RTE : record elec sucessifs

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1241
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par Jeuf » 10 févr. 2020, 10:48

energy_isere a écrit :
10 févr. 2020, 09:07
Et bien, avec tout ce vent le nucléaire est obligé de s'adapter, à 4 h du matin 30.1 GW, remonté à 50.3 GW à 8h45 !
10 GW d'eolien toute la nuit et la encore maintenant.
?? on ne voit pas de baisse de nucléaire en-dessous de 38,8GW. Pas 30.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62246
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 10 févr. 2020, 18:50

OK , corrigé chiffre du nuke à 4 h du matin corrigé. erreur de frappe sur le smartphone.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62246
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 10 févr. 2020, 18:58

Grâce à Ciara, les éoliennes battent (presque) un record
Dimanche, le parc éolien a produit près de 20 % de l'électricité française. Presque un record, dû aux conditions parfaites de la tempête Ciara.

Par Michel Revol Publié le 10/02/2020 à 18:19 | Le Point.fr

Ni trop puissante ni trop irrégulière. La tempête Ciara, qui a survolé une partie de la France à partir de dimanche, était presque parfaite pour les quelque 8 000 éoliennes du pays — surtout celles, nombreuses, du nord. Selon RTE, la filiale d'EDF chargée du transport de l'électricité, le parc éolien français a produit, dimanche à 13 h 30, 13 000 mégawatts, soit 23,4 % de la consommation du pays. Ce chiffre n'est pas un record, puisqu'en mars 2019, autre journée de fortes rafales, les éoliennes avaient délivré 13 288 MW. Assez naturellement, la région des Hauts-de-France, qui dispose du plus grand nombre de parcs éoliens en France, arrive en tête des régions productrices : les vents violents qui l'ont balayée ont permis d'atteindre une production éolienne de près de 4 000 MW, loin devant la deuxième région, le Grand Est (un peu plus de 3 000 MW).

Les pro-éoliennes sortiront les clairons : dimanche en milieu de journée, le vent a assuré près de 20 % de la production d'électricité française. Les anti-éoliennes, eux, remarqueront que, même dans ces conditions optimales, l'éolien n'arrive pas à la cheville du nucléaire. Les centrales françaises ont en effet fourni, dimanche, presque 70 % de l'électricité hexagonale. Ils diront aussi que les éoliennes, décidément, ont beau bénéficier de vents très favorables, elles ne sont parvenues dimanche qu'à délivrer 78,8 % de leur puissance totale — la puissance installée, donc potentielle, est de 16 500 MW. Il est vrai que certaines d'entre elles, les plus exposées, ont été arrêtées : un système de sécurité intervient lorsque les rafales dépassent 90 km/h (les vents ont atteint 120 km/h à certains endroits). Le résultat est malgré tout remarquable. En moyenne, les éoliennes ne fonctionnent en pleine charge, c'est-à-dire à pleine puissance, que 24,7 % du temps.

Les vents ont bénéficié à toute l'Europe du Nord. Si la Belgique a été contrainte, dimanche, d'arrêter toutes ses éoliennes en mer, le vent a fourni 22 % de son électricité dimanche soir. Le cas de l'Allemagne est particulièrement intéressant. Alors que notre voisin reste un gros émetteur de CO2 parce que le charbon pallie en partie la fermeture des centrales nucléaires, il profite à fond de l'effet Ciara : dans l'après-midi du 9 février, les nombreuses éoliennes du nord du pays ont fourni près de 63 % de la production allemande. Le charbon, quant à lui, faisait grise mine : outre-Rhin, sa part est hier passée sous les 10 %.

Depuis dimanche, ElectricityMap voit vert. Sur ce site, qui recense en temps réel les émissions de chaque pays selon leur mode de production d'énergie, les effets de Ciara sont évidents : de l'Irlande à l'Allemagne, en passant par le Danemark et la France, la couleur verte, symbole de pays vertueux, domine. On notera toutefois que la France est toujours peinte de vert grâce à la prédominance du nucléaire. Ciara ou pas.
https://www.lepoint.fr/economie/grace-a ... 014_28.php#

ceci dit, quand même 5 morts en Europe avec cette tempête :

https://www.boursorama.com/actualite-ec ... e00cc65fbf

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62246
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 12 févr. 2020, 07:43

Moyenne de l'éolien ce mardi à 10 GW.

