[Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9843
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par mobar » 23 juil. 2019, 07:53

Peut être bien que l'ère de l'hydrogène sera dépassée par une nouvelle techno, le Sun to Liquid! :wtf:
http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 2#p2285502
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9843
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par mobar » 25 juil. 2019, 08:15

Ou par l'hydrogène naturel!
L’hydrogène naturel désigne l’hydrogène, existant sur terre à l’état naturel, sous la forme de la molécule de dihydrogène (H2). Depuis les années 1970, des émanations d'hydrogène naturel ont d’abord été trouvées dans les océans , notamment par l'Ifremer. Bien sûr un hydrogène de cette sorte, récupérable en grande quantité, serait une ressource de grand intérêt. Il permettrait de passer outre les deux procédés industriels de production d’hydrogène utilisés aujourd’hui, le vaporeformage et l’électrolyse de l’eau. Mais avec des flux modestes et situées à plus de 4 000 mètres de profondeur, ces sources océaniques sont parfaitement inutiles de point de vue industriel. Et malgré ces découvertes dans les océans, qui prouvent que l'hydrogène circule librement dans le sous-sol, les scientifiques n'ont pas imaginés que de telles émanations pouvaient aussi avoir lieu sur les continents. « C’est même un crédo scientifique, cela fait partie des choses admises à l’école, explique Alain Prinzhofer, docteur d’État en géologie-géochimie, et chercheur à l’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles (IFPEN) pendant 20 ans. Le gaz hydrogène ne peut pas se former dans le sous-sol ». Avec Eric Deville, les deux chercheurs, quoique sceptiques, travaillent pourtant à l’IFPEN sur ce sujet controversé : la Terre pourrait-elle être une source importante d’hydrogène ?

40 000 m3 de dihydrogène s'échappent du site chaque jour

« Lorsqu’en 2010, des chercheurs russes sont venu nous affirmer qu’il y avait de l’hydrogène naturel qui sortait du sol en Russie, avec un flux conséquent, raconte Alain Prinzhofer. Nous étions d’abord suspicieux, mais ils nous ont alors invités à venir voir par nous-mêmes. Les faits étaient irréfutables. Nous pouvions calculer qu’il sortait sur ce site quelques 40 000 m3 par jour de dihydrogène ! » La découverte fait basculer l’avis des deux chercheurs, au point qu’ils cosigneront en 2015 un ouvrage dédié à cette découverte L’hydrogène naturel, la prochaine révolution énergétique ? Depuis 2010, les acteurs industriels et académiques commencent timidement à s’emparer de la question. En 2013, l'IFPEN sort un communiqué de presse provoquant un mini déferlement médiatique dans le monde scientifique. Pour promouvoir sa découverte, Alain Prinzhofer, a quant à lui intégré comme directeur scientifique la jeune entreprise brésilienne de consulting GEO4U, qui fait du service et de la recherche pour l’exploration de l’hydrogène naturel.


AdTech Ad

Des gisements d’hydrogène présents partout dans le monde.

« Il ne faut pas pour autant croire que l’on puisse sentir cet hydrogène sortant du sol, précise le chercheur, ou qu’il ait des conséquences sur une flamme allumée à proximité. Ces flux sont extrêmement diffus et nécessitent des instruments pour être détectés. Ils ne sont pas non plus récupérables tels quels industriellement ». En revanche, ces "fuites" d’hydrogène seraient détectables dans toutes les régions du monde. Y compris en France, en Normandie par exemple, précise Alain Prinzhofer. Les lieux où l’on assiste à ces émanations d'hydrogène se présentent notamment sous la forme de légères dépressions circulaires ou elliptiques de 1 kilomètre de diamètre. « Des sortes de cratères atténués, difficilement visibles, sur l’ensemble desquels l'hydrogène s’échappe. Mais en France, détaille Alain Prinzhofer, la surface est tellement remodelée par l’homme qu’on ne peut pas voir ces cratères. »
https://www.industrie-techno.com/articl ... rgie.42054
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9843
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Hydrogène] Hydrogène et piles à combustible

Message par mobar » 31 août 2019, 18:32

Après la Thaïlande, au tour de l'Allemagne de proposer une maison passive 100% autonome en énergie grace au solaire PV, à l'hydrogène et une PaC
La combinaison du système solaire, du stockage de la batterie, de l’électrolyseur et de la pile à combustible installée dans la maison de la famille Hörmann garantit une alimentation en énergie sans CO2 en convertissant et en stockant l’énergie solaire générée au cours de la journée en hydrogène, selon le principe “Power-to-Gas”. La nuit et l’hiver, l’hydrogène est reconverti en électricité domestique. Associé au système de stockage de la batterie, il assure non seulement l’alimentation électrique de la maison, mais peut également répondre aux besoins en chauffage et à la charge de la voiture électrique de la famille. Avec un tel système, le soleil est la seule source d’énergie nécessaire pour fournir de l’électricité, la mobilité et la chaleur toute l’année. Cette maison passive high tech démontre de manière impressionnante comment une énergie sans CO2, totalement indépendante du réseau ou de sources d’énergie externes supplémentaires, peut déjà alimenter à 100% un logement. C’est pour cette raison que ce projet a reçu le Prix fédéral pour réalisations exceptionnelles et innovantes décerné par le Ministère fédéral de l’économie et de la technologie.

L’énergie solaire représenterait 69% de l’approvisionnement mondial en électricité en 2050
https://tecsol.blogs.com/mon_weblog/201 ... onnel.html
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre