[Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nouveau mythe de l' hydrogène

Message par energy_isere » 09 janv. 2014, 18:04

Une petite pile à combustible portative, grand public :
.... environ 199 dollars, soit 145 euros environ.

Ne riez pas, ce bâton d'énergie peut vous sauver la vie !

09 Nov 2014 enerzine

A l'occasion du salon de l'électronique grand public qui se tient actuellement à Las Végas (CES**), la société Intelligent Energy a annoncé le lancement de son produit phare, un dispositif innovant d'énergie portable, en s'associant avec le détaillant américain Brookstone.
...........
http://www.enerzine.com/603/16765+ne-ri ... -vie+.html

Mais ça ne fait que que 25 W.h dans la cartouche.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9155
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: le nouveau mythe de l' hydrogène

Message par mobar » 09 janv. 2014, 18:09

energy_isere a écrit :Une petite pile à combustible portative, grand public :
.... environ 199 dollars, soit 145 euros environ.

Ne riez pas, ce bâton d'énergie peut vous sauver la vie !

09 Nov 2014 enerzine

A l'occasion du salon de l'électronique grand public qui se tient actuellement à Las Végas (CES**), la société Intelligent Energy a annoncé le lancement de son produit phare, un dispositif innovant d'énergie portable, en s'associant avec le détaillant américain Brookstone.
...........
http://www.enerzine.com/603/16765+ne-ri ... -vie+.html
A 29 000 euro le kW de capacité (5 W - 145 €), ça reste du luxe même pour les geeks ... pour un marché de niche

Les générateurs à manivelle font aussi puissant pour beaucoup moins cher et beaucoup plus durable!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nouveau mythe de l' hydrogène

Message par energy_isere » 09 janv. 2014, 21:12

mobar a écrit : [.....Les générateurs à manivelle font aussi puissant pour beaucoup moins cher et beaucoup plus durable!
En effet.
générateurs à manivelle 80 $

Image
http://fr.aliexpress.com/item/FSD-10W-M ... 19434.html
SOSCharger, la dynamo qui recharge votre smartphone [KickStarter]


Image
http://www.actinnovation.com/innovation ... -5761.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nouveau mythe de l' hydrogène

Message par energy_isere » 04 févr. 2014, 12:32

GRHYD : premier projet d'envergure pour l'injection d'hydrogène vert

04 Fev 2014

La Communauté urbaine de Dunkerque, GDF Suez et leurs partenaires ont annoncé lundi le lancement d'un premier projet démonstrateur, GRHYD : "Gestion des Réseaux par l'injection d'HYdrogène pour Décarboner les énergies."

Le projet GRHYD comporte 2 volets relatifs. L'injection d'hydrogène dans les réseaux de gaz naturel d'un quartier neuf à Cappelle-laGrande d'une part, et la production de carburant Hythane® pour alimenter les bus du réseau de transport en commun de l'agglomération dunkerquoise d'autre part.

Il a pour objectif de transformer en hydrogène de l'électricité issue d'énergies renouvelables et produite en dehors des périodes de consommation pour la valoriser via les usages du gaz naturel. Il représente également le 1er projet de grande envergure illustrant la Troisième révolution industrielle actuellement à l'oeuvre dans le Nord-Pas de Calais.

...............

Le second démonstrateur, qui est le prolongement du projet ALTHYTUDE que la Communauté urbaine de Dunkerque avait précédemment accueilli, concerne le développement d'une solution de commercialisation de carburant Hythane® à l'échelle industrielle pour alimenter une cinquantaine de bus (fonctionnant actuellement au GNV) de la flotte du réseau de transport en commun de l'agglomération. Une station de bus GNV sera adaptée au mélange hydrogène-gaz naturel, à hauteur de 6 % d’hydrogène et ensuite jusqu’à 20%.

