GDF-SUEZ maintenant ENGIE

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: GDF-SUEZ maintenant ENGIE

Message par energy_isere » 24 janv. 2018, 22:59

Engie acquiert le contrôle de la société EPS

Reuters le 24/01/2018

Engie a annoncé mercredi avoir conclu un accord pour prendre le contrôle de la société Electro Power Systems (EPS) spécialisée dans le stockage d'énergie.

Le producteur et fournisseur de gaz et d'électricité indique dans un communiqué qu'il va acquérir un participation "légèrement supérieure" à 50% du capital et des droits de vote d'EPS dont la capitalisation boursière s'élève à 96 milliards d'euros.

Engie va acquérir cette participation majoritaire au prix de 9,50 euros par action EPS dont le dernier cours de Bourse ressort à 11,40 euros selon les données Thomson Reuters.

Le groupe prévoit de maintenir la cotation en Bourse EPS.
http://www.boursorama.com/actualites/en ... c4ab883454

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: GDF-SUEZ maintenant ENGIE

Message par energy_isere » 13 févr. 2018, 22:04

Engie : Jean-Pierre Clamadieu succèdera à Gérard Mestrallet (officiel)

Alexandra Saintpierre, publié le 13/02/2018 Boursier.com

Le Conseil d'Administration d'Engie, réuni le 13 février 2018, a décidé de proposer au vote de l'Assemblée générale du 18 mai la nomination de Jean-Pierre Clamadieu comme administrateur du Groupe en remplacement de Gérard Mestrallet. Le Conseil a pris acte de la démission de Gérard Mestrallet de son poste d'administrateur avec effet à l'issue de l'Assemblée Générale.

Le Conseil d'Administration d'Engie nommera, sous réserve du vote de l'Assemblée Générale, Jean-Pierre Clamadieu au poste de Président du Conseil, en remplacement de Gérard Mestrallet, Fondateur d'Engie et Président de son Conseil d'Administration.

L'Etat, qui a diminué sa participation au capital d'Engie, a indiqué qu'il remettait à la disposition du Conseil l'un de ses cinq postes d'administrateurs. Le Conseil d'Administration du 7 mars 2018 décidera du choix d'un nouvel administrateur indépendant qui sera proposé au vote de l'Assemblée Générale du 18 mai 2018.

Le Conseil a pris la décision de nommer Président d'honneur Gérard Mestrallet, en reconnaissance des 23 années qu'il a consacrées à la construction du Groupe.

Gérard Mestrallet, Président du Conseil d'Administration, a déclaré : « Je tiens à saluer la qualité du travail du Conseil d'Administration et du Comité des Nominations, des Rémunérations et de la Gouvernance, ainsi que la rigueur du processus suivi. Je me félicite, aussi, du choix de Jean-Pierre Clamadieu, grand industriel, qui a transformé le groupe international de chimie Solvay ».
https://www.boursier.com/actions/actual ... 56947.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: GDF-SUEZ maintenant ENGIE

Message par energy_isere » 06 mars 2018, 20:28

Engie va poser des panneaux solaires sur les sites de déchets de Suez

Publié le 06/03/2018 Infos Reuters PARIS

Engie et Suez ont annoncé mardi un partenariat pour développer des parcs solaires photovoltaïques sur l'ensemble des centres de stockage de déchets de l'activité de "Recyclage et valorisation" de Suez en France métropolitaine.

Le potentiel de la centaine de sites concernés, estimé à 1 gigawatt (GW), représente l'équivalent en capacité d'un réacteur nucléaire et 27.500 tonnes de CO2 évitées par an, ont précisé les groupes dans un communiqué commun.

Engie, qui détient environ 32% du capital de Suez, développera, construira et exploitera les parcs solaires sur les sites identifiés, qui sont principalement des installations de recyclage et de traitement des déchets, logées sur de grands terrains et réparties sur l'ensemble du territoire et dont la majorité produit déjà du biogaz valorisé en énergie.

