Produire de l' Hydrogéne sans gaz naturel

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2351
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: Produire de l' Hydrogéne sans gaz naturel

Message par Glycogène » 07 févr. 2016, 21:34

J'hallucine !
Je savais que de l'hydrogène était produit naturellement, mais je croyais qu'il ne pouvait pas exister un réservoir naturel assez étanche, et aussi qu'il se recombinait rapidement en hydrocarbure (ou hydrure divers).
Mais en fait ça peut exister.
Par contre ils peuvent oublier un débit et un stock similaire à du gaz naturel, mais c'est déjà ça.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58611
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Produire de l' Hydrogéne sans gaz naturel

Message par energy_isere » 16 mars 2016, 20:37

Shell dans le projet de navire de transport d’hydrogène liquide de Kawasaki

Publié le 16/03/2016 lemarin.fr

Le groupe japonais Kawasaki, qui a développé en 2014 un concept de navire de transport d’hydrogène liquéfié sur le même modèle que le transport de gaz naturel liquéfié, dispose désormais d’un allié de poids. Le groupe pétrolier et gazier anglo-néerlandais Shell, qui doit fusionner avec British Gas (BG), a décidé de participer au projet avec un objectif très précis : produire de l’hydrogène par gazéification à partir des réserves australiennes de lignite, un charbon brun de qualité inférieure, puis de l’expédier sous forme liquide vers le Japon pour alimenter des centrales électriques.
Image
L’hydrogène liquéfié doit être transporté par -253°C dans des citernes cylindriques installées horizontalement. Le concept de Kawasaki a déjà obtenu l’approbation de principe de Class BNK. (Image : Kawasaki Heavy Industries)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58611
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Produire de l' Hydrogéne sans gaz naturel

Message par energy_isere » 24 juin 2016, 21:47

Aux Ulis, Areva H2Gen inaugure la première usine d’électrolyseurs en France

Vendredi 24 juin, Areva H2Gen a célébré aux Ulis (Essonne) le démarrage de son usine de production d’électrolyseurs à membrane échangeuse de protons (électrolyse PEM : Proton Exchange Membrane). C’est la première unité de ce genre en France. Ces matériels permettent, à partir d’eau et d’électricité, de produire de l’hydrogène qui est ensuite exploité sous forme gazeuse ou liquide. Cette nouvelle usine s’étend sur 2 800 mètres carrés, dont un laboratoire de 500 mètres carrés. Elle représente un investissement de 2,5 millions d’euros. Elle doit produire 30 électrolyseurs par an allant de 25 à 600 kW, destinés au monde entier.

Image
Dans l’usine d’électrolyseurs d’Areva H2Gen aux Ulis.
http://www.usinenouvelle.com/article/au ... ce.N398897

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9788
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Produire de l' Hydrogéne sans gaz naturel

Message par mobar » 27 févr. 2018, 19:15

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/polit ... -hydrogene
Des chercheurs du Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Empa) ont développé une cellule photoéletrochimique (PEC) [1]. Basée sur une imitation de l’œil de mite, qui capte un maximum de lumière en en réfléchissant le moins possible, la photoanode de la cellule PEC est constituée de sphérules composées de matériaux peu coûteux (oxyde de fer et oxyde de tungstène). Cette combinaison permet d’atteindre l’énergie nécessaire à la scission de l’eau en dihydrogène et dioxygène.
Image
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58611
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Produire de l' Hydrogéne sans gaz naturel

Message par energy_isere » 22 nov. 2018, 08:43

Dans la Marne, le consortium VitrHydrogène produira dès 2019 de l'hydrogène à partir d'un procédé innovant de craquage de la biomasse. Retenu dans le cadre du PIA, ce projet représente un investissement global de 5,4 millions d'euros, financé à 50 % par l'Ademe.
https://www.lesechos.fr/pme-regions/inn ... 203458.php

L'article est payant, quelqu'un a il de l'info la dessus ?

