(Monde) Potentiel des énergies renouvelables

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1719
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: Les négateurs du RC anthropique ...

Message par hyperion » 09 oct. 2016, 11:57

GillesH38 a écrit :
mobar a écrit :
Kercoz, tu t'égares!

Il est au contraire démontré que le rayonnement solaire est potentiellement capable de remplacer, plusieurs milliers de fois, toutes les énergies que nous utilisons actuellement qu'elles soient fossiles ou renouvelable

Les technologies actuelles et celles qui ne cessent de s'industrialiser permettent d'alimenter toute sorte d'application du chauffage basse température pour chauffer ta véranda l'hiver à l'électricité à usage industriel de forte intensité et cela avec des puissances qui vont du kW au GW
ah et ces technologies n'utilisent rien de ce qui est fabriqué massivement à bas coût avec des fossiles bon marché, genre métaux, plastiques, lubrifiants, etc ... ?
pour "démontrer" qu'on peut se passer de fossiles, il faudrait montrer une société développée qui ne les utilisent pas, et moi je n'en connais pas !

C'est curieux quand même que les climato-réchauffistes et certains climato-sceptiques se rejoignent sur une croyance, celle qu'on peut sans problème se passer de fossiles sans perdre de niveau de vie, alors que c'est précisément le point le plus contestable !
en effet c'est un non problème , gilles , tu oublies que même en depletion la surproduction prédomine sur les pénuries, et c'est un processus dynamique, plus les renouvelables sont ultilisés plus la surproduction a lieu et plus le prix reste faible pour s'équiliper avec des machines de plus hautes efficience ; d'autant que le phenomène peut etre accentué par des interdictions de fabrication et d'utilisations de certaines machines dans certains endroits du fait de leur trop grande toxicité.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs , vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, pas besoin de lui faire de cadeau; dogmatique à virer et au boulot!

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13333
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

(Monde) Potentiel des énergies renouvelables

Message par GillesH38 » 09 oct. 2016, 12:06

hyperion a écrit : en effet c'est un non problème , gilles , tu oublies que même en depletion la surproduction prédomine sur les pénuries,
gné ? :shock: en fait en moyenne la production est égale à la consommation (mais les deux peuvent décroitre)
et c'est un processus dynamique, plus les renouvelables sont ultilisés plus la surproduction a lieu et plus le prix reste faible pour s'équiliper avec des machines de plus hautes efficience ; d'autant que le phenomène peut etre accentué par des interdictions de fabrication de certaines machines dans certains endroits du fait de leur trop grande toxicité.
j'ai rien compris, mais si tu veux me prouver qu'on peut avoir le même niveau de vie à très faible intensité carbonée, je demande juste des exemples .

A noter que l'Ethiopie est "bon élève", en CO2/$ , mais à cause d'un phénomène particulier : elle est tellement pauvre que la production richesse "naturelle" (biologique et agricole, par le travail humain), n'est pas négligeable par rapport à la production de fossile. Mais c'est un des pays les plus pauvres de la planète, ce qui confirme pleinement ce que je dis.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1719
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Les négateurs du RC anthropique ...

Message par hyperion » 09 oct. 2016, 12:13

n'existe-t-il pas des pays qui diminuent leur intensité carboné sans trop diminuer leur pib?c'est pays doivent bq ameliorer leur idh
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs , vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, pas besoin de lui faire de cadeau; dogmatique à virer et au boulot!

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8628
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Les négateurs du RC anthropique ...

Message par Remundo » 09 oct. 2016, 12:15

GillesH38 a écrit :bon sayééé...
[]

tCO2/hab PIB/hab(k$) g/ $ PIB
Islande 6,1 46,5 131
Ethiopie 0,1 1,6 62,5
Norvege 11,7 61,5 190
Uruguay 2,2 21,2 103
Bresil 2,5 15,36 162
Costa rica 1,6 15,37 104
France 5,1 39,7 128

Je ne vois pas trop où est le miracle .... :shock:
le PIB, moi je m'en fous un peu...