Le premier projet, une centrale au sol de 12 mégawatts (MW) sur le site de stockage de Drambon (Côte-d'Or), sera lancé courant 2018.

Ce partenariat s'intègre dans la stratégie des deux groupes visant à réaliser des projets dans le cadre de la transition énergétique et du développement de l'économie circulaire.

Engie, n°1 du solaire et de l'éolien en France, vise 2,2 GW de capacités installées dans le solaire et 3 GW dans l'éolien à fin 2021 (contre respectivement 900 MW et 1.800 MW à fin 2017).

EDF a de son côté annoncé en décembre son intention de construire 30 GW de capacités de production photovoltaïques en France sur la période 2020-2035 dans le cadre d'un "plan solaire" représentant environ 25 milliards d'euros d'investissements.
https://www.usinenouvelle.com/article/e ... ez.N662409

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: GDF-SUEZ maintenant ENGIE

Message par energy_isere » 08 mars 2018, 22:42

Mais où va Engie après son changement de cap réussi ?

Aurélie Barbaux Usine Nouvelle le 08/03/2018

Isabelle Kocher a gagné son pari. En 2017, Engie a renoué avec les bénéfices et une croissance organique. En trois ans, elle a réorienté le groupe vers les énergies moins polluantes et les services énergétiques. Reste à fixer un cap pour 2030.

Pari réussi pour Engie. Le plan de transformation du groupe lancé en 2015 par Isabelle Kocher et Gérard Mestrallet a porté ses fruits. Après 13,2 milliards d’euros de cessions d’actifs dans la production d’énergies polluantes, 13,9 milliards d’euros d’investissements dans 43 entreprises et un milliard d’euros d’économies, le groupe a renoué en 2017 avec les bénéfices et la croissance organique. Si le chiffre d’affaires, à 65 milliards d’euros, a peu évolué comparé à 2016 (+0,3 %), le bénéfice net part du groupe a grimpé à 1,4 milliard d’euros contre une perte de 400 millions d‘euros l’année précédente.

Dans le même temps, le groupe a réduit son endettement à 22,5 milliards d’euros à fin 2017, contre 27,7 milliards fin 2015. Le plan de transformation a surtout permis de renouer avec une croissance organique positive de +5 % en 2017 alors qu’elle était négative (-9 %) en 2015. Et 2018 s’annonce tout aussi bon, voir meilleur. "On s’attend en 2018 à une forte croissance[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
https://www.usinenouvelle.com/article/m ... si.N663799

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: GDF-SUEZ maintenant ENGIE

Message par energy_isere » 15 mars 2018, 19:49

Engie engage 15 millions d’euros pour la centrale électrique de Montoir-de-Bretagne

JACQUES LE BRIGAND Publié le 15/03/2018

Engie prépare le premier grand chantier de maintenance de sa centrale électrique à cycle combiné gaz à Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique), une opération estimée à 15 millions d’euros.

Image

Spem, la centrale électrique à cycle combiné gaz de Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique), va connaître au printemps 2018 son premier grand chantier de maintenance : les travaux porteront sur la turbine elle-même qui sera ouverte pour y effectuer différentes réparations, changer des ailettes, etc. "A l’arrivée, la turbine sera quasiment neuve", estime Benoit Chatelain, responsable du site. Ce type d’intervention intervient lorsque l’unité approche les 24 000 heures de fonctionnement. Le coût de l’opération est estimé à 15 millions d’euros pour Engie.

Mise en service fin 2010, la centrale (435 MW) du groupe Engie connaît depuis 2017 un regain d’activité après avoir connu durant quatre ans une "mise sous cocon" durant la période estivale en raison d’une baisse de la consommation électrique et de la concurrence accrue du charbon américain, lequel génère 50 % de CO2 supplémentaire que le gaz. La situation a bien évolué depuis : la turbine a tourné près de 4 300 heures en 2016 et plus de 4 500 en 2017 contre 755 heures en 2014.