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58611
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Produire de l' Hydrogéne sans gaz naturel

Message par energy_isere » 22 nov. 2018, 08:48

Est ce que ça ressemble à ceci que d'ailleurs ont avait pas vu passer en 2013 danc ce fil :

https://blogrecherche.wp.imt.fr/2016/03 ... e-dechets/
Vabhyogaz produit de l’hydrogène à partir de nos déchets

9 mars 2016

L’hydrogène est une ressource convoitée, tant pour ses applications dans l’industrie chimique que pour son rôle joué dans les piles à combustible des voitures électriques. Vabhyogaz, un projet initié par Didier Grouset, chercheur à Mines Albi, propose ainsi de transformer le biogaz issu de nos déchets en hydrogène. Débuté il y a près de dix ans, Vabhyogaz entame en 2016 sa troisième et dernière phase de développement.
.......

La chaîne de transformation des déchets en dihydrogène part d’un processus naturel : la méthanisation. Dans un environnement dépourvu de dioxygène, les micro-organismes dégradent en effet nos déchets et rejettent un gaz, mélange de dioxyde de carbone (CO2) et de méthane (CH4). C’est ce mélange qui est appelé « biogaz »...
« Le biogaz est ensuite épuré de ses composés minoritaires polluants tels que l’hydrogène sulfuré et, normalement, il faut éliminer le CO2, mais la particularité du processus de Vabhyogaz est de se dispenser de cette étape couteuse » nous explique Didier Grouset. Le chimiste ajoute : « À la place, nous portons directement le mélange méthane-dioxyde de carbone sous une pression de 15 bar à 900 °C en introduisant de la vapeur d’eau, le tout sur un catalyseur à base de Nickel ». Le méthane et l’eau réagissent ainsi pour former du monoxyde de carbone (CO) et le dihydrogène (H2) convoité. Cette réaction est complétée par la réaction à 200 °C du CO avec la vapeur d’eau restante, pour former à nouveau du dihydrogène et du CO2. L’hydrogène produit provient donc à la fois du déchet et de l’eau qui a réagi...
« Aujourd’hui, les partenaires disposent d’un prototype capable de produire 10 kg de dihydrogène pur par jour » précise le chercheur. De quoi alimenter chaque jour une poignée de véhicules Kangoo électriques à hydrogène qui feraient plus de 200 km quotidiennement. Didier Grouset reconnaît que cela « reste faible par rapport aux besoins futurs », et qu’une unité de production « devient intéressante, c’est à dire économiquement rentable, à partir de 100 kg de dihydrogène par jour ».

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58611
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Produire de l' Hydrogéne sans gaz naturel

Message par energy_isere » 22 nov. 2018, 09:06

energy_isere a écrit :
22 nov. 2018, 08:43
Dans la Marne, le consortium VitrHydrogène produira dès 2019 de l'hydrogène à partir d'un procédé innovant de craquage de la biomasse. Retenu dans le cadre du PIA, ce projet représente un investissement global de 5,4 millions d'euros, financé à 50 % par l'Ademe.
https://www.lesechos.fr/pme-regions/inn ... 203458.php

L'article est payant, quelqu'un a il de l'info la dessus ?
Sur forum econologie ils indiquent

https://www.ademe.fr/sites/default/file ... rogene.pdf

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58611
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Produire de l' Hydrogéne sans gaz naturel

Message par energy_isere » 22 janv. 2019, 20:46

Le norvégien HydrogenPro fournira les électrolyseurs d’H2V Industry à Port-Jérôme

CLAIRE GARNIER Usine Nouvelle le 22/01/2019

H2V Industry a signé le 21 janvier un contrat avec le norvégien HydrogenPro pour la fourniture de 25 électrolyseurs. Ils intègreront la future usine de production d’hydrogène par électrolyse de l’eau de H2V Industry à Port-Jérôme près du Havre (Seine-Maritime).

