RTE : record elec sucessifs

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 17 avr. 2019, 17:12

Record de solaire PV battu.

6.371 GW vendredi 12 Avril à 13h45

et 3.2 GW d'éolien au même moment.


repéré dans la presse internationale , ce post de hier : http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 8#p2282978

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 17 avr. 2019, 17:17

Record battu le lendemain. :D

Record de solaire PV battu.

6.502 GW samedi 13 Avril à 13h45

et 3.1 GW d'éolien au même moment.



Image

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1111
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par Jeuf » 18 avr. 2019, 10:45

Une tendance se dessine et , je pense, se renforcera à l'avenir : le pompage en STEP ne se fera plus la nuit, mais l'après-midi , pour les jours avec peu de nuages.

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1111
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par Jeuf » 23 avr. 2019, 10:24

Sur RTE, on observe aussi hier une grosse chute, puis redressement de la production nucléaire cette nuit. on passe de 33 à 43GW, comme quoi les centrales sont assez souples.
En allant voir un peu plus loin le données de marché, je suis étonné de voir que les prix ont été fortement négatifs, pendant très longtemps, en Allemange encore :
https://i.ibb.co/vLd3jLz/prix-moins.png

ça arrive lors de jour férié dans plusieurs pays d'europe, avec du soleil et du vent.
-83 euros/MWh : le record de l'an dernier à -58euros/MWh, le 1er mai 2018 est pulvérisé (du moins, sans avoir regardé toutes les données, je pense que ce sont des records). Pourtant il me semble que lundi de paques est moins férié, qu'il y avait moins de vent et moins de soleil hier. Concernant le vent, il se trouve qu'il a soufflé en à l'est de la France (Allemagne, Pologne) mais beaucoup moins chez nous.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 11 mai 2019, 19:00

Coup de mou sur la production hydroélectrique en Q1 à cause des faibles précipitations.

Le solaire qui a cartonné ne permet pas de compenser.
Drop in hydropower weighs on French renewables output in Q1
French hydropower generation fell nearly 30% in the first three months of the year compared with the same period a year ago due to low rainfall, the ministry said in its quarterly report

REUTERS | May 11, 2019,

A sharp fall in output from French hydropower plants weighed on total renewable power generation in the first quarter of the year despite record electricity production from solar panels across France, the energy ministry said on Friday.

French hydropower generation fell nearly 30% in the first three months of the year compared with the same period a year ago due to low rainfall, the ministry said in its quarterly report.

Electricity generated by solar plants surged 56.6% during the period, compared with the first quarter of 2018, while wind power output rose 5.3%.

Total power from renewable sources fell 15.7% in the first quarter of the year versus the first quarter of 2018.

Nuclear power supply, France's main source of electricity, fell 1% to 111.7 terrawatt hour (TWh). Nuclear power generation accounted for 71.4 percent of French electricity needs in the quarter, added the report.

Power output from thermal - coal, gas and oil-fired plants - fell 0.2 percent in the quarter to 17.5 TWh as mild weather curtailed the need for the generators which are mostly used during peak demand periods.

In all, French electricity output fell 3.8% in the first quarter to stand 156.5 TWh, compared with the same period a year ago.

The report said carbon dioxide emissions from energy in France fell nearly 15% in the quarter due to the low use of thermal power generation and a fall in road fuel consumption.
https://energy.economictimes.indiatimes ... 1/69277102

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 16 mai 2019, 00:10

L'augmentation du nombre de voitures électriques n'entraînera pas de difficultés sur le réseau, selon RTE

15 mai 2019

Le gestionnaire des lignes électriques est raisonnablement optimiste sur sa capacité à absorber la hausse de consommation liée à l'augmentation future du nombre de véhicules électriques.

Les voitures électriques ne devraient pas créer de difficultés d'approvisionnement dans un avenir proche, selon une étude de RTE publiée mercredi 15 mai. Ces véhicules dits "propres", en effet, ne devraient pas représenter plus de 10% de la consommation française d'électricité à l'horizon 2035.

Le gestionnaire des lignes françaises à haute tension, détenu majoritairement par EDF, estime en outre que les pointes de consommation du soir liées à l'essor des véhicules électriques pourront, au même horizon, "être atténuées grâce à la mise en place de solutions simples de pilotage". Dans une "hypothèse haute", malgré tout, RTE évalue à 15,6 millions le nombre de véhicules électriques légers qui circuleront en France en 2035, contre 223 000 aujourd'hui, induisant une consommation annuelle n'excédant pas 45 térawatts-heure (TWh

Image

La société, en lien avec l'Association pour le développement de la mobilité électrique, ajoute que le "plein" d'un véhicule électrique devrait être trois fois moins cher que celui d'un véhicule thermique en 2035. Les émissions de CO2 d'un véhicule électrique français seraient en outre "au minimum" divisées par quatre par rapport à celles d'un véhicule thermique, cycle de vie complet de la batterie compris.