...............
http://www.enerzine.com/14/16879+grhyd- ... vert+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nouveau mythe de l' hydrogène

Message par energy_isere » 06 févr. 2014, 17:42

Areva et Schneider s’allient pour stocker l’énergie sous forme d’hydrogène

Usine Nouvelle le 06 février 2014, à

Le réseau électrique a besoin de stocker l’énergie. L’hydrogène est un vecteur énergétique qui a besoin de s’intégrer au réseau. Schneider et Areva s’allient pour fournir des solutions de stockage d’énergie dédiées à la fiabilité des réseaux.

Le smart grid s’allie à l’hydrogène. Areva et Schneider Electric ont annoncé, ce jeudi 6 février, la signature d’un accord de partenariat stratégique visant à développer des solutions de stockage et de gestion de l’énergie basées sur l’hydrogène. Le stockage de l’énergie est l’une des clés de l’intégration des énergies renouvelables. Au niveau des centrales solaires ou éoliennes pour lisser la production d’électricité et réduire son caractère intermittent, au niveau du réseau électrique pour éviter de surcharger des lignes peu habituées à faire remonter de l’énergie. Au niveau des sites de consommation pour garantir l’approvisionnement en énergie ou maximiser l’autoconsommation de l’électricité produite sur place par des panneaux solaires.

L’hydrogène est un moyen de stockage de l’électricité, sur lequel Areva travaille depuis 2001. La société a mis au point une solution combinant un électrolyseur - qui transforme l’électricité en hydrogène - et une pile à combustible - qui produit électricité et chaleur à partir de l’hydrogène. Un dispositif d’une capacité de 560 kilowatts accolé à une centrale photovoltaïque est en démonstration dans le cadre du projet Myrte en Corse depuis 2011.

Image

Schneider ne dispose pas pour l’instant d’une offre de stockage, qu’il s’agisse d’une batterie électrique ou d’un dispositif à hydrogène. Présent en revanche du bâtiment aux postes moyenne tension en passant par les onduleurs des systèmes photovoltaïques, le champion français de la gestion de l’énergie possède les technologies matérielles et logicielles nécessaires pour piloter une fonctionnalité de stockage et l’intégrer au système électrique.

Selon Frédéric Abbal, directeur général de la division Energie de Schneider, "cet accord permettra de créer un partenariat commercial solide pour déployer une solution innovante dans le stockage de l’énergie". Les deux nouveaux partenaires affirment viser les sites isolés et les zones où le système électrique est fortement contraint, comme les îles.
http://www.usinenouvelle.com/article/ar ... ne.N238580

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nouveau mythe de l' hydrogène

Message par energy_isere » 06 févr. 2014, 20:16

L' OPECST (L’OFFICE PARLEMENTAIRE D'ÉVALUATION DES CHOIX SCIENTIFIQUES ET TECHNOLOGIQUES) a sorti juste avant Noel un rapport pour l' assemblée et le sénat sur l' hydrogéne :

L’HYDROGÈNE : VECTEUR DE LA TRANSITION ÉNERGETIQUE ?
par
MM. Laurent KALINOWSKI, député, et Jean-Marc PASTOR, sénateur

c'est la : http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr ... rogene.pdf

j' en avais entendu parlé sur CO2 mon amour à France Inter, et ai trouvé le lien dans les commentaires d'un billet dans leblogenergie.
Eugène! Apportez moi un bol d’hydrogène

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nouveau mythe de l' hydrogène

Message par energy_isere » 11 févr. 2014, 12:51

Un prototype de réservoir pour un navire propulsé à l'hydrogène

11 fev 2014 enerzine

McPhy Energy, le spécialiste des solutions hydrogène dédiées au stockage d'énergie et aux applications industrielles, a annoncé lundi avoir signé un contrat important dans le domaine de la mobilité hydrogène maritime avec un des leaders mondiaux de la construction navale, le groupe italien Fincantieri.

Grâce à sa technologie maison de stockage de l'hydrogène sous forme solide, McPhy Energy aura la lourde charge de concevoir un réservoir destiné à équiper des navires propulsés à l'hydrogène, afin d'en construire un premier prototype.