Ce que je vois : en dehors de l'Islande et la Norvège, les pays sont tous deux fois moins émetteurs de CO2 par tête d'habitant que la France, qui pourtant à 80% de nucléaire considéré comme "décarboné" dans son mix électrique. En particulier le Brésil qui ne peut pas être taxé de pays sous-développé...

mais personne ne cherche des miracles... juste à améliorer le schimilili...

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1719
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

(Monde) Potentiel des énergies renouvelables

Message par hyperion » 09 oct. 2016, 12:16

n'existe-t-il pas des pays qui diminuent leur intensité carboné sans trop diminuer leur pib?c'est pays doivent bq ameliorer leur idh
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs , vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, pas besoin de lui faire de cadeau; dogmatique à virer et au boulot!

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13333
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Les négateurs du RC anthropique ...

Message par GillesH38 » 09 oct. 2016, 12:21

Remundo a écrit : le PIB, moi je m'en fous un peu...
encore une fois, si tu t'en fous, il n'y a plus de problème. Je dis juste qu'on ne peut pas vivre aussi riche sans fossile, je ne dis pas qu'on ne peut pas vivre sans fossile.
Ce que je vois : en dehors de l'Islande et la Norvège, les pays sont tous deux fois moins émetteurs de CO2 par tête d'habitant que la France, qui pourtant à 80% de nucléaire considéré comme "décarboné" dans son mix électrique. En particulier le Brésil qui ne peut pas être taxé de pays sous-développé...
si ça ne te gene pas de vivre là, il n'y a pas de problème : rassure moi, tu comprends bien, j'espère, que si le Brésil consomme 2 fois moins en moyenne, ce n'est pas parce que la moitié qui vit à l'occidentale consomme moins que nous, mais c'est juste parce que la moitié de la population n'a pas accès au confort occidental ?
Image

mais personne ne cherche des miracles... juste à améliorer le schimilili...
qu'est ce que tu cherches à améliorer si tu te fiches du PIB alors ?
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13333
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: (Monde) Potentiel des énergies renouvelables

Message par GillesH38 » 09 oct. 2016, 12:25

hyperion a écrit :n'existe-t-il pas des pays qui diminuent leur intensité carboné sans trop diminuer leur pib?c'est pays doivent bq ameliorer leur idh
oh si il y en a : les pays occidentaux qui exportent leurs industries polluantes dans les pays moins développés. Pas sur que ça améliore le bonheur de leur population si je regarde l'évolution du corps électoral, ceci dit.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1719
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: 2016 , une nouvelle crise financiére ?

Message par hyperion » 09 oct. 2016, 12:33

kercoz a écrit :Il y a une règle incontournable : on ne peut faire du renouvelable uniquement avec du renouvelable.
ou est le pb? ce qui compte c'est de diminuer l'intensité carboné. c'est bien ce que tu as fait , non, tu manges moins de drunk food, non?
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs , vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, pas besoin de lui faire de cadeau; dogmatique à virer et au boulot!

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les négateurs du RC anthropique ...

Message par energy_isere » 09 oct. 2016, 13:12

Remundo a écrit :...................
par ailleurs je ne soutiens pas qu'on peut se passer complètement de fossiles et tu le sais très bien. Je soutiens par contre que les fossiles doivent devenir une béquille énergétique d'un mix majoritairement renouvelable, et pas l'inverse que l'on connaît actuellement.
il faudra voir ça partout même en Arabie Saoudite : :-P

Image

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13333
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: 2016 , une nouvelle crise financiére ?

Message par GillesH38 » 09 oct. 2016, 14:24

Remundo a écrit :Mes 2 phrases sont tout à fait exactes, ne vous en déplaise.

Encore une fois tu raisonnes à l'instant t.

Quand les fossiles seront vraiment rares, les panneaux solaires (ou toutes autres structures) seront moins chers à fabriquer avec de l'énergie renouvelable qu'avec des hydrocarbures.
pas sur du tout, puisque je t'explique que les énergies renouvelables étant actuellement fabriquées avec des fossiles, leur prix montera tout autant.
toujours les mêmes biais intellectuels, et surtout le parti pris de contredire systématiquement.
rassure toi, je ne contredis que ce qui me parait être faux :).
Si un jour ton assiette (et surtout ton estomac) devient vide parce que le tracteur à fuel est à sec, tu cracheras moins sur le tracteur à bioéthanol, même si tes céréales seront 50% plus chères... et ce même jour, l'usage des voitures à pétrole sera hors de prix, alors tu seras aussi très heureux de monter dans un VE abreuvé d'électrons verts, plutôt que d'user tes souliers tous les jours. Et cela même si ça te coûterait 3 fois plus cher que 10L d'essence aujourd'hui à distance comparable.

C'est quand on est dos au mur qu'on commence vraiment à prendre les bonnes décisions... mais parfois il est un peu trop tard !
tu ne comprends vraiment pas ce que je dis : le jour où les fossiles seront hors de prix, c'est tous les VE qui seront aussi hors de prix, car ils sont fabriqués avec, et ils ne deviendront pas plus accessibles pour autant.

D'ailleurs je ne pense pas que les fossiles deviennent vraiment chers, car un prix élevé n'est pas tenable longtemps, comme on l'a vu avec le pétrole : c'est plutôt que les crises économiques vont rendre les gens pauvres. Et des pauvres n'ont pas plus interêt à investir dans des énergies renouvelables chères que des riches, c'est même plutôt le contraire. La meilleure preuve c'est que la situation que tu décris , les pays pauvres la vivent en ce moment : les fossiles sont chers, mais les ENR le sont encore plus !

Tu ne peux pas inverser les lois de la physique avec des raisonnements économiques : les renouvelables sont moins productifs en énergie récupérée par travail investi, c'est de la physique et ça le restera.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

EPE_bel
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 981
Inscription : 04 mars 2014, 09:26

Re: (Monde) Potentiel des énergies renouvelables

Message par EPE_bel » 24 nov. 2016, 16:25

Tiens, selon le scenario moyen de l'AIE, on ne serait pas à plus de 18% de renouvelable en 2035.
http://www.planete-energies.com/fr/medi ... -1990-2035

(L'infographie vient d'un site de Total mais bon...)

Admirez aussi le doublement de la demande d'énergie :-(

Je me suis aussi amusé à un petit calcul de disponibilité d'énergie par personne. Si je ne me suis pas gouré, ça fait avec la population mondiale actuelle 2 litres de pétrole/personne/jour. Ou 6-7 litres équivalent pétrole toutes "énergies"/personne/jour (Entre guillemets puisqu'une part sert à la pétrochimie)

Disponibilité non seulement personnelle mais aussi collective pour tous les biens et services que nous utilisons. Donc pas grand chose et de quoi faire avaler de travers à ceux qui rêvent d'égalité dans le monde. Faudra penser aux tickets de rationnement pour y arriver :smt077
Autrefois EPE http://www.oleocene.org/phpBB3/memberli ... file&u=110 Accès au compte perdu

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: (Monde) Potentiel des énergies renouvelables

Message par energy_isere » 17 déc. 2016, 12:57

Bill Gates lève un milliard de dollars pour l'énergie propre

AFP le 12 déc. 2016

Le milliardaire et philanthrope américain Bill Gates orchestre une coalition de riches donateurs engagés à investir plus d'un milliard de dollars dans des technologies innovantes dans les énergies propres pour combattre le réchauffement climatique, a annoncé lundi sa fondation.

Ce fonds, appelé "Breakthrough Energy Ventures" (BEV) compte notamment parmi ses investisseurs Jeff Bezos, le patron et fondateur d'Amazon, le financier philanthrope George Soros, le Britannique Richard Branson, qui a créé Virgin et Mark Zuckerberg, PDG de Facebook. Ensemble, ce groupe pèse près de 170 milliards de dollars, selon une estimation de leur fortune par Bloomberg et Forbes. Le BEV "financera des avancées émergentes capables de produire des sources d'énergie économiques viables et sans émission de carbone", précise un communiqué de la Fondation Bill and Melinda Gates.

