et la décharge du système.

................
http://www.enerzine.com/14/17782+japon- ... scib+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par energy_isere » 13 nov. 2014, 20:59

Total investit dans une entreprise américaine spécialisée dans le stockage d'énergie

13 Nov 2014 Usine Nouvelle

Le groupe pétrolier français Total a annoncé ce jeudi 13 novembre être entré au capital de la société américaine Aquion Energy, spécialisée dans les technologies de stockage d'énergie provenant surtout de sources renouvelables comme le solaire ou l'éolien.

Total a annnoncé ce jeudi 13 novembre son entrée au capital de la société américaine Aquion Energy par le biais de sa société de capital risque Total Energy Ventures. Cette entreprise, basée à Pittsburgh, développe et produit des batteries pour stocker de l'énergie provenant surtout de sources renouvelables comme le solaire ou l'éolien, explique Total dans un communiqué. Aquion Energy a démarré la commercialisation de ses solutions en 2014.

Faire progresser les renouvelables grâce au stockage

"Le stockage d'électricité, brique technologique essentielle pour le déploiement et l'intégration des sources d'énergies intermittentes, est l'un des défis majeurs que doit relever notre industrie dans les années qui viennent, afin de faire progresser la filière des renouvelables", a commenté François Badoual, le directeur général de Total Energy Ventures, cité dans le texte.

"Total va accompagner Aquion dans une étape critique de son existence, qui vise à accroître ses capacités de production et à accélérer la commercialisation de ses produits. Cette prise de participation souligne la détermination du groupe à accompagner le développement des modèles d'énergies renouvelables qui prendront progressivement une plus large part dans le mix énergétique mondial", a-t-il ajouté.

Total Energy Ventures, dont il s'agit de la 19e prise de participation minoritaire depuis sa création en 2008, disposera d'une place d'observateur au conseil d'administration de la société
http://www.usinenouvelle.com/article/to ... ie.N296814

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par energy_isere » 21 nov. 2014, 11:16

en relation avec ce post du 10 Aout 2014 http://oleocene.org/phpBB3/viewtopic.ph ... 09#p364009
Au coeur des stations-services de demain

21 Nov 2014 enerzine

L'installation pilote de stockage d'électricité et de production d'hydrogène que l'EPFL a réalisée à Martigny (VS) en Suisse a ouvert hier ses portes au public, l'occasion de découvrir de l'intérieur le fonctionnement des stations-services du futur.

"Le plein d'hydrogène, s'il vous plaît !"

Dans peu d'années, cette phrase n'aura plus rien de fictionnel. Les voitures propres, que l'on commence déjà à voir circuler sur les routes, vont peu à peu s'imposer.

Qu'elles soient électriques avec batteries au lithium, à piles à combustible, ou qu'elles fonctionnent en brûlant de l'hydrogène, elles n'en auront pas moins besoin, comme celles d'aujourd'hui, de faire le plein régulièrement. "Les voitures électriques ont encore besoin de beaucoup de temps pour se recharger. Plusieurs heures sur le réseau 230 V", souligne Hubert Girault, directeur du Laboratoire d'électrochimie physique et analytique de l'EPFL.

L'une des pistes que son laboratoire explore, sous la forme d'une installation pilote réalisée à Martigny (VS), consiste en un dispositif permettant de stocker l'électricité dans une "mégapile" et surtout de la restituer en courant continu. Cette mégapile a pour but de servir de tampon entre la production d'électricité (par exemple à partir de sources renouvelables) et son transfert rapide à un véhicule qui serait ainsi rechargé en quelques dizaines de minutes seulement. "Ces mégapiles sont capables de fournir 300 A avec une tension de 500 V, comme le font les stations Supercharger de Tesla", précise le professeur.

L'installation pilote de Martigny est basée sur une "Mégapile Redox" au vanadium. Contrairement aux batteries au plomb ou au lithium où la charge est accumulée dans les électrodes, la charge ici est accumulée dans les électrolytes liquides. La puissance est proportionnelle à la surface des électrodes et l'énergie accumulée au volume des réservoirs. Une technologie intrinsèquement très sûre et qui ne présente aucun risque de s'enflammer.


Ces mégapiles dont certaines atteignent les centaines de mégawatt comportent toutefois un inconvénient: que faire lorsque la batterie est pleine et que le vent continue à faire tourner l'éolienne qui l'alimente ?