"Nous nous félicitions de cette collaboration avec McPhy Energy qui nous permettra de bénéficier de son savoir-faire mondialement reconnu combiné à sa technologie unique de stockage de l'hydrogène. C'est un projet clé pour notre développement dans les énergies vertes qui permettront de réduire l'impact de la mobilité maritime sur l'environnement", a expliqué Gerardo Borgogna, Directeur du département conception de sous-marins de Fincantieri.

"Notre partenariat avec Fincantieri montre que l'hydrogène n'apporte pas uniquement une réponse verte aux marchés de la mobilité terrestre, mais également à ceux de la mobilité maritime ou aérienne. C'est un des premiers projets industriels concernant la mobilité maritime et notre collaboration avec Fincantieri nous donne un réel avantage technologique sur ce marché. C'est également un point de départ pour la création d'infrastructures hydrogène maritimes, incluant à la fois la production sur place et le stockage, comme sait le faire McPhy Energy ", a ajouté Adamo Screnci, Membre du directoire et VicePrésident de McPhy Energy

Créé en 2008 à La Motte Fanjas dans la Drôme, McPhy Energy est un spécialiste reconnu des solutions hydrogène dédiées au stockage d'énergie et aux applications industrielles. McPhy Energy conçoit et fabrique des équipements flexibles de stockage grâce à sa technologie exclusive de stockage d'hydrogène sous forme solide. Le groupe dispose de 3 sites de production en France, Allemagne et Italie ainsi que d'un laboratoire de R&D en France.

Image
http://www.enerzine.com/14/16913+un-pro ... gene+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nouveau mythe de l' hydrogène

Message par energy_isere » 20 févr. 2014, 15:25

FILHyPyNE : un bateau de pêche polyvalent côtier propulsé par l'hydrogène

enerzine 20 Fev 2014

Et si demain, les navires de pêche abandonnaient le diesel pour un mode de propulsion réduisant à la fois leur facture énergétique et les émissions polluantes, tout en contribuant à améliorer les conditions de travail des équipages ?

C'est tout l'objet du projet naval majeur FILHyPyNE – FILière Hydrogène pour la Pêche polyvaleNtE* - porté par la Mission Hydrogène des Pays de la Loire et auquel est associé DCNS.

L'objectif du projet FILHyPyNE est de concevoir un bateau de pêche polyvalent côtier (caseyeur, fileyeur…) de 12 mètres propulsé par un système hydrogène-pile à combustible. Le projet réunit un cluster d'acteurs et de partenaires issus du monde de l'industrie, de la recherche, de l'enseignement, de la formation, de l'économie et du développement territorial.

Convaincu que la mer est l'avenir de la planète, DCNS initie depuis longtemps des démarches de R&D visant à développer et industrialiser des solutions innovantes pour des applications marines, notamment dans le domaine de la propulsion.

Un projet en 3 temps

Les différentes étapes du projet doivent permettre de valider les performances techniques, économiques, environnementales et sociales de la technologie hydrogène-pile à combustible en conditions réelles de fonctionnement métier.

A ce titre, DCNS s'est positionné sur le pilotage des études du système propulsif, sa réalisation et sa qualification à terre. Le Groupe interviendra ensuite lors de l'intégration du système dans le démonstrateur de navire de pêche et sa qualification avec des essais à quai puis en mer.

La 3ème étape, pilotée par les pêcheurs eux-mêmes, sera consacrée à un tour de France des ports pour faire valider le navire démonstrateur par ses futurs utilisateurs.

Image
http://www.enerzine.com/1036/16948+filh ... gene+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nouveau mythe de l' hydrogène

Message par energy_isere » 24 févr. 2014, 19:47

Hydrogène: la société française McPhy Energy équipera les sous-marins italiens

le 21/02/2014 lemarin.fr

Issue de la recherche grenobloise, la start-up française Mc Phy perce avec ses solutions de production d’hydrogène par électrolyse et de stockage solide par hydrure de magnésium. Fincantieri a passé commande pour équiper deux sous-marins classiques destinés à la Marine italienne.

