google se diversifie dans les énergies renouvelables

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

po
Goudron
Goudron
Messages : 182
Inscription : 28 juil. 2007, 14:05

google se diversifie dans les énergies renouvelables

Message par po » 27 nov. 2007, 19:54

embauche d'ingénieurs et programme d'investissement de qq centaines de millions de dollars pour le développement de nouvelles techno dans le solaire, les éoliennes et autres...

vont ils vraiment construire des usines pour fabriquer des panneaux solaires ou des éoliennes? juste équipe de chercheurs? annonce étonnante!

Google Plans to Develop Cheaper Solar, Wind Power (Update1)

By Ari Levy

Nov. 27 (Bloomberg) -- Google Inc., whose corporate motto is ``don't be evil,'' created a research group aimed at developing cheaper renewable energy sources, focusing on solar, wind and other alternative forms of power.

Google, owner of the most-used Internet search engine, is hiring engineers and energy experts to lead a development process that may cost hundreds of millions of dollars, the Mountain View, California-based company said today in a statement.

The project, called Renewable Energy Cheaper Than Coal, follows initiatives earlier this year to develop hybrid and electric cars and to maximize the efficiency of its data centers, which account for most of the energy Mountain View, California- based Google consumes.

``We want to apply the same creativity and innovation to the challenge of generating renewable electricity at globally significant scale and produce it cheaper than from coal,'' Larry Page, Google's co-founder, said in the statement.

The goal is to create enough renewable energy to power a city the size of San Francisco for less than it would cost using coal, in ``years, not in decades,'' Page said. Coal accounts for more than 50 percent of all U.S. power and is one of the biggest sources of carbon emissions.

Google rose $5.24 to $671.24 at 11:38 a.m. New York time in Nasdaq Stock Market trading. The shares had gained 45 percent this year before today.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: google se diversifie dans les énergies renouvelables

Message par energy_isere » 28 nov. 2007, 20:09

Dans BBC news :
Search giant Google is investing hundreds of millions of dollars in renewable energy technologies.

The Californian firm wants to make green energy sources of electricity cheaper than that produced from coal.

Its new initiative will focus in the first instance on solar thermal power, wind power and enhanced geothermal systems.

The support, to be channelled through philanthropic arm Google.org, will go to firms, R&D labs and universities.

Google also plans to do research itself, and will be hiring its own engineers and energy experts. It says renewables have to be taken to the next level if fossil fuel burning's impact on the climate is to be tackled effectively.

Need for speed

"With talented technologists, great partners and significant investments, we hope to rapidly push forward," said Larry Page, Google co-founder.

"Our goal is to produce one gigawatt of renewable energy capacity that is cheaper than coal. We are optimistic this can be done in years, not decades."

One gigawatt can power a city the size of San Francisco, one of California's biggest cities.

Google is already backing fuel-efficient cars. Google.org is giving out grants to help commercialise plug-in hybrids and fully electric vehicles.

The company itself has a 1.6-megawatt solar panel system installed at its headquarters in Mountain View, California.

Google said it expected to focus its early efforts on solar thermal technology, and would be spending "tens of millions" of dollars in 2008 on the initiative. In the future, however, this support should grow considerably.

Positive feedback

The firm has already begun working with what it regards as promising approaches in the state of California itself.

These include Makani Power Inc, which is developing ways to generate electricity by harnessing high-altitude winds.

Google thinks it has to get renewables producing electricity for a price of 1-3 cents per kilowatt-hour.

"Solar is currently substantially more expensive than coal, depending on the type that you have; but we see a lot of evidence from all the people working hard on this that the costs can come down quite a bit," said Larry Page.