La société norvégienne HydrogenPro fournira les 25 électrolyseurs de la future usine de production d’hydrogène de H2V Industry sur la zone industrielle de Port-Jérôme (Seine-Maritime) près du Havre. Annoncé en 2016, le projet normand d’usine d’hydrogène "vert" vise à produire de l’hydrogène par électrolyse de l’eau sans CO2 pour les besoins des industriels du secteur, et non à partir d’hydrocarbures (hydrogène "gris"), ce qui génère d’importantes émissions de CO2. HydrogenPro fournira les électrolyseurs clé en main. Le contrat entre les deux partenaires a été signé le 21 janvier à Paris.

Le spécialiste mondial des électrolyseurs destinés à la production d’hydrogène avait également été retenu en 2018 par H2V Industry pour son projet de Dunkerque (Hauts de France). "A la suite de ce deuxième accord avec H2V, nous sommes en train de créer une société en France afin de renforcer notre présence locale et d’accroître notre capacité de production", annonce Richard Espeseth, PDG d’HydrogenPro.

L’usine de Port Jérôme, qui pourrait être opérationnelle en 2021, aura une capacité annuelle de production de 28 000 tonnes d’hydrogène par électrolyse de l’eau, nécessitant une grosse consommation électrique (200 MW). L’électricité sera issue des énergies renouvelables, précise Lucien Mallet, PDG et fondateur de H2V Industry. "Nous achèterons l’électricité aux fournisseurs avec des contrats long terme avec la garantie 100 % renouvelable."

Le modèle économique d’H2V Industry repose sur le fait que l’hydrogène "gris" obtenu par reformage de gaz aujourd’hui très bon marché devrait perdre son avantage en termes de prix en raison de la taxation sur le CO2. Mais pour que cet hydrogène vert devienne compétitif, il faut en produire massivement, d’où le produit d’H2V Industry de construire plusieurs usines d’hydrogène "vert" en France.

La future usine qui n’a pas encore de permis de construire, représente un investissement de 500 millions d’euros et devrait entraîner la création de 200 emplois. Son financement repose sur la maison-mère de H2V Industry, Samfi Invest, société d’investissement installée à Carpiquet près de Caen (Calvados).
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... me.N796385

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58611
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Produire de l' Hydrogéne sans gaz naturel

Message par energy_isere » 19 févr. 2019, 02:12

Hydrogène vert : Ergosup est parvenue à rendre compétitive ce procédé habituellement très onéreux, et à proposer des équipements de taille modeste.
En ajoutant un sel de zinc à l'eau et en opérant sous haute pression, ce qui évite le recours à des compresseurs,
https://www.latribune.fr/entreprises-fi ... 07926.html


Voir la vidéo sur le site de Ergosup :
https://www.ergosup.com/electrolyseur-sous-pression/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58611
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Produire de l' Hydrogéne sans gaz naturel

Message par energy_isere » 26 févr. 2019, 00:56

Air Liquide va construire une unité de production d'hydrogène décarboné au Canada

AFP le 25 févr. 2019

Le groupe de gaz industriels et médicaux Air Liquide va construire au Canada un électrolyseur, présenté comme le plus grand au monde avec sa technologie, pour produire de l'hydrogène décarboné, c'est-à-dire non issu de la pétrochimie.

D'une capacité de 20 mégawatts, cet électrolyseur - qui produit de l'hydrogène grâce à l'action d'un courant électrique dans l'eau - sera installé sur le site de Bécancour d'Air Liquide et augmentera de 50% la capacité actuelle de production d'hydrogène du site, détaille le groupe dans un communiqué.

Il sera doté d'une technologie à membrane échangeuse de proton, développée par Hydrogenics, société canadienne spécialiste des équipements d'hydrogène et des piles à combustible dans laquelle Air Liquide a pris une participation de 18,6% le mois dernier. "Cet investissement permettra de continuer d'assurer l'approvisionnement en hydrogène décarboné pour les marchés industriels et (celui) de la mobilité d'Air Liquide en Amérique du Nord", a expliqué Michael J. Graff, directeur général adjoint d'Air liquide, cité dans le communiqué.