Le chantier naval de Muggiano (La Spezia) construit ces deux bâtiments de type U 212 sous licence du constructeur allemand Thyssen Krupp dont le chantier de Kiel HDW s’est fait une spécialité dans l’utilisation des piles à combustible alimentées en hydrogène.

Le système développé par Siemens utilise une source d’hydrogène solide sous forme d’hydrures métalliques. Une alternative au stockage gazeux à haute pression ou liquide par refroidissement qui demeurent plus volumineux et qui, à l’inverse des hydrures, n’éliminent pas totalement le risque d’inflammation du gaz. C’est sur ce terrain du stockage par hydrure que le Français a remporté le marché face à ses concurrents allemands.
http://www.lemarin.fr/articles/detail/i ... liens.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nouveau mythe de l' hydrogène

Message par energy_isere » 03 mars 2014, 18:41

McPhy Energy entre en bourse

03 Mars 2014 Boursier.com

McPhy Energy, spécialiste des solutions hydrogène dédiées au stockage d'énergie et aux applications industrielles, annonce aujourd'hui le lancement de son introduction en Bourse en vue de l'admisssion de ses actions sur le compartiment C d'Euronext Paris.

L'offre débute aujourd'hui, et restera ouverte jusqu'au 18 mars. Le prix sera fixé le 19 et les négociations débuteront le 25 mars. La fourchette de prix est comprise entre 6,75 Euros et 8,25 Euros par action.

La société compte lever 22 M€ sur la base d'un prix égal au point médian de la fourchette indicative du prix de l'Offre et jusqu'à 29,1 ME en cas d'exercice intégral de la clause d'Extension et de l'option de surallocation. Certains actionnaires de la société se sont engagés à hauteur de 7 ME.

McPhy a dégagé un chiffre d'affaires de 3 ME en 2013, pour une perte opérationnelle courante de -7,92 ME et une perte nette de -8,51 ME. On devrait en savoir plus sur les objectifs et ambitions de la société lors de cette période de souscription.

"L'introduction en Bourse de McPhy Energy va nous permettre de renforcer nos infrastructures industrielles et d'accélérer notre déploiement commercial sur des territoires clés pour capturer les opportunités offertes par la transition énergétique mondiale", déclare Pascal Mauberger, Président du Directoire de McPhy Energy.
http://www.boursier.com/actions/actuali ... ml?sitemap

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nouveau mythe de l' hydrogène

Message par energy_isere » 04 mars 2014, 12:48

McPhy Energy, le spécialiste français de l'hydrogène se lance en bourse

04 Mars 2014 enerzine

La société McPhy Energy a décidé de s'introduire en Bourse afin d'accélérer sa stratégie de développement sur le marché mondial des énergies renouvelables via notamment sa technologie exclusive de stockage de l'hydrogène sous forme solide.

..............
Une augmentation de capital pour accélérer son développement.

L'introduction en Bourse de McPhy Energy a vocation à lui permettre de réaliser ses ambitions stratégiques. Il s'agira notamment de :

• Accélérer son déploiement commercial grâce notamment au renforcement de ses équipes de vente sur ses 4 zones clés de développement, les Amériques, l'Europe de l'Ouest, l'Europe de l'Est et la Russie, ainsi que le Moyen Orient et l'Afrique ;

• Accroître ses capacités de production en Allemagne et en Italie pour répondre au fort développement commercial attendu ;

• Intensifier le déploiement industriel de sa technologie exclusive de stockage de l'hydrogène

Le processus de stockage d'hydrogène solide

Grâce à l'électrolyse, l'énergie électrique est transformée en énergie chimique. Ainsi une galette de magnésium d'environ 30 centimètres de diamètre sur 1,5 centimètre d'épaisseur contient 600 litres d'hydrogène. Le matériau demeure très stable par rapport à la forme liquide ou gazeuse sous haute pression. De plus, le processus est inversé en chauffant la galette pour libérer le gaz, avec un rendement énergétique de près de 90%.

Image

Les avantages du stockage d'hydrogène solide

• Réduction drastique des risques par rapport à des solutions haute pression ou cryogénique
• Un système complètement réversible (stockage/déstockage)
• Sans effet mémoire, déchargeable à 100 % où puissance et énergie sont découplées
• Souple d’utilisation (absorbe les variations de production d’hydrogène de l’électrolyseur, idéal lorsqu’il s’agit de stockage d’énergie renouvelable intermittente) et réactif
• 10 ans de fonctionnement sans maintenance lourde à raison d’un cycle (stockage/destockage) par jour, sans dégradation au fil du temps
• Stockage ou déstockage "flottant", à la demande du réseau, véritable éponge à hydrogène, ce que ne peuvent pas fournir des solutions sous pression ou liquide
• Un système "plug and play"

Les stockages solides en conteneurs stockent la quantité d’hydrogène souhaitée sans limite (de quelques dizaines de kilogrammes à plusieurs centaines de kilogrammes ou plusieurs tonnes) en les multipliant.

Après avoir réalisé des petits stockages d’hydrogène de 4 kg pour valider sa technologie en 2011, McPhy dispose depuis fin 2012 de :

• stockage adiabatique HES de 25 kg (soit 830 kWh).
• stockage non adiabatique HDS de 100 kg d’hydrogène (3,3 MWh).
• pour des quantités de stockage hydrogène importantes (plusieurs centaines de kg ou tonnes d'hydrogène), nous réalisons des solutions sur mesure adaptées à votre besoin.
http://www.enerzine.com/14/17001+mcphy- ... urse+.html

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1003
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par Jeuf » 05 mars 2014, 10:22

Les avantages du stockage d'hydrogène solide
D'autres informations sur cette technologie étonnante? Et alors que ces infos semblent ne susciter aucune réaction sur ce forum?
Les inconvénients?
Le coût?

Les limites de ressources en magnésium?

Les capacités de stockage en kep/kg et kep/L?
ah oui, il y a des chiffres à la fin de l'article, desquels on déduit environ 2,8 kep/kg, largement plus que le pétrole (2,8 fois plus tout simplement) qui est le champion incontestable dans la densité énergétique, en produit courant (ce qui exclut les liquides spéciaux pour fusée)...
Et des dizaines de fois mieux que les stockages connus de l'hydrogène.
Voir ce graph : "Performances actuelles (cercles) et espérées (ellipses en pointillé) de diverses solutions de stockage embarqué de l'hydrogène en prenant en compte le volume et le poids du réservoir."
Image

extrait de
http://www.x-environnement.org/index.ph ... mitstart=7



Comment on recompose l'hydrogène, on refait des galettes...?

Le coût d'une unité qui dure dix ans, pour un kep de stockage par exemple?

Voilà ce que je me demande...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par energy_isere » 05 mars 2014, 11:01

Jeuf a écrit :
Les avantages du stockage d'hydrogène solide
D'autres informations sur cette technologie étonnante? Et alors que ces infos semblent ne susciter aucune réaction sur ce forum?
Les inconvénients?
Le coût?

Les limites de ressources en magnésium?
......

Comment on recompose l'hydrogène, on refait des galettes...?

......

Voilà ce que je me demande...
Bonjour Jeuf,

il faut bien comprendre qu' il ne s' agit pas d' une galette d' Hydrogéne solidifié. C 'est un ''abus'' de langage.

L' H2 se combine chimiquement aux atomes de Magnésium.

le Magnesium est en quelque sorte une éponge pour l' H2.

Les galettes sont en Magnesium avec des métaux de transition ( Mn, Ti, V). C 'est des poudres compactées.
Au départ c' est des galettes solides, aprés la réaction lente avec l' H2 ça reste des galettes solides. Et quand ca a rendu l' H2 ça reste galette solide. Et comme ça pour plein de cycles.

détail sur le site de McPhy : http://www.mcphy.com/fr/produits/stocka ... ne-solide/

sur le site du CNRS : http://neel.cnrs.fr/spip.php?article1280

Le magnésium est trés commun.