"It's an ambitious goal to get it cheaper than coal but it seems obtainable; and certainly if we can, it will have a huge impact."
source : http://news.bbc.co.uk/1/hi/sci/tech/7115786.stm

"Our goal is to produce one gigawatt of renewable energy capacity that is cheaper than coal. We are optimistic this can be done in years, not decades"

--> Google : Notre objectif est de de mettre en place une capacité de 1 gigaWatt qui soit moins chére qu' à partir du charbon. Nous avons l' éspoir que ceci se réalise en l' espace de quelques années, pas en decennies

Un peu optimiste quand méme. Sauf peut étre avec le solaire à concentration.

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 28 nov. 2007, 20:36

Ah ! Ca dépend, si le charbon se renchérit (spéculation déjà existante + tension offre/demande en cours + taxes carbone à venir)

D'une certaine façon, Google fait la même chose qu'ArcelorMittal avec son CANDU, s'affranchir d'opérateurs électriques de plus en plus gourmands et branchés sur des réseaux déliquescents (en Californie, mais aussi en Asie où Google est forcément en train d'implanter des milliers de serveurs) - mais au moins, ça va dans une meilleure direction :)
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
Cassandre
Modérateur
Modérateur
Messages : 2495
Inscription : 14 sept. 2005, 02:18
Localisation : Toulouse

Message par Cassandre » 28 nov. 2007, 22:23

A savoir que Google (les bâtiments) s'auto-approvisionnent en solaire…
regarder Oléocène
« No fate but what we make » (Sarah) « If you're listening to this, you are the resistence. » (John)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 30 nov. 2007, 19:12

Ah, voici un article sur le sujet en Français !

dans Le Monde :
La folie des grandeurs de Google, investisseur dispersé

Google est-il devenu un fonds souverain ? Le premier moteur mondial de recherche sur Internet dépense son argent plus vite qu'un pétrolier d'Abu Dhabi. Les cheikhs convertissent leurs revenus en participations dans des banques américaines ou des pièges à touristes avec statue de cire du Mahatma Gandhi. Google ne semble pas vraiment plus sélectif dans ses choix d'investissements. Sa dernière initiative est un programme d'énergie propre dénommé RE<C ("renewable energy cheaper than coal", c'est-à-dire "des énergies renouvelables moins chères que le charbon").

Il est facile de voir pourquoi ce programme séduit Google. La technologie dans ce domaine avance rapidement et les coûts de production d'énergie propre diminuent. La pression politique en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre augmente elle aussi à toute allure. En conséquence, les énergies renouvelables pourraient bientôt se retrouver moins chères que les énergies fossiles - non pas dans quelques années, comme l'espère Larry Page, l'un des deux fondateurs de Google, mais dans quelques décennies. Cette révolution se traduira alors par de la création et de la destruction de richesse à très grande échelle et Google ne veut pas en être absent. Du reste, Google est la parfaite incarnation de la culture de la Silicon Valley, nourrie d'une ambition insatiable.

Pour autant, en investissant dans tout et n'importe quoi - des biotechnologies à l'aérospatial -, la société américaine est en danger de se perdre. Dans ces deux domaines, comme dans celui des énergies renouvelables, quel est l'avantage comparatif de Google ? Il n'y a pas de réponse évidente. Si ce sont des domaines où doit être présent un fonds souverain, pourquoi pas. Mais les actionnaires de Google n'investissent pas dans un fonds de capital-risque quand ils achètent les actions du moteur de recherche.

Et ils ne souhaitent sans doute pas que Larry Page et les autres dirigeants dilapident leur temps et la trésorerie de Google dans des projets annexes. Etendre à ce point l'activité de la société risque de ne pas lui apporter grand-chose, si ce n'est la satisfaction de l'appétit de pouvoir et de conquête de ses fondateurs.
Il semblerait que le journaliste du Monde n' ai pas compris que Google utilise énorméments de serveurs, qui consomment énormément d' electricité !
Il voit tout simplement pas le rapport entre les deux activités.
Quel ane :roll:
Je commence à comprendre pourquoi dans ce forum certains tirent à boulet rouge sur LeMonde.

