[Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1071
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par tita » 23 févr. 2016, 13:57

10 ans que ce sujet existe, 300 messages postés, et pourtant je n'ai pas encore senti la moindre odeur d'oeuf pourri de l'hydrogène dans une quelconque application commerciale.

C'est à se demander si l'hydrogène n'est pas un attrape-nigaud pour investisseurs, en créant des buzz autour d'avancées, de prototype, de solutions, etc. Mais aucune vision d'un projet à grande échelle.

La pile à combustible pour iphone 6 illustre bien cette idée. Okay, ça tient une semaine, mais il faut bien le recharger. Donc il faut acheter des capsules d'hydrogène... Donc une industrie qui les produit, les transporte, alors que l'énergie arrive déjà dans chaque ménage sous forme d'électricité. Si le coût de ces capsules est trop élevé, ça ne marchera jamais. Ou s'il faut acheter en plus une station d'électrolyse chez soi (qui risque de coûter un bras et nécessiter un entretien), quel intérêt? Donc cette batterie n'a aucun avenir commercial à l'horizon.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par energy_isere » 23 févr. 2016, 14:57

La je crois qu' il faut attendre un an ou un an et demi de plus histoire que le pétrole remonte à 50$ le baril.

D'ici la il ne va pas se passer grand chose.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par energy_isere » 15 juin 2016, 18:32

Nissan planche sur une nouvelle technologie de pile à combustible au bioéthanol

Julien Bonnet Usine Nouvelle le 15/06/2016

L'hydrogène consommé par le véhicule pour produire de l'électricité sera généré à partir d'un plein au bioéthanol. Le constructeur japonais envisage que les premiers véhicules équipés de cette technologie seront commercialisés en 2020.

Pionnier de la voiture électrique avec sa Leaf, Nissan veut développer une nouvelle technologie en utilisant du bioéthanol pour la voiture à pile à combustible du futur. Le constructeur japonais, allié de Renault, a exposé ce mardi 14 juin sa stratégie pour développer la "mobilité intelligente", avec un axe justement consacré à "l'énergie intelligente", et pense ainsi pouvoir proposer ce type de véhicules à partir de 2020.

Le bioéthanol pour produire de l'hydrogène

Contrairement aux véhicules électriques fonctionnant avec une batterie rechargeable, les voitures à pile à combustible présentent l'intérêt de produire elle-même l'énergie électrique nécessaire. Cela permet de disposer d'une autonomie importante (plus de 600 kilomètres) mais aussi de se passer du temps de charge des batteries souvent très long pour n'avoir qu'un simple plein de combustible à effectuer, comme sur les véhicules traditionnels. C'est le cas par exemple des voitures à hydrogène comme la Toyota Mirai.


Mais contrairement à ces véhicules qui font directement le plein d'hydrogène, la voiture de Nissan transformera le bioéthanol (à 100% ou mélangé avec de l'eau) pour créer de l'hydrogène. Ce gaz génère ensuite de l'électricite via une réaction électrochimique avec l'oxygène de l'air.

"Bilan carbone neutre"

Principal avantage de cette technologie : alors que l'hydrogène est aujourd'hui principalement produit à partir d'hydrocarbures (à 95% à partir du reformage du gaz naturel), elle garantirait un "bilan carbone neutre". Le CO2 généré au cours du processus dans le véhicule serait en effet compensé par l'absorption de ce gaz via le mécanisme de photosyntèse des plantes cultivées pour produire le bioéthanol, comme le blé ou le maïs. Un carburant propre et "largement disponible dans des pays d'Amérique du nord et du sud, ainsi qu'en Asie", indique Nissan.

Reste à savoir, si cette technologie pourra être proposée à un prix compétitif. Un élément qui freine actuellement les ventes de véhicules à hydrogène avec des prix d'au moins 50 000 euros à l'achat. Il sera en outre beaucoup plus facile de distribuer du bioéthanol, de nombreuses stations services en proposent déjà actuellement, alors que, côté hydrogène, on dénombre seulement une trentaine de stations en France prévue à fin 2016. Nissan se donne jusqu'à 2020, année des Jeux olympiques de Tokyo, pour fournir ses voitures au aux premiers utilisateurs, des entreprises et des collectivés.