Spem a été implantée pour sécuriser l’approvisionnement électrique du sud Bretagne. Une centrale similaire est en projet dans le Finistère, à Landivisiau : principal actionnaire, Direct Énergie a annoncé son intention de commencer les travaux dans les prochains mois malgré une opposition locale.
https://www.usinenouvelle.com/article/e ... ne.N666934

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: GDF-SUEZ maintenant ENGIE

Message par energy_isere » 06 avr. 2018, 19:28

Engie : projet éolien de 200 MW en Inde

06/04/2018

Engie annonce la signature pour un projet éolien de 200 MW dans l'Etat de Tamil Nadu en Inde.

Début 2018, Engie avait remporté son premier projet éolien en Inde, d'une capacité de 30 MW, dans l'Etat de Gujarat. Ces succès permettent à ENGIE de franchir en Inde le cap d'1 GW de capacités de production d'électricité renouvelable, installées ou en construction.

Le projet éolien de 200 MW a été remporté par le groupe au prix de 2,51 NR/kWh (soit environ 39$/MWh), dans le cadre d'un appel d'offres portant sur un total de 2 000 MW, organisé par Solar Energy Corporation of India (SECI). Un contrat d'achat d'électricité a été signé sur 25 ans.

Sébastien Arbola, Directeur général d'Engie Moyen-Orient, Asie du sud et centrale et Turquie, a déclaré : ' Nos équipes sont pleinement mobilisées pour accompagner le gouvernement indien dans son ambition de développer l'électricité renouvelable et sa part dans le mix énergétique du pays.'
https://www.zonebourse.com/ENGIE-4995/a ... -26294696/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: GDF-SUEZ maintenant ENGIE

Message par energy_isere » 26 avr. 2018, 16:18

Engie : nouvelle offensive dans l’électricité en France
Engie a présenté ce jeudi 26 avril une nouvelle offre pour les particuliers mettant en avant l’autoconsommation d’électricité produite à partir de panneaux solaires.


le 26/04/2018

Engie reprend l’initiative en France sur le terrain des offres commerciales d’électricité pour les particuliers.

Après l’offensive conduite sur le segment de l’électricité verte, l’énergéticien s’attaque cette fois au stockage de l’électricité photovoltaïque.

Le groupe va proposer aux propriétaires de maisons individuelles une solution complète d’autoconsommation composée de l’installation de panneaux solaires photovoltaïques sur le toit de la maison associée ou non à un système de stockage d’électricité permettant de restituer l’énergie selon les besoins du foyer, notamment en l’absence de soleil.

Cette offre sur mesure est accessible avec une solution de financement sur 10 ans dès 109 euros par mois avec batterie.

Les batteries, basées sur la technologie Lithium-Fer Phosphate (LiFePO4), sont conçues et produites par la jeune pousse allemande Sonnen, non cotée en Bourse, qui compte notamment à son capital l’américain General Electric. Sonnen se présente comme un des leaders mondiaux des batteries de stockage d’énergie.

Avec cette offre, baptisée «My Power», Engie vise dans un premier temps le marché de 4,4 millions de propriétaires de maisons individuelles en France.

En Australie, Engie propose déjà ce type de solution avec Simplyenergy. Mais dans ce pays très ensoleillé, le groupe français a choisi l’américain Tesla comme partenaire pour les batteries de stockage d’électricité.
https://www.lerevenu.com/bourse/couliss ... -en-france

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: GDF-SUEZ maintenant ENGIE

Message par energy_isere » 15 mai 2018, 18:48

Engie négocie le rachat de TAG, réseau de gazoducs de Petrobras

Publié le 15/05/2018 Infos Reuters PARIS

Engie négocie actuellement le rachat en partenariat de Transportadora Associada de Gás (TAG), le réseau de gazoducs de Petrobras au Brésil, mais ce dossier ne donne pas encore lieu à des discussions exclusives, a déclaré mardi la directrice de l'énergéticien français, Isabelle Kocher.