Ca me rapelle pleins de responsables politiques. :lol:
:-D
Dernière modification par energy_isere le 30 nov. 2007, 19:54, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Cassandre
Modérateur
Modérateur
Messages : 2495
Inscription : 14 sept. 2005, 02:18
Localisation : Toulouse

Message par Cassandre » 30 nov. 2007, 19:19

energy_isere a écrit :Il semblerait que le journaliste du Monde n' ai pas compris que Google utilise énorméments de serveurs, qui consomment énormément d' electricité !
Pourtant, il y a fort à parier qu'il aie un GMail de plein de gigas… il a juste du mal à réaliser l'impact de son comportement s'il est généralisé ! Comme la plupart de nos contemporains…
regarder Oléocène
« No fate but what we make » (Sarah) « If you're listening to this, you are the resistence. » (John)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 30 nov. 2007, 19:33

eh non Cassandre, je n' utilise pas Gmails.

En revanche des posts sur Oléocéne (et finalement sur un serveur) oui, pleins , et une bonne centaines d' images sur Imageschackus visible depuis ce forum.

Et puis Google je l' utilise au moins 100 fois dans un mois.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 30 nov. 2007, 19:52

energy_isere a écrit :Ah, voici un article sur le sujet en Français !

dans Le Monde : ......

Il semblerait que le journaliste du Monde n' ai pas compris que Google utilise énorméments de serveurs, qui consomment énormément d' electricité !
Il voit tout simplement pas le rapport entre les deux activités.
En revanche dans The Christian Source Monitor, ils comprennent trés bien :
They are the factories of the Internet economy. US data centers and servers now consume more electricity each year than the entire state of Colorado. In five years, they could require nearly twice as much juice.

And while these data centers don't have smokestacks, many are spewing out greenhouse gases through the electricity they burn. Sensing high-voltage perils to both their public image and bottom line, Google announced Tuesday it will plow $100 million into the research and development of alternative energies.

"What Google has been doing over the past couple of years reflects a concern in the larger IT industry. 2007 is probably going to be looked back on as one of the greener years in data center history," says Charles King, principal analyst at Pund-IT, Inc. in Hayward, Calif.

By 2010, up to half of all data centers will be located in places where supplying the needed power will be a problem, says Mr. King. "There's a recognition that availability of electricity does have its limits."

......

l' article complet : http://www.csmonitor.com/2007/1129/p03s01-usgn.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 18 déc. 2007, 19:54

energy_isere a écrit :Ah, voici un article sur le sujet en Français !

dans Le Monde : ......

Il semblerait que le journaliste du Monde n' ai pas compris que Google utilise énorméments de serveurs, qui consomment énormément d' electricité !
Il voit tout simplement pas le rapport entre les deux activités.
Ah, enfin Le Monde publie un article mieux fichu.
Google va se mettre au vert, par Cécile Ducourtieux

LE MONDE | 18.12.07

Google est décidément partout, même là où on l'attend le moins. Fin novembre, les dirigeants du moteur de recherche le plus utilisé au monde ont annoncé vouloir investir "des centaines de millions de dollars" dans les énergies renouvelables. Il s'agira de plancher sur les technologies permettant de produire de l'électricité moins chère que celle générée par les centrales au charbon (et, partant, moins émettrice en gaz à effet de serre).

Les dirigeants de Google ont souligné le fait que le groupe californien était un gros consommateur d'énergie - au travers de ses énormes "fermes" de serveurs informatiques archivant une partie du "World Wide Web" -, et qu'il profiterait au premier chef de ce nouveau champ de recherche. "Les quantités d'énergie que les ordinateurs consomment dans le monde sont énormes. Notre but est de les réduire", selon Nelson Mattos, vice-président de la recherche et développement (R & D) pour l'Europe chez Google.

L'initiative a néanmoins suscité des critiques dans les milieux financiers. Des analystes ont suggéré que, si le géant du Web continuait à se développer tous azimuts - logiciels de bureautique, cartographie numérique, téléphonie mobile, réseaux "sociaux" -, sa stratégie risquait de devenir illisible. Et que son cours de Bourse en pâtirait. Google avait beau disposer d'une énorme trésorerie (13 milliards de dollars fin septembre 2007), il ferait mieux de se concentrer sur son "métier" de base : le moteur de recherche en ligne et l'offre publicitaire associée, qui lui assurent l'essentiel de ses revenus.

Sur la blogosphère, d'autres ont trouvé très irritants ces "good guys" de Google qui, non contents de vouloir "organiser l'information du monde et la rendre accessible de façon universelle", selon les termes de leurs deux fondateurs, Sergey Brin et Larry Page, prétendent maintenant sauver la planète.

Angélisme et cours de Bourse mis à part, pourquoi ne pas se réjouir qu'une entreprise aussi connue que Google dépense ses millions pour le climat ? Celles qui, de façon volontaire, ont annoncé vouloir investir autant pour une telle cause ne sont pas légion.

En 2006, en prenant tous les acteurs en compte (particuliers, entreprises, collectivités territoriales), les réductions volontaires de gaz à effet de serre n'ont atteint que 13 millions de tonnes dans le monde, selon la Mission climat de la Caisse des dépôts et consignations.

Google pourrait faire des émules. Alors que les dirigeants américains refusaient encore, mi-décembre, de s'engager à la conférence des Nations unies sur le climat, à Bali, sur des objectifs chiffrés de réductions d'émissions, ce sont peut-être les entreprises nationales qui montreront la voie à l'Etat fédéral.

Cécile Ducourtieux

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re:

Message par energy_isere » 15 mai 2008, 20:08

ca ressort.
Avec BrightSource, Google mise sur le solaire thermique

Google concrétise ses engagement en faveur des énergies renouvelables, en investissant 10 millions d'euros dans la société Brightsource Energy qui développe d'ambitieux projets dans le solaire thermique.

Brightsource Energy projette notamment la construction de 5 centrales thermiques dans le désert californien, pour une puissance attendue de 900 MW. La société est récemment parvenue à réunir 115 millions de dollars d'investissement.

Pour Google, cette participation s'inscrit dans le cadre de son programme Re<C (Renewable Energy Cheaper than Coal, Energie renouvelable moins chère que le charbon), via son "bras philantropique", Google.org. Récemment, Google investissait 130 millions de dollars dans la start-up eSolar.

Le groupe prévoit également de verser des "subventions pour soutenir la recherche et le développement de technologies permettant au solaire thermique de s'appliquer à plus grande échelle et à moindre coût."

"Nous croyons qu'en encourageant les chercheurs et les entrepreneurs à aborder des approches différentes et ambitieuses, et à prendre des risques pour générer de l'énergie propre, nous pouvons contribuer à accélérer les progrès et accroître la valeur économique collective de ces nouvelles technologies d'énergie propre" explique un communiqué du groupe.

Enerzine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Re:

Message par energy_isere » 24 juil. 2008, 13:11

Google investit 2,75 M$ dans les véhicules électriques

En janvier dernier, Google.org a lancé "RechargeIT", une initiative visant à accélérer l'adoption des véhicules électriques.
La célèbre firme américaine, leader mondial des moteurs de recherche sur internet, vient d'investir 2,75 millions de dollars dans deux firmes spécialisées, l'une "Aptera" (véhicules hybrides - électriques) et l'autre "ActaCell" (batteries).

La société californienne "Aptera" a travaillé sur le développement de véhicule basé sur l'amélioration de l'aérodynamique et de matériaux composites. Ainsi, le premier prototype d'Aptera ne consommait qu'un litre de carburant au 100 km. Sur la base de ce travail, ils se sont penchés sur la conception d'un véhicule 100 % électrique et sur un véhicule hybride (thermique - électrique).