Des schémas pour comprendre le fonctionnement de pile à cette combustible au bioéthanol (document complet ici) :

Image

Image
http://www.usinenouvelle.com/editorial/ ... ol.N397332

Pura Vida
Condensat
Condensat
Messages : 552
Inscription : 21 mars 2006, 21:38

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par Pura Vida » 02 juil. 2016, 15:00

Il y a pas mal de temps que je ne peux plus suivre régulièrement tous les échanges sur Oléocène. Je suis déjà bien trop éparpillé comme ça étant très pris par les buts de réformes financières, monnaie pleine (ou 100%-monnaie), revenu individuel garanti, démocratie économique. Il y a plus de 10 ans sur ce forum on rigolait assez de ce que je disais, mais rien n'est plus probant et encourageant que lorsque les faits se produisent et viennent confirmer les investigations et les projets dans lesquels vous vous étiez et restez engagé, ce qui est mon cas.

Énergie et argent sont les deux piliers, ici bas, de toutes les activités humaines. Mais ce sont les capacités de produire, donc les producteurs (toutes catégories confondues) et personne d'autre, qui donnent sa VALEUR à la monnaie. Sans la Production, la monnaie n'aurait aucun sens, ne vaudrait absolument rien.

On peut, je crois, imaginer facilement que c'est la barrière infranchissable (pourtant toute humaine) du contrôle de la monnaie et la création monétaire qui déterminent le 'devenir' des êtres humains... alors que savoir produire, mettre au point, inventer, est décisif... et davantage déterminant que d'avoir l'argent. Il y a là une confusion soigneusement entretenue, un boulet qui enverrait l'humanité par le fond si l'ignorance et la confusion en la matière continuent à régner.

Sous réserve que si un (ou plusieurs) procédé pour obtenir et utiliser l'énergie venait à présent s'imposer décisivement tellement ses avantages humains, en rendement et de préservation de l'environnement et de l'écosystème seraient, avec certitude, supérieurs à tous les précédents, on peut observer que les indices touchant l'avenir (et même le présent quoique encore embryonnaires) de l'énergie favorisent l'hydrogène. Pour autant que celui-ci ne soit pas produit autrement que par les systèmes renouvelables (solaires, éoliens, hydrauliens, géothermiques, biomasse, etc, etc). La pile à hydrogène (ou à combustible) est opérationnelle et les progrès y sont constant. Il nous reste à dévier le flux financier vers les processus concernant l'utilisation de l'hydrogène dont le stockage ne cesse de s'améliorer avec l'hydrogène mis sous forme solide (voir McphyEnergy [malgré son nom stupidement anglais comme d'habitude] est tout à fait française).
L'hydrogène nous affranchirait presque partout des producteurs de pétrole et de gaz dont, normalement, nous devrions vivre les dernières décennies. Mais les cycles et les générations industrielles se chevauchent sur des périodes allant facilement de 50 à 100 ans. C'était alors le "chemin inverse" de celui qu'on veut prendre aujourd'hui, car le tout premier navire marchand à vapeur est noté en 1818 et les tout derniers voiliers commerciaux ont été retirés autour de 1923. L'automobile apparue tout à la fin du 19ème siècle, mettons 1900, et est complètement "passée dans les mœurs" durant les années 50, idem pour l'aviation. L'informatique archaïque, cartes perforées, etc, a débuté à peu près en 1945 et internet émergeait à peu près autour de 1995. Puissent les décennies de l'hydrogène qui devraient assagir beaucoup notre mode de vie aujourd'hui encore inconscient et les perturbations qu'il déclenche, ne pas être trop nombreuses et se déployer massivement avant le milieu du 21ème siècle.
Par exemple on peut voir ceci :

http://quotidienne-agora.fr/?s=hydrog%C3%A8ne

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par energy_isere » 03 juil. 2016, 11:41

Bonjour Pura Vida, vous revoici après 1 an et demi d' absence ?

L' article mis en lien est assez générale et de ton optimiste.

Oui on y parle de Mc Phy Energy , j' en donne des news assez régulièrement.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par energy_isere » 03 juil. 2016, 11:44

et d' ailleurs vous pouvez investir dans cettejeune pousse :
McPhy Energy : confirmation de l’éligibilité au PEA-PME

La Motte-Fanjas, le 28 juin 2016

McPhy Energy, le spécialiste des équipements de production et de stockage d'hydrogène pour les marchés de l'industrie et de l'énergie, confirme pour les 12 mois à venir l'éligibilité de ses actions au dispositif PEA-PME institué par la Loi de finance pour 2014 du 29 décembre 2013 et dont les modalités ont été précisées par le décret d'application n°2014-283 du 4 mars 2014.