Cet investissement, dont le montant n'a pas été dévoilé, confirme les efforts du groupe français pour développer des technologies moins émettrices de CO2, afin de produire de l'hydrogène, un gaz déjà très utilisé dans l'industrie et qui commence à émerger dans les transports. Le groupe français a déjà installé des stations d'approvisionnement en hydrogène dans plusieurs pays et développe des sites, pilotes ou plus avancés, de production d'hydrogène décarboné par électrolyse de l'eau.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ada-190225

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58611
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Produire de l' Hydrogéne sans gaz naturel

Message par energy_isere » 02 avr. 2019, 20:59

EDF lance sa filiale Hynamics pour produire et vendre de l'hydrogène bas carbone à l'industrie

Simon Chodorge Usine Nouvelle le 02/04/2019

À l'occasion de la Foire de Hanovre, EDF a annoncé le 2 avril le lancement de sa nouvelle filiale Hynamics. Créée à partir d'un projet intrapreneurial, l'entreprise produira et commercialisera de l'hydrogène bas carbone. Elle visera plus particulièrement des clients chez les industriels et les acteurs de la mobilité.

Mardi 2 avril, EDF a annoncé le lancement de sa filiale Hynamics à l’occasion de la Foire de Hanovre. Elle sera destinée à la production et à la commercialisation d’hydrogène bas carbone. La nouvelle branche de l'énergéticien français visera plus particulièrement des clients dans l’industrie et la mobilité.

Un projet intrapreneurial d'EDF.

Hynamics est né d’EDF Pulse Croissance, la pépinière de start-up du groupe. Il s’agit au départ d’une initiative intrapreneuriale pilotée par une dizaine de collaborateurs. À ce jour, les équipes de Hynamics ont identifié une quarantaine de projets cibles. Ceux-ci sont situés en France ou dans des pays européens (Allemagne, Belgique, Royaume-Uni).

Dans l’industrie, Hynamics veut installer, exploiter et assurer la maintenance de centrales de production d’hydrogène pour différents secteurs qui utilise le gaz : raffinerie, verrerie, agro-alimentaire, chimie... Pour la mobilité, Hynamics souhaite proposer des réseaux de stations-service pour recharger des flottes de véhicules électriques lourds en hydrogène (trains, bus, véhicules utilitaires, transport fluvial).

EDF accélère dans l'hydrogène

Cette annonce démontre l’accélération d’EDF dans l’hydrogène. Le groupe avait annoncé son arrivée sur le marché en juin 2018 avec une prise de participation de 21,7% dans l’entreprise française McPhy, concepteur, fabricant et intégrateur d’équipements hydrogène.

Citant un rapport de la société de conseil McKinsey, EDF estime que la consommation d’hydrogène représentera 18% de la demande en énergie finale dans le monde en 2050. Selon cette étude, l’hydrogène produit actuellement provient aussi à 95% d’énergie fossile. “Contrairement à cette méthode fortement émettrice en dioxyde de carbone, Hynamics a choisi l’électrolyse de l’eau pour produire son hydrogène, une technologie très peu émettrice de CO2, à condition que l’électricité utilisée soit elle-même issue de moyens de production bas carbone”, indique EDF.
https://www.usinenouvelle.com/article/e ... ie.N825860

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58611
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Produire de l' Hydrogéne sans gaz naturel

Message par energy_isere » 02 mai 2019, 11:45

De l'hydrogène renouvelable grâce à la biomasse

24 avril 2019 acruenvironnement

Pour développer l'usage de l'hydrogène dans l'énergie et la mobilité, en particulier de l'hydrogène décarboné produit de manière décentralisée, la question de la réduction des coûts reste cruciale. Une réponse à ce défi pourrait bien venir de la biomasse.

Produire de l'hydrogène à partir de biomasse, par thermolyse ou gazéification, n'est pas une nouveauté. Et pourtant, avec son procédé Hynoca, Haffner Energy est en mesure de bousculer le marché. La société a mis au point un procédé de production d'hydrogène décarboné grâce à des petites quantités de biomasse. Ce procédé est économiquement compétitif par rapport aux filières classiques de reformage de méthane.