Ce mercredi matin, en baisse. 7.5 GW à 7h15. La tempête est passée.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62246
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 12 févr. 2020, 21:56

La consommation électrique à un plus bas de 10 ans en 2019

REUTERS•12/02/2020

La consommation d'électricité en France a touché l'an dernier un plus bas de dix ans sous l'effet des mesures visant à accroître l'efficacité énergétique et de la transition croissante de l'économie vers le secteur des services, a annoncé mercredi RTE.

D'après les données présentées par la filiale de transport d'électricité d'EDF la consommation électrique française, corrigée des aléas météorologiques, s'est établie à 473 terrawatt-heure (TWh) en 2019, soit une baisse de 0,5%.

En dépit d'un recul de sa production, la France est restée le premier exportateur net d'électricité en 2019, a souligné RTE. Au total, elle a exporté 84 TWh à ses voisins et importé 28,3 TWh l'an dernier.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 82a6c4f88e
France : la production électrique a reculé et émis moins de CO2 en 2019

AFP parue le 12 févr. 2020

La production d'électricité de la France a décliné l'an dernier, avec un recul du nucléaire et de l'hydraulique mais aussi du charbon, ce dernier point permettant avec l'essor des renouvelables de réduire les émissions de CO2, a indiqué mercredi RTE.

Avec 537,7 TWh produits en France l'an dernier, la France a vu sa production d'électricité reculer de 2% par rapport à 2018, indique le gestionnaire du réseau à haute tension dans son bilan annuel. Ce repli s'explique par une production nucléaire d'EDF en baisse (-3,5%) avec une moindre disponibilité du parc, une production hydraulique en chute (-12,1%) en raison des conditions de pluie et d'enneigement et un très fort recul de la production à partir de charbon (-71,9%). Les centrales à charbon, très polluantes, ont ainsi été moins sollicitées pour des raisons de coût mais aussi grâce à un hiver relativement doux, qui n'a pas nécessité d'y avoir recours.

Les centrales à gaz, plus compétitives et aussi moins émettrices de CO2 que celles au charbon, ont pour leur part vu leur production bondir de 24%. Les productions éolienne (+21,2%) et solaire (+7,8%) ont aussi poursuivi leur hausse. Ces éléments ont permis une baisse de 6% des émissions de CO2 liées au système électrique. "Celles-ci se situent désormais à un niveau proche de celui de 2015, niveau le plus bas depuis cinq ans", note RTE. "On voit bien l'impact de la transition énergétique et du développement des énergies renouvelables", a souligné Olivier Grabette, directeur général adjoint de RTE, lors d'une conférence téléphonique.

La consommation d'électricité (473 TWh) s'est de son côté érodée de 0,5% (chiffre corrigé de la météo), à son plus bas niveau depuis 10 ans, avec les efforts d'efficacité énergétique, le ralentissement de la croissance économique mais aussi les mouvements sociaux de fin d'année. Ces derniers se reflètent essentiellement dans une moindre consommation du réseau ferroviaire, a indiqué M. Grabette.

Au final, la France continue de produire plus d'électricité qu'elle n'en consomme et demeure exportatrice nette vers ses voisins. Elle est ainsi restée le premier exportateur européen l'an dernier, selon RTE. Le bilan - avec notamment l'essor des renouvelables et l'érosion de la consommation - est "complètement dans la continuité de ceux des années précédentes", souligne Olivier Grabette.
https://www.connaissancedesenergies.org ... 9-200212-0

Pétroleur
Goudron
Goudron
Messages : 174
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par Pétroleur » 13 févr. 2020, 08:06

Enfin, la décroissance! :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62246
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 16 févr. 2020, 20:07

Tempête Dennis en Bretagne.

L'éolien à plus de 11 GW depuis hier 20 h.
12.3 GW à 10 h.

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1241
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par Jeuf » 17 févr. 2020, 10:08

Pétroleur a écrit :
13 févr. 2020, 08:06
Enfin, la décroissance! :mrgreen:
Le pic de consommation, 101GW en 2012, est très loin d'avoir été approché ces dernières années.
en parti par la baisse du chauffage électrique, en bonne partie parce qu'il n'y a pas eu de vague de froid comme celle de février 2012, et malgré la hausse d'autre usages.