Les actions de McPhy Energy (code ISIN : FR0011742329, code mnémonique : MCPHY) peuvent donc être intégrées dans les portefeuilles PEA-PME, dédiés aux investissements dans les PME et ETI répondant aux critères fixés par la réglementation applicable (notamment, moins de 5 000 salariés d'une part, chiffre d'affaires annuel inférieur à 1,5 Md€ ou total de bilan inférieur à 2 Md€, d'autre part, étant précisé que ces seuils doivent être appréciés à la date d'acquisition des titres).
http://www.zonebourse.com/MCPHY-ENERGY- ... -22590496/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par energy_isere » 03 juil. 2016, 11:50

Hydrogène-énergie: la filière de Grenoble prometteuse mais la France en retard

FG avec AFPPublié le 30 juin 2016

Grâce à l'opération HyWay, premier déploiement d'une flotte de véhicules électriques avec prolongateur d'autonomie à hydrogène, Grenoble fait figure de poste d'avant-garde en matière d'expérimentation. L'agglo compte aussi de fervents défenseurs de cette énergie. Mais la France cumule les retards.

Image

La 4e édition des Journées Hydrogène s'est tenue à Grenoble, les 29 et 30 juin. 300 chercheurs, entrepreneurs et poliques se sont réunis autour d'une cause: améliorer cette technologie et surtout permettre son déploiement.

La France dispose d'acteurs de poids et d'entreprises bien positionnées dans les nouvelles applications de l'hydrogène (mobilité, stockage d'électricité, etc.) mais le déploiement reste "faible" sur le territoire, selon une étude publiée par le cabinet Sia Partners. "Les quatre prochaines années pourraient constituer une période décisive tant pour l'émergence d'une production propre et décarbonée d'hydrogène que pour le développement de nouvelles applications de l'hydrogène-énergie", estime Sia Partners.

L'hydrogène est utilisé de longue date, notamment dans l'industrie chimique et le raffinage, mais 95% des volumes produits le sont à partir des énergies fossiles. Les nouveaux développement autour de l'hydrogène visent à industrialiser sa production à partir de l'électrolyse de l'eau, mais aussi de l'utiliser comme une source de génération d'électricité en alimentant une pile à combustible. Sauf que ces technologies restent encore chères par rapport aux alternatives existantes.

Un "regain d'intérêt" pour la mobilité

Mais, toujours selon Sia Partners, elles pourraient voire leur prix se réduire à l'avenir, notamment dans la mobilité, qui enregistre un "regain d'intérêt" ces dernières années. "Le coût de production d'un kg d'hydrogène renouvelable permettant à un véhicule électrique à hydrogène de parcourir 100km pourrait (...) atteindre 3 euros/kg dans des installations d'électrolyse à grande échelle", estime le cabinet.

L'enjeu sera encore de développer une infrastructure de distribution de ce nouveau carburant. Contrairement aux pays qui tirent la mobilité hydrogène (Etats-Unis, Allemagne, Japon), la France a fait le choix de se concentrer sur les flottes des entreprises ou dans le secteur des transports. Mais le cabinet prévoit que la France pourrait doubler en 2030 la production d'hydrogène par rapport à 2015.

Le cas grenoblois
Et l'Hexagone possède des atouts, notamment des grands groupes qui travaillent sur l'hydrogène, comme Air Liquide, et des PME dynamiques, comme McPhy Energy. Des entreprises qui ont pignon sur rue dans l'agglo grenobloise.

Lancé en 2014, à Grenoble et Lyon, le projet HyWay inclut ainsi plusieurs partenaires industriels (Air Liquide, la CNR, GEG, McPhy Energy, COFELY Services, Symbio FCell et le CEA Grenoble) et a permis de déployer une flotte de 50 véhicules électriques comportant des prolongateurs d'autonomie à hydrogène, autour de stations.

La filière hydrogène réclame une politique de soutien plus ambitieuse
Les acteurs français de l'hydrogène ont réclamé une politique publique de soutien "plus ambitieuse" pour le développement de leur filière, qu'ils jugent nécessaire à la croissance des énergies renouvelables.
.............
.............
http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 38249.html

Pura Vida
Condensat
Condensat
Messages : 552
Inscription : 21 mars 2006, 21:38

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par Pura Vida » 14 juil. 2016, 18:12

Oui, très intéressant l'article (et les autres) qui précède. Il ne faut plus lâcher la filière de l'hydrogène laquelle devrait à terme marginaliser l'énergie d'origine fossile, car il faut compter avec des avancées notables à se produire relativement à l'hydrogène. Quel changement de civilisation en perspective, : une énergie non plus d'origine souterraine, tellurique et chtonienne, mais solaire, céleste! Que de symboles-réalités!