L'EPFL mise sur la production d'une substance qui a déjà fait ses preuves: l'hydrogène. Un gaz riche en énergie que l'on peut, à choix, décider de brûler dans un moteur à explosion ou utiliser dans une pile à combustible afin de produire à nouveau de l'électricité. Son dispositif combine les deux étapes du processus rassemblées dans cette installation pilote préfigurant les stations-service de demain qui pourront fournir du courant et/ou de l'hydrogène.

Si l'EPFL a décidé, en partenariat avec le District de Martigny, le CREM (Centre de recherches énergétiques et municipales) et les services industriels (Sinergy), de réaliser cette mégapile dans le bâtiment de la station d'épuration des eaux, cela ne doit rien au hasard.

En plus d'un projet d'éoliennes sur ce secteur, le démonstrateur a aussi pour but de méthaniser complètement, grâce à l'hydrogène produit, le biogaz généré au cours de l'épuration des eaux. En effet, le biogaz est un mélange de méthane et de CO2 qui une fois méthanisé peut servir pour faire le plein des voitures fonctionnant au gaz naturel.

"A plus long terme, nous pensons que ce site a beaucoup d'atouts pour servir de plateforme de démonstration pour tester les différentes technologies nécessaires à la transition énergétique", estime Hubert Girault.
http://www.enerzine.com/14/17868+au-coe ... main+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par energy_isere » 24 nov. 2014, 20:07

Encore un autre type de batterie pour stockage sur le grid :
Eos Energy Storage vend son système de batterie à GDF Suez

24 Nov 2014 enerzine

Dans le cadre du programme pilote de démonstration, Eos Energy Storage a annoncé avoir vendu à GDF Suez le système de batterie hybride à cathode de zinc (Znyth™) de la société, un système fiable et économique.

Après les essais indépendants réalisés par DNV GL, Eos prépare le terrain pour le déploiement commercial dans les principaux marchés européens.

"Nous sommes ravis d'avoir GDF Suez comme premier client international et comme l'un des principaux participants à notre programme Genesis", a déclaré Steve Hellman, Président d'Eos. "GDF Suez est l'un des plus grands producteurs d'électricité dans le monde avec des opérations dans 70 pays, un chef de file dans la l'industrie à forte croissance de l'énergie renouvelable, et un innovateur inégalé en matière de technologie énergétique. Nous ne pouvions espérer un meilleur partenaire pour soutenir notre premier programme européen d'essais et le déploiement des produits d'Eos à l'échelle mondiale."

GDF Suez installera et testera le système de batterie d'Eos dans son nouveau laboratoire « GDF Suez Batteries Lab » à Laborelec, à Linkebeek en Belgique. Laborelec, filiale de GDF Suez Research & Technologies Division, est un centre recherche et de compétence majeur dans la technologie de l'énergie électrique. Ses compétences couvrent toute la chaîne de valeur électrique : production, transmission, distribution, stockage et utilisation finale.

Le « GDF Suez Batteries Lab », créé en juin 2014, vise à développer la capacité d'anticiper les évolutions des technologies de batterie en termes de coût et de performance. Il s'agira d'évaluer la performance du système Eos dans une gamme d'applications, y compris la gestion de l'énergie, l'intégration au solaire photovoltaïque distribué, la participation sur les marchés d'équilibrage des réseaux maillés et l'arbitrage énergétique sur les marchés de gros.

"Nous sommes impatients de tester le système Aurora d'Eos, qui promet d'être parmi les solutions de stockage de l'énergie les moins coûteuses sur le marché", a indiqué Raphaël Schoentgen, Directeur du département Recherche & technologies, et membre du Comité exécutif de GDF Suez. "Les tests et l'évaluation rigoureux de la technologie d'Eos nous permettront de caractériser les performances et de se concentrer sur les meilleures applications avec la plus forte rentabilité sur les marchés énergétiques de gros et de détail en Europe."

"Le déploiement de notre batterie chez GDF Suez est une étape importante dans la commercialisation de notre système de batterie Aurora", a commenté le Chef de la direction d'Eos, Michael Oster. "Nous avons accéléré la fabrication et fournirons les batteries à un prix qui fait du stockage de l'énergie électrique une alternative économique aux dispendieuses turbines à gaz d'aujourd'hui."

Le produit de stockage en grille d'Eos, Aurora, est un système de batterie conteneurisé de courant continu de l'ordre du MW conçu pour intégrer de manière plus fiable l'énergie renouvelable, améliorer l'efficacité et la résilience du réseau maillé, et réduire les coûts des services publics et les factures d'électricité des consommateurs.