Fin 2015, l'administration du président Barack Obama avait déjà annoncé la création de "Breakthrough Energy Coalition", piloté par Bill Gates et présenté comme un groupe devant servir de passerelle entre les nouvelles entreprises du secteur des énergies vertes, la recherche et le marché de l'énergie. Bill Gates, le co-fondateur de Microsoft, avait indiqué en 2015 qu'il consacrerait un milliard de sa propre fortune pour développer des technologies capables de produire de l'énergie propre.

Le fonds investira dans la recherche énergétique verte de plusieurs secteurs dont les transports, la production électrique, les activités manufacturières, la construction et l'agriculture. "Nous serons ouverts à tout ce qui permettra de produire une énergie bon marché et propre", précise Bill Gates, président de BEV. "Nous investirons dans des technologies avec le potentiel de réduire les émissions de gaz à effet de serre par au moins une demi gigatonne", précise le BEV sur sont site internet.

Dans un message vidéo, Bill Gates explique que "notre mode de vie moderne consomme une énorme quantité d'énergie" dont la plus grande partie provient de la combustion du pétrole, du gaz naturel et du charbon qui engendre le changement climatique. Il note également que les investissements publics sont insuffisants. "Nous devons de ce fait financer des chercheurs qui travaillent à la source de ces problèmes", estime-t-il.

Avoir des investisseurs prêts à mettre de l'argent dans ces activités à haut risque en matière de rendement financier peut changer la donne énergétique, selon lui. "Je suis optimiste", ajoute le milliardaire. "Je pense que nous aurons un accroissement" du financement, "nécessaire pour résoudre ce problème et engendrer des percées technologiques".
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... pre-161212

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: (Monde) Potentiel des énergies renouvelables

Message par energy_isere » 14 janv. 2017, 12:45

Les investissements dans les énergies propres sont descendus à 288 milliards $ en 2016

Agence Ecofin 12 janvier 2017

Les investissements mondiaux dans les énergies propres ont connu une baisse de 18% en 2016, passant à 287,5 milliards $. Cette performance est la résultante de la baisse rapide des prix de mise en place des centrales d’énergies renouvelables et d’une diminution des investissements des acteurs majeurs tels que la Chine et le Japon.

En effet, les injections de fonds de la Chine dans les énergies renouvelables ont diminué de 26%, passant de 119 milliards $, en 2015, à 87,8 milliards $ l’année suivante. Le Japon, quant à lui, a vu ses investissements dans le secteur baisser de 43%, passant ainsi à 22,8 milliards $ selon le rapport annuel du Bloomberg New Energy Finance (BNEF).

« Après une année d’investissements record conduits par des tarifs de rachat d’électricité généreux, la Chine et le Japon ont diminué leur développement de grandes centrales, se focalisant plus sur l’assimilation des capacités déjà générées.», a affirmé Justin Wu, le responsable Asie de la BNEF.

Le gouvernement chinois s’est en effet plus concentré, en 2016, sur le développement de son réseau électrique, afin de pouvoir exploiter de manière optimale ses centrales d’énergies renouvelables. Le Japon, de son côté, a plus opté pour l’installation des centrales de tailles plus modestes.

Malgré cette tendance globale en baisse, l’énergie éolienne off-shore a vu ses investissements s’accroitre de 40%, passant ainsi à 29,9 milliards $ en 2016. En outre, les acquisitions dans le secteur des énergies propres ont dépassé, pour la première fois, le seuil des 100 milliards $, avec un volume de 117,5 milliards $. Cette performance a été portée par les fusions d’entreprises intervenant dans le domaine ainsi que par les acquisitions de projets.
http://www.agenceecofin.com/investissem ... ds-en-2016

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: (Monde) Potentiel des énergies renouvelables

Message par energy_isere » 08 avr. 2017, 13:16

Toujours plus d'énergies renouvelables et des investissements moins élevés en 2016

AFP parue le 06 avr. 2017

Les énergies renouvelables ont connu un développement record dans le monde l'an dernier, et cela avec des investissements moindres, une première depuis 2013, grâce notamment à la baisse des coûts des technologies, selon un rapport publié jeudi sous l'égide du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE).

En une année, plus de 138 gigawatts de nouvelles capacités d'éolien, solaire, géothermie, etc. ont été installés, un chiffre "record", selon cette étude (avec des facteurs de charge différents, notamment selon le caractère intermittent ou non des ressources exploitées). Autre élément significatif: cette forte croissance des énergies renouvelables s'est accompagnée d'une baisse de 23% des montants investis par rapport à 2015, soit 241,6 milliards de dollars, le niveau le plus bas depuis 2013.

Le rapport y voit un signe positif, car cela illustre notamment la baisse des coûts de l'éolien (terrestre et en mer) et du solaire photovoltaïque, grâce à des conditions de financement plus favorables et à une plus grande efficacité des technologies. "L'éolien et le solaire sont plus compétitifs que le charbon ou le gaz - voire les deux - en terme de coûts dans un nombre croissant de pays", note le rapport, réalisé avec Bloomberg New Energy Finance (BNEF).

Des records de prix à la baisse ont été battus à plusieurs reprises l'an dernier. Un projet solaire s'est fait à 29,10 dollars par mégawattheure au Chili, et le projet éolien le moins cher se situait au Maroc pour 30 dollars/MWh. Globalement, le coût moyen du solaire (sans stockage) a atteint 101 $/MWh, en baisse de 17% sur un an, et celui de l'éolien terrestre 68$/MWh, en recul de 18%. En revanche, d'autres énergies renouvelables, comme la biomasse et le solaire thermique ont fait "peu de progrès" selon le rapport.

La baisses des investiisements traduit également le "ralentissement" de ceux-ci en Chine, comme au Japon ainsi que dans d'autres pays émergents. En Chine, après des années de déploiement tous azimuts de capacités renouvelables et avec la fin d'un mécanisme de soutien, le pays s'est davantage concentré l'an dernier sur l'adaptation de son réseau électrique.

Au total, dans les pays en développement, les investissements ont reculé de 30% l'an dernier à 116,6 milliards de dollars, soit bien plus que dans les économies développées (-14% à 125 millions d'euros), qui repassent en tête du volume d'investissements. Certains pays, comme le Mexique, le Chili, l'Uruguay, l'Afrique du sud ou le Maroc, ont mis en suspens ou décalé certains projets.

Ces ralentissements montrent que "l'éolien et le solaire restent vulnérables aux changements défavorables de politiques ou aux mesures mises en place pour soutenir le charbon et le gaz", prévient le rapport, qui pointe aussi l'effet potentiellement négatif d'une remontée des taux d'intérêt sur le financement des projets.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... 016-170406

Pura Vida
Condensat
Condensat
Messages : 552
Inscription : 21 mars 2006, 21:38

Re: (Monde) Potentiel des énergies renouvelables

Message par Pura Vida » 07 juin 2017, 18:14

Voir le LIEN ci-dessous.
Intéressant ce son de cloche. Sans doute l' -âge de l'électricité- basé sur la captation renouvelable s'approcherait à grand pas. Les sources de financements semblent se diversifier et c'est tant mieux. Car au stade où nous en sommes dans les domaines financier et de l'énergie, c'est dans l'attitude humaine en ces domaines (voir le présent système financier) que se trouvent généralement les principaux risques et les erreurs dans les décisions de grandes portées. À terme (long, moyen, court) pour de très nombreuses raisons, trop longues a énumérer ici, il faudra bien entrer dans cet -âge-, même à reculons. En plus, ça devrait éviter le pic pétrolier? Puisque la cohabitation de plusieurs types d'énergies devrait s'imposer un certain temps.

Quand je pense que depuis, par exemple, le génial Augustin Mouchot du 19ème siècle, les offres de charbon du temps de la "suprématie" de l'ère carbonifère et industrielle de l'Angleterre victorienne et un peu plus tard les offres de pétrole, ont fait mettre au rencart l'énergie solaire et les tentatives équivalentes. Car, on l'a complètement oublié, nous étions (en France et beaucoup d'autres pays) restés longtemps très dépendants du charbon que l'Angleterre vendait alors à prix d'or. Enfin, on peut dire qu'on a perdu quelques 150 ans en ne développant pas du tout les énergies renouvelables!

http://la-chronique-agora.com/pic-petrolier-demande/

Répondre