Il est évident que l'intérêt principal de l'hydrogène produit ne peut provenir que d'une source naturelle : en principe en premier les panneaux solaires, puis les éoliennes, hydroliennes, biomasse, géothermie, hydraulique classique (cette dernière déjà presque utilisée à 100% en France) et autres, de même avec de l'électricité produite par des centrales classiques (fioul, charbon et nucléaire) mais -uniquement- en cas de surproduction d'électricité ne trouvant pas preneur à l'étranger. De même, de l'hydrogène peut provenir d'industries qui produisent déjà indirectement de l'hydrogène et trouvant ici un débouché secondaire intéressant. Il ne faut pas rêver tout haut, il y a encore de nombreuses mises au point à faire, mais normalement, c'est du (très) sérieux.

Seulement l'élément décisif, outre le domaine politique et ses compromissions qui le rende assez peu fiable, c'est encore le barrage absolu actuel de l'argent, donc du système financier. C'est à dire les financements et leurs modes. Hélas, ce ne sont pas les producteurs qui peuvent décider, mais c'est la sphère financière, les marchés financiers et leur cortège d'intérêts exclusifs et délétères; quand on sait que le motif quasi unique des banques (les plus grandes, car les petites ne comptent presque pas elles sont à la traîne, ratatinées ou en faillite) c'est de faire en sorte que leur activité, à elles, continue, et de se faire protéger... tandis que la société productrice part en morceaux... On a complètement oublié, pour notre malheur, que ce sont les producteurs qui donnent, à la base, sa valeur à la monnaie et- personne d'autres- pas les milieux financiers, les banques ne font pas pousser un seul grain de riz. Mais l'injustice règne et ce sont les instances financières qui décident en dernier ressort, selon leurs critères, de ce qui doit être entrepris et c'est la société qui en souffre systématiquement.

On peut imaginer que, techniquement, ce domaine de l'hydrogène voit son champ s'améliorer considérablement au fil des décennies (un industriel asiatique fabrique déjà une voiture fonctionnement uniquement à pile à hydrogène) mais le plus important ce sont toutes les sources potentielles d'énergie par l'hydrogène dans la production et le fonctionnement de toute l'industrie, les machines du bâtiment et des travaux publics, le chauffage, etc, les machines agricoles, les bateaux, les trains, les transports routiers et aériens. Il y aura normalement des développements, inventions, etc, encore inconnus à ce jour.

On peut voir (ou revoir) ces liens:

http://www.futura-sciences.com/magazine ... ble-15168/

Actualité > Premier vol d’un avion piloté électrique à ...
www.futura-sciences.com

Déjà il y a un an, un modèle réduit d’avion avait volé sur la seule force de son moteur électrique alimenté par une pile à hydrogène.
http://www.usinenouvelle.com/article/de ... ne.N365297

Demain, les avions voleront-ils grâce à l’hydrogène ? - L ...
www.usinenouvelle.com

Le réservoir plein d’hydrogène, l’avion effectue un Paris-New York sans émettre la moindre particule de CO2. Un scénario enthousiasmant en plein débat sur le ...
http://www.industrie-techno.com/enjeux- ... ique.40929

Enjeux et perspectives de l'hydrogène pour le secteur ...
www.industrie-techno.com

Le centre de recherche aérospatiale allemand a présenté lors du salon World of Energy Solutions à Stuttgart le HY4, un projet d’avion de tourisme à pile à ...
http://quotidienne-agora.fr/hydrogene-vol-suborbital/

Hydrogène et vol suborbital : demain, voilà comme vous vous enverrez en l'air
quotidienne-agora.fr

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par energy_isere » 15 juil. 2016, 12:15

Pura Vida a écrit :.......... De même, de l'hydrogène peut provenir d'industries qui produisent déjà indirectement de l'hydrogène et trouvant ici un débouché secondaire intéressant. ......
Il n' y a pas de telles industries qui produisent indirectement de l' Hydrogène.

Vous rêvez tout éveillé.