TAG détient un réseau de 4.500 kilomètres de gazoducs dans le nord-est du Brésil. Sa vente s'inscrit dans le cadre du projet de cession d'actifs de Petrobras de 21 milliards de dollars au total (17,6 milliards d'euros environ) destiné à réduire sa dette de 95 milliards.

"Le réseau de gaz au Brésil jouera un rôle important dans la stratégie énergétique du pays", a déclaré Isabelle Kocher lors d'une conférence téléphonique sur les résultats d'Engie du premier trimestre.

"Apparemment, nous avons présenté la meilleure offre (...) et nous négocions actuellement les termes et conditions d'une transaction potentielle. Ce n'est pas encore une phase d'exclusivité, c'est un long processus (...), nous aurons l'occasion de vous tenir informés au cours des mois à venir", a-t-elle ajouté.

Des sources proches du processus avaient dit en avril que trois consortiums, l'un dirigé par Engie, l'autre par l'australien Macquarie et le troisième par Mubadala Development, le fonds souverain des Emirats arabes unis, avaient remis des offres pour TAG et que les prix proposés pouvaient dépasser les sept milliards de dollars.
https://www.usinenouvelle.com/article/e ... as.N693609

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: GDF-SUEZ maintenant ENGIE

Message par energy_isere » 18 mai 2018, 22:18

Engie : Gérard Mestrallet laisse la présidence à Jean-Pierre Clamadieu dans un climat très tendu
Le patron de Solvay va devenir, vendredi 18 mai, président de l’ex-GDF Suez et devra composer avec Isabelle Kocher, la directrice générale.

LE MONDE ECONOMIE | 18.05.2018

C’est le passage de relais le plus attendu du CAC 40. Gérard Mestrallet, qui a laborieusement fondé Engie avec un savant dosage de fusions réussies et d’acquisitions hasardeuses, va quitter la présidence du groupe au profit de Jean-Pierre Clamadieu.

Le respecté directeur général du chimiste Solvay, issu du corps des Mines, sera intronisé officiellement, vendredi 18 mai, lors de l’assemblée générale du groupe. La séquence sera de pure forme : la décision de le nommer a été prise en haut lieu, en février, par Emmanuel Macron lui-même.

Engie (ex-GDF Suez), qui compte 150 000 salariés dans le monde – dont plus de 70 000 en France – et réalise un chiffre d’affaires de 65 milliards d’euros, est encore en partie contrôlé par l’Etat, qui détient 24 % du capital et conserve un poids important au conseil d’administration.

Dans ce groupe en pleine transformation, cette passation de pouvoir n’a rien de classique : l’arrivée de Jean-Pierre Clamadieu se fait dans un paysage abîmé par la sourde guerre que se sont livrée Gérard Mestrallet, actuel président, et Isabelle Kocher, la directrice générale.
« La relation très difficile entre Kocher et Mestrallet a pourri la vie du groupe »
....................
http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: GDF-SUEZ maintenant ENGIE

Message par energy_isere » 19 mai 2018, 13:51

Image
Engie et ses très chers actionnaires
18 mai 2018,
http://www.leparisien.fr/economie/engie ... 722492.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: GDF-SUEZ maintenant ENGIE

Message par energy_isere » 20 mai 2018, 13:23

Engie va cesser toute activité en Iran après le retrait américain de l'accord sur le nucléaire

Paris 19 Mai 2018

Le spécialiste français de l'énergie Engie (ex-GDF Suez) va se désengager de ses activités d'ingénierie en Iran d'ici au mois de novembre afin d'éviter les sanctions américaines contre les entreprises présentes dans ce pays.

Engie n'a pas d'infrastructures en Iran, ni "d'activité qui nécessite des investissements", a rappelé vendredi la directrice générale d'Engie, Isabelle Kocher, lors de l'assemblée générale du groupe.