Eos envisage de vendre le système de batterie CC Aurora à 160 $ par kWh, et travaillera avec les principaux partenaires d'intégration et de contrôle de l'énergie pour la vente, l'installation et le service clé en main des systèmes de batterie CA intégrés.
http://www.enerzine.com/14/17882+eos-en ... suez+.html

un lien qui en dit plus sur cette batterie Znyth™
http://revolution-green.com/eos-aurora- ... follow-up/

C'est donc une batterie Zinc - Air.
5000 cycles sans défgradation.
Utilise le Zinc, donc bon marché.
....
Image

Eos’ Proprietary Znyth Technology Powers First Ever Electrically-Rechargeable & Long-Lasting Zinc Battery -

Eos’ Proprietary Znyth Technology Has:

Most cycles ever realized by metal-air battery – 5000+ battery cycles demonstrated to date with no physical degradation
Overcome historical limitations of zinc-air batteries – Innovations dramatically improve round-trip efficiency, energy density, cycle life, and run time
Safe, non-toxic, and stable record – Battery operation is both inherently safe and self-healing
Low cost per kWh – Low cost of materials, architecture, and lean manufacturing methods result in one of the lowest-cost known energy storage technologies
Environmentally-friendly materials – Zinc is one of the world’s most plentiful and inexpensive metals and is locally available (US, Canada and Australia are three of top five global zinc producers), while battery is designed with recyclable materials

........

Remas
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 372
Inscription : 30 déc. 2008, 22:17

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par Remas » 05 déc. 2014, 09:43

Excellent cette batterie !
ça promet de belle perspective, on va pouvoir profiter pleinement des énergies renouvelables.

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Condensat
Condensat
Messages : 769
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par Silenius » 05 févr. 2015, 19:58

les news sur le stockage http://storage.pv-tech.org
Citigroup predicts 240GW energy storage market by 2030


Investment bank Citigroup is predicting a 240GW global battery storage market worth US$400 billion by 2030 as increased deployment creates a “virtuous circle” of falling costs.

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Condensat
Condensat
Messages : 769
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par Silenius » 05 févr. 2015, 20:11

Remas a écrit :Excellent cette batterie !
ça promet de belle perspective, on va pouvoir profiter pleinement des énergies renouvelables.

Oui, surtout ça :
To put that cost in perspective EOS claim $160/kWh capital cost. (subject to future production costs) and a cycle life of over 10,000 it is reasonable to conclude it is possible to have storage below 10 cents kWh. This suddenly enables a massive paradigm shift especially for renewable energy.

Remas
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 372
Inscription : 30 déc. 2008, 22:17

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par Remas » 05 févr. 2015, 21:09

Yes, on est à un tournant, c'est cool.
Mais y en a qui ne voit pas encore le virage !

Remas
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 372
Inscription : 30 déc. 2008, 22:17

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par Remas » 25 févr. 2015, 14:20

Toujours les batteries Eos, ils annoncent un coût du kWh entre 0.12 et 0.17 $,
Cost of Incumbents
Traditionally, non-pumped hydro energy storage has been too expensive to compete with incumbent solutions used for peak generation and delivery. Today’s batteries, such as Lithium-ion and lead-acid, rely on rare earth metals and expensive manufacturing techniques or simply don’t last long enough to be cost effective on the electricity grid. Eos utilizes abundant materials such as zinc and low cost manufacturing processes like injection molding to keep costs low. With a 30-year life, Eos is can provide peak electricity at a levelized cost of $0.12-0.17 per kWh—substantially less than conventional gas turbines and competing energy storage technologies.
http://www.eosenergystorage.com/technol ... -products/

On pourra bientôt arrêter les débats sur l’intermittence des renouvelables.

Remas
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 372
Inscription : 30 déc. 2008, 22:17

Re: Méthodes de stockage énergétique

Message par Remas » 25 févr. 2015, 14:30

C'est disponible commercialement !
NEW YORK--(BUSINESS WIRE)--Eos Energy Storage today announced the commercial availability of its MW-scale Aurora system for deliveries starting in 2016. Eos’s standard Aurora 1000|4000 product, a containerized 1 MW DC battery system providing four continuous hours of discharge, offers a cost-effective energy storage solution competitive with gas peaking generation and utility distribution infrastructure. The Aurora 1000|4000 will be sold at a price of $160/kWh in volume.
http://www.businesswire.com/news/home/2 ... O3MMy7AphQ

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités