Profils électriques nationaux et tendances

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58655
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 03 mai 2007, 20:54

S.Royal et N.Sarkosy devront copier 10 fois les chiffres de Claude Mandil sur la part de l' energie nucléaire dans la production électrique en France.

Pour ceux qui ont ecouté le débat Ségo-Sarko, il ne vous aura pas echappés quelques grosses bourdes de leur part !
La production d'électricité française "pas très diversifiée" (Mandil/AIE)

Le directeur de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), Claude Mandil, a estimé jeudi que la production d'électricité en France, issue à 78% du nucléaire, n'était pas "très diversifiée", alors que ce sujet a divisé les deux finalistes de la présidentielle la veille.

Le directeur de l'AIE, qui représente les intérêts des pays consommateurs de l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), a encouragé les pays de l'OCDE à diversifier leurs sources d'approvisionnement énergétique, tout en estimant que la production d'électricité en France, à 78% d'origine nucléaire, n'est pas "très diversifiée".

Lors d'une conférence de presse à Paris, il ne s'est pas prononcé sur la part que devrait idéalement représenter l'énergie nucléaire en France, affirmant que "le marché français n'est pas pertinent" et que "c'est le marché européen qui est important".

Toutefois, M. Mandil a ajouté que s'il était "plus facile de construire une centrale en France qu'en Italie alors pourquoi pas" construire de nouvelles centrales nucléaires dans l'Hexagone.

Il a noté que la production d'électricité en Europe était relativement équilibrée entre nucléaire (30%), charbon (26%), gaz (20%), hydrolique (15%) et pétrole (4%).

La candidate socialiste Ségolène Royal, si elle est élue, souhaite augmenter la part des énergies renouvelables dans l'ensemble de l'électricité produite en France, et veut suspendre la construction de l'EPR (réacteur nucléaire de troisième génération) en France, a-t-elle déclaré mercredi lors d'un débat avec son adversaire, le candidat UMP Nicolas Sarkozy, qui compte à l'inverse poursuivre la mise en oeuvre du programme.

Boursorama

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58655
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Profils électriques nationaux et tendances

Message par energy_isere » 16 déc. 2018, 19:38

Image

The carbon intensity of electricity generation during 2017, in grams of CO2 per kWh. The map includes all countries for which data is available. The bar chart ranks 25 major economies including all G7 and BRICS countries. Bar widths represent the amount of electricity consumed in each country, with a minimum width so that smaller countries are still visible.
Image: Drax 2018.

Source
https://www.weforum.org/agenda/2018/12/ ... ean-energy

Répondre