Le procédé met en œuvre une étape classique de thermolyse qui produit, à partir de la biomasse, un combustible solide, le biochar, et une fraction gazeuse dont on va extraire l'hydrogène. C'est sur cette deuxième phase qu'Haffner Energy se différencie technologiquement car le procédé de vapocraquage mis en œuvre permet de casser dans un premier temps les molécules d'hydrocarbures (en CO et atomes d'hydrogène) mais aussi, grâce à la présence d'eau et la gestion des températures, d'amorcer et maximiser la recombinaison de ces atomes et molécules en CO2 et en dihydrogène (H2).

C'est donc cette gestion globale et optimisée des phénomènes de craquage et recombinaison qui font l'originalité du procédé Hynoca et sa performance économique, en maximisant la production d'hydrogène et en minimisant de fait le monoxyde de carbone résiduel dans le gaz de synthèse obtenu. Les composés (le CO résiduel et le CO2) pourront ensuite être séparés par des outils conventionnels pour obtenir de l'hydrogène utilisable comme carburant.

Un appui au développement de la filière au niveau local

Fort d'un haut rendement de la conversion en hydrogène, mais aussi d'une stratégie de récupération de chaleur sur l'ensemble du procédé, Hynoca permet d'afficher une performance équivalente aux filières de reformage de méthane. Tout en proposant des installations plus petites, donc déployables sur le territoire, au plus près des intrants et des usages.

Sur le plan économique, Haffner Energy cible dans un premier temps un kilogramme d'hydrogène à environ 5 € (contre 8 à 10 €/kg par les voies conventionnelles de reformage incluant le transport ou par électrolyse décentralisée). A terme, la société vise un prix à 3 €/kg, avec l'usage d'intrants meilleur marché que les plaquettes forestières utilisées pour valider l'approche industrielle.

Point intéressant à noter, l'approche d'Haffner permet d'accompagner progressivement la transition d'un territoire vers l'hydrogène. Le gaz de synthèse obtenu avant la séparation du CO2, appelé Hypergaz, est en effet parfaitement adapté à une combustion en chaudière en substitution au gaz naturel. L'unité Hynoca peut donc alimenter conjointement en hydrogène, en fonction des besoins, et en gaz combustible alternatif, pour amortir les investissements sans attendre que la demande en hydrogène carburant couvre toute la capacité de l'unité. Cette technologie est aujourd'hui prête pour son passage au plan industriel, avec un démonstrateur en cours de construction à Vitry-le-François (Marne).
https://m.actu-environnement.com/actual ... 33338.html

Affaire à suivre......

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58611
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Produire de l' Hydrogéne sans gaz naturel

Message par energy_isere » 22 juin 2019, 10:15

Étude de faisabilité en Hollande pour coupler un parc éolien onshore de 100 MW à de la production d'hydrogène vert.
RWE and Innogy to explore green hydrogen production in the Netherlands
They are planning a 100MW power-to-hydrogen facility at the site of RWE’s Eemshaven power station, which would be linked to innogy’s Westereems Wind Farm

RWE and innogy have joined forces to explore the large-scale production of green hydrogen in the Netherlands.

They are conducting a feasibility study for a 100MW power-to-hydrogen facility at the site of RWE’s Eemshaven power station, which would be linked to innogy’s Westereems Wind Farm, in the Province of Groningen.

Westereems consists of 52 turbines and is currently one of the largest onshore wind farms in the Netherlands.

Hans Bünting, COO Renewables of innogy said: “With the current Dutch offshore wind ambitions, conversion of large volumes of surplus wind power into a storable commodity like green hydrogen can be a cost effective solution for society, large energy consumers and other industrial users of hydrogen.

“As a major player in offshore and onshore wind we believe we can better start investigating power-to-hydrogen as one technical solution of power-to-X right now than waiting. Learning experiences are necessary therefore and our Westereems Wind Farm can provide a perfect fit for a large scale demonstration project.”

......