Contrairement au nombreux modèles de véhicules à 3 roues qui ont été abandonnés dans les années 80 en raison de leur instabilité, l'Aptera possède deux roues à l'avant et une roue à l'arrière afin d'éliminer un éventuel renversement. L'Aptera contrôle sa traction par un centre de gravité bas et une large base qui en fait une plate-forme très stable dans les virages, sans pour autant sacrifier la performance.


La société n'est pas encore en mesure de publier des chiffres officiels sur la performance, bien qu'elle espère atteindre en série une vitesse de 85 mph (soit 135 km/h), passant de 0 à 95 km/h en moins de 10 secondes. Le temps de recharge de la batterie sera comprise entre 2 et 4 heures.

Le prix approximatif pour la version tout électrique devrait approcher les $ 27 000 (soit 17 000 euros) et les 30 000 $ (soit 19 000 euros) pour le modèle hybride.

ActaCell, quant à elle, est une start-up située au Texas, et vise à commercialiser des batteries au lithium-ion développées par l'Université d'Austin du Texas. La technologie en cours d'élaboration offrira aux batteries Lithium-Ion, un cycle de vie beaucoup plus important pour un coût moindre, tout en améliorant le niveau de sécurité.

"Quand nous avons lancé RechargeIT, nous avons lancé un appel d'offres à investissement, afin d'identifier les entrepreneurs capablent de trouver des solutions de transports novatrices", a déclaré Gregory Miller, le directeur général des investissements chez Google.org

Enerzine
article original avec les photos :
http://www.enerzine.com/1036/5498+googl ... ques+.html

y_m_p
Kérogène
Kérogène
Messages : 8
Inscription : 01 févr. 2006, 23:56

Re: google se diversifie dans les énergies renouvelables

Message par y_m_p » 24 juil. 2008, 13:42

La raison stratégique est bien d'etre autonome en energie pour google (c'est un réel objectif et ca oit etre en oeuvre dans 2 ou 3 ans).
Une raison ou une influence externe ici http://en.wikipedia.org/wiki/Bill_Gross

cet homme a inventé pleins de choses, en particulier le modèle economique de google. Maintenant il investit dans le solaire (entre autres)... il est lié a Google pour ces 2 raisons.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: google se diversifie dans les énergies renouvelables

Message par energy_isere » 22 févr. 2010, 19:35

Google va pouvoir acheter l'électricité moins cher

L'Expansion.com - 22/02/2010

Google vient d'obtenir le statut de distributeur d'électricité aux Etats-Unis. Il va pouvoir acheter et revendre de l'électricité sur les marchés de gros, et faire baisser la facture de consommation de ses datacenters.

Le groupe internet américain Google a obtenu des autorités américaines le statut de distributeur d'électricité qu'il avait réclamé, ce qui va lui permettre de s'approvisionner au prix de gros, selon un document obtenu vendredi par l'AFP.

Une décision de la Commission fédérale de régulation de l'énergie, datée de jeudi, indique que l'autorisation a été accordée à la suite des déclarations de Google Energy, filiale de Google "formée pour identifier et développer des façons de limiter et gérer les coûts énergétiques" du groupe. Le statut de "marchand" a également été accordé au vu du fait que Google Energy "ne possède ni ne contrôle aucun moyen de production ni de distribution d'électricité", et n'a aucun client captif de ses services en la matière.

Une porte-parole de la commission Mary O'Driscoll, a expliqué à l'AFP que d'autres sociétés, comme le distributeur Safeway et le laboratoire pharmaceutique Merck, disposaient d'une autorisation similaire. "Certaines de ces sociétés utilisent cette autorisation pour acheter de l'énergie pour leurs sites",sur le marché de l'électricité en gros". Au moins en théorie, ces sociétés sont également autorisées à revendre de l'électricité au prix de gros. "D'autres sociétés très consommatrices d'énergie pourraient bientôt imiter Google", a indiqué Mme O'Driscoll.