Pétroleur
Goudron
Goudron
Messages : 174
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par Pétroleur » 17 févr. 2020, 21:14

Jeuf a écrit :
17 févr. 2020, 10:08
Le pic de consommation, 101GW en 2012, est très loin d'avoir été approché ces dernières années.
en parti par la baisse du chauffage électrique, en bonne partie parce qu'il n'y a pas eu de vague de froid comme celle de février 2012, et malgré la hausse d'autre usages.
Cette décroissance ne fait bien évidemment pas les affaires d'EDF et les voitures électriques sont une des nombreuses pistes parmi d'autres pour relancer le gaspillage, comme le chauffage électrique mis en place à l'époque pour éponger le surplus des centrales nucléaires.
La meilleure énergie est celle qu'on ne consomme pas, répétons-le encore et encore. :twisted:

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62246
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 29 févr. 2020, 09:30

12.52 GW en éolien ce matin à 7h45

Pétroleur
Goudron
Goudron
Messages : 174
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par Pétroleur » 29 févr. 2020, 10:10

energy_isere a écrit :
29 févr. 2020, 09:30
12.52 GW en éolien ce matin à 7h45
Qu'est-ce qu'on va en faire? :roll:
(#décroissance :mrgreen: )

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62246
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 29 févr. 2020, 10:16

Ben on la consomme et on l'exporte. Que te dire de plus ?

Pétroleur
Goudron
Goudron
Messages : 174
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par Pétroleur » 29 févr. 2020, 12:37

energy_isere a écrit :
29 févr. 2020, 10:16
Ben on la consomme et on l'exporte. Que te dire de plus ?
L'exporter, peut-être, la consommer, éventuellement en substitution des centrales nucléaires qui ralentissent, mais tant qu'on aura pas mis en place un stockage efficace de ces surplus éoliens ou solaires par de l'hydrogène on sera plus embêtés qu'autre chose par ces pointes en déphasage avec la demande.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62246
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 29 févr. 2020, 13:26

Oui, le stockage par batteries ça va venir progressivement. Voir le fil sur le sujet.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62246
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: RTE : record elec sucessifs

Message par energy_isere » 29 févr. 2020, 20:51

Et bien justement la question du stockage est d'actualité.

Il y a eu appel d'offre à capacité de stockage, et 253 MW de capacités ont été retenus.
Total a eu 103 MW par sa filiale BHC Energy.
Storage prevails in France’s capacity auction
The Ministry for the Ecological and Inclusive Transition’s long-term auction was organized by grid operator RTE under the French capacity procurement mechanism. Storage accounted for 253 MW of the capacity assigned in the auction, which was open to all decarbonizing technologies.

FEBRUARY 28, 2020

The objective of France’s long-term auction (AOLT) is to enable the development of capacity to secure long-term electricity supply. The winners will benefit from a guaranteed price over seven years under the capacity mechanism, for assets to be put into service in 2020, 2021, 2022, and 2023.

The Ministry for the Ecological and Inclusive Transition of France (MTES) published a complete list of winners this week, with storage taking two-thirds of the capacity up for grabs. French energy service providers RES and Voltalis were among the winning companies. According to Réseau de Transport d’Électricité (RTE), the national transmission system operator, around 253 MW of new storage capacity and 124 MW of new generation capacity was allocated in the procurement exercise.

Although the auction sought capacity for four different time frames, only the 2021-27 and 2022-28 periods were successful. The authorities did not assign any capacity for the 2020-26 and 2023-29 periods.

For the first two time frames, the regulated price was €29,000/MW and €28,000/MW, respectively. Pricing for the other two periods was set at €19,000/MW and €21,800/MW, respectively.

“For each auction, the guaranteed price corresponds to the price offered by the selected offer closest to the price of the demand curve. The demand curve, reflecting the value brought to the community, was proposed by RTE and approved by the Minister of Ecological and Solidarity Transition and the Energy Regulation Commission,” RTE said.

For 2021-27, eight projects were selected, representing 151.1 MW in total, including 93 MW of storage and 58.1 MW for generation. For 2022-28, another 225.7 MW was allocated, of which 159.7 MW went to battery systems and 66 MW to generating plants.

In terms of storage, Total – via its subsidiary, BHC Energy – won 103 MW, with 58 MW for the 2021-27 period and 45 MW for 2022-28. AFD7, a project company owned by Amarenco France, won a 75 MW project for the 2022-28 period, while RES won two 24 MW projects. The other winners of smaller projects, ranging from 1 MW to 7.6 MW, were ZE Energy, Valorem, Entech, Neoen, Aloe Energy, and Innergex.
https://www.pv-magazine.com/2020/02/28/ ... y-auction/

Répondre