"En revanche, nous avons des équipes d'ingénierie qui travaillent pour des clients dans ce pays. Nous avons 180 jours pour mettre fin à ces contrats, ce qui nous mène au mois de novembre prochain, et évidemment ce sera fait", a-t-elle précisé, en réponse à une question d'actionnaires.

Le 8 mai, le président américain Donald Trump a annoncé que son pays se retirait de l'accord signé en 2015 entre des grandes puissances et l'Iran, qui avait accepté de brider son programme nucléaire en échange de la levée d'une partie des sanctions internationales.

Washington a décidé de rétablir ses sanctions à l'encontre de Téhéran ainsi que de toutes les entreprises ayant des liens avec la République islamique.

Dans ce cadre, les Américains ont donné à ces dernières un délai de 90 à 180 jours pour se retirer d'Iran. Le premier train de rétablissement de sanctions, fixé au 6 août, concernera l'automobile et l'aéronautique civile. Suivront le 4 novembre l'énergie et la finance.

L'imposition de sanctions américaines contre Téhéran peut entraîner de lourdes amendes pour les entreprises non-américaines entretenant une activité aux Etats-Unis et investissant dans le même temps en Iran.
https://www.romandie.com/news/Engie-va- ... 919581.rom

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: GDF-SUEZ maintenant ENGIE

Message par energy_isere » 09 juin 2018, 15:29

Énergies renouvelables: Engie rachète le producteur indépendant Langa

AFP parue le 06 juin 2018

Le géant français de l'énergie Engie a annoncé mercredi le rachat de la société bretonne Langa, un producteur indépendant d'énergies renouvelables, afin de renforcer son développement sur ce marché en France.

Fondé en 2008, le groupe Langa est présent "dans le solaire, l'éolien, le biogaz et la biomasse", a indiqué Engie dans un communiqué qui ne dévoile pas le montant de l'opération.

Le groupe breton détient un portefeuille en opération qui devrait atteindre d'ici fin 2018 une capacité installée de 215 mégawatts (MW) dont 165 MW de capacités solaires et 39 MW d'éolien, a précisé le communiqué. Le groupe développe par ailleurs 1,3 gigawatt (GW) de projets qui verront le jour à horizon 2022.

Engie, qui cherche à se renforcer dans les énergies renouvelables, indique viser le développement de près de 3 GW d'éolien et près de 2,2 GW de solaire à l'horizon 2021. Cette opération intervient dans un contexte marqué par une consolidation du secteur en France, avec notamment le rachat en avril par Total de Direct Energie, principal fournisseur alternatif d'énergie en France, qui lui-même avait mis la main sur Quadran en 2017.
https://www.connaissancedesenergies.org ... nga-180606

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: GDF-SUEZ maintenant ENGIE

Message par energy_isere » 13 juin 2018, 19:29

Engie prêt "à tous les scénarios" en cas de cession des parts de l'Etat

AFP13/06/2018

Le groupe énergétique Engie, dont l'Etat pourrait vendre ses parts, s'est dit mercredi "prêt à faire face à tous les scénarios", assurant qu'une telle opération se ferait "dans les meilleures conditions".

"Engie est prêt à faire face à tous les scénarios et, dans tous les cas, une sortie partielle ou complète de l'Etat n'aurait pas d'impact sur la capacité de financement du groupe", indique-t-il dans une déclaration.

Après plusieurs semaines d'hésitation, le gouvernement a annoncé mardi avoir donné son feu vert à des cessions d'actifs dans la Française des Jeux, Aéroports de Paris et Engie. Il intègrera dans la future loi Pacte, qui doit être présentée le 18 juin, des mesures ouvrant la voie à ces privatisations.

L'Etat est actuellement actionnaire à hauteur de 24,10% de Engie, l'ex-GDF Suez, dont il a déjà cédé des parts. La loi actuelle l'obligeait à rester au-dessus des 33% des droits de votes ou du capital.