Wikipedia :
Le magnésium est un métal alcalino-terreux. C'est le huitième élément le plus abondant de la croûte terrestre, le cinquième métal derrière l'aluminium, le fer, le calcium et le sodium. C'est aussi le troisième composant des sels dissous dans l'eau de mer.
..............
On trouve du magnésium partout sur la planète, sous différentes formes (magnésite, dolomite, carnallite, brucite). On peut par exemple extraire le magnésium de la dolomite (comme on le faisait dans les Pyrénées, où se trouvait une usine Pechiney de production de magnésium par électrométallurgie, procédé Magnétherm). On peut également extraire le magnésium de l'eau de mer (teneur : 1,3 kg/m3), voire dans certains lacs qui peuvent en contenir jusqu'à 35 kg/m3. Environ 51 % du sel de la mer Morte est constitué de MgCl2 (proportion massique en sel anhydre).

À partir des différents minerais ou saumures contenant du magnésium, sous forme de chlorure, de carbonate, d'oxyde, le métal est extrait par des procédés du type électrolyse ou électrométallurgie.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Magn%C3%A9sium

la feuille USGS sur la Magnesium : http://minerals.usgs.gov/minerals/pubs/ ... -mgmet.pdf
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par energy_isere » 05 mars 2014, 11:12

Pour Israel, le Magnesium est extrait des saumures de La Mer Morte
''Dead Sea'' en Anglais :
Magnesium
As against the 1.2% potash and the 0.5% bromine, the concentration of magnesia in the Dead Sea reaches 13%, which means over 17 billion tons – a quantity sufficient for the world’s requirements of this highly valuable metal for several centuries. This substance is the raw material for several vital products in modern industry, including the auto and aviation industries, on account of its strength and light weight.

Image
Salts ponds in the Southern basin of the sead Sea
http://www.wysinfo.com/Dead_Sea/dead_sea_works.htm



source http://minerals.usgs.gov/minerals/pubs/ ... 011-is.pdf
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par energy_isere » 05 mars 2014, 13:02

par ailleurs au sujet du Magnésium, il y au Canada des résidus de l' exploitation de l' amiante qui sont des véritables ''terrils'' qui contiennent 800 millions de tonnes et d’une teneur en moyenne de 25 % de magnésium métallique !

De quoi alimenter le marché actuel du magnesium métallique pendant 8 siécles à raison de 1 million de t de Mg métallique par an.
Alliance Magnésium construira dans la région d’Asbestos une usine pilote exploitant une nouvelle technologie de production de magnésium

Asbestos, le 2 mars 2014

L’entreprise Alliance Magnésium est très fière d’annoncer qu’elle construira dans la région d’Asbestos une usine pilote servant à valider la viabilité économique d’une nouvelle technologie de production de magnésium propre. L’usine, qui représente la première étape d’un projet qui pourrait, à terme, générer 500 millions $ d’investissements et créer 300 nouveaux emplois, sera construite grâce à l’octroi d’une aide financière du gouvernement du Québec.

« Avec l’usine pilote, nous ferons l’essai d’un nouveau procédé propre pour produire le métal à partir des résidus de serpentine de la mine Jeffrey. C’est grâce à l’appui et au travail sans relâche de la communauté asbestrienne que nous lançons aujourd’hui un projet d’envergure qui pourrait valoriser les ressources de toute la région. », affirme le Dr Joël Fournier, président et chef de la direction d’Alliance Magnésium.

« Nous sommes très heureux d’obtenir aujourd’hui une aide si importante du gouvernement du Québec. Pour nous, l’étape de l’usine pilote est essentielle avant de mener à terme les autres étapes du projet car nous pourrons y opérer les différents équipements en reproduisant les étapes réelles de production de magnésium », ajoute-t-il.

Le ministre responsable de la région de l’Estrie et député de Saint-François, Dr Réjean Hébert, était présent à Asbestos aujourd’hui pour annoncer la nouvelle. L’attribution d’un prêt sans intérêt de 2,25 millions de dollars, provenant du Fonds de diversification économique de la MRC des Sources, permettra à Alliance Magnésium d’aller de l’avant avec un projet d’investissement total de 10 millions de dollars.

L’entreprise prévoit, à terme, opérer une usine d’une capacité de production de 50 000 tonnes par an de magnésium métallique. Alliance Magnésium a ainsi planifié trois étapes dans son programme de développement, soit une usine pilote, une usine précommerciale et une usine commerciale. Le projet actuel consiste à construire une usine pilote d’une capacité de production de 25 kilogrammes par jour afin de valider les différents éléments de la technologie.

« Grace à l’utilisation des plus récentes technologies, nous avons amélioré significativement le procédé de fabrication par rapport à nos prédécesseurs. Notre procédé, en accord avec le développement durable, permettra de réduire de façon importante l’empreinte environnementale de l’industrie du magnésium. », rappelle le Dr Fournier, avant de conclure :

« En travaillant de pair avec la Ville d’Asbestos et les autres intervenants économiques et sociaux de la région, nous produirons une alternative intéressante de réduction des gaz à effets de serre pour l’ensemble de l’industrie automobile et des transports. En ce moment, le monde entier a faim de magnésium et il faut saisir cette opportunité »

Incorporée en 2003, Alliance Magnésium est une société canadienne de propriété privée ayant élaboré et breveté une technologie propre d’électrolyse pour la production de magnésium contenu dans la roche serpentine. L’approche utilisée par la compagnie constitue une innovation importante comparativement aux méthodes utilisées à travers le monde par les producteurs de magnésium.

Sources : Alliance Magnésium
http://alliancemagnesium.com/fr/importa ... #more-2483
800 million de tonnes de matière première

Des décennies d’extraction d’amiante-chrysotile au Québec ont généré des millions de tonnes de résidus de serpentine, situés dans deux régions précises : Asbestos/Danville et Thetford Mines/Black Lake.
Ces résidus, d’un volume de 800 millions de tonnes et d’une teneur en moyenne de 25 % de magnésium métallique, sont déjà broyés et prêts à être transformés. Il s’agit d’une occasion d’affaire exceptionnelle pour Alliance Magnésium, qui dispose des capacités pour extraire le matériau, ce qui constitue pour les collectivités locales une source d’activités financières, d’emplois et une solution d’assainissement environnemental. Ces sites sont de plus localisés dans des zones industrialisées traditionnellement exportatrices vers les Etats-Unis.

Image

Trois sites sont disponibles pour répondre aux diverses phases d’expansion d’Alliance Magnésium : deux dans la région d’Asbestos, et un autre à proximité de Thetford Mines, dans les Cantons de l’Est du Québec.

L’électricité
L’électricité est facilement disponible sur chacun des sites. Par exemple, trois lignes électriques de 120 kV alimentent la zone industrielle. Les deux premières appartiennent au réseau de transmission d’Hydro-Québec et alimentent la sous-station de 120-25 kV d’Asbestos. Il y a aussi deux lignes électriques de 230 kV et une ligne électrique de 730 kV qui appartiennent au réseau d’Hydro-Québec.

Le gaz naturel
Le gaz naturel est aussi facilement disponible sur les sites. Un pipeline de gaz naturel peut transporter jusqu’à 11 000 m3/h à 50 psi et 10 000 m3/h à 150 psi, pour un total de 21 000 m3/h de gaz naturel. La pression du réseau des sites d’usine proposés est de 300 psi.

.................
http://alliancemagnesium.com/fr/profil/ressource/

Le probléme du Magnésium n' est clairement pas la ressource, mais l' energie pour sa transformation (sa réduction, comme on dit en chimie).
Méme problématique que l' Aluminium dont le minerai est la Bauxite.

Répondre