>> L'intégralité de l'étude est disponible à cette adresse (pdf)

RTE souligne aussi que le développement du véhicule électrique et le pilotage de sa recharge permettraient une meilleure intégration des énergies renouvelables sur le réseau à court terme et un moindre recours aux moyens de production fossiles de pointe à long terme.
https://mobile.francetvinfo.fr/economie ... 444315.amp

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 06 juin 2019, 00:20

La France disposera d'assez d'électricité cet été, même en cas de fortes chaleurs

AFP parue le 05 juin 2019

La France devrait disposer de suffisamment d'électricité cet été, même en cas de canicule, grâce à une bonne disponibilité du nucléaire et à l'essor des énergies renouvelables, a estimé mercredi le gestionnaire du réseau à haute tension RTE.


"Au regard des prévisions de disponibilité des moyens de production (75.000 MW) et de pointes de consommation (55.000 MW), RTE estime que la France devrait être largement exportatrice d'électricité", a expliqué RTE dans un communiqué.

A conditions normales de températures, la capacité de production devrait rester supérieure à la consommation d'environ 20.000 mégawatts (MW). Même en situation caniculaire, la marge resterait d'environ 7.000 MW, selon l'étude du gestionnaire du réseau.

La demande de courant devrait être similaire à celle de l'année précédente, avec une pointe de 55.000 MW.

En cas d'épisode de canicule, caractérisé par des températures élevées pendant plusieurs jours consécutifs, le pic de consommation pourrait dépasser 60.000 MW. L'an dernier, il a atteint au maximum 57.000 MW lors du 22 juin, une journée qui présentait des températures supérieures de 3°C aux normales de saison.

Une augmentation d'un degré entraîne en effet une hausse de 500 MW en moyenne à la pointe de la consommation journalière, tirée par l'utilisation des ventilateurs et des climatiseurs, "soit l'équivalent de la consommation de l'agglomération de Bordeaux".

Contrairement à l'hiver, la période estivale se caractérise cependant par une consommation basse d'électricité, liée à une diminution de l'activité économique.

"Les creux de consommation les plus bas sont ainsi attendus autour de la semaine du 15 août, avec une consommation électrique pouvant descendre jusqu'à 30.000 MW", a détaillé RTE.

Les moyens de production seront supérieurs de près de 20.000 MW en moyenne à la consommation à la pointe.

Si la France peut exporter son excédent de production, RTE pourrait avoir à demander l'arrêt de certains moyens de production.

Les épisodes de surplus de production se sont multipliés ces dernières années, du fait notamment du développement des énergies renouvelables.

Le taux de couverture de la consommation par les énergies renouvelables pourrait régulièrement dépasser les 25% à 13h cet été et même battre des records, précise RTE.
https://www.connaissancedesenergies.org ... s-190605-0

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 09 juin 2019, 10:32

10 GW d'eolien dans la nuit de vendredi à samedi lors du passage de la tempête Miguel.

Donnée RTE.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 28 juin 2019, 07:50

Un pic de consommation estivale d'électricité a aussi été atteint à 12h40 avec 59.460 mégawatts, soit presque autant que lors du record saisonnier du 22 juin 2017 (59.500 MW).
Extrait de https://www.connaissancedesenergies.org ... idi-190628

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 28 juin 2019, 07:55

6.33 GW de solaire PV hier a 13h45.

2.8 GW d'eolien au même moment.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 24 juil. 2019, 23:11

Canicule: le record estival de consommation d'électricité battu mercredi

AFP parue le 24 juill. 2019

Un record de consommation estivale d'électricité a été atteint mercredi à la mi-journée en France, en raison de l'épisode caniculaire qui s'est abattu sur l'ensemble du pays, a annoncé RTE, le gestionnaire du réseau à haute tension.

Selon le site internet de l'opérateur, la pointe de consommation a été atteinte vers 12H45, avec 59.715 mégawatts. C'est légèrement plus que le dernier record saisonnier, datant du 22 juin 2017 (59.500 mégawatts).

RTE avait estimé lundi que la consommation d'électricité allait fortement croître cette semaine, tout en assurant que cette pointe resterait inférieure au pic de juin 2017.

Le record saisonnier de 2017 avait déjà failli être battu le 27 juin, lors du précédent épisode caniculaire survenu dans l'Hexagone. La consommation d'électricité avait alors atteint 59.460 mégawatts.