The first findings of the study are expected this autumn.
https://www.energylivenews.com/2019/06/ ... therlands/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58611
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Produire de l' Hydrogéne sans gaz naturel

Message par energy_isere » 20 août 2019, 08:18

Une société canadienne veut extraire de l'hydrogène à partir de champs pétrolifères

AFP parue le 20 août 2019

Des scientifiques ont mis au point une technique pour extraire à grande échelle et à bas coût de l'hydrogène à partir de sables bitumeux et des champs pétrolifères, affirme une société canadienne qui développe ce processus présenté à Barcelone.

"Des scientifiques ont développé une méthode économique et à grande échelle pour extraire de l'hydrogène (H2) de sables bitumeux (bitumes naturels) et de champs pétrolifères", selon un communiqué de Proton Technologies. Cet hydrogène "peut être utilisé pour des véhicules fonctionnant à l'hydrogène", affirme ce texte publié à l'occasion de la conférence Goldschmidt qui réunit 4.000 scientifiques à Barcelone.

L'hydrogène peut jouer un rôle clé dans la transition énergétique, à condition d'augmenter les usages et réduire ses coûts de production, indiquait en juin l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

"Les champs pétrolifères, même ceux n'étant plus exploités, contiennent toujours des quantités significatives de pétrole", argumente Grant Strem, PDG de Proton Technologies. "Les chercheurs ont trouvé qu'injecter de l'oxygène dans ces champs augmente la température et libère l'hydrogène, qui peut être séparé d'autres gaz à travers des filtres spécifiques. L'hydrogène ne préexiste pas dans les réservoirs, mais injecter de l'oxygène permet à la réaction chimique qui aboutit à la formation d'hydrogène d'avoir lieu", affirme-t-il.

Si cette technologie parvient à être mise en place à une échelle industrielle, il évalue les coûts de production entre 10 et 15 cents par kilo, contre deux dollars le kilo actuellement. Elle permettrait d'"extraire d'importantes quantités d'hydrogène en laissant le carbone sous terre", assure Proton Technologies.

Actuellement, l'hydrogène est presque intégralement produit à partir de gaz et de charbon, ce qui entraîne l'émission de 830 millions de tonnes de CO2 par an, soit l'équivalent des émissions cumulées du Royaume-Uni et de l'Indonésie.

"Cette technique existe déjà depuis un certain temps, c'est le principe de la gazéification sous-terraine: on envoie de l'oxygène sur du pétrole ou du charbon, ça produit un mélange de gaz, souvent de type syngaz à base de monoxyde de carbone, de CO2 et de l'hydrogène, et après on filtre l'hydrogène pour pouvoir le réutiliser ailleurs", a commenté Olivier Joubert, directeur d'un groupement de recherche du CNRS sur l'hydrogène, interrogé par l'AFP.

Il serait possible d'arriver aux niveaux de prix annoncés mais avec des moyens techniques qui ne sont pas pour l'instant si évidents que ça" et le niveau de pureté de l'hydrogène produit n'est pas précisé, relève le chercheur.
https://www.connaissancedesenergies.org ... res-190820

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1049
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: Produire de l' Hydrogéne sans gaz naturel

Message par Jeuf » 20 août 2019, 09:33

Et il faut combien d'oxygène? combien d'énergie pour séparer l'oxygène du reste, puis l'hydrogène du tas de gaz extrait?

C'est l'hydrogène du pétrole qui est extrait? Comme ça, à si bas cout? comment une injection physique peut séparer chimiquement de l'hydrogène des molécules d'hydrocarbures? Et le carbone du pétrole, il devient quoi? Le pétrole devient du charbon? :-s :-s :-s

si ça marche, c'est une idée pour utiliser les réserves d'énergie sans nuire au climat, ni à d'autre élément de la biosphère (à première vue). Mais cette affaire me parait curieuse. Enfin, je dois pas être le seul à me poser des questions, il est dit que ça a été présenté à "l'occasion de la conférence Goldschmidt qui réunit 4.000 scientifiques à Barcelone."

Répondre