Google avait annoncé le mois dernier qu'il demandait à bénéficier d'un statut de marchand, avec des "tarifs associés", et "d'une autorisation générale" pour acheter et vendre sur les marchés de l'énergie. Le but pour le groupe est d'"avoir plus de souplesse sur l'approvisionnement en énergie pour ses propres activités, y compris ses centres de données", très gros consommateurs, avait expliqué à l'AFP Niki Fenwick, porte-parole du groupe. Un statut de marchand "augmenterait notre capacité à couvrir nos achats d'énergie et à incorporer des énergies renouvelables dans notre portefeuille énergétique", avait-elle ajouté.
http://www.lexpansion.com/economie/actu ... 27195.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: google se diversifie dans les énergies renouvelables

Message par energy_isere » 06 mai 2010, 12:55

Google ajoute 2 parcs éoliens dans son escarcelle

Après avoir pris des participations dans 2 sociétés spécialisées dans les énergies renouvelables (eSolar : concentrateur solaire et AltaRock : géothermie), Google poursuit ses investissements dans le "GreenBusiness" en procédant à l'acquisition de deux parcs éoliens (113 turbines) dans le Dakota du Nord (USA).
"Vendredi nous avons réalisé notre premier investissement direct dans un projet d'énergie renouvelable avec l'acquisition de deux parcs éoliens d'une puissance cumulée de 169,5 mégawatts (MW), soit suffisamment d'électricité pour alimenter plus de 55.000 logements" a indiqué Rick Needham, le responsable des opérations Green Business chez Google. Et d'ajouter, "grâce à cet investissement de 38,8 millions de dollars, nous espérons accélérer le déploiement des énergies renouvelables."

Selon le géant de l'internet, les éoliennes ajustent en permanence les angles des différents pas de l'hélice pour atteindre une efficacité optimale. Par ailleurs, l'utilisation de pâle plus grande augmente de 15 % la zone balayée par rapport aux générations précédentes. Les systèmes de contrôle avancé des parcs éoliens permettraient également une surveillance à distance 24 / 7 dans le but d'assurer une exploitation maximale des turbines et donc de la production d'électricité.
http://www.enerzine.com/3/9647+google-a ... elle+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: google se diversifie dans les énergies renouvelables

Message par energy_isere » 08 avr. 2011, 14:33

Google investit dans un parc solaire allemand

Google, le géant de l'internet a annoncé hier avoir réalisé son premier investissement dans les énergies renouvelables hors du continent américain, ayant pour objet un parc solaire en Allemagne.
D'un investissement de 3,5 millions d'euros, le parc solaire mis en service en 2010 est basé dans le Brandebourg sur un site de 47 hectares qui servait jusqu'au début des années 90 comme terrain d'entraînement militaire.

D'une capacité de 18,64 MW, l'installation photovoltaïque demeure l'une des plus grandes centrales solaires d'Allemagne actuellement en service ou en cours de construction.

En fait, c'est le compagnie allemande de services financiers "Capital Stage AG" qui a vendu à Google sa participation de 49% dans le parc solaire de Brandebourg, qu'il avait récemment acquis.

Google a déjà investi dans d'autres projets en énergies renouvelables comme l'acquisition en 2010 de 2 parcs éoliens (113 turbines) dans le Dakota du Nord (USA).

Au total, l'entreprise californienne a déjà investi plus de 100 millions de dollars dans les énergies renouvelables et dans les technologies de prochaine génération.
http://www.enerzine.com/1/11771+google- ... mand+.html

:roll: Il y a comme un probléme avec les chiffres indiqués !
Un parc solaire neuf de 18.6 MW ca coute beaucoup plus cher que 3.5 million d' euro.
C' est plutot 35 millions d' Euro, voire plus.

Répondre