Les industries qui produisent de l' H2 c'est majoritairement les producteurs de Gaz comme Air Liquide et Linde pour le compte de l'industrie pétrochimique pour les opérations d' Hydrogénation.
Et l' H2 est produit à partir du ......... gaz Méthane CH4. :-D

Pura Vida
Condensat
Condensat
Messages : 552
Inscription : 21 mars 2006, 21:38

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par Pura Vida » 15 juil. 2016, 18:08

Mais non je ne rêve pas du tout, du moins pas plus statistiquement que quiconque. Je voulais simplement évoquer, certes trop rapidement, qu'il pouvait y avoir des productions générant de l'hydrogène sans plus. Mais je ne connais pas tout et de loin.

J'en profite pour signaler que dans mon précédant message il y a un ou deux liens qui sont sans doute restés "accrochés" mais qui n'ont rien à voir avec le sujet. S'il y en a qui les voient, ils rectifieront d'eux-mêmes.

Pura Vida
Condensat
Condensat
Messages : 552
Inscription : 21 mars 2006, 21:38

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par Pura Vida » 05 avr. 2017, 15:57

Bien sûr, sauf prochaine mise au point expérimentée, mais, que je sache encore inconnue à ce jour, d'un système restituant de l'énergie presque sans pertes de charge ni pertes de charge de transferts, 0 émission de gaz indésirables pour l'environnement, réalisation industrielle hyper simplifiée à 0 dommage sur l'environnement, etc.

En attendant, le système à pile à hydrogène fait sont chemin. Peut-être en sommes-nous à un stade comme l'était l'aviation au moment de l'exploit de Louis Blériot en 1909 (de la même façon, je pense aussi au récent Solar-Impulse). Ici, embrouilles franco-suisses mis à part car c'est tout à fait secondaire, voici encore une expérimentation dont on devrait recueillir plus tard les retombées (comme le fut longtemps, et peut-être encore, la Formule-1 pour les perfectionnements de l'automobile).

Certes, les barrières "infranchissables" de l'argent et de l'argent du pétrole sont encore là, indéboulonnables... Mais enfin, sachant que les milieux financiers -ne produisent rien- mais -décident- selon leurs intérêts frelatés de ce qui est "intéressant"... pour l'humanité, ce monde financier devra choisir, soit progressivement, soit sous la pression des événements où se trouve la porte de sortie sur de nombreux plans tous plus essentiels les uns que les autres.
Voir ce LIEN ci-dessous. Sans la moindre vanité, il y a très longtemps que j'imaginais la réalisation technique de ceci, et ça aura des suites très variées et positives. Sur Oléocène on doit être au courant :

https://www.letemps.ch/sciences/2017/04 ... tour-monde

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par energy_isere » 05 avr. 2017, 19:12

Pura Vida a écrit :......Sans la moindre vanité, il y a très longtemps que j'imaginais la réalisation technique de ceci, et ça aura des suites très variées et positives. Sur Oléocène on doit être au courant :

https://www.letemps.ch/sciences/2017/04 ... tour-monde
voir ce post d'il y a 2 jours : viewtopic.php?p=400725#p400725

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par energy_isere » 05 avr. 2017, 19:16

Pura Vida a écrit :Certes, les barrières "infranchissables" de l'argent et de l'argent du pétrole sont encore là, indéboulonnables... Mais enfin, sachant que les milieux financiers -ne produisent rien- mais -décident- selon leurs intérêts frelatés de ce qui est "intéressant"... pour l'humanité, ce monde financier devra choisir, soit progressivement, soit sous la pression des événements où se trouve la porte de sortie sur de nombreux plans tous plus essentiels les uns que les autres.
pfff.
Malgré des décennies de recherches ça n' avance que lentement coté Hydrogéne.
Le coup des pétroliers barrant l' H2 est une mythomanie. Il ya de gros intéréts industriels aussi pro H2 comme Air Liquide et les contructeurs H2 (Toyota pour la Mirai et d'autres).

La raison est que l' H2 reste trop cher à produire en dehors de la filiére d'obtention du CH4. Et l' H2 est pénible à stocker et distribuer.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9842
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par mobar » 03 janv. 2018, 11:18

Prospective de l'hydrogène pour 2050
http://hydrogencouncil.com/wp-content/u ... ressed.pdf
In our vision, hydrogen is a central pillar of the energy transformation. In seven application areas, hydrogen will enable the renewable
energy system and decarbonize end uses. Achieving the hydrogen vision would create significant benefits for the energy system, the environment, and businesses around the world. It would avoid 6 Gt of CO2 emissions, create a $2.5 trillion market for hydrogen and fuel cell equipment, and provide sustainable employment for more than 30 million people.
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13352
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par GillesH38 » 03 janv. 2018, 12:25

:-({|=
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Répondre