La consommation d'électricité augmente sensiblement en période de températures caniculaires, en raison notamment du recours accru aux climatiseurs et ventilateurs.

Pour chaque degré au-dessus des températures normales de saison, RTE observe ainsi une hausse de consommation de 500 mégawatts, l'équivalent de la consommation d'une ville comme Bordeaux.

Selon une porte-parole de RTE contactée par l'AFP, le pic atteint mercredi pourrait être à nouveau battu jeudi, alors que les températures vont à nouveau augmenter, avec des records attendus à 40°C dans plusieurs villes.

Un nouveau record est en revanche plus improbable en août, l'activité économique étant traditionnellement ralentie à cette période de l'année.

RTE avait estimé début juin que la France devrait disposer de suffisamment d'électricité cet été, même en cas de canicule, grâce à une bonne disponibilité du nucléaire et à l'essor des énergies renouvelables.

En raison de la canicule, EDF a annoncé lundi que les deux réacteurs nucléaires de la centrale de Golfech (Tarn-et-Garonne) seraient arrêtés. Leur redémarrage est prévu au mieux le mardi 30 juillet.
https://www.connaissancedesenergies.org ... i-190724-0

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1111
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par Jeuf » 25 juil. 2019, 11:35

RTE avait estimé début juin que la France devrait disposer de suffisamment d'électricité cet été, même en cas de canicule, grâce à une bonne disponibilité du nucléaire et à l'essor des énergies renouvelables.
C'est vrai, on voit ça. En canicule, la France se met à importer de l'électricité de jour, alors que tout l'été elle exporte sinon.
La nuit, on reste très exportateur. L'apport de solaire photovoltaïque , 6GW en milieu de journée, aide bien à limiter les import et à moins cramer les poissons qu'en 2003.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 25 juil. 2019, 20:16

Oui grosses importations inhabituelles entre 9h et 17h .

le nuke en petite forme avec l' arrét de Golfech pour cause de canicule.

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 31 août 2019, 17:47

6.26 GW de solaire PV hier a 13h45.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 11 oct. 2019, 21:01

Le réseau de transport électrique a dû activer un dispositif d'urgence lundi

L'Express.fr11 octobre 2019

C'est un fait rarissime : lundi soir, le gestionnaire du réseau de transport électrique RTE a activé son dispositif d'interruptibilité, selon une information des Echos. Pas moins de 22 sites industriels français se sont ainsi retrouvés sans électricité pendant une quinzaine de minutes environ. Ce dispositif d'urgence, créé dans le cadre de la loi NOME de 2011, permet d'éviter un black-out général sur le territoire en coupant automatiquement le courant de plusieurs sites de productions industriels lorsque l'équilibre entre la production et la consommation d'électricité n'est plus assuré.

Cette mesure n'avait jusqu'alors été utilisée qu'une seule fois, le 10 janvier 2019. Un problème de mesure sur les lignes connectant l'Allemagne et l'Autriche avait alors mis en risque le réseau électrique européen. Si le dispositif d'interruptibilité a bien été activé lundi soir, la France est pourtant loin d'avoir "frôlé" le black-out, a indiqué le gestionnaire à BFMTV. RTE assure avoir l'habitude de ce type d'événements et disposer d'une "palette d'outils" pour y faire face, à l'image des réserves primaires et secondaires qui sont également activées lorsqu'il est nécessaire de contenir une éventuelle déviation de la fréquence de référence, explique ainsi RTE.

Deux événements concomitants

Deux facteurs ont été à l'origine du décalage entre la production et la consommation d'électricité lundi soir, expliquent Les Echos. En premier lieu, le programme d'échange d'électricité entre pays européens, qui prévoit des changements de flux toutes les heures. Mais à 21 heures, la consommation de la France a tendance à baisser, ce qui encourage à exporter davantage l'électricité devenue non indispensable, une pratique habituelle qui ne présente aucun risque en soi.

Or, dans le même temps, une turbine du réacteur nucléaire de Gravelines, dans le nord de la France, s'est déconnectée du réseau pour une opération de maintenance, a indiqué EDF aux Echos, ce qui "a accentué le décalage de fréquence".

Selon BFMTV, ce dispositif d'interruptibilité repose sur des contrats entre RTE et les 22 industriels concernés, qui prévoient une coupure de courant dans un délai de 5 ou 30 secondes en cas de déséquilibre important. En contrepartie, les entreprises sont rémunérées jusqu'à 90 000 euros par mégawatt interruptible.
https://fr.news.yahoo.com/r%C3%A9seau-t ... 52704.html

Répondre