"Il n'est pas prévu d'opération à court terme car une loi est nécessaire pour permettre à l'Etat de réduire sa participation, or celle-ci serait promulguée fin 2018 ou début 2019", rappelle Engie.

L'opération n'interviendrait donc qu'après la journée destinée aux investisseurs fin 2018, au cours de laquelle des perspectives long terme et un point sur la stratégie de l'entreprise seront annoncés.

Cela doit permettre "à l'opération de se dérouler dans les meilleures conditions, à la fois pour l'Etat et pour le groupe", assure Engie.

Le groupe souligne aussi qu'une "sortie de l'Etat, partielle ou complète, permettrait d'augmenter le capital flottant, assurant une meilleure liquidité".
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... e3c2f71fd5

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: GDF-SUEZ maintenant ENGIE

Message par energy_isere » 15 juin 2018, 20:02

L'UE va condamner l'accord fiscal d'Engie au Luxembourg

Reuters14/06/2018

La Commission européenne va ordonner, dans les semaines à venir, au Luxembourg de récupérer des millions d'euros d'impôts impayés auprès d'Engie, a-t-on appris d'une source proche du dossier, considérant que le groupe d'énergie bénéficiait d'un avantage "injustifié" sur ses concurrents en raison de son arrangement fiscal avec les autorités luxembourgeoises.

Ce sera la troisième décision contre des arrangements fiscaux conclus entre le Grand-Duché et des multinationales et la cinquième contre un Etat membre de l'Union européenne, dont l'Irlande, la Belgique et les Pays-Bas, dans le cadre de la politique de répression des stratégies d'évitement fiscal.

La décision fait suite à une enquête de près de deux ans. La Commission européenne estime que les arrangements accordés depuis 2008 par le Luxembourg ont permis de traiter certaines transactions financières à la fois comme dette et comme fonds propres, permettant ainsi à des filiales de GDF Suez, l'ancien nom d'Engie, de payer moins d'impôts.
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... 92e46a5c42

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: GDF-SUEZ maintenant ENGIE

Message par energy_isere » 20 juin 2018, 10:33

Engie cède ses parts dans Glow au thaïlandais PTT pour €2,6 mds

PARIS/BANGKOK, 20 juin (Reuters)

Engie a annoncé mercredi céder au géant thaïlandais de l'énergie PTT Pcl sa participation de 69,1% dans le producteur d'électricité Glow pour 2,6 milliards d'euros, mettant ainsi un terme à l'exploitation de centrales à charbon dans la région Asie Pacifique.

Glow, coté à la Bourse de Bangkok, possède 3,2 gigawatts de capacités installées de production d’électricité, dont un gigawatt à partir de charbon.

"Cette cession s’inscrit dans la stratégie d’Engie qui vise à réduire l’empreinte carbone du groupe et à se concentrer sur les activités peu émettrices de CO2, les infrastructures et les solutions clients", indique Engie dans un communiqué.

La transaction, qui doit être parachevée d'ici fin 2018, doit encore recevoir le feu vert des autorités réglementaires et l'aval des actionnaires de Global Power Synergy Public Company Ltd (GPSC), filiale de PTT.

Elle aura pour effet de réduire de 14% les capacités installées totales d'Engie dans le monde à partir du charbon.

Le groupe français, qui a engagé depuis deux ans une revue de son portefeuille d'actifs, précise que l'opération se traduira par un impact de 3,3 milliards d'euros sur sa dette nette consolidée.

A son terme, Engie conservera 4,2 gigawatts de capacités de production d’électricité dans la région Asie-Pacifique, principalement à partir de gaz et via les énergies renouvelables.

Le thaïlandais PTT, qui cherche à jouer un rôle accru dans la fourniture d'électricité dans le pays, prévoit de lancer dans un deuxième temps une offre de rachat sur le solde du capital de Glow, ce qui pourrait porter le total de l'opération à plus de 4,0 milliards de dollars (3,4 milliards d'euros).
https://www.zonebourse.com/GLOBAL-POWER ... -26794326/

Répondre